Skip to main content

Full text of "Le quincaillier (Octobre-Decembre 1911)"

See other formats


Library 
of the 
University of Toronto 



Digitized by the 
in 2012 with 
University 



Internet Archive 
funding from 
of Toronto 



http://archive.org/details/lequincaioctdec1911 mont 

■ 



s 



XLIV. MONTREAf , VENDREDI, 6 OCTOBRE ign. 




LE PRIX COURANT 




LA MOISSON EST ABONDANTE 

pour la culture. Le marchand peut aussi s'attendre à une ample mois- 
son de ventes pendant l'année qui va suivre. Qu'il fasse comme le cul- 
tivateur ; qu'il sème pour récolter. 

Complétez sans retard votre stock pour ne pas manquer de ventes et 
n'oubliez pas qu'il est des articles dont vous ne pouvez vous passer 
sans nuire à vos affaires. 



EN VOU I TROIS : 



Essences Culinaires de Jonas, 
Moutarde Française de Jonas, 
Vernis Militaire de Jonas, 

qui se vendent toujours, se vendent rapidement et se vendent facilement. 
Pas de perte de temps pour les offrir à la clientèle. Il suffit qu'elle 
sache que vous les avez en magasin pour vous les demander. 

Toutes les ménagères les connaissent. 

Depuis QUARANTE ANS qu'elle existe sur le marché canadien; la 
MARQUE "JONAS" a détrôné bien des marques et aucune autre mar- 
que n'a pu la remplacer. 

Mettez donc en stock les produits "JONAS" qui ont résisté avec un 
succès toujours croissant à l'épreuve du temps. 

Le magasin qui ne vend que des produits réputés, de confiance, est lui- 
même un magasin réputé et digne de confiance. 

HENRI JONAS & CIE, 

MONTREAL. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 




LE PRIX COURANT 



3 



Les Fèves Donnent un Sang Bon et Riche. 

LA MARQUE SIMCOE 
GARANTIT LA QUALITÉ. 

COMME ALIMENT D'HIVER — 

Les Fèves Cuites au Four ont une très grande valeur alimentaire, bien 
comprise des ménagères Canadiennes. 

Les Fèves Cuites au Four, telles que les Fèves de la "Marque Simcoe'', 
ont en grande partie remplacé les fèves cuites à la maison, parce 
\ qu'elles sont cuites parfaitement, sans que leur forme soit 

A détruite, et que leur saveur est beaucoup plus 

uniforme et plus riche. 

LES FÈVES _ 



CUITES AU FOUR r> 

O 

sont préparées au moyen de fèves choisies, cuites par les ' - 

méthodes scientifiques les plus nouvelles, toutes les sauces em- 
ployées sont préparées avec soin au moyen de fruits mûrs et d'épices 
pures. 

Il en résulte une boîte pirfaite de fèves délicieuses que vous pouvez vendre à 
votre meilleure clientèle, vous pouvez vous assurer ainsi des renouvelle- 
ments d'ordres. 



Commandez-en une expédition à titre d'essai. 



DOMINION CANNERS, Limited 

HAMILTON, CANADA. 



4 



LE PRIX COURANT 




Qui est le perdant, M. le Marchand, quand vos commis sont interrompus 
dans leur travail et oublient d'entrer dans les livres une vente à crédit ? 

Ou bien quand votre commis vexe une cliente en lui faisant un prix trop 
élevé ou met à son compte des marchandises achetées par une autre ? 

En mettant dans chaque paquet un reçu d'une Caisse Enregistreuse " NATIONAL," 

vous évitez de pareilles erreurs et de nombreuses pertes d'argent. 

C'est pourquoi les clientes préfèrent faire leurs achats dans les magasins qui ont une 
Caisse Enregistreuse 11 NATIONAL. 11 

C'est aussi la raison pour laquelle un million de marchands ont adopté ce système. 
Les Marchands qui aiment le progrès mettent un Reçu dans Chaque Paquet. 

NATIONAL CASH REGIS TER CO. 



Repré 



BUREAU A MONTREAL: 

A. BLACKWELL.) 
nts: A.E.LANDRY, Bureau de Montréal. 
Wm. McEWEN, I 



1 ET 3 RUE NOTRE-DAME OUEST. 

J. R. DeLUMEN, 285 rue St-Jo«eph, Québec. 
L. P. DeLUMEN. 258 Rue Bank, Ottawa. 
E. TAUANSKI.. Bureau de Montréal. 




Nou. manufactura, de. Cai».e» Enregi.treu.e. de genre, et prix diver». convenant à chaque bour.e et à 
chaque commerce, a partir de $13. ju.qu à $870. 

Nou. garanti. .on. que nou. fourni. .on. une Caii.e Enregi.treu.e meilleure que celle, fournie, par toute autre 
mai. on au monde. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



5 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniqnement ies marques spéciales de marchandises dont les maisons, indiquées en caractère 
noirs, ont l'agence ou la représentation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-mêmes. Les prix indiqués le sont 
d'après les derniers renseignements fournis par les agents, représentants ou manufacturiers eux-mêmes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
i, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. .. .0.35 
Chocolat à la Vanille, 

bte de 6 lbs 0.44 

German's Sweet, bte 

de 6 lbs 0.26 

Breakfast Cocoa, bte 
de i/s, i, i, 1 et 5 

lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte 
de i lb., bte de 12 
lbs., Ex. sac de 6 

lbs 0.32 

Chocolat sucré, Ca- 
racas bte de 61bs.o.32 
Falcon Cocia (Soda 
chaud ou froid), btes 

de 1 lb 0.34 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

5 noués ensemble 3.00 

Chocolat sucré, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montréal. 

BRODIE & HARVIE 
Farines préparées de Brodie la doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 




Registered 
Trade-Mark 



Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake .. .. pqts de 3 lbs. 1.60 
Griddle-Cake .. .. pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses contenant 1 doz. paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs., 20c chaque. 
LA CIE. C.-H. CATELLI, LIMITEE 
Montréal (Canada) 

Pâtes Alimentaires de la marque Hi- 
rondelle. 

Vermicelle, Macaroni, Spaghetti, 
Coquilles, Petites Pâtes assor- 
ties, Graines de melon, Ani- 
maux, Etoiles, Alphabets, Al- 
phabets Middle, caisses de 25 

paquets de 1 lb o.oôi 

caisses de 25 lbs., en vrac .. .. 0.06 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 
50 paquets è lb 0.07 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 

10 lbs., en vrac o.oôj 

Lasagnes, caisses de 10 lbs., en 

vrac o.oôi 

L. CHAPUT, FILS & CIE. 
Montréal 

Thé Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. è lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10. 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10. i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15. è lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30. \ lb. 30 lbs. par cse 41c 




Thé Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. è lb. 30 lbs. par cse 21c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 1 
lb., $3.00. 

Caisse, 100 paquets de i 
lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. i lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO- 
DUITS AGRICOLES 
Montréal 

Lait Laurentia, 12 bout. 1 pinte. 1.20 
Lait Laurentia, 20 bout. I chop.. 1.20 
Crème Laurentia, 20 bout. I chop. 3.00 
WILLIAM CLARK 

Montréal + 
Conserves La doz. 

Viandes assorties 2.00 

Compressed Corned Beef.. .. is 2.00 
Compressed Corned Beef.. .. 2s 3.35 

Lunch Ham is 2.25 

Lunch Ham 2s 3.00 

Ready Lunch Beef.. is $.00 2s 3.00 
Geneva Sausage . . .. is 2.50 2s 4.25 
English Brown.. .. is 1.90 2s 3.15 
Boneless Pigs Feet. is 1.90 2s 3.15 
Sliced Smoked Beef %s 1.50 2s 2.50 



La manufacture du saindoux composé, 

EASIFIRST 

e*t contrôlée, de l'état brut jusqu'au produit 
fini, par 

GUNNS, TORONTO, 

qui possèdent \ \ seule raffinerie de sainloux 
existant au Canada. 

Cela explique 

Sa Qualité Uniforme 
et sa Saveur Douce. 

Il est blanc comme la neige. 
Il est sans égal. 

Donnez un ordre maintenant à prix spéciaux. 

GUNN LANGLOIS & CIE, Limitée 

MONTRÉAL, Qué. 



IIS FOU lOTIB MATHIEU 

se vendent constamment tout le long de l'année. 



POUDRES NERVINES 

De MATHIEU 
Pourlous les Maux deTête et Névralae 

- — ii«Ota.*^w 




Elles font dispa- 
raître la douleur et 
la fièvre qui ac- 
compa g n e n t un 
rhume. 

C'est le remède 
le plus rapide et le 
plus sûr contrt les 
maux de tête èt 
l'insomnie. 

Elles sont abso- 
lument exemptes 
de toute drogue af- 



faiblissante et dangereuse. 



Vos clients vous demandent souvent le 
soulagement que les 

Poudres Nervines Mathieu 

peuvent leur procurer. 

Pour être prêt à faire face en 
tout temps à la demande, 
ayez-en en mains un bon ap- 
provisionnement. - 

Cie J. L. MATHIEU, SHERBROOKE, P. Q. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



6 



LE PRIX COURANT 



VOUS POUVEZ RETARDER VOTRE ORDRE 

si vous le désirez, mais ne pensez- vous pas qu'il vaudrait mieux le 
donner maintenant plutôt que d'être obligé de courir en toute hâte 
à la poste et de désappointer peut-être vos clients? 

Le Macaroni, le Vermicelle, le Spaghetti 

"L'ETOILE" 

sont des marchandises mises sur le marché pour y rester. Vos 

clients les plus difficiles en seront enchantés. 

Nos Prix sont Corrects. 

Nos Marchandises sont Excellentes. 

Notre Garantie est O.K. 

ECRIVEZ A. 

La Cie. Française des Pâtes Alimentaires. 

6-8 Rue Harmonie, - MONTREAL. 



Roast Beef is 2.00 2s 3.35 

Ready Lunch Loaves, Veau 

Jambon Boeuf, assortis.. .. is 1.50 

Dito Is 260 

Boeuf Bouilli is 2.00 

Boeuf Bouilli 2s 3.35 

Boeuf Bouilli 6s 13.00 



CLARKS 




^ MONTREAL >: jî 

^ CANADA f ' JÎ 



Pork and Beans, sauce tomates is 
Pork and Beans, sauce tomates is 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 

Pork and Beans, boîtes hautes 

sauce tomates 3s 









FQXÏON 













0.50 
0.50 

1 .00 

125 




Pork and Beans, Plain .... is 

Pork and Beans, plain .. .. 2s 
Pork and Beans, Plain, boîtes 

plates 3 s 

Pork and Beans. boites hau- 
tes, Plain 3s 

Pork and Beans, sauce Chili, is 

Pork and Beans, sauce Chili. 2s 



0.50 
0.90 

1 .00 

I.25 
0.50 
0.00 



Pork and Beans, sauce Chili. 3s 1.00 

Ox Tongue lès 8.50 

Ox Tongue 2s 10.00 

Ox Tongue 2^s 12.50 

Jellied Veal 2s 3.00 

Gelées de Bouillon 2s 3.50 

Gelées de Bouillon 6s 10.00 

Pottel Méats La lb. 

Ham, Tongue, Beef and Veal 

is 0.50 is 1.00 

Tongue, Ham and Veal .... is 1.20 

Veal anl Ham, pâtés is 1.10 

Pâtés de Foie is 0.90 

Pâtés de Foie is 1.35 

Soupes La diz. 

Chicken pqts 1.10 

Chicken qts 3.00 

Mulligatawnay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 

Consommé, Pois pqts 1.00 

Dito qts 2.00 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermées hermétiquement.) 

is $1.00, 2s 1.95, 3s 3.00, 4s 4.00, 5s 5.00 
Plum-Pudding 
Anglais . . . is 1 .50 
Plum-Pudding 
Anglais . . . 2s 2.00 
Boeuf fumé en tran- 
ches "Inglass" Is 1.50 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" is 2.10 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" is 3.35 




J. M. DOUGLAS & CO. 
Montréal 

Bleus à laver 
La lb. 

"Bleuol," boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carrés. 15c 
"Sapphire," 

btes de 14 lbs. 
pqts de i lb. 

riziz 
"Union," boites 
de 14 lbs., pqts 
de J et 1 lb. 10c 

The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montréal. 
Sirops de Table. 

Marque "Crown". 

Quarts (700 livres) lb. 0.03I 

i quarts (350 livres) lb. 0.03* 

i quarts (175 livres) lb. 0.03Î 

Seaux de 38^ lbs. le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 2.40 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 2.75 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 2.65 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse,2.6s 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 3.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la cse 2.90 
Canistres 20 lbs., i doz. à la cse 2.85 

Marque "Beaver" (Goût d'Erable) 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 3.50 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 4.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 3.95 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 3.90 



LE PRIX COURANT 



7 



HUDON, HEBERT & GIE, Limitée 

Maison de Gros Fondée en 1839 

Epiceries 
Vins et Liqueurs 

Seuls Agents au Canada de : 



LES PERES CHARTREUX 
J. DE MULLER . . . 

Archambeaud Frères . 



Boutelleau & Co. . 
A. Pérodeau & Co. 



Nuyens & Co 

La Cie des Grandes Sonr 
ces Minérales Françaises 
VIOLET FRERES . . . 
Wynand Focking . . . 
Wright & Creig Limited 



Tarragone Chartreuse Véritable Verte et Jaune 
Tarragone VINS DE MESSE et autres de 

Tarragone 
Bordeaux COGNAC JOCKEY-CLUB 

RHUMS DIAMANT et WHITE BALL 

Barbezieux CognaCS. 

cognac Sanator Médicinal Brandy et Brandy 

15 ans. 

Bordeaux Liqueurs et Cordiaux Français 



VICHY -GENEREUSE 
VIN BYRRH, et autres Vins Fins 



Alexander Cairns & Sons 
Talbot Frères 



Paisley 
Bordeaux 



Vichy 
Thuir 

Amsterdam Gin de Hollande 

ciasgow Whiskies Ecossais Roderick Dhu, 
Premier & Grand Liqueur 
Confitures, Gelées, Marmelades 
PATES ALIMENTAIRES 
Huiles d'Olives, 
Pois Champignons, etc., etc 

Mirand & Courtine . . , Ma;.ons-Aifort PATES ALIMENTAIRES 

iA. Courtine & Cie. Successeurs.) 

THE BON AMI COMPANY Ne w-York BON AMI 

Agents, pour la Province de Québec, de 

STAVANCER PRESERVING CO., Norvège, Sardines à 
l'Huile "Crossed Fish". 
H. J. HEINZ CO., Pittsburg, Produits Alimentaires, 
"57 Variétés." 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



8 



LE PRIX COURANT 



Les Erreurs sont une 

Chose du Passé, 

là où le marchand est un des soixante-dix mille qui emploient 



Une 
Seule 
Ecriture. 



# M c Caskev 



La Cessation 
d'une 
Corvée. 




Là où !e Svstème McCaskey est employé, chaque client a la même inscription de son compte que le marchand— et de la 
même écriture. Les deux inscriptions sont faites en même temps D'UNE SEULE ECRITURE. 



: e système McCaskey épargne le temps, le labeur et l'ar- 
gent. Il attire de nouveaux clients, il aide à recouvrer les 
vieux comptes 11 empêche les pertes résultant de l'oubli 
des inscriptions en compte II supprime la tenue de livres 
inutiles. 



Le Système McCaskey plaît aux clients profitables, parce 
qu'il leur donne la facilité de contrôler la livraison et le j rix 
de chaque article et leur indique ce qu'ils doivent. 



Le système McCaskey est vendu à des conditions faciles de paiement, si on le désire. 
Laissez-nous vous dire comment il rembourse de lui-même son prix. 
Demandez le catalogue aujourd'hui même. 

DOMINION REGISTER CO., Limited. 

Agences dans les principales villes. 00-98 RUE ONTARIO, TORONTO, CANADA. 

Manufacturiers des carnets de vente de SÛRETÉ renommés, à double et triple expédition, 
Carnets de vente et simple carnets au carbone dnns toutes les variétés. 

R. W. HOGG, Agent provincial, Sherbrooke, Que. 



Empois de buanderie La lb. 

Xo i Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. 0.06* 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lbs. o.oôè 

No 1 Blanc, barils 0.06 

Canada Laundry (cse de 40 lbs) o.osi 
Silver Gloss, btes à coulisses, 6 lbs. 0.07^ 
Silver Gloss, Canistres de 6 lbs. 0.07^ 
Kegs Silver Gloss gros cristaux o.oôè 
Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 
quets chromos de 1 lb 0.07 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.07 

Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.05I 
Benson's Enamel par caisse de 

40 lbs 3.00 

Benson's Enamel par caisse de 

20 lbs 1.50 

Celluloid 
Boites contenant 45 cartons, par 

caisse 3.60 

Empois de cuisine 

(Boites de 20 lbs., ic en plus par livre). 
W. T. Benson's & Co., Celebrated pre 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs 0.07 

Canada Pure Corn Starch 

Boites de 40 lbs 0.04I 

N. K. FAIRBANK COMPANY, 

Montréal 

Prix du Saindoux 
^jflal'fwillZTsW Composé, Marque 
BOAR'S HEAD. 
Tierces. .. lb. o.ioè 
^■J^W^ Demi-quarts, lb. o. iol 
Tinettes 60 lbs. 

lb o.ioi 

Seaux en bois, 20 lbs 2.13 2.18 

Chaudières, 20 lbs 2.03 2.08 

Caisses, 3 lbs. o.uf 

Caisses, 5 lbs o.ni 

Caisses, 10 lbs o.uf 






E. W. GILLETT COM- 
PANY, LIMITED. 
Toronto, OnL 

AVIS. — 1. Les prix cotés dans cette liste 
•ont pour marchandises aux points de 
distribution de gros dans O.-ita.io et 
Québec, excepté là où des listes spécia- 
les de prix plus é evés sont en vigueur, 
WBM et ils sont suji ts à varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boîtes 36 paquets à 
5c ... la boîte $1.15 
Lessive en Poudre de 



Gille-tt. 

La cse 

4 doz. à la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus 3-35 
Poudre à Pâte "Magic" 
Ne contient pas d'alun. 



La doz. 




5c. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 



6 doz. de 
4 doz. de 4 
4 doz. de 6 
4 doz. de S 
4 doz. de 12 
2 doz. de 12 
4 doz. de 16 
2 doz. de 16 
1 doz. de 2J lbs. 

1 doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz. ) 

Vendue en canistres seulement. 

Remise spéciale de 5% accordée sur les 
commandes de 5 caisses «t plus de la 
Poudre à Pftte "Magic"- 



. $0.50 
. 0.75 
. 1.00 
. 1.30 
. 1:80 
. 1.85 
. 2.25 
. 2.30 
. . 5.00 
. . 9.60 
à 

la Cse 

$6.00 



Soda "Magic" 

No. 1 caisse 60 pqts de 1 

5 caisses 

No. 2 caisse 



La 



lb 




120 pqts de V 2 lb 
5 caisses . . . 



cse 

2.85 
2 7b 
2.85 
2.75 



No 3 caisse 
^*J_70 I 30 pqts. de 1 lb. . \ 
et 60 pqts. de i lb. j 

5 caisses 2.75 

No. 5 caisse 

100 pqts. de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2.80 

Crème de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

pqts. (4 doz. dans 
caisse) .... $1.00 
pqts. (4 doz. dans 
caisse) .... 2.00 
La cse 

4 doz. pqts., J lb f assor- ) » s ft0 

2 doz. pqts., J lb \ tis. J * "" 

i lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (4 doz. dans la 
caisse) 2 20 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (3 doz. dans la 

caisse) 4.1C 

La lb. 

5 lb. canistres carrées (V* doz da^s 

la caisse) 0.33 

10 lb. boîtes en bois 0.30J 

25 lb. seaux en bois o.'iOi 

100 lb. barils 0.28J 

y 360 lb. barils 0.28 

I r 



LE PRIX COURANT 



9 




Canadas 



FAITES DE 
L'ARGENT 



Le marchand détailleur qui veut réussir doit pousser la vente des marchandises sur 
lesquelles il y a le plus de profit à faire et qui donnent le plus de satisfaction 
à ses clients. 

LE SAVON 

"Canada's Best,'" 

Savon spécial pour le blanchissage, est d'une qualité supérieure, il rend le linge 
blanc comme neige. Recommandez-le à vos clientes, elles en seront satisfaites, 
et le profit sera pour vous. 

Prix: 1 caisse, $4.10 5 caisses, $4.00 10 caisses, $3.90. 

F. O. B. DESTINATION 



mmm"\M 

— nJÊÊ\ - *Bn S' 



Pesanteur du morceau — 11 onces. 

Le plus gros morceau de savon se détaillant à 5 cents. 

C'est l'offre la plus libérale que vous puissiez faire à vos clientes. 

Demandez les prix spéciaux pour ordres envoyés directement à notre bureau. 

Notre Système de Primes. 

Nous avons un nouveau Système de Primes qui vous intéressera. Nos Primes sont 
toutes des articles de grande valeur. Procurez-vous notre nouveau catalogue de 
Primes qui vous sera envoyé gratuitement. 



United Soap Company 

of Canada, Limited. 

MONTREAL 




EN ECRIVANT *UX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



IO 



Ut PRIX COURANT 




GUNN. LANGLOIS & Cie., Limitée 
Montréal 

Prix du saindoux 
composé, marque 

EASIFIRST 

Tierces 0.9* 

Tinettes 60 lbs. 0.09Ï 

Seaux en bois, 20 lbs 2.00 

Chaudières, 20 lbs 1.85 

Caisses, 3 lbs }}>• o.ioi 

Caisses, 5 lbs 1b. 0.10J 

Caisses, 10 lbs 1b. o.ioi 

Pains moulés d'une livre 0.11 

HUDON, HEBERT & Cie, Limitée, 
Montréal 
Savon "Bon Ami". 

Caisse de 3 doz la doz. 1.19 

En lots de 5 grosses .. la grosse 13.40 

Pâtes Alimentaires 

Macaroni, Vermicelle. Spaghetti, 
Xouillettes, Coquillettes, Alpha- 
bets, Pâtes assorties, Coudes, 
Paquets d'une livre ou vrac, 
caisses 25 livres. 

enpqts en vrac 

Marque "Gazelle" .. .. lb. o.oôi 0.00 
Marque "Talbot Frères" lb. 0.07^ 0.07 
Marque "A. Courtine & Cie" 

lb. 0.07^ 0.07 
F. O. B. Montréal. — Net 30 jours. 
Produits de la maison Talbot Frères, 

Bordeaux. 
Pois Verts Français, cses 100 btes de 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 

La cse 

Sur-Extra-Fins $18.00 



Extra Fins 16.00 

Fins, 13 00 

Mi-Fins 11. 00 

Moyens 10.00 

Petits Pois 9-00 

Champignons Français, cses 100 btes 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 

Extra $12.00 

Premier Choix 19.00 

Choix 17.00 

Hôtel 1300 

Olives Espagnoles Queen. 

La doz. 

Bouteilles 64 oz., caisses h doz... $8.75 
Bouteilles 36 oz., caisses 1 doz... 5.00 
Bouteilles 20 oz., caisses 1 doz... 3.50 
Bouteilles 10 oz., caisses 2 doz... 2.10 
Huile d'Olive Extra surfine, bouteilles 
craquelées. , 

La cse 

Caisses 12 litres $8.50 

Caisses 12 demi-litres 6.00 

Caisses 24 quarts de litre 7.00 

Huile d'Olive Extra Surfine, en canis- 
tres La cse. 

Caisses 48 canistres d'un huitième 

de gallon $16.00 

Caisses 24 canistres d'un quart de 

gallon 15-00 

La canistre 

Caisses, 12 canistres d'un demi- 
gallon 13.80 

Caisses 6 canistres d'un gallon.. 13.50 

Produits de la maison Alexander Cairns 
& Sons, Paisley, Ecosse. 

En flacons de verre de 1 lb., fermeture 
hermétique patentée, caisse de 2 doz. 

Confitures de Fraises, Framboises, Cas 
sis, Gadelles Rouges, Groseilles, Abri- 
cots, Pêches, Reine-Claude (Green- 



gage), Prunes de Damas (Damson), 
Prunes, Framboises et Gadelles as- 
sorties, la doz $2.10 

Marmelade d'Orange Ecossaise, 

caisse de 2 doz 1.50 

Home-made Orange, Tangerine 

Orange, Abricots, cse de 2 doz. 2.00 

Pêches cse de 2 doz. 2.10 

Figues et Citrons, Gingembre, Gin 
gembre et Ananas, Figues Ver- 
tes et Gingembre, Ananas, cse 
de 2 douzaines 2.25 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 
Cigarettes. Le 1,000 

Richmond Straight Cut II. 00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlète 8.50 

Old Julge 8.50 

New Light (tout tabac) 8.50 

Sub-Rose Cigarros (tout tabac). 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5-75 

Dardanelle (Turques) ordinaires 12.25 
Dardanelle (Turques), bouts en 

liège ou en argent 12.50 

Murad (Turques) bouts en papier. 12.00 
Moguls (Egyptiennes), bouts pa- 
pier ou liège 12.00 

Yildiz (Egyptiennes) 15.00 

Yildiz Magnums (Egyptiennes), 

bouts en papier, en liège ou en or 20.00 

Gloria 5.75 

Empire Navy Cut 8.00 

Old Chum 8.00 

Gold Crest 6.00 

Columbia (tout tabac) 11.00 

Niobe (Turques) 8.00 

Hassan (Turques) 8.50 




D'une qualité tout aussi fine et d'im 
modèle aussi élégant que les Biscuits 
importés les plus fins — et coûtant 
un tiers de moins. Presque 
aussi riches que dij"short- 
bread." 




M c CORMICKS 




ARISTOCRAT 
BISCUITS 



9 9 



Cette ligne est 
largement an- 
noncée dans 
les Journaux 
Quotidiens et 
Hebdomadai- 



Nous avons oonfian- 
ce en une forte de- 
mande, et nous vous 
conseillons de 
vous procurer un 
ample approvision- 
nement. 



ABOUT 80 TO THE POUND 



LQNDON, MONTREAL, OTTAWA, CALCARY, 
HAMILTON, KINGSTON, WINNIPEC. 




Mfg. Co., 
X/ Limited. 



T, F, P R T X C O U R A N T 



11 





Aromatisé Avec le Suc des 
Feuilles de la Vraie Menthe. 



LE PRIX COURANT 



13 




Les Connaisseurs 

APPRÉCIENT LES CÉLÈBRES 

PIPES "PETERSON" 

Tous les marchands de tabac soucieux de leur 
réputation devraient avoir cette marque en magasin . 

Seule et unique maison au Canada réparant et fabri- 
cant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propriétaires des 

MARQUES BIEN CONNUES 




Seuls dépositaires des Tabacs et Cigarettes 
de la Régie Française. 



GENIN, TRUDEAU &, CIE 



22 RUE A O TRE-DA M E OUEST, 



MONTREAL 



Ordres de renouvellement garantis. 



I^Ï^S PICKLES DED ROWAT 



ET 



1 . a. sauce: de: paterson 

Forment deux ligues que tout épicier devrait tenir en raison du profit soutenu qu'elles procurent. 



Article de vente facile, constante et profitable. 



ROWAT & e®. 



GLASGOW, 
ECOSSE. 



Distributeurs Canadiens :— Québec, Ontario, Manitcba et le Nord-Ouest, Snowdon & Ebbitt, 325 Edifice Coristine, Montréal 
Halifax, N. h., F. K. Warren ; fet-Jean, N. B., F. H. Tippett & Co.; Vancouver, C. A., C. E. Jarvis & Co. 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

LIMITÉE, 

A cause de sa clientèle nombreuse et choisie, disposera 

AVEC AVANTAGE 

De toutes les consignations qui lui seTont faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Remise est toujours faite sanv délai 

Adressez : La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

21-23 RUE ST-PIERRE, MONTREAL. 
Tel. Bell Main 3152-4619. 



PAPIER 



POUR 



MIMEOGRAPH 

Demandez à votre Libraire 
la marque "Nortnern Mills," qualité 
supérieure pour PAPIER A 
COPIE. 

Manufacturée par la 

Compagnie des Moulins 

DU NORD 

278 rue St-Paul, Montréal. 



LE PRIX COURANT 






t 




— DE LA — 



«loi lu m le 




Depuis plus d'un demi-siècle, tous nos 
efforts sont concentrés sur la fabrication 
de biscuits meilleurs. Xuus ne nous 
sommes occupés d'aucun autre produit — 
toute notre habileté et chaque heure de 
notre expérience sont employées à l'amé- 
lioration des Biscuits Christie. Concen- 
tration — voilà la principale cause de la 
réputation du nom de Christie. 

Les Biscuits Christie font vendre 
plus que des Biscuits. 

Christie, Brown & Co., Limited. 

TORONTO. 



Gaspillez-vous 
Votre Energie ? 



S'il est profitable de pousser la vente d'un ar- 
ticle, il est profitable de le faire dans un certain 
but, et en vue d'obtenir une clientèle permanente 
plutôt que de faire un profit temporaire. Si la 
demande pour un article quelconque cesse quand 
vous cessez de pousser sa vente, vous avez gaspil- 
lé 95 pour cent de votre énergie. 

Vous ne gaspillez nullement votre énergie 
en recommandant ces Poissons, parce que les per- 
sonnes qui en achètent une fois, en achèteront de 
nouveau. Le mérite intrinsèque de ces deux arti- 
cles vient à l'appui du plus haut éloge que vous en 
puissiez faire. 



SARDINES 

a l'Huile d'Olive» Pure.) 
MARQUES 

" Albatross " 
" Ambrosia " 

Préparées par 
OLSJ;.\ cv KLEPPE 
Tavanger, Norvège. 

La Plus Fine Qualité Unique- 
ment. 

A. P. TIPPET & Co., Agents. 



(Moir, WUson & Co.,) 

Rien de supérieur n'est prépa- 
ré. 

C'est la spécialité de 

Moir, Wilson & Co., 

ABERDEEN. 

Poisson Beau et 
Gras. 

Parfaitement Séché; 

Armur P. Tippei 8 oompiny 

Seuls Agents. 



Ne tardez pas à commander 
votre stock de 




pour l'Automne. 

VERRET, STEWART & CO., u »m 

Commerçants en Sel. 
MONTRÉAL. 



SODA A* PATE 



"COW BRAND" 

Plus fort et plus pur que tout autre Soda en 
paquet ou en vrac, toujours uniforme et entière- 



Pur 



: de 


confiance. 




|\ DWIGHT S / 














/ BAKING SODA \ 



Garanti 



La garantie de la ménagère repose sur la 
réputation des manufacturiers. 

La garantie de profit pour l'épicier repose sur 
la popularité du Soda à Pâte "Cow Brand", 
auprès de la ménagère. 

Church & Dwîght, Limited 

Manufacturiers, - MONTREAL 



EN ECRIVANT A TJX ANMONCEU«S. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



*5 



Saindoux Composé 



AI JVC 

Reconnu comme le meilleur 
sur le marché. 

Il n'en existe pas qui ait un 
goût plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 
THE 

LAING PAGKING & PROVISION GO. 

LIMITED 
Rue Mill, MONTREAL. 




Elle n'accepterait, comme présent, aucun 
autre Sel que le 

SEL WINDSOR 

POUR LA TABLE OU LA CRÉMERIE. 

Elle sait que le Sel "Windsor" est pur — 
qu'aucune substance adultérante n'y est ajoutée 
pour l'empêcher de se coaguler — et qu'il don- 
ne une saveur délicieuse aux aliments, au 
beurre et au fromage. 

Elle sait aussi qu'aucun autre sel n'est "tout 
aussi bon." 

The Canadian Sait Co., Limited. 
Windsor, - - Ontario. 



Pall Mail (Turques) 18.50 

Capstan (importées) 12.00 

Tabacs à cigarettes. La lb. 

Puritan et B. C. No 1 .. .. 1/12S 1.00 

Sweet Caporal 1/13S 1 . 15 

Athlète 1/12S 1.05 

Derby, boîtes fer-blanc .. .. ï lb. 0.95 
Tabacs coupés. La lb. 

Old Chum 10s 0.79 

Lord Stanley, Tins i lb 1.05 

Meerschaum 10s 0.79 

Athlète Mixture, Tins 2 et ï lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina .. .. 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .. .. 0.82 

Old Virginio, pqts i et 1 lb 0.72 

Duke's Mixture ( Granulated), 

i/ios Bags 5 lbs. carton .. .. 0.85 
Bull Durham. 

1/10 bags, 5 lbs. carton 1.25 

1/16 bags, 5 lbs. carton 1.25 

Old Virginia, pqts. i et 1 lb 0.72 

Old Virginia, pqts. 1/16 lb 0.72 

Snap pqts. 1/12 et 1/6 lb 0.48 

Calabash Mixture, tins i et 1 lb. 1.15. 

Calabash Mixture, tins i lb 1.20 

Calabash Mixture, tins i ib 1.35 

Capstan Navy Cut (importé) tins 

i lb. Médium et Fort 1.33 

Capstan Mixture (importé) tins 

i lb. Médium T. 33 

Pride of Virginia (importé) tins 

1/10 lb 1.33 

Old English Curve Cut (impor- 
té) tins 1/10 lb 1.33 

Tuxedo (importé) tins 1/10 lb. . 1.35 

Lucky Strike (importé) tins 1/10 T. 33 
Rose Leaf (importé, à chiquer) 

pqts. 1 oz 1.22 

Tabacs en palettes, (importés) La lb. 

Piper Heidsieck r . 20 



Tabacs en poudre La lb. 

Copenhagen en boîtes 1/12 lb. .. 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch). 

Tabacs à chiquer. La lb. 

Moose bars 5è cuts to the lb. .. 0.40 

Moose us 0.40 

Snowshoe bars, 6h cuts to the lb. 0.43 
Stag 5 1/3 cuts to the lb. i Butts 

12 lbs., boîtes 6 lbs 0.38 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s o'44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Fay Roll ?is 0.56 

Tabacs à fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 

1 vy 7s 0. 50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabacs hachés. La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

Régal, cube cut, en boites .. 9s 0.70 

Taxi Crimp, cut. boîtes .. .. 10s 0.78 
HENRI JONAS & CIE, 
Montréal 

Extraits Culinaires. La doz. 

r oz. Plates. Triple concentré .. 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentré .. 1.50 

2 oz. Carrées. Triple concentré.. 1-75 

4 oz. Carrées. Triple concentré.. 3.00 

8 oz. Carrées. Triple concentré.. 6.00 

16 oz. Carrées. Triple concentré.. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessence.. .. 1.75 

2} oz. Rondes. Quintessence.. .. 2.00 
; oz. Rondes. Quintessence.. .. 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence.. .. 6.00 
4 oz. Carrées. Quintessence. Bou- 
chons émeri 3 50 

8,oz. Carrées. Quintessence. Bou- 



chons émeri 7.00 

2 oz. Anchor 1.00 

4 oz. Anchor 1-75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1.25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4.25 

1 oz London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits à la livre de .. $1.00 à 3.00 
Extraits au gallon de .. $6.00 à 24.00 
Mêmes prix pour extraits de tous fruits. 

Motarde Française. La grosse 

2 doz. à la caisse. 

Pony .. .. 7.50 

Médium 10.00 

Large 12.00 

Sma'î 7.00 

Tumblers 10.80 

Egg Cups 12.00 

No 67 Jars 12.00 

2 doz. à la caisse. 

Muggs 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. à la caisse 

No 64 Tars 15.00 

No 65 Jars 18.00 

No 66 Jars 21 .00 

No 68 Jars 15.00 

No 69 Jars 21 .00 

Vernis à chaussures. La doz. 

1 doz. à la caisse. 

Marque Froment 0.75 



10 

Marque Jonas 0.75 

Vernis Militaire à l'épreuve de 

l'eau 2 00 

The LAING PACKING & PROV. Ce, 
Montréal, Canada. 



I IV 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 2 4°<> 

Lard pesant, Canada Short Cut, 
Mess i brl 12.00 

Lard du dos, Canada Short Cut, 
brl. 45/55 22 -50 

Lard du dos, Canada Short Cut, 
1 brl .; ii-SO 

Lard pesant Brown Brand, dé- 
sossé, tout gras, brl. 40/50.. .. 22.50 

Lard clair, tout gras, du dos très 
pesant, brl. 40/50 24.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35 •• ..20.50 

Lard de flanc, pesant, brl 22.00 

Lard à fèves, (petits morceaux, 
mais gras), brl 16.50 

Pickled Rolls, brl 22.00 

Saindoux Composé Raffiné, choix 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs lb. 0.09* 

Boites. 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 0.09I 

Tinettes. 50 lbs. net (Tinette 

imitée) 0.09} 

Seaux de bois 20 lbs. net.. $2.00 0.10 

Seaux de fer-blanc 20 lbs.$i.87i 0.09I 



LE PRIX COURANT 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs., en 
caisse, bleu 0.10 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en 
caisse, bleu o. loi 

Caisses, 3 lbs., tins, 00 lbs., en 
caisses 0.10} 

Briques de saindoux composé, 60 

lbs., en caisse, pqts. 1 lb o.iof 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs o.nè 

Boites, 50 lbs., net, (doublure 
parchemin) .. .. O.ni 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 
tée) o.iiî 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin $2.40 0.12 

Seaux en fer blanc, 20 lbs. 

brut $2.27$ 0. 1 ij 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs.. en 
caisse, Rouge 0.12 

Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisse, Rouge o.i2j 

Caisses j lbi., Uns, 00 lbs. en 
caisse, Rouge o. \ 2i 

Saindoux en carré d'une livre, 

60 lbs. en caisse 0.122 

Viandes fumées. 

Jambons: Première qualité. 

Extra gros, 28 à 45 lbs o.lii 

Gros, 20 à 28 lbs 0.14A 

Moyen, 15 à 19 lbs o. 17J 

Petits, 12 à 14 lbs 0.17^ 

Jambons désossés, roulés, gros, 

16 à 25 lbs 0.17 

Jambons désossés, roulés, petits, 
9 à 12 lbs o. 19 

Bacon de Laing, à déjeuner, 
sans os, choisi 0.16I 

Bacon de Brown, à déjeuner, mar- 
que anglaise, sans os, épais .. 0.15^ 

Bacon de Laing, Windsor, dos 




Résumé des Règlements concer- 
nant les terres du Nord- 
Ouest Canadien. 

TOUTE personne se trouvant le seul chef d'un 
famille, ou tout individu mâle de plus de 1 
ans, pourra prendre comme homestead un quart de 
section de terre disponible du Dominion, au Manito- 
ba, a la Saskatchewan ou dans l'Alberta. l,e postulant 
drvra se présenter à l'agence ou à la soui-agence des 
terres du Dominion pour le district. L'entrée par 
orocuration pourra être faite à n'importe quelle 
agence, à certaines conditions, par le père, la mère8 
le fils, la fille, le frère ou la sœur du futur colon. 

Devoirs.— Un séjour de six mois sur le terrain et 
li mise en culture d'icelui, chaque année, pendant 
mois a n s- Un colon peut demeurer à neuf milles 
de son homestead, sur une ferme d'au moins 85 
acres, possédée uniquement et occupée par lui ou 
par son père, sa mère, son fils, sa fille, son frère ou 
sa sœur. 

Dans certains districts, un colon dont les affaires 
vont bien, aura la préemption sur un quart de sec- 
tion se trouvant àcôté de son homestead. Prix, $3.00 

l'acre. 

Devoirs — Il devra résider six mois chaque année 
pendant une durée de six ans à partir de la date de 
l'entrée du homestead (y compris le temps requis 
pour obtenir la patenie du homestead) et cultiver 
cinquante acres en sus. 

Un colon ayant forfait ses droits à son homestead 
et ne pouvant obtenir une préemption, pourra 
acheter un homestead dans certains districts. Prix 
$3 00 l'acre. 

Devoirs — Résider sur son homestead six mois 
chaque année pendant une durée de trois ans, oul- 
iver 50 acres et bâtir une maison valant $300. 

W. W, CORY, 
Sous-ministre de l'Intérieur. 
N. B — I«a publication non autorisée de cette an 
nonce ne sera pas payée. 



Pai v POUR OISBAUX est le "Coltam 
Seed" fabriqué d'après six brevets. 
' Marchandise de confiance ; rien ne peut l'ap- 
! pr»cher comme valeur et comme popularité. 
1 Chez tous les fournisseurs de gros. 



Mince Meat de 

CLARK 

Absolument pur, fait des 
meilleurs fruits et épices 
de choix. 

Sceaux de 5 lbs à 85c lbs. 
Boîtes de ls à 5s 
et 

Marque "INCLASS" 

(1 seule grandeur) 

Vendu dans tout le Canada ; 
Il doit donc être bon. 



W. G L fl R K, 

Manufacturier des 

Soupes Concentrées 

Renommées de la Marqm 
" CHATEAU " 




pelé 0.17 

Jambons de Laing, choisis "Pi- 
que-Nique", 7 à 10 lbs o.l2i 

Petit bacon roulé, épicé, désos- 
sés, 8 à 12 lbs o.nl 

Bacin choisi, Wiltshire, côté 50 

lbs 0.18 

Cottage Rolls 0.17 

Saucisses fumées. 

Bologna (Bondon de Boeuf). .. 0.06 

Lologna (Enveloppe cirée) .. .. 0.06 

Brunswick (Beef Middles) .. .. 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et lan- 
gue) doz. 1.10 

Saucisses fraîches 
Saucisses de porc (tripes de porc) O.07J 
Saucisi es de porc (tripes da mou- 
ton) .. 0.08 

Petites Saucisses de porc (pur 

porc 1 o. 15 

Saucisi es Cambridge (paquets de 

1 lb. 0.09 

Saucisi es de fermier 0.12 

Chair i saucisses (seaux de 20 

lbs.) o.o7è 

Boudin blanc 0.07 

Boudin noir 0.08 

AGENCES 
LAPO *TE, MARTIN & CIE, LTEE, 
Montréal 
Légumes. 
Petil 5 Pois Importés "Soleil" 

Sur E: tra Fins .. .. 100 boîtes 15.50 

Extra 'ins 100 " 15.00 

Très I ns 100 " 14.00 

Fins 100 " 12.50 

Demi-f ns 100 " 11.00 

Moyeni No 2 100 " 9-50 

Moyen No 3 100 " 8.75 



■Le Comptoir Mobilier 

FRANCO CANADIEN 

Société à Charte par Actions 

117-119 Rue Craig Ouest, =*.= Montréal 

■■■■ PHONE MAIN 6892 MaHI 

Le Comptoir Mobilier Franco-Canadien 

Est ouvert à toute personne dé- 
sirant contracter un emprunt 
sur effets mobiliers ou mar- 
chandises livrées à nos entre- 
pots, sans s'exposer à payer 
des taux usuraires et ruineux. 
L'honorabilité des fondateurs 
etdirecteurs du Comptoir cons- 
titue la meilleure garantie des 
emprunteurs. 

La Cie. achètera à des prix rai- 
sonnables et défiant toute con- 
currence, tous objets ou mar- 
chandises non-périssables, en 
réservant au vendeur l'option 
de rachat dans un temps déter- 
miné. 

Le C omptoir Mo bilier Franco-C anadien 

Fait des avances d'argent sur 
tous objets ou marchandises 
non périssables, ayant une va- 
leur commerciale et déposés 
aux bureaux de la Société. 
La Société se charge de la Ven- 
te par Encan de toutes mar- 
chandises et possède des En- 
trepots et Magasins Généraux 
pour la Vente à Commission de 
tous articles et effets mobiliers 
confiés à la Société pour cette 
fin. 



LE PRIX COURANT 



17 



Les Marchandises pures augmentent la Clientèle. 

DONNEZ A VOS CLIENTS 

Le Sucre Granulé 




De la sorte, vous attachez è votre magasin la clientèle 
de la meilleure classe. 

Aucun autre ne peut lui être comparé, 

Faites-en l'essai vous-même. Mettez à côté des échan- 
tillons d'autres manufacturiers. Vous verrez la différence 
et reconnaîtrez l'avantage que vous avez à recommander 
le sucre "Redpath", comme le meilleur. 



Jaune d'or en Poudre, 
Extra Moulu, 
Exta Granulé. 



PARIS LUMPS 
en boîtes de 100, 50 et 25 
lbs, et en Cartonnages 
"Red Seal" à l'épreu- 
ve de la poussière. 



The Canada Sugar Refiuing Company, 

LIMITED. 

MONTREAL, Canada. 
Maison Fondée en 1 854 par John Redpath 



Aucun autre Net- 
toyeur des Mains ne 
peut faire ce que 
Snap fera. 

Snap Company, Limited. 

Montréal, Québec. 




"SNAP" 
est une 
bonne 
Marchai 
dise. 



HOMARD 



HOMARD 



HOMARD 



Nous venons de recevoir des Conserves de Homard de la 
Marque QUAKER, empaquetage I y I I . 
Leur qualité est exceptionnelle. Ecrivez-nous avant de pla- 
cer vos commandes. 

MATHEWSONS' SONS, 

202 rue McGill, Montréal. 

Téléphone, Main 3686. 



EPICIERS EN GROS- 



Même Prix, mais Qualité différente. 

Voilà la différence qui existe entre 

Le Sucre en Morceaux Crystal Diamond 

et tout autre sucre ordinaire en morceaux ou en pain. Pour le même prix, vous pouvez obtenir ce Sucre de 
Table de très haute qualité, qui représente la perfection en fait de Sucre Raffiné, et qui donne à toutes les 
tables de la beauté et de l'attrait. Procurez vous en une boîte chez votre fournisseur aujourd'hui même. 
Vendu en vrac ou en boîtes de carton pour se détaiiler à prix populaires. 

The St. Lawrence Sugar Refining Co., Limited 

JVIONTiiiiAL, Que. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



iS 



LE PRIX COURANT 



Petits Pois "François Petit & Co. 



Fins, 100 boites, btes illustrées... 10.00 
Fins, ioo boites, étiquette dorée. 9.50 
Moyens, 100 btes, étiquette dorée 8.00 
Haricots "Soleil" C/S 

Extra Fins, 40 flacons 10.00 

Extra Fins, 100 boites 13 -5° 

Fins, 100 boites 12.00 

Moyens. 100 boites 9.00 

Coupés. 100 boites 8.60 

Macédoines No 1 extra, 100 boites i_\oo 
Macédoines Xo 1 extra, 40 flacons 9.00 
Macédoines Xo 2 extra, 100 boites 9.25 
Côtes de Céleri. 100 boites .. .. 8.00 

Côtes de Céleri, 50 boites 7 -5° 

Epinards en Purée .. .. 9.00 

Epinards en Purée, 50 boites .. 8.50 
Epinards en Purée, 40 flacons .. 7-50 
Fonds d'Artichauts, 100 boites .. 33 00 
Soupes. 

Vertes cerfeuil, 100 boites 9-50 

Julienne. 100 boites 8.00 

Printanière Xouvelle, 100 boites.. 9.50 
Purée de tomates concentrées, 100 

boites 9.50 

Asperges C/S 
Branches géantes, 50 boites .. .. 24.00 
Branches, géantes, 16 bocaux.. .. 10.00 
Branches Grosses, 50 boites .. .. 23.00 
Branches lîxtra, 100 boites .. ..22.50 
Branches Fines, 100 boîtes .. .. 21.00 



Pointes têtes seulement, 100 btes 25.50 
Pointes tètes seulement, 40 flacons 14.00 
Coupées 1er choix, 100 boîtes .. 18.50 
Coupées 2ème choix, sans têtes, 



50 boites 11 .00 

Coupées 2ème choix, sans têtes, 

ioq boites 11.50 

Flageolets 

Extra Fins, 100 boites 13.00 

Moyens, 100 boites 11.00 

Choux Bruxelles, 100 boites .. .. 10.00 
Sardines C/S 

Romain is 8.00 



Victoria is 8.50 

Junquiera is 8.50 

\\ hite Bear is 16.00 

White Bear is 9.50 

Bonne Ménagère is 13.00 

Superbes à la Ravigote 25.00 

Tomates Doz. 

Victoria c/s 2 doz 1.40 

Blé-d'Inde Doz. 

Victoria c/s 2 doz 1.00 

Savons de Castille Lb. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 

more, de 11 lbs., 25 Ibs., à la c/s 0.07} 

more, de 2A lbs., 12 lbs. à la c/s o.o8i 

C/S 

morceaux de I lb., 50 " 3.50 

morceaux de 3 oz., 200 " 3-75 

morceaux de 7 oz., 200 " 7.00 

La Lune 65% d'huile d'olive Lb. 

more, de 11 lbs., 25 lbs., par c/s 0.07 

more, de 2I lbs., 12 lbs. " 0.08 

C/S 

morceaux de I lb., 50 " 3.25 

morceaux de si oz., 100 1.80 

morceaux de 2>i oz., 200 " 3-40 

Duffy & Co. 

Grape Juice, qrts 12s 4-75 

Grape Juice, pts 24s 5.00 

Grape Juice, splits 36s 4-75 

Apple Juice, qrts 12s 3.75 

Apple Juice, pts 24s 4. 50 

Champagne Pommes, qrts 12s .. 4.50 

Champagne pommes, 24s pts .. 4.90 

Motts Golden Russet. 

Sparkling Cider, qrts 12s 4-50 

Sparkling Cider, pts 24s 4-75 

Sirop, Vinaigre, qrts 12s 2.40 

Thés Japon Lb. 

Victoria, 90 lbs 0.27 

Princess Louise, 80 lbs 0.20 

Princess Louise, 30 lbs 0.21 

Princess Louise, 5 lbs 0.23 

Vert "Ceylan" 

Duchess, 60 lbs 0.24 



Noir (Blend; 

Victoria 50/30 tins 0.31 

Princess Louise, 50/30 tins .. .. 0.20 

Empois Remy 

Paquets 2 lbs., 50s 0.08 

Carton 1 lb., 50s 0.08 

Carton i lb., 100s 0.08 

Carton i lb., 200s 0.08 

Bbl. 240s 0.07Ï 

Keg 120s 0.072 

Huile d'Olive "Minerva" 

c/s 12 Btls 1 litre 6.50 

c/s 12 Btls qrts 5.75 

c/s 24 Btls pts 6.25 

c/s 24 Btls i pts 4.25 

Lstagnons, 5 gai 2.40 

Estagnons, 2 gai 2.50 

Estagnons, 1 gai 2.60 

Estagnons, i gai 2.70 

Estagnons i gai 2.80 

Estagnons, è gai 2.70 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montréal. 

Chocolats et Cacao Mott. 

Elite, per doz. . 0.9c 
^fflmfoto*. La lb. 



^% îtrr *|P*"J"«P Prepared Cocoa 0.28 
^MjS||fi|^^ Breakfast Cocoa 0.38 
No 1 Chocolaté 0.32 

Diamond Chocolaté 0.24 

Navy Chocolaté 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolaté .. 0.18 à 0.30 
Plain Chocolaté Liquors .. 0.18 à 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

RAMSAY, LIMITED. 
Sodas à la Crème, pqts 5c, doz. 0.50 
Sodas à la Crème, pqts 10c, doz. 1.00 
Sodas à la Crème pqts 2|c, chaq. 0.22^ 

Arrowroot 0.14 

Social Tea 010 



Lait Frais de 
Vache -Evaporé. 

Le plus grand soin 
est apporté à tous 
les détails de la pré- 
paration du J 

Lait Evaporé 
"Canada First" 

Une propreté et une 
pureté absolues sont 
observées, et le con- 
tenu de chaque boîte 
est garanti pur et parfaitement stérilisé. 

Vous pouvez risquer votre réputation sur sa pure- 
té et sa perfection. Le profit est bon. Voyez vos 
stocke aujourd'hui-même. 

FAIT AU CANADA PAR DES CANADIENS. 

The Aylraer Condensed Milk Co., Limited, 

AYLMER Ont. 

Boréaux Principaux à Hair.i.ton, Ont. 





ÉVAPORE 



L 




ST. CHARLES MILK 

EST SANS DÉFAUT 



Chaque épreuve de climat et de 
température donne les mêmes ré- 
sultats, quand il s'agtt de notre 
I,ait Evaporé de la Marque St-Char- 
les. C'est le meilleur pour tous les 
usages. 

Un sû r _ f a vor i _ auprè s de_ votre 
clientèle. 

ST. CHARLES' C0NDENSIN3 CO. 

INGERSOIvI,, ONTARIO, CANADA 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



19 




Faites plus de 
Profit sur 
votre Huile. 

Chaque goutte d'hui]e perdue 
est juste autant de profit perdu. 
Regardez le plancher autour d'un réservoir 
en fer-blanc ou d'un baril — Il est toujours imbi- 
bé d'huile. Le marchand paie cette huile. 

Le Système Bowser 

à Mesure Automatique 

Epargne toute cette perte et l'ajoute à votre profit. Il rem- 
bourse son prix par ce qu'il économise. 

Pas de Mesures — Pas d'Entonnoirs —Pas d'Odeur— 
Pas de Contamination d'Autres Marchandises. Propre, 
Economisant de l'Espace et à l'Epreuve du Feu 

Style et prix convenant à toutes les exigences. 
Demandez dès Maintenant par carte postale 
la brochure GRATUITE No. 8 F. 

S. F. BOWSER « Co., 

INC. 

TORONTO, ONTARIO. 

66-68 Ave. FRAZER. 





LES BÉBÉS MANGENT CE QU'ON 
LEUR DONNE. 

L'enfant ne peut pas choisir sa nourriture comme 
les grandes personnes. Ce sont les parents qui doi- 
vent choisir l'alimentation de leur jeune enfant. Don- 
nez aux bébés le 

Lait Condensé - 
Marque 
REINDEER. 

Il est pur, stérilisé et exempt de germes actifs — i 1 
ne contient aucune des infections que peut transmettre 
le lait non préparé. 

THE TRURO CONDENSED MILK CO., 
Limited. 

TRURO, N. E. HUNTINCDON, P. Q 



- 



BOITES en FER-BLANC 



Unies ou ornementées pour 
empaqueter : 

La Poudre à Pâte, 
les Epices, le Café, le Thé, 
le Saindoux, les Viandes, 
ou 

tous autres pro- 
duits alimen- 
taires. 

Vous devriez vous procurer nos prix avant de placer 
vos ordres. 

AMERICAN CAN COMPANY 

MONTREAL, HAMILTON. 



Couteau à Fromage Automatique. 
"PERFECTION" 



I.e Plus Simple et 
le plus Exact Cou- 
teau à Fromage 
actuellement sur 
le marché. 




EPARGNE DE TEMPS ET DE LABEUR. 

Economie de profit, Pas de déchets ni de poids trop fort. 
Il plaît à vos Clients, car ils reçoivent une jolie tianche de froma- 
ge frais, appétissant, pesant exactement le poids demandé. 
Vente par l'intermédiaire des marchands de gros ou directement. 
Demandez les prix et termes de vente. 

THE AMERICAN COMPUTING CO. 

OF CANADA 
17-19 RUE HUNTER OUEST, 

HAMILTON, - - ONTARIO 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



20 



L* PRIX COURANT 



The MOONEY 

Biscuit & Candy Co., 

Ll-VITfcD 

Stratford, Ont. Winnipeg, Man. 

SUCCIF SALES à Bsœllton, Ottawa, Syd- 
D* v. C. B. ; Halifax, N. E, ; Fort William, 
Calgarv, Vancouver, St-Jtan, T. M. 



Empaquetage 
Approprié. 

Les meilleurs biscuils .=e gâteront s'ils 
sont empaquetés sans soins. Les biscuits 
le mieux empaquetés ne se vendront 
qu'une seule fois, si la qualité des ingré- 
dients et de la manufacture fait déf ut. 

Les Biscuits à la Crème 
PERFECTION 

Satisfaisants, Délicieux, 

sont cuiis convenablement et empaquetés 
correctement par les ouvriers les plus ex- 
périmentés et d'après les méthodes les 
plus approuvées 

Ils ont un croustillant et une saveur qui 
leur sont propres. 

ESSAYEZ-LES 



lïKl®MfflILl 



PERFECTION 

HOONEY BISCUIT K CiNDY. CO 



STRATfORD CANADA. 



"U FAVORITE" 

La Mine par excellence pour les poêles. 

Elle donne un lustre permanent, 

Ne tache pas les mains. 

CIRAGE GOON 

La meilleure combinaison de cirage à 
chau^bures, conserve le cuir et lui donne un 
lustre parfait. 

PROTECTORINK 

La meilleure graisse pour harnais, assou- 
plit et conserve le cuir en le mettant à 
l'épreure de l'eau. 

Vehnis " UNCLE SAM" 

donne à la chaussure un brillant etiuce- 
lant et durable. 

Ces produits sont en vente cher tous les 
iciers en gro s . S'adresser au beroin > 

UocleSam Dressing Co., LanoraieP.Q. 

Représentant* à Québec 

63 HUE DALHOUSIB 



SI 



IL N'Y A AUCUN RISQUE NI 
SPECULATION DANS LA VENTE 




AN O 



Registered 
Tiade-Mark 



Ce sont des articles 
de vente courante 
et des modèles de 
pureté et d'excel- 
lence dans le mon 
de entier. 



53 des plus hauts Prix et Médailles 
en Europe et en Amérique. 

MUR BAKER X CO. lii 

Etablis en 1780. 
MONTREAL, Can. DORCHESTER, Mass 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
CO., LIMITED 



Fabricants de Farine ••FIVE ROSES" 



MEUNERIE A KEEWATIN 

Capacité 9000 barils par jour. 
Meunerie à Portage Laprairie, 
Capacité 1500 barils par jour. 
Capacité Totale 10500 barils par jour 

Bureaux : MONTREAL, TORONTO, 
WINNIPEG, KEEWATIN, 
PORTAGE-LAPR AIRIE . 



CONFITURES PURES DE UPTON 



CONFITURES PURES 
NOUVELLE MAISON. 

DE UPTON ®* 
MAINTENANT PRETES 

Absolument pures 
et de saveur déli- 
cieuse, conservées 
dans des seaux de 
5 lbs. et de» jarres 
en verre de 16 oz., 
doublés or, scellés 
hermétiquement. 

PURE MARMELADE 
D'ORANGE DE 

UPTON 



Bien et favorablement connue de 
l'épicier et de ses clients dans tout le 
Canada, où elle est faite et vendue 
puis plus de quinze ans. 




ELITE" 



CHOCOLAT 44 

Non «ncr* 

DES EPICIEHS 
Pour tous Irm 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de X ll>. 

Fabriqué par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 

J.A.TAYLOR, Agent, Montréal 



I,A FARINF PREPAREE 

(SKI/F-RAISING FI.ODR) 

DE B RODIE & H ARVIE 

est aujourd'hui la farine préférée des 
ménagères. Elle donne une excellen- 
te pâtisserie, légère, agréable et re- 
cherchée par les amateurs Pour ré- 
ussir la pâtisserie avec la farine pré- 
parée de BRODIE & HARVIE, il 
suffit de suivre les directions impri- 
mées sur chaque paquet. 
4 rt 16 rue Bleury, HORTBEAL 



LACAILLE, CENDREAU & CIE 

Successeurs de CHS. LACAILLE & CIE. 
EPICIERS EN GROS 

Importateurs de Mélasses, Si- 
rops, Fruits Secs, Thé, Vins, 
Éiqtteari?, Sucres, Etc., Etc. 



Spécialité de Vins de Messe de Sicile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizier 
MONTREAL 



Tabac en feuilles 

EN GROS 
Demandez mes cotations. 

J. A. FOREST, 

1 89 Rue Amherst. 
MONTREAL 

Téléphone, EST 1487. 



Tel. Main 7233 



Ll'JlY 

Pour les Cheveux. 

R. J. DEVINS, Limitée. 25 rue St-Cabriel, 
MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 




Sandwiches 0.15 

Imperials 0.07 

Biscuits au soda 0.08 

Biscuits au vin o.nè 

Jam Jams 0.15 

BiscUits au Café Noir . . 0.15 

, ST. CHARLES CONDENS- 
ING CO'Y., 
Ingersoll, Ont., Can. 
Laits et Crèmes Conden- 
sés. 

St. Charles "Family" 3-50 

St. Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 

St>Charles "Hôtel" .. .. 3 ?o 

Lait "SilVer Cow" 4-°o 

"Purity" 4-75 

"Good Luck" 4 00 

SALADA TEA CO. 



THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Etiquette Brune, i's et J's. $0.25 $0.30 

Etiquette Verte, i's et ï's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, i's è's, £'s 

et à's 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 

Etiquette Dorée, è's .. .. 0.44 0.60 
SAVON 

The GENUINE, empaqueté 100 mor- 
ceaux par caisse. 






Prix pour Ontario et Québec: 
Moins de S -.caisses $5.00 



LE PRIX COURANT 

Cinq caisses ou plus 4-95 

SNAP CO., LTD., 

Montréal. 
Snap Hand 
Cleaner. 

Cse de 3 doz. 3.60 

Cse de 6 doz. 7.20 
jo jours. 

ARTHUR P. TIPPET & Co., Montréal 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. .. pts. 4.00 

Lime Juice Cordial, 1 doz. .. pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 

THE UNCLE SAM DRESSING CO., 
Lanoraie, P.Q. 

Vernis "Uncle Sam" 

Bout. 6 oz. No 1 2.00 

Bout. 4 oz. No 1 1 .40 

Bout. 4 oz. No 2 doz. 1.00 

Bout. 4 oz. (bout, nue) .. .. doz. 0.75 

Vernis Chocolat. 

Bout. 6 oz., No 1 2.00 

Bout. 4 oz., No 1 1.40 

Vernis noir No 1 Extra Bris 40 

gallons 1.60 

Vernis noir No 1 Extra Cans 1 à 

5 gallons 1.75 

Vernis chocolat No 1, bris 40 gais. 1.60 
Vernis chocolat No 1, Extra cans. 

1 à 5 gallons 1.75 

Graisse "Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boites 8 oz . . 1 .25 

Boîtes 4 oz 0.75 

Cirage Combiné "Coon" 

Cirage à Chaussures "Coon" doz. 0.75 

Mine à Poêle "Favorite" 

Mine "Favorite", No 4, doz 0.45 

Mine "Favorite", No 8, doz 0.70 

Mine "Favorite", No 12, doz. . .. 0.80 



21 

UNITED SOAPS COMPANY 
of CANADA, Limited 

Savon Canada's Best: 

1 caisse 4.10 

5 caisses 4.00 

10 caisses 3 .90 

T. UPTON & CO., 
Hamilton. 
Confitures garanties pures. 

Framboises. Fraises, verres de 1 
lb., 2 doz. par cse, doz 2.00 

Pêches, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verres de 1 lb. 2 doz., 
par caisse 1.70 

Prunes, verres de 1 lb.. 2 doz. par 

caisse doz. 1.60 

Assorties 

Verres de 1 lb., 2 doz. à la cse. doz. 1.75 
Marmalade d e Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb. 

2 doz. à la caisse doz. 1.60 

Pure Marmelade d'oranges 

Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.10 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.50 
Pint Sealers, 1 doz. à la cse, doz. 2.25 
Tins, No 2, 2 doz. à la cse, doz. 2.00 
Tins, No 4, 2 doz. à la cse . bte. 0.32 
Tins, No 5, 9 au crate .. .. bte. 0.40 
Tins, No 7, 12 à la saisse .. bte 0.56 
Seaux en bois, No 7, 6 seaux par 

crate seau 0.56 

Seaux en bois, 30 lbs, lb. 0.07I 

Miel Pur Clarifié 
Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.40 

White Clover 
Verres, 12 oz., 2 doz. par cse, doz. 1.60 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 2.00 

Fret payé d'avance sur 10 caisses ou 
davantage expédiées directement de la 
manufacture à 

Windsor, North Bay, Montréal, et à 
tous les points intermédiaires en Onta- 
rio. Pour tous les autres endroits, une 
allocation de fret de 25 cents par cwt. 
sera faite. Termes: net, sans escompte. 



E NVOYEZ- N OUS 
VOS ORDRES 



POUR LA 



Nouvelle Farine 

Fabriquée d'après les uiétl iodes les plus per- 
fectionnées dans les moulins les plus mo- 
dernes et les mieux outillés d'Amérique : 





CE 



qui a conquis d'emblée la faveur 
des Maîtres- Boulangers et des 
^Familles. 

QUATRE MARQUES D ECALE PURETE 




The St. Lawrence Flour Mills Co., 

Téléphone Bell, Main 6741 Limited 
1110 rue Notre-Dame Ouest, Montréal 



La Farine St. Lawrence. Blanche et Pure 
comme le Lys. 



Les Thés du Japon sont 

par excellence les Thés Verts 
formant la boisson du Conti- 
nent Américain tout entier. 
Ils sont d'une pureté parfai- 
te. — Le Gouvernement du 
Japon prohibe l'emploi de 
toute substance adultérante 
dans leur préparation. 



22 



LE PRIX COURANT 





Un Nettoyeur Qui Se Vend 

est un article que chaque Epicier entreprenant devrait avoir particulière- 
mont soin de tenir en stock — s'il veut plaire à ses clients et s'assurer un 
profit substantiel. 

La Lessive de Gillett 

" EATS DIRT « 

le nettoyeur le plus efficace sur le marché, a conquis sou eutrée dans chaque ménage bien tenu du pays. 
La variété des usages auxquels on peut l'employer a créé une demande énorme pour elle. 
Ne feriez- vous pas mieux d'en vendre? 

Si votre Marchand de Gros ne veut pas vous en fournir, envoyez-nous une commande et nous vous 
directement de notre magasin de Montréal. 




Company limiteI I 

WINNIPEG. TORONTO. ONT. MONTREAL. 




l'expédierons 



ETABLIE EN 185 2. 



Sardines^- Quauty 



0Ssw*c^\ Appuyez spécialement sur le fait que 

Les Aliments Provenant de la Mer 

"BRUNSWICK" 



Marque 

sont des marchandises de "Qualité". Il vau- 
drait mieux vous retirer des affaires que de 
tenir des marchandises d'une qualité douteuse. 




SARDINES IN OIL 

MCXCO BV 

lia 





Le système scientifique que nous employons dans la préparation des conserves de la Marque 
"BRUNSWICK" conserve au poisson sa saveur délicieuse et naturelle. VOILA UN BON AR- 
GUMENT POUR LA VENTE. 

Assurez-vous que vos rayons sont bien garnis des conserves de cette marque. 

CONNORS BROS., Limited, 

BLACK'S HARBOUR, N. B. 

AGENTS: 

LEONARD BROS., Montréal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa.— JAS. HAYWOOD, 
Toronto.-CHAS. DUNCAN, Winnipeg.-CRANT & OXLEY CO., Halifax. - C. DE CARTERET, Kingston. - 
BUCHAN AN & AHERN, Québec. J. L. LOVITT, Yarmouth. SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vanoouver 
et Victoria, C. A. SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alla. -JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

A moins d'avis contraire par écrit adressé directement 
à nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration 
l'abonnement est continué de plein droit. 

Toute année commencée est due en entier. 
L'abonnement ne cesse pas tant que les arrérages ne sont 
pas payés. 

Tout chèque pour paiement d'abonnement doit être fait 
payable " au pair à Montréal." 

Chèques, mandats, bons de poste doivent être faits payables 
à l'ordre de " Le Prix Courant ". 

Prière d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 

" LE PRIX COURANT " Montréal. 

Représentant spécial pour la province d'Ontario: J. S. Robertson Co., 152 rue Bay, Toronto. 

MONTREAL, 6 OCTOBRE) 191 1 



EDITEURS : 

La Compagnie de Publications des Marchands Détailleurs du 
Canada, Limitée, 

80 rue St-Denis - - MONTREAL. 

Téléphone Bell Est 1185-1186. 

Montréal et Banlieue, $2.50 \ 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 i PAR AN. 

Union Postale, - Frs. 20.00 ) 
Il n'est pas accepté d'abonnement pour moins d'une année. 



LE COMMERCE DE L'EPICERIE EN OCTOBRE 



Le commerce d'automne s'annonce bien. Les conditions du 
marché sont des plus propices à de bonnes affaires. Mais, le mar- 
chand ne doit pas s'endormir s'il veut en avoir une bonne part. 
Qu'il redouble d'efforts, qu'il augmente sa publicité, qu'il s'ingé- 
nie à faire de beaux étalages dans ses vitrines, qu'il insuffle une 
partie de son enthousiasme à ses commis, pour les stimuler à 
augmenter le chiffre de leurs ventes. Ses efforts ne resteront pas 
infructueux; il mossonnera en automne suivant qu'il aura semé 
au début de la saison. 

Les fruits de venue tardive — pêches, prunes et poires — sont 
abondants. Poussez-en la vente; il est encore temps de les offrir, 
caV la saison de la confection des conserves de fruits n'est pas 
terminée. C'est encore dans le mois d'octobre que les ménagères 
font de grandes quantités de marinades. Aussi les épiciers avisés 
ont en magasin tous les articles nécessaires à la fabrication, et 
en font un étalage bien en vue. 

L'épicier qui veut vo : r augmenter ses affaires ne doit né- 
gliger aucun article de consommation couranee pendant ce mois. 
La vente des huîtres sera bientôt très active, après la période 
pendant laquelle le public en a été privé. 

Mettez votre provision d'huîtres dans un récipient en verre 
permettant de bien constater la qualité des huîtres; la clientèle 
sera ainsi alléchée et fera des achats. 

Les viandes fumées et cuites sont l'objet d'une bonne de- 
mande en.cette saison. Faites connaître à vos clients les diverses 
marques que vous tenez, montrez-leur ces viandes bien tenues, sur 
un": comptoir d'une propreté scrupuleuse. Leur aspect appétissant 
entraînera des ventes. 

Aux viandes fumées ajoutez des saucisses que vous vous 
arrangerez pour recevoir fraîches à des dates fixes, et faites-le 
savoir à votre clientèle. C'est là une source de bons profits. 

| Voyez quelle est la marchandise qui est le plus en demande 
en ce moment; faites tout votre possible pour attirer l'atten- 
tion du public sur cette ligne particulière. 

fi, A un autre moment vous pousserez la vente d'un autre ar- 
ticle, particulièrement en faveur. Annoncez-le bien. Stylez vos 
cofnmis à ce sujet. Vous constaterez que toute la peine que vous 
vous serez ainsi donnée ne sera pas perdue et que vos ventes 
d'cfctobre seront fructueuses. 



LE MARCHE DES BALAIS 
*• . .- „ - y , ^^^^^ 

; La situation du marché des balais mérite d'être étudiée de 
près pour être bien comprise. 

' Ce sont les Etats-Unis qui fournissent aux manufacturiers 
canadiens le sorgho, ou blé-d'Inde à balais, dont les balais sont 



faits. La première récolte a été à peu près aussi forte que celle 
de l'année dernière. Cependant, dès le début de la moisson, des 
manufacturiers qui avaient besoin de renouveler immédiatement 
leurs stocks, se précipitèrent sur le marché. Ce que voyant, les 
cultivateurs élevèrent le prix de leur produit; aussi une grande 
excitation règne sur le marché du sorgho, dont les prix sont plus 
élevés que l'année dernière. 

Voilà qui explique les avances successives que les prix des 
balais ont subies depuis quelques semaines. Malgré ces prix 
élevés, il paraîtrait que des ordres sont déjà placés pour la plus 
grande partie des récoltes du Kansas et de l'Oklahoma. 

Etant donnés les hauts prix auxquels s'est vendue la récolte 
hâtive, il est à supposer que les fermiers chercheront à vendre 
sur la même base leur sorgho de la récolte tardive. On peut s'?t- 
tendre à ce que le ton du marché des balais continue à être fort. 



LE PRIA' DES NOIX DE COCO 



Au cours des dernières semaines, le prix des noix de coco 
a subi des avances successives. Etant donné que ce prix était 
resté longtemps stationnaire, on peut se demander quelle est la 
raison de cette avance. On l'attribue à l'augmentation du prix 
de la main-d'oeuvre et à diverses autres causes inhérentes à la 
manufacture de cet article. D'autre part, si le prix des noix de 
coco est resté si longtemps à un bas niveau, cela est dû à la con- 
currence qui a maintenu ce bas niveau malgré l'augmentation du 
coût de la production. 



LE MARCHE DES RAISINS DE CORINTHE 



Au cours de l'avant-dernière semaine, une avance de is. 
3d. a eu lieu sur le prix des raisins de Corinthe à expédier 
de Grèce, et on s'attend à une nouvelle hausse. Cette avance 
est attribuée aux dommages qu'a subis la, récolte à la fin du 
mois d'août. "Il semble, disait un importateur, que la cha- 
leur excessive qu'il a fait dans la plupart des districts pro- 
ducteurs, ait desséché le raisin sur les ceps de vigne et en ait 
réduit considérablement la quantité. Cette chaleur a été suivie 
de fortes pluies pendant que le raisin était mis au séchage; 
ces pluies ont causé encore plus de dommages. A en juger 
d'après les câblogrammes, il me semble que la récolte sera 
inférieure au chiffre le l'estimation. 

En tenant compte de l'ancien stock et de la rétention, il 
semble qu'il y aura moins de 100,000 tonnes disponibles pour 
l'exportation, quantité moindre que ce qui est nécessaire aux 
besoins de l'univers." 



M 



LË PRIX COURANT 



LA RECOLTE DES FIGUES 



Des câglogrammes de Sniyrne annoncent que la récolte 
des figues ne sera que de 80,000 charges de chameau. Quand 
les prix furent déclarés au début de la saison, on s'attendait 
à une production de 110,000 charges de chameau. On dit que 
la qualité de la récolte est excellente; mais les grosses figues 
sont extrêmement rares, car à cause des conditions climaté- 
riques, les figues n'ont pas mûri comme elles l'auraient dû. 
On annonce une forte avance de tous les prix, et les condi- 
tions du marché primaire sont eh faveur d'une autre avance. 



LE MARCHE DES THES 



MM. J. Brandenstein & Co., de Yokohama, dans leur let- 
tre-circulaire en date du 31 août, disent: 

Depuis notre dernier rapport, les thés de la seconde 
récolte ont été mis sur le marché. Les prix sont en moyenne 
plus élevés de ic à i^c par rapport à la dernière saison. Les 
thés de la troisième récolte sont maintenant en offre; la qua- 
litélité de tasse des arrivages actuels est inférieure à celle des 
thés de l'année dernière, la liqueur est verte et plutôt amère; 
mais on espère que la qualité des arrivages futurs sera un 
peu meilleure. Les thés torréfiés à la bassine (pan fired) peu- 
vent être égalés aux prix de l'année dernière; mais ceux sé- 
chés en paniers sont à prix plus élevés d'environ lie. 

"Les qualités moyennes et inférieures sont mal prépa- 
rées; la feuille est longue et rude. La feuille sèche a un as- 
pect verdâtre, tandis que les thés en panier de la deuxième 
récolte ont une couleur brunâtre. En conséquence nous som- 
mes d'opinion que les "baskets" de la troisième récolte se 
vendront mieux que les "pickings"' de la deuxième récolte." 



LE MARCHE DU SAUMON 

Un important négociant de la Côte du Pacifique explique 
ainsi la situation du marché du saumon en conserve: "Quand 
les prix d'ouverture furent fixés, le 26 août, dit-il, la pro 
duction était entièrement vendue et au-delà, sujette à l'appro 
bation du prix; en raison de la faible production du saumon 
de haute qualité et du fait que très peu de "packers" étaient 
en mesure de livrer plus de 50 pour cent des commandes de 
saumon rouge d'Alaska, la confirmation du prix eut lieu si 
rapidement, que la production entière de saumon rouge et 
rouge moyen fut vendue dans l'intervalle de quarante-huit 
heures. Quelques "packers" prétendirent que le prix de $1.60 
pour le saumon rouge d'Alaska était trop bas et réussirent à 
placer leur production entière à $1.75; même à ce prix on ne 
peut se procurer qu'une quantité limitée de saumon. 

"Le saumon rouge moyen d'Alaska fait défaut sur le 
marché; on ne peut pas s'en procurer. Autant que nous le 
sachions, nous sommes probablement la seule maison qui 
ait du saumon rose d'Alaska à offrir en ce moment, et notre 
stock est très bas. L'approvisionnement de saumon chum 
«l'Alaska est aussi faible, et on ne peut s'en procurer à moins 
de 95c. Lien q U e la production des chinooks de la rivièrt Co- 
lumbia ait été importante, elle est entièrement vendue. Com- 
me on l'avait annoncé, la récolte des sockeyes a été extrê- 
mement faible, et on ne peut se procurer ce saumon à aucun 
prix. , „ 

"Le seul saumon qui soit assez abondant est le hump- 
back du Puget Sound, dont la pêche, cette saison, a été la 
plus abondante qu'il y ait encore eu. La plus grande partie 
de ce saumon est détenue en mains fermes, et comme les 
"packers" savent que la montée du saumon humpback dans 



le Puget Sound a lieu tous les deux ans, ils maintiennent fer- 
mement à $1.00 le prix de leur surplus de ce saumon. 

En raison de la rareté du saumon de haute qualité et du 
fait que l'année prochaine sera, dans le cycle de quatre ans, 
celle où les humpbacks manqueront complètement, les pos- 
sesseurs de saumon rose sont justifiés de maintenir ce qu'ils 
ont non seulement au prix actuel, mais même à un prix plus 
élevé. En l'absence de saumon de haute qualité, le consom- 
mateur devra se contenter de saumon de qualité inférieure; 
comme le saumon rose d'Alaska et le humpback du Puget 
Sound sont reconnus maintenant comme un aliment déli- 
cieux, nous espérons et nous prédisons une demande forte- 
ment accrue pour le saumon rose d'Alaska et du Puget Sound. 

"En fait de saumon de qualité inférieure, on ne peut se 
procurer qu'en quantité limitée du chum, dont le prix est 
maintenant ferme à 95c. f.o.b., Côte du Pacifique. Il est en- 
core trop tôt pour prédire ce que sera la production d'au- 
tomne de l'Orégon; mais à cause de la rareté des chinooks, 
des sockeyes et du saumon rouge d'Alaska, il s'est fait de 
fortes affaires en saumon rouge moyen de toutes les sortes, 
particulièrement en saumon de l'Orégon, et il semble que les 
empaqueteurs auront fort à faire pour exécuter toutes les 
commandes." 



LE MARCHE DE LONDRES ET LES VALEURS 
CANADIENNES 



Le marché de Londres offre-t-il des avantages aux entre- 
prises canadiennes? La réponse à cette question semble peu en- 
courageante. Les gens les mieux informés là-bas parlent d'une 
crise de longue durée, qui devient de plus en plus embarrassante 
à mesure qu'elle se déroule. La situation, d'abord purement finan- 
cière, fut considérée comme une réaction naturelle faisant suite 
à une grande spéculation. Avec le conflit marocain, l'élément 
international entra en jeu et fut suivi d'une série de grèves sé- 
rieuses; l'incertitude régna en de nombreux endroits de l'Europe 
continentale. 

Bien que ces causes aient aggravé la situation, la cause pre- 
mière a peut-être la plus grande importance pour le' Canada. 
L'origine de l'état financier incertain et peu satisfaisant semble 
être le lancement sur le marché de trop nombreuses nouvelles 
valeurs et le gonflement artificiel des anciennes. 11 y a là un 
avertissement pour les financiers et promoteurs d'affaires cana- 
diennes. 

Les valeurs que nous désirons meltre sur le marché de 
Londres devraient être de la meilleure sorte et aussi peu nom- 
breuses que possible pour le moment. Un fait qui prôiivé bien 
ce que nous disons, c'est l'échec éprouvé par 1a ville dé Mont- 
réal qui n'a reçu aucune offre de la part d'établissements finan- 
ciers pour ses $7,000,000 d'obligations. Nous devons' être exces- 
sivement prudents si nous voulons maintenir notre crédit à Lon- 
dres et éviter des sacrifices. 



COMPAGNIES INCORPOREES. 



Des lettres-patentes ont été accordées par le Lieutenant- 
Gouverneur de la Province de Québec, incorporant: ' 

"Frisco Soda Water Company", fabrication et embouteillage 
de bière, de gingembre, eaux naturelles, eaux minérales, de tous 
breuvages sucrés ou non sucrés, siropâ, essences et de tous les 
articles et accessoires se rattachant au dit commerce, à Mort- 
réal. Capital-actions, $20,000. 

"Nationoscope, Limitée", opération et exploitation de salles 
de vues animées, de représentations théâtrales, et de tous genres 
d'amusements autorisés par la loi. A Montréal. Capital-actions, 
$99,95o. 



LÈ PRÎX COURANT 



L*ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES. 



A la réunion du bureau de direction de l'Ecole des 
Hautes Etudes Commerciales, il a été procédé à la nomina- 
tion de six nouveaux professeurs; c'est une preuve des pro- 
grès qui se sont accomplis dans le cours de l'année écoulée, 
et de l'appréciation en laquelle est tenue cette école. 

Ces professeurs sont: M. Jean Durand, de la Durand 
Hardware Co., qui fera des cours sur les sciences commer- 
ciales, la pratique des affaires, les produits sidérurgiques et 
autres produits similaires. 

L'honorable Horace Archambault, juge en chef de la 
Cour du Banc du Roi, professeur à la faculté de Droit de 
l'Université Lavai: Droit commercial comparé. 

J.-E. Clément, directeur de la Compagnie d'Assurance 
Mont-Royal: sciences commerciales, pratique des affaires, 
assurances. 

François-Emile Fontaine, directeur de l'Agence Cana- 
dienne de Publicité: La Publicité. 

L'abbé Léonidas Perrin, P. S. S., D.Th., D.D.C., profes- 
seur de théologie au Séminaire de Montréal: Philosophie, 
Morale. 

E.-C. Vidricaire, assistant-gérant de la Banque d'Hoche- 
laga: sciences commerciales, pratique des affaires, banque et 
bourse. 




F.-E. FONTAINE. 



M. de Bray, Principal de l'Ecole, a bien voulu commu- 
niquer aux journaux son appréciation sur les résultats ob- 
tenus : 

"Nous avons, dit-il, doublé, cette année, le nombre de 
nos élèves. On a donc tort de nous reprocher notre petit 
nombre d'élèves. Je suis précisément en train de faire un 
travail de compilation que je vous communiquerai un de 
ces jours. 

"Il prouve que le travail des autres écoles techniques, 
dans les différentes villes d'Europe, a été, sauf à Paris, moins 
considérable qu'à Montréal. Encore, si nous tenons compte 
dé la population, nous sommes forcés d'admettre que les dé- 
buts de l'école de Montréal sont des plus encourageants. 

"Prenez, par exemple, votre école polytechnique, qui ne 
débuta qu'avec cinq élèves, et qui, une vingtaine d'années 
plus tard, entrait dans sa nouvelles bâtisse, rue Saint-Denis, 
avec à peine une vingtaine d'élèves. 

"Pour nous, nous avons doublé en un an, le nombre de 
nos élèves et cela ne peut qu'aller en augmentant. A un tel 



point que si cela continue nous devrons forcément exiger des 
examens préparatoires. Car vous comprenez qu'il vaut 
mieux former une centaine de bons élèves, que d'encourager 
des élèves médiocres qui ne sauraient en rien faire honneur 
à l'école, faute d'une instruction suffisante. 

"Quant aux nouveaux professeurs, leur nomination s'im- 
posait et elle sera sans doute bien vue de tout le public, en 
gênerai; ce sont des spécialistes, dont l'expérience des af- 
faires, etiacun dans sa ligne, n'est pas contestable." 

M. de Bray nous a annoncé que la "Revue économique 
canadienne," revue de l'Ecole, paraîtrait pour la première 
fois cette semaine même. Cette revue est un stimulant poul- 
ies élèves, puisque leurs travaux, qui y seront publiés après 
approbation de leurs professeurs, seront rétribués pécuniaire- 
ment. 



LES CAPITAUX ETRANGERS ET LES BANQUES 
CANADIENNES 



Des capitalistes français ont acquis pour $200,000 d'actions 
de la Banque de Vancouver. Voilà encore un exemple de l'in- 
térêt que les capitalistes étrangers prennent aux banques cana- 
diennes. La Banque Internationale, dont M. Rodolphe Forget, 
M. P., est président est soutenue par les capitaux français pour 
au moins $7,000,000. La Banque de Dresde (Allemagne) avait 
placé $1,000,000 dans la Banque Sovereign du Canada, qui main- 
tenant n'existe plus. Cet argent demeure au pays, la Banque de 
Dresde ayant cédé ses intérêts au Canada à la nouvelle compa- 
gnie formée pour prendre en mains l'actif de la Banque Sove- 
reign. 

Les capitalistes américains s'intéressent énormément à la 
Banque Weybufn Security qui s'est ouverte en janvier igvi. 

De nombreux et importants achats d'actions de banques ca- 
nadiennes à chart,e ont eu lieu en Grande-Bretagne. Ces place- 
ments ont été faits au cours d'une période de plus de cinq ans, 
et atteignent approximativement le chiffre de $1,125,000.' Cette 
somme ne représente qu'une faible proportion du capital anglais 
placé en actions de banques. Comme on le sait, la Banque Mol- 
son a vendu pour $2,000,000 d'actions à un syndicat de Londres. 



NOUVELLES CHARTES 



"La Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes acor- 
dées sous le sceau du secrétaire d'Etat du Canada. Voici celles 
qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant leur principale 
place d'affaire* dans la province de Québec : 

"Dunning's, Limited", construction et commerce général 
d'automobiles, de moteurs et de véhicules de toutes sortes; à 
.Montréal. Capital-actions, $20,000. 

"The Pickering Patent Wheel Co. of Canada, Limited", 
construction et commerce général de roues, rais, moyeux, res- 
sorts, essieux, bandages, etc., et industrie mécanique en général ; 
à .Montréal. Capital-actions, $500,000. 

"La Compagnie Provinciale d'Immeubles, Limitée", agence 
et courtage de biens-meubles et immeubles en général ; à Mont- 
réal. Capital-actions, $100.000. 

"Société de Placements Canadiens, Limitée", agence d'af- 
faires et courtage, transactions, placements et prêts d'argent ; 
à Montréal. Capital-actions, $500,000. 

"Compagnie Franco-Canadienne, Limitée", agence d'immeu- 
bles en général ; à Montréal. Capital-actions, $50,000. 

"Bellerive Lumber Company, Limited", commerce de bois 
en général et scierie, moulin à planer et manufacture de tout 
article de bois; à Montréal. Capital-actions, $50,000. 

"Western Park Company, Limited", construction et ex- 
ploitation de maisons de rapport, agence d'immeubles, produc- 
tion d'électricité, de gaz, de vapeur pour le chauffage, l'éclai- 
rage et la force motrice, nécesaires aux dites bâtisses, avec droit 
de vendre le surplus; à Montréal. Capital-actions, $50,000. 



26 



LE PRIX COUKANT 



LE NOUVEAU SECRETAIRE DE LA CHAMBRE DE 
COMMERCE. 

M. W.-U. Boivin vient d'être nommé à la position très 
enviée de secrétaire de la Chambre de Commerce du district 
de Montréal. La Chambre de Commerce du district de 
Montréal est sans contredit une organisation Canadienne- 
Française îles plus importantes du pays. Son influence se 
t'ait sentir dans toutes les sphères de l'industrie, du commerce 
et de la finance. Ses avis et ses requêtes ont toujours été re- 
çus avec faveur par les différents pouvoirs publics auxquels 
ils étaient adressés, et de fait, aucune entreprise publique, 
aucune question importante ne sont décidées sans que la 
Chambre de Commerce du district de Montréal n'ait été ap- 
pelée à faire connaître son opinion. Son importance a crû 
en proportion du développement constant et rapide de la 
métropole du Canada, et aujourd'hui, elle compte au rang 
des organisations commerciales les plus influentes. Nous 
devons dire que ses succès sont dûs en grande partie au 
choix judicieux de ses officiers, et nous n'avons qu'à consul- 
ter la liste de ses ex-officiers et de ses officiers actuels, pour 
constater que ces personnes ont toujours été choisies parmi 
les négociants les plus en vue de Montréal. 



LA SOCIETE COOPERATIVE "CIVIL SERVICE" 



Du "John Bull",' de Londres. 
Nous avons parlé antérieurement de la mesure prise 
par le président de cette société, M. James Helby, et du ren- 
voi général de vieux employés à qui on n'a rien pu trouver à 
reprocher. Nous avons appris depuis un fait qui mon- 
tre la manière exceptionnellement vile dont la société agit. 
Il paraît que plusieurs employés qui étaient en congé de 
quinze jours, ont reçu à la fin de la première semaine, avis 
que leurs services ne seraient plus requis à la fin de la se- 
maine suivante, et que la deuxième semaine de leurs vacan- 
ces devait être considérée comme faisant partie de l'avis de 
renvoi. Nous ne pouvons rien imaginer de plus méprisable 
qu'un avis de ce genre envoyé à un employé en vacances. 
Malgré l'activité de M. Helby et l'augmentation des dividen- 
des de la société depuis qu'il est à sa tête, le volume des af- 
faires a diminué notablement. 

Avant que M. Helby devînt président, on avait coutume 
d'inclure le compte commercial dans les comptes présentés. 
Depuis lors, il n'y est plus inclus, de sorte que les actionnai- 
res ignorent encore plus qu'auparavant où en sont les af- 
faires. 

De même, le compte d'emballage et de transport qui se 
monte à £10,000, figurait autrefois dans le compte de profits 
et pertes. Depuis que M. Helby est président, il n'y figure 
plus. , 

Nous remarquons que les auditeurs de la société sont M. 
Poyntz Purcell, fils de Sir John Purcell, un des directeurs 
de la compagnie, et M. Geo. A. Calder, un ami intime de Sir 
John M. Purcell est dans ce Département du Land Registry; 
M. Calder est dans un autre département public. Aucun 
d'eux n'est comptable assermenté. 

Nous suggérons aux actionnaires, sans imputer quoi que 
ce soit au préjudice de l'un ou de l'autre de ces messieurs, 
qu'il serait plus satisfaisant de faire vérifier les comptes par 
une firme de comptables assermentés. 

Il est bon de remarquer que M. Helby, président de la 
société, a des intérêts dans les London and Provincial Steam 
Laun^ries, et dans la Coal Co-operative Society. La Société 
fait faire tout son blanchissage par cette buanderie. Il a aussi 
des intér'ts dans la maison de peintures et vernis Rolls and 
Linoms. C'est à cette maison que la société donne toutes ses 
commandes de peintures et de vernis. M. Helby fut proposé 
comme directeur à l'assemblée générale de 1008; mais un 
actionnaire s'opposa à cette nomination parce qu'il avait des 
intérêts dans ces compagnies, et M. Helby reconnut le bien 
fondé de l'objection en retirant sa candidature. 

Plus tard, il fut élu directeur, non par une assemblée 
générale, mais par les directeurs. 

Il serait intéressant de savoir comment il met d'accord 
son action lors de l'assemblée générale et son acceptation 
de la charge de directeur à lui conférée par le bureau de di- 
rection. 1 J^L_. , AM > - JiAj 




Capt. W.-U. BOIVIN, 
Secrétaire de la Chambre de Commerce du District de 
Montréal. 

Le choix de M. W.-U. Boivin comme secrétaire de la 
Chambre, est une nouvelle preuve du soin qui est apporté à 
l'élection des officiers. M. Boivin est très connu dans le 
commerce, et jouit de la confiance et de l'estime de tous 
ceux qui le connaissent. Il fait partie de plusieurs organi- 
sations, et dans chacune d'elles, il s'est fait remarquer par la 
sûreté de son jugement. Il est actuellement président pro- 
vincial, pour la province de Québec, de l'Association des 
Marchands Détailleurs du Canada, Incorporée, et vice-prési- 
dent du bureau Fédéral de la même Association. Il est éga- 
lement capitaine au ô.sème Régiment. 

Au nouveau secrétaire de la Chambre de Commerce du 
district de Montréal, nous faisons part de nos meilleurs sou- 
haits de succès, et nous lui offrons nos félicitations. 



THE B. GREENING WIRE CO., LIMITED 



A une assemblée des directeurs de cette compagnie, qui a eu 
lieu le 28 septembre, M. H. B. Grening, qui était directuer-ge- 
rant depuis douze mois, a été nommé président en remplacement 
de son père, feu S. O. Greening. Le bureau de direction de la 
compagnie est donc composé maintenant de MM. H. t>. t.reen- 
ing.'john Maw, N. S. Braden et R. H. Mernman. 

Les officiers sont; MM. H. B. Greening, président et direc- 
teur-gérant; R ; H. Merriman, secrétaire; F. J. Maw, surinten- 
dant. ' ;' ,' . - . . j- .... 

M. F. T. Maw est fils de John Maw, qui était surintendant 
de la compagnie depuis son incorporation en 188p. Il s'est retiré, 
il y a quelques années, de l'administration active, mais il fait 
toujours partie du bureau de direction. 



LE PRIX COURANT 



27 



LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANÇAISE DE 
MONTREAL 

La Chambre de Commerce Française de Montréal a repris 
le cours de ses travaux interrompus par la période des vacance-. 
Sa séance de rentrée a eu lieu le 28 septembre. La Chambre de 
Commerce Française fait tous ses efforts pour faciliter les rela- 
tions commerciales entre la France et le Canada. Grâce à elle, 
l'attention des capitalistes français est de plus en plus tournée 
vers notre pays. Aussi, nous pensons intéresser nos lecteurs en 
îeproduisant le discours prononcé par le président de la Cham- 
bre, M. Révol, à la séance de rentrée. 

Messieurs et chers collègues, 

"Au moment de reprendre nos travaux après cette période 
de vacances, il m'appartient d'adresser à chacun de vous en par- 
ticulier, à notre chambre et surtout à la France dont nous re- 
présentons ici les intérêts, des voeux de prospérité et de succès. 

"La catastrophe qui vient d'anéantir plusieurs centaines de 
nos vaillants marins, nous plonge les uns et les autres dans le 
deuil et remue dans nos coeurs de douloureux sentiments. 

"Et c'est pourquoi, avant de tourner nos regards sur les 
travaux et les préoccupations qui nous attendent, notre première 
pensée doit être pour la grande famille française si cruellement 
éprouvée. 

"Votre bureau a rempli son devoir en priant notre vice 
consul de vouloir bien transmettre à M. le Président de la Ré- 
publique et aux familles des victimes de la catastrophe de Tou- 
lon, l'expression de notre sympathie profonde. 

"Mais, messieurs, nous ne mériterions pas le nom de Fran- 
çais si nous laissions ce sentiment de tristesse nous déprimer. 
D'autres que nous se chargeront de trouver dans cette catastro- 
phe des motifs pour critiquer la France et pour déprécier la place 
qu'elle occupe dans le monde. Quant à nous, nous savons que 
le malheur n'a jamais abattu les coeurs français. Nous savons 
que si une catastrophe de ce genre invite à des réflexions sé- 
rieuses, elle ne peut pas être une raison de désespérer. Nous sa- 
vons que les armements redoutables qui nous sont imposés par 
le souci de la défense nationale sont des instruments délicats 
et dangereux, même en temps de paix, et si l'accident terrible 
que nous déplorons n'est malheureusement pas le premier, nous 
savons, pour l'avoir déjà constaté, que jamais un accident de ce 
genre n'a arrêté nos progrés. Notre tempérament national est 
ainsi fait que les revers stimulent notre ardeur et réchauffent la 
ferveur de notre patriotisme. 

"Si grave que soit la catastrophe de la "Liberté", elle ne 
peut autoriser personne à dire que la marine française est at- 
teinte dans sa force ni dans son prestige. A moins d'être aveuglé 
par un parti pris, on est obligé, au contraire, de convenir que 
la marine française a reconquis en moins de deux ans la place 
qu'elle paraissait avoir perdue, et l'imposante revue navale de Ton 
Ion, dont vous avez tous lu le compte rendu, a démontré une fois 
de plus à ceux qui nous observent avec des sentiments divers, que 
jamais la France ne s'est mieux ressaisie qu'à l'heure même où 
ses détracteurs prédisaient sa décadence. 

"Nous ne devons pas oublier, d'autre part, qu'à côté des 
sujets de tristesse, nous avons des motifs de nous réjouir et 
d'être fiers. Les dépêches viennent de nous apprendre l'abnutisse- 
ment des négociations diplomatiques au sujet de nos difficultés 
marocaines. Nous devons être heureux de constater que ces 
difficultés ont pris fin dans des conditions qui semblent donner 
satisfaction à tout le monde; mais il nous sera bien permis de 
constater en même temps que jamais le rôle de la France n'a 
été plus digne, ni son prestige plus remarqué qu'au cours de ces 
négociations. Le bon droit de la France et la puissance formi- 
dable de son crédit ont assuré une fois de plus la paix euro- 
péenne et, à ne se placer qu'à ce seul point de vue. on peut dé- 
clarer que la France vient de monter encore dans l'estime des 
peuples. 

"Et maintenant, messieurs, si nous tournons nos regards 
sur le Canada nous sommes obligés de constater que beaucoup 
de choses y ont changé depuis la dernière réunion de notre 
Chambre. Le projet de traité de réciprocité avec les Etats-Unis, 
qui nous avait préoccupés et que nous n'envisagions pas d'un 
oeil,, favorable, a, été réduit à néant par la volonté du ■ peuple 
canadien. Le gouvernement libéral qui occupait le pouvoir depuis 
quatorze ans est remplacé par un gouvernement conservateur. 
Nous n'avons pas à nous prononcer en tant que Chambre de 
Commerce sur des questions de parti, ni à émettre une opinion 
quelconque sur des attestions de politique pure. Notre devoir 
est de nous incliner- devant le gouvernement de ce pays, quelle 



que soit la couleur de ce gouvernement. Nous le faisons d'ail- 
leurs avec d'autant plus de plaisir que nous sommes persuadés 
que nous trouverons auprès du nouveau gouvernement un accueil 
parfaitement bienveillant. Mais nous ne seront certainement 
contredits ni démentis par personne en rendant hommage à la 
haute personnalité de Sir Wilfrid Laurier, qui pendant quatorze 
années a présidé aux destinées du Canada. 

"Au travers des luttes politiques, le Canada poursuit son 
essor économique, et nous avons des progrès nouveaux et 
considérables à enregistrer. 

"Pas plus tard qu'hier, nous avons appris que le mouve- 
ment général du commerce maritime accuse de nouvelles et 
énormes augmentations. 

"Les navires qui ont accosté à nos quais représentent 
une augmentation de 11,3,349 tonneaux sur la même période 
de l'année dernière. Les importations s'élèvent déjà à 1,686,- 
248 tonnes contre 1,572,899 l'an dernier à pareille époque. 

"Ces résultats sont d'autant plus réjouissants que la 
grève de Liverpool, qui a considérablement enrayé le trafic 




M. A.-F. REVOL, 
Président de la Chambre de Commerce Française de 
Montréal. 



pendant plusieurs semaines, pouvait faire craindre au con- 
traire une diminution sensible dans les statistiques du com- 
merce extérieur du Canada. 

"Les récoltes de l'Ouest, qui restent le grand facteur de 
la prospérité du pays, semblent avoir été faites dans d'excel- 
lentes conditions. Nous savons par expérience combien il 
est difficile, à cette époque-ci, d'apprécier au moyen de chif- 
fres précis les résultats exacts des récoltes, mais nous ne 
pensons pas ; être trop optimistes en prédisant dès mainte- 
nant que la récolte de blé sera très sensiblement supérieure 
même à celle de 1909 qui constituait, on le sait, un record. 
En évaluant à 175 millions de boisseaux la récolte de blé de 
191 1 (contre 145 millions en 1910 et 165 millions en 1909), il 
est probable que l'on reste en dessous de la réalité. 

"Au nombre des symptômes qui sont de nature à réjouir, 
nous pouvons signaler l'intérêt croissant dont les capitaux fran- 



28 



LE PRIX COURANT 



cais témoignent à fendrait du Canada. L'ouverture de la banque 
Internationale du Gacada où les capitaux français jouent un 
rôle prépondérant n'est plus qu'une question de jours. D autre 
part, nous avons vu passer à Montréal des hommes d affaires 
français représentant de puissants syndicats financiers et qui 
ont investi sur les terrains de Montréal des sommes très impor- 
tantes -ans parler de celles qu'ils ont placées dans d autres par- 
ues dû pavs. Personne plus que nous ne se rejoint de voir 1 at- 
tention de- capitalistes français se porter de plus en plus sur le 

••J'oublierais un de nos meilleurs sujets de satisfaction si je 
ne vous rappelais aujourd'hui que trois de nos collègues ont etc. 
rendant nos vacances l'objet de distinctions honorifiques de la 
part du gouvernement de la République. Nos amis et collègues, 
Monsieur Fréchon. Monsieur Génin et Monsieur Husson vou- 
dront bien accepter les chaudes félicitations que je me pennées de 
leur offrir au nom de notre Chambre tout entière. 

"L'honorable juge Gervais, l'un des plus distingues et certai- 
nement des plus dévoués de nos membres adhérents, nous per- 
mettra bien de lui adresser nos respectueuses félicitations pour 
les hautes fonctions auxquelles l'a appelé la confiance de Sir 
Wilfrid Laurier .En d'autres temps, nous eussions peut-être re- 
gretté à un point de vue tout égwste. que l'austère cour de jus- 
tice ait arrrché à la salle du parlement un homme politique dont 
les sympathies nous étaient si précieuses, mais nous savons que, 
député ou juge, son amitié pour la France n'a rien perdu de sa 
chaleur ni de sa sincérité bienveillante." 



Fiaient présents à cette séance de rentrée: MM. A -F. Révol. 
Conseiller du Commerce Extérieur de France, L. Raynaud, v'ce- 
consul de France, C. R. des lies. G. Baker, membres d'honneur, 
F -C Larivière, président de la Chambre de Commerce du Dis- 
trict de Montréal, J.-A. Beaudry, propriétaire du journal Le 
Prix Courant", J. Obalski, C. Galibert, J. R. Gémn, L. Coll.net, 
E. Dulieux, L.-T. Fréchon et P. Bourdis. 

LA CHAMBRE DE COMMERCE DU DISTRICT DE 
MONTREAL 



La Chambre de Commerce a tenu son assemblée générale 
mensuelle, mercredi, le 4 courant, sous la présidence de M. Fre- 
déric-C. Larivière, président. 

Etaient en outre présents: MM. Armand Chaput, 1er vice- 
président; CH. Catelli, Damase ^ sso ^^^°^'.^ 
T-A Survever, Joseph Contant, Joseph Fortier, W.-U. Boivin, 
Adélard Fortier. Ludger Gravel, A.-H. Hardy, F.-B. Drouin, 
A \ Oranger J.-O. Gareau, Jos. Filiatrault, Trefflé Bastien. 
Aiph. Renàud.'j.T. Armand, J-C.-G. Contant, J.-H.-L Marc.l, 
Emile Deniers, J.-G.-A. EUion, J.-A, Lamarre, Lambert de 
Roode et F. Botirbonnière, C.R. 

La Chambre adopte un vote de remerciements à la Commis- 
sion du Port de Mo, mal qui avait invité tous les membres du 
Conseil à une promenade-d'inspection du port de Montréal et a 
un lunch qui a été servi à bord du remorqueur "Sir Hugh Al- 
lan", le 3 octobre courant. 

La Chambre accuse réception de la brochure publiée par 
M. le Colonel G.-W. Stephens sur la nécessité de la réduction des 
taux d'assurance maritime par suite des améliorâtes faites dans 
le port et la route du St-Laurent. La question est référée ali 
ex mité des Transports. 

M. J.-A. Lamarre fait référer au même comité l'étude de 
la question des mesures à prendre pour fournir au cabotage les 
avantages d'une cale sèche à des taux raisonnables, alléguant 
que la grande cale sèche en voie de construction est trop con- 
sidérable pour accommoder les navires de navigation intérieure. 

Le Président déclare que la Chambre verrait avec plaisir les 
membres de cette institution représentés en erand nombre au 
banquet donné le soir même de la séance à l'hôtel Windsor, en 
l'honneur de Lord Grey. 

Le Président souhaite la bienvenue à M. Joseoh Filiatrault. 
qui prend pour la première fois possession du siège laissé va- 
cant par le décès de M. L.-O. Grçthé, Ce dernier répond en as- 
surant la Chambre de son âévotîerher.t. 



A l'ocasion de la reprise des dîners-causeries qui auront 

lieu à l'arsenal du 65e— grâce à l'amabileté du Lt-Col. Labelle — 
les noms de MM. W.-U. Boivin, Adélard Fortier et Ludger 

Gravel sont' ajoutés' aù comité de' réception'. 

Sur proposition de M. Jo's. Contant, la résolution passée le 
3 octobre 1910, fixant à 4.30 heures les séances pour la saison 
d'hiver, est rescindée et les assemblées continueront d'avoir lieu 
à 3.30 heures. 

Sur proposition de M. Isa:e Préfontaine secondée par M. 
Damase Masson, la Chambre désire exprimer à la famille du 
regretté M. C.-F. Smith, sa haute appréciation des nombreux 
services qu'il a rendus à la cause de l'éducation et aux intérêts 
du commerce par le dévouement éclairé avec lequel il a accom- 
pli les devoirs de sa charge de directeur de l'Ecole des Hautes 
Etudes Commerciales de Montréal, position à laquelle il avait été 
appelé par le gouvernement sur la proposition de cette Chambre. 

Nomination de M. W.-U. Boivin comme secrétaire. — Sur 
la proposition du comité des finances et de son président. M; 
Damase Masson, secondée par M. J.-O. Gareau, est élu en rem- 
placement de M. F.-J. Bourhonnière, Ç.R., nommé aviseur légal 
conjoint de la Chambre avec M. L--J- Loranger, C.R.. M. W.-U. 
Boivin à la charge d'officier connue Secrétaire de la Chambre, ee, 
pour remplacer ce dernier au poste de conseiller, M. L.-O. 
D'Argericotirt, épxiér, est élu membre du conseil. 

Le Président annonce que les comités vont se me'.tresans 
délai à l'oeuvre pour examiner les nombreuses questions qui leur 
sont référées. 

La prochaine assemblée générale aura lieu jeudi, le deux 
novembre, à 3.30 heures, vu que le premier mercredi du mois 
prochain se trouve un jour non juridique. 



LES MARQUES DE FABRIQUE ET LA CONCUR- 
RENCE DELOYALE 



Les marques de fabrique sont, pour ainsi dire, des person- 
nalités, elles sont comme ces images connues dont les traits po- 
pulaires sont fixés dans tous les yeux et dans toutes les mémoires, 
e'ies sont comme les titres de noblesse d'une maison et relient 
le passé au présent et le présent à l'avenir. 

Un produit fans marque de fabrique est comme ur.e personne 
sans ancêtres et sans espoir de postérité. 

On aime à désigner les gens qui nous sont chers ou que 
l'on connaît intimement par leur prénom. Comme les personnes, 
les marchandises ont leur prénom et quand cette appellation fa- 
milière est dans toutes les bouches, c'est un brevet de succès et 
de popularité. 

Combien de personnes préfèrent demander du "Mumm" ou 
du "Moët et Chandon" plutôt que du Champagne? Ne dirait-on 
lias, à les entendre, que cette dénomination spéciale et particu- 
lière bonifie le breuvage. Il en est de même pour mille autres 
produits. C'est donc bien le nom qui souvent fait l'article. Com- 
bien il en est qui, sans leur nom n'auraient aucune valeur! 

Votre piano est un piano supérieur, parce que c'est un 
"Leach" ou qu'il porte une autre marque connue et appréciée. 

Nous connaissons une maison qui met en vente deux sortes 
de pianos, les uns portant une marque, les autres n'en portant 
pas, or, bien que le prix de ces derniers soit le quart de celui 
des premiers, elle n'en vend pour ainsi dire pas. 

La concurrence déloyale 

11 y a certains commerçants ou fabricants qui tentent de 
faire une concurrence déloyale aux articles de marque, en es- 
sayant de vendre au public peu connaisseur des produits dé- 
nommés ou étiquetés de telle sorte qu'une confusion soit pos- 
sible et qu'il leur soit aisé de faire passer l'un pour l'autre nu 
détriment du produit universellement connu et apprécié. 

Ceux qui emploient de tels procédés en tirent rarement 



LE PRIX COURANT 



2 9 



profit ; tôt ou tard ils sont démasqués et croulent sous le dis- 
crédit public. Cependant, ils sont beaucoup plus nombreux qu'on 
ne le suppose : Un gros fabricant, dans l'espace de 10 ans, eut 
à sévir contre 600 fabricants ou négociants pour éviter cette con- 
currence malhonnête. Quelques-uns s'inclinèrent devant sa mise 
en demeure d'avoir à cesser de contrefaire son produit ; mais 
sur ceux qui s'y refusèrent avant d'y être contraints par la loi, 
91 pour eut firent faillite. Ce qui prouve bien qu'empiéter sur !a 
propriété d'un autre n'est pas le moyen de faire fortune. 

Lorsqu'on monte une affaire, on s'entoure de mille et mille 
précautions : On fait d'abord édifier une usine spacieuse, pour la 
construction de laquelle on ne ménage rien. L'emplacement est 
minutieusement choisi, on confie l'établissement des plans à un 
arcitecte compétent, les meilleurs matériaux sont employés, les 
risques d'incendie sont réduits à leur minimum; en cas de feu. 
des appareils perfectionnes pour eu assurer l'extinction immé- 
diate y sont disposés ; on contracte des assurances sur tous les 
risques possibles : le feu les dégâts matériels, les accidents du 
travail, le vol, etc. On choisit les employés avec soin, on s'adjoint 
des contremaîtres capables, etc. On consulte les agences de 
renseignements pour établir les crédits à accorder. En un mot, 
on s'assure tout le confort possible, on se prémunit contre toutes 
les catastrophes, on se protège contre tous les imprévus fâcheux 
et on se crée un maximum de sécurité. Or, les inventions qui 
vont être les âmes, les raisons d être et les principes de vie de 
toute cette édification matérielle et administrative, n'ont rien 
pour se défendre par elles-mêmes contre les plagiats et les con- 
trefaçons, Les brevets sous la sauvegarde desquels on les a pla- 
cées ne sont pas des protections, ils ne défendront pas vos droits, 
ils seront seulement une affirmation, une preuve de vos droits à 
telle marque de fabrique, telle étiquette, tel empaquetage, parce 
que vous en êtes l'inventeur ou que vous fûtes le premier à 
vous en servir. 

Le devoir aussi bien que l'intérêt d'un fabricant est d'établir 
une marque de fabrique pour protéger le public 
contre les produits de contrefaçon 

Ceci ne peut être obtenu que par le dépôt d'une marque 
spéciale, par les étiquettes, l'empaquetage, par tout ce qui forme 
l'extérieur et qui, s'ajoutant au nom gravé dans les mémoires, 
assurera à de tels produits un droit d'exclusivité vis-à-vis du 
public. 

Malheureusement, le fabricant semble ignorer trop souvent 
que ce résultat nécessite un laborieux et patient travail de ré- 
clame; mais, s'il combat cette négligence et s'il fait connaître 
son produit au public, après l'avoir revêtu d'une marque bien à 
lui et empreint d'un extérieur original, nul doute qu'il ne trouve 
le chemin du succès en contribuant à la sécurité de l'acheteur. 



LA PRODUCTION MINIERE DU CANADA 



La valeur totale de la production minière du Canada, 
pour l'année dernière, a dépassé $105,000,000; elle est en 
augmentation de $13,209,517 sur celle de 1909. C'est ce qu'in- 
dique un rapport préliminaire qui vient d'être publié par le 
Département des Mines. 

L'augmentation est de 14 pour cent et, d'après le rapport 
"elle devrait être particulièrement satisfaisante non seule- 
ment pour ceux qui sont directement intéressés au dévelop- 
pement des ressources minérales du pays, mais pour le pu- 
blic en général, qui en profite indirectement". , 

La production a augmenté dans presque toutes les pro- 
vinces, une seule diminution ayant eu lieu dans le Nouveau- 
Rrunswick. La province d'Ontario se place à la tête des au- 
tres avec plus de 40 pour cent de la production totale du Ca- 
nada. Pour l'argent seul, il y a eu une augmentation de 16 
pour cent, due principalement à Cobalt, Porcupine et aux 
districts miniers adjacents. La production nette de l'argent 
en Ontario a donné un total de $ r 5>7 r i>5 1 3- 



CULTURES ET BETAIL AU CANADA 
Rapport pour le mois terminé le 31 août 1911 

Ce bulletin sur les récoltes du Canada indique l'état dans 
lequel se trouvaient ces récoltes, dans les différentes provinces, 
à la fin d'août et la production que l'on prévoyait alors pour le 
blé de printemps, l'avoine et l'orge. Exprimé en proportion pour 
cent d'un état modèle, l'état de ces cultures était le suivant : 
blé 86 80, avoine 84-44, orge 84-73; ces chiffres sont de cinq à 
sept pour cent plus élevés que ceux de l'année dernière et à peu 
près les mêmes qu'il y a deux ans. La note accordée aux autres 
récoltes est de 80 à 86 pour cent ; ce chiffre est en général un 
peu plus faible que ceux de 1909 et de 1910. Les pluies d'août 
ont retardé la maturation du grain, et les grêles, le froid et la 
rouille ont causé quelques dégâts. Vers la fin du mois des gelées 
ont eu lieu dans bien des districts des provinces du Nord-Ouest. 
Il n'était pas encore possible, au moment où ces rapports ont 
été faits, de déterminer l'importance exacte des dommages 
qu'elles ont causés ; mais il est probable que la production du blé, 
de l'avoine et de l'orge a subi une réduction de 12 p.c. ; on a 
tenu compte de cette réduction dans le tableau. Dans les an- 
ciennes provinces les grains ont mûri plus tôt et n'ont guère 
souffert que de la sécheresse dans certaines localités; leur état 
est représenté par le chiffre 75 ou plus. 

La production moyenne du blé de printemps est évaluée à 
19-14 boisseaux à l'acre pour le Dominion, soit sept boisseaux 
de plus que l'année dernière et le rendement total à 186,928,000 
boisseaux. La production du blé d'automne, qui est cultivé pres- 
que exclusivement dans l'Ontario et l'Alberta, était évaluée, le 
mois dernier, à 17,706,000 boisseaux. La production totale du blé 
du pays est donc évaluée à 204,634,000 boisseaux, soit 81,849,000 
boisseaux de plus que l'année dernière à la même époque. La 
moyenne par acre est de 19-50 boisseaux, soit 6.30 boisseaux par 
acre de plus que l'année dernière. 

La production de l'avoine au Canada est évaluée à 368,- 
153,000 boisseaux, soit 84,906,000 boisseaux de plus que l'éva- 
luation de l'année dernière à la même époque, et la moyenne est 
de 35-81 boisseaux à l'acre, soit 7-10 boisseaux de plus que l'année 
dernière. La moyenne de production de l'orge dépasse également 
celle de l'année dernière par 7-31 boisseaux, et la production 
totale est évaluée à 51,559,000 boisseaux, contre 39.388,000 bois- 
seaux l'année dernière. 

La production du blé de printemps dans les trois provinces 
de Manitoba, Saskatchewan et Alberta est évaluée, cette année, 
à 181,535,000 boisseaux, celle du blé d'hiver à 3,195,000 bois- 
seaux, celle de l'avoine à 204.758,000 boisseaux, et celle de l'orge 
à 30,205,000 boisseaux, contre 98,808,000 boisseaux pour le blé 
de printemps, 1,082,000 boisseaux pour le blé d'automne, 92,201,- 
000 boisseaux pour l'avoine et 14,723,000 boisseaux pour l'orge, 
l'rnnée précédente. 

Dans l'Ile du Prince-Edouard, la Nouvelle-Ecosse et le 
Nouveau-Brunswick on évalue la récolte comme suit : blé de 
printemps 1,453,000 boisseaux, avoine 16,699,000 boisseaux, orge 
437,000 boisseaux; dans Québec, l'évaluation est la suivante: blé 
de printemps 1,777,000 boisseaux, avoine 44,619,000 boisseaux, 
et orge 2,389,000 boisseaux; dans Ontario, blé de printemps 2,- 
163,000 boisseaux, blé d'automne 14,513,000 boisseaux, avoine 
102,077,000 boisseaux, orge 18,528,000 boisseaux. 

Les évaluations finales de l'année dernière, imprimées dans 
l'édition supplémentaire de la Statistique Mensuelle de décembre, 
donnent les chiffres de production suivants pour tout le pays: 
blé d'automne 16,610,000 boisseaux, blé de printemps 133, 770,000 
boisseaux, avoine 323,449,000 boisseaux et orge 45,147,600 bois- 
seaux. 

L'état moyen du bétail pour toute l'étendue du Canada est 
au-dessus de 90: il varie de 91.83 pour les moutons à 96.10 pour 
les porcs. Dans deux provinces il tombe au-dessous de 90 oour 
le= vaches laitières et les autres bêtes à cornes, dont la çotç varie 
de 86 à 88. 



LE PRIX COURANT 

LA VALEUR DES CONTRATS 



(suite) 



IV 



L'incapacité légale de contracter? — Les catégories de 
personnes dont la loi protège les droits et les intérêts en les 

plaçant plus ou inoins dans l'incapacité de contracter sont : 
i° Les personnes âgées de moins de 21 ans. 2° Les idiots et 
les aliénés. 3° Les personnes complètement ivres. 4 Les In- 
diens vivant sur leurs réserves. 5 Les personnes sous senten- 
ce de mort. 

Les mineurs ou enfants. — Au Canada, les mineurs, plus 
communément appelés "enfants", sont toutes les personnes, 
garçons ou filles, âgées de moins de 21 ans. Dans quelques 
Etats d'Amérique, la limite d'âge de la minorité des femmes 
est de 18 ans, mais il n'en est pas ainsi au Canada. 

Un mineur ne peut pas renoncer à ses droits de mineur 
par un smple consentement oral ou écrit qui le lierait. 

Une femme cependant, qui n'a pas encore atteint sa ma- 
jorité, peut renoncer à une dot à laquelle elle a droit, mais 
elle ne peut établir tout autre acte de volonté qui ait un ca- 
ractère valable. 

Un mineur peut signer, comme témoin, un document, 
s'il est suffisamment âgé pour comprendre ce qu'il fait et 
en fournir la preuve au tribunal. 

Un mineur peut également agir comme mandataire ou 
représentant et engager d'autres parties en contractant avec 
elles. 

(a) Si un mineur se présente à un acheteur comme ayant 
l'âge requis pour traiter avec lui, il ne peut plus par la suite 
arguer de sa minorité comme défense. 

(b) Dans la province de Québec, le mineur ne peut pas 
signer comme témoin dans des actes revêtant la "forme authen- 
tique." 

Mineurs contractant pour des objets de "première néces- 
sité". — Le mineur peut contracter, pour tout ce qui est consi- 
déré comme "objet de première nécessité" suivant sa situation 
et sa condition, pourvu qu'il ne vive pas avec des parents ou 
tuteurs carat les de le soutenir. S'il ne paye pas les "articles de 
première nécessité" qu'il a achetés, le négociant ou la personne 
à laquelle il a fait ces achats a le droit de le poursuivre et d'en 
obtenir le paiement tout comme s'il était majeur. 

Les choses ordinairement reconnues de "première nécessité" 
pour les mineurs sont: la nourriture, les vêtements, les cours 
'. d'instruction et- les soins médicaux, à un degré qu'indique et que 
I détermine la situation qu'ils occupent dans la vie. 

Un complet de drap pour un fils d'ouvrier ou une autre 
personne de condition similaire sera considéré comme un "objet 
de première nécessité", mais un pardessus de fourrure ou une 
j montre en or seraient tenus comme "objets de première néces- 
I sité" pour des fils de millionnaires. 

Les mineurs qui ne vivent pas chez leurs parents et sub- 
| viennent eux-mêmes à leurs besoins, peuvent engager des pour- 
| suites pour refus de paiement des gages qu'ils ont gagnés et en 
obtenir le règlement. 

Ils sont, par contre, responsables de tous les dommages qu'ils 
peuvent causer ou des torts qu'ils peuvent commettre, aussi bien 
! que de eout délit criminel. 

I Les salaires des mineurs ne peuvent être retenus que pour 
Iule paiement "d'objets de première nécessité." 
; Le= mineurs peuvent contracter des assurances sur la vie. 
I dans certaines limites, et être tenus responsables des primes à 

I payer, mais, s'ils signent des billets pour le paiement des primes, 

II on ne peut pas faire le recouvrement de ces billets. 



(a) Dans la province de Québec, les mineurs sont éman- 
cipés partiellement, c'est-à-dire dégagés de l'impuissance qui 
s'attache à la "minorité" i° par le mariage; 2° en justice, par 
un tribunal ; 3 par la pratique des affaires commerciales, comme 
banquier, marchand, etc. Ils sont alors considérés comme ayant 
l'âge requis pour tous actes ayant trait à tel commerce ou affai- 
re. (C.C., article 323.) 

Mais, dans ces différents cas, un tuteur doit toujours être 
assigné en mineur émancipé. 

Un mineur émancipé peut consentir des baux pour des ter- 
mes n'excédant pas 9 ans, recevoir ses revenus et en donner 
quittance ainsi que pratiquer tous autres actes de simple gérance, 
et être tenu responsable des contrats y ayant trait. 

Mais il ne peut pas faire ou soutenir une opération quel- 
conque ni emprunter de l'argent sans l'aide de son tuteur, pas 
plus que donner une hypothèque ou un titre, sans l'autorisation 
d'un tribunal, d'un juge, ou d'un notaire. 

A part ces quelques exceptions, les autres termes de la loi 
sur les mineurs sont les mêmes dans la province de Québec que 
dans les autres provinces. 

Les achats "d'objets de luxe" par les mineurs. — Les 
objets classés comme "objets de luxe" pour les mineurs, sont 
ceux qui ne font pas partie des objets dits par la loi "de pre- 
mière nécessité." 

Pour l'achat à crédit de ces articles, le marchand ne peut 
pas contraindre le mineur à payer. Cependant, si les marchan- 
dises vendues sont encore en la possession du mineur, le mar- 
chand a le droit de les faire saisir et de les reprendre, mais il 
ne peut pas les reprendre lui-même de force. 

Billet fait par un mineur. — La perception du montant 
d'un billet signé par un mineur, même pour des choses "de pre- 
mière nécessité", ne peut pas être faite. Si un marchand accepte 
un tel billet pour des objets dits: "de première nécessieé", il ne 
pourra pas poursuivre le mineur directement pour le billet, mais 
il pourra conserver ce billet jusqu'à son échéance et alors en- 
gager des poursuites pour dettes en se servant du billet comme 
preuve. Le marchand ne peut entamer aucune procédure avant 
que le billet soit échu, puisque la date d'échéance est celle du 
paiement. 

Le billet n'est pas nul, s'il a été endossé avant sa remise, 
ou s'il a été appuyé d'une garantie ou d'une caution; les per- 
sonnes qui auraient fait cet endos ou donné cette garantie, en 
seraient responsables, même si le billet avait été donné en paie- 
ment d'objets de luxe. 

Un mineur peut engager des poursuites motivées par un bil- 
let impayé, bien qu'il ne soit pas lié personnellement vis-à-vis de 
l'autre partie, mais cette autre partie remplit toutes les conditions 
requises pour contracter et est par conséquent responsable de 
tout contrat passé avec lui. 

L'acte d'un mineur. — L'acte d'un mineur est annulable, 
mais non pas nul, et quand le mineur a atteint sa majorité, il 
peut le confirmer ou le rétracter à son gré. Un enfant qui veut 
rejeter ou désavouer Un acte ne peut obtenir assistance qu'en 
faisant la restitution du bénéfice qu'il en a reçu. 

Mineur atteignant sa majorité. — Quand un mineur arrive 
à sa majorité, il peut ratifier un contrat fait durant sa minorité 
et qui comporte des clauses à exécuter une fois sa majorité at- 
teinte. Cette confirmation doit être écrite pour qu'elle puisse lier. 
S'il laisse s'écouler un laps de temps exagéré sans désapprouver 
ce contrat, son silence constitue une acceptation et le lie. 

Responsab'lité des parents pour dettes des mineurs. — 
Tant qu'un mineur vit sous le toit de ses parents ou de son tu- 



LE PRIX COURANT 



teur et qu'il est soutenu par eux, ceux-ci sont responsables de 
l'achat des objets de "première nécessité" qu'il peut faire, à 
moins qu'il n'ait remis un billet en échange. 

Ils ne peuvent être tenu responsables pour les ' objets de 
luxe." 

Lorsque le mineur ne vit pas chez ses parents, mais que ces 
derniers lui fournissent des subsides, touchent ses appointements 
et payent la plupart de ses factures et de ses comptes, ils sont 
responsables de tout ce qu'il achète ou des dettes qu'il peut 
contracter. 

S'ils ne veulent pas assumer cette responsabilité, et qu'ils 
désirent cependant lui donner quelque secours pécuniaire : ls 
doivent lui remettre l'argent directement mais ne jamais solder 
quelque chose pour luii 

Responsabilité des parents pour actions malhonnnêtes 
des mineurs. — En règle générale un père n'est pas responsable 
des actions malhonnêtes de ses enfants. Pour qu'il en soit tenu 
responsable, il faut i° ou qu'il les autorise, 2° ou qu'il les ratifie, 
3° ou qu'il ait poussé ses enfanes à les exécuter. 

Les mêmes règles qui régissent la responsabilité des maîtres 
dans les agissements de leurs domestiques, peuvent s'appliquer à 
la responsabilité des parents pour les actes de leurs enfants. 

(à suivre) 



LES EXPORTATIONS DU CANADA AU ROYAUME- 
UNI PENDANT LE MOIS DE JUIN 1911 ET 1910 

Le Département du Commerce et de l'Industrie du Canada 
vient de publier son rapport mensuel pour le mois de juin 191 1. 
De ce rapport nous extrayons les chiffres suivants qui indiquent 
la valeur des diverses marchandises que le Canada a exportées au 



aume-Uni pendant les mois 


de juin 1910 et 


191 1 . 




J 


uin 




1910 


191 1 




. . $ 704,995 


$ 744,488 






8,945 




2,920 


20,683 




194,224 


264,396 


Conserves de saumon . . 


55,197 


52,716 






336,252 


Blé 


4,579,460 


2,516,679 




800,635 


774.462 


Pois 


1,835 






434,o67 


589,158 




119,423 


89,946 




53,212 


3i,34i 




504,059 


689,753 




76,859 


131,483 






49,694 




1,767,272 


1,824,917 




162,688 


81,944 


Bois coupé à la hache . . 


144,248 


166,712 


Bois scié, fendu ou raboté 


1,939,727 


1,521,218 




.. $11,685,852 


$9,894.787 


TERRAIN 


A VENDRE 





Site magnifique, rue Williams près de la rue McGill (à 
l'ouest), 72 pieds de façade rue Williams, 04 pieds de profondeur, 
fait face sur trois rues. Bon marché, conditions faciles, peu d'ar- 
gent comptant. S'adresser à J.-A. B„ bureau du "Prix Courant '. 
8o rue St-Denis, Montréal. 



COMMIS-VOYAGEUR.— Ayant d'excellentes relations 
avec les imprimeries, les journaux et autres maisons de con- 
sommation de papier, de la ville de Montréal et de la pro- 
vince de Québec, un homme ayant 23 ans d'expérience dans 
la vente du papier, offre ses services comme commis-voya- 
geur pour la ville et la campagne. Références de premier 
ordre.. Ecrire à F. B., "Le Prix Courant," Montréal. 



BELLE OCCASION. — Un marchand de nouveautés 
peut acheter, rue Davidson, ville Emard, un magasin conve- 
nant parfaitement à ce genre de commerce. Bâtisse neuve, 
60 pieds de façade, au centre d'une population de 7,000 habi- 
tants. Prix modéré. Pour plus amples renseignements, s'a- 
dresser au journal "Le Prix Courant," Montréal. 

REPRESENTANTS DE COMMERCE. — Deux voya- 
geurs parlant anglais et français et connaissant très bien la 
ligne de la ferronnerie trouveront une situation dans une im- 
portante maison de gros, pour parcourir la province de Qué- 
bec. S'adresser, en mentionnant l'expérience acquise, au 
journal "Le Prix Courant," 80 rue St-Denis, Montréal. 



A VENDRE. — Splendide place de commerce à Saint- 
Antoine, Rivière Richelieu, près de l'Eglise, avec grand ter- 
rain planté d'arbres au bord de l'eau. Une maison d'habita- 
tion en brique, avec grande cave, salle de bains, w. c, hangar, 
glacière, etc., est attenante au magasin. Cet établissement 
était occupé par l'unique modiste de l'endroit, qui abandonne 
les affaires pour raison de santé. Forte clientèle. S'adresser 
à A. Bouvier, St-Antoine, Rivière Richelieu. 

PROPRIETE A VENDRE. — Canton de Labelle, 13e 
rang. Ferme de 200 arpents, dont 40 arpents défrichés; mai- 
son d'habitation avec vérandah, de construction récente. Un 
chemin en bon état, construit par le gouvernement, conduit 
de cette ferme à la station de Labelle, distante d'environ 9 
milles. La propriété renferme un lac d'une longueur d'un 
mille environ où des alevins de truite rouge ont été déposés 
par les soins du gouvernement. Le privilège de la pêche est 
assuré au propriétaire par un bail de cinq ans à dater du 1er 
janvier 1910. Occasion exceptionnelle. Prix $3,500, partie 
comptant; bonnes conditions pour la balance. S'adresser à 
B., "Le Prix Courant," 80 rue St-Denis, Montréal, Qué. 

A VENDRE au prix coûtant pour cause d'abandon. M. 
J. A. Landreville ayant décidé de partir de Berthier offre en 
vente tout son stock, en bloc ou en détail. Il consiste en fer- 
blanterie, ustensiles granités, pompes, éviers, tuyaux en fer et 
en fer galvanisé, accessoires de toutes sortes, papier à toi- 
ture, etc., etc. Grand assortiment de poêles à bois et à char- 
bon de toutes sortes, vendus à sacrifice. Veuillez bien noter 
qu'il faut que le tout soit vendu sans réserve d'ici au 1er oc- 
tobre 191 1, ainsi que la propriété et les dépendances. M. 
Landreville profite de l'occasion pour remercier le public en 
général de l'encouragement qu'il lui a donné jusqu'à ce jour, 
et invite tout le monde à venir profiter de cette vente à bon 
marché. J. A. Landreville, Berthierville. Bonne chance 
pour un ferblantier qui voudrait s'établir. Conditions faciles. 
Très belle clientèle. 

A VENDRE, à Shawinigan Falls, une magnifique restau- 
rant avec mobilier et stock, le tout ayant une valeur de 
$3,500.00. Vente à sacrifice. S'adresser à H. B., "Le Prix 
Courant". 

ENGINS A GAZOLINE "WATERLOO BOY," les 

meilleurs au Canada, à vendre au-dessous du prix coûtant. 
Il nous en reste encore de 4, 6, 8 forces. Le nombre est 
limité. Ecrire de suite à Bélanger, Levasseur & Cie, No 41 
Bonsecours. Téléphone Main 2265, Montréal. 

FUMIVORE. — On offre en vente les brevets canadien 
et américain d'un fumivore, le meilleur et le moins coûteux 
sur le marché. Ces fumivores, dont un grand nombre sont 
installés à Montréal, donnent satisfaction. L'acquisition de 
ces brevets est une affaire payante, alors que les pouvoirs 
publics s'alarment des dommages causés par la fumée. 

Pour renseignements, s'adresser à X. D., boîte postale 
nouvelle, 2229, Montréal. 

LOTS A BATIR. — Quatre magnifiques lots à bâtir 
mesurant 10,500 pieds de superficie, situés avenue Victoria et 
formant partie des "Jardins de Longueuil". Prix modéré 
S'adresser à B., "Le Prix Courant". 

A VENDRE. — Une balance pouvant peser jusqu'à 6,000 
livres, un boggie en parfait état et les harnais pour atteler ce 
boggie. S'adresser à L. T., "Le Prix Courant," 80 rue Saint- 
Denis, Montréal. 



32 



LE PRIX COURANT 



FINANCES 



Une grande activité a eu lieu dans la vente des actions 
du Canadian Pacific Railway, dont 4,000 actions ont changé 
de main; après une avance assez forte, mercredi dernier, 
cette valeur a faibli pour remonter ensuite avec un gain net 
en clôture d'un demi-point. Un fort volume d'affaires s'est 
fait également dans le Montréal Street Railway, dont 1,200 
actions ont changé de main, mercredi. Après diverses fluc- 
tuations, cette valeur perdait 1% point en clôture. Les ac- 
tions de la Richelieu & Ontario Navigation Co. ont été l'ob- 
jet d'une bonne demande. Les actions ordinaires de la Ca- 
nada Cernent Co. attirent toujours l'attention. Le Détroit 
United est plus fort et en avance de 1 point et le Toronto 
Street Railway est en gain de Yî point. 

* * 

Les dividendes trimestriels suivants seront payables: 
Montréal Steel Works (actions préférentielles), le 9 octobre; 
Can. Westinghouse Co. (ord.), Porto Rico Rys. Co. (préf.), 
Stanfields Ltd. (ord. et préf.), Trinidad Electric Co., le 10 
octobre. 

La Ogilvie Flour Mills Co. tiendra son assemblée an- 
nuelle le 12 octobre. 

* * 

Les directeurs de la Maple Leaf Co. ont déclaré le divi- 
dende trimestriel régulier de 1^4 pour cent sur le stock privi- 
légié, payable le 18 octobre aux actionnaires inscrits le 4 
octobre. 

* * 

Le dividende trimestriel du nouveau stock de la Lau- 
rentide Co. est de 2^ pour cent, équivalant au taux de 12 p.c. 
annuellement sur l'ancien stock; l'ancien taux était de 8 pour 
cent. 

* * 
* 

La Crown Reserve Mining Co., Ltd., a déclaré un divi- 
dende de 2 pour cent pour le mois de septembre et un bonus 
de 3 pour cent, soit en tout 5 pour cent payable le 15 octobre 
aux actionnaires inscrits le 30 septembre. 

* * 
* 

La Nova Scotia & Coal Co., Ltd., a déclaré un dividende 
de 2 pour cent sur ses actions préférentielles et de \y 2 pour 
cent sur ses actions ordinaires, pour le trimestre terminé le 
30 septembre; il sera payable le 14 octobre aux actionnaires 
inscrits au 30 septembre. 

* * 
* 

La Canadian Consolidated Rubber Co., Ltd., a déclaré 
un dividende trimestriel de ï}i pour cent sur ses actions pré- 
férentielles, et un dividende trimestriel de 1 pour cent sur ses 
actions ordinaires. 

* * 
* 

Un dividende trimestriel de 134 pour cent a été déclaré 
par la Canadian Consolidated Felt Co., Ltd. 

* * * 

Les revenus des douanes canadiennes, pour les six premiers 
mois de l'exercice fiscal qui vient d'être terminé, sont de $45,- 
306,326, contre $35.556,54!, pendant la période correspondante, 



l'année dernière, en augmentation de $5,746,784. Pour le mois 
de septembre seul, les recettes ont été de $7.710,181, en augmen- 
tation de $1,242,241 sur septembre 1910. 

* * * 

Du 22 au 30 septembre, les recettes du Grand-Tronc ont été 
de $1,330,952, en augmentation de $93,939 sur la période corres- 
pondante en 1910. 

* i * 

Les recettes du C. P. R., du 21 au 30 septembre, ont été de 
$3,061,000, en diminution de $128,000 par rapport à la période 
correspondante, l'année dernière. 

* * * 

Les recettes nettes du Québec Ry. pour l'exercice fiscal ter- 
miné le 30 juin, sont de $718,219, contre $483,388, l'année précé- 
dente, en augmentation de $284,831. 

Cette compagnie a déclaré son dividende régulier de 1 p.c. 
payable le 16 octobre aux actionnaires inscrits le 30 septembre. 

* * * 

D'après R. G. Dunn & Co., les faillites au Canada, la semaine 
dernière, ont été de 31, contre 27 la semaine précédente. Aux 
Etats-Unis, les faillites ont été de 268 contre 212, la semaine pré- 
cédente. 

* * * 

Nous lisons dans la lettre-circulaire de McCuaig Bros. & 
Co. : La défaite du Gouvernement dans les élections et le rejet 
du bill de Réciprocité qui en est la conséquence, ont donné une 
forte impulsion au marché local, la plupart des principales va- 
leurs étant en gain, tandis que le marché de New- York montre 
de la faiblesse. Ce résultat n'était pas généralement attendu, 
comme l'indique l'importance de l'avance, spécialement pour les 
valeurs plus matériellement affectées par un changement de tarif. 
Malgré la faiblesse continue et les mauvaises perspectives du 
marché de New-York, les stocks locaux ont conservé la plus 
grande partie de ce gain initial, mais tant que la situation ne se 
sera pas améliorée en Europe et aux Etats-Unis, il n'est pas pro- 
bale que nos valeurs aient une tendance à la hausse. C'est chose 
remarquable que les stocks canadiens se soient maintenus à un 
si haut niveau en présence de la forte baisse des valeurs étran- 
gères. Les perspectives continuent à être bonnes pour l'argent 
monnayé malgré la hausse du taux d'escompte de la Banque 
d'Angleterre, il n'est pas probable que le taux local, qui est de 
5 à SV2 pour cent subisse un changement. 



On peut voir en parcourant le tableau ci-après que les ac- 
tions de la Canada Cernent sont en hausse à la bourse. Il n'y a 
pas lieu de s'étonner du succès de cette compagnie, qui au lieu 
de vendre son produit elle-même sans passer par les mains d'in- 
termédiaires, comme on le craignait au début, ne fait de ventes 
que par l'entremise des marchands, faisant ainsi partager ses 
profits à quantité de commerçants. 



LE PRIX COURANT 

INFORMATIONS FINANCIERES 



33 



Actions Ordinaires et Actions Privilégiées 



Capital payé 



Réserve 



Pair des Actions 



BANQUES 

Banque de Montréal 

Banque du Nouveau-Brunswick 

Banque de Québec 

Banque de la Nouvelle- Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque des Cantons de l'Est 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada . 

Banque Canadienne du Commerce ... 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga. 

Banque d'Ottawa 

Banque Impériale du Cauada 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacihc Railway (Ordinaires) 

DuluthS.S &A Railway (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Minn. St. Paul & Soo Riilway (Ordinaires) 

do do do do (Préférentielles) . 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Détroit United Railway 

Duluth Superior Traction 

Halifax Electrio Railway 

Havana Electric Rnilway (Ordinaires) 

do do do (Préfère itijlles) 

Illi nois Traction Co. (Ordinaires) 

do do ( Pi éférentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires! 

do do do (Préférentielles) 

Montréal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Québec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & L ght 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Twin City Rapid Transit (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

British Columbia Packers (Ord naires) 

do do do (Préférentielles 1 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Canada Cernent (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Canadian Converteis 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Laurentide Paper Co (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Montréal Cottou 

Montréal Steel Works (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do ( Préférentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

DIVERS 

Bell Téléphone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Montréal Light, Heat & Power 

Montréal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MINES 

Amalgamated Asbestos (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Black Lake Asbestos Co.( Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaires) 

do do do ( Préférentielles » , 



$14,400,000 

895. 3°° 
2,500,000 
3,814,140 
4,298,981 
4,000,000 
3,000,000 
2,000,000 
6,000,000 
1,000,000 
4,679,110 
11,316 890 
6,200,000 
2,500,000 
3,500,000 
5,852,640 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500 oo^ 
5,000,000 
9,964,000 
5,000,600 

13.585.000 
2,400,000 

10, 00c, 000 
3,000,000 

9.300.5 00 
800,000 
10,000,000 
12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,00c 
20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

2,500,000 
1,500,000 
3,500,000 
5 000,000 
13,500,000 
10,500,000 
i,733.5oo 
35,000,000 
5,000,000 
1,859,030 
2,100,000 
1,500,000 
1,600,000 
1,200,000 
3,000,000 
700,000 
800,000 
6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 
50,000 
50,000,000 
17,000,000 
2,000,000 
i,5",5oo 
3,132,000 
7,000,000 

8,125,000 
1,875,000 
3,000,000 
1,000,000 

1,999,957 
500,000 
219,700 



Taux du der- I 
nier Dividende; 



$12,000,000 
1,598,666 
1,250,000 
7,023,023 
5,048,980 
4,4oo,ooo 
2,250,000 
1,700,000 
4,300,000 
425,000 

2,739 555 
9,053,512 
7,000,000 
2,500,000 
3,900,000 
5,852,640 

Débeutures 
146,283,497 



21,887,000 
2,500,000 
600.OOO 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

1 3, 25 7,ooo 
3,992,326 



8,068,000 
19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 

5,000,000 
474,000 



3,040,275 
1,000,000 



1,200,000 
500,000 



6,000,000 
457,263 
2,000,000 
3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 
1,123,573 
5,000,000 



8,000,000 
1,100,000 



$100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 .00 

IOO. Où 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

I 00 . 00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 

IOO. 00 

I 00 . 00 
IOO .00 
100.00 
100.00 
100.00 
IOO 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100. 00 
100.00 
100.00 

JOO.OO 

100.00 
100.00 
100.00 
IOO .00 

IOO 00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
IOO .00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

5.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
1 .00 
100.00 
100.00 



10% 

13% 

7% 

14% 
11% 

11% 

9% 
7% 
lofe 
5% 
8% 
IO% 
12% 

9% 

11% 

12% 
IO% 



6% 
4% 
7% 
10% 



6% 
10% 



7% 



6$ 
6} 
7; 
10 e . 



7% 
8% 
7% 

7% 



4% 
5% 
7% 
8% 

7% 
8% 

7% 
8% 

7% 
7% 
5% 
8% 
8% 
7% 
4% 
6% 



5% 
4% 
8% 
8% 
6% 
6% 
4% 



7% 



60% 
7% 
7% 



Dernière cote 

DU V2 au Liu 29 6>epi, 
28 sept | au soct. 



Z2ÔI 



67 
150 



90 
85 



229^ 
65 
57'A 



104 

237>8 



90 

63 



25 
87 

59 
67 
96 
148 
1 22 



97 
133 



57 



152/2 



165X 
M7 



116* 
U4X 



2.85 









T 7*7 


28:> 




202^ 


202 


203^ 


203^ 




172 


199 


198 


149 


150 


207X 


208 


240 


239 


169 


169 



34 



LE PRIX COURANT 



Revue des Marchés 



EPICERIE 



Pâtes alimentaires canadiennes, en 
baisse. 

Saindoux pur. hausse de £c par livre. 
Amandes de Valence, hausse de 2c à 

2$C. 

Choux-fleurs, hausse de 3c. 
Succotash, hausse de 2%c. 
Tomates, 3 lbs., hausse de 5c. 
Groseilles, 2 lbs., hausse de 25c. 
Pêches jaunes, 2 lbs., hausse de 20c. 
Poires Bartlett, 2 lbs., hausse de 2%c. 
Pommes 3 lbs.. baisse de 10c. 
Pommes Standard, gallon, baisse de 
15c. 

Balais à manche ordinaire, hausse de 
5c à 15c. 

.Maintenant que nous sommes entrés 
dans la saison d'automne, il faut nous 
attendre aux gelées, qui ne sauraient 
tarder d'avoir lieu. Les marchands fe- 
ront donc bien de se hâter de comman- 
der leurs stocks de marchandises péris- 
sables pouvant être affectées par les ge- 
lées, telles que eaux minérales, eaux ga- 
zeuses, vins légers, olives, vernis à 
chaussures, encre, eaux de javelle, es- 
sence de café, sirop de grenadine, etc. 

De nouveaux prix ont été déclarés 
pour divers articles; nos lecteurs pour- 
ront les voir aux paragraphes Conserves 
de fruits et Conserves de légumes. 

Les bonbons sont en hausse de 5 pour 
cent. 

La chicorée canadienne se vend de 
gic à 12c la livre; les oignons d'Espa- 
gne se vendent 80c le crate. 

Les cafés Maracaïbo sont en hausse 
de 2 c par livre; ils se vendent de 24c à 
25c 

Les whiskies Parker à 65 au-dessus 
de preuve se vendent de $4.55 à $4.65, et 
ceux à 50 , de $3.90 à $4.00. 

SUCRES 

Très bonne demande pour petites 
quantités. 

Nous cotons: 

Extra granulé sac 5.85 

Extra granulé baril 5.80 

Extra granulé i baril 6.05 

Extra granulé .. .. balle S x 20 5-95 

Extra ground baril 6.30 

Extra ground bte 50 lbs. 6.50 

Extra ground .. . . \ bte 25 lbs. 6.70 

Xo 1 Yellow baril 5.50 

No 1 Yellow sac 5.45 

Powdered baril 6.10 

Powdered bte 50 lbs. 6.30 

Paris Lumps bte 6.65 

Paris Lumps .. . . \ bte 50 lbs. 6.75 
Paris Lumps .. . . i bte 25 lbs. 6.95 

Crystal Diamond baril 6.95 

Crystal Diamond .. bte 100 lbs. 6.65 
Crystal Diamond .. i bte 50 lbs. 6.75 
Crystal Diamond .. i bte 25 lbs. 6.95 
Crystal Diamond, 20 pqts, 5 lbs. 7.90 
Crystal Diamond, Domino, 20 car- 
ton 5 lbs cse 7.90 

Sucres bruts cristallisés .. .. lb. o.osè 
Sucres bruts, nin cristallisés lb. 0.05 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur à Montréal. 

MELASSES 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Barbarie, choix, tonne .. 0.29 0.30 0.32 

Barbade, tierce et qrt. .. 0.32 0.33 0.35 

Barbade, demi qrt .. .. 0.340.35 0.37 

Mélasse fancy, tonne .. 0.320.350.37 



Mélasse fancy, tierce et 

quart .. 0.35 O.36 0.38 

Mélasse fancy, demi-qrt 0.37 0.38 0.40 

Les prix s'entendent: 1ère colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combiné; 3e colonne, pour 
Montréal et ses environs. 
FARINES ET PATES ALIMEN- 
TAIRES 

Très bonne demande. Les pâtes ali- 
mentaires canadiennes sont à prix plus 
faciles. 

Nous cotons: 
Farine Five Roses .. qrt. 0.00 6.10 
Farine Five Roses. .. sac 0.00 3.00 
Far. patente hongroise, qt 0.00 6.40 
Far. patente hongroise, sac 0.00 3.15 

Far. "Régal", qrt 0.00 6.00 

Far. "Régal", sac 0.00 3.00 

Far. straight rollers, qrt .. 0.00 4.75 
Far. straight rollers, sac . 0.00 2.30 
Farine à pâtis. Océan, qrt. 0.00 5.40 
Far. d'avoine granulée, sac 0.00 3.10 
çS'O SS'O 33[noui aSao 

Far. d'avoine Standard, sac 0.00 3. 10 
Farine d'avoine fine .. sac 0.00 3.10 
Farine d'avoine roulée, brl. 0.00 5.90 
Farine de sarrasin .. sac 0.00 2.50 
Far. de blé-d'Inde ord., sac 0.00 2.00 
Banner Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 3.95 
Cream of wheat .. .. cse 0.00 5.75 
Fécule de maïs, ire qlté, lb 0.06I 0.07 
" 2e qlté, lb 0.04^ 0.04I 
Fécule de pommes de terre, 

qpts de 1 lb doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni -et 
spaghetti Canadiens. 

En vrac lb. 0.00 0.04 

En paquets de 1 lb 0.06 o.oôi 

Boîtes de 4 lbs bte 0.00 0.18 

Qualité extra fine 

En vrac 0.00 o.osè 

Paquets de 1 lb 0.00 0.06 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de i lb lb. 0.00 0.07 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 0.00 0.06 
Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pâtes assorties; al- 
phabets, chiffres, ani- 
maux nouilles, coudes, 
importés en vrac. . . lb. 0.00 O.ojh. 
En paquets de 1 lb. .. lb. 0.00 o.o8è 

Tapioca pearl, la lb 0.07 0.08 

tapioca seed lb. o.oôè o.o7è 

Tapioca flake lb. 0.07I 0.08 

Sagou lb. 0.05 o.oôè 

SAINDOUX 
La demande est assez bonne pour les 
saindoux purs, dont les prix sont plus 
élevés de ic par livre; elle est très bon- 
ne pour les saindoux composés. 
Saindoux pur 
Nous cotons: 
En seaux en bois de 20 lbs., 

le seau 0.00 2.50 

En seaux en fer-blanc de 

20 lbs., le seau 0.00 2.27J 

En tinettes de 50 lbs. . lbs. 0.00 0.12^ 
Canistres de 10 lbs . . . . lb. 0.00 0.13I 

Canistres de 5 lbs lb. 0.00 0.13Ï 

Canistres de 3 lbs lb. 0.00 0.13$ 

FROMAGES CANADIENS 
Très bonne demande. 
Les petits fromages d'environ 20 lbs. 
se vendent aux épiciers I5ic à 16c la li- 
vre. 

GRAINS ET FARINES 
Marché de Chicago 

Les recettes dans le district du blé de 



printemps étant beaucoup plus fortes 
qu'il y a un an, le marché du blé, mer- 
credi, déclina de plus en plus. 11 fut im- 
posable de relever les prix au-dessus de 
ce qu'ils étaient la veille en clôture. 
Pendant tout le cours du marché, la 
moyenne des prix fut considérablement 
baissée, et une réaction ne se produisit 
que lorsqu'on apprit que le battage avait 
été interrompu dans le Dakota Nord et 
le Canada, en raison de pluies continues. 
En clôture, le blé perdait ic à ic. 

Le blé d'Inde gagnait ic à ic et l'a- 
voine perdait i/iôc. 

Dec. Mai 

Blé 0.97^ 1.03g 

Blé-dTnde 0.64I 0.65Î 

Avoine 0.47I 0.50^ 

Marché de Montréal 
Grains 

Très bonne demande pour toutes les 
qualités. 

Nous cotons: 
Blé du Nord No 1 .. .. 1.05 1.06 
Blé du Norl No 2 .. .. 1.03 1.04 
Blé du Nord No 3 .. .. 1.02 1.03 



Blé du Nord Feed 



o . 82 o . 83 



Avoine Man. No 2 0.47 0.47-i 

Avoine Man. No 3 0.00 0.46$ 

Avoine Que. et Ont. No 2 0.45^ 0.46 
Avoine Qué. et Ont. No 3 0.45 0.45* 
Avoine Qué. et Ont. No 4 0.44^ 0.45 
Pois No ord., prix nomin. 0.93 0.94 

Sarrasin (48 lbs.) 0.00 0.54* 

Blé d'Inde jaune No 3 .. 0.74 0.75 
Farines 

Il y a une excellente demande locale. 
La demande pour exportation est con- 
sidérable. 

..Patentes du printemps: 

Royal Household .. 2 sacs 0.00 5.40 

Five Roses 2 sacs 0.00 5.40 

Glenora 2 sacs 0.00 4.90 

Harvest Queen. .. 2 sacs 0.00 4.90 

Fortes à Boulanger: 
Bakers Spécial .. ..2 sacs 0.00 4.70 
Manitoba S. B. .. 2 sacs 0.00 4.20 

Keetoba 2 sacs 0.00 4.90] 

Montcalm 2 sacs 0.00 4.70 

Patentes d'Hiver: 
Hurona (à. pâtisserie") 2 sacs 0.00 5.40 



A do 
Straight rollers . . . . baril 

Straight rollers sac 

Farine de blé-d'Inde blanc 

pour boulangers . 2 sacs 0.00 4.60 
Farine de blé-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 0.00 

Farine d'avoine 

Avoine roulée sac 

Avoine roulée . . . . baril 

Issues de blé 
Son Man., au char, tonne 
Gru Man., au char, tonne 0.00 25.00 
Son d'Ont., au char, ton.. 23.00 24.00 
Middlings d'Ontario, au 

char tonne 0.00 

Moulée pure, au char. .. 31.00 32.00 
Moulée, mélangée, au char 26.00 29.00 



2 sacs 0.00 4.50 
4.00 4.10 
1.75 i-85 



330 

0.00 2.50 
0.00 5.25 

en sacs 
. 00 23 . 00 



28.00 



FROMAGE 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 22 sep 
tembre 1911: 

La demande s'est ralentie, et les câ 
biogrammes du Canada indiquent unt 
réduction d'environ 1/0 par quintal. Les 
valeurs du fromage disponible sont 
peu près sans changement; quelque! 
vendeurs sont portés à rencontrer le 
vues des acheteurs. 



LE PRIX COURANT 



35 



Nous cotons: 
Canada, blanc, haut choix 

fromage de l'Ouest.. .. 70/0 à 71/0 
Canada, coloré, haut choix 

fromage de l'Ouest.. .. 71/0 à 72/0 
* * * 

MM. Mills & Sparrow nous écrivent 
I de Londres, à la date du 22 septembre 

I 191 1 : 

11 s'est fait le bonnes affaires à l'a- 
H vance signalée la semaine dernière; les 
! prix se maintiennent bien et on s'attend 
[ a une autre hausse. 

Nous cotons: 

II Canada, blanc et coloré.. 69/0 à 70/0 
Il Nouvelle-Zélande, blanc et 

coloré (manque) 

Marchés d'Ontario. 
1 Brockville, 28 septembre. — Offert 3,010 
I boîtes, dont 1,890 boites coloré. Ventes 
I à I4ic et 14 3/i6c. 

Winchester, 28 septembre. — Offert 
I 830 boîtes. Vendu quelques boites à I3bC. 

Napanee, 29 septembre. — Offert et 
I vendu 460 boites blanc et 550 coloré à 
' 1 14 5/i6c. 

Cornwall. 29 septembre. ■ — Offert et 
1 vendu 361 boîtes blanc à I4èc et 919 boi- 
I tes coloré à 14IC 
. 1 Picton, 29 septembre. — Offert et ven- 
: 1 du 1,395 boîtes à 14:1c. 

Perth", 29 septembre. — Offert et ven- 
'\ I du 1,690 boîtes à 14c. 

'il Ottawa, 29 septembre. — Offert 651 
j I boites. Vendu le tout moins un lot à 

:; I Belleville, 30 septembre. — Offert 1,125 
u I boîtes blanc. Vendu 545 boîtes à 14 9/i6c, 
SA: B 3 1 5 à I4èc et 200 à 15 7/i6c. 
7: I Woodstock, 4 octobre. — Offert 496 

■ boîtes, pas de vente. 
, I Madoc, 4 octobre. — Offert et ven- 

Edu 390 boîtes à 14 5/i6c. 

Peterborough, 4 octobre. — Offert 

1 2.207 boîtes coloré. Ventes à 14 5/i6c et 
3.40I14IC 

Marchés de Québec 

,r^I Cowansville. 30 septembre. — Offert 
49 f l et vencm 25 boites à 14c. 

Marché de Montréal 
4-7° I La Société Coopérative des Froma- 
-• ïgers de Québec a fait les ventes sui- 
ij'Ivantes au Board of Trade, le 22 sep- 
•f-'ltembre 191 1: 

I Fromage blanc. — 1,017 boîtes extra 
j-^lchoix à Jas. Alexander, Ltd., à 14 3/ I 6c; 
- ■' j i. 028 boîtes choix, à Gunn, Langlois & 
• ; ICie., Ltée, à I4èc; 516 boîtes No 2, à G. 
>°'1d. Warington, à I3?c. 

1 Fromage coloré. — 177 boîtes choix, à 
^■Hodgson Bros & Rowsou, Ltd, à Mic; 

■360 boîtes choix à la même maison, à 
3î 5 Ii3fc; 268 boîtes No 2, à Gunn, Langlois 

i& Cie., Ltée, à 13 ii/i6c. 
-1 Le marché a reçu, la semaine dernière, 
': ; '|pi,53Q boîtes. Depuis le 1er mai les ré- 
elle t tes totales ont été de 1,438,027 boîtes 
:, *lpontre 1.504,331 boites pour la période 
; - : Iporrespondante de l'an dernier. 
- I Les épiciers paient le fromage 16c la 
. i'vre. La demande est assez bonne. 
J -°ï Les exportations pour la semaine fi- 
; j 2 °°lrissant le 30 septembre, ont été les sui- 
• : lanti - : 

I911 62,857 boîtes 

I910 .. ., 65,528 boites 

1909 72,597 boîtes 

. . -i Du 1er mai au 30 septembre, les ex- 
portations ont été les suivantes: 

J911 1,395,705 boîtes 

1910 1.346,582 boiter 

.J009 1,373,442 boîte. 

BEURRE 
Marché Anglais 

contrer '1 MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
lent de Liverpool, à la date du 22 sep- 
lembre 1911: 



11 y a très peu de changement dans la 
demande, qui est modérée, mais les prix 
ont une tendance à durcir. La cote offi- 
cielle du beurre danois est plus élevée 
de 2 kroner. La grève des chemins de 
fer, en Irlande, affecte les prix en empê- 
chant l'expédit.on les approvisionne- 
ments. 

Nous cotons : 
Irlande, crémerie, haut 

choix 124/0 à 127/0 

Canada, crémerie, haut 

choix 123/0 à 126/0 

Australie, haut choix .. .. (manque) 
Nouvelle-Zélande, haut choix (manque) 
Argentine, ihaut choix . . (manque) 
Sibérie, crémerie haut choix 

119/0 à 122/0 

Danois, crémerie, choix à 

haut choix, en bar.ls .. 136/0 à 140/0 
• * * 

.M .M. Mills & Sparrow, nous écrivent 
de Londres, à la date du 22 septembre 
191 1 : 

La cote du beurre danois est avancée 
de 2 kroner, on s'attendait généralement 
à une avance plus forte, mais il y aura 
probablement une nouvelle hausse, 

— Les arrivages de Sibérie continuent à 
se maintenir à peu près au même niveau; 
une bonne avance a eu lieu, cette semai- 
ne, à une avance d'environ 2/0 par qu.n- 
tal sur toutes les qualités. 

— Les importations de beurre français 
sont très faibles, et tout fait supposer 
qu'elles vont encore diminuer. 

— Une grève des employés de chemins 
de fer a éclaté en Irlande et a paralysé 
les affaires; les crémeries sont incapa- 
bles d'expédier leur produit. On pense 
naturellement que cette situation ne peut 
pas durer longtemps, mais en attendant 
elle gêne considérablement le commer- 
ce. 

— Quelques navires sont arrivés d'Aus- 
tralie, cette semaine, mais sans apporter 
une quantité importante de beurre. Par- 
mi ce qu'ils ont débarqué, il y avait un 
peu de beurre de fabrication nouvelle, 
qui sest bien vendu. En somme, tout le 
beurre en mains a été liquidé. Les ap- 
provisibnnement|s (sont très faibles et, 
bien que les prix soient assez élevés, tout 
fait penser qu'ils monteront encore. 

— Tout le beurre de Nouvelle-Zélan- 
de a été vendu sur place. Nous attendons 
un arrivage de 150 tonnes. 
Nous cotons: 

Danemark 134/0 à 136/0 

Irlande, crémerie salé .. (manque) 
Irlande, crémerie sans sel (manque) 
France, haut choix . . . . (manque) 

France, choix (manque) 

Victoria, choix, salé et 

sans sel 118/0 à 122/0 

Nouvelle-Galles du Sud, 

haut choix, salé . . . . 124/0 à 126/0 
Nouvelle-Galles du Sud, 

sans sel 118/0 à 122/0 

Queerrslând,. salé et sans 

sel 118/0 à 122/0 

Nouvelle-Zélande, choix . . (manque) 
Sibérie, haut chiix.. .. 120/0 à 122/0 

Sibérie, choix 114/0 à 118/0 

Sibérie, bon 106/0 à 110/0 

Marchés de Québec 
Cowansville. 30 septembre. — Offert 
1,339 boîtes. Vendu 582 boîtes à 2ÔIc, 
729 à 26|c et 28 à 26ic 

Marché de Montréal 
La Société Coopérative Agricole des 
Fromagers de Québec a fait les ventes 
suivantes au Board of Trade, le 29 sep- 
tembre 191 1: 

234 boîtes extra choix à Jas. Alexan- 
der, Ltd, à 26?c; 233 boîtes choix à la 
même maison à 26:1c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 



14,999 paquets. Les recettes totales de 
puis le 1er mai ont été de 393,444 l );i 
quets, contre 349,727 pour la pér.ode cor- 
respondante de l'an dernier. 

Les épiciers paient 28c le beurre choix 
et 26c à 262c les beurres secondaires. 

Le demande est bonne pour les beur- 
res choix, mais presque nulle pour les 
secondaires. Les beurres de fermes sont 
très rares et se vendent de 21c à 23c 
la livre. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 30 septembre 191 1 ont été les 
suivantes : 

191 1 . . 18,459 paquets 

1910 107 paquets 

1909 367 paquets 

Du 1er mai au 30 septembre 191 1, les 

exportations ont été les suivantes: 

191 1 118,921 paquets 

1910 26,834 paquets 

1909 35978 paquets 



OEUFS 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Ci., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 22 sep- 
tembre 191 1 : 

Les oeufs du continent arrivent en 
abondance sur le marché. 

Nous cotons: 

Oeufs d'Irlande 10/9 à 11/9 

Oeufs du Continent . . . . 8/0 à 9/6 
Marché de Montréal 

On vend à la caisse aux épiciers: oeufs 
No 1, 24c; oeufs choisis, 28c, la douzai- 
ne et oeufs frais 34c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
3 770 caisses. Les arrivages depuis le 1er 
mai ont été de 180,321 caisses, contre 
166,602 pour la même période en 1910. 

La demande est bonne, mais les oeufs 
sont rares à la campagne. 



POMMES 
Marché Anglais 

MM. J.-C. Houghton & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 21 sep- 
tembre 191 1 : 

De petites quantités de pommes d'A- 
mérique, du Canada et de Nouvelle- 
Ecosse, se sont vendues plus ou moins 
bien. Les meilleurs lots de pommes ayant 
de la couleur, telles que les pommes King, 
Wealthy, etc., se sont assez bien ven- 
dus; mais les autres variétés ont souf 
fert de la trop grande quantité de pom- 
mes anglaises disponibles. Le marché 
des Newtons de Californie s'est ouvert 
au prix résappointant de 7/0 par boîte 
de 4 rangées; le fruit était vert. 

PRIX A L'ENCAN. 

Vendredi Lundi Jeudi 

8 sept. 11 sept. 13 s pt 

s. d. s. d. s d. s. d. s d. s. d. 



Amérique — 

B 1 win bai il 

1 iule King " 

Greening 

Cram oer- y Pip. " 

Gtav ensteiu " 

K'ng s 

HubbanMrn " M 
Canada— 

Wealthy baril 

Colvert 

M Bl"sh 

Jennetting 

N uvelle- 

Ecoss — 
Gravenstiin bai il 
Cal fournie— 
Newtown I ip 

(4 r-ng») boite 
" (4^ rangs) " 
Lisbonne biîte 



119 136 120 159 
12 o 14 o 12 o 16 o 
8 3 10 9 10 6 12 o 
17 9 if o 

129 13 6 

12 3 22 I30 2] O 

14 9 113 15 o 

126 23 o 
11 6 15 9 
11 9 17 9 

9 9^3 



10 6 14 3 



4 6 



7 o 

6 3 

26 40 



LEGUMES 

Céleri la doz. 0.00 0.50 

Betteraves le sac. 0.00 0.75 

Carottes le sac. 0.00 0.75 



36 




t.:':-./ 

m 1 



m 



■"mm 



LE PRIX COURANT 

Travaillez pour le profit, Monsieur * 
le Marchand, aussi ardemmeut qu'il 
vous plaira - le profit est nécessai- 
re — mais soyez sûr de ne pas sacri- 
fier la qualité pour faire un petit 
gain supplémentaire; vous pourriez 
ainsi ruiner votre réputation. Main- 
tenez votre réputation au dessus de 
tout reproche en vendant une 
bonne peinture et vous obtien- 
drez le boa profit qu'une bsune pein 
<ure procure toujours. 

La Peinture MARTIN-SENOUR, 

PURE AU 100%, 

est li b vi:i; >«i nture q li v> is rapp >rtera le b >n pro5t. Vjtre]r5 ,:> îtitio 1 
vos affaires s'amélioreront avec chaque canistre que vous vendrez. 

Morale : Prenez I' -g*ii;e pour te J Ventes— puis donne? une tnnne impulsion 
à la vente de U B m i; Peinture, et obte îez le bjri profit. L» Peinture Mirtin-SenDur 
vous attirera de fortes affaii es. 

Ecrivez aujourd'hui même— dites que vous désirez avoir l'Agence— nous vo i 
ccn ri m faiie j cur l'cttenir et nous vous aideions à faire le bon profit. 




dirons 



The MARTIN-SENOUR Co., limited. 

Les Pionniers de l'Industrie des Peintures Pures. 



MONTREAL. 



TORONTO. 



CHICAGO 



SB 



IteTîN-SENo'jll 

«xiduo» Paint 




VBLKP. I 



Choux nouveaux . . la doz 





00 





40 







00 





75 


Cresson la boite 





00 





50 







00 





50 


Navets nouveaux, le sac . . 





00 





75 


O. gnons d'Espagne le crate 


o 


00 


4 


00 







00 





15 


Patates (au détail), le sac 












o 


00 


I 


15 




0.50 





.00 


Poireaux la doz. 





00 





20 


Radis . . . . ù . . . . la doz. 





00 





20 


Raifort la lb. 





00 





30 


Sblade de Montréal frisée, 










doz. 





00 





40 


Salade de Montréal, pommée, 










doz. 





00 





30 



0.50 
4.00 



FRUITS VERTS 

Pèches la bte 0.00 1.25 

Bananes, régime (en crate) 0.00 1.75 

Citrons Messine ((300c) ..4.00 4.50 

Limons la boite 0.00 1.40 

Mandarines .. .. la boite 0.00 3.25 

Melons d'eau 0.00 

Oranges Navel 0.00 

Pamplemousses mélangées, 

cse 0.00 2.50 j 

Pommes nouvelles . le qrt. 0.00 3.50 | 

Pommes nouvelles . le prt. 3.00 4.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES 
Marché de Montréal 

La demande est bonne et le marché 
actif avec un ton ferme. , 

Nous cotons sur rails à Montréal: [ \ 
Foin pressé. No 1 .. .. 14.00 
Foin pressé, No 2. extra 13.00 
Fou pressé, No 2 .. .. 12.00 
Foin mélangé de trèfle .. 9.50 

Trèfle pur g'oo 

Paille d'avoine 0.00 



I 

13 
12 

10. Ou 
9 .50. 
4.00! 



Ventes parles Shérifs 

Du 9 au 14 octobre 1911 
District de Chicoutimo 

— Banwell-Hoxie Wire Fence Co., con- 
tre Pierre, alias Pitre Bégin. 

Hébertville — Un emplacement connu 
et désigné sous les Nos 195, 196. 197, 
moins une certaine réserve, avec bâtis- 
ses et dépendances. 

Vente à la porte de l'église de Hé- 
bertville, le 10 octobre 191 1, à 10 heures 
a. m. 

District de St-François 

— William Galipeau contre Prosper 
Lussier. 

| Canton de Weedon, comté de Wolfe — 
i° Le lot No 18-F dans le deuxième 
rang, sur le plan et livre de renvoi offi- 
ciels du cadastre pour le dit canton. 

2° Un autre terrain étant partie du 
lot No 18G du même rang sur les plan 
et livre de renvoi officiels pour le dit 
canton, avec bâtisse. 

3° Un autre terrain étant partie du lot 
No 19A, du deuxième rang aux plan et 
livre de renvoi officiels pour le cadastre 
susdit. 

Vente en bloc à la porte de l'église de 
la paroisse de St-Janvier, communément 
ippelée Saint-Janvier de Weedon, le 10 
Tctobre 191 1, à 2 heures p.m. 

District de Trois-Rivières 

— Philias Lafontaine et al., contre Au- 
rèle Germain. 

Saint-Adelphe — Un lot de terre for- 



mant partie du lot No 726, du cadastre 
d'enregistrement du comté de Cham- 
plain, pour la paroisse de Saint-Stanis- 
las, comprenant la paroisse Saint-Adel- 
phe, avec bâtisses. 

Vente à la porte de l'église de Saint- 
Adelphe, le 10 octobre 191 1, à 10 heures 
a. m. 



U confiance avec laquelle les 
ménagères accueillent par- 
tout FELS-NAPTHA ne diminue 
jamais. 

La qualité honnête du savon 
FELS - NAPTHA est annoncée sé- 
rieusement et d'une manière 
soutenue, et il est toujours plus 
facile pour l'épicier de vendre 
rapidement des marchandises tel- 
les que FELS-NAPTHA. 




LE PRIX COURANT 



37 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures, Matériaux 

de Construction, Etc. 



LA VERITABLE PLATE-FORME 
DE LA QUINCAILLERIE 

Que le fabricant, fabrique — Que le 
marchand en gros vende au détaillant 
— Que le détaillant débite à la con- 
sommation 

Ce serait sans doute un équilibre idéal 
que celui qui établirait, qui fixerait ain- 
si le champ d'action des différentes 
mains entre lesquelles passe un article 
v paiir arriver de. la fabrique au consom- 
mateur. Mais il y un grand empêche- 
ment à la réalisation parfaite de cette 
délimitation. Il est difficile d'assigner 
une limite spéciale et bien définie à ces 
différentes catégories, de ce fait que 
le fabricant est forcé de mettre lui-mê- 
me ses articles sur le marché. Il est obli- 
gé d'entrer en contract non seulement 
avec le marchand en gros, mais avec le 
détaillant, et -souvent, il doit s'adresser 
directement au consommateur. 

Malgré cette grave défectuosité appa- 
rente dans le rouage commercial, le fa- 
bricant peut pratiquer de cette façon, 
sans léser les intérêts de ceux dont il 
néglige de suivre la filière, en établis- 
sant ses prix de telle sorte que le prix 
proposé par fui directement au consom- 
mateur soit identique à celui auquel le 
plus petit détaillant pourra vendre le 
même article. L'échelle des prix s'adres- 
sant aux marchands en gros, aux détail- 
lants, aux consommateurs ne doit jamais 
subir l'altération et doit toujours con- 
server la proportion convenable. 

Les détaillants sont indispensables au 
commerce, bien que beaucoup de gens 
essayent de s'en passer, et les fabricants, 
aussi bien que les marchands en gros, 
doivent dire bien haut aux consomma- 
teurs que leurs véritables entrepôts sont 
les magasins de détaillants. Ils doivent 
les aider dans la mesure du possible, les 
assister avec prévenance, leur fournir 
promptement les marchandises dont ils 
ont besoin pour leur donner les meil- 
leures chances de vente. 

Le détaillant peut établir ses affaires 
d'une façon beaucoup plus économique 
que le marchand en gros ou le fabricant 
et il ne grève par conséquent pas le prix 
d'un article, qui n'est pas plus coûteux 
entre ses mains qu'entre celles du fabri- 
cant. Que ce dernier établisse donc ses 
prix avec une marge équitable et intelli- 
gente, de façon à laisser toute liberté 
d'action aux deux autres branches, par 
le canal desquelles il est appelé à passer, 
et de cette façon, il facilitera les affaires 
et aplanira les difficultés du commerce. 



LE DURCISSEMENT DU PLATRE 



De tous les matériaux employés à bâ- 
tir, le plâtre est le seul qui augmente de 
volume après son application. 

Deux propriétés lui manquent: la du- 
reté et la résistance à l'écrasement. 

On mélange intimement six parties de 
plâtre de très bonne qualité avec une 
partie de chaux grasse récemment étein- 
te et finement tamisée. On emploie ce 
mélange comme le plâtre ordinaire. Une 
fois bien desséché, on imbibe l'objet con- 
fectionné avec une solution de "sulfate 
de fer" ou de "sulfate de zinc". La 
chaux contenue dans les pores du plâ- 
tre décompose le sulfate avec une pro- 
duction de deux corps insolubles, à sa- 
voir: du sulfate de chaux et de l'oxyde 
de fer ou de zinc, qui remplissent très 
exactement les pores de l'objet soumis 
au traitement. 

Avec le sulfate de zinc, l'objet reste 
blanc: avec le sulfate de fer, l'objet, d'a- 
bord verdâtre, prend en peu de temps, 
par la dessiccation, la teinte caractéris- 
tique du sesquioxyde de fer. 

Avec le fer, on obtient les surfaces les 
plus dures; la résistance à la ruptire est 
de vingt fois plus considérable que pour 
le plâtre ordinaire. Pour obtenir le maxi- 
mum de dureté et de ténacité, il faut très 
bien gâcher le plâtre chaulé, mais le 
moins de temps possible et avec la 
quantité d'eau strictement nécessaire. Il 
importe que l'objet que l'on veut durcir 
soit très sec afin que la solution que 
l'on emploiera le pénètre facilement: il 
faut que cette dernière soit voisine de 
son point de saturation et que la pre- 
mière immersion ne dure pas plus de 
deux heures. 

Le plâtre durcit dès qu'il a subi le 
contact de la solution, au point qu'on ne 
peut plus le rayer avec l'ongle. Si la pre- 
mière immersion durait, le plâtre -devien- 
drait friable; mais une fois que le plâ- 
tre a été de nouveau desséché, il ne 
craint plus le contact de l'eau; il arrive 
même que, si la proportion de chaux est 
trop élevée, la surface se feutre à tel 
point qu'elle devient imperméable à l'eau 
et même à l'huile, ainsi qu'on a pu le 
constater sur une plaque durcie au sul- 
fate de zinc; sa surface étant polie, de- 
vient aussi difficile à entamer au papier 
de verre que du marbre; elle a. néan- 
moins, un défaut grave, la couche dure 
a â peine 2 millimètres (oit environ 1 
ligne) d'épaisseur; le feutrage est si com- 
plet qui la première couche, une fois dur- 
cie, préserve le reste de ti u t contact 



avec la solution, de telle sorte que cette 
plaque, malgré la dureté de sa surface, 
n'offre plus une résistance suffisante à 
l'écrasement^ 

Les proportions de chaux et de plâ- 
tre n'ont rien de fixe: on les fait varier 
en vue des résultats â obtenir; néan- 
moins, le rapport de un â six donne les 
meilleurs. 

Tl importe, en outre, pour que la pé- 
nétration de la solution et l'épaisseur de 
couche durcie soient suffisantes, de ne 
pas "éteindre" le plâtre à la surface en 
passant et repassant trop longtemps à 
la truelle; l'ouvrier le plus expéditif se- 
ra donc le meilleur. 

Les plaques prennent l'aspect de la 
rouille avec le sulfate de fer; mais en 
passant à la surface de l'huile de lin li- 
thargysée, un peu brunie par la chauffe, 
elles prennent un aspect d'acajou, en mê- 
me ternes qu'elles offrent à l'écrasement 
par la marche une certaine élasticité su- 
perficielle; si on ajoute une couche de 
vernis copal dur, la teinte devient très 
belle. 

En étalant une couche de plâtre chau- 
lé de 6 à 7 centimètres (2.4 à 2.8 pou- 
ces) d'épaisseur et lui faisant subir le 
traitement ci-dessus, on obtient un par- 
quet uni comme une glace remplaçant 
dans la plupart des cas l'office du par- 
quet de chêne, mais quatre fois moins 
cher. Le procédé offre un débouché au 
sulfate de zinc, provenant des piles élec- 
triques et qui est sans emploi. 

(Le Moniteur des Travaux Publics.) 



CE QUE VOUS DEVEZ VENDRE 



Bien qu'un négociant puisse étendre 
son commerce à différents articles que 
nous qualifierons "d'à-côté", il y a cer- 
taines lignes qui forment la base de sa 
vente et qui lui sont absolument indis- 
pensables. 

La dénomination de son magasin, in- 
dique le plus souvent la branche fonda- 
mentale qui y est tenue. Il ne faut pas 
qu'il oublie, que c'est à cette vente qu'il 
doit, avant tout, consacrer ses efforts, 
s'y spécialiser et ne s'engager qu'après 
mûre réflexion dans les lignes à-côté, qui 
peuvent lui être plus ou moins profita- 
bles et lui attirer parfois l'antipathie des 
autres négociants qui jugeront que c'est 
un empiétement sur leur propre terrain. 

Un bon magasin doit avoir une ligne 
principale, essentielle et en posséder les 
marchandises de vente courante. C'est 
sa raison d'être. 

Naturellement, cela ne doit pas l'em- 



38 



LE PRIX COURANT 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronnées (Roofing) prêtes à poser, 2 et 3 plis- 
Papiers de Construction. Feutre à Doubler et à Tapisser. 
Produits du Goudron. Papier à Tapisser et à Imprimer. 
Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronné 
"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArtbur & Co., Limited 

83 HUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures : Rues du Hâvre et I.ogao. 
Moulin à Papier, Joliette, Qué. 



Tôles Galvanisées 



■U ItAA V 




(f 



QUEEN'S HEAD." 



Les Tôles les plus durables sur le marché. 
N'en acceptez pas d'autres à leur place. 



CANADA 

A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

MONTREAL 



pécher de tenir d'autres articles dont il 
peut tirer profit. C'est au marchand à 
savoir discerner ceux qui peuvent mar- 
cher de pair avec son commerce et de 
pressentir ceux dont il pourra garnir 
son magasin avec fruit. 

Ceux-ci ne doivent pas cependant por- 
ter préjudice à ceux-là; un marcrand doit 
bien réfléchir avant d'augmenter ses res- 
ponsabilités; s'il n'est pas capable de te- 
nir avec succès les marchandises qui sont 
propres à son commerce, il est peu pro- 
bable qu'il obtienne un meilleur résultat 
en s'adjoignant d'autres articles sur les- 
quels il n'a aucune connaissance et qui 
sont peut-être encore plus malaisés à 
vendre et rapportent moins. 

Le stock régulier d'un marchand doit 
se composer des marchandises qui lui 
sont demandées couramment, c'est-à-di- 
re, de celles de sa ligne propre et qui, 
en général, sont annoncées à grand ren- 
fort de réclame. 

Il y a le plus souvent dans un maga- 
sin, plusieurs lignes spéciales, pour les- 
quelles chaque fabricant fait une grosse 
réclame qui se chiffre par milliers de 
dollars chaque année. La sagesse d'un 
marchand consiste précisément à savoir 
tirer tout le parti possible de cette pu- 
blicité. 

Par exemple, tel article connu que 
vous vendez, fait l'objet chaque semaine 
d'une immense réclame tenant toute la 
page du journal; vous, marchand, vous 
devez avoir votre part dans le résultat 
de cette annonce; elle doit vous amener 
de nouveaux clients. Si ce but n'est pas 
aateint, c'est en pure perte que les fa- 
bricants ont consacré de grosses som- 
mes d'argent à faire de la publicité pour 
cet article. 

De votre côté, vous devez aller au 
devant de la demande et la susciter par 
vos moyens personners; vous devez 
joindre votre effort à celui du fabri- 
cant, coopérer à son oeuvre, vous en- 
tr'aider mutuellement et, si la réclame 
du fabricant vous est un grand appui 
dans votre commerce, il faut que votre 
labeur lui soit également un concours 



précieux qui lui permette de récupérer 
les trois ou quatre mille dollars qu'il a 
dépensés pour vous faciliter les affaires 
en annonçant les articles que vous te- 
nez en même temps que les siens. Quand 
dans un périodique populaire, vous trou- 
vez une de ces importantes réclames, 
concernant des articles que vous tenez, 
découpez-la soigneusement, et collez-la 
sur une grande carte olanchc, au-des- 
sous, écrivez en gros caractère une indi- 
cation dans ce sens: 

"Nous vendons ces marchandises aux 
prix annoncés", et exposez cette pancar- 
te à votre vitrine. Les passants qui ont 
en main le journal annonçant ce même 
article ne manqueront pas d'en prendre 
bonne note. — Envoyez des circulaires. 
— Si à votre commerce, vous avez joint 
la vente de journaux et de publications, 
surtout les "magazines" contenant une 
réclame pour des objets que vous tenez, 
apposez avec un simple timbre de caout- 
chouc cette mention: "Ces articles se 
vendent chez ..." et vous mettez votre 
adresse; ou bien glissez entre les feuil- 
lets une petite notice s'y rapportant et 
donnant le nom de votre magasin. 

Ce sont là quelques moyens parmi 
tant d'autres, capables de payer large- 
ment les frais que l'on aura encourus. 

Afin de connaître à l'avance le cam- 
pagne (de publicité que /préparent les 
fabricants pour lancer leurs articles, li- 
sez les journaux de commerce, vous y 
trouverez un exposé de ce qu'ils se pro- 
posent de faire, car c'est à ces jour- 
naux quils confient d'abord leurs projets. 

Il y a des négociants qui se refusent 
à prendre en stock des articles annon- 
cés par une puissante réclame en pré- 
textant que leurs rayons regorgent de 
marchandises, qu'ils ont des marchés, et 
qu'ils n'ont nul désir de se surcharger 
d'un lot qu'ils ne pourront pas vendre. 
Certes, il y a des exemples, d'articles 
lancés avec éclat au début et dont le 
résultat négatif a provoqué chez le ven- 
deur un encombrement de marchandises 
invendables. 

Mais, de tels exemples sont rares ; Ils 



sont rares parce que la réclame n'est 
pas faite à titre d'expérience, c'est un 
moyen; elle ne tend pas à prouver la 
nécessité intrinsèque de l'article, elle 
tend à prouver au public qu'il a besoin 
de l'article en question. Ce n'est plus 
la périodt de tâtonnements qui précède 
la fabrication, c'est la période active qui 
provoque la vente, et si les fabricants y 
font appel, ce n'est pas pour entourer, 
au début, leurs articles d'un lustre éphé- 
mère, mais bien pour leur assurer une 
demande courante et durable. 

Si les fabricants ne vous sollicitent 
pas individuellement, écrivez leur et de- 
mandez leur les moyens qu'ils mettent 
à votre disposition pour "vous aider à 
les aider". Cette coopération du mar- 
chand-détailleant et du fabricant est né- 
cessaire, mais elle ne doit pas être iné- 
gale, il faut qu'elle soit judicieusement 
partagée et s'il vous semble parfois 
qu'une aide vous fait défaut, c'est sou- 
vent par votre propre faute. 



Ou comptait, à la fin de 1910, dans le 
Royaume-Uni, 1 23.860 automobiles. 86,- 
415 motocycles, 7, 406 camions automo- 
biles, soit au total 218 680 véhicules à mo- 
teurs. Ce chiffre n'était, à la fin de 1909. 
que de 181.755, de sorte que, dans l'es- 
pace de douze mois, les véhicules à mo- 
teurs ont augmenté de 36.925 unités. 

C'est à Londres que circulent le plus 
de voitures mécaniques: 37,851 autos. 
6,336 taxi-autos. 1.149 omnibus et 2,257 
camions automobiles. Il y a de plus, 
1.320 autobus à deux étages, soit une 
augmentation de 300 sur l'année précé- 
dente. 



LA LOI LACOMBE 



Semaine terminée le 30 septembre 191 1 

Employés Employeurs 

Brogsàfd, Ovide Robin, Frères. 

Julien, T Cité de Montréal. 

Penning. Joseph . Construction Steel Co. 
Wiïkinson, Claude C. P. R. Co. 



LE PRIX COURANT 



39 



Revue des Marchés 



FERRONNERIE 

Antimoine, baisse de 25c par 100 livres. 
Etain en, lingots, hausse de i^c par li- 
vre. 

Plomb en lingots, hausse de 10c par 
100 livres. 

Le commerce de la quincaillerie a re- 
pris son activité ordinaire. On constate 
une bonne demande pour les article de mé- 
nage. La demande pour les articles d'hi- 
ver est forte et le deviendra davantage 
à mesure que la saison s'avancera; il 
faudra une grande quantité de ces mar- 
chandises aux chantiers. 11 faut se hâ- 
ter de donner des commandes pour les 
livraisons à faire en automne. Les ar- 
ticles pour entrepreneurs de construction 
sont aussi en bonne demande, ainsi que 
les articles de sport. 

Les fabricants de coutellerie, en An- 
gleterre, ont annoncé une hausse de 5 
pour cent sur leurs produits. 

PLOMBERIE 

Tuyaux de plomb 

Les prix sont très fermes et l'escomp- 
te a été diminué de i\ pour cent; il est 
de 25 p.c. au lieu de 27^ p.c. 

Les prix sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 9c. pour tuyaux de plomb 
composition. . . 

Tuyaux de renvoi en fonte et acces- 
soires 

Les escomptes sur les prix de la liste 
sont: tuyaux légers, 60 et 10 p.c; tuyaux 
moyens et extra-forts, 70 p.c, et acces- 
soires légers, moyens et extra-forts, 70 
pour cent. 

Tuyaux en fer 

Nous cotons, prix de la liste: 

i 100 pieds 5 .50 

8 •• •■ • 5 So 

i " 8.50 

3 " n.50 

1 16.50 

il " 22.50 

ii .. " 27.00 



2 " 36.OO 

Nous cotons net: 

2è 16.30 

3 " 21.54 

3i " 27.07 

4 " 30.8o 

Tuyaux galvanisés. 

Nous cotons, prix de liste: 

i . . 100 pieds 5 .50 

i " 5-50 

i " 8.50 

i " ".50 

1 16.50 

il " 22.50 

" 27.50 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

24 _ " 22.20 

3 29.19 

3i 30.70 

4 " 41-75 

Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: i pouce, 63 p.c; | pou 

ce, 59 p.c; i pouce, 69 p.c; I pouce à 2 
pouces, 714 p.c. 

Tuyaux galvanisés, i pouce, 48 p.c; 

1 pouce, 44 p.c; i pouce, 59' p.c; f à 2 
pouces, 6ii p.c. 

Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 8.50 

2I pouces " 10.50 

3 pouces " 12.50 

3J pouces " 15.00 

4 pouces " 19.25 

Fer-blanc 

Nous cotons: 
Au Charbon — Allaways ou égal 

IC. 14 x 20, base .. .. bte 4.40 4.50 
Fer-blanc en feuilles 

X. Extra par X et par cse. 0.75 1.00 
suivant qualité. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Coke — Lydbrook ou égal 
IC, 14 x 20, base .. .. bte 4.10 4.25 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Charbon — Terne-Dean ou égal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 



Feuilles Fer-Blanc pour Chaudières 

(Caisse de 560 lbs.) 
XX, 14 x 60, gauge 26 . 1b. 0.07 0.07$ 

Feuilles étamées 
72 x 30 gauge 23 . 100 lbs. 7.75 8.00 
72 x 30 gauge 26 . 100 lbs. 8.25 8.50 
72 x 30 gauge 28 . 100 lbs. 8.75 9.00 
Tôles Canada 
Nous cotons: 52 feuilles demi-poli, 
$2.85; 60 feuilles, $2.80, et 75 feuilles, 
$2.85. 

Tôles Noires 

Nous cotons: 20 à 24 gauge, $2.30; 26 
gauge, $2.35; 28 gauge, $2.45. 

Tôles galvanisées 
Nous cotons à la caisse: Fleur 
Gorbals Queens de 

Best Best Cornet Head Lis 
28 G . . . 4.25 3.95 4.25 4.10 
26 G ... 3.80 3.50 4.00 3.85 
22 à 24 G 3-75 3-45 3-75 3-6o 
16-20 . . . 3.50 3.20 3.50 3.35 
Apollo 

iol oz=28 Anglais 4.10 

28 G.=Anglais 4.35 

26 G 3.85 

24 G 3.60 

22 G 3.60 

16 à 20 G 3.45 

Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Américain équivaut à 26 G. An- 
glais. 

Petite tôle 18 x 24 .. 52 feuilles 4.45 
Petite tôle 18 x 24 .. 60 feuilles 4.70 
Plaques d'acier 

i pouce 100 livres 2.65 

3/16 pouce 100 livres 2.55 

Zinc en feuilles 
Nous cotons: $8.50 à $9.00 les 100 lbs. 

Tuyaux de poêle 
Bonne demande. 

Nous cotons par 100 feuilles: 5, 6 et 7 
pouces, ordinaires, $7.50 et polis $9. 
Coudes pour tuyaux 
Bonne demande. 

Nous cotons à la doz. : coudes ronds 




Les Cartouches de chasse 

DOMINION 

(FAITES AU CANADA) 

L'EMPORTENT SUR TOUTES LES AUTRES 

CHAS. E MINK, avec les Nouvelles cartouches DOMINION a lait une haute 

moyenne au tir des tireurs professionels du Gun Club de Vancouver, 
pour l'année 191 1- 

93 {% 1596 x 1715 93 \ % 

Ce qui prouve leur uniformité de vélocité et de fabrication. 

Les Nouvelles Cartouches DOMINION 

Pour Chasse au Canard vont droit au but ef abattent le gibier. 

Servez-vous en pour le tir aux pigeons, pour le tir à couvert et à découvert. 
Les résultats seront des plus satisfaisants. 

Garanties et vendues par tous les quincailliers et marchands d'articles de sport. 

DOMINION CARTRIDGE CO. Umited. Montréal, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT ' 



40 



LE PRIX COURANT 



ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1-35 «t polis, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie. 23c à 24c; do., commerciale, 21c 
à 22c; do., à essayer les tuyaux, 23c à 

L'escompte sur les prix de la liste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acier. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

Nous cotons: 
Boulons à voitures Norway (.$3 00) 50 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures carrés ($2.40) 60 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures ($1.00) : grandeurs, I 
et moindres, 70 p.c; 7/16 et au-dessus 
60 p.c. 

Boulons à machine, â pce et au-dessous 
60, 10 et 10 p.c. 

Boulons à machine, 7/16 pce et au-des- 
sous, 60 p.c. 

Boulons à lisse, I et plus petits, 60 et 
10 p.c. 

Boulons à lisse, 7/16 et plus gros, 55 et 
5 P-c 

Boulons à charrue, 50 et 10 p.c. 
Noix par boîtes de 100 lbs. 

Nous cotons: » 
Noix carrées .. .. 4èc la lb. de la liste 
Noix hexagones .. 4^c la lb. de la liste 

Pour moins d'une boîte de 100 lbs., 
les prix sont à augmenter de ic par lb. 
Broche à clôtures 

On cote la broche ondulée No 9, $2.35. 

La broche barbelée est cotée $2.35 les 
100 livres à Montréal. 

Crampes à clôtures 

Fer poli ... . . $2.60 

Fer galvanisé ' 2.85 

Broches pour poulaillers 

L'escompte est de 60 et 2I pour cent 
sur la liste. 

I x 20 x 24" $3 -40 

I x 20 x 30" 4- 10 

î x 30 x 36" 4-75 

h x 22 x 24" 5 00 

î x 22 x 30" 6.30 

i x 22 x 36" . . .. .. 7-SO 

Broche galvanisée, etc. 
Nous cotons: 
Acier fin du No 17 ou No 24, 25 pour 
cent sur la liste. 

Cuivre jaune .. 374 p.c 

Copper (cuivre rouge) 37è p.c. 

Broche galvanisée: 

No 5 les 100 lbs. 3.35 

Nos 6 à 8 les 100 lbs. 2.80 

No 9 les 100 lbs. 2.80 

No 10 les 100 lbs. 2.80 

No 11 les 100 lbs. 2.85 

No 12 les 100 lbs. 2.45 

No 13 les 100 lbs. 2.55 

No 14 les 100 lbs. 3.15 

No 15 ..... .- . . . . les 100 lbs. 4.30 

No 16 . . . les 100 lbs. 4.55 

Poli brûlé: 

No o à 9 les 100 lbs. 2.30 

No 10 les 100 lbs. 2.35 

No 11 les 100 lbs. 2.42 

No 12 les 100 lbs. 2.60 

No 13 les 100 lbs. 2.70 

No 14 les 100 lbs. 2.80 

No 15 les 100 lbs. 2.85 

No 16 les 100 lbs. 3.00 

Brûlé, p. tuyaux ... 100 lbs. No 18 3.85 
Brûlé, p. tuyaux .. 100 lbs. No 19 4-7Q 
Extra pour broche huilée, 10c p. 100 lbs. 
Broche à foin 
Très forte demande. 



Nous cotons net: 

No 13, $2.50; No 14, $2.60, et No 15» 
$2.75. Broche à foin en acier coupé de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 
Broche moustiquaire 
Nous cotons: broche noire, $1.60 par 
rouleau de 100 pieds; broche verts, $1.65 
par rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 

Escomptes 

Pour boîtes à fraises.. .. 75 et I2j p.c. 

Pour boites à fromage . . 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et I2i p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c 

A tapis, étamées 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Coupées bleues, en doz. .. 75 et I2j p.c. 

Coupées bleues et i pe- 
santeur 60 p.c. 

Sweeden, coupées, bleues 

et ornées, en doz 75 p.c. 

A chaussures, en doz. . . 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 
Clous de broche 
Nous cotons: $2.30 prix de base, f.o.b., 

Montréal. 

Clous coupés 
Nous cotons: prix de base, $2.40 f.o.b., 
Montréal. 

Clous à cheval 

Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23; 'No 9, $22; No 10, $20; avec 
escompte de 55 p.c. pour la première 
qualité et de 574 p.c pour la 2e qualité. 
Ajouter ic net extra pour boîtes de 1 
livre. 

Fers à cheval 

Nous cotons f.o.b., à Montréal: 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 

Fers ordinaires légers et 

pesants le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent. 2.60 
Neverslip crampons, i le cent .. 2.90 
Neverslip crampons, 9/16, le cent. 3.20 
Neverslip crampons, |, le cent .. 3.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent. 2.10 
Neverslip crampons, S, le cent .. 2.40 

Fer à neige le qrt $4.15 4.40 

New Light Pattern .. le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe weight" No 1 à 4 .. .. 6.75 

Featherweight Nos o à 4 5-75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril, 10c à 25c extra par baril. 
Chaînes en fer 

Forte demande. 

On cote par 100 lbs: 

3/16 No 6 10.00 

3/16 exact s 8.50 

3/16 Full 5 7.00 

è exact 3 • 6.50 

i 6.50 

5/i6 4-40 

i 3-90 

7/i6 3- 80 

i 3-70 

9/16 3.60 

I 3-40 

f 330 

1 3-30 

i 3-30 

Vis à bois 

Nous cotons les escomptes suivants 
sur la liste: 

Tête plate, acier .. .. 85 10 et 15 p.c. 
Tète ronde, acier .... 80 10 et 15 p.c 
Tête plate cuivre . . ,. . 75 10 et 15 p.c. 
Tète ronde, cuivre . . 70 10 et 15 p.c. 
Tête plate, bronze .. 70 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, bronze .. 65 10 et 15 p.c. 
Fanaux 

Forte demande. 

Nous cotons: 

Les prix sont très fermes. 



Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B .. doz. 9.00 

No 6 doz. 5.75 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses à linge 

Nous cotons: , 

Royal Canadian doz. $47.75 

Colonial doz. 

Safety doz. 

E. Z. E doz. 

Rapid doz. 

Paragon doz. 

Bicycle doz. 

Moins escompte de 20 p.c. 

Munitions 

Forte demande. Les stocks sont très 
bas. 

L'escompte sur les cartouches 
diennes est de 35 et 5 pour cent. 
Plomb de chasse 

La demande est forte. 

Nous cotons: , 

Ordinaire 100 lbs. 

Chilled ioo lbs. 

Buck and Seal 100 lbs. 

Bail . . 100 lbs. 

L'escompte est de 15 pour cent sur la 
liste. 

METAUX 
Antimoine 

Le marché est plus faible et les prix 
sont en baisse de 25c par 100 livres. 
Nous cotons: $8.50 à $8.75. 

Fontes 

Nous cotons: 

Carron Spécial 0.00 

Carron Soft 0.00 

Clarence No 3 0.00 

Cleveland Noi 0.00 

Middlesboro No 3 0.00 

Summerlee No 2 0.00 

Fer en barre 

Nous cotons: 



52.75 
56.25 

51-75 
46.75 
5400 
60. 50 



cana- 



7.50 
7.90 
8.80 
8.70 



20.00 

19-75 
18.00 

18.75 
18.25 
20.00 



Fer marchand 




. base 100 lbs. 


1 . 


90 


Fer forgé . . 




. base 100 lbs. 


2. 


05 






. base 100 lbs. 


2. 


15 


Fer pour fers à 


che 


val 










base 100 lbs. 


2. 


15 


Feuillard mince 


lè 


à 2 pes, base 


3- 


15 


Feuillard épais 


No 


10 . . . . base 


2. 


20 



base 100 lbs. 2.10 
base 100 lbs. 0.00 




1 .90 
2.15 
1 .90 
a. 00 
i-95 
2.40 
3.00 



Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 
Acier doux ... base 100 lbs. 0.00 
Acier à rivets 
Acier à lisse 

Acier à bandage base 100 lbs. 0.00 
Acier à machine base 100 lbs. 0.00 
Acier à pince . base 100 lbs. 0.00 
Acier à ressorts base 100 lbs. 

Cuivre en lingots 

Le ton du marché est plu? 

Nous cotons: $13.75 à $14.00.' Le , cui- 
vre en feuilles est coté à 25 cents. :J 
Etain en lingots 

Le prix de ce métal est en forte haus- 
se sur le marché de Londres. 

Le ton du marché local est beaucoup 
plus fort et les prix sont en. haussa de 
i^c. ' 1 

Nous- cotons: 46IC à 47c la livre, s 
Plomb en lingots 

La demande est très fo~fté-£t 3es : prix 
sont plus élevés de 10c par 100 livres. 

Nous cotons: $4.00 à $4.loC~^ H 
Zinc en lingots 

Le marché est ferme, mais, ,les, | iprix 
restent sans changement: - v. j/ 

Nous cotons: $7.25 à $7.50 les iocfi lbs. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 
Huile de lin 

Nous cotons au gallon, prix nets: huj- 



LE PRIX COURANT 



4t 




Y a-t-il une Scierie à Bardeaux 
dans votre ville ou aux environs? 

S'il y en a une, vous devriez rappeler au gérant de cette scierie que vous êtes agent pour 
* , les Scies à Bardeaux Simonds et que vous pouvez lui fournir à bref délai l'article vérita- 
ble, fait dans la manufacture de Montréal. 



"SCIES SIMONDS" 



Peu importe l'espèce de Scie ; tant que cette Scie porte la marque de fabrique représentée 
dan,s cette page et qu'elle est faite à Montréal, c'est une Scie absolument garantie. 
Cela signifie : Scies Circulaires, Scies à Dents Insérées, Scies à Ruban, Scies à Bardeaux, etc. 
Vous devriez vous procurer la clientèle des scieries de votre voisinage, qui attendent ordi- 
nairement la visite d'un voyageur qui leur vendra cette ligne de Scies. 
Voulez- vous prendre la peine de nous écrire au sujet de toute Scie que vous pouvez vendre? 
Noué vous'ïerons nos meilleures conditions, nous vous dirons quelles promptes expéditions 
; nOùs pouvons pouvons faire et combien notre garantie vous protège entièrement, vous et 
Vôtre client, coo.tre toute possibilité de perte. 
Nous désirons que les marchands canadiens connaissent mieux notre ligne et, en conséquen- 
ce nous sommes prêts à offrir des escomptes et des profits libéraux sur les Scies qu'ils peu- 
vent vendre. 

I 

Simonds Canada Saw Co., Limited 

' ' Manufacture et Bureau Principal : 
Rue Saint-Remi et Avenue Àcorn, 
MONTREAL, Que. 




Bureaux-Succursales : 



ST. JOHN/.N.IB. 



VANCOUVER, C. A. 



MARQUE DE FABRIQUE 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT " 



4^ 



LE PRIX COURANT 



le bouillie $1.07, l'huile crue, $1.03. 
Huile de loup-marin 
Nous cotons au gallon: 

Huile extra raffinée 7°c 

Essence de térébenthine 
Les prix sont fermes, mais sans chan- 
gement. 

Nous cotons 75c le gallon par quanti- 
té de 5 gallons et 70c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 
Nous cotons: 
Blanc de plomb pur .. •• 6.30 6.50 
Blanc de plomb No 2 . . .. 5-75 5-90 
Blanc de plomb Xo 3 • • •• 5-6o 5.75 
Blanc de plomb No 4 .. .. 5 25 5-5° 
Pitch 

Nous cotons: , 
Goudron pur .. .. 100 lbs. 0.55 0.65 
Goudron liquide, brl. .. .. 0.00 4.00 
Peintures préparées 

Nous cotons: , 

Gallon 1.45 1-90 

Demi-e-Jlon 1.50 1.95 

Qua<-t, le gallon 1.55 1.75 

En boites de 1 lb 0.10 0.11 

Verres à Vitres 

Le marché belge est très ferme. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.70; 100 pieds 



$3.20; 20 à 40, 50 pieds, $1.80; 100 
$3.40; 41 à 50, 100 pieds, $385; Si 
100 pieds, $4.10; 61 à 70, 100 pieds, 
71 à So. 100 pieds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pieds: o 
$6.90; 26 à 40, $7.50; 41 à 50, $8.75 
60, $10.00; 61 à 70, $11.50; 71 à 80, 3 
81 à 85. $14.00; 86 à 90, $16.50; 91 
$18.00. Escompte 33 1/3 p.c. 

Sur demande, escompte 20 p.c. 
Vert de Paris pur 

Nous cotons: , 

Barils à pétrole 0.00 

Drums de 50 à 100 lbs. .. 0.00 

Drums de 25 lbs. 0.00 

Boîtes de papier, 1 lb. .. 0.00 
Boitte Je fer-blanc, 1 lb. .. 0.00 

Boites papier, \ lb 0.00 

Boites fer-blanc, \ lb. .. 0.00 
Câbles et cordages 

Bonne demande. 

Nous cotons: , 
Best Mahilla •• .. base lb. 0.00 
British Manilla .. base lb. 0.00 

Sisal base lb. 0.00 

Lathyarn simple . base lb. 0.00 
Lathyard double . base lb. 0.00 

Jute base lb. 0.00 

Coton base lb. 0.00 

Corde à châssis . base lb. o.eo 



pieds, 
à 60, 
$4-35; 

à 25, 
I 5i à 
12.50; 
à 95, 



o. 16! 

0.18 

o.iSè 

0.20 

0.21 

0.22 

0.23 



O. ioè 
0.08I 
o.o8è 
0.10 
o. ioè 
o. ioi 
0.23 
o.34 



Papiers de Construction 

Nous cotons: , 
Jaune et noir pesant .. .. 0.00 1.65 
Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 0.28 
Noir ordinaire, le rouleau.. 0.00 0.36 
Goudronné, les 100 lbs. .. 0.00 1.65 
Papier à tapis, les 100 lbs. 0.00 2.75 
Papier à couv., roui., 2 plis. 0.00 0.70 
Papier à couv., roui., 15 plis. 0.00 0.95 
Papier surprise, roui., 15 lbs. 0.00 0.50 
FERRAILLES 

La lb. 

Cuivre fort et fil de cuivre. 0.00 0.11 
Cuivre mince et finds en 

cuivre 0.00 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton jaune fort O.oo 0.08 

Laiton mince 0.00 0.06 

Plomb 0.02$ 0.02Î 

Zinc 0.00 0.03 

La tonne 

Fer forgé No 1 0.00 12.50 

Per fondu et débris de 

machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de poêle 0.00 12.50 

Fontes et aciers malléables 0.00 9.00 

Pièces d'acier 0.00 5.00 

La lb. 

Vieilles claques o. 00 0.09 



Table Alphabétique des Annonces. 



3 I c 



Allard, Àmédée 60 

American Can Co 19 

American Computing 19 

Assurance Mont-Royal 63 

Aylmer Coni.Milk 18 

Baker & Co. (Walter) 20 

Banque de Montréal 60 

Banque d'Hochelaga 59 

Banque Nationale 59 

Banque Molson 59 

Banque Provinciale 59 

Bélanger, L 60 

Binette, Jos 60 

Boker & Co 61 

Bowser, S. F. & Co 19 

Brains Corporation Ltd. ... 45 

Brodie & Harvie 20 

Brunet, Jos. A 60 

Canada Life Assurance Co. 63 

Canada Sugar Refining Co. 17 

Can. Direct Trading Co. . . . 55 

Canadian Northern Co 58 

Canadian Pacific 57 

Canadian Poster 54 

Canadian Sait Co 15 

Chauvin, Baker & Walker. 60 

Christie, Brown 14 

Church & Dwig »t 14 

Cie Can. Prod. Agricoles.. 13 

Cie. des Moulins du Nord 13 
Cie Française des Pâtes 

Alimentaires 6 

Clare Bros 49 

Clark, Wm 16 

Cliché & Cie 57 

Comptoir Mobilier Fr. Can. 16 

Connors, Bros 22 

Cottam Bart 16 

Couillard Auguste 61 

Cowan & Britton 50 



Daoust Realty Co 

Dept. de l'Intérieur 

Dewar's Whisky 

Dom. CannersCo., Ltd.. 

Dom. Cartridge 

Dom. Messenger 

Dom. Register Co 

Dougall Varnish Co 



60 
16 
1 
3 
39 
46 
8 
5i 



Edwardsburg Starch Co. , 

Ltd 64 

Equitable , 63 

Esinhart & Evans 62 

Fédéral Life Assurance Co. 63 

Fels & Co 36 

Findlay & Howard, Ltd. . . 60 
Fidelity Phoenix Fire Insu- 
rance Co, 63 

Forest, J.-A 2 o 

Furuya & Nishimura 21 



Gagnon, P.-A., 

Garand, Terroux & Cie... 

G^nin, Trudeau & Cie 

Gibb, Alex 

Gillett Co., Ltd. V E, W.). 

Gouthier, Geo 

Grand Trunk Railway... 

Gravel & Ouimet 

Greening Wire 

Grenier, J. A 

Gunn, Langlois & Cie ... 



60 
60 

13 
61 
22 
60 
58 
60 
52 
40 
5 



Iludon, Hébert & Cie 7 

Hutton & Co. (James) 50 

Impérial Tobacco 43-44 

Impérial Varnish Co 52 

International Distributing.. 48 
International Varnish Co.. 52 



Jardine & Co.. A. B. 
Jonas & Co., Henri.. 



61 
2 



Lacaille, Gendreau & Cie.. 20 

Lake of the Woods M Co.. 20 

Laing Packing & Prov. Co. 15 

Lamarre & Cie, W 60 

La Prévoyance 63 

La Sauvegarde 62 

Leslie & Co., A. C 38 

Liverpool & London Globe 63 

London & Lancashire 62 

London, G. & Accident Co. 62 

Luby 20 

Marion & Marion 61 

Martin-Senour 36 

Massicotte, O 60 

Matbewson's Sons 17 

Mathieu (Cie J. L.) 5 

Maxwell & Sons (David). 53 

Metropolitan Life Ins. Co. . 63 

Montbriand, L. R 60 

Montréal Canada 63 

Mooney Biscuit Mfg. Co. . 20 
Morrow Screw, Ltd., The 

John 60 

Mott, John P.. & Co 20 

Mutuelle du Commerce — 63 

Munn & Co 61 

Me Arthur & Co., Ltd 38 

McCormick Biscuit 10 

McLaren & Co. (D.K.).... 50 

National Cash Register 4 

New Victoria Hôtel 60 

Nova Scotia Steel Co 50 



Oneida Community., 47 

Ontario Sil ver Co 60 



Pinchin, Johnson & Co .. . 51 

Prévoyants du Canada .... 62 

Québec Steamship 57 

Ri vet, Glass & Sullivan.. . . 61 

Rolland & Fils, J. B 61 

Rowat & Co 13 

Shurley & Dietrich 53 

Simonds Can. Saw Co., Ltd 41 

Simple Account Salesbook . 56 

Snap & Co . 17 

St. Lawrence Flour Mills.. 21 

Sun Life of Canada ........ 63 

Surveyer, L. J. A 6i 

St. Charles Cond MitJuCo. 18 

St. Lawrence Sugar Co. ... 17 

Théâtre National. 62 

Tippett & Co. , A. P 14 

Truro Cond Milk Co 19 



Uncle Sam Dressing Co.. . . 20 

Union Life Ass 6t 

Union Mutual Life Ins. Co. 63 

United Soap Co 9 

Upton & Co. (The T.) 20 

Verret, Stewart & Co., Ltd. 14 

Western Ass. Co 63 

Wilks & Burnett 60 

Wrigley Wm: Jr. & Co: . . 11 



LE PRIX COURANT 



43 



Il est temps de faire un inventaire de 
votre stock de tabac -Durant la sai- 
son froide, nombre de vos clients 
aiment a passer plusieurs soirées à 
la maison, et se divertissent à l'aide 
d'une bonne pipe de 

Tabac à Fumer 

GREAT WEST 



|>S Mai 

THE EMPIRE 
ImperialToba 

li - CR 




Voyez si vous avez 
assez de Créât West 
en mains pour pour- 
voir à la demande de 
ces nombreux clients. 



FABRIQUE PAR 

The Empire Tobacco Co., 

Sucoursale de 



IMPERIAL TOBACCO Co. of Canada Limited. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



45 



Tous les Commerces 
Toutes les Industries 
Toutes les Lignes d'affaires 
sont traités dans chaque numéro 
du Magazine. 

Quand vous voulez 

écrire une annonce, 

lancer une marchandise, 

faire un étalage en vitrine, 

composer un prospectus, 

faire ressortir une annonce, 

envoyer des lettres-circulaires, 

établir une liste d'adresses, 

former un plan d'ordres par correspondance, 

savoir exactement ce qu'il faut annoncer, 

quand ou comment l'annoncer et 

faire progresser vos affaires, 



Servez-vous de 



BRAINS 



La seule publication hebdomadaire au monde, qui ensei- 
gne au détaillant la manière de rédiger ses annonces. 



Cinq dollars 
par An. 



Pour en obtenir un exemplaire 



BRAINS CORPORATION DEPT. S. 
Scranton, Pa. 

Ci-inclus 25c en timbres-poste, somme pour laquelle 
je vous prie de m'envoyer un exemplaire de BRAINS. 

Nom 

Adresse___ . 

Ville J 



Province 



Agents demandés. 
Ecrivez maintenant 
pour obtenir un bon 
territoire. 



46 

La Construction 

LA CONSTRUCTION A MONTREAL 
PENDANT LE MOIS DE 
SEPTEMBRE 

l'cndant le mois de stptcmbre, il a été 
délivré 274 permis pour constructions di- 
verses, ayant une valeur déclarée de 
$1.058.016 et 72 permis pour réparations 
au montant de $9Q.86o. Tar rapport au 
mois précédent, les permis de cons- 
truction sont en diminution de 21 et 
leur valeur, en diminution de $750,699! 
les permis pour réparations sont en di- 
m nution de 7. mais la valeur des répa- 
rations est plus élevée de $10,818. 

Pendant le mois de septembre iQio, les 
permis de construction étaient au nom- 
bre de 38-», pour une valeur déclarée de 
$912.386. et il a été délivré 62 permis de 
réparations pour un montant de $81.000. 
On voit qu'en septembre ion le nom- 
bre des permis de construction est in- 
férieur de 108 à celui des permis accor- 
dés en septembre 1910; mais la valeur 
des constructions, en septembre 1911, 
est supérieure de $145.630 à ce qu'elle 
était en septembre 1910. En septembre, 
il a été délivré 10 permis de réparations 
de plus que pendant le même mois en 
191a et le montant des réparations est 
plus élevé de $10,818. 



LE PRIX COURANT | 

SEMAINE TERMINEE LE 30 SEPT. 

Cette semaine, il a été donné 63 per- 
mis de construction au coût total de 
$343,885.00. Les chiffres ci-dessous en in- 
diquent la répartition par quartier et 
donnent le coût approximatif de chaque 
construction. 



Nombre de Quartier Coût 
permis 

1 Ahuntsic $ 1,800' 

3 De Lorimier T 5,5oo 

2 Emard 6,500 

3 Hochelaga .. .. .. .. 83.400- 

2 Lafontainc 3,060 

9 Laurier 28,550 

1 Mont-Royal ...... 75 

1 X.-Damc de Grâces.. 4500 

1 Ouest 500 

2 Papincau 25,500 

t Roscmont '. . ' 1,000 

3 St-André .. 50,200, 

2 Stc-Cunégonde 7,000 

14 St-Denis .. . . .. . '. .. 29800 

2 St-Georges .. .. .-. .. 60,350 

1 St-Henri .. 1,800 

1 St-Joseph 400 

3 St-Laurent .. .. .. ... ' 7,600 

7 St-Louis 7,150 

1 Ste-Anne 6,500 

3 Ste-Marie 2,700 

63 $343,885 



Rue Notre-Dame, quartier Hochela- 
ga; 1 entrepôt, 1ère classe; coût prob. 
$80,000. Propriétaires, Commissaire du 
Havre de Montréal. Architectes: Mar- 
chand & Haskell; contracteur: C. E. 
Deakin. 

Rue Ste-Catherine, quartier St-Gcor- 
ges; 1 magasin, 7 étages, 1ère classe; 
coût prob. $60,000. Propriétaire, C. C. 
Holland, 519 Ste-Catherme Ouest. Ar- 
chitectes: F.nlcy & Spence; construc- 
teur: C. E. Deakin. 

Rue St Mathieu, quartier St-André; 
1 roaisQUc ,24 Jogeiîients, 4 étages, 2e 
i :1a -se; coût prob. $45,000. " Propriétaire, 
Alex. MacKay, Molsons Bank Bldr, Ste- 
Catherine Ouest. Architecte: J. E. 
Adamson. 

Rues Ontario et Dorion, quartier Pa- 
"gniîeau; 4 maisons, 8 logements, 3 éta- 
ges, 2è classe; coût prob. $18,000. Pro- 
priétaires, J.-A. Guenette & Cie., 160 
P!e IX. 

Rue Laurier, quartier Laurier; 2 mai- 
sons, 5 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $8,000. Propriétaire, Jos. St- 
Amand. 1975 St-Laurent. 

Rue Dumont, quartier Papineau; 2 
maisons, 6 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $7,500. Propriétaire, Jos. 
Oûimet, 161 Dumont. 



ENTREPRENEURS et CONSTRUC TEURS 

Pour roi emprunt* d'argent et pour 
vo* assurance» 

Voyez J. A. GRENIER, 

90 ST-FRS.-XAVIER. Tel. Main 1 20 

(Soir : 707 St-Hubert. Tel. Est 1332.) 



ANNONCEZ VOTRE COMMERCE 

La Compagnie Dominion Messenger & Signal entreprend la livraison 
d'Echantillons de Produits Alimentaires — Essences — Remèdes Paten- 
tés - Catalogues — Journaux Hebdomadaires et Quotidiens — Magazi- 
nes — Cartes — Annonces et Prospectus. 

Opérant dans toutes les grandes villes de l'Est du Canada ainsi qu'à 
Winnipeg, Victoria et Vancouver, cette Compagnie est à même de vous 
servir comme aucune agence de distribution ne peut le faire. 
L'année dernière, la Compagnie Dominion Messenger & Signal a distri- ; 
bué une grande quantité de matière à publicité, de matière imprimée et 
d'échantillons que toutes les autres agences de distribution ensemble. 
Si vous avez quoi que ce soit à distribuer, en quelque endroit que vous 
désiriez que la livraison soit faite, vous ferez bien de nous consulter. 
Adressez-vous à notre Département des Contrats. 

Téléphone Main 3414 



Dominion Messenger & Signal Co. 

LIMITED. 

Rues St-François-Xavier et St-Sacrement Rues Scott et Wellington. 

MONTRÉAL, Qué. TORONTO, .Ont, a 



LE PRIX COURANT 



47 




ONEIDA COMMUN ITY 
GAME TRAPS 





QUINCAILLIERS ! 

Préparez-vous de bonne heure pour 

La Demande Pressée qui 
aura heu pour la Saison 
de la Chasse au Piège. 



Le piège "Victor", piège parfait à 
bas prix, vous fera faire de bonnes 
affaires en Automne. 





4 8 



LE PRIX COURANT 



LA CONSTRUCTION (Suite) 

Rue Messier, quartier De Lorimier; 3 
maisons, 9 logements, 3 étages, 3e clas- 
5e; coût prob. $7.500. Propr.étaircs, 
Cunimings & Laberge, 779 St-Denis. 

Rue Elgin, quartier St-Laurent; 2 mai- 
sons, O logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $7,000. Propriétaire, Geo. Ba- 
ril, 365 Plessis. 

Rue St-Dominique, quartier Laurier; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2.500. Propriétaire. D. 
Magnan, 93S Panet. 

Rue Bordeaux, quartier Laur.er; 1 
maison. 4 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,500. Propriétaire, M. 
Blain. 609 Frontenac. 

Rue St-Urbain, quartier Launier; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3.500. Propriétaire, Jos. 
Gratton, 2133 St-Urbain. 

Rue Sanguinet. quartier Laurier; 1 
maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $1.500. Propriétaire, H. 
Fontaine, 646 Cowan. 

Rue St-Dominique. quartier Laurier; 
i maison, 6 logements, 3 étages, 3e clas- 
-e: coût prob. $4,500. Propriétaire, W. 
.\!o:iastesse. 150 Dumont. 

Rue Mance, quartier Laurier; 2 mai- 
sons, 6 logements, 3 étages. 3e classe; 
coût prob. $4.000. Propriétaire, J.-B. 
Denteneer, 244 Sherbrooke Est. 

Rue St-Denis, quart : er St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire. Jos. 
Allard, Hôtel Gravel, Youville. 

Avenue Hôtel de Ville, quartier St- 
Denis; 1 maison. 3 logements, 3 étages, 
3e classe; coût prob. $3.000. Propriétai- 
re, P. Kenna, 6e Avenue, Rosemont. 



St-Denis; ré- 
1 étage; coût 
J. Desautels, 



Rue Labre, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 5 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,500. Propriétaire, D. lland- 
field, 1262 Papineau. 

Rue Boyer, quartier St- Denis; 1 mai- 
son, 1 logement, 1 étage, 3e classe; coût 
prob. $1,500. Propriétaire, Nap. Boutete, 
007 De Gaspé. 

Rue Dufferin, quartier 
par. à 1 maison, bâtisse à 
prob. $1,000. Propriétaire, 
1819 Dufferin. 

Rue St-André, quartier St-Denis; 1 
11 a son, 4 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,500. Propr.étaire. O. 
Brunctte, 429 Beaudry. 

Rue Poupart, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement, 1 étage, 3e classe; 
coût prob. $1,000. Propriétaire, Geo. 
quintal, 2124 Poupart. 

Ru; Christophe Colomb, quartier St- 
Lcnis; 1 maison, 2 logements, 2 étages, 
3e classe; coût prob. $2,000. Propriétai- 
re, Alp. Provost, 856 Huntley. 

Rue Christophe Colomb, quartier St- 
1 enis; p maisons. 4 logements, 2 éta- 
ges, 32 classe; coût prob. $4,000. Pro- 
pr étaire, Elisé Provost, 1657 Dufferin. 

Rue Dufferin, quartier St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se: coût prob. $3.500. Propriétaire, S. 
Parker, 1225 Dufferin. 

Rue Labelle, quartier St-Denis; 2 mai- 
sons, 4 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,000. Propriétaire, Jos. Mar- 
tin, 1288 St-Laurent. 

Rue Bordeaux, quartier De Lorimier; 
1 maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire, Jos 
Simard, 1018 Cartier. , 
8e Avenue, quartier Ste-Marie ; 1 mai- 



son. 2 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $1,500. Propriétaire, J. E. 
Dauphin, 402 Panet. 

Rue Sanguinet, quartier St-Louis; 1 
maison, 2 logements, 3 étages. 3e classe; 
coût prob. $2,500. Propriétaire, Téles- 
phore Robert, 534 Sanguinet. 

Rue Workman, quart. er Ste-Cunégon- 
de; 1 maison, 5 logements, 2e classe; 
coût prob. $5,000. Propriétaire, Alp. Pi- 
ché, 52 Victoria Square. 

Rue Forsyth, quartier Hochelaga; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,000. Propriétaire, Jos. Ha- 
rcl, 207 Montgomcry. 

Rue St-Jacques, quartier St-Henri; 1 
maison, 2 étages, 3e classe; coût prob. 
$1,800. Propriétaire, A. Beaudoin, 2318 
St-Jacques. 

Rue Crawford, quartier Rosemont; 1 
maison, 1 iogement, 1 étage, 3e classe; 
cou; prob. $1,000. Propr.étaire, James 
Sargant', 883 Dorion. 

Rue Messier, quartier De Lorimier; 3 
maisons, 9 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $5,000. Propriétaire, Jos. 
Martel, 1220 Messier. 

Rue Nofre-Dame Ouest, quartier Ste- 
Anne; r entrepôt, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $6,500. Propriétaire, Aimé 
Guertin, St-Hubert, Que. 

Rue Notre-Dame Ouest, quartier Ste- 
Cunégonde; 1 maison, 2 étages. 3e clas- 
se; coût prob. $2,000. Propriétaire, Ru- 
therford & Sons Co., 425 Atwater. 

Rue St-Mathieu, quartier St-André; 
répar. à 1 maison, bâtisse à 3 étages, 2e 
classe; coût prob. $4,000. Propriétaire, 
Alex. MacKay, Avenue Argyle. 

Rue St-Ntrbert, quaritre St-Louis; reé- 
par. à 4 logements, bâtisse à 2 étages, 2e 



Valeur In trinsèque 
Rasoir de Sûreté 

"Yankee" 



Fait en Angleterre 

Voilà ce que vos clients obtiennent, quand ils achètent le 
rasoir de sûreté "Yankee". 

C'est un des plus populaires sur le marché, car il rase toujours 
de près, également et confortablement. Comme qualité et comme service, il vaut n'importe quel rasoir de sûreté à Î5 00 
manufacturé en ce moment ; mais il se vend à $2.50, prix qui engagera les acheteurs à venir à votre magasin 
l\ est d'un modèle correct, bien fini, et c'est un présent des plus pratiques à offrir en tout temps. 




\ 



$18.00 la douzaine. 



Prix de détail, $2.50 



International Distributing Company 

MONTREAL, CANADA. 



LE PRIX COURANT 



4S> 



LA CONSTRUCTION (Suite) 

classe; coût prob. $2,000. Propriétaire, 
Made P. Hutchison, 840 Lomé Cresccnt. 

Rue Ste-CÏaire, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 1 logement, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $1,800. Propriétaire, Alf. Pa- 
tenaude, 872 Huntley, 

Rue Notre-Dame et Chemin Côte St-\ 
Paul, quartier Notre-Dame de Grâces; 
répar. à 4 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $4,500. Propriétaire, J.-H. 
Ci évier. 

Rue Davidson, quartier Emard; 1 mai- 
son, 1 logement, 2 étages, 3e classe; coût 
prob. $3.500. Propriétaire, Victor Coté, 
121a Davidson. 

Rue Davidson, quartier Emard; 1 mai- 
son, 3 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,000. Propriétaire, G. Pré- 
vost, 246 Avenue Church. 

Ruelle Provincal, quartier Ste-Mar.e; 
répar. à 3 logements, bâtisse à 2 éta- 
ges, 3e classe; coût prob. $1,000. Pro- 
priétaire, Z. Roch, 16 Provincal. 

Rue Sherbrooke, quartier St-André; 
répar. à 1 logement; coût prob. $3000. 
Propriétaire, Art. Labbé, 709 St-Hubert. 

Rue Sherbrooke, quartier St-J\n|dlré; 
répar. à 1 logement de 3e classe; coût 
prob. $1,200. Propriétaire, N. Pérodeau, 
Place d'Armes. 



L'annonce représente la vapeur qui ac- 
tionne la machinerie, montez la vapeur. 
La publicité est le lubrifiant des affaires, 
ne ménagez pas l'huile. La publicité est 
le réveil-matin des affaires, sonnez le ré- 
veil. 



Renseignements 

Commerciaux 



Cessions 

Fraservdle — D. h.. Modin, mdses sèches. 
Lauzon — J. A. Lagucux, contracteur. 
.Montréal — J. Bradiu-r & Co., fourreur. 

Leriche & Sanscartier, bouchers. 

A. McCuilough & Co., produits en 
gros. 

St-Denis Lettering Co. 
Québec — Bogue & Piché, électriciens. 

Odilon Boudreault, plombier. 
Sherbrooke — A. J. Bélanger, tapissier à 
Royer & Précourt. 

Curateurs 

Arthabaska — J. Desautels à H. Vallièrc, 

Fils, carossier. 
Black Lake — J. Desautels à J. Vallière, 

bijoutier. 

La Tu que — J. Desautels à Saucier & 

Gagnon, épiciers. 
Montréal — Wiiks & Burnett à Joseph 

Israelovich, fourreur. 

Décès 

Montréal — Donat Bérard, marchand de 

de bois et charbon. 
Québec — Mde James Kelly, hôtel. 
Dssolution de sociétés 

Montréal — Blake Bros., brique, etc. 
Brossard & Vignault, barbiers. 
Crown Cap Co. 
A. Godbout & Cie., meubliers. 
J. B. Pauzé & Cie., manufacturiers, 

Mde J.-B. Pauzé continue. 
Royal Printing Co. 



Stanley Street Garage; O. Simard & 
Mde D. Lamourcux continuent. 

Stewart, Lessard & Brais, débardeurs, 

T. B. Brais continue. 

II. Tessier & Cie., agents de chances, 
Mde H. Tessier continue. 
St-Hyacinthe — Zakaib & Youra, confi- 
seurs. 

Stanstead — Brault & Paradis, mag. gén. 
J. B. Paradis, .père, et J. B. Paradis, 
fils, continuent sous le nom de J. B. 
Paradis & Fils. 

En difficultés 

Louiseville — Edouard Lesage, mdses sè- 
ches. 

Montréal — Julius Cohen, fourreur. 

Crémerie Laval, Limited. 

Hanvlton & Blout, Limited, mfrs de 
vêtements. 

Montréal Asbestos Co., Ltd. 

J. W. Racine, épicier. 

J. W. Shea, mdses d'art. 

Universal Vacuum Cleaner Co., Ltd. 

Mde A. E. Veroneau, mdses de fantai- 
sie. 

James Whorton, confiseur. 
Shawinigan — Brunette & Héroux, mag. 
gén. 

Ste-Flavie Station — J.-B. St-Laurent, 
mag. gén. 

Fonds à vendre 

Berthierville — J. A. Landreville, plom- 
bier. 

Montréal — Corona Garment Manfg. Co., 

le 6 octobre. 
C. A. Osborne, importateur de mdses 

de fantaisie, le 6 octobre. 
Sherbrooke — Sherbrooke Jewelry Co., le 

12 octobre. 



LES FOURNEAUX "PENINSULAR" 

Sont d'un Modèle Normal. 

Les diverses parties de la plupart de nos Fourneaux en Fonte et en Acier sont faites d'après un type normal et sont interchan- 
geables. Le foyer, le dessus, les ronds, et beaucoup d'autres pièces fondues d'un " PEERLESS PENINSULAR " s'adaptent à 
un "CONSTANT PENINSULAR" à un "ADANAC PENINSULAR," à 
un " HARMONY " ou à un " CILT EDGE." Il en est de même pour les 
fourneaux en acier. 

Cela est d'une importance ".apitale pour vous, marchand. 

De nos jours, vous devez tenir une ligne complète de fourneaux — ligne 
ayant une variété suffisante de styles et de finis pour convenir à tous les goûts. 
La ligne " PENINSULAR "donne cette variété. 

De plus, vous devez tenir en magasin un stock raisonnable de pièces 
pour réparations pour chaque fourneau que vous vendez. Quand ces pièces 
diffèreut pour chaque fourueau, elles immobilisent une forte somme d'ar- 
gent et exigent beaucoup de place dans le magasin. 

Mais avec la ligne ■■ PENINSULAR," dont les pièces sont interchan- 
geables, un jeu de pièces de rechange pour les fourneaux en foute et un 
autre pour les fourneaux en acier suffisent à presque toutes les répara- 
tions 

Cette économie d'espace et d'argent fait une différence très sensible 
dans le compte des " Profits et Pertes" à la fin de l'année. Cela vaut la 
peine que vous y réfléchissiez sérieusement, surtout quand il s'agit 
d'une ligne de fourneaux ayant une demande aussi populaire que les 
" PENINSULARS " 



CLARE BROS. & CO., Limited, 

Preston, Ontario. 




'■ ADANAC PENINSULAR," 

Fourneau en Fonte pour Charbon ou Bois. 



5° 



LE PRIX COURANT 



Article de Quincaillerie se Vendant Rapidement, 




¥ CRAMPE HARVIE 



Pour Fermeture de "Crates" 
à Bière, à Petits Fruits, Etc. 

Demandez-nous les prix de ces marchandises. Puis recher- 
chez la clientèle des acheteurs pour brasseries. Ce commer- 
ce sera le vôtre si vous vous en occupez. Nous avons l'article 
qui donne satisfaction. Nous vous fournirons tout le stock 
dont vous pourrez avoir besoin, à des prix qui vous procure- 
ront un bon profit. Vous pouvez FAIRE de la CRAMPE 
HARVIE pour Crate, VOTRE MEILLEUR ARTICLE 
de VENTE. 

COWAN & BRITTON 

Fabricants de Clous, Pentures et Couplets. 

GANANOQUE, ONT. 



JOSEPH RODCERS & SONS, LË1IË 

Sheffield, Ang. 

Evitez les mitations de notre 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que cette MARQUE 
EXACTE se trouve sur chaque lame. 

Seuls Agents pour le Canada : 

JAMES H LITTON & CO., Montréal. 



NOVA SGOTIA STEEL & GOAL 00. 



LIMITED 

MANUFACTURIERS DE 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE à 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'à 48 pcs de large.RAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs à la verge, ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE, UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mines de Charbon, 
Hauts Fourneaux, Fours à Réverbère à Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

à New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



Courroies Spéciales 

Nos Courroies sont recouvertes de 
notre Ciment Imperméable et peu- 
vent être exposées au froid ou à la 
chaleur sans danger de les gâter. 

D. K. McLaren, 

Limited 

351, rue St- Jacques, 

MONTREAL. 

Tel Main 4904-4905-7248 



L'annonce représente la vapeur qui ac- 
tionne la machinerie, montez la vapeur. 
La publicité est le lubrifiant des affaires, 
ne ménagez pas l'huile. La publicité est 
le réveil-matin des affaires, sonnez le ré- 
veil. 



RENSEIGNEMENTS COMMER- 
CIAUX— (Suite) 

Fonds vendus 

Lévis— Robitaille & Cie., marchands de 

bois et charbon. 
Montréal— J. -A. -L. Ayotte, électricien, 
Anthime Lecuyer, plombier. 
Murphy & Son, peintres. 
Québec — E. R. Bourke, bijoutier. 

Campbell Shoe Co., Ltd., chaussures 
en gros. 

St-Guillaume d'Upton — E. Godbout & 
Co. 

Incendies 

Lennoxville — Standard Box Co., mfrs de 
boîtes à beurre, ass. en partie. 

Montréal— Canadian Oil Co's., Ltd. En 
partie as. 

Liquidateurs 

Montréal— Wilks & Burnett à Hopman 
Van Den Berg Sons, Ltd.. diamants. 

Nouveaux établissements 

Montréal— British Colonial Trust Co. 
J. N. Brouillette & Co., bijoutiers. 
M. Brunet & Cie salon de modes. 
Canadian Halva Mfg., mfrs, "etc. 
Claman Waterproof Garment Co. 
Capital Lager Aie & Porter Bottling 
Co. 

Continental Upholstered Furniture Co. 
Dominion -Baggage Transfer Co. 
Dominion Picture Posta'l Studio. 
L. E. Gauthier & Frères, contractems 

briquetiers. 
Gauthier & Robillard. 
A. Godbout & Co., meubles. 
Henry Marks, merceries pour mes- 

seurs. 



LE PRIX COURANT 

Frs. Martineau (enregistrée,) ferron- 
neries, etc. 

Montréal Cap Mfg. Co. 

l'ratt & Lambert. 

Sax & Cie, vendeurs. 

Sternberger, Sinn & Co., Agence pour 
le coton. 

Noah Stromberg, boucher in gros et 
détail. 

Underwriters at American Lloyds. 

— Wardell Green, Ltd. 

Weidy & Cohen, commerçants. 

M. Wexler & Ci., imprimeurs. 

Garneau, Ltd. 

Majestic Hôtel Co., Ltd. 

J. Youngheart & Co., commerçants. 
Québec — Brown, Rochette, Ltd., mar- 
chands de chaussures et claques. 

La Cie. Auto Tire, Mfrs. 
St-Hyacinthe — Fouriezos & Çhristakos, 
confiseurs. 

St-John — Albert Bourada Co., mar- 
chands, , 

Liquidation 

La compagnie Campbell Shoe Co., Li- 
mited, de Québec, a été mise en liqui- 
dation et ses biens ont été vendus aux 
enchères. Le stock d'une valeur de 
$42 356.43 a été acheté par la compagnie 
Brown, Rochette, Limitée, à raison de 
6sèc pour cent. L'ameublement et les 
accessoires, évalués à $319.75 ont été 
adjugés à L. H. Higgins, à raison de 52c 
pour cent. Le coffre-fort, valant $45000. 
a été acquis par James Muir, pour 'a 
somme de $180.00. 



La publicité, c'est la multiplication des 
ventes. 



51 

PROVINCE DE QUÉBEC 

COUR SUPERIEURE 



ACTIONS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Acton Vale 

Desaultels, Geo. . Daly & Morin 161 
Boucherville 

Racicot, Ls 

Bourdon, Josephat 199 

Lachine 

Larvière, O. ... David & Frère 123 

Gentillo, Jos 

Halligan, Catherine 216 

Longueuil 

Lalonde, Ed. -Charles 

McDougall & Cowans 1428 

Outremont 

Brunette, Jean .. 

Giroux, Rosanna 2025 

Pointe aux Trembles 

Eeauchamp, Philppe 

Bissonnette, J.-À. & Co., 2ème classe 
Rockland 

Mattar, Alex. . . . . .' 

..National Rubber Co. of Can. 129 
Ste-Geneviève 
Lauzon, Ludger . Brunet, V.. 4e classe 

St-Jérôme 
La Cie. Nationale Manufacturiè- 
re de Pianos de St-Jérôme.. 

Cie. H. Bougie, Ltée. 524 

Sorel 

Dardelin, Antoinette 

Hogue M.-Lse (épouse de J. 
Turcotte (Montréal) 



Valeur du Vernis 

Ou'est-ce qui vaut le mieux ? Vendre à un homme un 
vernis de qualité médiocre qu'il devra renouveler au 
bout de peu de temps, ou lui vendre un bon vernis qui 
durera deux fois plus longtemps ? 

Dans le premier cas, le client ira probablement dans un 
magasin distant de plusieurs milles plutôt que de revenir 
chez vous ; dans le second cas, il se rappellera que c'est 
vous qui lui avez conseillé d'acheter le vernis de ia 
meilleure sorte, bien qu'il coûte un peu plus. Cet 
homme vous reviendra souriant, et se fera une règle de 
faire affaires avec vous, chaque foia qu'il le pourra. 

Les Vernis Dougall 

sont faits pour résister à l'usage 
et donner toujours satisfaction. 

Vous devez à votre commerce de tenir les VERNIS 
DOUGALL, et vous constaterez qu'il vous sera profi- 
table de les recommander. 

LE VER VIS QUI DURE LE PLUS LONGTEMPS. 

The Dougall Varnish Co., Limited 

J. S. N. DOUGALL. Président 

305 rue des Manufacturiers 
Montréal, - - Canada. 

Associée avec Murphy Varnish Company, des E/ais-Unis 



EN ECRIVANT AUX ANNONCE 




Sens Commun 
en Affaires 

M. le Marchand, — Le simple sens des 
affaires demande que vous teniez la mar- 
que qui vous rapporte le plus de profit et 
établit le mieux votre réputation. 



La réputation augmente les affaires. 
C'est là une forte raison pour que vous teniez les Pro- 
duits ' MINERVA." 

Les Peintures et Vernis 




inerva" 



sont faits des matériaux les plus purs et les meilleurs que 
l'ou puisse obtenir et sont soutenus pirune expérience de 
76 ans dans la peinture. 

Les plus grandes compagnies de chemin de fer et de 
navigation et les peintres décorateurs les plus importants 
emploient constamment les produits "MINERVA." 

Faites des Peintures "Minerva" votre article leader — 
chaque vente donne satisfaction au client. 

La proposition "MINERVA" est attrayante. 

Ecrivez aujourd'hui pour obtenir des renseignements et 
la liste des prix faits aux marchands. 

PINCHIN, JOHNSON & GO. (CANADA) LIMITED 

377-387, Avenue Carlaw, - - TORONTO, Ont 
Maison fondée en Angleterre en 1 834. 



i, CITEZ "LE PRIX COURANT 



5 2 



LE PRIX COURANT 



" Tous les Produits 
International Varnish 
sont vendus en Canistres 
de Pleine Mesure Impériale" 

Calculez ce que cela signifie pour le Quincaillier 
en général 

Beaucoup sont piêts à attester sous leur signature, 
que cela signifie une assurance de clientèle — un 
patronage permanent. 

Simplement parce que cela veut dire plus de 
satisfaction et de meilleures marchandises pour 
les clients, au même prix. 

Chaque Produit " International Varnish " porte 
la marque d'une " Qualité Supérieure." 

Elastica, Lacqueret, Satinette, Flattine et 
Wood Stains — établissent et maintiennent tous 
votre réputation, et vous donnent un profit raison- 
nable. 

Vous pouvez vous attendre en toute confiance à 
des ordres de renouvellement, quand vous spécifiez 
les Produits " International." 

TORONTO, - - WINNIPEG. 



Peintures qui vous donnent 
des profits. 

Nous avons des peintures qui ne se détérioreront 
pas entre les mains de votre client. Vons en recueil 
lez le bénéfice Tenez un stock de Floorglaze M. L., 
Granitine et Peintures M. L. Il faut de bonnes pein- 
tures à un marchand pour se faire une clientèle locale. 
Ce sont les marchands de cette sorte que nous recher- 
chons. 

Floorglaze, en 27 couieurs, est opaque, hautement 
fini, rési-te à l'usage ou à la température. C'est ex- 
actement ce qu'il faut pour la maison à l'intérienr ou 
à l'extérieur. Il procure des ventes de renouvelle 
ment. 

Granitine est un vernis transparent pour planchers 
qui conserve son haut fini et son apparence, malgré 
la boue le savon et les marques de talons. Le meil- 
leur à vendre à vos clients. Vous en vendrez davan 
tage. 

Les peintures M. L., sont d'un emploi facile, par- 
faites comme pouvoir de couverture et durables. 
Spécialement préparées pour nn emploi satisfaisant 
vos clients Une bonne ligne à vendre. 

Bons profits sur les trois lignes ci-dessus. 
Ecrivez nous pour obtenir les prix faits au 
Commerce. 

Impérial Varnish & Color Co„ Limited, 
6 rue Morse, Toronto. 



LA GRILLE A FOYER OUVERT 



qui regagne rapidement sa. popularité bien méritée, vous procurera une demande plus grande pour les 

GARDE-FEU 

DE GREENING. 

Ils empêchent les étincelles de tomber sur les tapis, éloignent les enfants du feu, empêchent les vêtements 
de femme de pénétrer accidentellement dans la flamme. Ils augmentent certainement la belle apparence d une 
grille. Nous les produisons en plusieurs genres et finis différents. 

PRIX AU COMMERCE FOURNIS SUR DEMANDE. 

"QUELLE BOUE l " 




dit la ménagère exaspérée. 

" Oui " répond le Quincaillier intelligent, " mais tenez 

Madame, voici un des 

Paillassons de Porte en Broche de fireening. 

Avec ce paillasson placé devant votre porie d'entrée, la 
boue de la rue ne salira 'ainais vos parquets. Il durera toute 
la vie, et même alors, il sera en état de faire un bon service. 
Son prix est bas, son utilité permanente. Permettez-moi de 
l'envoyer cbe/. vous. 

" Merci, Madame." Cela en dit assez. 

DEMANDEZ-NOUS LES PRIX. 

The B. Greening Wire Co., Limited. 

HAMILTON. MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



53 



Daudelin & Co 

Ork.n, J. M. Co., Ltd. 209 

Verdun 

Fabien, Jos Dussault, H. 1014 

La Ville de Verdun . Lalonde, A. 950 

La Ville de Verdun 

Demontigny, Ovide 2532 

La Ville de Verdun . Filion, Jos. • 2000 



COURD E CIRCUIT 



COUR SUPERIEURE 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Côte Visitation 

David, Xavier et uxer 

Desnoyers, Adèle (Montréal) 
Prévost, Antonio 2ème classe 

Epiphanie 

Durand, J Ariano, G. 125 

Mont Laurier 
Corbeil, A. . Léger, G. E. & Co. 160 
St-Chrysostôme 

Dubois, Jos.-Omer 

. . . . Cadieux, Hermine, 2ème classe 
St-Jacques l'Achigan 

Gibault, J.-A 

Prud'homme, A. & Fils, Lted. 182 
St-Lambert 

Rassett, Frank 

.. .. Sutherland, Edwin et vir. 150 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Amquis 

Lamontagne, Arthur & Blanchet- 

te Auguste 

.. .Baynes Carriage Co., Ltd. 67 
Black Lake 

Lacroix. Octave .. .. 

.. Moody, M. & Sons Co., Ltd. 13 
Bordeaux 

Rue!, Albert .. .. Lamothe, J. 12 
L'Epiphanie 

Michaud, E Blouin, F. 63 

Longueuil 

Bélanger, Hector .. .. Duval, S. 28 
Bélanger, Hector . Michel, R. W. 7 

Maisonneuve 
Brouillette, Jos. (De) et uxer... 

Carmel, T. et al. 79 

Goyer, Arthur .... Fontaine, A. 6 
Hébert, Arthur .. .. Fontaine, A. 14 
Marlington 

Bissell, W. J 

Moody, M. & Sons Co., Ltd. 13 
Montréal South 

P pe. Benjamin 

The Whyte Packing Co., Ltd. 76 
Nicolet 

Rochette, J.-A. •• 

. . Librairie Beauchemin. Ltée. 46 
St-Hyacinthe 

Chalifoux, Gustave 

Cordeau, L.-B. 20 



St-Camille 

Boisvert, Honoré 

..Moody, M. & Sons Co., Ltd. 10 
St-Laurcnt 

Pagé, Jos Gravel, J.-A. 14 

St-Léonard P. M. 

Lortil, Edouard 

..Moody, M. & Sons Co., Ltd. 25 
St-Sylvère 

Dubois & Faucher . . . .' 

. . . . Empire Oil Co., coût seulement. 
St-Tite 

Sanscartier, Anselme alias Ai- 
se m 

.. .. Massey Harris Co., Ltd. 28 
Spring Hill 
Bellavance, Louis & Bellavance 

Philémon 

..Moody, M. & Sons Co., Ltd. * 8 
Walkerville 
Me Naims, P. . Michaels, C. et al. 90 

JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2024e livraisin (16 sep- 
tembre 1911). — Loin des yeux, près du 
coeur, par Pierre Maël. — Excursion 
aux confins algéro-marocains et dans le 
Sahara algérien. — Londres, New-York. 
Paris, Berlin, par André Savignon. — 
La dernière des Villemarais, par H. -A. 
Dourliac. 

Abonnements — France: Un an, 20 fr.; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr; Six mois, 11 fr. 

le numéro: 40 centimes. 

Hachette et Cie., boulevard St-Germain. 
79, Paris. 




SCIES MAPLE LEAF 



Nos Scies 
sont trempées 
au moyen 
d'un procédé 
secret. 

Satisfaction 
garantie. 



THE MAPLE LEAF 

SAW WORKS 



SHURLY.DIETRICH CO., LIMITED, Galt, Ont. 



LES FABRICANTS DE riEURRE DEMANDENT 

La Baratte "FAVORITE" 

parce qu'ils savent que c'est la meilleure. _Jrtez un regard sur sa construction — ce sup- 
port léger, ma's rigide, en acier-cornière, les touiillons boulonnés, le couvercle serré et 
arrangé commodément, l'actionnemer t à la main et au pied combinés, les coussinets 
à cylindres — ces avantages très evidents convainquent de sa supériorité, qui est entière- 
ment prouvée par des épreuves réelles de barattage. 

Comme résultat naturel, il st vend plus de barattes " FAVORITE " au Canada que 
de barattes de toutes les autres marques combinées. 

8 grandeurs, pour baratt-r de }/ 2 à 30 gallons. 
DAVID MAXWELL & SONS, St. Mary 5 s, ONTARIO. 

Agence â Montréal; 446-448, rue St-Paul. 



1 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



54 



LE PRIX COURANT 



Les Annonceurs qui Réussissent le Mieux 
Emploient des Affiches. 

Voici une miniature sans couleur d'une affiche immense et attrayante^ 
9' 3" x 28', par laquelle une Cigarette Anglaise renommée est annoncée 

au Canada. 



ilHCSEMPlK 




PLAYERS 

NAVYCUT 

Cigarettes © 



Il est tout bonnement impossible d'échapper à l'influence des couleurs 
brillantes et attrayantes, des grosses lettres d'un effet frappant et de l'air 
de satisfaction exprimée par l'heureux marin, qui offre d'une manière 
tentante un fac-similé d'un paquet de ces cigarettes. 

Une publicité de ce genre ne peut manquer de produire son effet. Elle 
est des plus efficaces et peu coûteuse comparée à d'autres genres de publicité, 
ce qui est attesté par des annonceurs qui réussissent aussi bien que Impérial 
Tobacco Co., Na-Dru-Co., Bovril, Baby's Own Soap, Fruitatives, Wm. 
Clark, et autres trop nombreux pour les mentionner, qui depuis des années 
se servent d'affiches pour activer les ventes. 

Nous avons mené toutes les grandes campagnes de publicité cana- 
diennes, placé plus de 75 °/ Q des affiches canadiennes et nous mettons avec 
plaisir à votre disposition le bénéfice de notre longue expérience, et de 
notre organisation spéciale. 

Demandez des croquis, des prix et des renseignements. 

The Canadian Poster Company. 

H. A. WILLIAMS, Gérant, Edifice Power. 

MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



55 



Epiceries et Provisions. 



O . 00 2 . 20 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



I .40 
0. 12 
O.I5 
0.18 



VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

BoIIman, cruches paillées, 4 
gall. imp cruche 

Domestique triple, ceruches 
paillées, 4 gai. imp., cru- 
che 

72 grains le gall. 

88 grains le gall. 

177 grains (proof). le gall. 

THES 

Les thés du Japon sont attendus in- 
cessamment. La demande est assez bon- 
ne pour les autres thés. Il n'y a plus 
de thés réellement à bon marché, sauf 
dans les qualités tout à fait inférieures. 
EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

La demande diminue. 

Nous cotons: 

Allspice, moulu 1b. 

Anis " 

Canary Seed " 

Cannelle, moulue .. . . " 
Cannelle en mattes .. .. " 
Clous de girofle moulus " 
Clous de girofle entiers. " 

Crème de tartre " 

Gingembre moulu . . . . " 
Gingembre en racine . . " 
Graine de lin non moul. " 
Gra ine de lin moulue . . " 
Graine de chanvre .. . . " 

Macis moulu " 

Mixed spices moulues.. " 

Muscade " 

Muscade moulue " 

Piments (clous ronds) .. " 



Poivre blanc rond . . . . " 
t'oivre blanc moulu. .. " 
Poivre noir rond .. .. " 
Poivre noir moulu .. .. " 
Poivre de Cayenne pur. " 
Whole pickle spice .. .. " 

Sel fin, quart, 3 lbs 

Sel fin, quart, 5 lbs 

Sel fin, quart, 7 lbs 

Sel fin quart, 10 lbs 

Sel fin, quart, 20 lbs 

Sel fin, i sac, 56 lbs. . . 

Sel fin, sac, 2 cwts 

bel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine o 

Fine 

Dairy o. 

Cheese .. o. 

Gros sel, sac 0. 

ORGE 



o. 



22* 0.25 
23 0.27 
0.17 
0.20 
0.25 
0.20 
3-05 
2-95 
2.85 
2-75 
2.75 
O.4O 
1.50 



I.80 
2.05 

2. 15 

2.45 
0.65 






15 





18 


Nous cotons: 















10 





12 


Orge mondé (pot) 


. . sac 





00 


3 


10 





04* 





06 


Orge mondé (pot) 


. baril 





00 


6 


50 





20 





24 


Orge mondé (pot) 


.. . lb. 





00 





• 03* 





18 





22 


Orge perlé (pearl) 


. . sac 





00 


4 


•25 





00 





21 


Orge perlé (pearl) 


.. . lb. 





00 





•05 





21 





25 


LEGUMES SECS 









00 





23 


Peu d'affaire; en 


ce moment 


dans 


cet- 





20 





30 


te ligne. 















17 





20 


Nous cotons' 















00 





07 


Fèves de Lima d<; 


Cal., lb 





08 





09 





07 





08 


Fèves blanches, Can 


. minot 


2 


10 


2 


40 





04* 





05* 


Fèves jaunes .. 


minot 


2 


00 


2 


10 





75 


1 


00 


Flageolets (haricots), sac 










0. 


18 


0. 


22 


de 220 lbs 


.. lb. 





00 





10 





35 





50 


Lentilles, par sac . 


.. lb. 





00 





06 


0. 


00 


0. 


50 


Pois verts N ) 1 . . 


. la lb. 





04 





05 





10 


0. 


15 


Pois à soupe No 1, 


jaunes, 











0.00 2.75 

. 00 2 . ÔO 



Pois fendus, le sac .. .. 
iilé-d'lnde à soupe, cassé, 
le sac 
RIZ 

Très forte demande. La récolte s'an- 
nonce bien au Siam et au Japon. Cepen- 
dent le gouvernement de Saigon a pro- 
hibé toutes les exportations de riz. Ce- 
la laisse à penser qu'il y a là-dessous des 
manoeuvres en spéculation. 

Nous cotons: 

Riz importés: 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualité .. . . lb. 0.04^ 0.05 

Riz Carolina o.o8è 0.10 

Riz moulu 0.04 0.06 

Riz soufflé (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes . 0.00 3.60 

Riz décortiqués au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 
Montréal : 

Qualité B, sac de 100 lbs. 
Qualité CC, sac de 100 lbs. 



India Bright (sac 100 lbs.) 



Mandarin Patna .. . 
Impérial Glacé Patna 



3 


40 


3 


50 


3 


30 


3 


40 


4 


55 


4-65 


3 


• 50 


3 


60 


3 


60 


3 


70 


3 


70 


3 


80 


3 


95 


4-05 


4 


20 


4 


30 


4 


45 


4 


55 


4 


90 


5 


00 


5 


00 


5 


10 


S 


15 


5 


2? 


4 


40 


4- 


5ô 



FRUITS SECS 

Les amandes de Valences sont 
hausse de 2c à 2^c par livre. 



MONTRES A BON MARCHÉ 

En Métal Blanc, Gun Métal, Argent, Plaqué. 





Montre en argent Lépine, solide 12L à cylindre, avec bracelet en c uir. 
Mis; à l'heure au pendant. Cette montre est dénommée "Diana". $1 .95 

Achetez directement des Manufacturiers. Vous bénéficierez ainsi des profits 
faits par des intermédiaires. 

Toutes ces Montres sont garanties marquer le temps exact pendant un an, 
qu'elles soient en magasin ou entre les mains de vos clients. 

Au cas où une Montre se dérang&rait, renvoyez-nous la ; nous la réparerons 
et vous l'expédierons sans frais. 

Echantillon envoyé en approbation, sur demande. 
Nous avons des Montres à partir de 

$1.00 i" s i u à $1,000.00 

CANADIAN DIRECT IMPORTATION Co. 

boitepostale u me St Sacrement - MONTREAL. 



Montre en nickel Lépine, 12s Cu- 
vette en métal, remontoir à cylin- 
dre, mise à l'heure au pendant, ca- 
dran en émqil soigné demi-bassine, 
remontoir à .secondes Montre par- 
faitement garantie SI. 65, 

Même montre avec boîtier tu 
acier. $ 1 .65, 



5à 



Nous cotons: 

lAines et figues: 

Dattes en vrac .. .. i lu. o.oo 0.04Ï 

Dattes en pqts. de 1 lb... o.ooà o.O/l 

Figues sèches en sac . Ib. (.manquent) 

Ji pouces lb. 0.08 O.09 

2i pouces lb. 0.09 0.10 

2i pouces lb. 0.10 0.11 

3 pouces lb. 0.12 0.13 

Ka.sins de Corinthe lb. lb. 

Connthe Amalias 0.06 0.06I 

Corinthe Filiatras o.obi o.oôà 

Corinthe Vistizzas O.07Ï o.oSè 

Corinthe nettoyés, 50 qpts 

de 1 lb., à la boite .... 0.08* 0.09 
Corinthe nettoyés aux E.- 

U.. paquet de 1 lb o.oôè 0.07 

Corinthe épépinés (manquent) 

Raisins de Malaga lb. lb. 

Rideau bte 0.00 2.40 

Balmoral bte 0.00 3.00 

Orléans bte 0.00 4.00 

Royal Excelsior .. .. bte 0.00 4.50 

Raisins Sultana lb. lb. 

Extra Impérial .. .. bte 0.00 5.50 

Sultanas, 3 cour 0.06* 0.07 

Sultanas, 4 cour 0.07^ 0.08 

Sultanas, fancy nettoyés, 3 

cour 0.00 0.11 

Sut. nettoyés, pqt. de 1 lb. 0.00 0.12 

Raisins de Valence lb. lb. 

Valence fine off Stalk btes 

de 28 Ibs (manquent) 

Valence Selected, btes de 

28 lbs (manquent) 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs (manquent) 

Raisins de Californie lb. lb. 

Epépinés. paq. 1 lb.. fancy (manquent) 

Epépinés, qpt. 1 lb., rhoix. (manquent) 

Noix et Amandes lb. lb. 

Amandes Tarragone .. .. 0.13 0.14 

Amandes Valence écalées.. 0.35 0.37 



F'KlÀ COUKAN1 



Avelines 0.12 0.14 

Noix Grenoble Mayette .. 0.180.19 

.\oix Marnot 0.14 0.15 

Aoix de Bordeaux écalées 0.30 0.37! 

Noix du Brésil 0.154 o.lOi 

.\oix de coco râpées en 

seaux, par 15 ou 20 lbs. o.2iè 0.22 
Noix de coco râpées en 

boites de 5 lbs 0.00 0.21 

Noix de coco râpées, à la lb. 0.00 0.25 
Noix Pécan polies, moyen- 
nes 0.17 0.18 

Noix Pécan polies Jumbo. 0.18 0.19 

Noix Pécan cassées .. .. 0.00 0.00 

Noix Tarragone 0.15 0.16 

Peanuts non rôties, Sun .. 0.00 0.10 
Peanuts non rôties, B^n 

Ton 0.00 0.11 

Peanuts non rôties, Coon. 0.00 0.07A 

Peanuts rôties, Coon .. .. 0.09 0.09^ 

Peanuts rôties, G 0.10 o.ioi 

Peanuts non rôties, G. .. 0.00 o.o8i 

Peanuts rôties, Sun .. .. o.nè 0.124 

Peanuts rôties, Bon Ton . 0.12I 0.14 

Fruits évaporés lb. lb. 

Abricots, boite 25 lbs 0.00 0.15 

Nectarines 0.09^ 0.11 

Pêches, boîtes 25 lbs 0.00 O.12I 

Poires, boites 25 lbs 0.00 0.14 

Pommes tranchées évapo- 
rées .. .. btes de 50 lbs. 0.00 0.12 
Pelures de fruits • lb. lb. 

Citron 0.10 0.11 

Orange 0.11 0.12 

Citronnelle 0.14 0.15 



CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Légumes 

Assez bonne demande pour l'instant. 
On pense que dans quelque temps la de- 
mande augmentera beaucoup. Nous 
constatons une hausse des prix des 
choux-fleurs, du succotash et des toma- 
tes. 



Nous cotons: 

Par doz. 
Groupe uroupe 





No 2 


No 1 


Asperges (Pointes), 2 lbs. 


2 . 


95 


3 


00 


Asperges entières can., 2 lbs. 





00 


2 


50 


Asperges Californie, 2 lbs. 





00 


"? 


bS 


Betteraves tranchées, 3 lbs. 





00 


l , 


o w 


blé d'Inde 2 lbs. 


o.97i 


u 


00 


L»ie U inde en eps .. 3 lbs. 





00 


1 


75 
/ J 


Catsup, bte 2 lbs. . . doz. 





00 







L&ESUp, au gai doz. 





00 





00 


Champgnons hôtel, boite . 


Q 


1 ? 
' ô 





14 


Champignons 1er choix .. 





'y 





20 


Champignons choix, boites 










18 


Choux de Bruxelles imp. . 





16 





17 







00 


I 


65 


Citrouilles 3 lbs. 





00 





95 




2 


*7C 
/ J 


3 


00 


Epinards 2 lbs. 


Q 


00 


I 


40 







00 


5 


50 


Epinards imp bte 





1 1 





12 


Fèves Golden Wax . 2 lbs. 





97^ 


I 


00 


Fèves Vertes .. .. 2 lbs. 





00 


I 


00 


Fèves le Lima . . . . 2 lbs. 





00 


I 


35 


Hageolets importés .. bte 





T ->l 





I ï 


Haricots verts imp. . . bte 





13 





17 


Macédoine de légumes, bte 





10 





16 


Marinades en seau .. gai. 





00 





70 


Petits pois imp. moyens bte 





10 





1 1 


Petits pois imp., mi-fins, bte 





1 1 





12 


Petits pois imp., fins, bte 





• U 





14 


Petits pois imp., ext. fins, bte 





16 





17 


Petits pois imp.. surfins, bte 





18 





■19 


Pois Can. English Garden 





00 


I 


35 


Pois Can. Early June. .. 





00 


I 


50 


Pois Sweet Winkle 


I 


12 


I 


17* 


Pois Can. Ext. Fine Sifted 





00 


I 


.90 


Succotash 2 lbs. 





00 


I 


■ 15 


Tomates, 3 lbs. . 1 gallon 


(manquent) 


Tomates. 3 lbs doz. 





.00 


I 


.50 


Tomates importées, gall .. 





.00 


I 


.40 


Truffes, \ boite 


5 


.00 


s 


.40 



FÏRE PGOOF 



Système de comptes Keith, 
Nouveau Modèle 1911. 




Fonction!]'- aussi commodément 
qu'un b il eau à cylindre. 



Cessez de Conjecturer ! 

A la fin de la journée, êtes-vous sûr que rien n'est 
sorti de votre magasin sans avoir été porté en compte, 
ou l ien faites-vous des oonjectures à ce sujet ? 

Avec le Système de Livres Keith, vous en seriez 
Sûr — car il empêche les oublis de mise en compte. 

Si vous employé/ la vieille méthode du Journal et 
du Grand-Livre, vous ne savez jamais, vous conjectu- 
rez seulement que vous n'avez rien omis dans vos 
comptes. 

Si vous employez des systèmes à feuillets détacha- 
bles, vous ne pouvez que faiie des conjectures au sujet 
du temps et de l'argent que vous perdez du fait des 
comptes mélangés, du repoit de comptes qui ne sont 
pas dus, tt de la perte des feuilKt--. 

Vos compt' s sont ils bien protégés contre le feu, ou 
bien avez-vous supposé que vous seriez favorisé de la 
fortune et que vous n'auriez jamais d'incendie ? 

ACHETEZ UN SYSTÈME KEITH 




Une seule écriture. 

Classemeut automatique. 

A l'épreuve du feu. 



et mettez-veus en sécurité, comme les marchands cités ci-dessous, qui tous ont eu des incendies qui ont détruit leurs magasins et leur 

stocks, mais dont les comptes ont été sauvés. 



Voici leurs noms : 
D. D. BOWERS, Liberty Center, Ohio. 
\V. D. LICKEY & SON, Spri gfield, Mass. 



GUSTAVE KRATZIG, Pittsburg, Pa. 
A. F. BENDER, Cumberland, Md. 



J. KUMMER & CO., Urichsville, Ohio. 
THOS. H. CARROLL, Hartford, Conn. 



Cessez de faire des conjectures — écrivez immédiatement pour renseignements complets. 

THE SIMPLE ACCOUNT SALESBOOK CO., Fremont, ohio et 

Seuls Manufacturiers. Manufacturant aussi des livrets à souche pour comptoirs de magasins. Hartford, Coilll., E.U.A. 

4000 Rue Dépôt. 

VICTOR ARCHAMBAULT, gérant des agences pour le Canada, Sherbrooke, Que. 



LE PRIX COURANT 



57 



Conserves de fruits 

Beaucoup de lignes font défaut. Nous 
signalons une hausse des prix des gro- 
seilles, des pêches, des poires; les pom- 
mes sont en baisse. 

\bus colons: 

Par doz. 
Groupe Groupe 





No 2 


No 1 


/ H n a t ; /■la ^ *'i li <-i«a 

/ k jiicuis cic ^cUiiornie, 










^2 IDo. 





. 00 


3 


■ 50 


Aiiânss coupés en des, 










T 1 \U 





00 


1 


.40 


/\ 11 '1 1 1 ' i P n ti pre i tyi r\Ar t'oc 

rw/tiiuia ci i L I c 1 h lIIipuiLcs, 










12 IL). 


1 


40 


1 


•45 


Ananas tranchés mip. 2 Ibs. 




00 


2 


. 00 


Ananas entiers (emp. 










( :i n \ o I Ko 





00 


2 


30 


-\ 1 1 "i 1 1 * i c tr'inrlipc If* m 
.^it it<i^ twiiiciiCo ^ c 1 1 1 . 








fa n "\ o 1 K c 





00 


1 


75 


Annii'ic ranpc ( c* m r\ f n n \ 
i » 1 ■ ai Ida i apes ^cinp. V_-d.II. 1 










2 Ibs. 





00 


1 


77* 


Rlllptç *s t a n rl i rrl Ar*T 

"illf 13 u lallUd 1 U .. .. (HJ£. 





00 


1 


2 5 


t PTKPs rntlffPc 3\rf*r' nnvan 
v„ti I3ts 1 uuges aVCL mj y d 14, 








2 Ibs. 


1 


55 


1 


554 


t iciiscb. snup épais . 2 ids. 





00 


2 


00 


1 ' ri 1 ^ Pc I rnn fiiii rpc ^ 

1 1 dl>C3 l LU11 1 1 llll C5 ^1 


1 


35 


2 


20 


1 ' n m nnt cpc c ir An onn.c 








2 Ibs. 


2 


00 


2 


02 i 


Gadelles rouges, sirop 










épais 2 Ibs. 


1 


90 





00 


Gadelles noires, sirop 








épais 2 Ibs. 


1 


90 





00 


Groseilles, sirop épais, 2 Ibs. 





00 


2 


00 


Marinades can. r gai . gai. 





00 





80 


Mûres, sirop épais . 2 Ibs. 





00 


1 


60 


Olives, 1 gai gai. 


1 


27^ 


1 


79 


Pêches jaunes . . . . 2 Ibs. 





00 


1 


90 


Poires (Bartlett) .. 2 Ibs. 


0. 


00 


1 


80 


Pommes 3 Ibs. 





00 


1 


10 


Pommes Standard . . gai. 


0. 


00 


3 


05 


Prunes Damson, sirop épais 






2 Ibs. 


1 . 


10 


1 


15 



Prunes Lombard, sirop épais, 



2 Ibs. 





.00 


I 


.00 


Prunes de Californie, 2à Ibs. 





.00 


2 


•75 


Prunes Greengage, sirop 










épais 2 Ibs. 





.00 


I 


• 30 


Prunes Grccuyage, Standard, 








gallon 





.00 


4 


.00 


Rhubarbe Preserved, 2 Ibs. 





.00 


I 


• 55 


Rhubarbe gall. 





.00 


3-52i 


Fruits sous verre, flacons de i 


[ chopine: 







.00 


3 


.00 







.00 


2 


.85 


Cerises rouges .. .. doz. 





.00 


1 


•95 


Cerises blanches . . . . doz. 





00 


2 


• 25 







00 


2 


.40 







00 


2 


40 







00 


2 


40 


Gadelles rouges . . . . doz. 





00 


2 


40 


Conserves de poiss 


ons 






La demande est bonne, mais 


les 


stocks 


manquent. 










Nous cotons: 










Anchois a l'huile (suivant 










format) doz. 


1 


60 


4 


50 


Caviar è lb. doz. 


3 


12 


3 


25 


Caviar à lb. doz. 


6 


15 


6 


25 


Caviar è lb. doz. 


12 


00 


12 


50 


Clams 1 lb. doz. 


1 . 


20 


1 


35 


Crabes 1 lb. doz. 


3 


75 


3 


90 


Crevettes en saumure, bte. 





00 


1 


80 


Crevettes en saumure, 










boîtes 2 Ibs. 


0. 


00 


3 


00 


Crevettes sans saumure, 










1 lb 


0. 


00 


1 


75 


ii lb 


0. 


00 


3 


25 


Finnan Haddies . . . . doz. 


1 . 


15 


1 


20 


Harengs frais, importés, 










doz. 


1 . 


10 


1 . 


45 


Harengs marinés. imp. " 


1 . 


40 


1 . 


65 


Harengs aux Tom., imp 


1 . 


35 


1 . 


40 


Harengs kippered, imp. " 


1 . 


45 


1 . 


70 


Harengs imp.. bte 100. bte 


1 . 


70 


1 . 


75 


Harengs Canadiens, sauce 












T . 


1? 


T . 


do 



Harengs Labrador .. brl. (manquent) 



Harengs Labrador .. i brl. (manquent) 

Homards, bte plate, 1 lb. " (manquent) 

Homards, bte plate, A lb. " (manquent) 

Homards, bte haute, 1 lb. " (manquent) 
Huîtres (solid méat), 5 oz. 



doz. 





00 


I 


40 


Huîtres (solid meat), 10 oz. 










doz. 





00 


2 


35 


Huîtres I lb. 





00 


I 


2=; 


1 1 uîtres . . 2 Ibs 





00 


2 


I s 


Morue étuvée, cse, 100 Ibs. 





00 


6 


• 75 


Morue No 2 lb. 





00 





04. 


Morue No 1 lb. 





00 





04 i 


Morue grosse lb. 





00 





05 


Royans aux truffes et aux 










achards . . bte 





17 





18 


Sardines canad i bte 





37 





38 


Sardines can.,.. i btes, cse 


3 


50 


4 


00 


Sardines françaises, \ btes, 








bte 





15 





3i 


Sardines françaises, è btes. 










bte 





22 





50 


Sardines Norvège {\ bte) 










cse 


7 


50 


1 1 


00 


Sardines Norvège (i bte) 






18 




cse 


1 7 


00 


00 


Sardines Royan à l'huile, \ 








bte 





40 





42 


Sardines sans arêtes .. .. 





23 





24 


Saumon Labrador 100 Ibs. 





00 


8 


50 


Saumon rose Cohoes, Fra- 








ser River, boite plate .. 





00 


1 


50 


Saumon rouge: 










Horse Shoe et Clover Leaf. 










boîte haute, t lb. . . doz. 


2 


42i 


2 


45 


Ilorse Shoe et Clover Leaf, 










boîte haute. 1 lb. . . doz. 


1 . 


52* 


1 . 


55 


Horse Shoe et Clover Leaf. 









boîle plate. 1 lb. .. doz. 2.47* 3.00 

Saumon rouée Sockeye 
(Rivers' Inlet), bte hau- 
te. 1 1h doz. (manque) 

Saumon rouge du printemps, 
bte haute, 1 lb. .. doz. 0.00 1.90 



PHONE BEAUCE 



PHONE BELL 



La Compagnie P. Cliché, Limitée. 

MANUFACTURE 

de Balais, Brosses, Pinceaux, Planches 
à Laver, Manches de Haches, 
Marteaux, "Candogs", Pics, 
Herminettes. 

BëP Spécialité d'ouvrages en Bois Tourné. *°§âîl 

BEAUCE=J0NCT10N, Que. 



QUEBEC STEAMSHIP CO„ Limited. 
LIGNE OU ST-UURENT. 
Du Quai Section 26, au pied de l'Avenue Papineau. 
De Montréal à Caspé, Malbaie, Percé, Grand River, Summerside, 

Charlottetown et Pictou. 
I.e Steamer CASCAPE 'IA, 1,900 tonnes avec les accommodations les 
plus modernes pour passagers, partira Jeudi, les 12 et 26 octobre et ie 
c» Novembre à 4 hr* p. m. et de Québ;c, pontons du Marché Ch.unplain, le 
jour suivant A midi 
Allez aux BERMUDES, voyage aller et retour à partir de SI 0.00. 
Le vapeur rapide BKKMUDIAN â double hélice, 5 600 tonnes. partira de 
New York à 3 p. m., les 11 et 21 octobre tt tous les dix jours 
après 

Quille double, ventilateurs électriqu» s, télégraphie sans fil 

ANTILLES. — Le nouveau SS GUIAN A, 3,700 tonnes, le SS PARIMA, 
3,000 tonnes, le SS. KOKONA, 3 000 tonn s, partent de New-York, les 7, 19, 
et 31 octobre, à 2 hrs p m., pour St-Thomas. Ste-Croix, St-Christophe 

Antigua la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste-Lucie, la Bar- 
badeet Demerara. 

Pour renseignements complets, s'adresser à W H. Henry, 286 rue 
St-Jacques W H. Cl incy, 130 rue >t-Jacques, Ths. Cook & Son, 530 rue 
Ste-Catherine-Ouest, Hone & Kivet, 13 Boulevard St- aurent, ou J. G. 
Brock & Co.. 211 rue des Commissaires. Montréal, A. E Outerbridge 

& Co., Broadway, New-York, Québec Steamship Co.. Québec. 



L E PACIFIQUE 
CANADIEN 



LES TRAINS PAR- 
TENT DE MONT- 
REAL : 



DE 



DE 



LA GARE WINDSOR POUR : 

PORTLAND, OLD ORCHARD et KENNEBUNK, 

etc., bg 00 a. m. aS.oo p. m. 
BOSTON, LOWELL, 39.00 a m., a8.oo p. m. 
TORONTO, CHICAGO, 38.45 a.m., aio.00 p.ra. et 

aio.45 P m , pour TORONTO-NORD. 
OTTAWA, b8.35 a.m., 08.55 a m -> aïo.io a.m., b4.oo 

p. m., £7.50 p. m., 39.50 p. m., aio.30 p m., 
SHERBROOKE et LENNOXVILLE, b8.25 a.m., 

b4.30p.rn., a7.25p m. 
HALIFAX et MON CTON, 07.25 p.m. 
ST-JOHN, N.B., 37.25 p.m. 
ST-PAUL, MINNEAPOLIS, 39.50 p.m. 
WINNIPEG, VANCOUVER, aïo.io a.m. aio.30 p.m. 
LA GARE VICER POUR : 
QUEBEC, bg.oo a.m., il. 30 p,m., a4 40 p.m , an. 30 
p.m. 

TROIS-RIVIERES, bg.oo a.m., cg. 103 m., il 30 p.m. 

a4 40 p.m., b5.30p.1n., an. 30 p.m. 
SHAWINIGAN FALLS et GRAND' M ERE, bg.oo 

a.m., C9.10 a.m., il. 30 p.m., 34.40 p.m. 
JOL/IETTE,b8.2op m.,b9.ooa.m., f9.ioa.m.,b5.oop.m. 
SAINT-GABRIEL, bg 00 a.m., fg.io 3. m , b5.00p.rn. 
OTTAWA, b8.30a.rn., H6.I5 p.m. 
SAINTE-AGATHE, f 8.30 a.m., a8.45 a.m., il. 15 p. 

m., ( 1) 1.45 p m., b4.oop m., b5.r0 p.m. 
NOMININGUE, f8.30 a.m., b8 45 a.m., h. 15 p.m., 

b4 00 p.m. 

a) Quotidien, (b) Quotidien; excepté Dimanche (c) 
Dimanche seulement. (R) Lundi, mercredi et ven- 
dredi (1) Samedi seulement, (d) Quotidien, ex- 
cepté samedi, (t) Dimanche seulement. 

BUREAU DES BILLETS EN VILLE : 

218 rue Saint-Jacques, ENT R R u E ES LES 

Saint-Pierre et McCill. 



5S 



L.E PRIX COURANT 



Saumon Humpback, I lb. 

doz. 0.90 1.00 

Truite de mer .. 100 Ibs. 0.00 7.25 

Truite de mer. i qrt 0.00 6.50 

FROMAGES IMPORTES 

On cote le fromage de Gruyère: 

Fromage entier de 27 Ibs. ou de 80 Ibs., 

27èc à 30c la livre. 

En quantité moindre, 30c la livre. 
Le fromage de Roquefort se vend de 

33c à 35c la livre et le limbourg de 21c 

à 22c la livre. 



On cote encore: 



Gorgonzola 


lb. 





40 


Rriam 


lb. 





35 


PRODUITS CHIMIQUES ET 


DROGUES 








Nous cotons: 








Acide borique, bris de 336 Ibs., lb. 





10 


Alun, barils de 336 Ibs. .. . 


. lb. 





oïl 


Alun, barils de 112 Ibs. .. . 


. lb. 





02 


Arcanson, lb 


0.03! 





04 1 


Blanc de cénise. bris de 336 


Ibs. 




100 Ibs 







60 


Bois de campèche . . . . lb. 


0.02* 





03 


Borax en cristaux, bris de 


336 






Ibs. 


. Ib. 





05 


Borax en poudre, bris 112 








Ibs lb. 


0.05 





06 


Boules à mites lb. 


0.00 





00 


Camomille lb. 


0.00 





30 


Campèche (Extrait de): 






Boite* de 12 Ibs Ib. 


0.00 





08 


" 24 Ibs., pqt. de 1 lb. " 


0.00 





08 A 


Camphre, la livre 


00 





80 


Carbonate d'ammoniaque, bis 


T 12 








Ibs. 





TO 


Cire blanche pure . . . . lb. 


0.40 





45 


Couperose, bis. 370 Ibs .. . 


. lb. 





mi 


Crème de tartre 


lb. 





24 


Gélatine rouge en feuilles . 


. Ib. 





r>n 


Gélatine blanche en feuilles 


, lb. 





35 



Gélatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 
Gomme arabique .. .. lb. 0.15 0.16 

Houblon pressé lb. (manque) 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune .. .. grosse 3.75 
Paraffine pour cierges, lb. 0.10 0.12 
Plâtre à terre, sac 100 ibs., sac 0.70 
Poudre insecticide .. .. lb. 0.00 0.50 

Résine blanche lb. 0.03I 0.05 

Résine G, suivant quantité, 

lb O.03I 0.044 

Salpêtre en cristaux, bis 112 

Ibs lb. 0.05 



Sel d'Epsom, sacs 224 


Ibs. . 




lb. 





oiè 


Soda à pâte, 112 Ibs. . 







00 


2 


00 


Soda à laver: 












Sacs 224 Ibs., 100 Ibs. . 







75 





80 


Soude caustique en morceaux, 








kegs 50 Ibs 


keg 


1 


50 


1 


60 


Soufre en bâtons, bis 


336 Ibs., 


lb. 





oïl 


Soufre moulu sacs 112 


Ibs. 


1 


65 


1 


70 


Tourteaux de lin moulu 


, sac 


2 


10 


2 


20 


Vitriol, bris 







05 i 





06 


BOUGIES ET 


CIERGES 







Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac boite de 40 Ibs.: 



6 à la lb 


lb. 





00 





08 


12 à la lb 


lb. 





00 





08 i 


B Paraffine, 6 à la lb. 







o8i 





09 


B Paraffine, 12 à la lb. 







09 





09A 


li Stéarine, 14 oz. 6 et 12 







00 





12 


B Stéarine, 16 oz, 6 et 8 







13 





14* 


Cierges approuvés . . 


lb. 





00 





37* 


Cierges non approuvés 


lb. 





00 





15 


PLATS EN BOIS 








Nous cotons: 












Ovales de i lb., crate .. 







00 





25 


Ovales de 1 lb.. crate .. 







00 





2=; 


Ovales de 2 Ibs., crate .. 







00 





37* 


Ovales de 3 Ibs., crate.. 







00 





37i 


Ovales de 5 Ibs., crate.. 







00 





40 


Carrés de i lb., crate.. 







00 





27i 



Carrés de 1 lb., crate.. .. 0.00 0.27J 

Carrés de 2 Ibs., crate.. .. 0.00 0.35 

Carrés de 3 Ibs., crate.. .. 0.00 0.45 

narres de 5 Ibs., crate.. .. 0.00 0.50 

CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No o, la doz 10.50 

Cuvette No 1, la doz 8.50 

Cuvette No 2, la doz 7.00 

Cuvette No 3, la doz 6.00 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 

Boites de 5 grosses .. .. la bte 0.60 

Epingles à ressort: 

Boites de 2 grosses .. .. la bte 0.90 

BALAIS 

Les balais à manche ordinaire sont 



en hausse. 
Nous cotons: 

Avec manches ordinaires. La doz. 

5 cordes 4.00 4.25 

4 cordes 0.00 3.30 

3 cordes 0.00 2.90 

2 cordes 0.00 2.65 

Mêlés de jonc, 4 cordes.. 0.00 3.10 

A long manches 0.00 2.75 

Avec manches bambou: 

4 cordes 4.25 5.50 

A long manche 3 .00 3.50 

D'enfants, 3 cordes .. .. 0.00 2.00 

D'enfants, 1 corde 0.00 1.40 

D'enfants, 1 corde 0.00 0.95 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 

ALLUMETTES 
Nous cotons: 

Telegranh, bte de 10 gL. 4.80 

Téléphone, bte de 10 gr 4. 70 

Tiger. bte de 10 gr 4.30 à 4.45 

Headli.orht, bte de 1 gr 4.65 

Kingf Edward, bte de i gr 3. 70 

Eagle, bte de 1 gr 2.15 



GRAND TRQNKsyst1m y 



SEULE DOUBLE "VOIE FEBHEB 
Entre MONTREAL, TORONTO, HAMILTON, NIAGARA FALLS 
DETROIT et CHICAGO. 
7 '/ z HEURES A TORONTO 

"INTERNATIONAL LIMITED" 

LE TRAIN LE PLUS RAPIDE DU CANADA. 

Part de Montréal à 9 a m., pour Toronto et l'Ouest. 

QUATRE TRAINS EXPRESS PAR JOUR 

Entre MONTREAL et TORONTO 
9.00 a ni — 9.45 a. m. — 7.30 p. m. — 1 0.30 p.m. 
Service d'élégants wagons-buffets, salon et bibliothèque sur les 
trains du jour. Les nouveaux wagons-lits Pullman attachés aux 
trains de nuit sont éclairés à l'électricité, avec lampes pour lire 
au lit et ventilateurs électriques. 

Prix Réduits pour l«>s Différents Points 
de la Côte du Pacifique. 

En vigueur jusqu'au 15 octobre inclusivement. 
Passage simplede seconde classe pour colons de Montréal via 
Chicago à 

Nelson, Vancouver, Victoria, Westminster C. A., ï<IM7 7fl 
Seattle, Spokane, Tacoma. Wash.. Portland Ore. i I . I U 

San Francisco, Los Angeles, San Diego, Cal., 
Mexico City. Mex. 



}$49.00 



Prix réduits pour différents autres endroits, 



WACONS-LITS POUR TOURISTES. 
Départ de MONTREAL pour CHICAGO, les lundi mercredi et 
vendredi à 10.30 p. m Lits disponibles pour l'accommodation des 
passagers ayant des billets de première ou deuxième classe sur 
paiement d'une fomme nominale. Raccordements avec les trains 
ayant des chars de style semblable à CHICAGO. 

Bureaux des billets en ville : — 130 Rue St-Jacques, Tél. Main 

6905, ou Gare Bonaventure. 




Les plus beaux et les plus rapides paquebots de la 
route canadienne. 

"ROYAL EDWARD" "ROYAL GEORGE " 

Détenant tous les records. 

MONTREAL-QUEBEC-BRISTOL 

Tous les quinze jours — LE Mercredi. Serviteurs par- 
lant le Français. Excellente cuisine. Confort iusur- 
passable. 

Autels avec accessoires sur tous nos bateaux pour la célé- 
bration de la Sainte Messe. 
S'adresser pour détails à 
HONE & RIVET, 9 Boulevard St-Laurent. 
THOMAS COOK & SON, 530 rue St-Catherine Ouest, 
ou à la 

COMPAGNIE DE NAVIGATION DU CANADIEN NORD, 
Limitée. 

Edifice du Canadien Nord. 

226-230 rue St-Jacques, MONTREAL. 



LE PRIX COURANT 



59 



Silent, bte de i gr 2.50 

Silent, bte de 500 .. 5-35 

Rising Star, bte de 1 gr 6.15 

Pour quantité de 5 caisses assorties 
ou non, fret payé pour tous les points 
de la province de Québec. 

Le prix de $4.30 pour les allumettes 
"Tiger'' ne s'applique qu'à la province 
de Québec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON 

ETC. 

Nous cotons: 

Ficelle 4 brins lb. o.28è 0.2oè 

Ficelle 3 brins lb 0.24A 0.25^ 

Corde à linge, en roui., lb. 0.00 0.23 

Corde à linge, 30 pds . doz. 0.00 0.90 

Corde à linge, 40 pds . doz. 0.00 1.10 

Corde à linge 50 pds . doz. . 0.00 1.40 

Corde à linge, 60 pds . doz. 0.00 1.80 

Coton à chandelle .. .. lb. 0.00 0.31 

Câble Sisal, 7/16 et plus.. 0.00 0.09 

Câble Sisal, § 0.00 o.ogi 

Câble Sisal. 5/16 0.00 0.10 

Câble Sisal. ï 0.00 0.10 

Câble Sisal, 3/16 0.00 o.ioè 

Ligneul No 8 0.00 0.58 

Ligneul No 10 0.00 0.65 

Ligneul No 12 0.00 0.68 

Ligneul No 15 0.00 0.75 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Le papier manille, 13 x 17, se vend 20c 
la rame. 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Mèches No 2 lb. 0.20 

Mèches No 1 lb. 0.15 

Mèches No o lb. 0.12 

Brûleurs No 2 doz. 0.85 

Brûleurs No 1 doz. 0.65 

Brûleurs No o doz. 0.65 

Brûleurs, dessus verre (A), doz. 1.65 
Brûleurs, dessus verre (B), doz. 1.00 



Cheminées (first), No 2. .. doz. 0.60 

Cheminées (first), No 1. .. doz. 0.44 

Cheminées (first), No o. .. doz. 0.41 

Cheminées (climax), No 2 . doz. 0.02 

Cheminées (climax), No I . doz. 0.46 

Cheminées (climax), No o . doz. 0.43 
SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en seau se vend 

$4.25 la caisse et de 9c à à 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbré. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Impérial, en lots de 

grosse doz. 0.52^ 

Caisse de 4 doz doz. 0.55 

Graisse au mica. 
Boîtes de 1 lb. (par 3 doz.), 

doz 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz), doz. 2.50 
HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pintes 0.00 3.00 

Chopines 0.00 1.30 

i chopines 0.00 0.65 

Les huiles d'olive surfines sont cotées: 

Estagnon i gai 1.25 1.30 

Estagnon 1 gai 2.40 2.50 

Estagnon 5 gai., impérial . 0.00 9.50 

Bouteilles 4 oz doz. 2.25 2.35 

Bouteilles 8 oz doz. 3.50 3.60 

Bouteilles 16 oz doz. 6.00 6.25 

Litres 8.75 9.00 

i litres 6.00 6.25 

i litres 3.50 3.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotée : 

Qrts 7-75 8.00 

Pts 4-37* 4-50 

i pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 
Nous cotons: 

Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz $ 3.60 $0.35 



Bouteilles de 2 oz 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz 7.25 0.65 

Bouteilles de i chopine .. 11.50 1.10 

Bouteilles de 1 chopine .. 17.50 1.60 

Bouteilles de 1 pinte .. 28.00 2.50 

Estagnon de 40 lbs 0.00 0.11 

Quart, lb 0.00 o.ioè 

Moins d'un quart, gai. .. 0.00 1.14 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: 

Bouteilles carrées de 16 onces, $3.75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
i chopines. $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 

Au baril 0.95 1.10 

Moins d'un baril 0.00 1.40 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, 10c; 
le gallon, $1.20; en estagnon, par livre, 
9c à ioc. 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 gfosse 10.00 

Blanche No 2 •' 19.20 

Jaune No 1 " 6.72 

Jaune No 2 " 14.40 

2e qualité No 1 *' 4.68 

2e qualité No 2 " 7.50 

Jaune No 1 doz. 0.60 

Jaune No 2 doz. 1.25 

Escompte 5% sur les prix cotés à la 
grosse et net sur les prix à la doz. 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .. .. le gai. 0.19* 

Standard Acme le gai. 0.16 

Pétrole canadien le gai. 0.14$ 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1911 

Capital autorisé $4,000,000 Capital payé $2,500,000 

Réserve - 2,500,000 Total de l'actif au-delà de $23,000,000.00 

DIRECTEURS : Hon. J. D. Rolland, Président ; J A. Vaillaucourt, ter., 
A. Turcotte, Ecr., E. H. Lemay Ecr.. I. M. Wilson, Ecr., Hon. F. I,. Bei- 
que, Col. C. A. Smart, J.A Prendergast. Gérant-Général; F.G. Leduc, Gérant. 
Bureau Principal— Montréal 
BUREAUX DE QUARTIERS 



Ave. Mont-Royal 

(coin St-Denis) 



Hoche'.aga 



Ville St-Louis 



Maisonteuve 
Pointe St-( harles 
St-Edouard 
St-Henri 

SUCCURSALES 
Louise\ ille, P. Q. 
Québec, P. Q St-Roch 
Sorel, P. Q, 
Sherbrooke, P. Q. 
St-Boniface, Man. 
St- Hyacinthe, P. Q. 

St-Jacquesl'AchiganP.Q Higgins Ave. 

Emet des Lettres de Crédit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
danstoutes les parties du monde ; ouvre des crédits commerciaux : achète 
des traites sur les pays étrangers ; vend des chèques et fait des paiements 
télégraphiques sur les principales villes du monde. 



Rue Ste-Catherine, Est 
RueS. -Catherine, centre 
Rue Notre-Dame, Ouest 

Berlhierville, P. Q. 
Edmonton, Alta 
Joliette P. Q. 
Lachine, P Q. 
Lxprairie, P. Q- 
L'Assomption, P. Q. 



Verdun (pi ês Montréal) 
Viauville(près Montréal 
DeLorimier 
Emard 

St-Jérome, P. Q. 

St-Pierre Man. 
Trois-Rivières, P. Q. 
Valleyfield, P. Q. 
Vankléek Hill, Ont. 
Winnipeg, Man., 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPORÉE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 
CAPITAL PAYÉ 
FONDS DE RÉSERVE 



A. D. 



$4,000,000 

4,400,000 

JAMES ELLIOT, Gérant-Général 
PU RNFO RD, Inspecteur en Chef et Surintendant des Succursales 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC : 



Arthabaska 
Bedford 
Chicoutimi 
Drummondville 
Fraserville et Rivière 

du Loup Station 
Knowlton 
Lachine Locks 



Rue Sainte-Catherine 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Côte des Neiges — 
Saint-Henri — 
Pierreville 
Québec 
R chmond 
Montréal-Rue St. Jacques Roberval 

81 Succursaios dans tout le Canada. 
Agences à Londres, Paris, Berlin et dans toutes les principales villes du 
monde. Emission de Lettres de Crédit pour le commerce et lettres 
circulaires pour voyageurs. 



Sorel 

Saint-Césaire 
Sainte-Flavie Station 
Saint-Ours, Qué. 
Sainte-Thérèse de 

Blainville 
Victoriavl lie 
Waterloo 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Réserve 



$2,000,000 
1,300,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Chèques " a donné satisfaction à tous nos clients ; nous 
invitons le public à se prévaloir des avantages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

HUE BOUDHEAU, 

7, SQUARE DE L'OPERA, 

est très propice aux voyageurs canadiens qui visitent l'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, les collections, les paie- 
ments, les crédits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
et au Canada, aux plus bas taux. 



LA BANQUE PROVINCIALE DU CANADA 

Siège Central : 7 & 91 Place' d'Armes, I Montréal, Can. 



Capital autorisé $2,000,000.00 
Réserve et surplus . 438,674.40 



Capital'versé 1,000,000.00 

au 31 Décembre 1910 vit 



Conseil d'Administration : Président : M. H. LA PORTE, de Laporte 
Martin & Cie, Administrateur Crédit Foncier Franco-Canadien 
Vice- Président : M, W. F. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BEAUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWORTH, Vice-Président "Canadian Pacific Railway Co." 
M. ALPHONSE RACINE, de la maison A Racine & Cie, marchand» en 
gros, Montréal ; M. L J. O. BEAUCHEMIN, propriétaire de la Librairie 
Beauchemin Ltée.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gérant ; J W. L. 
FORGET, Inspecteur ; J. A. TURCOT Assistant-Inspecteur; ALEX. 
BOYER, Secrétaire. 

Censeurs : Président : Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Sir LOMER GOUIN, Premier Ministre Pro- 
vincial delà Province de Québec ; Docteur E. PERSILLIER LACHAPEL- 
LE, Administrateur du Crédit Foncier Franco-Canadien. 
44 Succursales dans les Provinces de Québec, Ontario, Nom veau Brunswick 

Correspondants à l'Etranger : Etats-Unis : New- York, Boston, 
Buffalo, Chicago ; Angleterre, France, Allemagne, Autriche. Italie. 



6o 



LE PRIX COURANT 



W. LAMARRE & GIE 

MARCHANDS DE 

BUIS ET CHARBON 

Foin, Paille, Avoine, Etc. 
630 Avenue Atwater 

Ptès St-Jacques, St-Heni 

Correspondance sollicitée. 
telephone bill : wesmount 609. 
Marchands : 1324. 



J. E. Gravel. A. K. Ouiinet 

GRAVEL & OUIMET 

Agents d'Immetible8 

Prêts — Assura q ces —Successions 

97 rue St-Jacques, 
Tél. Bell Main 3-71, MONTREAL 



Bell Téléphone Est 3S04. 

O. MA5SIC0TTE 

Membre du Board of Trade, Membrede la Chambre 
de Com Tierce, Commissaire de la 
Cour Supérieure 



Agent d' Immeubles. Chance d'Affaires. 
Edifice " La Pairie " 

Seul propriétaire des terrains New Orchard 



Résidence Privée : 558 rue Adam. 

AMEDEE ALLAED 

Entrepreneur Général et Manufacturier 

de 

Portes, Châssis, Escaliers, Découpage, 
Tournage, Etc., Etc. 

Coin Adam et Lasalle, Maisonneuve. 



Tél. Est 1899 



Ré.-idence : 
121 1 a, rue St-Denis 
Téléphoue St-Louis 1124 



JOS. BINETTE 

Entrepreneur et Contractent 

456, rue St-Charles-Borromée, Montréal 



L. R. MONTBRIAND 




Architecte et Mesureur, 

230 Rue St-André, - - Montréal. 



Ontario Silver Go., limited 

NIAUA R a t?A I.IjS, Canada. 

MANUFACTURIERS DE 

Cnillère8, Fourchettes, Coutellerie, 
et Articïc» en Plaqué. 

Demandez notre Catalogue et nos Cotations. 



VIS D ARRET ET A CROSSE TETE. 
ECROUS A DEMI FINIS ET FINIS. 

The John Morrow Screw Limited. 

Ingersoll, Ontario. 

Toutes les grosseur» Standard 'pour fournitu- 
re au commerce; tenues par Bacon Broi. 

MONTREAL. 

Demandez à votre fournisseur la marque 
"Morrow" et n'en acceptez pas d'autre. 



BANQUE DE MONTREAL 

(FONDÉE EN 1817) 

CONSTITUÉE PAR ACTE DU PARLEMENT 

Capital tout payé $14,400,000.00 

Fonds de Réserve 12,000,000.00 

Profits non Partagés 1,070,735.06 

SIÈGE SOCIAL, MONTRÉAL 

BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Très Hou Lord Strathcona and Mount Royal 

G.C.M G., G C V O., Président Honoraire. 
R. B. Angus, Président. 

Sir Edward Clouston. Bart., Vice Président. 
P. B. Greenshields, sir William Macdouald 

James Ross, Hon. Robt. Mackay, 
Sir Thomas Shaughnessy, K.C.V.O., Da^id Morrice 
R. Hosraer, A . Baumgarten, H. V. Meredith 

Sir Edward Clouston, Bart., Gérant-Général. 
H. V. Meredith. Asst. Gérant-Général. 
A. Macnider, Insp. Chef et Surint. des'Succursales. 

C Sweeny, Surintendant des Succursales de la 
Colombie Anglaise. 

W. E. Stavert, Surintendant des Succursales des 
Provinces Maritimes. 
F. J. Cockburn, Surint. des Suc. de la Prov. de Qué, 

E. P. Winslow, Surinten lant des Suc. du N.-O. 

F. J. Hunter, Inspecteur des Succursales d'Ontario. 
D. R. Clarke, Inspecteur Succursales Provinces 

Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALES : 
147 Succursales au Canada 
Terre-Neuve : St. John's, Birchy Cove, Gr. Falls 
Grande Bretagne, Londres, 

47 Threadneedle St., E. C. F. Williams Taylor, 
Gérant. 

Etats-Unis, New-York— R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Molineux, Agts. 64 Wall St, 
Chicago, 

Mexique, Mexico, D. F. 



GEO. GONTHIER 

EXPERT COMPTABLE ET AUDITEUR 
103 rue St François-Xavier 



Montréal 

Tel. Bell Main 2701. 



Arthur W. Wilks. Alexander Burnett 

WILKS & BURNETT 

s, Mssaires pour toutes les Provinces 

Règlement d'affaires de Faillites 

601 Bâtisse Banque des Marchands 



Téléphone Bell Main 5500 
" Marchands 849 



MONTREAL. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencié 
(Chartered Aecountant) 

nombres 315, 316. 317 Edifice New-York Life 

il Place d'Armes, MONTREAL.. 

Bel Main 4912 



NEW VfCTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

QUEBEC 
L'Hôtel des commis-voyageurs. 
Plan Américain. Taux, à partir de $2.50 



Bell Main 5141-5142 Marchands 642 

Chartrand & Turgeon 

COMPTABLES 

55, rue St-François-Xavier 

MONTREAL. 



TEL. BELL, MAIN 1859 

I/E ANDRE BELANGER 

Notaire, Cpmptable et Commissaire 
No 30 rue St-Jacques, . MONTREAL. 

Argent à Prêter à 4, 5 et 6% 



Rés. :437, St-Autoine. Tél. Bell Uptown 28 

JOS. A. BRUNET, L. LB. 

NOTAIRE 

Edifice Banque d'Epargne, le Etage Chambre 5 

180 rue St-Jacques, Montréal 

Argent à prêter sur propriétés immobilières 
Tél. Bell Main 79 



Henry N. Chauvin, Geo. Harold Baker, 
Harold Barle Walker 

CHAUVIN. BAKER S WALKER 

AVOCATS 
230 rue St-Jacques, - . Montréal 



GARAND, TERROUX & GIE 

Banquiers et Courtiers 
48 rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 



Téléphone : Main 1909 

FINDLAY S HOWARD 

L I M I T E D 

211 rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 

Immeubles, Assurance, 

Placement de Fonds 



DAOUST REALTY, LIMITED. 



a 



Courtiers D'Immeubles 

Edifice "La Presse" Montréal 

Tél. Main 491 
Spécialité : 

LOTS VACANTS 



LE PRIX COURANT 



61 



TENEZ-VOUS LES 

Briques à Feu 



GLE 



NBOIG jf 



QARTCOSH 



La supériorité lu ontestée des Briques a 
Feu "Glenboig" et "Gartcosh" fait qu'elles 
sont les plus faciles à vendre. Elles ont su- 
bi l'épreuve d'une chaleur extrême sans se 
fendiller, de changements rapides de tempé- 
rature sans se dilater ni se contracter. 
En stockeriez les princioaux marchands. 

Alexander Gibb, 13 rue St=Jean, 

MONTRÉAL. 
Seul Agent pour le Canada 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER & CO. 

IgliSl 




Affilé par les ouvriers les plus habiles, tous 
experts dans leur partie. La raatière,la main 
d'œuvre et le fini de ces Rasoirs sont parfaits; 
chaque Rasoir est gai anti durer la vie d'un 
homme. Demandez notre Brocbme Gratuite: 

"Some Pointers for Gentlemen who shave 
themselves." 

(Quelques Indications pour les hommes qui 
se rasent eux-mêmes ) 

McGILL CUTLEHY Co., Eegd 
Boîte Postale, 580, "- - Montréal. 



ARTICLES POUR L'OUVERTURE 
DES CLASSES. 

Attendez notre voyageur avant de 
placer votre commande. 

Nous vous offrons, cette aunée, la 
plus grande variété de LIVRES, PLU- 
MES, CRAYONS, CAHIERS, etc. \ 

Souvenez-vous que nos prix défient 
toute concurrence. 



LA CIE J.=B. ROLLAND & FILS, 

6 à 14 rue St- Vincent, 
MONTRÉAL. 



Assurances 



Maison Fondée en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

Importateur de 

Ferronnerie et Quincaillerie, Verres à 
Vitres, Peintures, Etc. 

Spécialité : Poêles de toutes sortes 

Nos. «33 ît £3» rue St-Panl 
Voûtes 12 et 14 St-Amable, MONïREAI, 



La maison n'a pas de Commis-voyageurs et 
fait bénéficier ses clients de cette économie. At- 
tention toute spéciale aux commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la camuagne 
seront touiours servis au plus bas prix du 
marché. 



LA VENTE SYSTEMATIQUE 



Par W. B. Wainwright 

(SUITE) 

L'art de la vente est fait de person- 
nalité pour quatre-vingt-dix pour cent. 
Faites donc tout ce que vous pourrez 
pour vous créer une .personnalité et la déve- 
lopper. Pour vendre de l'assurance, il 
faut d'abord gagner la confiance de 
l'homme, et l'on ne peut y arriver qu'en 
se montrant absolument honnête dans 
se's déclarations, et en ayant soin de ne 
pas froisser dès le début les sentiments 
du client.. Pour cela, il faut être soi- 
même. En mettant de l'emphase dans 
leurs paroles, certains hommes peuvent 
amener leur adversaire à croire quelque 
chose qu'ils ne croient pas eux-mêmes; 
mais ces hommes, sont rares, et leur 
champ d'activité est décidément limité. 
Il est absolument nécessaire que l'agent 
croie que ce qu'il a à vendre est de pre- 
mière qualité. 

Nous lisons toutes les brochures pu- 
bliées par la compagnie à laquelle nous 
appartenons; nous savons quelle aide 
précieuse ces publications nous donnent; 
nous connaissons les tables excellentes, 
les faits et les chiffres qu'elles contien- 
nent. Nous pouvons les faire nôtres, les 
présenter dans notre propre langage, de 
notre propre manière, en nous adressant 
directement à l'individu auquel nous par- 
lons. Ces chiffres et ces faits ainsi pré- 
sentés produiront leur effet; mais répé- 
tés à la façon d'un perroquet, ils tombe- 
ront à plat. Très souvent l'argument qui 
nous gagne une affaire est complète- 
ment étranger à la questisn traitée. 

Ne vous en tenez pas aux anciens ar- 
guments, trouvez-en de nouveaux. 



LA VOLONTE 



Du journal "Office and Field". 

Autrefois nous vous disions: Vous 
êtes ce que vous prétendez être. Aujour- 
d'hui nous disons: Etes-vous re que 
vous prétendez être? Cela n'implique 
pas de la défiance; c'est une question 
prudente que l'on doit poser à ceux qui 
venlent arriver à des résultats. Une li- 
cence accordée par le Département de 
l'Assurance n'est pas un certificat de 
compétence. 

Vous devez faire quelque chose avant 
de revendiquer quoi que ce soit. Votre 
nomination d'agent dans une compagnie 
d'assurance ne produit pas les affaires. 
Vous n'espérez pas que le public va fai- 
re queue à votre porte en attendant que 



Jardine Universal Ratchet 
Glamp Drill. 

CPerceuse o Rocnei universaile de Jardine) 

Employée dans toutes sortes de manufac- 
tures pour les réparations urgentes aux 
machines. 

Tous les ateliers de machines et de che- 
mins de fer devraient l'employer. 

Les constructeurs de ponts, les poseurs 
de voies ferrées et les ouvriers en 
constructions métalliques en ont 
besoin constamment. 

a. b. jardine & co. 

H ESPELER* ONT. 




Quincaillerie de tous genres. 
Serrures Incrochetables, Etc. 

I,. J A. SURVEYER, 

Importateur Direct, 

52, Boulevard St-Laurent, 
MONTREAL 









1HES FROTTEMENT 



Avez-vous une idée ? — i oui, demandez le 
Guide d3 l'I "ivsn jur qui vous sera envoyé gratis 
par ."iarinn & Marion, Ingénieurs-Conseils, 

1 DJifice New York Life. Montréal, 
"> '"'i«hiT!<ï'on. D. C- 



Bure'ux : • 



Adresse par câblogramme "Dongor" 

Tél. Bell. Main \ "98 



L. A. RIVET, C. R. 
L. O. GLASS. 
JOHN A. SULLIVAN 



I 7599 

RIVET, GLASS & SULLIVAN 

Avocats, Barristers. Avoués et Commissaires 

EDIFICE TRUST & LOAN, 

30 rue St-Jacques, Montréal. 



60 YEARS 
EXPERIENCE 




Trade Marks 
Designs 
Copyrights Ao» 

Anvono sending a Bketch and description may 
qulclily ascertain our opinion free whetner an 
Invention is probnbly patentable. Communica- 
tions strictlyconûilcntial. HANDBOOK on Patents 
sent free. Oldest ocency for securing patenta. 

Patenta taken turough Munn & Co. recelve 
spécial notice, without charge, in tha 



M: 



A handsomely Ulustrated weeuiy. Largest cir- 
culation of any scientific journal. Terms for 
Canada, $:i.75 a year, poatage prepaid. Sold by 
ail newsdealers. 

MUil&Co. 36,Broad " a *' New York 

Branch Office, 625 F SU Washington. D. C. 



62 



LE PRIX COURANT 



Téléphone Main 553 

ESINHART & EVANS 

Agents principaux 

SCOTTISH UNION & NATIONAL 
INSURANCE COMPANY 
OF EDINBURGH 



CERMAN AMERICAN 
INSURANCE COMPANY 
NEW-YORK 



et Courtiers Généraux d'Assurance. 

Argent à prêter sur Biens Fonciers, aux 
taux courants les plus bas. Demande 
directe sollicitée. 

BUREAU : 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS, 

39, Rue St-Sacrement, Montréal. 



THE LONDON AND LANCASHIRE 
LIFE ASSURANCE COMPANY 



LIMITED 



Emet des Polices d'Assuiance-vie à des Taux 
Modérés sur Plans des plus Attrayants. 
Pour renseignements, écrivez à 

B. HAL MROWKT 

Gérant Général au Canada 
164 rue St-Jacques, MONTREAL. 



1 V^WWVVV^V/wWV\rVSVwVW//AVVVW1 

ASSUREZ YOIJS 

DANS 

Cfl $flUU€6flRD€ 



Ses Taux sont aussi avantageux 
que ceux de n'importe quelle 
compaeri ie. 

Ses polices sont plus libérales 
que celles de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses garanties sont supérieu- 
res à 1a généralité de celles des 
autres compagnies. 
La sagesse et l'expérience de 
sa direction sont une garan- 
tie de succès pour les années 
futures. 

Par-dessus tout, elle est une 
compagnie Canadienne- 
Française et ses capitaux res. 
tent dans la Province de 
Québec pour le bénéfice des 
nôtres. 

Siège Social : 7 Place d'Armes 

MONTREAL 



1o PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

3o PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 



5o PARCE 
QUE 



ASSURANCE— Suite 

vous l'inscriviez sur votre registre de 
postulants à l'assurance, et que vous 
renvoyiez en niasse au médecin exami- 
nateur. Bien au contraire. Vous êtes un 
agent et, à ce titre, vous êtes qualifié 
pour faire de la sollicitation. Si vous 
avez de la volonté, le monde vous ap- 
partient. 



QU'EST-CE QU'UNE INTERVIEW? 



Vous lisez de temps à autre, dans les 
journaux d'assurance, des articles„mon- 
trant quelle est la valeur intrinsèque de 
l'interview. Un agent va voir une cen- 
taine d'hommes et assure dix d'entre 
eux; un autre en voit le même nombre 
et prend une seule assurance de $2,000. 

Cela prouve que, pour certains agents, 
une entrevue leur rapporte $5, pour 
d'autres $3, tandis que d'autres sont 
heureux que chaque visite leur rapporte 
$1. 

Que cela signifie-t-il pour vous? La 
chance est-elle là comme facteur impor- 
tant? Ce que rapporte l'interview dé- 
pend-il de la personnalité de l'inter- 
viewer ? 

Peut-on démontrer mathématiquement 
qu'une certaine proportion de popula- 
tion non classée s'assurera sur la vie dès 
qu'elle sera sollicitée de le faire? 

Eliminons le facteur chance. Dans la 
sollicitation le l'assurance, vous person- 
nifiez la chance; vous créez vos pro- 
pres conditions. Le résultat dépend gran- 
dement de l'habileté, du tact et de l'in- 
telligence de l'agent; mais d'autre part, 
ces qualités peuvent s'acquérir quand on 
ne les possède déjà. Tant qu'elles ne 
sont pas développées à un degré rai- 
sonnable, on ne peut pas espérer une for- 
te proportion de profit par interview. On 
peut affirmer en toute confiance qu'a- 
vec un bagage donné de bonne nature, 
de sens commun, de connaissance de 
l'assurance et une exploitation systéma- 
tique d'un territoire, on est assuré d'un 
total donné de résultats, basés sur le 
temps employé à la sollicitation. Il y a 
très peu d'entreprises commerciales qui 
donnent des résultats aussi sûrs et aussi 
satisfaisants. 



Les Prévoyants du Canada 

Assurance Fonds de Pension 
CAPITAL AUTORISE $500,000 

Achetez des Paris des Prévoyants : 

Parce que c'est un placement sans 
pareil • 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente ; 

Parce que c'est la seule compagnie 
à "Fonds Social" faisant une spéciali- 
té du Fonds de Pension. 

Bureau à Montréal : 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie 11 

Bureau - Chef, 

133, rue St-Pierre, 

QUEBEC. 



London Guarantee & 
Accident Co., Limited. 

Succursale pour la Province de Québec : 

189 Rue ST JACQUES, MONTREAL. 
W. Mayne McCombe, 

Agent Général. 



Assurances contre les Accidents, la 
Maladie et le Vol. Responsa- 
bilité des patrons. Garantie de la 
Bonne Exécution des Contrats. Ga- 
rantie de la fidélité des employés. 
Assurances des Automobiles et des 
Attelages. 



Théâtre National Français 

SEMAINE DU 9 OCTOBRE 1911. 

" LE ROI SANS ROYAUME " 



LA PRINCIPALE DIFFICULTÉ qui se présente à l'homme inexpérimenté entrant dans l'Assurance- Vie, 
c'est de trouver des hommes Bons à Assurer. Cette difficulté disparaît quand vous travaillez pour 
une Compagnie Industrielle, dont les débits sont une mine inépuisable à la fois pour les affaires 

ordinaires et les affaires industrielles. 

THE UNION LIFE ASSURANCE CoTviRANY ~ .Z^l 

BUREAU-CHEF A TOR ONTO, CAN. 

Plut de porteur* de polices au Canada que dans toute autre Compagnie Canadienne 



LE PRIX COURANT 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPOREE EN 1851 

ACTIF, au-delà de - - $3,213,438.28 
Bureau Principal: TORONTO, Ont. 
Hon. Geo. A. Cox, Président. 
W. R. Brock, Vice-Président. 
W. B. Meikle, Gérant-Général. 
C. C. Foster, Secrétaire. 
Succursale de Montréal : 
61 RUE ST-PIERRE. 
Robt. Bickerdike, Gérant. 



CAPITAL, $200,000.00 

LA PREVOYANCE 

ASSURANCES: 

Responsabilité Patronale 
Accidents, Bris de Glaces, 

Maladies, Contre le Vol. 

Garantie de Fidélité, 
Garantie de Contrats. 

Bureau-chef : 160, rue St- Jacques, 
nODTKEAL 

J. C. GAGNE, Gérant-Général 

Tél. Bell, Main 5027 AGENTS DEMANDE, 



l'Assurance Mont-Royal 

(Compagnie Indépendante (Incendie) 

Bureaux < 1720 rue notre-Dame 

Coin St-François-Xavier, MONTREAL 
Fôd jlphe Forget, Président. 
J. E Clément, Jr., Gérant-Général. 



Ca Compagnie d'Assurance 
riUTUELLE DU COnflERCE 

Contre l'incendie 
Actif excédant - - $425,000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
en conformité avec la nouvelle Loi des 
Assurances de Québec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 
Bureau-Chef; 151 rue Olrouard St-tlyaclathe 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 
:-: of New- York :-: 
(Compagnie à Fonds Social) 

Act ) f $313,988,334 

Polices en vigueur au 31 décem- 
bre 1910 $11,288,054 

En 1910, la compagnie a émis 

au Canada des polices pour. $26,604,000 

Elle a déposé entre les mains 
du Gouvernement Canadien, 
exclusivement pour les Ca- 
nadiens, plus de $9,000,000 

Il y plus de 400.000 Canadiens assurés dans 
la METROPOLITAN. 




Fidelily-Phenix Insurance Co., 

OF NEW- YORK 
Total de l 'Actif - $ 1 4 , 08 1 , 389.23 



Robert Hampson & Son, Agents, 

l-O SX. JOHN STREET 



Succursale au Canada, Bureau Chef à Montréal 



Votre vie est-elle assurée dans la 

SUN LIFE of CANADA? 

Actif $ 38,164,790.00 

Assurances en vigueur $i43.549> 2 76-°o 

Ecrivez au Bureau Principal, Montréal, 
pour vous procurer la brochure intitulée 
" Prospère et Progressive." 



C -!«IH MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondée en 1859 

Actif $557,885.95 

Réserve $193,071.28 

Autres Valeurs passives 20,687.91 

$213,759.19 

Surplus pour les assurés $344,126 76 

BURE A C-CHKF : 

No. 59 rue Ht -Jacques, MONTREAL. 



• é 



Lft COMPAGNIE D'ASSURANCE 

FEDERAL LIFE" 



Bureau Principal : HAMIXTON, Can. 



Capital et Actif .... J 4,866,443.08 

Assurances en force en 1910 - - 22,309,929.42 
Payé aux Porteurs de Polices en 1910 - 339,897.07 

Contrats d'Assurance les plus désirables 

DAVID DEXTER, Président et Directeur-Gérant. 

C. L. SWEENEY, Gérant, District de Montréal. 



Union mutttalCiTeTnsttranceCotnpany, dePort,and 



Maine 



FKE I». E. RICHARDS, Président 



Valeur acceptée de Garanties Canadiennes, détenues par le Gouver- 
nement Fédéral pour la protection des Porteurs de Polices, $1,206,576. 

Toutes les polices émises avec Dividendes Annuels sur paiement de 
la prime annuelle de deuxième année. 

Ouverture exceptionnelle pour Agents dans la Province de Québec 
et l'Est d'Ontario. S'adresser à 

WALTEK I. JOSEPH, «érant. 

151 rue St-Jacques, - MONTREAL. 



La Compagnie "EQUITABLE" 

D'Assurance Mutuelle contre le Feu 

Les nouvelles primes reçues depuis le dernier rapport fait au gou- 
vernement, sont au delà de $74,871.53 et la Compagnie a émané au 
delà de 2.I43 polices depuis cette date, ce qui est un des meilleurs 
résultats qu'une compagnie puisse obtenir. 



S. T. WILLETT, Président. 



F. GAUTHIER, Gérant. 



La Compagnie d'Assurance Canada Life 

Est au premier rang comme 

FORT FONDS DE RESERVE, 

SECURITE DE PLACEMENTS, 
CONTRATS LIBERAUX, 

RESULTATS PROFITABLES, 

PROMPTS REGLEMENTS. 

Bonnes occasions pour hommes compétents. 

Canada Life Assurance Co. 

Bureau Principal, TORONTO. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



LÈ PRIX COURANT 



! 



Dites à la Ménagère 
Que ses Enfants 

peuvent avoir toutes les crèmes, tous les "eus- 
tards," poudings, gâteaux glacés et autres desserts 
légers et délicats qu'ils désirent, s'ils sont préparés 
avec du 

Cornstarch Préparé 
de Benson 

Les propriétés hygiéniques du Cornstarch Préparé 

de Benson et la facilité avec laquelle il est assimilé, 
le rendent plus désirable que la farine pour les ali- 
ments préparés pour les tout jeunes enfants, les 
personnes très âgées et les personnes délicates. 

# Fdwârdsburg Starch (b 

J^rf LIMITED 

MONTREAL- CARDINAL-TORONTO -BRANTFORD -VANCOUVER 



M. XLIV 



MONTREAL, VENDREDI, 13 OCTOBRE 1911. 



LEAfc PERRINS 

SAUCE 

By Royai Warrant. 

La Sauce Worcestershire d'Origine et Authentique. 



By Royal Warrant. 



"La Favorite de l'Univers". 





Chaque plat de viande — rôti, bifteck, 
côtelette, ragoût, ou pâté— n'en 
sera que meilleur avec une 
goutte de Sauce Lea & 
Perrins — le délice des épi- 
cures depuis plus de 70 ans. 

MONTREAL 
agents Canadiens. 



LE PRIX COURANT 



LA MOISSON EST ABONDANTE 




EXTRAGT 

I Fi n e. Truit 

L fLAVOR j, 1 



pour la culture. Le marchand peut aussi s'attendre à une ample mois- 
son de ventes pendant l'année qui va suivre. Qu'il fasse comme le cul- 
tivateur ; qu'il sème pour récolter. 

Complétez sans retard votre stock pour ne pas manquer de ventes et 
n'oubliez pas qu'il est des articles dont vous ne pouvez vous passer 
sans nuire à vos affaires. 

EN VOICI TROIS : 



Essences Culinaires de Jonas, 
Moutarde Française de Jonas, 
ïernis Militaire de Jonas, 

qui se vendent toujours, se vendent rapidement et se vendent facilement. 
Pas de perte de temps pour les offrir à la clientèle. Il suffît qu'elle 
sache que vous les avez en magasin pour vous les demander. 

Toutes les ménagères les connaissent. 

Depuis QUARANTE ANS qu'elle existe sur le marché canadien, la 
• MARQUE "JONAS" a détrôné bien des marques et aucune autre mar- 
que n'a pu la remplacer. 

Mettez donc en stock les produits "JONAS" qui ont résisté avec un 
succès toujours croissant à l'épreuve du temps. 

Le magasin qui ne vend que des produits réputés, de confiance, est lui- 
même un magasin réputé et digne de confiance. 

HENRI JONAS & CIE, 

MONTREAL. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



LE PRIX COURANT 



3 



Aussi hygiéniques que délicieuses 



On ne peut pas trouver une marchandise de vente courante 
qui soit plus attrayante et corresponde d'une manière pins 
satisfaisante aux exigences de la clientèle que 



Les Fèves 



Cuites au 
Marque 



Four, 
Simcoe 



LES MÉTHODES DE CUISSON sont de beaucoup supé- 
rieures à celles usité. s. dans les ménages, et les ingrédients 
employés à la préparation des Fèves Cuites au Four, de la 
Marque Simcoe, sont les meilleurs qui soient sur le marché. 

Les épiciers de premier ordre mettent en stock les marchandises 
de première qualité. Les profits qui en découlent dépassent 
tout ce qu'on en peut attendre. 

Il est temps de constituer un stock pour 
le commerce d'hiver. 



Dominion Canners, Limited. 

HÂ.MILTON, - - - CANADA. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



II est inutile de vous tourmenter 



à propos de vos profits qui ne sont pas aussi forts 
que vous l'espériez. Vous pouvez compenser un 
manque de profit en nous écrivant un mot. Cela 
ne vous coûtera qu'un sou et vous vous mettrez en 
relation avec une Maison qui offre au commerce 
des marchandises se vendant rapidement et avec 
profit, et cela en tout temps, 

COMME, PAR EXEMPLE, 

Le macaroni de la ltiarque"Or$enigo." 

Garanti parfaitement frais, très hygiénique et appétissant. 

25 BOITES D'UNE LIVRE POUR $2.10. 



Nous avons encore d'autres propositions à vous faii-e. 
Prenez des renseignements. - 

ÉCRIVEZ IMMÉDIATEMENT. 




Spécialités en Produits Italiens. 



TORONTO, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



5 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement ies marques spéciales de marchandises dont Ici maisons, indiquées en caractère 
noirs, ont l'agence ou la représentation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-mêmes. Les prix indiqués le sont 
d'après les derniers renseignements fournis par les agents, représentants ou manufacturiers eux-mêmes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
i, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. .. .0.35 
Chocolat à la Vanille, 

bte de 6 lbs 0.44 

German's Sweet, bte 

de 6 lbs 0.26 

Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, i, 1 et 5 

lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte 
de i lb., bte de 12 
lbs., Ex. sac de 6 

lbs 0.32 

Chocolat sucré, Ca- 
racas bte de 61bs.o.32 
Falcon Cocia (Soda 
chaud ou froid), btes 

de 1 lb 0.34 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

5 noués ensemble 3.00 

Chocolat sucré, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montréal. 

BRODIE & HARVIE 
Farines préparées de Brodie la doz. 

Red XXX pqts de 6 

Red XXX pqts de 3 lbs. 

Crescent pqts de 6 lbs. 

Crescent pqts de 3 

Superb pqts de 6 

Superb pqts de 3 




Registered 
Trade-Mark 



lbs. 
lbs. 
lbs. 



3-IO 
I.60 
2.90 
1.50 
2.70 
1 .40 



Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake .. .. pqts de 3 lbs. 1.60 
Griddle-Cake .. .. pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses contenant 1 doz. paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs., 20c chaque. 
LA CIE. C.-H. CATELLI, LIMITEE 
Montréal (.Canada) 

Pâtes Alimentaires de la marque Hi- 
rondelle. 

Vermicelle, Macaroni, Spaghetti, 
Coquilles, Petites Pâtes assor- 
ties, Graines de melon, Ani- 
maux, Etoiles, Alphabets, Al- 
phabets Middle, caisses de 25 

paquets de 1 lb o.oôi 

caisses de 25 lbs., en vrac .. .. 0.06 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 
50 paquets 4 lb 0.07 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 
10 lbs., en vrac o.oôi 

Lasagnes, caisses de 10 lbs., en 

vrac o.oôi 

L. CHAPUT, FILS & CIE. 
Montréal 

Thé Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10. 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10. i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15. i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30. i lb. 30 lbs. par cse 41c 




Thé Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. è lb. 30 lbs. par cse 21c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 
" DWlCJHT ^Sx Ç aisse ' 60 P a( l uet s de 1 



lb., $3.00. 

Caisse, 100 paquets de i 
lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. i lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO- 
DUITS AGRICOLES 
Montréal 

Lait Laurentia, 12 bout. 1 pinte. 1.20 
Lait Laurentia, 20 bout. 1 chop.. 1.20 
Crème Laurentia, 20 bout. I chop. 3.00 
WILLIAM CLARK 
Montréal 

Conserves La doz. 

Viandes assorties 2.00 

Compressed Corned Beef.. .. is 2.00 
Compressed Corned Beef.. ..- 2s 3.35 

Lunch Ham is 2.2s 

Lunch Ham 2s 3.00 

Ready Lunch Beef.. is $.00 2s 3.00 
Geneva Sausage. . .. is 2.50 2s 4.25 
English Brown.. .. is 1.90 2s 3.15 
Boneless Pigs Feet. is 1.90 2s 3.15 
Sliced Smoked Beef is 1.50 2s 2.50 



La manufacture du saindoux composé, 

EASIFIRST ~ 

est contrôlée, de l'état brut jusqu'au produit 
fini, par 

GUNNS, TORONTO, 

qui possèdent la seule raffinerie de saindoux 
existant au Canada. 

Cela explique 

Sa Qualité Uniforme 
et sa Saveur Douce. 

Il est blanc comme la neige 
Il est sans égal. 

Donnez un ordre maintenant à prix spéciaux. 

GUNN LÀNGL01S & CIE, Limitée 

MONTRÉAL, Qué. 




LE REMEDE POUR LA TOUX 



Ayant la plus grxnde vente au Canad i. 



Les rhumes sont guéris — 
les clients sont enchantés et 
les marchands font des profits 
par la vente du remède contre 
la toux qui obtient le plus 
grand succès au Canada, c'est- 
à dire le 

Sirop Mathieu 

Au Goudron et à l'Huile 
de Foie de Morue :-: :•: 

Les Poudres Nervines Mathieu 

soulagent immédiatement des 
maux de tête, des douleurs et 
des rhumes fiévreux. 

Ces deux articles ont Une 
grande vente. Tenez en un 
bon approvisionnement. 



LA ÇIE. J. L. MATHIEU, Propriétaire, 
SHERBROOKE, P. Q. 



: iîi<50UDRONvj; : . 

fi , f: ^; S ' w jjj 

llrOlÊDlMOKÉif 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



6 



LE PRIX COURANT 



PRODUITS DE GRANDE MARQUE 

Nous avons, dans le choix de nos agences, cherché à réunir les produits des 
meilleures marques. L'augmentation constante du volume de nos 
ventes démontre que nos clients et le public apprécient 
ce qui est bon, notamment : 



Le Cognac Cusenier du 

Château du Solençon : Une 
Eau-de-Vie vieillie en fûts — 
exquise. 

L es Liqueurs Cusenier aux 

Extraits Naturels de Fruits mûrs 
et de Plantes fraiches — La pre- 
mière marque du monde. 



Le Watson No. 10 — Le fa- 
meux Scotch Whisky, la vieille 
liqueur aux reflets d'or, au bou- 
quet recherché par les vrais 
amateurs. 

Le Vin Chevrier à l'Extrait 
de Foie de Morue — un vin riche, 
généreux, reconstituant pour les 



personnes affaiblies, épuisées ; 
approuvé par la Faculté de Mé- 
decine de Paris. 
L'Eau de Vichy du Chalet, 
de la Maison Robert, renommée 
pour ses remarquables propriétés 
médicinales. 



Assortiment complet dans les meilleures lignes d'Epiceries, Vins, Liqueurs et Provisions. 

LARUE & CLOUTIER, Limitée, Epiciers en Gros, 
246 RUE ST-PAUL, - MONTREAL. 

Téléphone: Main 3177. 



Roast Beef is 2.00 2s 3.35 

Ready Lunch Loaves,. Veau 

Jambon, Boeuf, assortis.. .. is 1.50 

Dito Is 2 - 6 ° 

Boeuf Bouilli is 2.00 

Boeuf Bouilli 2s 3-35 

Boeuf Bouilli 6s 13.00 

H 

h- . 

I 



i CLARK S 



MONTREAL >i" 




Pork and Beans, sauce tomates is 0.50 

Pork and Beans, sauce tomates is 0.50 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boîtes hautes 

sauce tomates 3s 1.25 




Pork and B eans, Plain 

Pork and Beans, plain .. .. 

Pork and Beans, Plain, boites 
plates 

Pork and Beans. boîtes hau- 
tes, Plain 

Pork and Beans, sauce Chili. 

Pork and Beans, sauce Chili. 




3s 1.00 



3s 
is 

2S 



1-25 
0.50 
O.ÇjO 



Pork and Beans, sauce Chili. 3s 1.00 

Ox Tongue \is 8.50 

Ox Tongue 2s 10.00 

Ox Tongue 2^s 12.50 

Jellied Veal 2s 3.00 

Gelées de Bouillon 2s 3.50 

Gelées de Bouillon 6s 10.00 

Pottel Méats La 1b. 

Ham, Tongue, Beef and Veal 

is 0.50 is 1.00 
Tongue, Ham and Veal .. .. is 1.20 

Veal anl Ham, pâtés is 1.10 

Pâtés de Foie is 0.90 

Pâtés de Foie is 1.35 

Soupes La diz. 

Chicken pqts 1.10 

Chicken qts 3.00 

Mulligatawnay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 

Consommé, Pois pq ts 100 

Dito qts 2.00 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermées hermétiquement.) 

is $1.00, 2s 1.95, 3s 3.00, 4s 4.00, 5s 5.00 
Plum-Pudding 
Anglais . . . is 1 .50 
Plum-Pudding 
Anglais . . . 2s 2.00 
Boeuf fumé en tran- 
ches "Inglass" is I.50 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" is 2.10 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" is 3.35 




J. M. 



; : ^0£TS 



DOUGLAS & CO. 
Montréal 

Bleus à laver 
La lb. 

"Bleuol," boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carrés. 15c 
"Sapphire," 

btes de 14 lbs. 
pqts de i lb. 

I2^C 

"Union," boîtes 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 



The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montréal. 
Sirops de Table. 

Marque "Crown". 

Quarts (700 livres) lb. 0.03! 

i quarts (350 livres) lb. o.03i 

i quarts (175 livres) lb. 0.03J 

Seaux de 38^ lbs. le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 2.40 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 2.75 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 2.65 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse,2.6s 
Canistres s Ibs^ 1 doz. à la caisse 3.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la cse 2.90 
Canistres 20 lbs., i doz. à la cse 2.85 

Marque "Beaver" (Goût d'Erable) 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 3.50 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 4.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 3.95 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 3.90 



LE PRIX COURANT 



ANNONCEZ VOTRE COMMERCE 



La Compagnie Dominion Messenger & Signal entreprend la livraison 
d'Echantillons de Produits Alimentaires — Essences — Remèdes Paten- 
tés - Catalogues — Journaux Hebdomadaires et Quotidiens — Magazi- 
nes — Cartes — Annonces et Prospectus. 

Opérant dans toutes les grandes villes de l'Est du Canada ainsi qu'à 
Winnipeg, Victoria et Vancouver, cette Compagnie est à même de vous 
servir comme aucune agence de distribution ne peut le faire. 
L'année dernière, la Compagnie Dominion Messenger & Signal a distri- 
bué une grande quantité de matière à publicité, de matière imprimée et 
d'échantillons que toutes les autres agences de distribution ensemble. 
Si vous avez quoi que ce soit à distribuer, en quelque endroit que vous 
désiriez que la livraison soit faite, vous ferez bien de nous consulter. 
Adressez-vous à notre Département des Contrats. 



Dominion Messenger & Signal Co. 

LIMITED. 



SAVEZ- VOUS OU ACHETER CE DONT VOUS AVEZ BESOIN? 



Il ne se passe guère de semaine sans que plusieurs abonnés ne nous demandent où ils peuvent se 
procurer quelque article dont ils ont besoin et qu'ils ne savent où acheter. 

Comme nous l'avons maintes fois répété " Le Prix Courant >' est entièrement à la disposition 
de ses abonnés pour tous les services qu'il peut leur rendre . 

Rien ne nous est plus agréable que de leur faciliter les affaires, aussi nous empressons-nous de ré- 
pondre gratuitement à toute demande de ce genre, 

Nos abonnés qui auraient besoin d'un renseignement à ce sujet n'ont qu'à Détacher le Cou- 
pon ci-dessous, le remplir et nous l'envoyer. 



LE PRIX COURANT, 80, Eue St-Denis 



Téléphone Main 3414 



Rues St-François-Xavier et St-Sacrement 
MONTRÉAL, Qué. 



Rues Scott et Wellin gtcn 
TORONTO, Ont. 



MONTREAL 



LE'PRIX COURANT 



Service des Abonnés 



80, HUE ST-DENIS 
MONTHEAL 



DATE. 



1911 



VEUILLEZ ME DIRE OU JE PUIS ACHETER 



NOM 



ADRESSE 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



Système de comptes Keith, 
Nouveau Modèle 1911. 




Fonctionne aussi commodément 
qu'un bureau à cylindre. 



Cessez de Conjecturer ! 

A la fin de la journée, êtes-vous sûr que rien n'est 
sorti de votre magasin sans avoir été porté en compte, 
ou bien faites-vous des oonjectures à ce sujet ? 

Avec le Système de Livres Keith, vous en seriez 
Sûr — car il empêche les oublis de mise en compte. 

Si vous employez la vieille méthode du Journal et 
du Grand- Livre, vous ne savez jamais, vous conjectu- 
rez seulement que vous n'a ez rien omis dans vos 
comptes. 

Si vous employez des systèmes à feuillets détacha- 
bles, vous ne pouvez que faire des conjectures au sujet 
du temps et de l'argent que vous perdez du fait des 
comptes mélangés, du report de comptes qui ne sont 
pas dus, et de la perte des feuillets. 

Vos comptes sont-ils bien protégés contre le feu, ou 
bien avez-vous supposé que vous seriez favorisé de la 
fortune et que vous n'auriez jamais d'incendie ? 

ACHETEZ UN SYSTÈME KEITH 




Une seule écriture. 

Classement automatique. 

A l'épreuve du feu. 



et mettez-vous en sécurité, comme les marchands cités ci-dessous, qui tous ont eu des incendies qui ont détruit leurs magasins et leur 

stocks, mais dont les comptes ont été sauvés. 

Voici leurs noms : 
D. D. BOWERS, Liberty Center, Ohio. 
W. D. DICKEY & SON, Springfield, Mass. 



GUSTAVE KRATZIG, Pittsburg, Pa. 
A. F. BENDER, Cumberland, Md. 



J. KUMMER &CO., Urichsville, Ohio. 
THOS. H. CARROLL, Hartford, Conn. 



Cessez de faire des conjectures — écrivez immédiatement pour renseignements complets. 

THE SIMPLE ACCOUNT SALESBOOK CO., Fremont, ohio et 

Seuls Manufacturiers. Manufacturant aussi des livrets à souche pour comptoirs de magasins. Hartford, Conn., E.U.A. 

4000 Rue Dépôt. 

VICTOR ARCHAMBAULT, gérant des agences pour le Canada, Sherbrooke, Que. 



Empois de buanderie La lb. 

No i Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. o.oôi 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lbs. o.o6è 

No 1 Blanc, barils 0.06 

Canada Laundry (cse de 40 lbs) o.osJ 
Silver Gloss, btes à coulisses, 6 lbs. 0.074 
Silver Gloss, Canistres de 6 lbs. o.07i 
Kegs Silver Gloss gros cristaux 0.06J 
Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 
quets chromos de 1 lb 0.07 

Benson's Satine, cartons de I lb. 0.07 

Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.05! 
Benson's Enamel par caisse de 

40 lbs 3.00 

Benson's Enamel par caisse de 

20 lbs 1.50 

Celluloïd 
Boites contenant 45 cartons, par 

caisse 3.60 

Empois de cuisine 

(Boites de 20 lbs., ic en plus par livre). 
W. T. Benson's & Co., Celebrated pre 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs O.07 

Canada Pure Corn Starch 

Boîtes de 40 lbs 0.04Î 

N. K. FAIRBANK COMPANY, 

Montréal 

Prix du Saindoux 
^jfl ^L ' i Jii& ffîb*. Composé, Marque 
BOAR'S HEAD. 
Tierces. .. lb. o.ioi 
' Demi-quarts, lb. o. loi 
Tinettes 60 lbs. 

lb o.ioi 

Seaux en bois, 20 lbs 2.13 2.18 

Chaudières, 20 lbs 2.03 2.08 

Caisses, 3 lbs o.nf 

Caisses, 5 lbs o.ni 

Caisses, 10 lbs 0.118 






E. W. GILLETT COM- 
PANY, LIMITED. 
Toronto, Ont. 

AVIS.— 1. Les prix cotés dans cette liste 
■ont pour marchandises aux points de 
distribution de gros dans Ontario et. 
Québec, excepté là où des listes spécia- 
les de prix plus élevés sont en vigueur, 
et ils sont sujets à varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boîtes 36 paquets à 
5c ... la boîte $1.15 

Lessive en Poudre de 

Gillett. 

La cse 

4 doz. à la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus 3.35 
Poudre à Pâte "Magic" 
Ne contient pas d'alun. 

La doz. 




6 doz. de 




5c. . 


. $0.50 


4 doz. de 


4 


oz. . 


. 0.75 


4 doz. de 


6 


oz. . 


. 1.00 


4 doz. de 


8 


oz. . 


. 1.30 


4 doz. de 


12 


oz. . 


. l.«0 


2 doz. de 


12 


oz. . 


. 1.85 


4 doz. de 


16 


oz. . 


. 2.25 


2 doz. de 


16 


oz. . 


. 2.30 


1 doz. de 


2J 


lbs. . 


. 5.00 


i doz. de 


5 


lbs. . 


. 9.60 


2 doz. de 


6 


oz. ) 


à 


1 doz. de 


12 


oz. \ 


la Cse 


1 doz. de 


16 


oz. ) 


$6.00 


canistres seulement. 






2.85 



Remise spéciale de 5% accordée sur les 
commandes de 5 caisses et plus de la 
Poudre à Pâte "Magic"- 



Soda "Magic'* <z> La cse 

No. 1 caisse 60 pqts de 1 lb . . . 2.85 
5 CtiisSGs • 2.76 
No. 2 caisse 120* pqts de % ' lb ' . » 2.85 
5 caisses 2.75 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. 
et 60 pqts. de l lb. 

5 caisses 2.75 

No. 5 caisse 

100 pqts. de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2.80 

Crème de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

i lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) .... $1.00 
+ lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) .... 2.00 
La cse 

4 doz. pqts., \ lb. . . 

2 doz. pqts., Jlb... 

i lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (4 doz. dans la 
caisse) 2. 20 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (3 doz. dans la 

caisse) 4.10 

La lb. 

5 lb. canistres carrées (V 2 doz dans 

la caisse) 0.33 

10 lb. boîtes en bois 0.30J 

25 lb. seaux en bois 0.30J 

100 lb. barils °- 28 * 

\ 360 lb. barils 0-28 




{ a t S fs° r " ) ?8 ° 



LE PRIX COURANT 




Les goûts ne sont pas à discuter! 
Certains fumeurs préfèrent le tabac 
en palettes au tabac haché— Soyez 
prêts à satisfaire leur désir, offrez- 
leur le 

Tabac à Fumer 

EN PALETTES 



Il est garanti.- Les feuilles de tabac 
sont pressées ensemble si ferme- 
ment, que le SHAMROCK se con- 
serve toujours frais. 

i 

i 

The Empire Tobacco Co. 

SUCCURSALE DE 



IMPERIAL TOBACCO CO.of Canada Limited 



10 



LE PRIX COURANT 




GUNN. LANGLOIS & Cie., Limitée 
Montréal 

Prix du saindoux 
composé, marque 
EASIFIRST 

Tierces 0.9* 

Tinettes 60 lbs. 0.09I 

Seaux en bois, 20 lbs 2.00 

Chaudières, 20 lbs • • l 8 S 

Caisses, 3 lbs }£■ I °* 

Caisses. 5 lbs b. o.ioi 

Caisses, 10 lbs 1b. o.ioi 

Pains moulés d'une livre 0.11 

HUDON, HEBERT & Cie, Limitée, 
Montréal 

Savon "Bon Ami". 

Caisse de 3 doz la doz. 1.19 

En lots de 5 grosses .. la grosse 13.40 

Pâtes Alimentaires 
Macaroni, Vermicelle. Spaghetti, 
Nouillettes, Coquillettes, Alpha- 
bets, Pâtes assorties, Coudes, 
Paquets d'une livre ou vrac, 
caisses 25 livres. 

en pqts en vrac 

Marque "Gazelle" .. .. lb. o.oôè 0.00 
Marque "Talbot Frères" lb. 0.07$ 0.07 
Marque "A. Courtine & Cie" 

lb. 0.07^ 0.07 
F. O. B. Montréal. — Net 30 jours. 

Produits de la maison Talbot Frères, 
Bordeaux. 

Pois Verts Français, cses 100 btes de 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 



La cse 

Extra Fins 17.00 

Fins 16.00 

'Mi-Fins 12.00 

Moyens 11.00 

Petits Pois 10.00 

Champignons Français, cses 100 btes 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 

Extra $21.00 

Premier Choix 19.00 

Choix 17.00 

Hôtel 13-00 

Olives Espagnoles Queen. 

La doz. 

Bouteilles 64 oz., caisses h doz... $8.75 
Bouteilles 36 oz., caisses 1 doz... 5.00 
Bouteilles 20 oz., caisses 1 doz... 3.50 
Bouteilles 10 oz., caisses 2 doz... 2.10 
Huile d'Olive Extra surfine, bouteilles 
craquelées. , 

La cse 

Caisses 12 litres $8.50 

Caisses 12 demi-litres 6.00 

Caisses 24 quarts de litre 7.00 

Huile d'Olive Extra Surfine, en canis- 
tres La cse. 

Caisses 48 canistres d'un huitième 

de gallon $16.00 

Caisses 24 canistres d'un quart de 

gallon 15.00 

La canistre 

Caisses, 12 canistres d'un demi- 
gallon 13.80 

Caisses 6 canistres d'un gallon.. 13.50 

Produits de la maison Alexander Cairns 
& Sons, Paisley, Ecosse. 

En flacons de verre de I lb., fermeture 
hermétique patentée, caisse de 2 doz. 

Confitures de Fraises, Framboises, Cas 
sis, Gadelles Rouges, Groseilles, Abri- 
cots, Pêches, Reine-Claude (Green- 



gage), Prunes de Damas (Damson), 
Prunes, Framboises et Gadelles as- 
sorties, la doz $2.10 

Marmelade d'Orange Ecossaise, 

caisse de 2 doz 1.50 

Home-made Orange, Tangerine 

Orange, Abricots, cse de 2 doz. 2.00 

Pêches cse de 2 doz. 2.10 

Figues et Citrons, Gingembre, Gin 
gembre et Ananas, Figues Ver- 
tes et Gingembre, Ananas, cse 

de 2 douzaines 2.25 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 
Cigarettes. Le 1,000 

Richmond Straight Cut 11.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlète 8.50 

Old Julge 8.50 

New Light (tout tabac) 8.50 

Sub-Rose Cigarros (tout tabac). 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5.75 

Dardanelle (Turques) ordinaires 12.25 
Dardanelle (Turques), bouts en 

liège ou en argent 12.50 

Murad (Turques) bouts en papier. 12.00 
Moguls (Egyptiennes), bouts pa- 
pier ou liège 12.00 

Yildiz (Egyptiennes) 15.00 

Yildiz Magnums (Egyptiennes), 

bouts en papier, en liège ou en or 20.00 

Gloria 5.75 

Empire Navy Cut 8.00 

Old Chum 8.00 

Gold Crest 6.00 

Columbia (tout tabac) 11.00 

Niobe (Turques) 8.00 

Hassan (Turques) 8.50 




COLD DUST 

épargne du labeur à vos clientes par sa puissance de nettoy- 
age, et la publicité en faveur de Gold Dust vous épar- 
gne du travail par son influence sur les ventes. L'une a 
autant de pénétration que l'autre. De même que Gold 
Dust pénètre dans tous les coins et recoins du ménage à 
la recherche de la saleté, de même la publicité en faveur 
de Gold Dust pénètre dans toutes les parties du pays, 
à la recherche des clients, et les envoie à votre magasin. 



LE PRIX COURANT 



II 




Les Connaisseurs 

APPRÉCIENT LES CÉLÈBRES 

PIPES "PETERSON" 

Tous les marchands de tabac soucieux de leur 
réputation devraient avoir cette marque en magasin . 

Seule et unique maison au Canada réparant et fabri- 
cant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propriétaires des 

MARQUES BIEN CONNUES 




Seuls dépositaires des Tabacs et Cigarettes 
de la Régie Française. 



GENIN, TRUDEAU & CIE 



22 RLE NOTRE-DAME OUEST, 



MONTREAL. 



Les Marchandises de Rowat se Vendent ! 

LE CHOIX DES CONNAISSEURS ! 

Soignez votre client difficile en lui offrant 

PICKLES DtC ROWAT 

J^A. SAUGES de: paterson 

Ce sont des marchandises de qualité qui ne manquent jamais de donner satisfaction. 



R©WAT & e©. 



GLASGOW, 
ECOSSE. 



Distributeurs Canadiens : — Québec, Ontario, Manitoba et le Nord-Ouest, Snowdon & Ebbitt, 325 Edifice Coristine, Montréal 
Halifax, N. E., F. K. Warren ; St-Jean, N. B., F. H. Tippett & Co.; Vancouver, C. A., C. E. Jarvis & Co. 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

LIMITÉE, 

A cause'de sa clientèle nombreuse et choisie, disposer* 

AVEC AVANTAGE 

De toutes les consignations qui lui seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Remise est toujours faite sans délai. 

Adressez : La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

21-23 RUE ST-PIERRE, MONTREAL. 
Tal. Bail Main 3152—4619. 



PAPIER 



POUR 



MIMEOGRAPH 

Demandez à votre Libraire 
la rr arque "Northern Mills," qualité 
supérieure pour PAPIER A 
COPIE. 

Manufacturée par la 

Compagnie des Moulins 

DU NORD 
278 rue St-Paul, Montréal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



12 



LE PRIX COURANT 



Il n'y a pas de profit stable là où il n'y 
a pas de réputation durable. 

Les profits peuvent affl -.ter quelque temps, même 
quand le marchand tient des marchandises de se- 
cond ordre, nuis les épiciers avisés ne se soucient 
guère d'un succès passager. lia recherchent la 
clientèle qui en vaut la peine — la clientèle profita- 
ble, et ils ne peuvent s'assurer cette clientèle qu'en 
tenant des marchandises de première qualité, de 
haute catégorie. grande majorité des épiciers 
préfère les 

BISCUITS CHRISTIE, 

parce qu'elle se rend compte de ce que signifie la 
réputation Christie. 

les Biscuits Christie font vendre J'Ius qne des Biscuits. 

Christie Brown & Co., Limited, 

TORONTO. 



Gaspillez-vous 
Votre Energie ? 



S'il est profitable de pousser la vente d'un ar- 
ticle, il est profitable de le faire dans un certain 
but, et en vue d'obtenir une clientèle permanente 
plutôt que de faire un profit temporaire. Si la 
demande pour un article quelconque cesse quand 
vous cessez de pousser sa vente, vous avez gaspil- 
lé 95 pour cent de votre énergie. 

Vous ne gaspillez nullement votre énergie 
en recommandant ces Poissons, parce que les per- 
sonnes qui en achètent une fois, en achèteront de 
nouveau. Le mérite intrinsèque de ces deux arti- 
cles vient à l'appui du plus haut éloge que vous en 
puissiez faire. 



SARDINES 

l& l'Huile d'Olive» Pure.) 
MARQUES 

11 Albatross 11 
11 Ambrosia " 

Préparées par 

OLSEN <V KLEPPE 

Tavanger, Norvège. 

La Plu» Fine Qualité Unique- 
ment. 

A.P. TIPPET & Co., Agents. 



(Moir, Wilson & Co.,) 

Rien de supérieur n'est prépa- 
ré. 

C'est la spécialité de 

Moir, Wilson & Co., 

ABERDEEN. 

Poisson Beau et 
Gras. 

'Parfaitement Séché) 



Artlrjr P. Tippsi g 

Seuls Agents, 



Ne tardez pas à commander 
votre stock de 




pour l'Automne. 

VERRET, STEWART & CO., LiaM 



Commerçants en Sel. 



MONTRÉAL. 



SODA A PATE 



"COW BRAND " 

Plus fort et plus pur que tout autre Soda en 
paquet ou en vrac, toujours uniforme et entière- 
ment digne de confiance. 



DWIGHTS 



Pur 




Garanti 



BAKING SODA 



La garantie de la ménagère repose sur la 
réputation des manufacturiers. 

La garantie de profit pour l'épicier repose sur 
la popularité du Soda à Pâte "Cow Brand", 
auprès de la ménagère. 

Churdl & Dwight, Limited 



Manufacturiers, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 



*3 



Saindoux Composé 



AI M C 

Reconnu comme le meilleur 
sur le marché. 

Il n'en existe pas qui ait un 
goût plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 



THE 

LAING PAGKING & PROVISION GO. 

LIMITED 
Rue Mill, MONTREAL. 



LE SEUL SEL 




WINDSOR 

SAIT 




que vous puissiez garantir 
absolument pur et t xempt 
d'adultération, de gravier 
ou d'amertume est le 

Sel 

Windsor. 

Presque tout le monde 
l'emploie de préférence à 
tout autre sel. 



THE CANADIAN SALT CO., LIMITED 



WINDSOR, 



ONTARIO. 



Pall Mail (Turques) 18.50 

Capstan (importées) 12.00 

Tabacs à cigarettes. La lb. 

Puritan et B. C. No 1 .. .. 1/12S 1.00 

Sweet Caporal 1/13S 1.15 

Athlète 1/12S 1.05 

Derby, boîtes fer-blanc .. .. i lb. 0.95 
Tabacs coupés. La lb. 

Old Chum ios 0.79 

Lord Stanley, Tins i lb 1.05 

Meerscha...n 10s 0.79 

Athlète Mixture, Tins i et \ lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina .. .. 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .. .. 0.82 

Old Virginio, pqts i et 1 lb 0.72 

Duke's Mixture ( Granulated), 

i/ios Bags 5 lbs. carton .. .. 0.85 
Bull Durham. 

1/10 bags, 5 lbs. carton 1.25 

1/16 bags, 5 lbs. carton 1.25 

Old Virginia, pqts. è et 1 lb 0.72 

Old Virginia, pqts. 1/16 lb 0.72 

Snap pqts. 1/12 et 1/6 lb 0.48 

Calabash Mixture, tins i et 1 lb. 1.15 

Calabash Mixture, tins 4 lb 1.20 

Calabash Mixture, tins i ib 1.35 

Capstan Navy Cut (importé) tins 

i lb. Médium et Fort 1.33 

Capstan Mixture (importé) tins 

i lb. Médium 1.33 

Pride of Virginia (importé) tins 

1/10 lb 1.33 

Old English Curve Cut (impor- 
té) tins 1/10 lb 1 .33 

Tuxedo (importé) tins 1/10 lb. . 1.35 

Lucky Strike (importé) tins 1/10 1.33 
Rose Leaf (importé, à chiquer) 

pqts. 1 oz 1.22 

Tabacs en palettes, (importés) La lb. 

Piper Heidsieck 1.20 



Tabacs en poudre La lb. 

Copenhagen en boîtes 1/12 lb. .. 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch). 
Tabacs à chiquer. La lb. 

Moose bars 5i cuts to the lb. .. 0.40 

Moose us 0.40 

Snowshoe bars, 6è cuts to the lb. 0.43 
Stag 5 1/3 cuts to the lb. i Butts 

12 lbs., boîtes 6 lbs 0.38 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s o'44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll 7is 0.56 

Tabacs à fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 



7s 0.50 
6s 0.45 
La lb. 

8s 0.59 
0.70 
0.78 



9s 

IOS 



Ivy 

Shamrock 

Tabacs hachés. 

Great West (Sac) 

Regai, cube cut, en boîtes 
Taxi Crimp, cut. boîtes . . 

HENRI JONAS & CIE, 
Montréal 
Extraits Culinaires. 

1 oz. Plates. Triple concentré 

2 oz. Plates. Triple concentré 
2 oz. Carrées. Triple concentré 
4 oz. Carrées. Triple concentré 
8 oz. Carrées. Triple concentré 

16 oz. Carrées. Triple concentré 
2 oz. Rondes. Quintessence.. 

Quintessence. . 
Quintessence. . 
Quintessence . . 
Quintessence. Bou- 
chons émeri 3.50 

Carrées. Quintessence. Bou- 



2} oz. Rondes. 

5 oz. Rondes. 

8 oz. Rondes. 

4 oz. Carrées. 

8,oz. 



La doz. 

0.80 
1.50 
r-75 
300 
6.00 
12.00 
i-75 
2.00 
3-5o 
6.00 



chons émeri 7.00 

2 oz. Anchor 1.00 

4 oz. Anchor 1 .75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1.25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4.25 

1 oz London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits à la livre de .. $1.00 à 3.00 
Extraits au gallon de .. $6.00 à 24.00 
Mêmes prix pour extraits de tous fruits-. 

Motarde Française. La grosse 

2 doz. à la caisse. 

Pony 7-SO 

Médium 10.00 

Large 12.00 

Sma'.i 7.00 

Tumblers 10.80 

Egg Cups 12.00 

No 67 Jars 12.00 

2 doz. à la caisse. 

Muggs 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. à la caisse 

No 64 Tars 15. 00 

No 65 Jars 18.00 

No 66 Jars .. .. 21.00 

No 68 Jars 15.00 

No 69 Jars 21 .00 

Vernis à chaussures. La doz. 

1 doz. à la caisse. 
Marque Froment 0.73 



14 



LE PRIX COURANT 



Marque Jonas 0.75 

Vernis Militaire à l'épreuve de 

• l'eau 2.00 

The LAING PACKING & PROV. Co., 
Montréal, Canada. 

PO * 




Lard en Baril Marque "Anchor" 
Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 24.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess è brl 12.00 

Lard du dos, Canada Short Cut, 

brl. 45/55 22.50 

Lard du dos, Canada Short Cut, 

* brl H.50 

Lard pesant Brown Brand, dé- 
sossé, tout gras, brl. 40/50.. .. 22.50 
Lard clair, tout gras, du dos très 

pesant, brl. 40/50 24.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35 •• •• 20.50 

Lard de flanc, pesant, brl 22.00 

Lard à fèves, (petits morceaux, 

niais gras), brl 16.50 

Pickled Rolls, brl. .. .. .. .. .. 22.00 

Saindoux Composé Raffiné, choix 
Marque "Anchor". 

Tierces, .375 lbs lb. o.ooè 

Boites, 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 0.09I 

Tinettes. 50 lbs. net (Tinette 

imitée) 0.09I 

Seaux de bois 20 lbs. net.. $2.00 0.10 
Seaux de fer-blanc 20 lbs.$i.87i 0.09I 



Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs., en 
caisse, bleu 0.10 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en 
caisse, bleu o. 10J 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisses o.ioi 

Briques de saindoux composé, 60 

lbs., en caisse, pqts. 1 lb 0.10$ 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs o.ni 

Boites, 50 lbs., net, (doublure 
parchemin) O.lli 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 
tée) .. o.iiî 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin $2.40 0.12 

Seaux en fer blanc, 20 lbs. 
brut $2.27i o.ni 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisse, Rouge 0.12 

Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisse, Rouge 0.12! 

Caisses 3 lbs., tins, 60 lbs. en 
caisse, Rouge 0.12^ 

Saindoux en carré d'une livre, 

60 lbs. en caisse 0.12J 

Viandes fumées. 

Jambons: Première qualité. 

Extra gros, 28 à 45 lbs o.nè 

Gros, 20 à 28 lbs 0.14Ï 

Moyen, 15 à 19 lbs 0.17Ï 

Petits, 12 à 14 lbs 0.17Î 

Jambons désossés, roulés, gros, 

16 à 25 lbs o. 17 

Jambons désossés, roulés, petits, 
9 à 12 lbs. o. 19 

Bacon de Laing, à déjeuner, 

sans os, choisi 0.16J 

Bacon de Brown, à déjeuner, mar- 
que anglaise, sans os, épais .. O.15J 

Bacon de Laing, Windsor, dos 




Résumé des Règlements concer- 
nant les terres du Nord- 
Ouest Canadien. 

TOUTE personne se trouvant le seul chef d'un 
famille, ou tout individu mâle de plus de 1 
ani, pourra prendre comme homestead un quart de 
section de terre disponible du Dominion, au Manito- 
ba, à la Saskatchewan ou dans l'Alberta. Le postulant 
dtvra ae présenter à l'agence ou à la sous-agence des 
terre» du Dominion pour le district. L'entrée par 
procuration pourra être faite à n'importe quelle 
agence, à certaines conditions, par le père, la mère8 
le fils, la fille, le frère ou la sœur du futur colon. 

Devoirs.— Un séjour de six mois sur le terrain et 
la mise en culture d'icelui, chaque année, pendant 
moi* ans. Un colon peut demeurer à neuf milles 
de son homestead, sur une ferme d'au moins 85 
•créa, possédée uniquement et occupée par lui ou 
par «on père, sa mère, son fils, sa fille, son frère ou 
sa sœur. 

Dan» certains districts, un colon dont le» affaires 
vont bien, aura la préemption sur un quart de sec- 
tion se trouvant à côté de son homestead. Prix, $3.00 
l'acre. 

Devoir»— Il devra résider six mois chaque année 
pendant une durée de six ans à partir de la date de 
l'entrée du homestead (y compris le temps requis 
pour obtenir la patenie du homestead) et cultiver 
cinquante acres en sus. 

Un colon ayant forfait ses droits à son homestead 
et ne pouvant obtenir une préemption, pourra 
acheter un homestead dans certains districts. Prix 
I3.00 l'acre. 

Devoirs — Résider sur son homestead «ix moi» 
chaque année pendant une durfe de trois ans, cul- 
iver 50 acres et bâtir une maison valant $300. 

W. W, CORT, 
Sous-ministre de l'Intérieur 
N. B.— La publication non autorisée de cette an 
nonce ne sera pa» payée. 



Dain POUBOISBAUXtit le "Cottam 
1 Seed" fabriqué d'après aix brevets. 
Marchandise de confiance ; rien ne peut l'ap- 
procher comme valeur et comme popularité. 
Ches tou» les fournisseur» de gro». 



Mince Meat de 

CLARK 

Absolument pur, fait des 
meilleurs fruits et épices 
de choix. 

Sceaux de 5 lbs à 85c lbs. 
Boîtes de ls à 5s 
et 

Marque "INCLASS" 

(1 seule grandeur) 

Vendu dans tout le Canada ; 
Il doit donc être bon. 



t 

Manufacturier des 

Soupes Concentrées 

Renommées de la Marque 
" CHATEAU " 




pelé 0.17 

Jambons de Laing, choisis "Pi- 
que-Nique", 7 à 10 lbs 0.12» 

Petit bacon roulé, épicé, désos- 
sés, 8 à 12 lbs o.ni 

Bacin choisi, Wiltshire, côté 50 

lbs 0.18 

Cottage Rolls 0.17 

Saucisses fumées. 

Bologna (Bondon de Boeuf). .. 0.-06 

Bologna (Enveloppe cirée) .. .. 0.06 

Brunswick (Beef Middles) .. .. 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et lan- 
gue) doz. 1.10 

Saucisses fraîches 
Saucisses de porc (tripes de porc) 0.07^ 
Saucisses de porc (tripes da mou- 
ton) .. 0.08 

Petites Saucisses de porc (pur 

porc ) o. 15 

Saucisi es Cambridge (paquets de 

1 lb.' 0.09 

Saucisi es de fermier 0.12 

Chair à saucisses (seaux de 20 

lbs.) 0.07* 

Boudin blanc 0.07 

Boudin noir 0.08 

AGENCES 
LAPO *TE, MARTIN & CIE, LTEE, 
Montréal 
Légumes. 
Petit -, Pois Importés "Soleil" 

Sur E: tra Fins .. .. 100 boites 15.50 

Extra r ins 100 " 15.00 

Très I ns 100 " 14.00 

Fins 100 " 12.50 

Demi-f îs 100 " 1 1 .00 

Moyem No 2 100 " 9.50 

Moyen No 3 100 " 8.75 



-Le Comptoir Mobilier- 

FRANCO-CANADIEN 

Société à Charte par Actions 

117=119 Rue Craig Ouest, - ■ Montréal 

■■■■■ PHONE MAIN 6892 *—^*—^m 

Le Comptoir Mobilier Frauco Canadieii 

Est ouvert à toute personne dé- 
sirant contracter un emprunt 
sur effets mobiliers ou mar- 
chandises livrées à nos entre- 
pots, sans s'exposer à payer 
des taux usuraires et ruineux. 
L'honorabilité des fondateurs 
et directeurs du Comptoir cons- 
titue la meilleure garantie des 
emprunteurs. 

La Cie. achètera à des prix rai- 
sonnables et défiant toute con- 
currence, tous objets ou mar- 
chandises non-périssables, en 
réservant au vendeur l'option 
de rachat dans un temps déter- 
miné. 

Le Com ptoir Mo bili er Franco-Canadien 

Fait des avances d'argent sur 
tous objets ou marchandises 
non périssables, ayant une va- 
leur commerciale et déposés 
aux bureaux de la Société. 
La Société se charge de la Ven- 
te par Encan de toutes mar- 
chandises et possède des En- 
trepots et Magasins Généraux 
pour la Vente à Commission de 
tous articles et effets mobiliers 
confiés à la Société pour cette 
fin. 



LE PRIX COURANT 



15 



UN ALIMENT DE LUXE 

EST ACHETE POUR SA QUALITE. 

La farine, la viande, le sucre et le sel sont des 
nécessités de ■vente courante : mais les pickles, 
les condiments et les sauces sont des aliments 
de luxe. 

(J Personne n'achète ces articles de luxe, sauf pour 
donner un meilleur goût aux aliments, et aiguiser 
l'appétit. Aussi, si la qualité ne plaît pas, les or- 
dres ne se renouvelleront pas. 

Les * 57 Variétés " HEINZ, 

PURS PRODUITS ALIMENTAIRES 

sont approuvées par le public depuis quarante 
ans et leur popularité augmente. Leur qualité 
supérieure en est la raison. 

(J Les Produits Heinz sont exempts de Benzoate 
de Soude et de toutes autres drogues. Ils sont 
d'une vente sûre et garantis plaire à vos clients, 
sinon l'argent est remboursé. 

H. J. HEINZ COMPANY, 

Membres de l'Association Américaine d'Encouragement à la 
Pureté des Produits Alimentaires. 



HOMARD HOMARD HOMARD 

Nous venons de recevoir des Conserves de Homard de la 
Marque QUAKER, empaquetage I y I I . 
Leur qualité est exceptionnelle. Ecrivez- nous avant de pla- 
cer vos commandes. 

MATHEWSONS' SONS, 

EPICIERS EN GROS- 202 rue McGill, Montréal. 

Téléphone, Main 3686. 



VOTRE CLIENTELE DIFFICILE 

pi ut préférer un Sucre avant un certain grain : 

FIN, MOYEN OU GROS, 

Votre marchand peut vous fournir du 

SUCRE GRANULE ST. LAWRENCE 

dans les grains de toute grosseur convenant à vos demandes spéciales. 
C'est là une chose qu'il est important que vous sachiez. 

The St. Lawrence Sugar Refining Co., Limited 

MONTREAL Qoé. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Le Sucre q ui a subi l'épreu ve du temps. 




Sucre Extra Granulé 

Manufacturé pour la première fois en 1854 par John 
Redpath, et, aujourd'hui, dans la Raffinerie de Sucre la plus 
vasti et la mièux outillée du Canada. 

Nous nous faisons un point d'honneur de ne produire que 
le meilleur sucre. Nous cesserons les affaires quand nous 
cesserons de le produire. 

Tous les Epiciers qui ont souci d'avoir la clientèle la 
meilleure et la plus permanente donmront la première plac^ 
au Sucre Redpath. 

Jaune d'or en Poudre, PARIS LUMPS 

en boites de 100, 50 et 25 
Extra Moulu, Ibs, et en cartonnages 

"Red Seal" à l'épreu- 
Extra Granulé. ve de la poussière. 

The Canada Sugar Refining Company, 

^LIMITED 

MONTRAI., Canada. 
Maison Fondée en 1854 par John Redpath. 



i6 

Petits Pois "François Petit & Co." 

Fins, 100 boites, btes illustrées... 10.00 
Fins, ioo boites, étiquette dorée. 9-5° 
Moyens, ioo btes, étiquette dorée 8.00 
Haricots "Soleil" C/S 

Extra Fins, 40 flacons 10.00 

Extra Fins, 100 boites 13-5° 

Fins, 100 boites 12.00 

Moyens, 100 boites g. 00 

Coupés. 100 boites 8.60 

Macédoines No 1 extra, 100 boîtes 12.00 
Macédoines No 1 extra, 40 flacons 9.00 
Macédoines No 2 extra, 100 boites 9.25 
Côtes de Céleri. 100 boîtes .. .. 8.00 

Côtes de Céleri, 50 boites 7.50 

Epinards en Purée 9.00 

Lpinards en Purée, 50 boîtes .. 8.50 
Epinards en Purée, 40 flacons .. 7.50 
Fonds d'Artichauts, 100 boites .. 33. 00 
Soupes. 

Vertes cerfeuil, 100 boites 9-5° 

Julienne. 100 boites 8.00 

Printanière Nouvelle, 100 boites.. 9.50 
Purée de tomates concentrées, 100 

boîtes 9.50 

Asperges C/S 
Branches géantes, 50 boites .. .. 24.00 
Branches, géantes, 16 bocaux.. .. 10.00 
Branches Grosses, 50 boites .. .. 23.00 
Branches Extra, 100 boîtes .. .. 22.50 
Branches Fines, 100 boites .. .. 21.00 
Pointes têtes seulement, 100 btes 25.50 
Pointes têtes seulement, 40 flacons 14.00 
Coupées 1er choix, 100 boites .. 18.50 
Coupées 2ème choix, sans têtes, 

50 boites 11 .00 

Coupées 2ème choix, sans têtes, 

100 boîtes 11 .50 

Flageolets 

Extra Fins, 100 boites 13 00 

Moyens, 100 boîtes 11.00 

Choux Bruxelles, 100 boîtes .. .. 10.00 
Sardines C/S 
Romain 2s 8.00 



LE PRIX COURANT 

Victoria is 8.50 

Junquiera is 8.50 

White Bear is 16.00 

White Bear is 9.50 

Bonne Ménagère is 13.00 

Superbes à la Ravigote 25.00 

Tomates Doz. 

Victoria c/s 2 doz 1.40 

Blé-d'Inde Doz. 

Victoria c/s 2 doz 1.00 

Savons de Castille Lb. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 

more, de 11 lbs., 25 lbs., à la c/s 0.07^ 

more, de 2\ lbs., 12 lbs. à la c/s o.o8i 

C/S 

morceaux de I lb., 50 " 3.50 

morceaux de 3 oz., 200 " 3-75 

morceaux de 7 oz., 200 " 7.00 

La Lune 65% d'huile d'olive Lb. 

more, de 11 lbs., 25 lbs., par c/s 0.07 

more, de 2* lbs., 12 lbs. " 0.08 

C/S 

morceaux de f lb., 50 3-25 

morceaux de 3è oz., 100 1.80 

morceaux de 3è oz., 200 " 3.40 

Duffy & Co. 

Grape Juice, qrts 12s 4-75 

Grape Juice, pts 24s 5.00 

Grape Juice, splits 36s 4-75 

Apple Juice, qrts 12s 3.75 

Apple Juice, pts 24s 4-50 

Champagne Pommes, qrts 12s .. 4.50 

Champagne pommes, 24s pts .. 4 90 

Motts Golden Russet. 

Sparkling Cider, qrts 12s 4-So 

Sparkling Cider, pts 24s 4-75 

Sirop, Vinaigre, qrts 12s 2.40 

Thés Japon Lb. 

Victoria, 90 lbs 0.27 

Princess Louise, 80 lbs 0.20 

Princess Louise, 30 lbs 0.21 

Princess Louise, 5 lbs 0.23 

Vert "Ceylan" 

Duchess, 60 lbs 0.24 



Noir (Blend) 
Victoria 50/30 tin* 0.31 

Princess Louise, 50/30 tins .. .. 0.20 
Empois Remy 

Paquets 2 lbs., 50s 0.08 

Carton 1 lb., 50s 0.08 

Carton \ lb., 100s 0.08 

Carton i lb., 200s 0.08 

Bbl. 240s o.o7i 

Keg 120s 0.07Î 

Huile d'Olive "Minerva" 

c/s 12 Btls 1 litre 6.50 

c/s 12 Btls qrts 5.75 

c/s 24 Btls pts 6.25 

c/s 24 Btls è pts 4.25 

Estagnons, 5 gai 2.40 

Estagnons, 2 gai 2.50 

Estagnons, 1 gai 2.60 

Estagnons, i gai 2.70 

Estagnons i gai 2.80 

Estagnons, è gai 2.70 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montréal. 
Chocolats et Cacao Mott. 

Elite, per doz. . 0.9c 
La lb. 

Prepared Cocoa 0.28 
Breakfast Cocoa 0.38 
No 1 Chocolaté 0.32 

Diamond Chocolaté 0.24 

Navy Chocolaté 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolaté .. 0.18 à 0.30 
Flain Chocolaté Liquors .. 0.18 à 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

RAMSAY, LIMITED. 
Sodas à la Crème, pqts 5c, doz. 0.50 
Sodas à la Crème, pqts 10c, doz. 1.00 
Sodas à la Crème pqts 2jc, chaq. o.22i 

Arrowroot 0.14 

Social Tea 010 




Le Lait Evaporé 
Canada First 

est du lait non écrémé ; 
réduit à une consistance 
d'un tiers environ dans 
le vide; il contient pres- 
que trois fois autant de 
corps gras et de solides 
butyreux. 

La pureté et la quali- 
té de chaque boite de 
lait "Canada First" 
sont garanties absolu- 
ment et sans réserve. 
Le procédé de stérili 
sation qu'il subit détruit absolument tous les bacilles et le 
rend supérieur au lait ordinaire. 

Donnez un ordre à votre fournisseur. 




The Aylmer Condensed Milk Co., Limited, 

AYLMER, Ont. 

Bureaur. Principaux à Hamilton, Ont. 




ÉVAPORE 




L 



ST. CHARLES MILK 

EST SANS DÉFAUT 



Chaque épreuve de climat et de 
température donne les mêmes ré- 
sultats, quand il s'agit de notre 
Lait Evaporé de la Marque St-Char- 
les. C'est le meilleur pour tous les 
usages. 

Un sûr favori auprès de votre 
clientèle. 



ST. CHARLES GONDENSINC GO. 

INGERSOLIv, ONTARIO, CANADA 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



17 




Faites plus de 
Profit sur 
votre Huile. 

Chaque goutte d'huile perdue 
est juste autant de profit perdu. 
Regardez le plancher autour d'un réservoir 
en fer-blanc ou d'un baril — Il est toujours imbi- 
bé d'huile. Le marchand paie cette huile. 

Le Système Bowser 

à Mesure Automatique 

Epargne toute cette perte et l'ajoute à votre profit. Il rem- 
bourse son prix par ce qu'il économise. 

Pas de Mesures— Pas d'Entonnoirs— Pas d'Odeur — 
Pas de Contamination d'Autres Marchandises. Propre, 
Economisant de l'Espace et à l'Epreuve du Feu 

Style et pris convenant à toutes les exigences. 
Demandez dès Maintenant par carte postale 
la brochure GRATUITE No. 8 F. 

S. F. BOWSER s Co., 

INC. 

TORONTO, ONTARIO. 

66-68 Ave. FRAZER. 





Le Lait 

"REINDEER" 

Donne de la vigueur aux Bébés. 

Le Lait Condensé, Marque " Reindeer " est le meilleur 
pour les bébés, non seulement parce que nous prenons, dans 
nos manufactures, toutes les précautions de sécurité, mais 
aussi parce qu'il est obtenu de vaches saines, dans des fermes 
propres et inspectées. 

Le Lait Condensé 

Marque 

REINDEER 

assez bon pour les enfants," est assez bon et 
assez pur pour tous les usages. 

THE TRURO CONDENSED MILK CO., 
Limited. 

TRURO, N. E. HUNTINCDON, P. Q. 



BOITES a FER-BLANC 



Unies ou ornementées pour 
empaqueter : 

La Poudre à Pâte, 
les Epices, le Café, le Thé, 
le Saindoux, les Viandes, 
ou 

tous autres pro- 
duits alimen- 
taires. 

Vous devriez vous procurer nos prix avant de placer 
vos ordres. 

AMERICAN CAN COMPANY 

MONTREAL, HAMILTON. 



COUTEAU A FROMAGE AUTOMATIQUE "PERFECTION 



Fabriqué en Canada. 




Boite renfermant le couteau automatique. 

Un Couteau à Fromage Automatique "Perfection" écono- 
mise son coût en moins d'un an. 
Il coupe exactement. 

Il évite la difficulté qne l'on éprouve en cherchant à cou- 
per exactement avec un couteau de boucher. 

Il empêche les poids trop forts et l'accumulation de déchets 
qui se dessèchent. 

La Boîte protège le couteau à fromage et le fromage contre 
la poussière transportant des germes ; c'est la manière sani- 
taire de manipuler le fromage. 

Demandez les Prix. 
THE AMERICAN COMPUTING CO. OF CANADA 
HAMILTON, • ONTARIO. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



iS 



LE PRIX COURANT 



Le Profit 
Rapporté par les 
Biscuits au Soda 

Dépend de leur 



i PERFECTION 

1* hoonev biscuit ^ canoy; co 

STRAT«flD . CANADA- 



Qualité. 

comme par exemple celle 
des biscuits de 

MOONEY 

Bien Cuits, 

Bien Empaquetés, 

Bien Vendus. 

Ces biscuits don- 
nent un excellent 
profit avec chaque 
vente. -:- -:- -:- 

The MOONEY 

Biscuit & Candy Co., 

LIMITED 

Manufactures à 

Stratford, Ont. Winnipeg, Man. 

SUCCURSALES à Hamilton, Ottawa, 
Sydney, C. B. : Halifax, N. E. ; Fort 
William, Calgary, Vancouvert, 
St-Jean, T. N. 



"U FAVORITE" 

La Mine par excellence pour les poêles. 

Elle donne un lustre permanent, 

Ne tache pas les mains. 

CIRAGS GOON 

La meilleure combinaison de cirage à 
chaussures, conserve le cuir et lui donne un 
lustre parfait. 

P «OTECTOBINE 

La meilleure graisse pour harnais, assou- 
plit et conserve le cuir en le mettant à 
l'épreuve de l'eau. 

Vebnis " UNCLE SAM * 

donne à la chaussure un brillant etincr 
lant et durable . 
Ces produits sont en vente chez tous les 
iciers en gro-i. S'adresser au besoin à 

UncleSatn Dressing Co., Lanoraie P.Q. 

ReprÉ.enUnt.àQuébec: BOIVIH. GRENIER S Clfi. 
63 BUB DA.LHOUSIB 



IL N'Y À AUCUN RISQUE NI 
SPECULATION DANS LA VENTE 



DE 




Kegistered 
Trade-Mark 



Ce sont des articles 
de vente courante 
et des modèles de 
pureté et d'excel- 
lence dans le mon 
de entier, 
53 des plus hauts Prix et Médailles 
en Europe et en Amérique. 

WALTER BAKER X 60. Limited. 

Etablis en 1780. 
MONTREAL, Can. DORCHESTER, Mass. 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
GO., LIMITED 

Fabricants de Farine "FIVE ROSES" 

MEUNERIE A KEEWATIN 

Capacité 9000 barils par jour. 
Meunerie à Portage Laprairie, 
Capacité 1500 barils par jour. 
Capacité Totale 10500 barils par jour 

Bureaux : MONTREAL, TORONTO, 
WINNIPEG, KEEWATIN, 
PORTAGE-LAPRAIRIE . 



CONFITURES PURES DE UPTON 




CONFITURES PURES 




NOUVELLE SAISON, 
DE UPTON @* 
MAINTENANT PRETES. 

Absolument pures 
et de saveur déli- 
cieuse, conservées 
ians des seaux de 
5 lbs. et des jarres 
en verre de 16 oz., 
:loublés or, scellés 
hermétiquement. 






PURE MARMELADE 
D'ORANGE DE 






UPTON 


Bien et favorablement connue de 
l'épicier et de ses clients dans tout le 
Canada, où elle est faite et vendue 
puis plus de quinze ans. 



ELITE" 



CHOCOLAT « 

Nom Nacré 
«S 

DBS EPICIERS 
Pour tous les 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de X lb. 

Fabriqué par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 

J.A TAYLOR, Agent, Montréal 



(8ELF-RAISING FLOUR) 

DE BRODIE & HARVIE 



est aujourd'hui la farine préférée des 
ménagères. Elle donne une excellen- 
te pâtisserie, légère, agréable et re- 
cherchée par les amateurs Pour ré- 
ussir la pâtisserie avec la farine pré- 
parée de BRODIE & HARVIE, il 
suffit de suivre les directions impri- 
mées sur chaque paquet. 
4 et 16 rne Blenry, HONTBRAL 



LACAILLE, CENDREAU & CIE 

Successeurs de CHS. LACAILLE & CIË. 
EPICIERS EN GROS 

Importateurs de Mélasses, Si- 
rops, Fruits Secs, Thé, Vins, 
Liqueurs, Sucres, Etc., Etc. 



Spécialité de Vins de Messe de Sicile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et H Rue St-Dizier 
MONTREAL 



Tabac en feuilles 

EN GROS 
Demandez mes cotations. 

J.A. FOREST, 

189 Rue Amherst. 
MONTREAL 

feïéphone, EST 1487. 



Tel. Main 7233 



LXJBY 



Pour les Cheveux. 

R. J. DEVINS, Limitée. 25 rue!Sl-Cabriel, 
MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Sandwiches 0.15 

Imperials 0.07 

Biscuits au soda 0.08 

Biscuits au vin o.ni 

Jam Jams 0.15 

Biscuits au Café Noir 0.15 

,ST. CHARLES CONDENS- 
ING CO'Y., 

J r » Ingersoll, Ont., Can. 
j3fe j Laits et Crèmes Conden- 
sés. 

St. Charles "Family" 3-5» 

St. Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 

St. Charles "Hôtel" 3-7° 

Lait "SilVer Cow" 4-90 

"Purity" 4-75 

"Good Luck" 4 00 

SALADA TEA CO. 





THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 

Etiquette Verte, i's et i's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, i's i's, è's 

et è's 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 

Etiquette Dorée, i's .. .. 0.44 0.60 
SAVON 

The GENUINE, empaqueté 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Québec: 

Moins de S caisses 

Cinq caisses ou plus 



t-5-00 
4-95 



^HllIKuiilKMltH 




SNAP CO., LTD., 

Montréal. 
Snap Hand 
Cleaner. 



de 3 doz. 
de 6 doz. 



3.60 
7.20 



o jours. 

ARTHUR P. TIPPET & Co., Montréal 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. .. pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. .. pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3.50 

Lemon syrup 4.00 



LE PRIX COURANT 

THE UNCLE SAM DRESSING CO.. 
Lanoraie, P.Q. 

Vernis "Uncle Sam" 

Bout. 6 oz. No 1 2.00 

Bout. 4 oz. No 1 1.40 

Bout. 4 oz. No 2 doz. 1.00 

Bout. 4 oz. (bout, nue) .. .. doz. 0.75 

Vernis Chocolat. 

Bout. 6 oz., No 1 2.00 

Bout. 4 oz., No I 1.40 

Vernis noir No 1 Extra Bris 40 

gallons 1.60 

Vernis noir No 1 Extra Cans 1 à 

S gallons 1.75 

Vernis chocolat No 1, bris 40 gais. 1.60 
Vernis chocolat No I, Extra cans. 

1 à 5 gallons 1.75 

Graisse "Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boîtes 8 oz 1 .25 

Boites 4 oz 0.75 

Cirage Combiné "Coon" 

Cirage à Chaussures "Coon" doz. 0.75 

Mine à Poêle "Favorite" 

Mine "Favorite", No 4, doz 0.45 

Mine "Favorite", No 8, doz 0.70 

Mine "Favorite", No 12, doz. . .. 0.80 

UNITED SOAPS COMPANY 
of CANADA, Limited 

Savon Canada's Best: 

1 caisse 4.10 

5 caisses 4.00 

10 caisses 3 .90 

T. UPTON & CO., 
Hamilton. 
Confitures garanties pures. 

Framboises. Fraises, verres de 1 

lb., 2 doz. par cse, doz 2.00 

Pêches, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verres de 1 lb. 2 doz., 
par caisse 1.70 

Prunes, verres de I lb.. 2 doz. par 

caisse doz. 1.60 

Assorties 

Verres de 1 lb., 2 doz. à la cse. doz. 1.75 
Marmalade de Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb. 

2 doz. à la caisse doz. 1.60 

Pure Marmelade d'oranges 

Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.10 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.50 
Pint Sealers, 1 doz. à la cse, doz. 2.25 
Tins, No 2, 2 doz. à la cse, doz. 2.00 
Tins, No 4, 2 doz. à la cse . bte. 0.32 
Tins, No 5, 9 au crate .. .. bte. 0.40 
Tins, No 7, 12 à la saisse .. bte 0.56 
Seaux en bois, No 7, 6 seaux par 

crate seau 0.56 

Seaux en bois, 30 lbs, lb. 0.07! 

Miel Pur Clarifié 
Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.40 



î9 

White Clover 

Verres, 12 oz., 2 doz. par cse, doz. 1.60 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 2.00 

Fret payé d'avance sur 10 caisses ou 
davantage expédiées directement de la 
manufacture à 

Windsor, North Bay, Montréal, et à 
tous les points intermédiaires en Onta- 
rio. Pour tous les autres endroits, une 
allocation de fret de 25 cents par cwt. 
sera faite. Termes: net, sans escompte. 



Intéressez-vous à quelque chose et cela 
dès aujourd'hui. Trop d'hommes s'in- 
téressent au passé et à l'avenir, et ne 
font qu'accumuler des regrets. 



LES 

PÂTES ALIMENTAIRES 

DE LA MARQUE 

"Hirondelle" 



Fabriquées avec la meilleure qualité de 
ta rine Canadienne, — la plus estimée au 
monde— et avec la machinerie la plus per- 
fectionnée, dans la manufacture la plus 
moderne, sous la direction d'un expert, 
défient les produits importés comme qua- 
lité et, surtout, comme fraicheur. 



Les VERMICELLES, 
MACARONIS, 
SPACHETTIS. 
COQUILLES, 
NOUILLETTES AUX 

OEUFS' 
PETITES PATES, 



de la 
Marque 

HIRONDELLE 



sont en grande faveur aujourd'hui. 

Essayez-les : vous en appré- 
cierez la délicatesse exquise, 
et vous donnerez entière sa- 
tisfaction à v°s clients. 



LA CIE C. H. CATELLI, 

LIMITEE. 

MONTREAL, Canada- 



LE JAPON lutte pour la suprématie dans le com- 
merce mondial du Thé Vert— et il lutte absolument 
honnêtement. Il ne permet ni coloration, ni adul- 
tération d'aucune sorte. Les THES DU JAPON 
sont absolument purs. 



• e 

• * 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT " 



20 



LE PRIX COURANT 



L'Epreuve des 




réduit au silence les incrédules. La Crème de Tartre de Gillett 
n'est pas un article d'expérience pour l'Epicier d'aujourd'hui, c'est 
^S*S (,L ^ un article bien établi pour lequel la demande est forte. Depuis 
plus de cinquante ans, la pureté absolue de la 

Crème de Tartre de Gillett 

l'a portée aux nues dans l'estime de chaque ménagère intelligente du pays. Mise en 

Paquets de \ lb., Boîtes de \ lb., 

Paquets de \ lb,, Boîtes de \ lb., 

et en "Bulk" 

Si votre marchand de gros ne veut pas vous en fournir, envoyez-nous une commande et nous vous 
l'expédierons directement de notre magasin de Montréal. 



■aftpANY LIMITeI I 

WINNIPEG. TORONTO, ONT. MONTREAL. 



Etablie en 1852. 



PURS ALIMENTS 

provenant 
de la mer, 




MARQUE 
"BRUNSWICK." 



La popularité des ALIMENTS PROVENANT DE LA MER augmente chaque année, en raison du grand soin apporte à leur 

sélection et à leur préparation. Prenez-vous part à ce commerce profitable ? Aucune autre ligne ne donne autant de satisfaction 
que la MARQUE BRUNSWICK — la marque sous laquelle le poisson conserve sa saveur naturel e. 



EXAMINEZ VOS STOCKS. 



LE PROFIT EN VAUT LA PEINE. 



Voici la Ligne complète : 
sardines a l'huile en '. boite, 
sardines a la moutarde en \ boite. 



HARENGS "KIPPERED." 
HARENGS A LA SAUCE TOMATES. 



" FINNAN HADDIES." 

CLAMS ET COQUILLES ST-JACQUES. 



CONNOES BROS., Limited. 

BLACK'S HARBOUR, N. B. 

AGENTS: 

LEONARD BROS., Montréal. - C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. -JAS. HAYWOOD, 
Toronto. CHAS. DUNCAN, Winnipeg. GRANT & OXLEY CO., Halifax. - C. DE CARTERET, Kingston. - 
BUCHANAN & AHERN, Québec. J. L. LOVITT, Yarmouth. SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vancouver 
et Victoria, C. A. SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alta. JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

EDITEURS : 



La Compagnie de Publications des Marchands Détailleurs du 
Canada, Limitée, 

80 rue St-Denis - - MONTREAL. 

Téléphone Bell Est 1185-1186. 



ABONNEMENT ; 



Montréal et Banlieue, $2.50 ) 
2.00 ' 



PAR AN. 



Canada et Etats-Unis, 
Union Postale, - Frs. 20.0°) 
Il n'est pas accepté d'abonnement pour moins d'une année 



A moins d'avis contraire par écrit adressé directement 
à nos bureaux, 1 5 jours au moins avant la date d'expiration 
l'abonnement est continué de plein droit. 

Toute année commencée est due en entier. 
L'abonnement ne cesse pas tant que les arrérages ne sont 
pas payés. 

Tout chèque pour paiement d'abonnement doit être fait 
payable " au pair à Montréal." 

Chèques, mandats, bons de poste doivent être faits payables 
à l'ordre de "Le Prix Courant". 

Prière d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit : 

" LE PRIX COURANT " Montréal. 



Représentant spécial pour la province d'Ontario: J. S. Robertson Co., 152 rue Bay, Toronto. 



MONTREAL, 13 OCTOBRE 1911 



LA FERMETURE DE BONNE HEURE 



Le recorder Weir a rendu, mercredi dernier, son jugement 
dans la cause qui avait été intentée par la ville de Montréal con- 
tre trois épiciers licenciés, à savoir : MM. Sévère Desaulniers, 
J.-B.-D. Beaulieu et Ernest Lamarche, qui avaient suivi l'avis 
donné par "Le Prix Courant" de tenir leur épicerie ouverte 
les mercredi et jeudi soir de chaque semaine. En rendant son ju- 
gement, le recorder Weir a fait remarquer que le règlement mu- 
nicipal de la fermeture de bonne heure, passé en vertu de l'ar- 
ticle 5885 des Statuts Refondus de la Province de Québec, ne 
saurait s'appliquer aux épiceries licenciées qui sont régies par 
un statut provincial spécial. En conséquence, les épiciers licen- 
ciés de Montréal pourront, à l'avenir, tenir leur porte ouverte et 
vendre des liqueurs tous les soires de la semaine jusqu'à 11 heu- 
res du soir, et le samedi jusqu'à 7 heures du soir. 

Ce jugement donne en tout point raison à la campagne en- 
treprise par "Le Prix Courant" il y a quelques mois, campagne 
qui a été secondée d'une manière si effective par l'Association des 
Marchands Détailleurs du Canada, Incorporée. Ce jugement est, 
certes, de la plus haute importance pour les marchands d'épice- 
ries licenciés, et nous ne doutons pas qu'il donnera satisfaction 
au public en génér?! et aux épiciers licenciés en particulier. 

Mais il s'élève un autre point qui est aussi de la plus haute 
importance, à savoir : le règlement de la fermeture de bonne 
heure, passé par la ville de Montréal et décrétant la fermeture 
des épiceries licenciées, devient-il lettre morte du fait même que 
la vil'e a outrepassé lai limite de ses pouvoirs sur un point quel- 
conque? Nous sommes d'avis qu'un règlement municipal est 
ou légal ou illégal et que, si un règlement ne peut pas être mis 
en vigueur entièrement, il ne peut être mis en vigueur partielle- 
ment ; mais nous ne saurions encore aujourdhui prendre la res- 
ponsabilité de conseiller aux épiciers non licenciés, aux mar- 
chands de nouveautés, aux marchands de chaussures et aux 
marchands de ferronnerie, de tenir leur magasin ouvert les 
mercredi et jeudi soir après 7 heures, car il y a là un litige qui 
peut être interprété différemment. Mais, ce dont nous sommes 
certains, c'est que le règlement de fermeture de bonne heure 
est d'une injustice flagrante en ce qu'il favorise crtains commer- 
çants au détriment d'autres. Il ne faut pas oublier en effet que 
tous les commerçants paient une taxe d'affaires proportionnée 
à leur genre de commerce et la ville est mal venue de créer des 
c'asses de marchands privilégiés en permettant à quelques-un? 
de 'tenir leurs magasins ouverts, et en obligeant d'autres à fer- 
mer leurs établissements. L'intervention des autorités munici- 
pales dans une question commerciale de ce genre est, pour le 
moins, injustifiée, et nos échevins devraient comprendre qu'ils 



sont élus pour administrer la chose publique, et non pas pour 
faire de la prétendue philanthropie aux dépens d'une certaine 
catégorie de citoyens. 

Une autre question de la plus haute importance qu'il est 
raisonnable de se poser dans les circonstances est la suivante: 
la ville de Montréal qui a fermé illégalement les épiceries licen- 
ciées de la ville de Montréal, n'est-elle pas responsable du tort 
qu'elle a ainsi causé aux détenteurs de licences de magasins en 
détail? Cette licence coûte un prix élevé tous les ans à son pro- 
priétaire. Celui-ci ayant été entravé dans sa liberté d'une ma- 
nière illégale par les autorités municipales de la ville de Mont- 
réal, il semble à première vue que l'épicier licencié a dû subir 
des dommages. Si cette manière de voir était trouvée juste par 
les tribunaux, la ville aurait donc à payer une somme considéra- 
ble aux 550 épiciers licenciés de Montréal. 

A tout événement, ce que nous pouvons dire aujourd'hui, 
c'est que les autorités municipales se sont exposées à des repré- 
sailles en s'ingérant dans des questions qui ne sont pas de leur 
compétence. Nous osons espérer que la leçon leur servira dans 
l'avenir. 

Nous désirons avertir les épiciers licenciés de la ville de 
Montréal quils ont dès maintenant le droit de tenir leurs ma- 
gasins ouverts les mercredi et jeudi soir de chaque semaine 
jusqu'à 11 heures et que même s'il arrivait que la ville de Mont- 
réal décidât d'en appeler du jugement rendu par le recorder 
Weir, les épiciers licenciés pourraient quand même tenir leurs 
portes ouvertes pendant le temps du procès. 



LA HAUSSE DES SUCRES 



Un journal de Francfort (Allemagne) explique les causes 
de la hausse des sucres, hausse qui met cet article à un prix 
élevé dans toute l'Europe aussi bien qu'en Amérique. 

Deux facteurs, dit l'auteur de l'article, ont accéléré le mou- 
vement à la hausse sur le marché du sucre : d'abord la sécheresse 
continue dans l'Europe Centrale, défavorable à la croissance des 
betteraves à sucre; deuxièmement la réapparition et les actes de 
Santa Maria, le spéculateur bien connu qui habite Paris. Ses 
agissements au début du mois de septembre ont influencé les 
prix du sucre. Ce spéculateur a continué ses achats à Paris, puis 
à Londres et ensuite à Hambourg, suivant sa méthode systéma- 
tique bien connue. L'étendue de ces achats et le choix qu'il a 
fait des livraisons d'été font supposer avec grande probabilité 
qu'il spécule à long terme. Ce n'est évidemment qu'une pré- 
somption, car ce spéculateur habile sait s'y prendre de manière 



22 



LE PRIX COURANT 



que les gens en dehors de sa sphère n'apprennent que ce qui est 
d'importance secondaire pour ses intérêts. Mais la simple opi- 
nion que Santa Maria essaie de manigancer le marché pour 
faire monter les prix a de nombreux partisans qui l'aident à 
faire réussir ses plans, d'autant plus que ceci se produit à un 
moment où, à cause de la température défavorable, le marché a 
une forte tendance à la hausse. En outre il faut prendre en con- 
sidération les perspectives encore indécises de la récolte du sucre 
de canne. 

Dans beaucoup de milieux on est d'opinion générale que 
l'estimation préliminaire de l'augmentation totale de cette ré- 
colte — 500,000 tonnes de plus que l'année précédente, augmen- 
tation qui doit être acceptée sous toutes réserves — dépend de la 
température, et qu'il est probable que la récolte sera plutôt 
moindre. 

Sur l'augmentation estimée de 500,000 tonnes, plus d'un 
tiers est nécessaire aux raffineurs américains, dont l'insuffisance 
des stocks est presque chronique. Cela explique pourquoi les 
marchés américains sont en forte hausse. Cet état de choses 
influe à son tour sur les échanges avec l'Europe et est favorable 
au mouvement à la hausse. 

L'impression créée par tous ces faits a été des plus mar- 
quées, car aivec les perspectives connues comme très défavo- 
rables à la récolte des betteraves, un déficit d'un million et quart 
de tonnes dans la récolte du centre de l'Europe doit être pris 
en considération au moins temporairement. Si défavorables que 
soient les perspectives, elles sont d'une importance spéciale parce 
que l'approvisionnement disponible est moindre que l'année pré- 
cédente. En dehors du commerce légitime du sucre, tous ces 
mouvements incitent un grand nombre de spéculateurs à opérer 
à l'avance. 

Pour empêcher autant que possible une spéculation exces- 
sive, plusieurs maisons de courtage ont élevé à plusieurs repri- 
ses les marges requises pour les contrats ; mais cette mesure ne 
peut restreindre l'esprit d'entreprise que pendant peu de temps. 
L'avenir du marché dépendra probablement de la production 
des betteraves et des agissements en spéculation de Santa Maria. 



LES FINANCES DU CANADA. 



Le gouvernement vient de publier l'état, du revenu et des 
dépenses du Canada pour les six mois compris entre les dates 
du 1er avril et du 30 septembre. Les chiffres concernant ce 
revenu et ces dépenses sont très élevés comme on peut le 
voir par le tableau ci-après en comparaison avec les chiffres 
se rapportant à l'année 1910. 

REVENU. 

IQIO. I9II. 

Douanes $36,185,416 $42,284,535 

Droits d'Accise ",898,552 8,799,535 

Poste 3,675,000 4,150,000 

Travaux Publics, Chemins 

de Fer et Canaux .. .. 5,607,145 5,873,637 

Divers 2,782,079 2,961,816 

Total $56,148,193 $64,069,524 

DEPENSES. 

Comptes ordinaires .. .. 35,108,672 35,933,456 

Au compte de capital. .. 12,430,136 12,318,027 

Total $47,538,808 $48,251,483 

Les dépenses imputées aux travaux publics sont lourdes 
pour les deux derniers mois, quand on les compare au revenu. 
Voici l'état de l'actif et du passif: 



PASSIF. 

Fonds de la dette publique: 

Payable au Canada $ 4,865,260 

Payable à Londres 263,121,429 

Fonds rachetable de la circulation des 

banques 4,654,316 

Billets de la Banque Dominion 99,308,945 

Banques d'Epargne 57,433,599 

Fonds de sécurité 9,724,724 

Comptes des provinces 11,920,582 

Comptes divers et en banques 26,227,283 

Dette totale $477,256,141 

ACTIF. 

Placements: 

Fonds d'amortissement $ 11,714,007 

Autres placements 28,776,851 

Comptes des provinces 2,296429 

Comptes divers et en banques 110,530,085 

Total de l'actif $i53,3i/,37^ 

Total de la dette nette au 30 sept. 1911. $323,938,768 



LES FAILLITES AU CANADA 



D'après R. G. Dun & Co., les faillites au Canada, pendant le 
troisième trimestre de l'année 191 1, se sont levées à 286, repré- 
sentant un passif de $3,214,545; pendant la même période de 
l'année dernière, elles ont été de 237, avec un passif de $2,246,- 
071 et pour l'année précédente, leur nombre était de 370 avec 
une passif de $2,170,515. Les manufactures sont les établisse- 
ments les plus éprouvés; 75 d'entre elles ont suspendu leurs 
opérations, en laissant un passif de $1,686,883, en regard, l'année 
dernière, de 69 faillites avec un passif de $775,438 et, l'année 
précédente, 69 faillites également avec un passif de $457,973. Ces 
faillites se répartissent sur quinze classes, dont une certaine 
portion offre des résultats assez satisfaisants. Dans cette por- 
tion, on remarque particulièrement le commerce du bois de 
construction, avec 11 faillites au passif de $87,649, contre 12 fail- 
lites en 1910 avec un passif de $227,800 et le commerce de vête- 
ments confectionnés, avec 15 faillites au passif de $78.776, contre 
24 faillites en 1910 avec un passif de $213,202. Presque toute 
l'augmentation de passif est attribuée à trois catégories, machine 
rie, outils, avec six faillites au montant de $541,641; produits 
chimiques, avec une faillite au montant de $300,136. Dans d'au 
très genres de commerce, il y a eu 24 faillites au montant de 
$597,735- Ce nombre a été exactement le même pendant la pé- 
riode correspondante de l'année dernière; mais le passif encouru 
n'était que de $201,054. Parmi les sociétés en faillite, quatre 
grandes compagnies figurent pour une somme dépassant $750.- 
000. En ce qui concerne le commerce, les 207 faillites de cette 
année se rapprochent beaucoup du chiffre de 203 de l'année der- 
nière; mais leur passif est beaucoup plus élevé, $1,684,443, contre 
$ r , 379,990. Il y a toutefois amélioration par rapport à l'année 
1909 où le montant des faillites s'élevait à $1,694542. Parmi les 
genres de commerce où on constate de l'amélioration, figurent 
les magasins généraux avec 83 faillites au montant de $193,763, 
contre 44 au montant de $274,541 ; les épiciers, avec 48 faillites 
au montant de $115,985, contre 57 au montant de $211,670; les 
magasins de nouveautés, avec 18 faillites au montant de $142,050. 
contre 16 au montant de $304,564. D'autre part il y a augmenta- 
tion du nombre des faillites pour les commerces suivants : hôtels. 
13 au montant de $11 1,889, contre 1 1 au montant de $62,063 ; cha.i ; • 
sures, 17 au montant de $264,966, contre 10 au montant de $47.- 
235 ; ameublements, 4 au montant de $93,600, contre 2 au mon- 
tant de $5,800; bijouterie, 5 au montant de $267.585. contre 2 au 
montant de $23,200. Les changements qui ont eu lieu dans les 



LE PktX CÔURÀfct 



autres catégories n'ont pas une grande importance. Dans la di- 
vision qui comprend les courtiers et les entreprises de transport, 
il y a eu 4 faillites contre 5 pendant la même période en 1910 
et en 1909; mais le montant de leur passif était de $143,010, 
contre $90,643 en 1910 et $18,000 en 1909. 



L'ETIQUETAGE DES GRAINES DE SEMENCE 



D'après l'ancien Acte contrôlant la vente des graines de 
semence, il était parfois difficile de prouver les infractions à cet 
acte. Ainsi. un marchand pouvait offrir en vente de la graine de 
trèfle rouge, contenant jusqu'à 92 graines par once d'herbes nuisi- 
bles et un nombre illimité d'autres mauvaises graines, comme 
celles de queue de renard, et représenter cette graine de trèfle 
comme étant de la meilleure sorte ; il demandait un prix presque 
égal à celui que coûte la graine No 1. Bien entendu, ce mar- 
chand ne marquait pas cette graine comme étant du No 1 ; mais 
il pouvait dire qu'elle était tout aussi bonne. Il s'en suivait que 
des cultivateurs et des marchands payaient de hauts prix pour 
de la mauvaise graine ; le fait s'est souvent produit. D'impor- 
tants changements ont été apportés à l'Acte en question au cours 
de la dernière session du parlement fédéral ; désormais il ne 
sera plus possible de faire de ces fausses représentations. L'Acte 
admet quatre qualités de graines de trèfle rouge, d' "alsike", 
d'alfalfa et de timothy, et ordonne que les graines de semence 
soient étiquetées suivant le numéro de la catégorie dans laquelle 
elles rentrent. 

Il prohibe la vente de toute graine de qualité inférieure au 
No 3. 

L'acte tel qu'amendé prévoit encore des degrés de pureté 
et d'apparerce générale pour les graines Extra No 1, No 1 et 
No 2. 



LA CONSOMMATION DU CAFE 



L'avance sur le café qui a eu lieu dans le mois de septem- 
bre était basée légitimement sur la réduction de la production 
au Brésil, de la réserve des stocks dans le monde entier due au 
plan de valorisation ; le facteur le plus incertain de la situation 
actuelle est la quantité requise pour la consommation. 

Les estimations réduites des récoltes actuelles au Brésil, les 
rapports défavorables au sujet des conditions des récoltes sur 
pieil émis par les principaux spéculateurs à la hausse, les ventes 
en couverture à court terme, faites il y a quelques mois, ont fait 
monter les prix à un point qui peut affecter sérieusement la con- 
sommation. 

Les opinions varient beaucoup au sujet de 1 a, diminution de 
la consommation. La plus grande proportion des livraisons qui 
ont eu lieu au cours des quelques dernières années, peut être at- 
tribuée à l'importance des stocks à bas prix tenus en réserve et, 
en grande partie, à l'augmentation des importations par les 
grands centres de consommation des Etats-Unis et d'Europe, 
augmentation qui a permis aux acheteurs de l'intérieur de con- 
tinuer à faire des achats au jour le jour; à l'Heure actuelle, rien 
n'indique qu'ils vont se départir de cette méthode. 

Les livraisons mondiales de la récolte 1895-96, alors que 
les prix étaient plus près des prix actuels que dans toute autre 
période, se sont élevées à 11,143,000 sacs. Prenant ce chiffre 
comme base, sans compter la bonne portion qui peut être entrée 
dans les stocks de réserve, avec une augmentation normale de 
2 l / 2 pour cent de consommation par an, il faudrait 16,000,000 de 
sacs pour la consommation mondiale. 

Des gens qui ne se livrent pas à la spéculation estiment à 
10,000,000 de sacs la récolte 7911-19112 de Santos, à 2,750,000 



sacs, celle de Rio, et à 4,400,000 sacs, celle de tous les autres 
districts, le tout formant un total de 17,150,000 sacs. 

La récolte actuelle semblerait donc suffisante à la consom- 
mation, sans qu'il soit besoin de recourir aux réserves du gou- 
vernement. 

Si cette estimation de la consommation était trop faible de 
3 pour cent seulement, il en résulterait un surplus substantiel 
pour l'année. 

Beaucoup de produits alimentaires de consommation cou- 
rante sont maintenant à des prix très élevés, et la classe pauvre 
doit nécessairement réduire ses achats ou employer des succé- 
danés; le café doit entrer dans cette économie. Il est encore trop 
tôt pour estimer ce que sera la récolte 1912-1913, la température 
froide et humide qui a retardé la mise sur le marché de la ré 
coite actuelle étant cause aussi d'une floraison tardive. 

Si la prochaine floraison fait espérer une récolte assez bon- 
ne, les spéculateurs à la hausse auront usé toutes leurs muni- 
tions à forcer les prix à monter au niveau auquel ils sont au- 
jourd'hui. ; M 1 ■ r 



LA CHAMBRE DE COMMERCE DU DISTRICT DE 
MONTREAL. 



L'assemblée du Conseil de la Chambre de Commerce a eu 
lieu mercredi, le n courant, sous la présidence de M. Fred. 
C. Larivière, président. 

Etaient en outre présents: MM. Geo. Gonthier, trésorier; 
Damase Masson, J. G. A. Filion, Joseph Fortier, Jos. Filia- 
trault, Alph. A. Granger, Trefflé Bastien, J. C. G. Contant, 
Armand Malo, A. H. Hardy, F. Bourbonnière, C.R., Lambert 
de Roode et W. U. Boivin, secrétaire. 

Le comité des Transports présenta les trois rapports sui- 
vants, qui furent adoptés à l'unanimité. 

Mandats-Postaux. 

Après avoir étudié un mémoire présenté à la Chambre 
par M. A. H. Hardy sur la question des mandats postaux, 
le comité suggère à la Chambre de prier le gouverneme rt 
d'adopter des tarifs tels que ceux qui sont en usage en An- 
gleterre pour la transmission des mandats postaux dans toute 
l'étendue du Canada. 

Les lettres mises à la poste après la fermeture des malles. 

Après avoir étudié un mémoire présenté par M. A. H. 
Hardy sur cette question, votre comité suggère au Conseil de 
cette Chambre de prier le gouvernement d'établir, pour la 
livraison des lettres en retard, le système que voici: Une 
lettre mise au Bureau Central des Postes, à Montréal, 10 
minutes avant l'expédition des sacs aux gares, pourvu qu'elle 
porte un timbre additionnel d'un centin, sera expédiée avec le 
sac de malles ordinaire; une boite spéciale devant être des- 
tinée à ce service au Bureau de Poste Central. 

Cale-sèche pour les besoins de la navigation intérieure. 

Le comité, après avoir pris en considération un nié- 
moire présenté par M. J. A. Lamarre qui, dans l'intérêt des 
personnes et des compagnies qui s'occupent du trafic du ca- 
botage, expose le mauvais état du bassin de radoub du port 
de Montréal et son défaut d'accommodation pour les bateaux 
de la navigation intérieure et se plaint, en outre, de l'absence 
d'un tarif uniforme basé proportionnellement à la superficie 
occupée par le bateau dans le bassin de radoub, durant les 
réparations. 

Recommande au Conseil de cette Chambre de prier le 
gouvernement de faire droit à la requête des propriétaires de 



LE PRIX COURANT 



bateaux de navigation intérieure en réparant le bassin de 
radoub et en établissant un tarif pour les bateaux propor- 
tionné aux pieds cubes occupés par le navire, dans le bassin 
de radoub, pendant les réparations. 

Le comité de Législation présenta ensuite le rapport sui- 
vant qui fut également adopté à l'unanimité. 

Taxes provinciales sur les corporations de commerce. 

Le comité, après avoir étudié cette question, est d'avis 
de suggérer au Conseil l'adoption de la résolution suivante: 

"Cette Chambre, étant convaincue qu'il est de l'intérêt 
de cette province d'encourager ses industries et dè les proté- 
ger contre toutes mesures pouvant gêner leur essor, croit de- 
voir représenter aux autorités provinciales que le pourcentage 
imposé par la loi fisca le (Art. 1347, S. R. Q., 1908) place ces 
industries dans une condition désavantageuse vis-à-vis celles 
des autres provinces ou cette taxe n'existe pas et tend à éloi- 
gner de nouveaux établissements. 

Elle soumet respectueusement que lors de l'imposition 
de cette charge sur les compagnies, les classes commerciales 
avaient compris que c'était une mesure temporaire adoptée 
pour répondre à des besoins spéciaux; que, depuis, les sources 
de revenus de la province ont été considérablement augmen- 
tées et ont complètement changé la condition du trésor pro- 
vincial; que pour les graves raisons invoquées plus haut, 
l'impôt onéreux qui pèse sur ces compagnies devrait être 
maintenant enlevé. 

Cette Chambre désire également attirer l'attention du 
gouvernement sur le fait que la loi relative aux responsabi- 
lités du patron dans les accidents du travail qui existe dans la 
province impose des charges qui n'existent pas dans les au- 
tres provinces et qu'il importe que, tout en accordant aux 
classes ouvrières la protection à laquelle elles ont droit, les 
patrons n'aient pas à supporter des conditions qui leur en- 
lèvent toute chance de lutter avec leurs compétiteurs des au- 
tres provinces, et elle demande que le gouvernement veuille 
bien accorder au tout son urgente sollicitude. 



SOYEZ PREVENANT 



Il est impossible de juger de l'importance d'un client par la 
conséquence d'un achat. Traitez chacun comme 
s'il était un gros client. 



Il est aussi important pour une maison de commerce de 
savoir se conserver les clients que de les faire. Un client se 
présente chez vous, par hasard; souvent, vous n'avez aucun 
mal à traiter une première affaire, mais la véritable difficulté, 
c'est de la traiter de telle sorte que vous vous fassiez de ce 
nouveau venu, un client fidèle pour l'avenir. Vous devez 
avoir pour objectif les ventes futures, non pas seulement 
celles présentes. Un des moyens à employer pour obtenir 
ce résultat est de faire des prix spéciaux, attrayants, mais il 
ne faut pas que ce soit au détriment de la qualité, il ne faut 
pas que ce soit un trompe-l'oeil, le client se laissera duper 
une fois, jamais deux. 

Le grand secret pour s'attacher les clients, c'est de com- 
prendre leurs besoins de visu, de se-rendre compte immédia- 
tement de leurs désirs, de leur offrir toujours un stock bien 
composé à des prix raisonnables et surtout de leur réserver 
une réception courtoise qui les mette à l'aise et leur donne 
toute confiance. 

Vous devez faire sentir à chaque client, si minime que 
soit l'achat qu'il fait, que vous tenez autant à sa pratique qu'à 
celle du plus important de vos acheteurs, il faut lui donner à 
entendre qu'il devient un élément essentiel de votre prospé- 
rité. Et de fait, les petits ruisseaux font les grandes rivières, 
les petits clients font les gros chiffres d'affaires. C'est pour- 
quoi, vous devez être attentionné à ce qu'il vous demande et 
le servir avec empressement. Qui sait si, plus tard, il ne de- 
viendra pas pour vous un très gros client? 



Nous connaissons un homme qui est à l'heure actuelle à 
la tète d'un des plus gros magasins de Montréal et lorsque 
nous lui demandâmes le secret d'une fortune si rapide, il 
nous répondit: "La politesse; sans doute il y a d'autres con- 
sidérations, -mais c'est la principale." 

Vous-même, vous êtes un homme, mettez-vous un ins- 
tant dans la peau du client et dites-nous si vous ne seriez pas 
désorienté par une réception indifférente dans un magasin 
quelconque? N'exigeriez-vous pas la même affabilité, quelle 
que soit l'importance de ce que vous avez à acheter? Vous 
seul savez si vous êtes susceptible de devenir une grosse pra- 
tique pour le magasin où vous entrez; le commerçant, lui, 
l'ignore complètement et il doit toujours vous considérer 
comme si vous deviez devenir tel. 

11 y a quelques années, un client se présentait dans un 
magasin, à une heure assez matinale pour faire un petit achat 
d'une valeur de 10 cents; le commis mécontent d'être dé-, 
rangé si tôt, se montra de fort mauvaise humeur et répondit 
brutalement à ce modeste client qu'il ne pouvait lui vendre 
le produit demandé en si petite quantité. L'homme fut frois- 
sé autant que surpris, mais il ne dit mot. Il traversa la rue 
et pénétra dans le magasin d'en face où il trouva un accueil 
parfait et y acheta ce qu'il désirait. Cette réception cour- 
toise calma son irritation et par la suite, ce magasin n'eut 
pas de client plus assidu que cet homme amené occasionnel- 
lement, par dépit. La leçon est à retenir, elle prouve la sa- 
gesse du second commis. 

Une personne entre dans votre magasin, si elle y trouve 
ce qu'elle désire, et si votre accueil est aimable, il y a neuf 
chances sur dix pour qu'à ses premiers besoins elle vous 
fasse une nouvelle visite. Tout dépendra de la première im- 
pression; aussi, faites en sorte qu'elle soit irrésistible, mettez- 
vous, en quatre pour satisfaire cet étranger, pliez-vous à ses 
exigences de façon à lui donner le désir de continuer ses re- 
lations avec vous. Vous lui indiquerez ainsi le chemin de 
votre magasin. 

Vous devez être poli avec tous les gens qui pénètrent 
chez vous, sans distinction aucune, que ce soit un voyageur, 
un agent de, publicité ou d'assurance. Peut-être serez-vous 
très occupé à son entrée. Ce n'est pas une raison pour l'é- 
conduire grossièrement; une réponse polie n'interrompra pas 
votre travail et ne vous causera aucun dommage, bien au 
contraire! Par ses relations ce solliciteur peut vous envoyer 
quelques çlients sérieux ou devenir lui-même un amateur de 
vos articles, tandis que si vous le malmenez il pourra vous 
désservir auprès d'un gros client de ses amis en rapportant 
la façon malveillante dont vous l'avez reçu. 

Rendez votre magasin attrayant, faites l'énumération de 
votre stock à vos clients, établissez des prix engageants, 
mais, avant tout, et par-dessus tout, ne négligez rien dans 
votre façon de recevoir le visiteur. Vous vous en ferez 
presque un ami, votre magasin deviendra comme un rendez- 
vous d'affaires, votre affabilité sera connue de tous, vous 
marquerez dans la mémoire de ceux qui n'auront fait que 
passer et, le cas échéant, ils s'en souviendront. A notre 
époque de concurrence à outrance, c'est la suprême méthode. 

Nul ne peut dire qu'il a le monopole des affaires et que 
sa réputation le place assez haut pour le dispenser de la po- 
litesse vis-à-vis des clients; on a peut-être pu penser cela 
autrefois, c'est une erreur grossière de le soutenir une se- 
conde à présent. 

Nous ne saurions trop le répéter, il n'y a qu'un moyen de 
s'attacher les clients, c'est d'être aussi prévenant avec le 
moindre d'entre eux qu'avec le plus important de tous. Si 
vous avez l'habitude néfaste de n'attacher aucune importance 
aux clients qui font des achats de peu d'importance, si vous 
êtes -portés à regarder de haut ceux qui ne font chez vous 
que de petits achats, dépêchez-vous de combattre ce pen- 
chant, adoptez une nouvelle règle de conduite toute faite de 
courtoisie, les avantages que vous en retirerez seront nom- 
breux et votre commerce en profitera largement. 



LE PRIX COURANT 



25 



LE COMMERCE MONDIAL DU SAVON 



Traiter la question du commerce mondial du savon sem- 
ble à première vue, se lancer dans des discussions oiseuses, 
prosaïques et dénuées d'intérêt, dit 1' Epicier", de Paris. Il 
Semble que le savon n'est pas un article dont il convienne 
de parler en raison des limites locales où il est confiné, or 
c'est une erreur complète, car jamais marchandise n'eut un 
caractère aussi international que le savon. 

Au fur et à mesure que la civilisation s'étend, l'usage du 
savon se répand. A l'heure actuelle, la demande en cet arti- 
cle n'en est qu'à son point initial. La moyenne de: consom- 
mation du savon, aux Etats-Unis et en Angleterre, les deux 
pays où l'on se lave le plus, s'il faut en croire notre confrère 
le "Times", est de 14 livres par tête et par an. En Russie, la 
consommation du savon n'atteint, actuellement, qu'une livre 
et demie. Pour fournir à la Russie la faible quantité qu'elle 
emploie, l'Argentine lui envoie présentement des milliers de 
tonnes de suif et des tropiques, viennent en grandes quantités 
des huiles de palme et de coprah. Si nous regardons plus 
avant dans l'avenir et que nous tenions compte de la de- 
mande qui pourra surgir dans l'Amérique du Sud, les Indes 
et la Chine, le jour où ces pays prendront l'habitude de se 
laver au savon, on est obligé de se rendre compte que les 
sources actuelles d'approvisionnement des matières premiè- 
res constituant le savon seront totalement insuffisantes pour 
combler la demande. , 

Il y a trente ans, le savon était un article simple mais, à 
l'heure actuelle, il est venu se superposer aux savonneries 
primitives des industries perfectionnées qui sont obligées de 
tenir compte d'une demande sans, cesse plus difficile qui né- 
cessite des recherches scientifiques, au vrai sens du mot. 

Les substances employées présentement comme base 
sont: le suif animal qui est le gras des bestiaux et des porcs, 
le suif végétal qui vient sur certains arbres en Chine, la ré- 
sine qui vient des forêts de France et des Etats-Unis, les 
graines de palme d'Afrique ou d'ailleurs, les huiles de co- 
prahs, les graines de coton et enfin les fèves de Mandchou 
rie, celles-ci ont apporté, ces dernières années, un appoint 
considérable à l'industrie de la savonnerie. Il ressort de cette 
nomenclature (pic l'industrie de la savonnerie envahit des do 
maines qui touchent intimement à l'alimentation humaine, 
car ses besoins l'obligent à lutter avec l'industrie de la mar- 
garine, des engrais et de la nourriture des bestiaux. Ici, on 
se trouve en présence d'un fait digne de remarque, à savoir 
qu'aux cinditions actullcs l'humanité serait condamnée pour 
manger à se laver moins. Ce fait a amené les chimistes à re- 
chercher des succédanés des gras d'animaux et végétaux, 
gardant toutes leurs formules constituantes. Il va sans dire 
que la question est complexe. En 1908, par exemple, le résul- 
tat direct de la crise financière américaine de l'année aupara- 
vant eut pour effet de réduire les approvisionnements de 
suifs, de nombreux animaux maigres ayant dù être vendus 
sur les marchés par les éleveurs à court d'argent. En 190g, m; 
déficit partiel de la récolte du coton aux Etats-Unis coïncida 
avec un déficit anormal de porcs dans les Etats de l'Ouest, 
le résultat se traduisit par une pénurie d'huile de coton qui 
au lieu d'être exportée ou employée, comme d,'ordinaire, par 
les savonneries, passa à la consommation sous forme de mar- 
garine ou d'imitations de graisses et saindoux. 

En se basant sur les tendances actuelles du commerce, 
il semble fort possible que d'ici un temps très court, la chi- 
mie puisse trouver un composé; sorte de margarine à la fois 
commestible et propre aux besoins du nettoiement, on ob- 
tiendrait, en fait, un savon comestible. 

Les Etats-Unis jouent un rôle considérable dans l'indus- 
trie de la savonnerie, on peut même dire que l'accroissement 



de la population et de la richesse du pays est un facteur vi- 
tal pour cette industrie, en ce sens que chaque année fait 
ressortir de plus en plus clairement que les régions améri- 
caines, qui étaient autrefois les principales sources où l'on 
trouvait la matière première, deviennent chaque jour des 
centres de consommation. En ce qui concerne le suif, l'Amé- 
rique du Sud, l'Australie et .la Nouvelle-Zélande prennent 
graduellement la place des Etats-Unis en tant qu'exportateurs 
et on a tendance à tirer de plus en plus des résines d'Espa- 
gne et des landes de France, qui, autrefois, venaient d'Améri- 
que. D'autres difficultés attendent l'industrie de la savonne- 
rie, il s'agit, en l'espèce, de l'augmentation constante, au 
point de vue comestible de la consommation de grosses 
quantités d'huiles de palme, de coprahs et de soya qui, autre- 
fois, prenaient le chemin des cuves des savonneries. 

De nombreux pays exportent du savon, Marseille s'est 
taillé une grande part dans ce genre d'affaires malgré les 
d fficultés d'approvisionnements en matière première et si, à 
titre documentaire, nous prenons un pays impérialiste, par 
exemple, l'Angleterre, nous constatons que là, comme ail- 
leurs, l'industrie de la savonnerie y a grandement progressé. 
En 1900, les exportations totales furent de 43630 tonnes; en 
1910, elles s'élevèrent à 74,71-' tonnes. Les chiffres de réparti- 
tion de ses variétés dites de ménage sont intéressantes à 
connaître. En 1910, elle expédia 6,620 tonnes sur la Chine, 
6,311 tonnes sur l'Afrique anglaise du Sud, 14,806 tonnes aux 
Indes, 17,767 dans ses autres possessions et 21,864 tonnes à 
destination des autres pays. 

Tirant sa matière première des Etats-Unis, de Chine, de 
France, d'Espagne, d'Afrique, d'Océanie et la revendant fa- 
briquée aux êtres humains de toutes les parties du globe, l'in- 
dustrie de la savonnerie peut se prétendre à juste titre mon- 
diale, ce qui lui assure des débouchés sans fin qui ne pour- 
ront que s'accroître, partout ) avec le"s progrès de la civilisa- 
tion. 



L'ALTERATION DES OEUFS. 



1 l'une communication récemment faite à l'Association 
française pour l'Avancement des Sciences par M. le Dr Mi- 
ramond de Laroquette, médecin-major de l'armée, nous ex- 
trayons le passage suivant susceptible d'intéresser nos lec- 
teurs, surtout ceux qui se livrent à la conservation des oeufs, 
dit le journal "L'Epicier," de Paris. 

Les oeufs, comme toutes les matières organiques, sont 
soumis dans les milieux extérieurs à des causes d'altération, 
les unes purement physiques ou chimiques, les autres d'ordre 
biologique en rapport avec le. développement de bactéries ou 
de moisissures. 

D'autre part, la conservation des oeufs est un problème 
économique de la plus haute importance et qui se rattache à 
l'hygiène par des liens nombreux, et notamment pour cette 
raison que l'oeuf est un aliment de première valeur dont la 
consommation est formidable. En France, on consomme, en 
moyenne, 1,110 millions de livres d'oeufs par an, dont à peu 
près 440 millions importés et 660 millions produits par le 
pays. 

On sait aussi que des accidents plus ou moins graves d'in- 
toxication ont été observés de divers côtés, attribuables à 
l'absorption d'oeufs altérés. 

Voici d.onc sur ce sujet le résultat de quelques observa- 
tions et expériences personnelles. 

A l'air libre, les oeufs se déshydratent et perdent en 
moyenne par jour, à une température de 50 à 64 deg. F., 2/1 1 
à 3/11 de leur poids de vapeur d'eau. Cette évaporation varie 
d'ailleurs notablement suivant l'épaisseur de la coquille, la 
température et le degré hygrométrique de l'air. En étuve 
sèche à 95 , l'évaporatian atteint 8/1 1 à 10/n par jour. C'est 



26 



LE PRIX COURANT 



là un phénomène purement physique et qui, même au début, 

ne parait pas relever, comme on l'a prétendu, d'une sorte de 
respiration de l'oeuf. Toutes choses étant égales d'ailleurs, 
on ne constate pas, en effet, de différence sensible entre le 
taux d'évaporation des oeufs en incubation, dont le germe se 
développe, et celui des oeufs qui ont été stérilisés par immer- 
sion dans l'eau bouillante. 

Dans le vieillissement normal, aseptique, des oeufs, cette 
dessiccation progressive paraît être le fait capital et la cause 
principale du changement de goût et des autres modifications 
de l'oeuf. C'est un phénomène analogue à ce qui se passe 
pour la plupart des fruits; un oeuf qui par évaporation a 
perdu un dixième de son poids a pris le goût de vieux et n'est 
pas bon à la coque; un oeuf qui a perdu un cinquième de 
son poids est franchement mauvais et ne peut être mangé 
d'aucune manière. 

Le vieillissement s'accompagne aussi vraisemblablement 
de modifications chimiques encore mal connues; d'après 
Rubner, il y aurait oxydation de l'albumine et formation de 
glucose; l'albumine d'abord nettement alcaline, deviendrait 
neutre après plusieurs semaines. Objectivement le vieillisse- 
ment de l'oeuf se traduit par le développement de la chambre 
à air, la rétraction de l'oeuf, la liquéfaction du blanc et le dé- 
placement du jaune qui, plus léger, vient adhérer à la coquille. 
Cassé, l'oeuf s'étale, le jaune et le blanc se fusionnent en un 
liquide jaune, huileux, d'odeur fade, mais sans trace de pu- 
tréfaction. 

Ce vieillissement aseptique, qui est de beaucoup le plus 
fréquent, n'est pas sans inconvénient au point de vue hygié- 
nique. D'après les expériences de Richet, et celles de Linos- 
sier et Lemoine, l'oeuf vieux contiendrait une quantité de 
toxines proportionnelle à son degré de vieillissement. Richet 
attribue la formation de ces toxines à l'autolyse ovulaire. Je 
suis porté à croire que là encore il s'agit surtout de modifi- 
cations d'ordre physique ou chimique résultant notamment 
du contact de l'air. 

Théoriquement, au moment de la ponte, l'intérieur de 
l'oeuf n'est pas absolument aseptique; pendant sa traversée 
de l'oviducte, il se -charge parfois de germes divers qui se 
fixent surtout à la périphérie, dans les membranes. Cepen- 
dant il résulte de mes recherches et de celles de Zorkendor- 
fer, que l'intérieur de l'oeuf est au début pratiquement stérile, 
et que les microorganismes, bactéries ou moisissures, qui 
dans la suite s'y développent, sont en fait le résultat d'infec- 
tions secondaires ayant pénétré à travers les pores ou les 
fissures de la coquille. Quelle que soit leur origine, ces ger- 
mes peuvent, après un temps variable se développer aux dé- 
pens de la substance de l'oeuf qu'ils pénètrent et dont ils 
amènent la décomposition par putréfaction ou moisissure. 

L'oeuf pourri n'a pas besoin d'être décrit et se reconnaît 
aisément à son odeur sulfhydrique. Son état putride est le 
fait de microorganismes d'espèces diverses, surtout aérobies, 
notamment les B. coli et paracoli, le B. de Gaertner, le Pro- 
teus vulgaris, le B. prodigiosus, le B. Thermo. Ces germes 
siègent au début presque uniquement entre la coquille et les 
enveloppes. La putréfaction de l'oeuf à l'air libre est d'ail- 
leurs chose rare, même après plusieurs mois, — on l'observe 
à peu près dans 4 ou 5 pour 100 des cas. Au point de vue des 
intoxications alimentaires, l'infection de l'oeuf est surtout 
dangereuse à sa période de début, quand l'oeuf n'est pas en- 
core putréfié et imprégné de gaz sulfhydriques qui le rendent 
immangeable. 

L'oeuf moisi est facile à reconnaître, même à travers la 
coquille, à ses taches bleues, vertes, rouges, jaunes ou noires, 
et par l'odeur spéciale de moisi qu'il présente. Les moisis- 
sures le plus souvent observées appartiennent aux genres 
Pénicillium glaucum et Aspergillus glaucus. D'après mes 
observations, la moisissure de l'oeuf est relativement fré- 
quente, notablement plus que l'infection et la putréfaction. 
Au point de vue hygiénique, elle est peu inquiétante, les oeufs 
moisis ayant une odeur et un goût de moisi très accusés qui 
les rendent inmangeables. 



Des données qui précèdent, il résulte que les procédés de 

conservation des oeufs doivent répondre à deux desiderata 
principaux: 

i° Empêcher la déshydratation, l'évaporation de l'eau; 

2° S'opposer à la pénétration et au développement des 
bactéries et moisissures. 

A ces deux points de vue, l'intégrité de la coquille est ex- 
trêmement importante; même avec les moyens artificiels de 
conservation une brèche de la coquille, une fissure, si légère 
soit-elle, est difficile à combattre, — un oeuf fissuré ne doit 
pas être conservé. 



LES FERMIERS ET LEURS INTERETS 



Les fermiers, bien que jouissant d'une prospérité incon- 
testable et gagnant beaucoup d'argent, au point de faire envie à 
beaucoup d'autres classes moins fortunées, critiquent à plaisir 
les coi.ditions de leur vie et de leur travail; ils ne rêvent que 
refermes et découvrent journellement mille choses, qui, à leur 
point de vue, exigent une amélioration. C'est bien le cas de 
rtpéter que 'nul n'est content de son sort." Ils sont encourages 
dans cet état d'esprit par les conseils sages ou ridicules de 
beaucoup de gens qui se disent leurs amis, mais qui, à vrai dire, 
ne considèrent leurs relations avec eux que comme un moyen 
d enfourcher leur dada et d'ergoter sur les questions commer- 
ciales .politiques et professionnelles. 

On échange un tas de propos sur l'amélioration de la situa- 
tion des fermiers, et on leur lance des appels à la réaction pour 
accroître d'une façon ou d'une autre leur rang et leur fortune. 

Il faut attribuer en grande partie cette provocation sourde, 
à l'esprit de changement qui voltige dans l'air des villes et dont 
le souffle est parvenu jusqu'au travailleur de la terre. Cet état 
de choses provient également en partie des influences, des pres- 
sions qui sont exercées sur cette classe par des gens qui lui sont 
étrangers et qui semblent cependant s'y intéresser activement. 
On devrait pouvoir espérer de ces attentions simulées un mou- 
vement quelconque en faveur de l'agriculture ou une proposi- 
tion de réforme qui puisse prouver un pas fait en avant et don- 
ner une impulsion nouvelle vers une ère de progrès et de bien- 
être. , 

C'est, dans cet espoir le plus souvent, que les fermiers se 
précipitent aux urnes et y jettent leur bulletin de vote, confiants 
dans les paroles des politiciens qui ont fait miroiter à leurs yeux 
des doctrines alléchantes, prometteuses de confort et de richesses. 

Enfin, une troisième influence a créé cette atmosphère, c'est 
celle des amis des fermiers, dont les intérêts sont liés aux leurs 
et qui, d'une façon intéressée peut-être, mais sincère, préconi- 
sent des réformes qui doivent en même temps améliorer la si- 
tuation matérielle des fermiers et apporter un profit appréciable 
à la nation, partant de ce principe, qu'améliorer le sort d'une 
classe, c'est augmenter le bien-être de tous. 

Les marchands-détaillants et le commerce des fermiers 

L'agitation des fermiers n'a pas trait directement aux ques- 
tions commerciales, ce mouvement intéresse plutôt les hommes 
d'affaires, c'est une question politique en plusieurs points, mais 
qui menace d'envahir le champ commercial et de révolutionner 
les méthodes existantes de vente. 

Le fermier n'ignore pas les prix élevés qu'atteignent ses 
propres produits, lorsqu'ils arrivent aux consommateurs, spé- 
cialement dans les grandes villes ; il compare le prix qui lui en 
a été donné et le prix auquel ces produits ont été détaillés, il 
s'étonne de l'énorme différence et ne cache pas son mécontente- 
ment d'une telle constatation. Il y a certes, beaucoup à dire sur 
la cherté des produits arrivant au détail et qui représentent alors 
un bénéfice important auquel le fermier s'imagine ne pas par- 
tic ; per, tandis que pour ses besoins personnels, il est force de 
se procurer maints articles et produits de toute nature à ce 
taux élevé. 

La presse quotidienne et les discussions de réunions publi- 
ques donnent à entendre que les détaillants réalisent des béné- 



LE PRIX COURANT 



27 



fices excessifs et sont responsables en grande partie de la cherté 

de la vie. Les mêmes prix s'adressent à toutes les classes sans 
distinction des ressources dont elles disposent, et cette uniformité 
est à l'encontre de l'intérêt du fermier. On a souvent exprimé le 
voeu de diviser le marché pour opérer un rapprochement plus 
intime entre le commerçant et le public, appropriant les uns aux 
antres, et créant de la sorte une base de prix moins élevés pour 
les classes agricoles. 

Rétablissement d'une organisation bien comprise pour fa- 
ciliter aux fermiers et leurs achats et leurs ventes, est une ques- 
tion digne d'intérêt et qui a suscité déjà le zèle de maints dé- 
lenseurs chaleureux. D'autres pays ont adopté ce principe et les 
résultats qu'ils ont obtenus sont une raison majeure pour que 
des efforts soient tentés dans ce sens, dans notre pays. 

Il y a également dans quelques régions, un manque absolu 
de cordialité entre les fermiers et les marchands locaux, ceux-là 
ont à l'égard de ceux-ci un sentiment de suspicion inexplicable 
et qu'ils ne devraient pas avoir vis-à-vis de gens qui se mettent 
à leur disposition pour leur fournir tous les articles et toutes 
les denrées dont ils peuvent avoir besoin pour leur entretien. Ou 
devrait lutter énergiquement contre ce penchant et dissiper le 
malentendu qui semble exister entre ces deux classes. 

Le devoir des marchands-détaillants aussi bien que des 
bourgeois 

Nous sommes persuadés que le commerce de détail peut et 
doit dans une large part, contribuer à solutionner ce sujet im- 
portant et compliqué. L'agitation des fermiers et leur désir de 
réaction doivent mettre en garde les marchands dans toutes les 
branches et leur inspirer la révision de leur ligne de conduite. 
Pour tout homme à l'esprit large et ouvert ces questions doi- 
vent être envisagées en grand, sans mesquinerie, sans discussion 
d'intérêt personnel, mais avec, pour seul objectif, le bien-être et 
l'avenir du pays, et si tous agissent ainsi conformément à un 
raisonnement sain et loyal, ils détermineront une impulsion com- 
municative et irrésistible qui entraînera les politiciens dans cette 
même voie et préparera au pays des lendemains de prospérité. 

Les marchands qui occupent une situation si importante vis- 
à-vis des fermiers seraient indignés de cette prépondérance s'ils 
sacrifiaient à des intérêts personnels, l'étude de cette question 
et n'apportaient à leur façon de faire, les amendements nécessités 
par la situation présente. Ils devront travailler dans leur propre 
mesure, au bien-être des fermiers, même s'il leur en coûte 
quelque chose et si leurs prix doivent en souffrir, le bénéfice 
qu'en retirera le pays tout entier sera vis-à-vis d'eux-mêmes une 
large compensation à leurs sacrifices. 

Outre la question des prix, les marchands ont un second 
problème à résoudre et non moins important que le premier: 
c'est de créer et de maintenir entre eux et les fermiers, des 
relations étroites et agréables et de se mettre à leur disposition 
pour leur rendre tous les services raisonnables dont ils peuvent 
avoir besoin. Si, de telles relations faites de courtoisie et d'en- 
tente parfaite, se cimentent entre les débitants locaux et les clas- 
ses agricoles, non seulement les fermiers et ls marchands en bé- 
néficieront, mais le pays tout entier profitera de cette harmonie, 
ce sera l'union de la ville et de la campagne et si l'union fait la 
force, die fait aussi la prospérité qui ne saurait s'édifier sur des 
dissentiments. 

Il faut supprimer les dépenses superflues dans les magasins 

de détail 

Supprimer les dépenses inutiles est pour un magasin, aussi 
bien que pour une usine, un problème qu'il est bon de ne pas 
négliger. Evidemment, le point de vue n'est pas le même pour 
une usine où il est indispensable de remplacer ou de transformer 
un matériel qui est à peine usé et dont les marchandises doivent 
supporter les frais. Mais, prenons par exemple, l'emploi du temps. 
Que d'économies on peut faire à ce sujet dans un commerce de 



détail 1 Dans cette dépense journalière du temps, combien de 
minutes gaspillées par le propriétaire du magasin lui-même! 
minutes qui, consacrées à tel ou tel objet, se seraient transfor- 
mées en valeurs certaines. Mais, le plus souvent, on n'y pense 
pas, on reste des heures inocupé; se doute-t-on des bénéfices 
qu'on laisse échapper ainsi par pure négligence. Même dans un 
magasin organisé, où chaque vendeur a ses attributions définies, 
les pertes de temps sont multiples et maints employés attendent 
la pratique en se tournant les pouces, les yeux au plafond, au 
lieu de faire quelque chose d'utile et de profitable. Ne vous con- 
tentez pas d'examiner ce problème négativement, examinez-le 
d'une façon positive. Dites vous : "Quel est le moyen de faire 
le meilleur usage du temps?" C'est là une question qui mérite 
plus d'attention qu'elle n'en reçoit ordinairement. Résolvez-la 
dans votre magasin et vous ferez ainsi argent de beaucoup 
d'heures qui précédemment ne vous rapportaient rien. 

Quelques points d'économies souvent négligés 

Suivez une méthode strictement, et ayez la main à la gé- 
rance de votre magasin ; mais soyez aussi minutieux à éviter tout 
motif de pertes dans les moindres détails. Par exemple : Dans 
le soin apporté aux achats; un laisser-aller ou une négligence 
coutumière grève la marchandise que vous achetez de 2^2 à 5%. 
L'ignorance des tarifs douaniers peut vous empêcher de remar- 
quer l'application erronée d'un tarif quelconque et dont souffrira 
votre bénéfice. Les dépenses de camionnage, aussi bien à la 
réception des marchandises qu'à leur livraison, sont souvent ex- 
cessives, il est aisé de les réduire. Pour l'établissement de vos 
polices d'assurance, ne négligez pas de vous adresser à plusieurs 
maisons, la comparaison de leurs conditions vous assurera un 
profit. Et combien d'autres matières sont susceptibles de réaliser 
des économies qui, si minimes soient-elles, seront un facteur de 
votre succès. 

TERRAIN A VENDRE 



Site magnifique, rue Williams près de la rue McGill (à 
l'ouest), 72 pieds de façade rue Williams, 04 pieds de profondeur, 
fait face sur trois rues. Bon marché, conditions faciles, peu d'ar- 
gent comptant. S'adresser à J.-A. B., bureau du "Prix Courant", 
80 rue St-Denis, Montréal. 

A VENDRE. — Splendide place de commerce à Saint- 
Antoine, Rivière Richelieu, près de l'Eglise, avec grand ter- 
rain planté d'arbres au bord de l'eau. Une maison d'habita- 
tion en brique, avec grande cave, salle de bains, w. c, hangar, 
glacière, etc., est attenante au magasin. Cet établissement 
était occupé par l'unique modiste de l'endroit, qui abandonne 
les affaires pour raison de santé. Forte clientèle. S'adresser 
à A. Bouvier, St-Antoine, Rivière Richelieu. 

PROPRIETE A VENDRE. — Canton de Labelle, 13e 
rang. Ferme de 200 arpents, dont 40 arpents défrichés; mai- 
son d'habitation avec vérandah, de construction récente. Un 
chemin en bon état, construit par le gouvernement, conduit 
de cette ferme à la station de Labelle, distante d'environ 9 
milles. La propriété renferme un lac d'une longueur d'un 
mille environ où des alevins de truite rouge ont été déposés 
par les soins du gouvernement. Le privilège de la pêche est 
assuré au propriétaire par un bail de cinq ans à dater du 1er 
janvier 1910. Occasion exceptionnelle. Prix $3,500, partie 
comptant; bonnes conditions pour la balance. S'adresser à 
B., "Le Prix Courant," 80 rue St-Denis, Montréal, Qué. 

ENGINS A GAZOLINE "WATERLOO BOY,;' les 

meilleurs au Canada, à vendre au-dessous du prix coûtant. 
Il nous en reste encore de 4, 6, 8 forces. Le nombre est 
limité. Ecrire de suite à Bélanger, Levasseur & Cie, No 41 
Bonsecours. Téléphone Main 2265, Montréal. 

FUMIVORE. — On offre en vente les brevets canadien 
et américain d'un fumivore, le meilleur et le moins coûteux 
sur le marché. Ce3 fumivores, dont un grand nombre sont 
installés à Montréal, donnent satisfaction. L'acquisition de 
ces brevets est une affaire payante, alors que les pouvoirs 
publics s'alarment des dommages causés par la fumée. 

Pour renseignements, s'adresser à X. D., boîte postale 
nouvelle, 2229, Montréal. 



2 g | LE PRIX COURANT 



Parmi les valeurs qui se sont vendues le plus activement 
figurent le Montréal Power et Toronto Railway; les prix de 
ces actions ont avancé fortement. Les autres ont été calmes, 
mais le ton général du marché est fort. Les actions Canadian 
Pacific se sont vendues, mercredi, à 227; celles du Monlrcal 
Street Ry. étaient fermes à 230. Le Richelieu était fort et à 
l'avance. Les actions ordinaires du Dominion Textile ont eu 
une demande active, et celles de la Steel Corporation étaient 
à prix plus facile. 

Les compagnies suivantes paieront, le 16 octobre, leur 
dividende trimestriel: 

Bell Téléphone Co., Canadian Car & Foundry Co. (ac- 
tions préférentielles), Crown Reserve Mining Co., Dominion 
Telegraph Co., Dominion Textile Co. (actions préférentiel- 
les), Guarantee Co. of N. Ak, Mexican L. & P. Co., Montréal 
Telegraph Co., Nova Scotia Steel & Coal Co. (actions ordi- 
naires et préférentielles). 

* * 

Les compagnies Minn., St-Paul & Sault Ste-Marie Ry. 
et New Brunswick Téléphone Co., paieront leur dividende 
semestriel, le 16 octobr*e. 

* m 
* 

Un dividende trimestriel sera payé, le 20 octobre par les 
compagnies Auer Inc. Light Mfg., Shawinigan W. & P. et 
Nipissing Mines. 

Les recettes de la Canadian Pacific Railway Company, 
du 1er au 7 octobre 191 1, ont été de $2,396,000, contre $2,- 
203,000 pour la période correspondante en 1910, soit une aug- 
mentation de $153,000. 

* * * 

La Bell Téléphone Company of Canada a porté son ca- 
pital de $12,500,000 à $15,000,000 et offre à ses actionnaires un 
stock de $2,500,000 au pair — par rapport à 150, prix auquel 
le vieux stock s'est vendu pendant quelque temps. 



Par l'organisation de la International Milling Company 
of Canada qui sera une compagnie subsidiaire de la Interna- 
tional Milling Company, de Minnesota, et de la Canadian 
Cereal and Milling Company, des arrangements ont été faits 
pour que les exercices fiscaux de ces compagnies se termi- 
nent à la même date. L'exercice fiscal de la Cereal Company se 
terminera le 31 août au lieu du 31 juillet. A l'avenir l'assemblée 
annuelle de la Canadian Cereal and Milling aura lieu le troi- 
sième mercredi d'octobre au lieu du troisième mercredi de 
septembre. 

* 

Nous lisons dans la circulaire de Bâche, de New- York: 
Les affaires générales du pays sont bonnes. Depuis long- 
temps les acheteurs font des achats au jour le jour, en dé- 
laissant de plus en plus la spéculation. Il en est résulté une 
condition de bon crédit parmi les commerçants qui n'entre- 
prennent pas de trop grosses affaires et qui ont ainsi leurs 



ressources bien en mains. Tout cela produit un certain esprit 
d'économie qui est bon pour le pays. 

Malgré les rumeurs de récoltes manquées, la moyenne des 
récoltes est bonne et rapportera une somme énorme d'argent, 
dont bénéficieront toutes les affaires. 

La situation des banques des Etats-Unis est bonne. Tout 
ce qu'il faut au pays, c'est une politique saine pour rassurer 
le capital et ramener la confiance. 



LE FOIN AUX ETATS-UNIS 



Le rapport du Bureau des Statistiques Agricoles du gouver- 
nement de Washington prévoit une récolte de foin moyenne de 
1.08 tonne par acre. C'est la moyenne la plus basse depuis nom- 
bre d'années. 

En 1910, la récolte de foin aux Etats-Unis a été en moyenne 
de 1.33 tonne par acre; en 1907, de 1.42 tonne; en 1908, de 
1.52 tonne. 

La récolte de 19I0 a été de 60,078,000 tonnes, pour une su- 
perficie de prairies de 18 millions 45,662,890 acres. En calculant 
sur la même superficie, la récolte de 191 1 serait de 49,446,250 
tonnes seulement, soit près de 11,000,000 de tonnes de moins que 
l'année dernière. 



COMPAGNIES INCORPOREES 



Des lettres-patentes ont été accordées par le Lieutenant- 
Gouverneur de la province de Québec, incorporant : 

"Fit Rite Tailoring, Limited", commerce général et confec- 
tion de toutes sortes de vêtements à l'usage des hommes, jeunes 
gens et garçons, à Montréal. Capital-actions, $20,000. 



NOUVELLES CHARTES 



"La Gazette du Canada", publie les nouvelles chartes ac- 
cordées sous le sceau du Secrétaire d'Etat du Canada. Voici 
celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant leur prin- 
cipale place d'affaires dans la province de Québec. 

"Caledonian Realties. Limited", courtage et agence d'im- 
meubles en général; à Montréal. Capital-actions, $400,000. 

"The Asphalt & Supply Company. Limited", importation 
et exportation d'asphalte et de préparations de toute sorte à 
l'asphalte, comprenant des blocs d'asphalte, brique, ciment, mas- 
tic, pierre, matériaux de pavage et de construction, les acces- 
soires et machineries en rapport avec cette industrie; à Mont- 
réal. Capital-actions, $50,000. 

"Empire Coal Company, Limited", exploration et exploita- 
tion de charbonnages, commerce de charbon, construction et 
mise en opération de voies ferrées, navires, etc., nécessaires aux 
opérations de la dite compagnie; à Montréal. Capital-actions, 
$500,000. 



La plupart des clients se reposent sur ce que vous leur 
dites au sujet des articles que vous vendez. Mais rappelez- 
vous bien que si un client a été trompé, vous ne l'y repren- 
drez pas une seconde fois, c'est un client que vous enverrez 
sûrement à vos concurrents. 



LE PRIX COURANT 
INFORMATIONS FINANCIERES 



29 



Actions ordinaire! et Action! Privilégiées 



BANQUES 

Banque de Montréal 

Banqje du Nouveau-Brunswick 

Banque de Québec ' -, 

Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque des Cantons de l'Est 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada , 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga ••• 

Banque d'Ottawa 

Banque Impériale du Canada 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacinc Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) , 

do do do do (Préférentielles) 
TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Détroit United Railway 

Duluth Superior Traction 

Halifax Electrio Railway 

Havana Electric Rdlway (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Illinois Traction Co. (Ordinaires) 

do do ( Pi éférentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Montréal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Québec Railway, Light & Power , 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & L'ght , 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Twin City Rapid Transit (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

British Columbia Packers (Ord naires) 

do do do ( Préférentielles ï , 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Canada Cément (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Laurentide Paner Co (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Montréal Cotton 

Montréal Steel Works (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

DIVERS 

Bell Téléphone Co 

Mackay Companiee (Ordinaires) 

do âo (Préférentielles) 

Montréal Light, Heat & Power 

Montréal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MINES 

Amalgamated Asbestos (Ordinaires) 

do do ( Préférentielles) 

Black Lake Asbïstos Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 



Capital payé 



Réserve 



, , Tauxduder- 
Pair des Actions nier Dividende 



Dernière cote 



|I4,400,000 

895.300 
2,500,000 
3,814,140 
4,298,98 
4,000,000 
3,000,000 
2,000,000 
6,000,000 
1,000,000 
4,679,1 IO 
II,3l6 890 
6,200,000 
2,500,000 
3,500,000 
5,852,640 

l8o,O0O,0OO 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500,000 
5,000,000 
9,964,000 
5,000,600 

I3.5 8 5.000 
2,400,000 

IO.OOC, OOO 
3,000,000 
9.300,500 
800,000 

10,000,000 

12,000,000 

8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 
20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

2,500,000 
1,500,000 
3,500,000 
5,000,000 
13,500,000 
10,500,000 

1.733.500 

35,000,000 
5,000,000 

1.859,030 

2,100,000 
1,500,000 
1,600,000 
1,200,000 
3,000,000 
700,000 
800,000 
6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 

1,075,000 

12,500,000 
50,000 
50,000,000 
17,000,000 
2,000,000 

1,511,500 
3,132,000 

7,000,000 
8, 125,000 

1,875,000 

3,000,000 
1,000,000 

1,999.957 
500,000 
«9,700 



$ 12,000,000 
1,598,666 
1,250,000 
7,023,023 
5,048,980 
4,4oo,ooo 
2,250,000 
1,700,000 
4,300,000 
425,000 

2,739.555 
9,053,512 
7,000,000 
2,500,000 
3,900,000 
5,852,640 
Débentures 
146,283,497 



21,887,000 
2,500,000 
600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 

6,000,000 
13,257,000 
3,992,326 



8,068,000 
19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 

5,000,000 
474,000 



3,040,275 
1,000,000 



1,200,000 
500,000 



6,000,000 
457,263 
2,000,000 
3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 
1,123,573 
5,000,000 



8,000,000 



1,100,000 



OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
00.00 
00.00 
00.00 
00.00 
OO.OO 
50.00 
00.00 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 

OO.OO 
OO.OO 
00.00 
OO.OO 
00.00 

OO.OO 
OO.OO 
00.00 
OO.OO 
OO . OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
00.00 
00.00 
OO.OO 
00.00 
OO.OO 
OO.OO 
00.00 
OO.OO 
00.00 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 

00.00 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
OO.OO 
5.00 



IOO.OO 
IOO.00 
IOO . OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 



IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
I .OO 
IOO.OO 
IOO.OO 



IO% 
13% 

7 fi 
14% 
11% 
11% 

9% 
7% 
10% 

5% 

8 fi 
lofi 

\lfi 

9% 
11% 
12% 

10% 



1% 

7 fi 

5 fi 
5 fi 
7 fi 



6fi 
Afi 
7% 
lofi 



6 fi 
10% 



7 fi 



6 fi 
6 fi 

7fi 
lofi 



7 fi 
8 fi 

7 fi 



7 fi 



4fi 

5 fi 
7fi 
8 fi 

7 fi 

8 fi 

7fi 
8 fi 
7 fi 

7 fi 

5 fi 

8 fi 
Sfi 

7 fi 
Afi 

6 fi 

Sfi 
Sfi 
A fi 
Sfi 

8 fi 
6 fi 
6% 
A fi 



7fi 



ftofi 
7fi 
Ifi 



227^ 



127^ 



69K 
79% 



90 



233X 
66 

57 



168X 
i34K 



104^ 

237K 

62X 

90 

66 



26 

87X 



59 
68 

96^ 
147 



150 



95 



133 

I22>£ 
56^ 
85 

I50 



73^ 
165&: 



t20 
II4X 

17 



2 74. 



Du 29 Sept. 


Du 6 au 


au soct. 


12 octobre 


250 


252 


137 


!37 




277X 


202 


203 


203^ 


205 


172 


172 


I98 


200 


I50 


150 


208 


207 


239 


238 


169 





3o 



LE PRIX COURANT 



Revue des Marchés 



EPICERIE 



Farine à pâtisserie à la hausse. 
Saindoux pur, en hausse de i|c par li- 
vre. 

Thés, à la hausse. 

Riz décortiqués au Canada, en haus- 
se de 15c par 100 livres. 

Noix de Tarragone, en hausse de Je 
par livre. 

. . Tomates 3 lbs., en hausse de 25c par 
douzaine. 
Balais, en hausse. 

La demande est en général très acti- 
ve et les affaires ont de belles perspec- 
tives. Les paiements se font normale- 
ment. 

La maison Menier a baissé les prix 
de son chacolat, qui se vend maintenant 
de 33c à 34c la livre. 

Le glucose se vend aux prix suivants: 
en quart, $3-35; en demi-quart, $3.60; en 
keg, $3.85- ■ , . 

Le miel blanc se vend 18c le gâteau, 
il est plutôt rare. Le miel brun No 1 se 
vend 13c. 

SUCRES 

La demande est passable. 
Nous cotons: 

Extra granulé sac 5.85 

Extra granulé baril 5.80 

Extra granulé i baril 6.05 

Extra granulé .. .. balle S x 20 5-95 

Extra ground baril 6.30 

Extra ground bte 50 lbs. 6.50 

Extra ground .. .. i bte 25 lbs. 6.70 

No 1 Yellow baril 5.50 

No 1 Yellow sac 5-45 

Powdered baril 6.10 

Powdered bte 50 lbs. 6.30 

Paris Lumps bte 6.65 

Paris Lumps .. .. i bte 50 lbs. 6.75 
Paris Lumps .. .. è bte 25 lbs. 6.95 

Crystal Diamond baril 6.95 

Crystal Diamond .. bte 100 lbs. 6.65 
Crystal Diamond .. 4 bte 50 lbs. 6.75 
Crystal Diamond .. ï bte 25 lbs. 6.95 
Crystal Diamond, 20 pqts, 5 lbs. 7.90 
Crystal Diamond, Domino, 20 car- 
ton s lbs cse 7.90 

Sucres bruts cristallisés .. . . lb. 0.05^ 
Sucres bruts, nin cristallisés lb. 0.05 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur à Montréal. 

MELASSES 
Bonne demande. 
Nous cotons: 
Barbade, choix, tonne .. 0.29 0.30 0.32 
Barbade, tierce et qrt. .. 0.32 0.33 0.35 
Barbade, demi qrt .. .. 0.340.35 0.37 
Mélasse fancy, tonne .. 0.32 0.35 0.37 
Mélasse fancy, tierce et 

quart 0.35 0.36 0.38 

Mélasse fancy, demi-qrt 0.37 0.38 0.40 
Les prix s'entendent: 1ère colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combiné; 3e colonne, pour 
Montréal et ses environs. 
FARINES ET PATES ALIMEN- 
TAIRES 

Très bonne demande. Les farines à 
pâtisserie sont à la hausse. 

Nous cotons: 
Farine Five Roses .. qrt. 0.00 6.20 
Farine Five Roses, .. sac 0.00 3.00 
Far. patente hongroise, qt 0.00 6.40 
Far. patente hongroise, sac 0.00 3.15 

Far. "Régal", qrt 0.00 6.00 

Far. "Régal", sac 0.00 3.00 



Far. straight rollers, qrt. 0.00 4.95 

Far. straight rollers, sac . 0.00 2.35 

Farine à pâtis. Océan, qrt. 0.00 5.45 

Far. d'avoine granulée, sac 0.00 3.10 

Far. d'avoine Standard, sac 0.00 3.10 

Farine d'avoine fine .. sac 0.00 3.10 

Farine d'avoine roulée, brl. 0.00 5.90 

Farine de sarrasin .. sac 0.00 2.50 

Far. de blé-d'Inde ord., sac 0.00 2.00 
Banner Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 3.95 

Cream of wheat .. .. cse 0.00 5.75 

Fécule de maïs, ire qlté, lb 0.06I 0.07 

" 2e qlté, lb 0.04^ 0.04J 
Fécule de pommes de terre, 

qpts de 1 lb doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni et 
spaghetti Canadiens. 

En vrac lb. 0.00 0.04 

En paquets de 1 lb 0.06 o.oôi 

Boîtes de 4 lbs bte 0.00 0.18 

Qualité extra fine 

En vrac 0.00 0.05^ 

Paquets de 1 lb 0.00 0.06 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de i lb lb. 0.00 O.07 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 0.00 0.06 
Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pâtes assorties; al- 
phabets, chiffres, ani- 
maux nouilles, coudes, 

importés en vrac. .. lb. 0.00 0.07^ 

En paquets de 1 lb. .. lb. 0.00 o.o8è 

Tapioca pearl, la lb 0.07 0.08 

Tapioca seed lb. o.o6£ o.©7è 

Tapioca flake lb. o.o7i 0.08 

Sagou lb. 0.05 0.06J 

SAINDOUX 
La demande est tranquille pour le 
saindoux pur, dont les prix sont plus 

élevés de i|c par livre. Elle est passa- 
ble pour le saindoux composé. 
Saindoux pur 
Nous cotons: 
En seaux en bois de 20 lbs., 

le seau 0.00 2.75 

En seaux en fer-blanc de 

20 lbs., le seau 0.00 2.52' 

En tinettes de 50 lbs. . lbs. 0.00 0.13* 

Canistres de 10 lbs. .. lb. 0.00 0.14^ 

Canistres de 5 lbs lb. 0.00 0.14? 

Canistres de 3 lbs lb. 0.00 0.14J 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les petits fromages d'environ 20 lbs. 
se vendent aux épiciers I5ic à 16c la li- 
vre. 

GRAINS ET FARINES 
Marché de Chicago 

Mercredi dernier, le ton du marché 
était généralemnt faible; cependant les 
prix se relevèrent vers la clôture. Com- 
parativement aux prix de la veille, les 
prix en clôture étaient plus bas de ic, ou 
avaient une légère avance. 

Le blé d'Inde était en perte de Je à 
|c et l'avoine, de i/i6c à ic. 

Déc. Mai 

Blé 0.988 1.04 

Blé-d'Inde 0.64& 0.65^ 

Avoine 0.47I 0.50J 

Marché de Montréal 
Grains 

La demande est assez bonne. 

Nous cotons: 
Blé du Nord No 1 .. .. 1.05 1.06 
Blé du Nord No 2 .. 1.04 1-05 
BJé du Nord, No 3 .. .. 1.03 1.04 



Blé du Nord Feed .. .. 0.82 0.83 

Avoine Man. No 2 0.47^ 0.48 

Avoine Man. No 3 0.462 0.47 ' 

Avoine Qué. et Ont. No 2 0.46 0.47 
Avoine Qué. et Ont. No 3 0.45 0.46 
Avoine Qué. et Ont. No 4 0.44 0.45 
Pois No ord., prix nomin. 0.95 0.96 

Sarrasin (48 lbs.) 0.60 0.62 

Blé d'Inde jaune No 3 .. 0.77 0.78 
Farines 

Il y a une excellente demande locale. 
La demande pour exportation est con- 
sidérable. 

..Patentes du printemps: 

Royal Household .. 2 sacs 0.00 5.40 

Five Roses 2 sacs 0.00 5.40 

Glenora 2 sacs 0.00 4.90 

Harvest Queen. .. 2 sacs 0.00 4.90 

Fortes à Boulanger: 
Bakers Spécial .... 2 sacs 0.00 4.70 
Manitoba S. B. .. 2 sacs 0.00 4.20 

Keetoba 2 sacs 0.00 4.90 

Montcalm 2 sacs 0.00 4.70 

Patentes d'Hiver: 
Hurona (à pâtisserie") 2 sacs 0.00 5.40 
A do 2 sacs 0.00 4.50 

Straight rollers .. .. baril 4.00 4.10 

Straight rollers sac 1.75 1.85 

Farine de blé-d'Inde blanc 

pour boulangers . 2 sacs 0.00 4.60 
Farine de blé-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 0.00 3.30 

Farine d'avoine 

Avoine roulée sac 0.00 2.50 

Avoine roulée. .. .. baril 0.00 5.25 

Issues de blé en sacs 

Son Man., au char, tonne 0.00 23.00 
Gru Man., au char, tonne 0.00 25.00 
Son d'Ont, au char, ton.. 23.00 24.00 
Middlings d'Ontario, au 

char tonne 0.00 28.00 

Moulée pure, au char. .. 31.00 32.00 
Moulée, mélangée, au char 26.00 29.00 

FROMAGE 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 29 sep- 
tembre 191 1: 

Le marché, après avoir été facile, tou- 
te la semaine, a repris un peu de ferme- 
té hier; aujourd'hui, en clôture, les prix 
étaient en baisse de i/o par 100 livres. 
Toutefois, les détenteurs ne poussent 
pas à la vente, et l'opinion générale est 
que la baisse des prix n'est que tempo- 
raire. 

Nous cotons: 
Canada, blanc, haut choix 

fromage de l'Ouest.. .. 69/0 à 71/0 
Canada, coloré, haut choix 

fromage de l'Ouest.. .. 69/0 à 71/0 
* j. * 

MM. Mills & Sparrow nous écrivent 

de Londres, à la date du 29 septembre 
191 1 : 

La demande a été assez tranquille, cet- 
te semaine, mais cela est dû sans doute à 
ce que les acheteurs avaient fait des 
achats importants au cours des semai- 
nes précédentes. Toutefois la situation 
semble rester sans changement. 

Nous cotons: 
Canada, blanc et coloré.. 69/0 à 70/0 
Nouvelle-Zélande, blanc et 

coloré (manque) 

Marchés d'Ontario. 

Brockville, 5 octobre. — Offert 3.068 
botes, dont 1,725 boites coloré. Pas de 
vente. 



LE PRIX COURANT 



3t 



Alexandria, 5 octobre. — Offert et 
vendu 592 boites blanc à I3lc 

Kingstin, 5 octobre. — Offert 545 boî- 
tes blanc et 351 boites coloré. Ventes 
à 14IC. 

Wincbester. 5 octobre. — Offert 757 
boîtes. Pas de vente. 

Kemptville, 6 octobre. — Offert 542 
botes. Vendu 35 lots à 13SC. 

Ottawa, 6 octobre. — Offert et vendu 
620 boites coloré à I3?c. 

Vankleek Hill, 6 octobre. — Offert et 
vendu 1,042 boîtes blanc et 247 boîtes 
coloré à 13 15/16C. 

Napance. 6 octobre. — Offert 530 boi- 
tes coloré. Vendu 100 boîtes à 13 Je. 

Picton, 6 octobre. — Offert et vendu 
i,OQ9 boites coloré à 13 15/16C. 

Relleville. 7 octobre. — Offert 1089 
boîtes, dont 100 boîtes coloré. Vendu 
50Q boites à 14 i/i6c et 242 à I3«c. 

Woodstock, 11 octobre. — Offert 1,000 
boîtes. Vendu 600 à 700 boîtes à 144C 

Marchés de Québec 

Cowansville, 7 octobre. — Offert 155 
boîtes. Vendu 33 boites à 13IC et 56 à 
13 9/i 6e. 

Marché de Montréal 

La Société Coopérative des Froma- 
gers de Québec a fait les ventes sui- 
vantes au Board of Trade, le 5 octobre 
1911 : 

Fromage blanc. — 116 boîtes extra 
choix, à A. J. Brice, à 14c; 925 boîtes 
choix, à Lovell & Christmass, Ltd., à 
13IC.; 443 boîtes No 2, à Gunn, Lan- 
glois & Cie., Ltée, à 13 ii/i6c. 

Fromage coloré. — 321 boîtes extra 
choix à la Co-operative Wholesale So- 
ciety, à 14c; 61 boîtes choix, à Lovell 
& Christmas, Ltd., à 13ÏC.; 74 boites No 
2, à George Hodge & Co.. à 13IC 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
61,134 boîtes. Depuis le 1er mai les re 
cettes totales ont été de 1,499,161 boites 
contre 1,635,868 boîtes pour la période 
correspondante de l'an dernier. 

Les épiciers paient le fromage 16c la 
livre. La demande est assez bonne. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 7 octobre ont été les suivantes: 
vantes : 

191 1 ù .. .. 63,178 boîtes 

1910 105,140 boîtes 

1909 76,330 boîtes 

Du 1er mai au 7 octobre, les exporta- 
tions ont été les suivantes: 

191 1 ù 1,458,883 boites 

1910 1,454,722 boîtes 

1909 1,449,772 boîtes 



BEURRE 



Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 29 sep- 
tembre 1911: 

Les beurres de haut choix sont plu- 
tôt rares et commandent de pleins prix. 
Les beurres de qualité inférieure sont 
abondants, mais sont peu demandés. La 
cote officielle du beurre ranois est plus 
élevée de 5 kroners. 

Nous cotons : 
Ladles des Etats-Unis .. , 08/0 à 102/0 
Irlande, crémerie, haut 

choix 130/0 à 133/0 

Canada, crémerie, haut 

choix 126/0 à 128/0 

Australie, haut choix .. .. (manque) 
Nouvelle-Zélande, haut choix (manque) 



Argentine, haut choix . . (manque) 
Sibérie, crémerie haut choix 

< 124/0 à 128/0 

Danois, crémerie, choix à 

haut choix, en barils.. 144/0 à 148/0 



MM. Mills & Sparrow nous écrivent 
de Londres, à la date du 29 septembre 
191 1 : 

Depuis notre dernier rapport, la situa- 
tion générale semble s'être améliorée. 
Les importations sont en diminution par 
rapport à celles de la période corres- 
pondante, l'année dernière, et tout indi- 
que que cette diminution va s'accentuer, 
à moins que les expéditions des colonies 
n'augmentent très rapidement. 

— La demande pour le beurre danois a 
été exceptionnellement bonne, cette se- 
maine, tous les acheteurs semblant avoir 
besoin d'une quantité supplémentaire. 
Malgré la hausse de 5 kroners, tout le 
beurre s'est bien vendu. 

— Les arrivages de Sibérie se sont éle- 
vés, cette semaine, à 4,000 fûts de plus 
que la semaine dernière; mais cette 
quantité supplémentaire a été facile- 
ment absorbée, et cela à prix plus élevés 
que la semaine dernière, 

— Bien que la grève n'ait pas été ré- 
glée définitivement, le beurre irlandais 
arrive maintenant à destination et tout 
ce qui était en mains s'est bien vendu. 

— Des arrivages d'Australie ont eu 
lieu à la fin de la semaine; le beurre 
était en bonne condition. Il provenait 
pour la plus grande partie du Queens- 
land et de la Nouvelle-Galles du Sud. Il 
s'est vendu facilement. 

— Il ne se fait rien en beurre de Nou- 
velle-Zélande. 

Nous cotons: 

Danemark 144/0 à 147/0 

Etats-Unis, crémerie salé 132/0 à 134/0 
Etats-Uùiis. manufacturé, 

salé 118/0 à 120/0 

Irlande, crémerie salé . . 128/0 à 132/0 
Irlande, manufacturé, sa- 
lé 110/0 à 1 12/0 

Victoria, choix, salé et 

sans sel 130/0 à 134/0 

Nouvelle-Galles du Sud, 

haut choix, salé .. .. 128/0 à 130/0 
Queensland salé, haut 

choix 128/0 à 130/0 

Nouvelle-Zélande, choix . . (manque) 

Sibérie, haut choix .. .. 124/0 à 128/0 

Sibérie, choix 118/ à 122/0 

Sibérie, bon 114/0 à 116/0 

Marchés de Québec 

Cowansville, 7 octobre. — Offert 809 
boîtes. Vendu 180 boîtes à 2Ôic et 629 
à 26' c. 

Marché de Montréal 

La Société Coopérative Agricole des 
Fromagers de Québec a fait l?s ventes 
stiivantes au Board of Trade, le 6 octo- 
bre 1911: 

201 boîtes choix à Lovell & Christmas, 
Ltd., à 262c; 216 boîtes No 1, à Jas. 
Alexander, Ltd., à 2Ôic; 97 boîtes No 
2, à G. D. Warrington, à 25*c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
20.718 paquets. Les recettes totales de 
puis Te 1er mai ont été de 414,662 pa- 
quets, contre 360,593 pour la période cor- 
respondante de l'an dernier. 

Les épiciers paient 28c le beurre choix 
et 26c à 26ic les beurres secondaires. 



Le demande est bonne pour les beur- 
res choix, mais presque nulle pour les 
secondaires. Les beurres de ferme sont 
très rares et se vendent de 21c à 23c 
la livre. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 7 octobre 1911 ont été les 
suivantes: 

1911 11,604 paquets 

<*°4 Paquets 

909 1,215 paquets 

Du 1er mai au 7 octobre 191 r, les ex- 
portations ont été les suivantes: 

exportations ont été les suivantes: 

J 911 1 30,525 paquets 

^ 2 7-38 Paq«H-ts 

909 37,193 paquets 



OEUFS 
Marché Anglais 



MM. Marples, Jones & Ci., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 29 sep- 
tembre 191 1: 

La demande est modérée et les prix 
sont soutenus. 



Nous cotons: 
Oeufs du Continent .. 



8/0 à 9/6 



Marché de Montréal 

On vend à la caisse aux épiciers: oeufs 
No 1, 24c; oeufs choisis, 28c, la douzai- 
ne et oeufs frais 34c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
3,638 caisses. Les arrivages depuis le 1er 
mai ont été de 183,959 caisses, contre 
169,005 pour la même période en 1910. 

La demande est bonne, mais les oeufs 
sont rares à la campagne. 



POMMES 



Marché Anglais 

MM. J.-C. Houghton & Co., nous écri- 

Oeufs d'Irlande 10/6 à 16/6 

tembre 191 1 : 

vent de Liverpool, à la date du 28 sep- 
Pendant la semaine écoulée, il y a eu 
d'importants arrivages de pommes des 
Etats-Unis, du Canada et de la Nouvel- 
le-Ecos.se. Les lots présentant une bon- 
ne couleur et ayant de La qualité se sont 
vendus de manière satisfaisante, mais les 
variétés molles et vertes ne sont pas en 
demande. 



PRIX A L'ENCAN. 



baril 



Etats-Unis— 
Weilthy 
Bildwin 
MCInto-h R^d 
Greening 
Aleiauder 
Gravenstein 
King's 
Hubbardston 
Ramsborn 
Harvey 
Can via — 
Wealthy 
Colvert 
M Blush 
Mclntosh Red 
Snow 
Nouvelle- 
Ecosse — 
Gravenstein baril 
Emperor 
White Pippin " 



Vendredi 
22 sept, 
s. d. s. d. 

12 O 12 9 



Lundi 
15 sept 
s d. s. d. 



10 o 
15 6 



16 6 
22 o 



14 
130 
16 o 
8 3 
'3 6 



10 9 
15 3 

20 6 

14 6 

15 o 



M 9 



baril 15 o 



20 6 
15 Q 
15 6 



8 6 
14 o 

3 3 



14 9 

15 3 
4 



10 o 14 o 
4 



Vendredi 
27 sf pt. 
s. d. s. d. 

14 o 17 

10 3 13 3 
14 9 16 6 

16 o 22 o 

12 6 14 o 

11 o 19 3 
11 6 15 

20 o 
22 6 

o 6 14 6 
'5 3 



32 



LE PRIX COURANT 



This is 
the 

Paint 



ThatPuts 
Profit 



myour 
Purse 





Voici jCcz !Peinture 
Qui 7/fet Xes Profits 
'Dans Votre SSourse, 

AUCUNE PEINTURE ne peut vou» rapporter de profits, tant qu'elle 
reste en magasin. Une certaine peinture peut vous rapporter des profits 
une fois, et alors l'acheteur ne revient jamais. Ce qu'il vous faut, c'est la 
peinture qui ramènera l'acheteur — de telle sorte que vos profits, l'année pro 
chaine, l'année suivante et les autres années, deviendront de plus en plus importants. 

La Peinture Martin-Senour 
Pure au 100% 

LA PEINTURE DE QUALITÉ.— La peinture qui donne une satisfaction durable. Les ventes augmentent 
et les profits s'accroissent, parce que les années de service montrent à l'acheteur l'économie 
qu'il tait en achetant la peinture qui dure le plus longtemps— qui a la meilleure ap- 
parence. Ce n'est qu'une suggestion; mais un mot adressé aux mar- 
chands avisés devrait avoir pour résultat beaucoup plus de 
portefeuilles bien gonflés. Ecrivez aujourd'hui- 
même pour avoir l'Agence — puis 
voyez vos profits augmenter. 




The MARTIN-SENOUR Co. 

Les Pionniers de l'Industrie 
Des Peintures Pures. 



TORONTO 




LEGUMES 





la doz. 


o.oo 


0.50 




le sac. 


0.00 


0.75 




le sac. 


o.oo 


0.7s 


Choux nouveaux .. 


la doz 


o.oo 


0.40 




la doz 


o.oo 


0.75 




a boîte 


0.00 


0.50 




a boîte 


0.00 


0.50 


Navets nouveaux, le 


sac . . 


o.oo 


0.75 


Oignons d'Espagne 


e crate 


0.00 


4.00 




la doz. 


0.00 


0.15 


Patates (au détail), 


le sac 








o.oo 


LIS 


Persil doz. de paquets 


0.50 


0.00 


Poireaux 


la doz. 


0.00 


0.20 


Radis . . . . ù . . 


la doz. 


0.00 


0.20 


Raifort 


la lb. 


0.00 


0.30 


Salade de Montréal 


frisée, 








doz. 


0.00 


0.40 


Salade de Montréal, pommée, 








doz. 


0.00 


0.30 



FRUITS VERTS 

Pèches la bte o.oo 1.25 

Bananes, régime (en crate) 0.00 1.75 

Citrons Messine ((300c) ..4.00 4.50 

Limons la boîte 0.00 1.40 

Mandarines .. .. la boite 0.00 3.25 

Melons d'eau 0.00 0.50 

Oranges Navel 0.00 4.00 

Pamplemousses mélangées, 

cse 0.00 2.50 

Pommes nouvelles . le qrt. 0.00 3.50 

Pommes nouvelles . le prt. 3.00 4.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES 

Marché de Montréal 

La demande est passable. 

Nous cotons sur rails à Montréal: 



Foin pressé No 1 .. .. 14.00 14.50 

Foin pressé, No 2, extra 13.00 13.50 

Foin pressé, No 2 .. .. 11.50 12.00 

Foin mélangé de trèfle .. 10.00 10.50 

Trèfle pur 9-50 10.00 

Paille d'avoine 0.00 4.00 



PEAUX VERTES 

La demande est très bonne et les prix 
de peaux de boeufs sont augmentées de 
ic. Les peaux d'agneau ont encore avan- 
cé, on les paie 60c. 

On paie aux bouchers: boeuf de la 
ville No 1, 12c; No 2, 11c; No 3, 10c; 
boeuf de la campagne, No 1, 12c; No 2, 
11c; No 3, ioc. Veaux de la ville No 1, 
13c; No 2, 12c; veaux de la campagne, 
No 1, 13c; No 2, 12c; agneau, 60c; mou- 
ton, $1.00; cheval, $2.50. 



C'EST UN FAIT ACQUIS 

que dans la vie pratique des affaires, 
les annonces insérées dans un bon 
journal de la partie, rapportent 




UNE SESSION 

De la Cour du Banc du Roi 

ayant juridiction criminelle dans et 
pour le district de Montréal, se 
tiendra au Palais de Justice, en la 
cité de Montréal, 

JEUDI, LE DEUXIÈME JOUR 
DE NOVEMBRE prochain, à 

DIX heures du matin. 
EN CONSÉQUENCE, je donne 
avis public à tous ceux qui auront 
à poursuivre aucune personne main- 
tenant détenue dans la prison com- 
mune de ce district et à toutes les 
autres personnes qu'elles y soient 
présentes. 

JE DONNE AVIS AUSSI à tous 
les Juges de Paix, Coroners et Offi- 
ciers de la Paix pour le district sus- 
dit, qu'ils aient à s'y trouver avec 
tous les records. 

L. J. LEMIEUX, 

Shérif. 

Bureau du Shérif. 

Montréal, 13 octobre 1911. 



LE PRIX COURANT 



33 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures, Matériaux 

de Construction, Etc. 



A PROPOS DE BETON 



Quand la compagnie Canada Cernent, 
Limited se forma, des gens mal inten- 
tionnés à son égard déclarèrent, sans 
d'ailleurs fournir de preuves ■ à l'appui 
de leurs dires, que ecte compagnie ven- 
drait ses produits directement aux con- 
sommateurs sans passer par l'intermé- 
diaire des détaillants. Or depuis qu'elle 
existe, cette compagnie s'est toujours 
servie du commerce de détail pour la 
distribution de ses produits. Aussi ses 
affaires sont-elles des plus prospères, 
comme l'indique la cote de ses actions 
sur le marché des valeurs canadiennes. 

De nos jours l'usage du ciment et du 
béton armé se généralise de plus en plus, 
et il est probable qu'avant longtemps, on 
n'emploiera plus que ce matériel pour 
la construction nouvelle ou les répara- 
tiins aux anciennes constructions. L'a- 
vance soutenue du prix du bois de cons- 
truction forcera les fermiers à rempla- 
cer le bois par un autre matériel de cons- 
truction, tout aussi commode à employer 
et à un prix à leur portée. A mesure que 
le prix du bois de construction augmen- 
tait, celui du ciment diminuait, grâce à 
des méthodes de production plus scien- 
tifique et à l'emploi d'une machinerie ptr- 
fectionnée. Aussi le béton est-il devenu 
un matériel incomparable dont l'emploi 
s'impose au fermier. 

Que ne peut-on construire en béton? 

Les chemins établis avec ce matériel 
autour de la maison d'habitation de la 
ferme et pour la relier aux autres bâti- 
ments sont toujours propres, rehaus- 
sent l'aspect de la ferme et durent beau- 
coup plus longtemps que ceux construits 
en bois. 

Le béton convient très bien aux répa- 
rations à faire aux bâtiments de la fer- 
me; il est d'un emploi peu coûteux et 
exige peu de main-d'oeuvre. Les fonda- 
tions bien faites en béton sont indestruc- 
tibles. 

Les rats causent beaucoup de dégâts 
chaque année dans les fermes; des aires 
établies en béton empêcheront ces ron- 
geurs de pénétrer à l'intérieur des gran- 
ges, et le fermier fera ainsi une écono- 
mie réelle. 

11 serait trop long d'énumérer ici tous 
les travaux qu'on peut faire avantageu- 
sement avec du béton. Mais nous avons 
sous les yeux une brochure très inté- 
ressante, publiée par la Canada Cernent 
Company, Li|mitedj et intitulée "W-hat 
the Fariner can do with Concrète" (ce 
que le fermier peut faire avec du béton). 



Cette brochure indique la manière de 
procéder pour construire une quantité 
d'ouvrages très utiles dans une ferme. 

Les cultivateurs puiseront dans sa lec- 
ture des enseignements précieux qu'ils 
pourront mettre avantageusement à exé- 
cution. 



LA MEILLEURE MANIERE D'AUG- 
MENTER LES PROFITS 

Que vos affaires soient en rapport avec 
votre capital. — Servez-vous de votre 
banquier. — Spécialisez-vous dans vo- 
tre branche. — Contrôlez vos lignes 
principales. — Doublez d'énergie votre 
intelligence. — Soyez sympathique. 

La meilleure manière ci augmenter les 
profits dans un magasin de quincaillerie 
est une question fort intéressante. C'est 
un point essentiel pour la vitalité d'une 
entreprise comme le souffle est indis- 
pensable à l'homme pour vivre. II faut 
pour réussir trois choses: du coeur, de 
l'intelligence et de l'énergie. Si un hom- 
me ne possède pas ces trois facultés, il 
ne peut arriver brillamment; si l'une 
d'elles lui fait défaut, il ne peut obtenir 
qu'un demi-succès comparativement à 
celui auquel il pourrait prétendre. Le 
commerce de quincaillerie est une véri- 
table mine l'or et si nous employons 
l'âme que Dieu nous a donnée à nous 
faire des amis, si nous nous servons de 
notre intelligence pour concevoir et de 
notre énergie pour accomplir des actes, 
nous ne pouvons manquer d'avoir dans 
l'avenir de superbes résultats. Mais, per- 
mettez-moi de préciser. 

i° Réduisez votre commerce pour qu'il 
soit en rapport avec votre capital ou 
augmentez votre capital pour qu'il ré- 
ponde aux besoins de votre entreprise. 
Laissez-moi vous dire que c'est chose 
facile à obtenir, votre banquier vous y 
aidera. Méritez d'abord sa confiance et, 
quand vous l'aurez gagnée, conservez-la, 
ce sera un puissant levier pour soulever 
les difficultés qui se présenteront. 
.Soyez en excellents termes avec lui, il 
vous donnera la première et la meilleure 
clef pour ouvrir la porte des profits en 
vous escomptant vos billets. Pouvoir 
faire prendre son papier est un rude ac- 
tif dans le commerce de quincaillerie et 
les avantages qui en découlent sont mul- 
tiples. 

2° Spécialisez-vous dans vos articles et 
éssayez d'être dans ce genre la première 
maison de la place. Indiquez-moi un 
marchand de quincaillerie coté "de pre- 



mier orlre" et je vous prouverai aisé- 
ment qu'il obtient des dividendes mer- 
veilleux. Plus vous aurez d'imitateurs, 
plus vous serez considéré par tout le 
monde comme une autorité, un maître 
dans votre genre. Vos bénéfices augmen- 
teront avec votre popularité. "Etre le 
premier", "tenir la tête", signifie en 
d'autres termes, posséder le meilleur 
stock, assorti de façon remarquable et 
pouvant répondre à toutes les demandes. 
Si vous agissez ainsi, vous ferez tomber 
tôt ou tard le bazar ou le magasin de 
nouveautés qui tient une ligne impar- 
faite de vos articles, il s'inclinera devant 
votre supériorité, cessera la vente de ces 
articles et la clientèle qu'il approvision- 
nait viendra grossir la vôtre. Je me pro- 
menais un jour avec ma femme dans un 
des plus jolis quartiers d'ici et au coin 
d'une rue nous aperçûmes un Italien 
vendant des "peanuts"; son petit maga- 
sin ambulant était tout nickelé et flam- 
bant, cet homme était entouré d'une fou- 
le d'acheteurs, il faisait des affaires d'or: 
c'était un véritable maître dans son gen- 
re, et je dis à ma femme: "je préfère- 
rais mille fois être un marchand de "pea- 
nuts" de premier ordre que de tenir un 
commerce de quincaillerie de second or- 
dre dans n'importe quel endroit de la 
ville." 

3° Etre réputé bon acheteur, et obte- 
nir des fabricants les meilleures condi- 
tions: Est-il quelque chose qui puisse 
donner de meilleurs résultats et séduire 
davantage le client? La personne qui 
vous vend a beaucoup puis de considéra- 
tion pour vous si elle comprend qu'elle 
a affaire à un connaisseur qui peut 'dis- 
cuter-la valeur des articles; elle est tou- 
te disposée à vous faire les prix les plus 
avantageux. Si vous avez cette réputa- 
tion bien établie, vos clients seront cer- 
tains de payer moins cher chez vous 
que partout ailleurs, ils ne feront leurs 
achats qu'à votre magasin et ne manque- 
ront pas de l'indiquer à leurs amis. J'en- 
tendais, il y a quelques semaines, un 
monsieur dire, en parlant d'un quincail- 
lier, qu'il vendait ses marchandises à 
meilleur compte que ses concurrents ne 
les achetaient, tout en faisant un béné- 
fice appréciable; c'était là un acheteur 
habile; je n'ai pas besoin de vous dire 
que ce marchand faisait énormément 
d'affaires. 

4° Tenez toujours les meilleurs arti- 
cles et laissez vos concurrents s'engager 
dans la voie des articles inférieurs. 

5° Sachez exactement le profit que 
vous pouvez tirer de certains articles. 



34 



LE PRIX COURANT 



Quelques-uns ne vous procureront qu'un 
bénéfice très restreint tandis que d'au- 
tres, au contraire, vous seront beaucoup 
plus avantageux. J'ai connu des mar- 
chands qui vendaient des articles la 
moitié de ce qu'ils auraient pu en obte- 
nir, d'autre part, ils demandaient de cer- 
tains autres un prix exagéré; cette pra- 
tique les couvrait de ridicule aux yeux 
des clients. 

6° Une des meilleures branches de nos 
jours et qui donne de beaux bénéfices, 
c'est la fourniture des articles de ferme. 
Cette ligne est des plus florissantes, elle 
comporte une double source de profits: 
chaque article de ferme que vous ven- 
dez contribuera à produire: "2 brins 
d'avoine, deux épis de blé", etc., là où au- 
trefois, il n'en poussait qu'un. Double 
production, par conséquent double ou- 
tillage à fournir au moment de la récol- 
te. Je n'ai pu m'empêche* de pousser une 
exclamation de surprise, lorsqu'il y a 
quelques jours, un quincaillier signa de- 
vant moi un contrat pour douze wagons 
de charrues alors qu'il y a seulement 
cinq ans, il n'achetait que 12 pièces à la 
fois. Ce qui est un fait acquis pour ce- 
lui-là doit l'être pour tout le monde. 

7 Joignez à votre intelligence une 
bonne dose d'énergie. Majorez chaque 
article d'un bénéfice raisonnable, per- 
suadez ensuite à vos clients que la quali- 
té doit être considérée avant le prix et 
que l'objet que vous leur présentez a 
bien la valeur du prix qu'ils le payent. 
Attirez l'attention du client sur les per- 
fectionnements et les avantages de l'ar- 
ticle que vous lui vendez et, sans en 
avoir l'air, faites lui sentir que seul vous 
êtes capable de le lui procurer; vous se- 
rez alors le maître de ta situation, il se 
laissera persuader petit à petit, oublie- 
ra... le prix et vous paiera la somme 
demandée. Vous aurez obtenu le bénéfi- 
ce auquel vous avez droit régulièrement. 

8° Nous ne devons ni perdre nos amis, 
ni nous faire des ennemis. Faites-vous 
des amis et conservez-les: "Un homme 
peut avoir des centaines d'amis et n'en 



jamais rencontrer un, mais qu'il ait un 
ennemi, il le rencontrera partout." Un 
client mécontent est un de ceux dont 
l'influence peut avoir plus de portée que 
nous ne le supposons; c'est comme la 
vague, nul ne sait où elle s'arrête. Cela 
fait une brèche à nos bénéfices aussi sû- 
rement qu'une mauvaise affaire. Il vaut 
mieux parfois subir une perte que de 
provoquer une rupture et, si vous êtes 
obligé de la subir, faites-le le sourire 
aux lèvres comme si c'était un plaisir. 
C'est là une dépense forcée que n'impor- 
te quel commerce ne saurait éviter. Il 
est bon d'ajouter cependant que vous ne 
devez pas sacrifier vos principes pour 
satisfaire un client, non, il n'est pas de 
profits, si importants soient-ils, ou d'af- 
faires quelque avantageuses qu'elles 
soient, qui puissent autoriser le sacrifice 
d'un principe. Les questions d'intégrité 
de conscience, d'honnêteté, sont trop au- 
dessus de tout pour pouvoir être appré- 
ciées en piastres et en centins, et celui 
qui ne sauvegardera pas ses principes 
anéantira d'abord sa virilité, 'ensuite son 
propre commerce. 

9° Soyons sympathiques, c'est de na- 
ture, cela ne s'acquiert pas. Puisque de 
par le monde tous les hommes se res- 
semblent à peu de chose près, je pense 
que pour tous, le moment le plus propi- 
ce pour gagner leurs bonnes grâces, 
c'est lorsque la vente est faite. Si le 
client sort de chez vous satisfait, il vous 
reviendra, vous pouvez en être certain. 
Neuf fois sur dix, il oubliera le prix qu'il 
a payé, mais gardera une très bonne im- 
pression, un excellent souvenir de vous 
et de votre magasin. 

10" 11 y a deux chemins qui s'offrent 
à chaque marchand: L'un est très étroit, 
il est ardu, l'autre est plus facile et plus 
large; prenez le premier, c'est le bon, il 
vous conduira au succès, tandis que le 
second vous entraînera à la faillite. Je 
voudrais que vos efforts tendent à met- 
tre en pratique ces principes, vous en ti- 
reriez certainement profit et d'année en 



année vous verrez croître votre proprié- 
té jusqu'au jour où vous aurez terminé 
votre carrière commerciale, à l'apogée de 
votre prospérité. 



OCCASIONS D'AFFAIRES 

Nos abonnés que pourraient intéresser 
les demandes de représentations, d'agen- 
ces, de marchandises, etc., publiées dans 
"Le Prix Courant" n'auront qu'à nous 
faire connaître le numéro de l'occasion 
d'affaires qui îles intéresse pour que nous 
leur adressions tous les renseignements 
complémentaires qui pourraient leur être 
utiles. 

1286. Matelas, coussins et rugs en 
liège. — Un manuafacturier de matelas, 
coussins et rugs en liège, de Londres, 
désire faire des arrangements pour leur 
vente au Canada. 

1287. Peaux vertes salées. — Uiie mai- 
son importante d'importation, de Yoko- 
hama, demande des noms d'exportateurs 
de peaux vertes salées. 

1288. Agence. — Un agent de Lon- 
dres désire représenter des exportateurs 
canadiens de produits employés par les 
fabricants de margarine, les boulangers 
et pâtissiers, tels que corps gras de pro- 
venance animale, préparations de lait, 
etc., et spécialement farine. 

1289. Filtres brevetés. — Une mai- 
son importante du Yorkshire demande 
des noms de sociétés minières du Cana- 
da, pouvant exporter leur surplus de mi- 
nerai de fer non magnétique; elle désire 
aussi correspondre avec des propriétai- 
res de gisements de minerai de chrome 
contenant environ 50 pour cent d'oxyde 
de chrome. 

1291. Courroies de transmission. — 
Une société d'agents exportateurs, de 
Londres, demande des agents au Canada 
pour la vente de courroies de transmis- 
sion. 



La publicité, c'est la multiplication des 
ventes. 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE ! 

Toitures Goudronnées (Roofing) prêtes à poser, 2 et 3 pli. c . ; 

Papiers de Construction. Feutre à Doubler et à Tapisser ; 

Produits du Goudron. Papier à Tapisser et à Imprimer. ' 

Papier d'Emballage Brun et Manille. 1 

Fabricants du Feutre Goudronné 
** BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

8a EUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures : Rues du Hâvre et I.ogan. ' 

Moulin à Papier, Joliette, Qué. ' 




Tôles Galvanisées 



"Queen's Head"! 



CANADA 



Le type du genre depuis un demi-siècle. 
Non encore égalées comme qualité. -:- 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT " 



LE PRIX COURANT 



35 



La Maison Larivière Incorporée de Montréal 



QUINCAILLERIE, SERRURERIE DE LUXE, ARTICLES SANITAIRES 



Une des plus considérables, s non la plus importante de la province de Québec, taisant le commerce de quincaillerie en 
gros et en détail. Fondée en 1889, le volume de ses affaires qui, la première année, fut de $24,000, a dépassé le 
demi-million en 1909. Descriptions des méthodes d'affaires, attention donnée aux clients et au personnel et 
autres dispositions qui ont contribué au succès de cette compagnie. Dans ce rapport ne sont pas inclus les 
départements du gros, des peintures et de la serrurerie pour le bâtiment. L'aménagement au point de vue 
de l'économie d'espace et pour assurer un service prompt et efficace, n'a pas encore été surpassé. 



Histoire de la Compagnie 

Un grand établissement commercial ne se crée pas de toute 
pièce du jour au lendemain, comme sous la baguette magique 
d'une fée. Les bonnes fées dont les histoires merveilleuses font 
les délices du jeune âge ne sont que de pâles fictions à côté d'au- 
tres fées autrement puissantes qui interviennent dans cette in- 
cessante bataille de chaque jour justement appelée "la lutte pour 
la vie". Elles se nomment le travail, l'industrie individuelle, 
l'esprit d'entreprise, la probité et la persévérance. C'est à ces 
facteurs essentiels à toute entreprise que la Compagnie "Amiot, 
Lecours & Larivière, Incorporée," maintenant connue sous le nom 
de "Larivière Incorporée", est redevable de son existence et de 
son succès. 

Les débuts de cette maison ont été modestes. Ils remontent 
au mois de septembre 1889; MM. Albert Amiot et J.-E. Lecours, 
comme associés formèrent une société en noms collectifs sous 
la raison sociale 'Amiot et Lecours", avec un capital de $41878 
pour un commerce de quincaillerie en détail et un stock de $2,000 
ne comportant pas une grande variété de lignes, lequel a été 
payé en vingt-quatre paiments mensuels de $50 pour les huit 
premiers mois et de $100 pour les seize derniers mois. 

M. Frédéric-C. Larivière, le président actuel de la Compa- 
gnie "Larivière Incorporée" s'est joint le 1er janvier 1892 aux 
deux associés pour former la maison Amiot, Lecours & Lari- 
vière. Dix ans s'écoulèrent ainsi, dix ans d'un labeur persévé- 
rant d'efforts incessants : la maison prit de l'importance et ses 
affaires se développèrent en de si vastes proportions uq'une 
nouvelles orientation fut jugée nécessaire. 

En janvier 1902, on forma une compagnie à fonds social 
sous le nom de "Amiot, Lecours & Larivière, Incorporée", avec 
M. Larivière comme président, M. Amiot comme directeur et 
M. J. -Edouard Charbonneau, comme directeur-gérant et secré- 
taire-trésorier, au capital entièrement payé de $100,000, mon- 
tant accumulé au cours des opérations de la. maison. 

Le premier octobre 1908 le nom de la Compagnie Amiot, 
Lecours & Larivière fut transformé en celui de "Larivière In- 
corporée". Ce changement de nom n'a impliqué aucun changement 
dans la direction, ni dans l'administration de la Compagnie, pas 
plus, d'ailleurs que des actionnaires travaillant au succès de la 
maison. Ajoutons que la succession du regretté fondateur, M. 
Albert Amiot, est encore intéressée dans la Compagnie pour le 
même montant qu'à l'époque du décès de M. Amiot, en novem- 
bre 1002. 

On nous permettra maintenant de consacrer quelques lignes 
à M. Frédéric-C. Larivière, le président de 1a Compagnie "La- 
rivière Incorporée". Tl est déjà classé — et cela ne date pas d'hic 
— parmi les hommes d'affaires les plus en vue de la métropole. 
Parmi eéux qui tout en suivant de près leurs propres entreprises, 
estiment, qu'il est du devoir de fout citoyen de s'intéresser aux 



questions dont dépendent le progrès, le développement, l'avenir 
du pays et tant à la Chambre du Commerce qu'en dehors, il 
paie de sa personne, poussant à la roue du progrès, avec cette 
ardeur que donne une conviction bien assise et fondée sur l'ex- 
périence des affaires. 

En février 191 1, M. Larivière fut le choix unanime pour 
l'importante position de président de la Chambre de Commerce 
du District de Montréal. 

A ses heures de loisir, M. Larivière s'occupe aussi de mu- 
sique et est depuis plus de dix ans président de l'Association 
Chorale St-Louis de France. 

On peut voir par ce qui précède que M. Larivière est un 
homme très occupé. Il est resté cependant le plus accueillant des 
chefs d'industrie et c'est là le véritable secret du succès dans les 
affaires. 

Les voyageurs de commerce venant faire leurs offres de 
service à la maison sont certains de recevoir bon accueil, c'est 
de tradition, et de pouvoir soumettre leurs propositions d'affai- 
res ou d'échantillons à qui de droit. 

M. Larivière considère comme un devoir de faire profiter 
ses confrères de sa longue expérience, privément ou en conven- 
tions, auxquelles il assiste presque toujours, convaincu qu'il est 
simplement récompensé du temps et des dépenses encourues par 
ces déplacements, par les précieuses informations que l'on y 
puise. 

L'encouragement qu'a reçu du public cette maison d'affaires 
en assure le succès dans des proportions considérables et son 
développement progressif est assuré depuis déjà bien des années. 

Qu'on juge plutôt de ce que nous avançons par les résultat- 
obtenus. En 1890 le volume des affaires fut de $24.27,1.36 ; en 
189.3, de $96,051.08; en 1898, de $198,428.08: en 1902, de $297.- 
.135.80 ; en 1906, de $455.836.44 et dépassait en T909 $500,000 pour 
ê're exact, $512,805.40 Des prix raisonnables, un prompt service, 
de la bonne marchandise, une probité absolue et le désir de don- 
ner satisfaction à chacun de ses clients, quoiqu'il dût en coûter à 
la maison ; voilà la cause de la réussite de la Compagnie. 

Cette définition du programme de la Compagnie, en pré- 
sence des résultats acquis, constitue l'éloge le plus délicat du 
personnel chargé de l'appliquer. 

Pour faire face à l'augmentation du volume des opérations, 
il fallut agrandir les magasins, les bureaux et les entrepôts, de 
façon à donner entière satisfaction à la clientèle. 

L'idée dominante des patrons de la maison a été de faciliter 
la besogne et d'en activer l'expédition avec ce détail caracté- 
ristique en plus que le bureau de direction s'est ingénié à pro- 
curer à son personnel tout le confort possible. La vignette No 1 
est une vue à vol d'oiseau des magasins, bureaux et entrepôts, 
du Boulevard St-Laurent à la rue St-Dominique. et de cette 
dernière à l'avenue Coloniale. Les magasins sur le Boulevard 
St-L"urent occupent une superficie de plus de 17.000 pieds dç 



36 



LE PRIX COURANT 



terrain et l'entrepôt de la rue St-Dominique couvre plus de 
13.500 pieds de terrain. La succursale de la rue Craig Ouest, près 
du Boulevard St-Laurent, occupe plus de 5,500 pieds de terrain. 
■ - - 1 . 

Les Vitrines 

Cette vignette donne aussi une idée du nombre et de la 
grandeur des vitrines d étalage. Un soin tout particulier y est 
accordé, car c'est une des meilleures annonces commerciales. 



connu qu'un étalage de marchandises de même catégorie, bien 
groupées, disposées artistiquement, est beaucoup plus efficace 
qu'un étalage préparé en vue de donner une idée générale de 
l'assortiment tenu en magasin. 

Des vitrines peuvent, par leur originalité, attirer l'attention 
des passants, mais ceci ne prouve pas que l'étalage a le succès 
que l'on espère. C'est le nombre des clients qui entrent au ma- 
gasin demandant les articles exposés, qui est la seule preuve du 
résultat : c'est pourquoi il faut toujours penser, en préparant un 




Vignette No 1 



L étalage des côtés, du fond et du plafond des vitrines, est gé- 
néralement fait sur des panneaux supplémentaires, qui' ont été 
faits pour chaque vitrine. Tous les mois, ces panneaux sont 
changes et toutes les semaines le parterre de chaque vitrine dif- 
fère. Des précautions sont prises pour éviter l'encombrement et 
la multiplicité des variétés des marchandises; seules, les mar- 
chandises se rapportant l'une à l'autre sont espacées dans une 
même vitrine et étiquetées avec des chiffres arabes. Il est re- 



étalage pour la vitrine, à n'y mettre que les marchandises pour 
lesquelles il y a une demande immédiate ou des marchandises 

de saison. 

Description de l'Aménagement des Magasins 

t 

La vignette No 2 est le plan du rez-de-chaussée des maga- 
sins ayant front sur le Boulevard St-Laurent. Le magasin prin- 



LE PRIX COURANT 



37 



cipal désigné sous le chiffre No i a une façade de 40 pieds et 
une profondeur de 75 pieds. Par le chiffre No 2, est indique le 
département des articles de sport, mesurant 25 pieds de front 
par 75 de profondeur. 

Chaque côté de l'entrée principale, sont les bureaux des 
gérants des départements de la serrurerie, du bâtiment et des 
outils. 

L'aménagement de ces beaux magasins a été fait en vue 
d'un service rapide et pour éviter les pertes de temps tant des 
employés que des clients. La disposition et le classement des 
marchandises sont faits pour faciliter l'initiation des jeunes com- 
mis; des précautions spéciales ont été prises pour utiliser tout 
l'espace au meilleur avantage possible. 



tes dont le dessin s'harmonise bien avec la boiserie intérieure. 
Ces armoires, non seulement protègent la marchandise contre 
la poussière, mais donnent une belle apparence au magasin et 
permettent d'utiliser tout l'espace disponible. 

î 

Le Département des Outils 

La vignette No 3 est la reproduction de l'instal- 
lation de l'outillage. A remarquer, la vitrine intérieure 
d'étalages contenant à l'avant, sur un panneau légèrement incliné, 
les divers échantillons, réalisant les avantages d'avoir à proxi- 
mité le stock dont on montre les échantillons. M. F.-X. Desri- 
vières, le gérant du département, a. fait préparer une série de ti- 




Vignette No 2 



Le système adopté fonctionne très bien et l'intérieur des 
magasins et des bureaux a un cachet particulier qui frappe en 
entrant le visiteur autant par sa propreté et sa disposition géné- 
rale que par la beauté de son architecture. Un fait à noter : con- 
trairement à l'habitude dans les magasins de quincaillerie, c'est 
qu'aucun objet en vente n'est suspendu au plafond, boisé en 
cotonnier à panneaux à fausses poutres formant panneaux ; ex- 
ception est faite pour les cages à oiseaux qui sont accrochées à 
des barres de fer retenues au plafond par des brides. 

A noter aussi l'absence totale de marchandises en paquets 
au-dessus des tiroirs ou planches d'échantillons, comme c'est 
l'habitude dans tous les magasins de quincaillerie du Canada et 
des Etats-Unis. Des tablettes ouvertes sont cachées par des por- 



roirs avec casiers, lesquels sont placés à l'intérieur de la vitrine, 
ainsi qu'on peut le voir sur la vignette No 4, et dans lesquels 
sont placés par ordre les divers articles dont un échantillon est 
visible à l'extérieur. La vignette No 4 montre un tiroir subdivisé 
en 36 compartiments pour les petites mèches. Ce tiroir mesure 
10 pouces de large sur iJ4 pouce de haut et 22 pouces de pro- 
fondeur. 

On peut se rendre compte, si l'échantillon et le stock sont 
placés vis-à-vis l'un de l'autre, avec quelle rapidité un client est 
servi. Chaque tiroir est numéroté et sur la face du tiroir est collée 
une vignette démontrant la classe des marchandises placées dans 
ces tiroirs. Le travail du vendeur est simplifié et il est ainsi 
très facile au client de faire son choix puisque chaque article 



5S 



LE PRIX COURANT 




Vignette No 3 



est échantillonné. Les dimensions de cette première vitrine d'é- 
talage sont : longueur, 35 pieds ; hauteur, j,y 2 pieds ; profondeur, 
2Y2 pieds. Les tiroirs ont 10 pouces de large 3 pouces de haut 
et 22 pouces de profondeur dans le haut et 26 dans le bas. 

Toutes les vitrines intérieures, destinées à l'étalage, sont 
éclairées par la lumière électrique et chaque vitrine extérieure 
est placée dans un cadre qui s'ouvre facilement, étant placé au 
bas sur deux goujons; deux petites barrures en cuivre le tien- 
nent en position dans le haut. 

Toutes les vitrines intérieures d'étalage sont r aites sur le 
même plan. A la suite de cette première vitrine, il y a celle des 
égohines avec échantillons sur face inclinée et des tiroirs à l'in- 
térieur, d'une capacité suffisante pour un assortiment considé- 
rable. Les dimensions sont: longueur, n pieds; hauleur, 45 
pouces ; profondeur, 41 pouces, contenant 36 tiroirs de 10 pou- 
ces de large, 4 pouces de. haut. 

9 tiroirs, 10 pouces de large, 5 pouces de haut 
4 tiroirs, 13^ pouces de large, 4 pouces de haut 
1 tiroir, 13^ pouces de large, 5 pouces de haut 
8 tiroirs, 10V2 pouces de large, 7 pouces de haut 
1 tiroir, i6y 2 pouces de large, 7 pouces de haut 
La profondeur varie de 29 pouces au haut à 37 au bas. 
Entre autres avantages, ces tiroirs sont presque à l'épreuve 
de la poussière et de l'humidité; chaque catégorie de ces outils 
ayant sa place, il est toujours facile et de surveiller le stock et 
de simplifier de beaucoup le travail à l'époque de l'inventaire 
annuel. 

Sur les échantillons d'outillage les prix ne sont pas marqués 
en chiffres arabes et pour cause, la Maison Larivière n'ayant en 
mains que les meileurs outils ne peut pas permettre à ses clients 
de faire de comparaisons de prix avec d'autres établissements 
pour des effets de qualité inférieure mais ayant la même appa- 



rence sans au préalable avoir attiré l'attention du client sur la 
qualité de la marchandise. 

Sur des panneaux apposés au mur (vignette No 3) est 
échantillonnée une collection d'outils d'une catégorie différente 
des précédents. Ces panneaux sont de 2 pieds par 2j/£ pieds, 
mobiles, ils peuvent être déplacés pour exécuter le travail de 
l'étalage. Sur une surface horizontale où l'on peut fixer des 
échantillons, le travail est beaucoup plus facile que sur une sur- 




Vignette No 4 

face verticale. Des listes encadrées sur lesquelles sont les 
prix coûtants et vendants sont aussi visibles sur la vignette No 3. 
Le, armoires au-dessus servent à placer le surplus du stock. 

(« suivre") 



LE PRIX COURANT 



39 



Revue des Marchés 



FERRONNERIE 

Tôles Canada, en hausse de 5 cents. 
Broche à clôture, en baisse de 10 à 15 
cents. 

Broche galvanisée, en baisse de 20c à 
25 cents. 

Il y a une bonne demande pour les 
marchandises d'hiver, mais les autres li- 
gnes sont très actives. Les commerçants 
que les élections avaient détournés mo- 
mentanément de leurs affaires se sont 
ressaisis, et le commerce de gros reçoit 
des commandes importantes et nombreu- 
ses. Les mariages qui ont lieu en octo- 
bre et en novembre activent les ventes 
de coutelier. e et d'argenterie; ces mar- 
chandises sont en effet recherchées com- 
me cadeaux à offrir aux jeunes mariés. 

Les ustensiles de cuisine sont en bon- 
ne demande; il en est de même des poê- 
les à pétrole, des outils de chantier, des 
articles employés par les entrepreneurs 
de constructions et du ciment. Certaines 
maisons se plaignent du manque de chars 
pour la livraison de leurs comman- 
des. Pour les ordres de moyenne impor- 
tance, les prix sont les suivants: Mont- 
réal et ses environs, $1.50 f.i.c, sacs non 
compris. 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont très fermes et l'escomp- 
te a été diminué de 2$ pour cent; il est 
de 25 p.c. au lieu de 27! p.c. 

Les prix sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de gc. pour tuyaux de plomb 
composition. . . 

Tuyaux de renvoi en fonte et acces- 
soires 

Les escomptes sur les prix de la liste 
sont: tuyaux légers, 60 et 10 p.c; tuyaux 
moyens et extra-forts, 70 p.c, et acces- 
soires légers, moyens et extra-forts, 70 
pour cent. 

Tuyaux en fer 

Les escomptes sont modifiés suivant 
les diverses grosseurs des tuyaux. 
Nous cotons, prix de la liste: 



i 100 pieds 5.50 

I " 5-50 

i *»; « " 8.50 

i 11-50 

1 " 16.50 

ii " 22.50 

iï ~". " 27.00 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

2è 16.30 

3 " 21.54 

3* " 27.07 

4 " 30.8o 

Tuyaux galvanisés. 

Nous cotons, prix de liste: 

i 100 pieds 5.50 

i " 5.50 

i " 8.50 

I " n.50 

1 16.50 

ii 22.50 

ih 27.50 

2 " 36.OO 

Nous cotons net: 

2i " 22.20 

3 " 29.19 

3i 30.70 

4 " 41-75 



Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: 4 pouce, 63 p.c; è pou- 
ce. 69 p.c; â à 1 â pouce, 73* p.c; 2 à 3 
pouces. 742 p.c. 

Tuyaux galvanisés, i à i pouce, 48 p.c.; 

1 pouce, 59 p.c; I à il pouce, 63A p.c; 

2 à 3 pouces, 64* p.c. 

Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 8.50 

2è pouces 10.50 

3 pouces 12.50 

Si pouces 15.00 

4 pouces T 9-25 

Fer-blanc 

Nous cotons: 
Au Charbon — Allaways ou égal 

IC. 14 x 20, base .. .. bte 4.40 4.50 
Fer-blanc en feuilles 

X. Extra par X et par cse. 0.75 1.00 
suivant qualité. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 



Au Coke — Lydbrook ou égal 

IC, 14 x 20, base .. .. bte 4.10 4.25 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Charbon — Terne-Dean ou égal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 
Feuilles Fer-Blanc pour Chaudières 
(Caisse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 . lb. 0.07 0.074- 
Feuilles étamées 

72 x 30 gauge 23 . 100 lbs. 7.75 8.00 

72 x 30 gauge 26 . 100 lbs. 8.25 8.50 

72 x 30 gaugé 28 . 100 lbs. 8.75 9.00 
Tôles Canada 
Les prix ont été augmentés de 5c. 
Nous cotons: 52 feuilles demi-poli, 

$2.90; 60 feuilles, $2.95, et 75 feuilles, 

$305. 

Tôles Noires 

Nous cotons: 20 à 24 gauge, $2.30; 26 
gauge, $2.35; 28 gauge, $2.45. 

Tôles galvanisées 



Nous cotons à la 


caisse 




Fleur 


Gorbals 




Queens 


de 


Best Best 


Cornet 


Head 


Lis 


28 G . . . 4-25 


3-95 


4-25 


4. 10 


26 G . . . 380 


3-50 


4.00 


3-85 


22 à 24 G 3-75 


3-45 


3-75 


3.60 


16-20 . . . 3.50 


3.20 


3-50 


3 --35 


Apollo 






loi oz=28 Anglais 






4. 10 








4-35 








3.85 








3-6o 








360 








3-45 



Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 



28 G. Américain équivaut à 26 G. An- 
glais. 

Petite tôle 18 x 24 .. 52 feuilles 4.45 
Petite tôle 18 x 24 . . 60 feuilles 4.70 
Plaques d'acier 

i pouce 100 livres 2.65 

3/16 pouce 100 livres 2.55 

Zinc en feuilles 
Nous cotons: $8.50 à $9.00 les 100 lbs. 

Tuyaux de poêle 
Bonne demande. 





POUR LE GROS GIBIER 

EMPLOYEZ LES 

CARTOUCHES DOMINION 

FAITES AU CANADA 

Justes, Sûres, 
Elles abattent le gibier. 

Garanties et vendues sans droits à payer par tous les Quincailliers et Marchands d'Articles de .Sport. 

DOMINION CAHTRIDGE CO., Limited. 

MONTRÉAL, Canada. 



4 o 



LB PRIX COURANT 



Nous cotons par 100 feuilles : 5, 6 et ? 
pouces, ordinaires, $7.50 et polis $9- 
Coudes pour tuyaux 

Bonne demande. 

Nous cotons à la doz. : coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35 et polis, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie. 23c à 24c; do., commerciale, 21c 
à 22c; do., à essayer les tuyaux, 23c à 
24c. 

L"escompte sur les prix de la liste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acier. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

Nous cotons: 
Boulons à voitures Norway ($3 00) 50 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures carrés ($2.40) 60 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures ($1.00): grandeurs, I 
et moindres, 70 p.c; 7/16 et au-dessus 
60 p.c. 

Boulons à machine, i pce et au-dessous 
60, 10 et 10 p.c. 

Boulons à machine, 7/16 pce et au-des- 
sous, 60 p.c. 

Boulons à lisse, § et plus petits, 60 et 
10 p.c. 

Boulons à lisse, 7/16 et plus gros, 55 et 
5 P-c- 

Boulons à charrue, 50 et 10 p.c. 
Noix par boîtes de 100 lbs. 

Nous cotons: , 
Noix carrées .. .. 4ic la lb. de la liste 
Noix hexagones .. 4èc la lb. de la liste 
- Pour moins d'une boîte de 100 lbs., 
les prix sont à augmenter de èc par lb. 
Broche à clôtures 

Les prix de cette broche sont en bais- 
se. 

On cote la broche ondulée No 9, $2.20; 
No 12, $î. îS- 

La broche barbelée est cotée $2.25 les 
ioo livres à Montréal. 

Crampes à clôtures 

Fer poli $2.60 

Fer galvanisé 2.85 

Broches pour poulaillers 

L'escompte est de 60 et 2} pour cent 
sur la liste. 

I x 20 x 24" $3 -40 

ï x 20 x 30" 4- 10 

I x 30 x 36" 4-75 

è x 22 x 24" S- 00 

i x 22 x 30" 6.30 

i x 22 x 36" 7-5° 

Broche galvanisée, etc. 
Nous cotons: 

Les prix des numéros de vente couran- 
te sont en baisse. Nous supprimons de 
notre liste les numéros pour lesquels il 
n'y a pas de demande, et nous ne conser- 
vons que les numéros 9, 12 et 13 avec 
leurs nouvelles cotes. 

No 9 les 100 lbs. 2.15 

No 12 les 100 lbs. 2.25 

No 13 les 100 lbs. 2.30 

Poli brûlé: 

No o à 9 les 100 lbs. 2.30 

No 10 les 100 lbs. 2.35 

No 11 les 100 lbs. 2.42 

No 12 les 100 lbs. 2.60 

No 13 les 100 lbs. 2.70 

No 14 les 100 lbs. 2.80 

No 15 les 100 lbs. 2.85 

No 16 les 100 lbs. 3.00 

Brûlé, p. tuyaux .. 100 lbs. No 18 3.85 
Brûlé, p. tuyaux .. 100 lbs. No 19 4.70 
Extra pour broche huilée, 10c p. 100 lbs. 



Broche à foin 
Très forte demande. 

Nous cotons net: 

No 13, $2.50; No 14, $2.60, et No 15» 
$2.75. Broche à foin en acier coupé de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 
Broche moustiquaire 
Nous cotons: broche noire, $1.60 par 
rouleau de 100 pieds; broche verts, $1.65 
par rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 

Escomptes 

Pour boites à fraises.. .. 75 et I2i p.c. 

Pour boites à fromage . . 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et I2i p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, étamées 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Coupées bleues, en doz... 75 et I2è p.c. 

Coupées bleues ei ï pe- 
santeur 60 p.c. 

Sweeden, coupées, bleues 

et ornées, en doz 75 p.c. 

A chaussures, en doz. . . 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 
Clous de broche 
Nous cotons: $2.30 prix de base, f.o.b., 

Montréal. 

Clous coupés 

Nous cotons: prix de base, $2.40 f.o.b., 
Montréal. 

Clous à cheval 

Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23; No 9, $22; No 10, $20; avec 
escompte de 55 p.c. pour la première 
qualité et de 57i p.c. pour la 2e qualité. 
Ajouter èc net extra pour boîtes de 1 
livre. 

Fers à cheval 

Nous cotons f.o.b., à Montréal: 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 

Fers ordinaires légers et 

pesants le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent. 2.60 
Neverslip crampons, \ le cent .. 2.90 
Neverslip crampons, 9/16, le cent. 3.20 
Neverslip crampons, §, le cent .. 3.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent. 2.10 
Neverslip crampons, I, le cent .. 2.40 

Fer à neige le qrt $4.15 4.40 

New Light Pattern .. le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe weight" No 1 à 4 .. .. 6.75 

Featherweight Nos o à 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril, 10c à 25c extra par baril. 
Chaînes en fer 

Forte demande. 

On cote par 100 lbs: 

3/16 No 6 10.00 

3/16 exact 5 8.50 

3/16 Full 5 7.00 

i exact 3 6.50 

i 6.50 

5/i6 4-40 

I 3-90 

7/16 380 

i 3-70 

9/16 3.60 

8 3-40 

i 3-30 

1 330 

2 3-30 

Vis à bois 

Nous cotons les escomptes suivants 
sur la liste: 

Tête plate, acier .. .. 85 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, acier .... 80 10 et 15 p.c. 
Tête plate cuivre .... 75 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, cuivre . . 70 10 et 15 p.c. 
Tête plate, bronze .. 70 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, bronze .. 65 10 et 15 p.c. 
Fanaux 
Forte demande. 



Nous cotons: 

Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No 6 doz. 5.75 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses à linge 

Nous cotons: , 

Royal Canadian doz. $47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E doz. 51 .75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 20 p.c. 

Munitions 

Forte demande. Les stocks sont très 
bas. 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 35 et 5 pour cent. 
Plomb de chasse 

La demande est forte. 

Nous cotons: , 

Ordinaire 100 lbs. 7.50 

Chilled 100 lbs. 7.90 

Buck and Seal 100 lbs. 8.80 

Bail 100 lbs. 8.70 

L'escompte est de 15 pour cent sur la 
liste. 

METAUX 
Antimoine 

Nous cotons: $8.50 à $8.75. 

Fontes 

Nous cotons: 

Carron Spécial 0.00 20.00 

Carron Soft .. 0.00 19.75 

Clarence No 3 0.00 18.00 

Cleveland Noi 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 0.00 18.25 

Summerlee No 2 0.00 20.00 

Fer en barre 

Nous cotons: 
Fer marchand .. .. base 100 lbs. 1.90 

Fer forgé base 100 lbs. 2.05 

Fer fini base 100 lbs. 2.15 

Fer pour fers à cheval 

base 100 lbs. 2.15 
Feuillard mince i£ à 2 pcs, base 3.15 
Feuillard épais No 10 . . .. base 2.20 
Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 
Acier doux ... base 100 lbs. 0.00 1.90 
Acier à rivets . base 100 lbs. 2.10 2.15 
Acier à lisse . base 100 lbs. 0.00 1.90 
Acier à bandage base 100 lbs. 0.00 2.00 
Acier à machine base 100 lbs. 0.00 1.95 
Acier à pince . base 100 lbs. 0.00 2.40 
Acier à ressorts base 100 lbs. 2.75 3.00 
Cuivre en lingots 

Le ton du marché est un peu plus fai- 
ble. 

Nous cotons: $13.75 à $14.00. Le cui- 
vre en feuilles est coté à 25 cents. 
Etaîn en lingots 
Le ton du marché local est très fort. 
Nous cotons: 46JC à 47c la livre. 

Plomb en lingots 
La demande est très forte. 
Nous cotons: $4.00 à $4.10. 

Zinc en lingots 
Le marché est ferme, mais les prix 
restent sans changement. 

Nous cotons: $7.25 à $7.50 les 100 lbs. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie $1.07, l'huile crue, $1.03. 
Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon: 
Huile extra raffinée 70c 



Essence de térébenthine 

Les prix sont fermes, mais sans chan- 
gement. 

Nous cotons 75c le gallon par quanti- 
té de 5 gallons et 70c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 



Nous cotons: 

Blanc de plomb pur .. .. 6.30 6.50 

Blanc de plomb No 2 .. .. 5.75 5.90 

Blanc de plomb No 3 .. .. 5.60 5.75 

Blanc de plomb No 4 .. .. 5.25 5.50 
Pitch 

Nous cotons: , 

Goudron pur .. .. 100 lbs. 0.55 0.65 

Goudron liquide, brl. .. .. 0.00 4.00 
Peintures préparées 

Nous cotons: , 

Gallon 1.4S 1.90 

Demi-eillon 1.50 1.95 

Quart, le gallon 1.55 1 -75 

En boites de 1 lb 0.10 0.11 



Verres à Vitres 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.70; 100 pieds 
$3.20; 26 à 40, 50 pieds, $1.80; 100 pieds, 
$3.40; 41 à 50, 100 pieds, $385; 51 à 60, 
100 pieds, $4.10; 61 à 70, 100 pieds, $4.35; 



LB PRIX COURANT 



71 à 80, 100 pieds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pieds: o à 25, 
$6.90; 26 à 40, $7.50; 41 à 50, $8.75; 51 à 
60, $10.00; 61 à 70, $11.50; 71 à 80, $12.50; 
81 à 85, $14.00; 86 à 90, $16.50; 91 à 95, 
$18.00. Escompte 33 1/3 p.c. 

Sur demande, escompte 20 p.c. 



Vert de Paris pur 








Nous cotons: 














Barils à pétrole . 









00 





i63 


Drums de 50 à 100 lbs. 







00 





18 


Drums de 25 lbs. 









00 





i8è 


Boites de papier, 


1 lb. 







00 





20 


Boîtti de fer-blanc, 1 lb. 







00 





21 


Boîtes papier, l 


lb. .. 







00 





22 


Boites fer-blanc, 


i lb. 







00 





23 


Câbles 


et cordages 








Nous cotons: 














Best Manilla . . . 


. base 


lb. 





00 





ioè 


British Manilla . 


. base 


lb. 





00 





08Î 




. base 


lb. 





00 





o8è 


Lathyarn simple 


. base 


lb. 





00 





10 


Lathyard double 


. base 


lb. 





00 





loi 


Jute 


. base 


lb. 





00 





ioi 




base 


lb. 





00 





23 


Corde à châssis 


. base 


lb. 





00 





34 



Papiers de Construction 



Nous cotons: 



4t 



Jaune et noir pesant .. .. 


0.00 


1.65 


Jaune ordinaire, le rouleau 


0.00 


0.28 


Noir ordinaire, le rouleau.. 


0.00 


0.36 


Goudronné, les 100 lbs. . . 


0.00 


1.65 


Papier à tapis, les 100 lbs. 


0.00 


2-75 


Papier à couv., roui., 2 plis. 


0.00 


0.70 


Papier à couv., roui., 15 plis. 
Papier surprise, roui., 15 lbs. 


0.00 


0.95 


0.00 


0.50 


FERRAILLES 




La lh 


Cuivre fort et fil de cuivre. 


0.00 


0. 1 1 


Cuivre mince et finds en 








0.00 


0.09 


1 3 t t i~t n rnti rcp f r\ t~ t- 


0.00 


0. 10 


1 1 1 f Ail l'ilttlrt T f\ ** f 


0.00 


0.08 


I n 1 1 r> n m iupa 


0.00 


0.06 


Plomb 


0.02\ 


0.02I 


7inc 


O.OO 


0.03 




La tonne 




0.00 


12.50 


Fer fondu et débris de 




machines No 1 


0.00 


16.00 




0.00 


12.50 


Fontes et aciers malléables 


0.00 


9.00 




0.00 


5-oo 
La lb. 


Vieilles claques 


. 00 


0.09 



Table Alphabétique des Annonces. 



y t e 



Allard, Amédée 56 

Amatite 48 

American Can Co 17 

American Computing 17 

Assurance Mont-Royal 59 

Aylmer Coni. Mille 16 



Baker & Co. (Walter) 18 

Banque de Montréal 56 

Banque d'Hochelaga 57 

Banque Nationale 57 

Banque Molson 57 

Banque Provinciale 57 

Bélanger, L 56 

Binette, Jos 56 

Boker & Co 57 

Bowser, S. F. & Co 17 

Brodie & Harvie 18 

Brunet, Jos. A 56 

Bureau du Shérif 32 



Canada Life Assurance Co. 59 

Canada Sugar Refining Co. 15 

Can. Direct Trading Co. .. . 50 

Canadian Northern Ry 54 

Canadian Sait Co 13 

Catelli C. H. & Cie 19 

Chauvin, Baker & Walker. 56 

Christie, Brown , 12 

Church & Dwight 12 

Ciceri Co., Ltd 4 

Cie Can. Prod. Agricoles.. 11 
Cie Ferronnerie Letang Ltée 44 

Cie. des Moulins du Nord 11 

Clark, Win 14 

Comptoir Mobilier Fr. Can. 14 

Connors, Bros 20 

Cottam Bart 14 

Couillard Auguste 57 

Cummer Dowswell 48 



Daoust Realty Co , 

Pept. de l'Intérieur , 

Dotn. Canners Co. , Ltd.. 

Dom. Cartridge 

Dotn Messenger 

Dougall Varnish Co 



56 
14 

3 
39 

7 
47 



Edwardsburg Starch Co. , 

Ltd 60 

Equitable , 59 

Esinhart & Evans 58 

Fairbanks Co., Ltd 10 

Fédéral Life Assurance Co. 59 
Findlay & Howard, Ltd... 56 
Fidelity Phoenix Fire Insu- 
rance Co, 59 

Forest, J.-A 18 

Furuya & Nishiuiura 19 

Gagnon, P. -A., 56 

Garand, Terroux & Cie .... 56 

Genin, Trudeau & Cie 1 r 

Gibb, Alex 57 

Gillett Co., Ltd. ,E, W.). . 20 

Gouthier, Geo 56 

Grand Trunk Railway.... 54 

Gravel & Ouimet 56 

Grenier, J. A 42 

Gunn, Langlois & Cie .... 5 

Hall Coal (Geo.) 53 

H bert L. H. & Çie 46 

Heinz & Co 15 

Hutton & Co. (James) 45 

Impérial Tobacco 9 

Impérial Varnish Co 48 

International Distributing.. 52 

International Varnish Co,. 48 



Jardine & Co.. A. B 
Jonas & Co., Henri. 



57 
2 



Lacaille, Gendreau & Cie. 



Lake of the"]Woods M Co..1 
Laing Packing & Prov. Co. 

Lamarre & Cie, W 

La Prévoyance 

Larue & Cloutier 

La Sauvegarde 

Lea & Perrins 

Leslie & Co , A. C 

Liverpool & London Globe 

London & Lanca-hire/ 

London, G. & Accident Co. 

Luby 

Lufkin Rule 

Marion & Marion. .. 

Martin-Senour 

Massicotte, O 

Mathewson's Sons 

Mathieu (Cie J. L.) 

Maxwell & Sons (David). 
Metropolitan Life Ins. Co. . 

Montbriand, L. R 

Montréal Canada 

Mooney Biscuit Mfg. Co.. 
Morrow Screw, Ltd., The 

John 

Mott, John P.. & Co 

Mutuelle du Commerce 

Munn & Co 

Me Arthur & Co., Ltd 

McLaren & Co (D.K.) 



New Victoria Hôtel.. 
Nova Scotia Steel Co 



18 
r Ï8 
"Ï3 

56 

59 
6 

58 
1 

38 
59 
58 
58 
18 
53 

57 
32 
56 
15 
5 
49 
59 
56 
59 
18 

56 
18 

59 
58 
38 
45 

56 
45 



Outario Silver Co 56 



Pinchin, Johnson & Co 47 

Pink Thos so 

Postum Cereal 5I 

Prévoyants du Canada ... 58 



Québec Steamship 



Rivet, Glass & Sullivan.. 



Rowat & t o. 



53 



57 



Rolland & Fils, J. B 57 



Shurley & Dietrich 49 

Simple Account Salesbook. 8 
vStinson Reeb Builder's 

Supply Co 43 

Sun Life of Canada 59 

Surveyer, L. J. A 

St. Charles Cond Milk Co. 
St. Lawrence Sugar Co. 



57 
16 

15 



Théâtre National 5 8 

Tippett& Co., A. P. ...... ï2 

TruroCond Milk Co 17 



Uncle Sam Dressing Co 18 

Union Mutual Life Ins. Co. 59 

Upton & Co. (The T.) 18 

Verret, Stewart & Co., Ltd 12 



Western Ass. Co. 



59 

Wilks & Burnett 5 6 



42 

LA 



LE PRIX COURANT 

CONSTRUCTION 



SEMAINE TERMINEE LE 7 OCT. 
Cette semaine, il a été donné 68 per- 
mis de construction au coût total de 
$305,785.00. Les chiffres ci-dessous en in- 
diquem: la répartition par quartier et 
donnent le coût approximatif de chaque 



construction. 

Nombre de Quartier Coût 
permis 

2 Ahuntsic $ 16,800 

7 De Lorimier I93 00 

1 Duvernay 1,50° 

1 Emard 140 

2 Est 6,000 

5 Hochelaga 8,400 

6 Laurier 36,500 

1 Mont-Royal 30 

3 N.-Dame de Grâces.. 7.825 
1 Papineau 10,000 

1 St-André •• 50000 

16 St-Denis 29,400 

3 St-Georges 6,275 

2 St-Henri 6,090 

2 St-Jacques 6,700 

1 St-Jean-Baptiste .. .. 150 

1 St-Joseph 900 

2 St-Laurent 73,500 

1 St-Louis 150 

1 Ste-Anne 225 

8 Ste-Marie 25,700 

1 St-Paul 200 



68 $305.785 



Rue St-Urbain, quartier St-Laurent; 1 
manufacture, 4 étages, 2e classe; coût 
prob. $56,000. Propriétaires, W. V. Daw- 
son & Co., 16 De Bresoles. Architectes: 
McVien & Heriot; contracteurs: D. G. 
Loomis & Sons. 

Rue Sherbrooke Ouest, quartier St- 
André; 1 école à 1 étage, 2e classe; coût 
prob. $50,000. Propriétaire, Séminaire 
St-Sulpice, 66 Nitre-Dame Ouest. Ar- 
chitecte: A. H. Lapierre; contracteur: 
M. Huberdeau. 

Rue St-Urbain, qaurtier St-Laurent; 7 
maisons, 21 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $17,500. Propriétaire, A. 
Charbonneau, 2145 St-Urbain. 

Avenue Bastien, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 1 logement, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $15,000. Propriétaire, Trefflé 
Bastien, Ahuntsic. 

Rue Eullum, quartier Ste-Marie; 1 
maison. 1 logement, 3 étages, 2e classe; 
■oût prob. $14,500. Propriétaires, Frères 
Sacré-Coeur, rue Fullum. 

Rue Fairmont, quartier Laurier; 2 mai- 
sons, 4 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $11,000. Propriétaire, A. Bas- 
tien, 178 Fa'rmont. 

Rue Cartier, quartier Papineau; 2 mai 
^oiis, 6 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $10,000. Propriétaire, H. Tes 
sier. 642 Parc Lafontaine. 

Rue St-Denis, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 5 logements, 3 étages, 3e classe; 
rm'it prob. $4.500. Propriétaire, C. Fre 
nette. 125 St-Edouard. 

Rue Garnier, quartier St-Denis; r mai- 
son; 4 logemnts, 3 étages, 3c classe; 



coût prob. $3,500. Propriétaire, Aimé 
Handfield. 

Rue Rivard, quanticr St-Denis; 1 mai- 
son, 1 logement et 1 magasin, 2 étages, 
3e classe; coût prob. $2,000. Propriétai- 
re, W. Charette, 800 Rivard. 

Rue Labelle, quartier St-Denis; 2 mai- 
sons, 4 logements, 2 étages, 3e classe; 
coû'c prob. $3,000. Propriétaire, B. Boyer, 
2092 Labelle. 

Rue Papineau, quartier St-Denis; ré- 
par. à i logement, bâtisse à 2 étages, 
3e classe; coût prob. $1,800. Propriétai- 
re, Max. Aoronson. 

Rue Cowan, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 1 logement, 1 étage, 3e classe; coût 
prob. $1,500. Propriétaire, Murray Gil- 
bert. 1463 Cowan. 

Avenue Sherbrooke, quartier St-De- 
nis; 2 maisons, 5 logements, 2 étages, 3e 
classe; coût prob, $5,000. Propriétaire, 
Frank Ike, 118 Avenue Sherbrooke. 

Rue St-André, quartier St-Denis; 2 
maisons, 4 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire, A. 
Lambert, St-Boniface. 

Rue St-Dominique, quartier St-Denis; 
1 maisin, 2 logemnts, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,000. Propriétaire, Jos. 
Dumas, 441 Clark. 

Rue Huntley, quartier St-Denis; ré- 
par. à 1 logement, bâtisse à 2 étages, 3e 
classe; coût prob. $1,000. Propr.étaire, 
Félix Trudel, 918 Huntley. 

Rue Sanguinet, quartier Laurier; 4 
maisons, 8 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $6,000. Propriétaire, Jos. 
Deslongchamps, 39 Christophe Colomb. 

Rue St-Laurent, quartier Laurier; 1 
maison, 2 étages, 2e classe; coût prob. 
$7,000. Propriétaire, Aimé Handfield, 
883 Mont-Royal Est. 

Rue Mance, quartier Laurier; 1 mai- 
son, 3 logemnts, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $4,000. Propriétaire, A. Des- 
jarlins, 33 Casgrain. 

Rue Hutchison, qaurtier Laurier; 1 
maison, 1 logement, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $5.000. Propriétaire, D. De- 
guire, 2132a Waverly. 

Rue St-Urbain, quartier Laurier; 1 
maison, 3 logemnts, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,500. Propriétaire, A. Du- 
bois, 2260 Waverly. 

Rue Parthenais, quartier De Lorimier; 
1 maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,500. Propriétaire, H. 
Dubois, 1402 Parthenais. 

Rue Mansfield, quartier St-Georges; 
répar. à 1 logements, bâtisse à 3 étages, 
2e classe; coût prob. $5,500. Propriétai- 
re, C. Edlington, 413 Ste-Catherine 
Ouest. 

6e Avenue, quartier Ste-Marie; 1 mai 
son, 2 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,000. Propriétaire, M. Du- 
puis, 421-96 Avenue, Rosemont. 

Grand Chemin, quartier Ahuntsic; 
t maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $1,800. Propriétaire, O. 
Gariépy, Chemin Edouard VIL 

Rue De* Lorimier, quartier De Lori- 
mier: 1 maison, 3 logements, 3 étages, 
3e classe; coût prob. $4.500. Propriétai- 
re, R. Racefte, 1249 Sanguinet. 

Aevnue Vendôme, quartier Notre-Da- 
me le Grâces; 3 maisons, 3 logements, 2 
étages, 2e classe; coût prob. $6,000. Pro- 
pr etaire. Geo. Sîeep, 20 Charron. 

Rue Chabot, quartier De Lorimier; 1 



maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,300. Propriétaire, Thos. 
Tremblay, 1571 Chabot. 

Rue Duquette, quartier Hochelaga; 1 
maison 3 logemnts, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,500. Propriétaire, H. Auger, 
37 St-Germain. 

Rue Duquette, quartier Hochelaga; 
répar. à 1 logement, bâtisse à 3 étages, 
3e classe; coût prob. $2,500. Propriétaire, 
Jos. Provost, 63 Duquette. 

Rue Parthenais, quartier Ste-Marie; 2 
maisons, 6 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,500. Propriétaire A. 
Bélanger, 620 Parthenais. 

Rue Hochelaga, quartier Hochelaga; 1 
maison, 2 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,000. Propriétaire, Trudel, 
324 Elm. 

Rue St-Jacques quartier Notre-Dame 
de Grâces; 1 maison, 2 logements, 2 éta- 
ges, 3e classe; coût prob. $1,800. Pro- 
priétaire, Fred. Demers, 650 Clack. 

8e Avenue quartier Ste-Marie; 2 mai- 
sons, 4 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,000. Propriétaire, O. Les- 
carte, 492-8e Avenue, Rosemont. 

Rue De Lorimier quartier Ste-Marie; 

1 maison, 1 logement, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,500. Propriétaire, E 
Bellehumeur, 523 De Lorimier. 

Rue Bréboeuf quartier Duvernay; 1 
écurie, 2 étages, 3e classe; coût prob. 
$1,500. Propriétaire, D. Bonami, 164 
Bréboeuf. 

Rue Wolfe, quartier St-Jacques; 2 
maisons, 5 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $6,000. Propriétaire, Jos. Vi- 
net, 575 Wolfe. 

Rue Des Erables, quartier De Lori- 
mier; 1 maison, 3 logements, 2 étages, 
3e classe; coût prob. $2,500. Propriétai- 
re, L.-E. O'Brien, 1423 Des Erables. 

Rue Champ de Mars, quartier Est; 
répar. à 1 maison, bâtisse à 3 étages, 3e 
classe; coût prob. $1,000. Propriétaire, 
Théo. Pélodeau, 66 Bonsecours. 

Rue St-Louis, quartier Est; 1 maison, 

2 logements, 1 magasin, 3 étages, 2e clas- 
se; coût prob. $5,000. Propriétaire, Théo. 
Pélodeau, 66 Bonsecours. 

Rue Parthenais, quartier De Lorimier; 
1 maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,500. Propriétaire, Geo. 
Sicard, 1049 Boni. Rosemont. 

Rue Des Erables, quartier De Lori- 
mier; 1 maison, 3 logements, 2 étages, 
3e classe; coût prob. $2,000. Propriétaire, 
Jos. Chevalier, 1352 De Lorimier. 

Rue Ste-Emélie, quartier St-Henri; 3 
maisons, 9 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $6,000. Propriétaire, Mlle 
R. Bienvenu, 2081 Notre-Dame Ouest. 

Rue Chabot, quartier De Lorimier; 2 
maisons, 4 logements, 2 étages, 3e clas- 
se: coût prob. $3,000. Propriétaire, Art. 
Mongeau, 1242 Bordeaux. 



ENTREPRENEURS et CONSTRUCTEURS 

Pour vos emprunts d'argent et pour 
vos assurances 

Voyez J. A. GRENIER, 

90 ST-FR S. -XAVIER. Tel. Main 120 

(Soir : 707 St-Hubert. Tel. E.t 13Î2.) 



LE PRIX COURANT 



43 



CE plâtre durcit dans un inter- 
valle de 2 à 6 heures. On 
peut le retremper. Pas de 
perte par égouttement. C'est un 
plâtre hydraulique qui durcit en vieil- 
lissant, La pluie ne détruit pas les 
joints faits avec ce plâtre. On peut 
l'employer comme plâtre, stuc (imita- 
tion de marbre) ou ciment. 

Il a tous les avantages du plâtre 
à la chaux, sans en posséder les défec- 
tuosités. Il est plus plastique, cou- 
vre plus de surface, ne coûte pas plus 
et est fourni tout préparé pour son 
mélange avec du sable. 




Maison d'habitation revêtue de Plâtre "Alca" à la chaux 
formant stuc. 



Plâtre "ALCA" à 



aux 

Manufacturé par 

STINSON-REEB BUILDERS' SUPPLY CO., Limited. 

Edifice de la Banque des Cantons de l'Est, MONTREAL, P.Q. 




E plâtre répond à toutes les 
exigences de la construction 
moderne. Il renferme 85 pour 
cent de chaux éteinte et 15 pour 
cent d'aluminate de calcium, élément 
actif du ciment. Il faut le mélanger 
et l'appliquer de la même manière 
que l'ancien plâtre à la chaux. Le 
plâtre "Alca" est en usage depuis 
plus de trois ans ; tous les architectes 
et entrepreneurs de constructions qui 
l'ont employé sont tous d'avis que 
c'est le meilleur plâtre qui existe sur 
le marché. 



Edifice Delaware Trust Co., 
Stuc à la chaux "Alca", mélangé de cailloux, Plan de 
1 architecte Wm. Draper Brincle, mis à exécution par les en- 
trepreneurs, O. I. Reed & Bro. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



4 I- 



LE PRIX COURANT 




SPÉCIALITÉ DE COFFRES -FORTS 

TOUTES LES GRANDEURS 

Tous les marchands devraient se rendre 
compte du risque qu'ils assument en ne pré- 
servant pas leurs valeurs comme il faut. 





à Coudre 



GRAND CHOIX 

TOUTES LES MARQUES 

Nos prix sont établis pour 
convenir aux marchands qui 
pourront être assurés d'un 
service honnête et concien- 



cieux. 




Choix très varié de haches de toutes 
sortes pour hommes de chantier. 

Demandez nos prix avant de placer vos ordres. 

La Cie de Ferronnerie Letang, 



LIMITEE 



MONTRÉAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



45 



Renseignements 

Commerciaux 



Cessions 

Contrecoeur — Ed. Rivet, épiceries et 
mdses sèches. 

Montmagny — J. A. Bélanger, restaura- 
teur. 

Montréal — Eustache Coulonibe, à Pré- 
vosit & Bédard, plâtriers. 

Emile & Perrault, tailleurs. 

Geo. Labelle à A. Turcotte, mdses sè- 
ches. 

A. McCoullough & Co., produits en 
gros. 

Mlle Noélie Trudeau, salon dp modes 

à A. Desmarteau. 
James Whorton, confiseur. 
Rivière du Loup Station — J. E. Laforest, 

ferblantier. 
Saint-Gabriel de Brandon — Roch Sylvio, 
pharmacien. 

Curateurs 

Montréal — Wilks & Burnett à J. Bradner 

& Fourreurs. 
F.-X. Bilodeau à Leriche & Sanscar- 

ter, bouchers. 
Québec — Bédard & Bélanger à Odilon 

Boudreault, plombier. 
Rockway Valley — L. O. Deslandes à 

Geo. Davidson & Sons, scierie. 
Sayabec — Larue & Trudel à Tobie Im- 

beault, bonbons. 
Shawinigan — V. Lamarre à Brunelle & 

Héroux, mag. gén. 



Décès 

Lévis — H. T. Hamclin, médecin. 
Dissolutions de sociétés 

Belocil Village — Malo & Gaudette, ca- 
rossiers. 

Montréal — J. H. Basticn & Frère, épi- 
ciers. 

Brooks Bag Co., mfrs; N. Damien, 
continue. 

J. Brouillette & Cie., constructeurs. 
Dominion Hôtel, Ben. Clément conti 
nue. 

Dorais & Frère, épiciers. 

Handfield Bros., chaussures et merce- 
ries pour messieurs; I. D. Handfield 
continue. 

His Majesty's Ladies Tailors, C. Pas- 
cal, Simon & I. Leiboviteh conti- 
nuent. 

R. & A. Massé, merceries pour mes- 
sieurs; R. & A. Massé continuent. 

Thos. Morin & Cie., contracteurs. 

Simpson & Tessier, merceries pour 
messieurs. 

C. T.' Trudeau, forgeron. 
Québec — S. Bouchard & Cie., provisions, 
etc.; Suce. S. Bouchard & Co., et un 
nouveau compagnon, tabacs, fruits, 
etc. 

St-Roch Store, restaurant. 
St-Blais — Peoples Specialty Co. 

En difficultés 

Batiscan — L. L. Brunelle, mag. gén. 
Farrelton — Louis Biais, mag. gén. 
Grand'Mère — F. . Faucher & Cie., chaus- 
sures. 

Alexis Turcotte, épicier. 
Lac au Saumon — Nap. Desrosiers, hô- 
telier. 



Liftlc Rver East — J. L. Baker, mag. gén. 
Montréal — McCarty Signs (reg.). 

Montréal Asbestos Co., Ltd. 

St-Denis Lettering Co. 

Universal Vacuum, Geaner Co., Ltd. 
ferce — Lstate T. W. Flyrin, mag. gén. 
et marché de poissons. 

Fonds à vendre 

Montréal — J. E. 1. Glavel, électricien, le 

14 octobre 1911. 
St-Giiillaume d'Upton— D. Bellehumeur 

& Cie., mag. gén., le 13 octobre 191 1. 

Fonds vendus 

Armagh — Joseph Isabelle, moulin à pla- 
ner. 

Phidelem Théberge, scierie et moulin 
à planer. 

Louiseville — Ed. Lesage, mag. de mdses 
sèches. 

Montréal— W. B. Baikie & Co., à Cres- 
cent Photo Supply Co., accessoires 
de photographie. 
John Mines, restaurant. 
J. W. Racine, épicier. 
Québec — Campbell Shoe Co., Ltd., 
chaussures et claques en gros. 

Incendies 

Campbell's Bay — Geo. Letts, moulin de 

lattes et bardeaux. 
Montréal — H. Bougie Co., Ltd. direc- 
teurs de funérailles, ass. 
Star Shoe Co., Ltd. ass. 
Québec — Crown Furniture Co. 

Myrand & Pouliot, mag. mdses sèches. 

Liquidateurs 

Montréal — Alex. Desmarteau à King 
Edward Park Co.. Ltd. 



JOSEPH RODGERS & SONS, Lë!î§d 

Sheffield, Ang. 

Evitez les mitations de notre ^««"««0^ 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que cette MARQUE 
EXACTE se trouve sur chaque lame. 

Seuls Agents pour le Canada : ^^MIED \^ 

JAMES HUTTON & CO., Montréal. 



NOVA SGOTIA STEEL & GOAL GO. 



LIMITED 

MANUFACTURIERS DE 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE à 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'à 48pcsde large.RAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs à la verge, ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE, UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mines de Charbon, 
Hauts Fourneaux, Fours à Réverbère à Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

à New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



Courroies Spéciales 

Nos Courroies sont recouvertes de 
notre Ciment Imperméable et peu- 
vent être exposées au froid ou à la 
chaleur sans danger de les gâter. 

D. K. McLaren, 

Limited 

351, rue St- Jacques, 

MONTREAL. 

Tel Main 4904-4905-7248 



L'annonce représente la vapeur qui ac- 
tionne la machinerie, montez la vapeur. 
La publicité est le lubrifiant des affaires, 
ne ménagez pas l'huile. La publicité est 
le réveil-matin des affaires, sonnez le ré- 
veiL 



4 6 



LE PRIX COURANT 



1 




11 
J 



û 

J 



LIMITEE 



237-233 



RUE SAINT-PAUL 



MONTREAL 



Ferronnerie 



ET 



Quincaillerie en 
Gros 

SEULEMENT 



AKtir!AC de p êche, de Chasse, 
MniUICa de Ménage. 

Barattes. 

Rmrhp à Clôtures, à Foin, 
DrUUIIt; Galvanisée. 



en tous genres. 



Chaînes 
Crocs à Biiiots. 
Fer et Acier e „ Barres 
Glacières, Grattes. 
Hamacs. 
Huiles. 
Laveuses. 
Mastic. 

O H î1$i !c£ de Menuisiers, 

\ZUlIl2» de Charpentiers, de Maçons. 

Papier de Construction. 

Pelles, Pioches. 
Peintures. 

POI*teS et Châssis moustiquaires. 

Râteaux. 

Sorbétières, Scies. 

Tôles noires et galvanisées. 

Tordeuses. 
Tondeuses. 

Toiles métalliques. 
Verre à vitres. 

Vernis, 

etc., etc. 



EN ECRIVANT \TJX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



RENSEIGNEMENTS COMMER- 
CIAUX— (Suite) 

Nouveaux établissements 

Montréal — Auger & Dagenais, cuirs, etc. 
Balmoral Baseball Club. 
H. A. Bernard, agent manufacturier. 
Besner Bros, bouchers. 
Boston Skirt Mfg. Co. 
Café des Nouveautés, hôtel. 
Corriveau Advertising Service. 
J. T. Cox & Co., thés et cafés. 
Dominion Hôtel. 
Dominion Marble Co., Ltd. 
Dowell & Gamble, machinistes. 
Heilig Rubin & Co., mfrs de chemises, 
etc. 

Homestead Realties, Ltd. 

Inland Press Co. 

Lemieux & Frères, épiciers. 

C. O. Lussier, mag. mdses sèches. 

MacKay Realty Incorporated. 

Maritime Lithographing Co., Ltd. 

Aero Club of Canada. 

Doherty & Roy, valises. 

J. Go'ldstein & Co., Jonque. 

Henry Girdon & Blumberg. 

Housekeepers News Agency, agents 

de livres. 
Alph. Lepine, foin, etc. 
Montréal Abattoirs, Ltd. 
Municipal Improvement Co. 
E. Nicola & Co., barbiers. 
Paris London Novelty Co., salon de 

modes. 

Pierre Payette & Co., tailleurs. 

Phaneuf & Frères, plombiers. 

J.J. Reutter & Co., bijoutiers en gros 

et détail. 
L'Abbé & Frère, plombiers. 
J. A. Saad & Co., marchands. 



LE PRIX COURAN i 

Savaria & Muton, bouchers. 
Show Card Shop. 
Deep Thornye, restaurant. 
Sherbrooke — Landry & Daigle, épiciers. 



PROVINCE DE QUÉBEC 



COUR SUPERIEURE 



ACTIONS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Berthierville 

Massé, Wm Massé, Ls. 350 

Canton de Fabre 

Sauvé, Achille 

Trust & Loan Co. of Canada. 548 
Canton Duhamel 

VigneauHt, A 

Trust & Loan Co. of Canada 3234 
Canton Guigues 

Bourdon, Henri 

Trust & Loan Co. of Canada. 575 
Cartierville 

Ltgault, C 

. . . . La Cie. du Lac Lamothe 465 
Chicoutimi 

Guay, J. A Labelle. Jean. 134 

Fraserville 

Pe|letier, Nap 

Blouin, Fidèle 296 

Goshen Road 

Bisson, E 

.. The Moody M. & Son Co. 136 
Gracefield 

St-Jacques, P 

. . St-Charles, F. X. & Co., Ltd. 504 



47 

Ile Perrot 

Madorc, Pacifique 

St-Jacques, Bertha 200 

Napierville 

Catudal, Malvina (épouse de Dc- 
rome, Siméon, M.D.) .. .. 
. . . . Montréal Real Estate Co. 800 

Outremont 

Schuman, A 

Plotnick, Max. 105 

Maurice, Robert Newail 

Emery, E. T. 120 

Frost, Chas. E. . Cottrell, C. C. 125 

Québec 

Laroche, John I 

. . . . Lyman Knox Co., Ltd. 523 
Ste-Anne de Bellevue 

Fraser, D. H 

Fraser, Wm 

Fraser Bros 

Quinn, Mary B. 130 

St-Jacques l'Achigan 

Paque'tte, Ludger 

Pollender Frères 290 

St-Lambert 

Charlebois, Ls-Hy. . Eakin, R.-A. 320 
Fafard, Gabriel (épouse de La- 
casse Rousseau, J. M. Ad.) . 
.. .. Rousseau, Godfroy, M.D. 982 
Ste-Méthode 

Trudel, Amable 

.. .. De Laval Separator Co. 44 
St-Télesphore 

Marleau, J. D 

Desy, E., (Montréal) .. .. .. 

Dunlop, Jas., Jr. 366 

St- Vincent de Paul 

Gagnon, Chas.-Ed 

Cousineau, A. m. e. c. (St- 



Des Fortunes ont été faites 
et perdues en un jour. 

Mais il a fallu des années detudes et d'expérien- 
ces pour donner aux VERNIS DOUGALL la 
position qu'ils occupent actuellement. 
La qualité de ces vernis est due à la science et 
au savoir d'hommes experts en la matière. Mal- 
gré de nombreux essais, personne n'a encore 
réussi à découvrir un vernis pouvant l'emporter 
sur les VERNIS DOUGALL. 
Tous les vernis qui sortent de notre manufacture, 
en si petite quantité que ce soit, ont une qualité 
qui se rapproche de la perfection, autant que cela 
est possible. Nous ne pouvons pas nous per- 
mettre de courir aucun risque. 
Courez-vous des risques vous-même, M. le Mar- 
chand ? 

Permettez-nous de vous envoyer notre brochure 
concernant les Vernis. Vous verrez_ que sa lec- 
ture est intéressante. 
VERNIS QUI DURENT LE PLUS LONGTEMPS. 

The Dougall Varnish Co., Limited 

J. S. N. DOUGALL. Président 

305 rue des Manufacturiers 
Montréal, - - - Canada. 

Associée avec Murphy Varnish Company , des Elats-Unis. 




Toujours mis sur le 
marché en Pleines 
Mesures Impériales 

Vos clients reçoivent, dollar pour dollar, 
la valeur de leur argent, quand vous leur 
vendez les Produits Minerva. 
Vous avez l'assurance d'une clientèle satisfaite, perma- 
nente, ce qui signifie augmentation de profits. 



■ ~- 1 *& — — ^ — — _ 1 • 

Voilà pourquoi vous devriez favoriser les 



Peintures et Vernis 




merva 



99 



Vous pouvez garantir absolument chaque boîte de Pro- 
duits Minerva et être parfaitement sûr que son contenu 
répondra à tout ce qui est prétendu à son sujet. 

Faites des ingrédients les meilleurs et les plus purs que 
l'on puisse obtenir, les Peintures Minerva sont les meilleures 
que l'intelligence et l'argent puissent produire. 

Fiez-vous pour le succès de votre commerce de peintures 
à la qualité Minerva - elle est sûre. 

Écrivez aujourd'hui pour connaître la proposition Miner- 
va et la liste des prix faits aux marchands. 

PINCHIN, JOHNSON & CO., (CANADA) LIMITED 



377-387, Avenue Carlaw, 



TORONTO, Ont. 



Maison fondée en Angleterre en 1 834. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



4S 



LE PRIX COURANT 




ROOFING 

Point de vue moderne sur la question des matériaux à toiture, 



La tôle fait une bonne toi- 
ture, si vous la peinturez. 

La toile fait une bonne toi- 
ture, si vous la peinturez. 

Un feutre quelconque fait 
une bonne toiture, si vous le 
peinturez. 

Le papier même fait une 
bonne toiture, si vous le pein- 
turez. 

Mais Amatite fait une 
bonne toiture, si vous ne le 
peinturez PAS. 

La peinture est ce qui pro- 
tège réellement une toiture 
peinturée. 

Toutefois, le matériel à Toi- 
ture Amatite n'a pas besoin 
de peinture. 

C'est un véritable matériel à 
toiture — qui peut être exposé 
à la pluie, sans le moindre 
dommage. 

La surface d'usure est une 
matièie minérale encastrée 
dans une forte couche de 



goudron, et n'a jamais besoin 
de peinture. 

Nous vous enverrons avec 
plaisir et gratuitement un 
échantillon d'Amatite, si 
vous en faites la demande par 
carte postale à notre bureau 
le plus rapproché. 

L'échantillon vous mon- 
trera ce qu'est la surface 
minérale. 

Peinture Elastique " EVERJET". 

Peinture noire brillante.au 
carbone, à très bon marché, 
très durable — pour protéger 
les ouvrages de toute sorte 
en métal et en bois. 



THE PATERSON MFû CO., 

Limited 

Montréal, Toronto, Winnipeg, 
Vancouver, St. Jean, N.B. 
Halifax, N. E. 




L'Article qui Epargne Réellement du Labeur dans le Ménage. 

S 5L Depuis que les Laveuses et 

Tordeuses à Linge sont sur le 
Marché, il n'y a jamais eu un 
moment où Les Laveuses et 
"Tordeuses NEW CENTU- 

RY 

^ 33 A M TD ™^ 
n'ont pas été les plus satisfai- 
santes à vendre. Les Ordres 
Renouvelés et l'Augmenta- 
tion des Ventes le prouvent. 



Agents : 

W. L. Haldimand & Son, 

Montréal, Québec. 



FABRICANTS: 

CUMMER-DOWSWELL, Limited. 

HAMILTOX, ONTARIO, 




GAGNEZ plus D'ARGENT. 

Seule une bonne ligne de peintures maintiendra 
votre clientèle. Ce qu'il vous faut, c'est de vendre 
aux mêmes acheteurs et de renouveler ces ventes. 
Nous désirons vendre notre Vernis à Planchers M. L., 
notre Granitine et nos Peintures M. L., au mar- 
chand qui se rend compte que seules les bonnes pein- 
tures rapportent de l'argent. 

Le Vernis à planchers M. L., est fait pour l'inté- 
rieur ou l'extérieur. Il est opaque. Il résiste bien à 
l'usage, conserve sa couleur, est facile à appliquer. 
Une fois que des acheteurs l'ont essayé, vous pouvez 
le revendre souvent pour grands et petits travaux. 
10 couleurs. 

Granitine est un fini à planchers qui fait voir le 
grain du bois, se maintient brillant, et a une durée 
merveilleuse. Il ne présente pas de marques blanches. 
La boue, le savon, ni l'eau ne l'affectent. Il est facile 
à appliquer. Cela signifie des ventes et des profits 
pour vous. 

Les Peintures M. L., couvrent bien, durent, sont 
toujours prêtes pour l'usage. Ligne complète de cou- 
leurs et d'encollages. Elles sont faciles à appliquer et 
donnent satisfaction. 

Bon profit sur les trois lignes ci-dessus. 
Ecrivez-nous au sujet des prix. 

Impérial Varnish Ci Color Co., Limited, 
6 rue Morse, Toronto. 



CROYEZ-VOUS 

au Conte de Fée du Fer-à-Cheval ? 

Les miracles n'arrivent pis en affaires; cependant, des quantités 
d'hommes raisonnables à d'autres points de vue croient à la chance. 

Ils vous diront que des choses arrivent— que l'homme qui réussit a 
de la chance. Mais considérez les faits réels ; vous savez parfaitement 
qu'il n'arrive rien. 

Vous savez que le succès est le résultat de certaines causes —de 
causes si évidentes, que ceux qui croient au conte de fée du "Fer à 
Cheval," traversent la vie sans les remarquer. 

90 pour cent des quincailliers prospères ne croient pas à la chance. 

Au lieu de cela, ils mettent en pratique leur " Sens d'Acheteur." 
Ils mettent en stock les lignes profitables pour eux et leur donnant 
de la renommée— les Produits International Varnish. 

" Elastica," Fini à Planrhers— le seul fini parfait pour planchers 
—le fini durable, beau, à l'épreuve de l'eau, qui lie blanchit et ne se 
fendille jamais. 

"Lacqueret," — l'embellisseur de la maison — une nécessité 
première dans tous les ménages. 

"Satinette," F. mail blanc— l'émail qui reste blanc— pour ouvrage 
intérieur et extérieur. 

Flattine Finish — Le fini qui produit une apparence très mate sans 
labeur ni frais de frottige. 

Kleartone. — Imitations (à l'acide ou à l'huile) — les imitations 
parfaites du bois. 

Chaque pro luit International que vous vendez augmente votre 
renommée et votre compte de banque en même temps. 

N. B.— Tous les produits " International " sont 
vendus en pleines Mesures Impériales. 



TORONTO 



WINNIPEG. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



49 



Laurent) 

.. .. Cousineau, Hector, ière classe 
Trois-Rivières 

Lapolice, Jos 

.... Baynes Carriage Co., Ltd. 141 
Verdun 

Leblanc, Ulric . . . . Leblanc, C. 360 

West Ely 
Catudal, Théo 

Copping, G. C. (Waterloo) .. 

. . . . Baynes Carriage Co., Ltd. 109 



COUR SUPERIEURE 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Absent 

Coleman, J. A 

Schaw (Montréal) 

Robb, P. H. 110 

Longueuil 

Rhéaume, Jos. -Léon .- 

Model Mfg. Co. (Montréal).. 
..Hall Iryd Foundry Co., Ltd. 322 
Pointe Bleu 

Meridy Robertson 

Guilbauld, Desparois & Gar- 

neau, Ltd. 134 

St-Jérome 
La Cie. Nationale Manufacturiè- 
re de Pianos de St-Jérome. 
.. ..La Cie. Bourgie, H., Ltd. 524 
Westmount 

Kenny, T. J 

. . Cambridge Corporation 485 



COUR DE CIRCUIT 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Charlemagne 

Turnel, Achille . . . Piché, J. G. 32 

Ile Perrot 
Rousseau, Orphire . Daoust, A. 41 



Lachint 

Wurtele, Henry N. . Dubuc, A. 22 
Maisonneuve 

Turcotte, R Lanthier, R. 15 

Robert, Alfred . . . Garmaise, J. 5 
Dauphin, Adélard 

Perreault, J. B. 5 

Gauthier, Théophile 

Perreault, J. B. 19 

Lazanis, Geo. P. .. Fontaine, A. 18 
Lefebvre, Ignace .. .. Reed, W. 62 
Brouillette, Jos. (De) .. .. .. .. 

Tessier, E. 5° 

St-Adolphe dArgenteuil 
Cusson, Albert .. Simard, F. E. 17 

St-Lambert 
Brown, C. B. .. Champagne, A. 13 
Verdun 

Keough, Thomas . . . Daoust, R. 6 



Ventes parles Shérifs 

Du 16 au 21 octobre 1911 
District de Montréal 

— Palmir Pelletier contre Henri Bau- 
det. 

Viauville — Un lot de terre avec bâtis- 
ses y érigées et dépendances, situé sur 
le côté nord-est de la deuxième avenue, 
à Viauville, dans la ville de Maisonneu- 
ve, connu aux plan et livre de renvoi of- 
ficiels du village incorporé d'Hochelaga 
sous le No 612 de la subdivision offi- 
cielle du lot originaire No 1-612 et une 
lisière de terre adjacente faisant partie 
du lot No 611 de la subdivision du lot 
■originaire No 1-611. 

Vente au bureau du shérif dans la cité 
de Montréal, le 19 octobre 191 1, à 10 
heures a. m. 

District de St-Hyacinthe 

—In Re J. O. Huard contre Henri 
Massé, F. Dugal et R. Morin. 



Village de Saint-Joseph, St-Hyacin- 
the-le-Lonfesseur — Un immeuble connu 
sous les Nos 114 et 115, aux plan et li- 
vre de renvoi officiels de la dite pa- 
roisse, avec boulangerie et autres bâ- 
tisses y érigées. 

Vente à la porte de l'église de la Ca- 
thédrale en la cité de St-Hyacinthe, le 
17 octobre 1911, à 10 heures a. m. 
District de Trois-Rivières 

— Joseph Trottier contre Casimir 
Nault. 

Paroisse de Saint-Adelphe — Un em- 
placement étant une partie du lot No 721 
du cadastre d'enregistrement de la pa- 
roisse de Saint-Stanislas, avec bâtisses 
et dépendances. 

Vente à la porte de l'église de la pa- 
roisse de Saint-Adelphe, le 17 octobre 
191 1, à 10 heures a. m. 



LA LOI LACOMBE 



Semaine terminée le 7 octobre 1911 

Employés Employeurs 

Charest, A Smardon Shoe Co. 

Charron, W O. Desourdy. 

Cool, L M. S. Ry. 

Desnoyer, A E. Perreault. 

Gauthier, T Hopeler Concrète Co. 

Gagné, Louis Cité de Montréal. 

Harrington, B D. H. Hogg. 

Hébert, J. A J. C. Lacoste. 

Jodoin, H Davignon, J. P. 

Lefebvre, P L. Giguère. 

Marengo, Z Dom. Wadding Co. 

Martin, R Dawes Co., Ltd. 

Regimbald, A L. Monette. 

Robitaille, E N. G. Valiquette. 

Taylor, L John W. Reck & Co. 

Thibault, P J. Rhéaume. 

Troie, J. A La Banque Impérial. 

Vallerand, A Trahan. 

Verdon, A Cité de Montréal. 

Whelan, W Impérial Tobacco Co. 



SCIES MAPLE LEAF 



Nos Scies 
sont trempées 
au moyen 
d'un procédé 
secret. 

Satisfaction 
garantie. 




THE MAPLE LEAF 

SAW WORKS 



SHURLY-DIETRICH CO., LIMITED, Qalt, Ont. 



Les particularités de construction de la 

LAVEUSE "CHAMPION" A HAUTE VITESSE 

DE MAXWELL, 

font qu'elle l'emporte sur toutes ses rivales. Faite de Cyprès Rouge (bois qui dure toute 
la vie), avec actionnement à manivelle et à levier sur le dessus, lourd volant tt système à ex- 
tension po Jr fixer la tordeuse, permettant d'ouvrir presque entièrement le dessus, la Laveuse 
CHAMPION attire l'attention de la femme qui la voit pour la première fois, et est t'objet de 
chaudes recommandations de la part ds la femme qui s'en sert. 

Il est avantageux de mettre en magasin des articles qui ont autant de succès que la 
Laveuse CHAMPION. 

DAVID MAXWELLL & SONS St. Mary 9 s, Ontario. 

Agence à Montréal, 446-448 rue St-Paul. 




5o 



LE PRIX COURANT 



MONTRES A. BON MARCHÉ 

En Métal Blanc, Gun Métal, Argent, Plaqué. 






Montre en argent Lépine, solide, 12L à cylindre, avec bracelet en cuir. 
Mis; à l'heure au pendant. Cette montre est dénommée "Diana". S 1 .95 

Achetez directement des Manufacturiers. Vous bénéficierez ainsi des profits 
faits par des intermédiaires. 

Toutes ces Montres sont garanties marquer le temps exact pendant un an, 
qu'elles soient en magasin ou entre les mains de vos clients. 

Au cas où une Montre se dérangerait, renvoyez-nous la ; nous la réparerons 
et vous l'expédierons sans frais. 

Echantillon envoyé en approbation, sur demande. 
Nous avons des Montres à partir de 

S l.OO i»»<i u ' à * 1,000.00 

CANADIAN DIRECT IMPORTATION Co. 



BOITE POSTALE 

315 



11 rue St. Sacrement 



MONTREAL. 




Montre en nickel Iyépine, 12s Cu- 
vette en métal, remontoir à cy 
dre, mise à l'heure au pendant, 1 
dran en émail soigné demi-bass ne, 
remontoir à secondes Montre par- 
faitement garantie S 1.65, 

Même montre avec boîtier en 
acier. $ 1 .65, 



Dans la Classe 



STAN DARD, 



Nous faisons une spécialité de toutes sortes d'Outils de Chantier, et nous 
pouvons exécuter vos commandes avec la plus grande promptitude. 

LES OUTILS DE CHANTIER DE 



ce 



PINK 



99 




Sont les outils modèles dans chaque province du Canada, en Nouvelle- 
Zélande, en Australie, etc. ; la légèreté, la force et la durabilité se com- 
binent en eux de manière remarquable. 

En vente chez les Marchands de Ferronnerie en Gros et en Détail, 
dans tout le Dominions 
Procurez-vous le Catalogue et la liste de Prix. 

THOS. PINK, Pembroke, Ont. 



LE PRIX COURANT 



5i 



Epiceries et Provisions. 



VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 



o . 00 2 . 20 



o.oo 



i .40 
0.12 



0.00 0.15 
0.00 0.18 



Bollman, cruches paillées, 4 

gall. imp cruche 

Domestique triple, ceruches 
paillées, 4 gai. imp., cru- 
che 0.00 

72 grains le gall. 

88 grains le gall. 

177 grains (proof). le gall. 

THES 

La demande est très bonne surtout 
pour les thés du Japon; elle est satisfai- 
sante pour les autres sortes. Les thés 
à bon marché manquent, on ne peut pas 
en trouver à moins de 14c la livre. Il y 
a une hausse générale sur tous les thés. 
EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Très bonne demande. 

Nous cotons: 

Allspice, moulu 

Anis 

Canary Seed 

Cannelle, moulue .. .. 
Cannelle en mattes . . 
Clous de girofle moulus 
Clous de girofle entiers. 

Colza 

Crème de tartre 

Gingembre moulu . . 
Gingembre en racine . . 
Graine de lin non moul. 
Graine de lin moulue . . 
Graine de chanvre . . 

Macis moulu 

Mixed spices moulues.. 

Muscade 

Muscade moulue 



1b. 0.15 





18 


" 0.10 





12 


" o.04è 





06 


" 0.20 





24 


" 0.18 





22 


" 0.00 





21 


" 0.21 





25 


" 0.06 





08 


" 0.00 





23 


" 0.20 





30 


" 0.17 





20 


" 0.00 





07 


" 0.07 





08 


" o.04è 





05i 


" 0.75 


1 


00 


" 0.18 





22 


" 0.35 





50 


" 0.00 





50 



Piments (clous ronds) .. " 0.10 

Poivre blanc rond .. . . " o.22i o 

Poivre blanc moulu. .. " 0.23 

Poivre noir, rond .. .. " 0.15 

Poivre noir moulu .. .. " 0.16 o 

Poivre de Cayenne pur. " 0.21 o 

Whole pickle spice .. .. " 0.16 o 

Sel fin, quart, 3 lbs. .. .. 2.95 

Sel fin, quart, 5 lbs 0.00 

Sel fin, quart, 7 lbs 2.80 

Sel fin quart, 10 lbs 0.00 

Sel fin, quart, 20 lbs 0.00 

Sel fin, i sac, 56 lbs 0.00 

Sel fin, sac, 2 cwts o'oo 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 

Fine 0.00 

Dairy 0.00 

Cheese 0.00 

Gros sel, sac 0.60 

ORGE 

Nous cotons: 
Orge mondé (pot) . . sac 
Orge mondé (pot) . baril 
Orge mondé (pot) . . . lb. 
Orge perlé (pearl) . . sac 
Orge perlé (pearl) . . . lb. 

LEGUMES SECS 

Peu d'affairef en ce moment dans cet- 
te ligne. 

Nous cotons: 

Fèves de Lima de Cal., lb 0.08 0.09 

Fèves blanches. Can. .. lb. 0.04^ 0.04! 

Fèves jaunes .. .. minot 2.00 2 10 
Flageolets (haricots), sac 

de 220 lbs lb. 0.00 10 

Lentilles, pai sac .. . . lb. 0.00 0.06 

Pois verts Nj 1 . . . la lb. 0.04 0.05 



15 

25 
27 

17 

20 

25 
20 
05 
95 
85 
75 
75 
40 
50 

80 
05 
15 
45 
65 



Fois à soupe No 1, jaunes, 
Pois fendus, le sac 



Blé-d'Inde à soupe, 



casse, 
le sac 



0.00 2.75 
0.00 2.60 



RIZ 

s bonne demande. 



Très bonne demande. Les riz décorti- 
qués au Canada sont tous en hausse de 
15c. La demande en Orient est très for- 
te La récolte s'annonce favorablement 
à Saigon. En Europe, les stocks sont 
bas. Le prix du riz Rangoon a atteint un 
record. 

Nous cotons: 
Riz importés: 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 
suivant qualité . . . . lb. 



00 3 

00 6 

00 o 

00 4 

00 o 



10 

50 

03* 

25 

05 



Riz soufflé (puffed) cse de 
36 paquets de 2 pintes . 
Riz décortiqués au Canada 

Les prix ci-dessous s'ente 
Montréal: 

Qualité B, sac de 100 lbs. 
Qualité CC, sac de 100 lbs. 



India Bright (sac 100 lbs) 



Mandarin Patna . . 
Impérial Glacé Patna 



Ice 



Les prix 



FRUITS SECS 

des noix Tarragone 






04I 





05 





o8è 





10 


0.04 





06 





00 


3 


60 


ndent 


f.o.b. 


3 


55 


3 


65 


3 


45 


3 


55 


4 


70 


4 


80 


3 


65 


3 


75 


3 


75 


3 


85 


3 


85 


3 


95 


4 


10 


4 


20 


4 


35 


4 


45 


4 


60 


4 


70 


5 


05 


5 


15 


5 


15 


5 


25 


5 


30 


5 


40 


4 


55 


4 


65 



sont 



Àvez=vous jamais remarqué 



Que l'on voit rarement sur les rayons des Epiceries des paquets souillés de 
Postum, Grape-Nuts ou Post Toastïes — les céréales d'une si grande vente? 

* Il y a une Raison à cela * 

Postum, Grape-Nuts et Post Toasties ne restent pas juchés sur les rayons. 

Elles ont pour elles le mérite, et la publicité forte et continue faite en faveur de 
ce mérite les tient en mouvement. 

Si un épicier, en gros ou en détail, a un peu trop de stock, la Compagnie Postum 
est toujours prête à l'enlever immédiatement et à envoyer son chèque en échange. 

Mais cela n'arrive pas- très souvent de nos jours. 

îl vaut mieux tenir un bon stock. Il n'y a aucun risque. La vente de chaque 
paquet est garantie. 

Postum, Grape-Nuts et Post Toasties ont une vente aussi courante que le 
sucre et la farine, et le profit qu'elles procurent est beaucoup plus agréable. 



Canadian Postum Cereal Co., Windsor, Ont. 



52 

haussés de èc par livre. 

Nous cotons: 

Dattes et Figues: 

Dattes en vrac .. .. i lb. o.oo 0.04$ 

Dattes en pqts. de 1 lb. .. o.oôè o.07è 

Figues sèches en sac . lb. (manquent) 

2ï pouces lb. 0.08 0.09 

2* pouces lb. 0.09 0.10 

2I pouces lb. 0.10 0.11 

3 pouces lb. 0.12 0.13 

Raisins de Corinthe lb. lb. 

Corinthe Amalias 0.06 o.oôè 

Corinthe Filiatras o.oôè o.oôè 

Corinthe Vistizzas 0.07I o.oSè 

Corinthe nettoyés, 50 qpts 

de 1 lb., à la boite .. .. o.oSè 0.09 
Corinthe nettoyés aux E.- 

U., paquet de 1 lb o.oôè 0.07 

Corinthe épépinés (manquent) 

Raisins de Malaga lb. lb. 

Rideau bte 0.00 2.40 

Balmoral bte 0.00 3.00 

Orléans bte 0.00 4.00 

Royal Excelsior .. .. bte 0.00 4.50 

Raisins Sultana lb. lb. 

Extra Impérial .. .. bte 0.00 5.50 

Sultanas, 3 cour o.oôè 0.07 

Sultanas, 4 cour o.07è 0.08 

Sultanas, fancy nettoyés, 3 

cour 0.00 o.ll 

Sul. nettoyés, pqt. de 1 lb. c oo 0.12 

Raisins de Valence lb. lb. 
Valence fine off Stalk btes 

de 28 lbs (manquent) 

Valence Selected, btes de 

28 lbs (manquent) 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs (manquent) 

Raisins de Californie lb. lb. 

Epépinés, paq. 1 lb., fancy (manquent) 

Epépinés, qpt. 1 lb., rhoix. (manquent) 

Noix et Amandes lb. lb. 

Amandes Tarragone .. .. 0.13 0.14 



LE PRIX COURANT 

Amandes Valence écalées.. 0.35 0.37 

Avelines 0.12 0.14 

Noix Grenoble Mayette .. 0.18 0.19 

Noix Marbot 0.14 0.15 

Noix de .Bordeaux écalées 0.36 o.37è 

Noix du Brésil o.isè o.iôè 

Noix de coco râpées en 

seaux, par 15 ou 20 lbs. o.2iè 0.22 
Noix de coco râpées en 

boites de 5 lbs 0.00 0.21 

Noix de coco râpées, à la lb. 0.00 0.25 
Noix Pécan polies, moyen- 
nes 0.17 0.18 

Noix Pécan polies Jumbo. 0.18 0.19 

Noix Pécan cassées .. .. 0.00 0.00 

Noix Tarragone o.isè o.iôè 

Peanuts non rôties, Sun .. 0.00 0.10 
Peanuts non rôties, B^n 

Ton 0.00 0.11 

Peanuts non rôties, Coon. 0.00 o.o7è 

Peanuts rôties, Coon .. .. 0.09 o.09è 

Peanuts rôties, G 0.10 o.ioi 

Peanuts non rôties, G. .. 0.00 o.o8è 

Peanuts rôties, Sun .. .. o.nè 0.i2è 

Peanuts rôties, Bon Ton . o.i2è 0.14 

Fruits évaporés lb. lb. 

Abricots, boîte 25 lbs 0.00 0.15 

Nectarines o.o9è 0.11 

Pêches, boîtes 25 lbs 0.00 o.i2è 

Poires, boîtes 25 lbs 0.00 0.14 

Pommes tranchées évapo- 
rées .. .. btes de 50 lbs. 0.00 0.12 
Pelures de fruits lb. lb. 

Citron 0.10 0.11 

Orange 0.11 0.12 

Citronnelle 0.14 0.15 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Légumes 

Très bonne demande. Le prix des to- 
mates 3 lbs. a été augmenté de 25c par 
douzaine. Le prix d'ouverture était de 
$1.50. Ce prix a été porté à $1.75. 



Nous cotons: 

Par doz. 
Groupe Groupe 

No 2 No 1 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.95 3.00 

Asperges entières can., 2 lbs. 0.00 2.50 

Asperges Californie, 2 lbs. 0.00 3.65 

Betteraves tranchées, 3 lbs. 0.00 1.30 

Blé d'Inde 2 lbs. o.97è 0.00 

lilé d'Inde en éps .. 3 lbs. 0.00 1.75 

Catsup, bte 2 lbs. .. doz. 0.00 0.85 

Catsup, au gai doz. 0.00 5.00 

Champgnons hôtel, boîte . 0.13 0.14 

Champignons 1er choix .. 0.19 0.20 

Champignons choix, boîtes 0.17 0.18 

Choux de Bruxelles imp. . 0.16 0.17 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.65 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.95 

Citrouilles gai. 2.75 3.00 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.40 

Epinards gai. 0.00 5.50 

Epinards imp bte 0.11 0.12 

Fèves Golden Wax . 2 lbs. o.97è 1.00 

Eèves Vertes .. .. 2 lbs. 0.00 1.00 

Fèves le Lima .. ..2 lbs. 0.00 1.35 

Flageolets importés .. bte o.i3è 0.15 

Haricots verts imp. .. bte 0.13 0.17 

Macédoine de légumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau .. gai. 0.00 0.70 

Petits pois imp. moyens bte 0.10 0.11 

Petits pois imp., mi-fins, bte 0.11 0.12 

Petits pois imp., fins, bte 0.13 0.14 

Petits pois imp., ext. fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois imp., surfins, bte 0.18 0.19 

Pois Can. English Garden 0.00 1.35 

Pois Can. Early June. .. 0.00 1.50 

Pois Sweet Winkle 1.12 I.i7è 

Pois Can. Ext. Fine Sifted 0.00 1.90 

Succotash 2 lbs. 0.00 1.15 

Tomates, 3 lbs doz. 0.00 1.75 

Tomates importées, gall .. 0.00 1.40 

Truffes, \ boîte 5.00 5.40 



Valeur I ntrinsè que 
Rasoir de Sûreté 

"Yankee" 




Fait en Angleterre 

Voilà ce que vos clients obtiennent, quand ils achètent le 
rasoir de sûreté "Yankee". 

C'est un des plus populaires sur le marché, car il rase toujours 
de près, également et confortablement. Comme qualité et comme service, il vaut n'importe quel rasoir de sûreté à 
manufacturé en ce moment ; mais il se vend à $2.50, prix qui engagera les acheteurs à venir à votre magasin, 
jl est d'un modèle correct, bien fini, et c'est un prisent des plus pratiques à offrir en tout temps. 



X 



$18.00 la douzaine. 



Prix de détail, $2.50 



International Distributing Company 

MONTREAL, CANADA. 



Conserves de fruits 

Il n'y a pas de changement dans cet- 
te ligne; on attend les fruits de la nou- 
velle récolte. 

Nous cotons: 

Par doz. 
Groupe Groupe 
No 2 No i 

Abricots de Californie, 

2J lbs. o.oo 3.50 
Ananas coupés en dés, 

ii 1b. 0.00 1.40 
Ananas entiers importés, 

1 è lb. 1.40 1.45 
Ananas tranchés imp. 2 lbs. 0.00 2.00 
Ananas entiers (emp. 

Can.) 3 lbs. 0.00 2.30 

Ananas tranchés (emp. 

Can.) 2 lbs. 0.00 1.75 

Ananas râpés (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 1.77^ 
Bluets Standard .. .. doz. 0.00 1.25 
Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 1.55 i.ssè 
l'raises, sirop épais . 2 lbs. 0.00 2.00 

Fraises (confitures) 1.35 2.20 

Framboises, sirop épais, 

2 lbs. 2.00 2.02J 

Gadelles rouges, sirop 

épais, 2 lbs. 1.90 0.00 

Gadelles noires, sirop 

épais 2 lbs. 1.90 0.00 

Groseilles, sirop épais, 2 lbs. 0.00 2.00 

Marinades can. I gai . gai. 0.00 0.80 

Mûres, sirop épais . 2 lbs. 0.00 1.60 

Olives, 1 gai gai. 1.27$ 1.79 

Pêches jaunes .. ..2 lbs. 0.00 1.90 

Poires (Bartlett) .. 2 lbs. 0.00 1.80 

Pommes 3 lbs. 0.00 1.10 

Pommes Standard .. gai. 0.00 3.05 
Prunes Damson, sirop épais 

2 lbs. 1 . 10 1 . 15 
Prunes Lombard, sirop épais, 

2 lbs. 0.00 1.00 



LE PRIX COURANT 

Prunes de Californie, 2è lbs. 0.00 2.75 
Prunes Greengage, sirop 

épais 2 lbs. 0.00 1.30 

Prunes Greengage, Standard, 

gallon 0.00 4.00 
Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 1.55 

Rhubarbe gall. 0.00 3-52à 

Fruits sous verre, flacons de 1 chopine: 

Fraises .. ' doz. 0.00 3.00 

Pêches doz. 0.00 2.85 

Cerises rouges .. .. doz. 0.00 1.95 
Cerises blanches .. .. doz. 0.00 2.25 

Cerises noires doz. 0.00 2.40 

Framboises doz. 0.00 2.40 

Mûres doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges .. .. doz. 0.00 2.40 
Conserves de poissons 
La demande est très bonne pour les 
sardines et les crevettes. Les stocks man- 
quent dans les autres lignes. Le homard 
en boîtes de i livre est le seul qu'il y ait 
sur place. Il est coté de $2.90 à $3.00 la 
douzaine. 

Nous cotons: 
Anchois à l'huile (suivant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar è lb. doz. 3.12 3.25 

Caviar i lb. doz. 6.15 6.25 

Caviar i lb. doz. 12.00 12.50 

Clams 1 lb. doz. 1.20 1.35 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 3.90 

Crevettes en saumure, bte. 0.00 1.80 
Crevettes en saumure, 

boites 2 lbs. 0.00 3.00 

Crevettes sans saumure, 

1 lb 0.00 1.75 

ii lb 0.00 3.25 

Finnan Haddies .. .. doz. 1.15 1.20 
Harengs frais, importés, 

doz. 1.10 1.45 
Harengs marinés, imp. " 1.40 1.65 
Harengs aux Tora., imp " 1.35 1.40 
Harengs kippened, imp. " 1.45 1.70 
Harengs imp., bte 100, bte 1.70 1.75 



53 

Harengs Canadiens, sauce 

tomates 1.15 1.40 

Harengs Labrador . . brl. (manquent) 

Harengs Labrador .. i brl. (manquent) 

Homards, bte plate, 1 lb. " (manquent) 

Homards, bte plate, \ lb. " 2.90 3.00 

Homards, bte haute, 1 lb. " (manquent) 
Huîtres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Huîtres (solid meat), 10 oz. 

doz. 0.00 2.35 

Huîtres 1 lb. 0.00 1.25 

Huîtres 2 lbs. 0.00 2.15 

Morue étuvée, cse, 100 lbs. 0.00 6.75 

Morue No 2 lb. 0.00 0.04 

Morue No 1 lb. 0.00 o.04i 

Morue grosse lb. 0.00 0.05 

Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 0.18 

Sardines canad i bte 0.37 0.38 

Sardines can.,.. i btes, cse 3.50 4.00 
Sardines françaises, i btes, 

bte 0.15 0.31 
Sardines françaises, \ btes. 

bte 0.22 0.50 
Sardines Norvège (i bte) 

cse 7.50 11.00 
Sardines Norvège (i bte) 

cse 17.00 18.00 
Sardines Royan à l'huile, \ 

bte 0.40 0.42 

Sardines sans arêtes .. .. 0.23 0.24 
Saumon Labrador 100 lbs. 0.00 8.50 
Saumon rose Cohoes, Fra- 
ser River, boîte plate .. 0.00 1.50 
Saumon rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boîte haute, 1 lb. .. doz. 2.42I 2.45 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boîte haute, 4 lb. .. doz. 1.52! 1.55 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boîte plate, 1 lb. .. doz. 2.47^ 3.00 
Saumon rouge Sockeye 

(Rivers' Inlet), bte hau- 



CHARBON 

Anthracite et Bitumineux. 



Expédié par voie ferrée ou voie d'eau à tout 
endroit de la Province de Québec. 

GEOBGE hall coal co. 

OF CANADA, LIMITED. 
193 hue ST-JACQUES, MONTREAL. 



QUEBEC STEAMSHIP CO., Limited. 

LIGNE PU ST-UURKNT. 
Du Quai Section 26, au pied de l'Avenue Papineau. 
Os Montréal à Caspé, Malbaie, Percé, Grand River, Summerside, 
Charlottetown et Pictou. 

I,e Steamer CASCAPEDIA, 1,900 tonnes avec les accommodations le s 
plus modernes pour passagers, partira Jeudi, les 26 octobre et e 9 Novem- 
bre à 4 hrs p. m. et de Québec, pontons du Marché Ch unplain, le jour 
suivant à midi. 

Allez aux BERMUDES, voyage aller et retour à partir de $10.00. 

Le vapeur rapide BEKM UDIAN à double hélice, 5 600 tonnes. partira de 
New York à 3 p. m., les 21 octobre I, 11 et 23 Novembre et tous les dix 
jours après 

Quille double, ventilateurs électriques, télégraphie sans fil. 

ANTILLES. — Le nouveau SS GUIANA, 3,700 tonnes, le SS. PARIMA, 
3,000 tonnes, le SS. KORONA, 3 000 tonnes, partent de New-York, les 7, 19, 
et 31 octobre, 14 et 2S Novembre à 2 hrs p m., pour St-Thomas, Ste-Croix, 
St-Christophe, Antigua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, 
Ste-Lucie, la Bnrbadeet Uemerara. 

Pour renseignements complets, s'adresser à W H. Henry, 286 rue 
St-Jacques W H. Cl incy, 130 rue .-it-Jacques, Ths. Cook & Son, 530 rue 
Ste-Catherine-Ouest, Hone & Kivet, 13 Boulevard St- aurent, ou J. G. 
.Brock & Co.. 211 rue de^ Commissaires. Montréal, A. E Outerbridge 
|& Co., Broadway, New-York, Québec Steamship Co. Québec. 




"MARVEL" 

Un ruban 

/l/FKJN 

dans toute sa longueur. 

Ruban de Poche 
en Acier 

Se détaillant à 
25c. 

Ruban- Mesure en acier de % pouce, longueur 
3 pieds, gradué jusqu'à 1-16 de pouce. Exactitu- 
de absolument garantie. Mis daus un étui à 
enroulement à ressort, plaqué nickel. Empaque- 
tage par 12 rubans dans une belle boîte d'étalage 
en leatherette. 

C'est un article nouveau 

à un prix nouveau . . . 

Demandez notre Catalogue contenant notre ligne complète. 

Tff Eft/FKIAf fê(/LEf?Û. OfQaNADaJtJ). 



IL 



W/i/Dso/to/vr. 



54 



LE PRIX COURANT 



te, i lb doz. (manque) 

Saumon rouge du printemps, 

bte haute, i lb. .. doz. o.oo 1.90 
Saumon Hunipback, 1 lb. 

doz. 0.90 1.00 
Truite de mer .. 100 lbs. 0.00 7.25 

Truite de mer. è qrt 0.00 6.50 

FROMAGES IMPORTES 
On cote le fromage de Gruyère: 

Fromage entier de 27 lbs. ou de 80 lbs., 
27èc à 30c la livre. 

En quantité moindre, 30c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
33C à 35c la livre et le limbourg de 21c 
à 22c la livre. 

On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.40 

Edam lb. 0.35 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 

Nous cotons: 
Acide borique, bris de 336 lbs., lb. 0.10 

Alun, barils de 336 lbs lb. o.oif 

Alun, barils de 112 lbs lb. 0.02 

Arcanson, lb 0.03I 0.04^ 

Blanc de céruse, bris de 336 lbs. 

100 lbs 0.60 

Bois de campêche .. .. lb. o.02i 0.03 
Borax en cristaux, bris de 336 

lbs lb. 0.05 

Borax en poudre, bris 112 

lbs lb. 0.05 0.06 

Boules à mites lb. 0.00 0.00 

Camomille lb. 0.00 0.30 

Campêche (Extrait de): 

Boites de 12 lbs lb. 0.00 0.08 

24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.00 o.o8è 

Camphre, la livre 0.00 0.80 

Carbonate d'ammoniaque, bis. T12 

.lbs 4 lbs. 0.10 

Cire blanche pure .. .. lb. 0.40 0.45 
Couperose, bis. 370 lbs .. .. lb. o.oiè 
Crème de tartre lb. 0.24 



Gélatine rouge en feuilles .. lb. 0.60 

Gélatine blanche en feuilles, lb. 0.35 

Gélatine Knox en feuil., aoz. 1.25 1.30 

Gomme arabique .. .. lb. 0.15 0.16 

Houblon pressé lb. (manque) 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune .. .. grosse 3.75 

Paraffine pour cierges, lb. 0.10 0.12 

Plâtre à terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide .. .. lb. 0.00 0.50 

Résine blanche lb. 0.03I 0.05 

Résine G, suivant quantité, 

lb.^ o.03§ 0.04J 

Salpêtre en cristaux, bis 112 

lbs lb. 0.05 

Sel d'Epsom, sacs 224 lbs. .. lb. o.oiè 

Soda à pâte, 112 lbs 0.00 2.00 

Soda à laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs 0.75 0.80 

Soude caustique en morceaux, 

kegs 50 lbs keg 1.50 1.60 

Soufre en bâtons, bis 336 lbs., lb. o.oii 

Soufre moulu sacs 112 lbs. 1.65 1.70 

Tourteaux de lin moulu, lb. 0.06 0.08 

Vitriol, bris 0.05I 0.06 

BOUGIES ET CIERGES 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac boîte de 40 lbs.: 

6 à la lb lb. 0.00 0.08 

12 à la lb lb. 0.00 o.o8è 

B Paraffine, 6 à la lb. .. o.o8è 0.09 

B Paraffine, 12 à la lb. .. 0.09 o.ooi 

B Stéarine, 14 oz. 6 et 12 .. 0.00 0.12 

B Stéarine, 16 oz, 6 et 8 .. 0.13 0.14^ 

Cierges approuvés .. .. lb. 0.00 0.37^ 

Cierges non approuvés lb. 0.00 0.15 
PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Ovales de i lb., crate .. .. 0.00 0.25 

Ovales de 1 lb., crate .. .. 0.00 0.25 

Ovales de 2 lbs., crate .. .. 0.00 0.37^ 

Ovales de 3 lbs., crate.. .. 0.00 0.37^ 

Ovales de 5 lbs., crate.. .. 0.00 0.40 



Carrés de i lb., crate.. .. 0.00 0.27* 

Carrés de 1 lb., crate.. .. 0.00 0.274 

Carrés de 2 lbs., crate.. .. 0.00 0.35 

Carrés de 3 lbs., crate.. .. 0.00 0.45 

Carrés de 5 lbs., crate.. .. 0.00 0.50 
CUVETTES EN BOIS 
Nous cotons: 

Cuvette No o, la doz 10.50 

Cuvette No 1, la doz 8.50 

Cuvette No 2, la doz 7.00 

Cuvette No 3, la doz 6.00 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses .. .. la bte 0.60 

Epingles à ressort: 
Boites de 2 grosses .. ..la bte 0.90 

BALAIS 

Les balais à manche ordinaire sont en- 
core en hausse. 
Nous cotons: 

Avec manches ordinaires. La doz. 

5 cordes 4.50 5.00 

4 cordes 0.00 3.75 

3 cordes 0.00 3.25 

2 cordes 0.00 3.00 

Mêlés de jonc, 4 cordes.. 0.00 3.10 

A long manches 0.00 3.25 

Avec manches bambou: 

4 cordes 4.25 5.50 

À long manche 3.00 3.50 

D'enfant, 2 cordes 0.00 1.25 

D'enfant, 1 corde 0.00 0.95 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 

ALLUMETTES 

Nous cotons: 
TelegraDh, bte de 10 gL. 

Téléphone, bte de 10 gr 4 

Tiger. bte de 10 gr 4.30 à 



t .8o 
.70 
[■45 

Headlight, bte de 1 gr 4.65 

Kinsr Edward, bte de i gr 3-7o 

Eagle, bte de 1 gr 2.15 



GRAND TRUNKsystem v 



SEULE DOUpLE "VOIE FEEBEE 
Entre MONTREAL, TORONTO, HAMILTON. NIAGARA FALLS 
DETROIT et CHICAGO. 
7>< HEURES A TORONTO 

"INTERNATIONAL LIMITED" 

LE TRAIN LE PLUS RAPIDE DU CANADA. 

Part de Montréal à 9 a. m., pour Toronto et l'Ouest. 

QUATRE TRAINS EXPRESS PAR JOUR 

Entre MONTREAL et TORONTO 
9.00 a m. — 9.45 a. m. — 7.30 p.tn. — 1 0.30 p.m. 
Service d'élégants wagons-buffets, salon et bibliothèque sur les 
trains du jour. Les nouveaux wagons-lits Pullman attachés aux 
trains de nuit sont éclairés à l'électricité, avec lampes pour lire 
au lit et ventilateurs électriques. 

Prix Réduits pour les Différents Points 
de la Côte du Pacifique. 

En vigueur jusqu'au 15 octobre inclusivement. 
Passage simplede seconde classe pour colons, de Montréal via 
Chicago à 

547.70 
>49.00 

Prix réduits pour différents autres endroits, 

WACONS-LITS POUR TOURISTES. 
Départ de MONTREAL pour CHICAGO, les lundi, mercredi et 
vendredi à 10.30 p. m Lits disponibles pour l'accommodation des 
passagers ayant des billets de première ou deuxième classe sur 
paiement d'une somme nominale. Raccordements avec les trains 
ayant des chars de ïtyle semblable à CHICAGO. 



Nelson, Vancouver, Victoria, Westminster C. A., ) 1 
Seattle, Spokane, Tacoma. Wash.. Portland Ore. ( 1 

San Francisco, Los Angeles, San Diego, Cal., \ 1 
Mexico City. Mex. j 1 



Bureaux des billet» en ville : — 130 Rue St-Jacques, Tél. Main 

6905, ou Gare Bona venture. 




La Ligne Royale 

Les plus beaux et les plus rapides paquebots de la 
route canadienne. 

"ROYAL EDWARD" "ROYAL GEORGE" 

Détenant tous les records. 

MONTREAL-QUEBEC-BRISTOL 

Tous les quinze jours — LE Mercredi. Serviteurs par- 
lant le Français. Excellente cuisine. Confort iusur- 
passable. 

Autels avec accessoires sur tous nos bateaux pour la célé- 
bration de la Sainte Messe. 
S'adresser pour détails à 
HONE & RIVET, 9 Boulevard St-Laurent. 
THOMAS COOK & SON, 530 rue St-Catherine Ouest, 
ou à la 

COMPAGNIE DE NAVIGATION DU CANADIEN NORD, 
Limitée. 

Edifice du Canadien Nord. 

226-230 rue St-Jacques, MONTREAL. 



LE PRIX COURANT 



55 



Silent, bte de i gr 2.50 

Silent, bte de 500 .. ., 5.35 

Rising Star, bte de 1 gr 6.15 

Pour quantité de 5 caisses assorties 
ou non, fret payé pour tous les points 
de la province de Québec. 

Le prix de^ $4.30 pour les allumettes 
"Tiger" ne s'applique qu'à la province 
de Québec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON 
ETC. 

Nous cotons: 

Ficelle 4 brins Tb. o.28è 0.29I 

Ficelle 3 brins lb 0.24^0.25^ 

Corde à linge, en roui., lb. 0.00 0.23 

Corde à linge, 30 pds . doz. 0.00 0.90 

Corde à linge, 40 pds . doz. 0.00 1.10 

Corde à linge 50 pds . doz. 0.00 1.40 

Corde à linge, 60 pds . doz. 0.00 1.80 

Coton à chandelle .. .. lb. 0.00 0.31 

Câble Sisal, 7/16 et plus.. 0.00 0.09 

Câble Sisal, § 0.00 0.09* 

Câble Sisal. 5/16 0.00 0.10 

Câble Sisal, i 0.00 0.10 

Câble Sisal, 3/16 0.00 o.io* 

Ligneul No 8 0.00 o 58 

Ligneul No 10 0.00 0.65 

Ligneul No 12 0.00 0.68 

Ligneul No 15 0.00 0.75 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Le papier manille, 13 x 17, se vend 20c 
la rame. 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Mèches No 2 lb. 0.20 

Mèches No 1 lb. o!is 

Mèches No lb. o. 12 

Brûleurs No 2 doz. 0.85 

Brûleurs No 1 doz. 0.6s 

Brûleurs No o doz. 0.65 

Brûleurs, dessus verre (A), doz. 1.65 
Brûleurs, dessus verre (B), doz. 1.00 



Cheminées (first), No 2. .. doz. 0.60 
Cheminées (first), No 1. .. doz. 0.44 
Cheminées (first), No o. .. doz. 0.41 
Cheminées (climax), No 2 . doz. 0.62 
Cheminées (climax), No 1 . doz. 0.46 
Cheminées (climax), No o . doz. 0.43 
SAVON DE CASTILLE 
Le savon de Marseille en seau se vend 
$4.25 la caisse et de 9c à à 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbré. 

GRAISSE A ROUES 
On cote: 
Graisse Impérial, en lots de 

grosse doz. 0.52^ 

Caisse de 4 doz doz. 0.55 

Graisse au mica. 
Boîtes de 1 lb. (par 3 doz.), 

doz 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz), doz. 2.50 
HUILE D'OLIVE 
Nous cotons: 
Huile Loublon: 

Pintes 0.00 3.00 

Chopines 0.00 1.30 

i chopines 0.00 0.65 

Les huiles d'olive surfines sont cotées: 

Estagnon i gai 1.25 1.30 

Kstagnon 1 gai 2.40 2.50 

Estagnon 5 gai., impérial . 0.00 9.50 

Bouteilles 4 oz doz. 2.25 2.35 

Bouteilles 8 oz doz. 3.50 3.60 

Bouteilles 16 oz doz. 6.00 6.25 

Litres 8.75 9.00 

i litres 6.00 6.25 

i litres 3-5° 3 60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotée: 

Qrts 7.75 8.00 

Pts 4-37è 4.50 

i pts 2.45 2.50 

HLILE DE CASTOR 

Nous cotons: 

Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz $ 3.60 $0.35 



Bouteilles de 2 oz 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz 7.25 0.65 

Bouteilles de i chopine .. 11.50 1.10 

Bouteilles de 1 chopine .. 17.50 1.60 

Bouteilles de 1 pinte .. 28.00 2.50 

Estagnon de 40 lbs 0.00 0.11 

Quart, lb 0.00 o.ioè 

Moins d'un quart, gai. .. 0.00 1.14 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: 

Bouteilles carrées de 16 onces, $3.75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
i chopines. $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 

Au baril 0.95 1.10 

Moins d'un baril 0.00 1.40 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, 10c; 
le gallon, $1.20; en estagnon, par livre, 
9c à ioc. 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 " 19.20 

Jaune No 1 " 6.72 

Jaune No 2 " 14.40 

2e qualité No 1 " 4.68 

2e qualité No 2 " 7.50 

Jaune No 1 doz. 0.60 

Jaune No 2 doz. 1.25 

Escompte 5% sur les prix cotés à la 
grosse et net sur les prix à la doz. 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .. .. le gai. o.içi 

Standard Acme le gai. 0.16 

Pétrole canadien le gai. 0.14^ 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1911 

Capital autorisé $4,000,000 Capital payé $2,500,000 

Rf Z?ZVUrr.'.,~~ 2,500,000 Total de l'actif au-delà de $23,000,000.00 

DIRECTEURS : Hon. J. 1>. Rolland, Président ; J. A. Vaillancourt, Ecr., 
A. Turcotte, Kcr., E. H. Lemay Ecr.. T. M. Wilson, Ecr., Hon. P. L. Bei- 
que, Col.C.A.Sraart, J A Prendergan. Garant-Général; F.G.Leduc, Gérant. 
Bureau Principal— Montréal 
BUREAUX DE QUARTIERS 



Ave. Mont- Royal Hoche '.aga 

(coi>i St-Denis) 

Maisonneuve 
Rue Ste-Catherine, Est Pointe St-rharles 
RueS.-Catherine, centre St-Edouard 
Rue Notre-Dame, Ouest St-Henri 

SUCCURSALES 



Ville St-Louis 

Verdun (prè3 Montréal) 
Viauville(près Montréal 
DeUorimier 
Emard 



Berlhierville, P. Q. Louiseville, P. Q.. 

Edmonton, Alta Québec, P. Q St-Roch 

Joliette P. Q. Sorel, P. Q, 

machine, P Q Sherbrooke, P Q. 

Liprairie, P. Q. St-Boniface, Man. 

L'Assomption, P. Q. St- Hyacinthe, P. Q. 

St-Jacquesl'AchiganP.Q " Higgins Ave. 

Emet des Lettres de Crédit Circulaires paur les Voyageurs, payables 
danstoutes les parties du monde ; ouvre des crédits commerciaux : achète 
des traites sur les pays étrangers ; vend des chèques et fait des paiements 
télégraphiques sur les principales villes du monde 



St-Jérome. P. Q. 
St-Pierre Man. 
Trois-Rivières, P. Q. 
Valleyfield, P. Q. 
Vankléek Hill, Ont. 
Winnipeg, Man. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Réserve 



$2,000,000 
1,300,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Chèques " a donné satisfaction à tous nos clients ; nous 
invitons le public à se prévaloir des avantages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

HUE BOUDHEAU, 

7, SQUARE DE L'OPERA, 

est très propice aux voyageurs canadiens qui visitent l'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, les collections, les paie- 
ments, les crédits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
et au Canada, aux plus bas taux. 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPORÉE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 
CAPITAL PAYÉ 
FONDS DE RÉSERVE 



$4,000,000 

4,400,000 

JAMES ELLIOT, Gérant-Général 
DURNFORD, Inspecteur en Chef et Surintendant des Succursales 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC : 



Arthabaska 
Bedford 
Chicoutimi 
Drummondville 
Fraserville et Rivière 

du Loup Station 
Knowlton 
Lachine Locks 



Rue Sainte-Catherine 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Côte des Neiges — 
Saint-Henri— 
Pierreville 
Québec 
R chmond 
Montréal -Rue St. Jacques Roberval 

81 Succursales dans tout le Canada. 
Agences à Londres Paris, Berlin et dans toutes les principales villes du 
monde Emission de Lettres de Crédit pour le commerce et lettres 
circulaires pour voyageurs. «Lires 



Sorel 

Saint-Césaire 
Sainte-Flavie Station 
Saint-Ours. Oué. 
Sainte-Thérèse de 

Blainville 
Victoriavl lie 
Waterloo 



LA BANQUE PROVINCIALE DU CANADA 

Siège Central : 7 & 9 Place' d'Armes, Montréal, Can. 



Capital autorisé $2,000,000.00 
Réserve et surplus 438,674.40 



Capital'versé 1,000,000.00 

au 31 Décembre 1910 



Conseil d'Administration : Président : M. H. LAPORTE, de Laporte 
Martin & Cie. Administrateur Crédit Foncier Franco-Canadien 
Vice- Président : M, W. F. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sons&Co. ; Honorable L. BEATJBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWORTH. Vice-Président "Canadian Pacific Railway Co." 
M. ALPHONSE RACINE, de la maison A Racine & Cie, marchand» en 
gros, Montréal; M. L J. O. BEAUCHEMIN, propriétaire de la Librairie 
Beauchemin Ltée.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gérant ; J W. L. 
FORGET, Inspecteur; J. A. TTJRCOT Assistant-Inspecteur; ALHX. 
BOYER, Secrétaire. 

Censeurs : Président : Honorable Sir ALEX. iyACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Sir LOMER GOUIN. Premier Ministre Pro- 
vincial delà Province de Québec ; Docteur E. PERSILLIER LACHAPEL- 
LE, Administrateur du Crédit Foncier Franco-Canadien. 
44 Succursales dans les Provinces de Québec, Ontario, Nouveau Brunswick 

Correspondants à l'Etranger : Etats-Unis : New- York, Boston, 
Buffalo, Chicago ; Angleterre, France, Allemagne, Autriche. Italie. 



56 



LE PRIX COURANT 



W. LAMARRE & CIE 

MARCHANDS DE 

BOIS ET CHARBON 

Foin, Paille, Avoine, Etc. 
630 Avenue Atwater 

Piès St-Jacques, St-Henri. 

Correspondance sollicitée. 
TELEPHONE Baix : Wesmount 609. 
Marchands : 1324. 



J. E. Gravel. A. E. Ouimet 

GRAVEL & OUIMET 

Agents d'Immeubles 

Prêts — Assurances— Successions 

97 rue St-Jacques, 
Tél. Bell Main 3971, MONTREAL 



Bell Téléphone Est 3804. 

O. MASSICOTTE 

Membre du Board of Trade, Membre de la Chambre 
de Commerce, Ccmmissaire de la 
Cour Supérieure 



Agent d'Immeubles. Chance d'Araires. 
Edifice " La Patrie " 

Seul propriétaire des terrains New Orchard. 



Résidence Privée : 558 rue Adam. 

AMEDEE ALLABD 

Entrepreneur Général et Manufacturier 
de 

Portes, Châssis, Escaliers, Découpage, 
Tournage, Etc., Etc. 

Coin Adam et Lasalle, Maisonneuve. 



Tél. Est 1899 



Résidence : 
1211 a, rue St-Denis 
Téléphone St-Louis 1124 



JOS. BINETTE 

Entrepreneur et Contracteur. 

456, rue St-Charles-Borromée, Montréal 



230 



L. R. MONTBRIAND 

Architecte et Mesureur, 

Rue St-André, - - Montréal. 



Ontario Silver Go., limited 

M au \K a FAl.l.s, Canada. 

MANUFACTURIERS DE 

Cuillères, Fourchettes, Coutellerie, 
et Articles en Plaqué. 

Demandez notre Catalogue et nos Cotations. 



VIS D ARRET ET A CROSSE TETE. 
ECROUS A DEMI FINIS ET FINIS. 

The John Morrow Screw Limited. 

Ingersoll, Ontario. 

Toutes les grosseurs Standard 'pour fournitu- 
re au commerce; tenues par Bacon Bros. 

MONTREAL. 

Demandez à votre fournisseur la marque 
"Morrow" et n'en acceptez pas d'autre. 



BANQUE DE MONTREAL 

(FONDÉE EN 1817) 

CONSTITUÉE PAR ACTE DU PARLEMENT 

Capital tout payé $14,400,000.00 

Fonds de Réserve 12,000,000.00 

Profits non Partagés 1,070,735.06 

SIÈGE SOCIAL, MONTRÉAL 

BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Très Hon. Lord Strathcona and Mount Royal, 

G. CM. G., G.C.V O , Président Honoraire. 
R. B. Angus, Président. 

Sir Edward Clouston, Bart., Vice Président. 
E. B. Greenshields, Sir William Macdonald 

James Ross, Hon. Robt. Mackay, 
Sir Thomas Shaughnessy, K.C.V.O., David Morrice 
R. Hosmer, A . Baumgarten, H. V. Meredith 

Sir Edward Clouston, Bart., Gérant-Général. 
H. V. Meredith, Asst. Gérant-Général. 
A. Macnider, Insp. Chef et Surint. des'Succursales. 

C Sweer.y, Surintendant des Succursales de la 
Colombie Anglaise. 

W. E. Stavert, Surintendant des Succursales des 
Provinces Maritimes. 
P. J. Cockburn, Surint. des Suc. de la Prov. de Qué, 

E. P. Winslow, Surintendant des Suc. du N.-O. 

F. J. Hunter, Inspecteur des Succursales d'Ontario. 
D. R. Clarke, Inspecteur Succursales Provinces 

Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALES : 
147 Succursales au Canada 
Terre-Neuve: St. John's, BirchyCove, Gr. Falls 
Grande-Bretagne, Londres, 

47 Threadneedle St., E. C, F. Williams Taylor, 
Gérant. 

Etats-Unis, New-York— R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Molineux, Agts. 64 Wall St, 
Cbicago, 

Mexique, Mexico, D. F. 



GEO. GONTHIER 

EXPERT COMPTABLE ET AUDITEUR 
103 rue St-François-Xavier 



Montréal 

Tel. Bell Main 2701. 



Arthur W. Wilks. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNbTT 

uieurs, cunissaires pour toutes li 

Règlement d'affaires de Faillites 

601 Bâtisse Banque des Marchands 

Téléphone Bell Main 5500 

" Marchands 849 MONTREAL. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencié 
(Chartered Accountant) 

noires 315. 316. 317 Edilice New-York me 

h Place d'Armes, MONIREAl. 

Bel Main 4912 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

QUEBEC 
L'Hôtel des commis-voyageurs. 
Plan Américain. Taux, à partir de $2.50. 



Bell Main 5141-5142 Marchands 642 

Chartrand & Turgeon 

COMPTABLES 

55, rue St-François-Xavier 

MONTREAL. 



TEL. BELL, MAIN 1859 

LEANDRE BEI,ANGBR 

Notaire, Cpmptable et Commissaire 
No 30 rue St-Jacques, • MONTREAL. 

Argent à Prêter à 4, 5 et 6% 



Rés. : 437, St-Antoine, Tél. Bell Uptown 28 

JOS. A. BRUNET, L LB. 



NOTAIRE 



Edifice Banque d'Epargne, ïe Etage. Chambre 5 

180 rue St-Jacques, Montréal 

Argent à prêter sur propriétés immobilières 
Tél. Bell Main 79 



Henry N. Chauvin, Geo. Harold Baker, 
Harold Barle Walker 

6 H A U V I N. BAKtR S WALKER 

AVOCATS 
230 rue St-Jacques, • ■ Montréal 



GARAND, TERROUX & CIE 

BANQUIERS ET COURTIERS 

48 rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 



Téléphone : Main 1909 

FINDLAY l HOWARD 

LIM'TED 

an rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 

Immeubles, Assurance, 

Placement de Fonds 



DâOUST REALTY, LIMITED. 

©Courtiers D'Immeubles 
Edifice "I,a Presse" Montréal 



Spécialité : 



LOTS VACANTS 



LE PRIX COURANT 



57 



TENEZ-VOUS LES 

Briques à Feu 



GLENBOIG 



J GARTCOSH I 



La supériorité incontestée des Briques a 
Feu "Glenboig" et "Gartcosh " fait qu'elles 
sont les plus faciles à vendre. Elles ont su- 
bi l'épreuve d'une chaleur exti ême sans se 
fendiller, de changements rapides de tempé- 
rature tans se dilater ni se contracter. 
En stockchez les princioaux marchands. 

Alexander Gibb, 13 rue St=Jeao, 

MONTRÉAL. 
Seul Agent pour le Canada 



Assurances 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER £ CO. 




Affilé par les ouvriers les plus habiles, tous 
experts dans leur partie. La matière, la main 
d'oeuvre et le fini de ces Rasoirs sont parfaits; 
chaque Rasoir est gai anti durer la vie d'un 
homme. Demandez notre Brochure Gratuite: 

"àome Pointers for Gentlemen who shave 
themselves." 

(Quelques Indications pour les hommes qui 
se rasent eux-mêmes.) 

McGILL CUTLEBY Co„ Reqd; 
Boite Postale, 580, • • Montréal. 



ARTICLES POUR L'OUVERTURE 
DES CLASSES. 

Attendez notre voyageur avant de 
placer votre commande. 

Nous vous offrons, cette aunée, la 
plus grande variété de LIVRES, PLU- 
MES, CRAYONS, CAHIERS, etc. 

Souvenez-vous que nos prix défient 
toute concurrence. 



LA CIE J.=B. ROLLAND & FILS, 

6 à 14 rue St- Vincent, 
MONTRÉAL. 



Maison Fondée en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

Importateur de 

Ferronnerie et Quincaillerie, Vtrres À 
Vitres, Peintures, Etc. 

Spécialité : Poêles de toutes sortes 

Nos. £32 à «3» ru© St-Panl 
Voutes ia et 14 St-Amable, MONTRE AI, 



La maison n'a pas de Commis-voyageurs et 
fait bénéficier ses clients de cette économie. At- 
tention toute spéciale aux commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la campagne 
seront toujours servis au plus bas prix du 
marché. 



L'ASSURANCE-VIE EN ANGLE- 
TERRE, EN 1910 



Pour la première fois depuis que l'as- 
surance-vie existe en Angleterre, le nom- 
bre des polices à vie émises dans le 
cours de l'année est en diminution d'a- 
près les chiffres du Board of Trade. Tou- 
tefois, les affaires, considérées dans leur 
ensemble, augmentent. Le revenu fourni 
par les primes aux diverses compagnies 
d'assurance sur la vie, primes ordinaires 
comme primes industrielles, y compris 
les annuités, était de £43,000,000 et ces 
compagnies avouèrent un actif total de 
£370,000,000. Aucune compagnie faisant 
affaire en Angleterre, excepté la com- 
pagnie "Big Three", de New-York, n'a 
un revenu de primes aussi considérable 
que celui de la "British Prudential", qui 
est aussi la compagnie d'assurance in- 
dustrielle la plus importante. Une chose 
à remarquer dans l'assurance sur la vie 
en Grande-Bretagne, c'est que plusieurs 
compagnies coloniales ont envahi le ter- 
ritoire britannique et sont bien encou- 
ragées par le public, soit à cause de leur 
manière énergique d'agir, soit à cause de 
leur haute capacité à faire des profits, 
qui leur permet de donner de meilleurs 
dividendes. Les compagnies Australian 
Mutual Provident, Canada Life, Natio- 
nal Mutual of Australasia, Sun Life of 
Canada, en sont des exemples. Aucune 
compagnie américaine, sauf la compa- 
gnie "Big Three", ne semble s'intéresser 
au territoire britannique. 

A ce propos, on peut rappeler que la 
Mutual Reserve a réussi, pendant des an- 
nées à faire des affaires frauduleuses en 
Angleterre. A cause du défaut de pré- 
cision de la loi anglaise en ce qui con- 
cerne l'assurance, cette compagnie put 
retirer le dépôt de $100,000 qu'elle avait 
versé au gouvernement comme garantie 
de l'exécution de ses contrats, quand elle 
débuta dans ce pays. 

L'année dernière, la loi fut rendue plus 
stricte, et aucune compagnie, qu'elle soit 
du pays, coloniale ou étrangère, ne peut 
faire affaires en Angleterre sans dépo- 
ser $100,000 entre les mains du gouver- 
nement, dépôt qui ne peut être retiré 
tant que des contrats son en cours 
d'exécution. 

Des compagnies d'assurance anglaises, 
émettent des polices qui seraient taxées 
d'excentricité par Tes compagnies améri- 
caines, mais qui ont apparemment leur 
utilité. Il semblerait que la grande di- 
versité des conditions dans lesquelles les 
polices sont établies soit due à la grande 
liberté accordée à l'entreprise privée 
dans un pays où l'intervention du gou- 



Jardine Universal Ratghet 
Glamp Drill 

CPerceuse o Rocnei universelle de jordine) 

Employée dans toutes sortes de manufac- 
tures pour les réparations urgentes aux 
machines. 

Tous les ateliers de machines et de che- 
mins de fer devraient l'employer. 

Les constructeurs de ponts, les poseurs 
de voies ferrées et les ouvriers en 
constructions métalliques en ont 
besoin constamment. 

A. B. JARDINE & CO. 

HESPJELER, ONT. 



Quincaillerie de tous genres. 
Serrures Incrochetables, Etc. 

I,. J A. SURVLYER, 

Importateur Direct, 

52, Boulevard St-Laurent, 
MONTREAL 



PATENTES 



OBTENUES PROMPTEMENTI 




Avez-vous une idée ?— si oui, demandez le 
Guide de l'Inventeur qui vous sera envoyé gratis 
par Marion & Marion, Ingénieurs-Conseils, 
_ ( Edifice New York Life. Montréal, 

Bureaux : j fit Washington. D. C 



7598 
! 7599 



Adresse par câblogramme "Dongor' 

L. A. RIVET, C. R. . 
L. O. GLASS. Tél. Bell, Mai" 

JOHN A. SULLIVAN. 

RIVET, GLASS & SULLIVAN 

Avocats, Barristers. Avoués et Commissaires. 

EDIFICE TRUST & LOAN. 

30 rue St-Jacques, Montréal. 



MANOIR BILODEAU 

H. ROUSSEAU, Prop. 

Accommodements modernes, Table de pre- 
mière classe, Salle de bains, Chauffage à 1 eau 
chaude, Eclairage à l'électricité, Salle d'échan- 
tillons. 

BEAUCE JONCTION, - - QUE. 



L'annonce représente la vapeur qui ac- 
tionne la machinerie, montez la vapeur. 
La publicité est le lubrifiant des affaires, 
ne ménagez pas l'huile. La publicité est 
le réveil-matin des affaires, sonnez le ré- 
veil. 



LE PRIX COURANT 



Téléphone Main 553 

ESINHART & EVANS 

Agents principaux 

SGOTTISH UNION & NATIONAL 
INSURANCE COMPANY 
OF EDINBURGH 



CERMAN AMERICAN 
INSURANCE COMPANY 
NEW-YORK 



et Courtiers Généraux d'Assurance. 

Argent à prêter sur Biens Fonciers, aux 
taux courants les plus bas. Demande 
directe sollicitée. 

BUREAU : 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS, 

39, Rue St-Sacrement, Montréal. 



THE LONDON AND LANCASHIRE 
LIFE ASSURANCE COMPANY 

LIMITED 

Emet des Polices d'Assuiance-vie à des Taux 
Modérée sur Plans des plus Attray ints. 
Pour renseignements, écrivez à 

B. H A L BROWN 

Gérant Général au Canada 
164 rue St-Jacques, MONTREAL. 



ASSUREZ VOUS 

DANS 

Ses Taux sont aussi avantageux 
que ceux de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses polices sont plus libérales 
que celles de n'importe quelle 
compagnie. 

Ses garanties sont supérieu- 
res a la généralité de celles des 
autres compagnies 
I.a sagesse et l'expérience de 
sa direction sont une garan- 
tie de succès pour les années 
futures. 

Par-dessus tout, elle est une 
compagnie Canadienne- 
Française et ses capitaux res- 
tent dans la Province de 
Quîbecpour le bénéfice des 
nôtres. 

Siège Social : 7 Place d'Armes 

MONTREAL 



10 


PARCE 




QUE 


2o 


PARCE 




QUE 


3o 


PARCE 




QUE 


4o 


PARCE 




QUE 


5o 


PARCE 




QUE 



Théâtre National Français 

SEMAINE DU 16 OCTOBRE 1911. 

M A DRU" 



44 



ASSURANCE— Suite 
reniement est insignifiante. Beaucoup de 
compagnies émettent maintenant des po- 
lices pour l'achat d'une maison, permet- 
tant à un particulier de faire un em- 
prunt à la compagnie dans le but d'ache- 
ter un immeuble. A la mort de l'emprun- 
teur, l'emprunt est annulé quand la po- 
lice arrive à maturité. La compagnie 
prélève un intérêt de 5 pour cent, et la 
propriété achetée répond amplement de 
l'emprunt, de sorte que la transaction est 
avantageuse pour les deux parties. 

La Sun Life, compagnie qui a cent 
ans d'existence, émet une police conte- 
nant une clause très singulière, mais en 
même temps très utile. Cette clause est 
à l'effet que si la sané de l'assuré décli- 
ne, ou si l'assuré est absolument incapa- 
ble de travailler, la compagnie rembour- 
se les primes tant que cette incapacité 
dure. La Royal Exchange Corporation, 
autre compagnie très ancienne, a une 
police à annuités convenant aux hommes 
dont la santé est affaiblie; d'après les 
clauses de cette police, les assurés re- 
çoivent, pour la même somme d'argent, 
des annuités plus fortes que s'ils étaient 
en parfait état de santé. Plusieurs com- 
pagnies offrent des polices d'assurance 
sur la vie, sans exiger d'examen médical, 
polices basées sur un plan dénommé "à 
double dotation". 

Au cours des quelques dernières an- 
nées, depuis que la loi sur les héritages 
est en vigueur, loi par laquelle le tré- 
sor national prélève une large part des 
successions, beaucoup de compagnies 
d'assurance ont entrepris d'assurer des 
hommes riches pour le montant des 
taxes qui leur sont imposées, les primes 
étant payables aux autorités du revenu 
au décès de l'assuré, de sorte que sa 
propriété reste intacte à ses héritiers. 
Les polices de ce genre semblent croî- 
tre en popularité auprès de ceux pour 
qui elles sont faites. 

Aucune compagnie anglaise d'assuran- 
ce sur la vie, sauf peut-être une exception, 
ne fait affaires aux Etats-Unis, et il y 
en a très peu au Canada. Il faut sans 
doute en attribuer la raison au taux re- 
lativement bas d'intérêt prélevé par les 
compagnies anglaises d'assurance, taux 
qui les empêche de concurrencer les 
compagnies du Nouveau Monde. 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2026e livraison (30 sep- 
tembre 1911). — Loin des yeux, près du 
coeur, par Pierre Maël. — Excursion 
aux confins algéro-marocains et dans le 
Sahara algérien, par Louis Rousselet. — 
Bruits de théâtre. — La dernière des 
Villemarais, par H. -A. Dourliac. 

Abonnements — France: Un an, 20 fr; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr; Six mois, 11 fr. 

Le numéro: 40 centimes 
Hachette et Cie., boulevard St-Germain, 
79, Paris. 



Les Prévoyants du Canada 

Assurance Fonds de Pension 

CAPITAL AUTORISE $500,000 

Achetez des Parts des Prévoyants : 

Parce que c'est un placement sans 
pareil ■ 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente ; 

Parce que c'est la seule compagnie 
à "Fonds Social" faisant une spéciali- 
té du Fonds ce Pension. 

Bureau à Montréal : 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie" 

Bureau - Chef, 

133, rue St-Pierre, 

QUEBEC. 



London ûuarantee & 
Accident Co., Limited. 

Succursale pour la Province de Québec : 

189 Rue ST=JACQUES, MONTREAL. 
W. Mayne McCombe, 



Agent Général. 



Assurances contre les Accidents, la 
Maladie et le Vol. Responsa- 
bilité des patrons. Garantie de la 
Bonne Exécution des Contrats. Ga- 
rantie de la fidélité des employés. 
Assurances des Automobiles et des 
Attelages. 



60 YEARb 
EXPERIENCE 




Trade Marks 
Designs 
Copyrights && 

Anvono sending a Bketcta and description may 
qulcùly ascertain our opinion free whetber an 
invention is probnMy patentable. Communica- 
tions strietlyconQdcutuil. HAND800K on Patents 
sent free. Oldest asrency for eecuriug patents. 

Patents taken tbrouch Munn & Co. recelve 
tpecial notice, without c harg e, intho 

Sckntific Btiêrica», 

A handsomely illustrated weekly. Largest cir- 
culation of any scientific journal. Terms for 
Canada, $;;.<5 a year, postage prepaid. Sold bj 
ail newsdealers. 

MO^&Co. 361Broadwa *' New York 

Branch Office. 625 F SU Washington. D. C. 



LE PRIX COURANT 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPOREE EN 1861 

ACTIF, au-delà de - - 13,213,438.28 

Bureau Principal: TORONTO, Ont. 

Hon. GEO. A. Cox, Président. 
W. R. Brock, Vice-Président. 
W. B. Meikle, Gérant-Général. 
C. C. Foster, Secrétaire. 
Snccnr»ale de Montréal: 
61 RUE ST-PIERRE. 
Robt. Bickerdike, Gérant. 



CAPITAL, $200,000.00 

LA PREVOYANCE 

ASSURANCES: 

Responsabilité Patronale 
Accidents, • Bris de Glaces, 

Maladies, Contre le Vol. 

Garantie de Fidélité, 
Garantie de Contrats. 

Bureau-chef : 160, rue St Jacques, 

UOWTKKAIi 

J. C. OAQNB, Qérant-Qènéral 

él. Bell, Main 5017 ENTS DEMANDE^ 



l'Assurance Mont-Royal 

(Compagnie Indépendante (Incendie) 

Bureaux: 1720 rue noire-Dame 

Coin St-François-Xavier, MONTREAL 
Rodolphe Forget, Président. 
J. E Clément, Jr., Gérant-Général. 



Ca Compagnie d'Assurance 
riUTUELLE DU COriflERCE 

Contre l'incendie 
Actif excédant • - $425,000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
en conformité avec la nouvelle Loi dei 
Assurances de Québec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 
Bureau-Chef ; 151 rue Olrouard St-Hyaclnthe 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 
:-: of New-York :-: 
(Compagnie à Fonds Social) 

Actif $313,988,334 

Polices en vigueur au 31 décem- 
bre 1910 $11,288,054 

En 1910, la compagnie a émis 

au Canada des polices pour. $26,604,000 

Elle a déposé entre les mains 
du Gouvernement Canadien, 
exclusivement pour les Ca- 
nadiens, plus de $9,000,000 

Il y plus de 400.000 Canadiens assurés dans 
la METROPOLITAN. 



VERPOOI 
LONDON 

AMD 

Globe 



INSURANCE C0MPANV 




Fîdelity-Pbenix Insurance Co., 

OF N1ÏW-YORK 
Total de l'Actif - $14,081,389.23 

Robert Hampson & Son, Agents, 

l-O ST. JOHN STHEET 



Succursale au Canada, Bureau Chef à Montréal 



Votre vie est-elle assurée dans la 

SUN LIFE of CANADA ? 

Actif $ 38,164,790.00 

Assurances en vigueur 1143,549,276.00 

Ecrivez au Bureau Principal, Montréal, 
pour vous procurer la brochure intitulée 
" Prospère et Progressive." 



c i™!i MONTREAL- CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondée en 1859 

Actif $557,885.95 

Réserve $193,071.28 

Autres Valeurs passives 20,687.91 

$213,759.19 

Surplus pour les assurés $344,126.76 

BUB SATj-CHEF : 

No. 59 rue St Jacques, MONTREAL. 



Lft COMPAGNIE D'ASSURANCE 

FEDERAL LIFE" 



Bureau Principal : HAMIXTON, Can. 



Capital et Actif .... $ 4,866,443.08 

Assurances en force en 1910 - - 22,309,929.42 
Payé aux Porteurs de Polices en 1910 - 339,897.07 

Contrats d'Assurance les plus désirables 

DAVID DEXTER, Président et Directeur-Gérant. 

C. L. SWEENEY, Gérant, District de Montréal. 



Union Ittutuai Clfe Insurance eompany/^r 1 

FBJBD. E. RICHARDS, Président 

Valeur acceptée de Garanties Canadiennes, détenues par le Gouver- 
nement Fédéral pour la protection des Porteurs de Polices, $1,206,576. 

Toutes les polices émises avec Dividendes Annuels sur paiement de 
la prime annuelle de deuxième année. 

Ouverture exceptionnelle pour Agents dans la Province de Québec 
et l'Est d'Ontario. S'adresser à 



WAIiTER I. 

151 rue St-Jacques, 



JOSEPH, 



«Gérant. 

MONTREAL. 



La Compagnie "EQUITABLE" 

D'Assurance Mutuelle contre le Feu 

I<es nouvelles primes reçues depuis le dernier rapport fait au gou- 
vernement, sont au delà de $74,871.53 et la Compagnie a émané au 
delà de 2J43 polices depuis cette date, ce qui est un des meilleurs 
résultats qu'une compagnie puisse obtenir. 



S. T. WILLETT, Président. 



F. GAUTHIER, Gérant. 



La Compagnie d'Assurance Canada Life 

Est au premier rang comme 

FORT FONDS DE RESERVE, 

SECURITE DE PLACEMENTS, 
CONTRATS LIBERAUX, 

RESULTATS PROFITABLES, 

PROMPTS REGLEMENTS. 

Bonnes occasions pour hommes compétents. 

Canada Life Assurance Co. 

Bureau Principal, TORONTO. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT " 



"Des Tartes comme celles que 
nos mères faisaient." 

Toutes vos clientes peuvent faire de la pâtisserie 
légère, délicate, feuilletée. De plus, elles vous re- 
mercieront de leur avoir indiqué la manière de la 
faire. Dites-leur simplement que si elles emploient 
un peu de 

Cornstarch Préparé 
de Benson 

mélangé avec de la farine, pour tous les gâteaux, 
le pain, les pâtes roulées, les biscuits à thé, la pâ- 
tisserie et les croûtes de tarte, elles seront éton- 
nées de l'amélioration obtenue. 



# Fdwardsburg Starch (5 

LIMITED 

MONTREAL- CARDINAL - TORONTO -BRANTFORD -VANCOUVER 



XLIV. 



MONTREAL, VENDREDI, 20 OCTOBRE 1911. 



No. i 



Le Cornstarch Préparé de Benson peut-être employé à 

Un grand nombre d'Usages 

La ménagère novice, qui ne connait le cornstarch que comme base de quelques poudings et 
d'autres desserts, est souvent surprise de constater que la cuisinière expérimentée emploie du 



Cornstarch Préparé 

de Benson 

à de très nombreux usages. Rappelez à vos clientes qu'elles devraient se procurer notre petit 
livre de recettes et dites-leur que nous l'envoyons gratuitement sur demande. 

# Fdwardsburg Starch © 

LIMITED 

MONTREAL- CARDINAL - TORONTO -BRANTFORD -VANCOUVER 



LE PRIX COURANT 



Votre Stock d'Automne 

Est ce qui fait l'objet de vos préoccupations, quand vous voyez les 
signes certains de la prospérité commerciale du pays. 

Dans vos commandes, vous ne pouvez comprendre de meilleurs ar- 
ticles que ceux qui sont jouinellement demandés par les ménagères, 
d'un bout à l'autre du Canada ; vous êtes sûr de les vendre. 

Essences Culinaires de Jonas, 



Moutarde Française de Jonas, 



Vernis Militaire de Jonas, 



sont précisément des articles de vente quotidienne, aimés de la 
clientèle, parce qu'ils répondent absolument à l'objet pour lequel ils 
sont demandés. 

Tous ceux qui les ont tenus en magasin savent qu'ils s'écoulent ra- 
pidement et donnent entière satisfaction. 

Demandez-les à votre fournisseur. Exigez la marque "JONAS", 
qui est une garantie de qualité. 



HENRI JONAS & CIE, 

Montréal. 



LE PRIX COURANT 



3 



Toujours de 

Précieuses 

Appréciations. 



A l'Exposition 

de Halifax, 

LES FEVES CUITES AU FOUR 
RED CROSS 

ont obtenu la plus haute récompense et un diplôme 
leur a été accordé. C'est le dernier hommage rendu 
à la haute qualité de ce produit populaire, approuvé 
par des milliers de consommateurs qui en sont enchan- 
tés. Augmentez votre commerce et vos profits en 
mettant en stock les 

Fèves Cuites au Four 

RED CROSS 

DOMINION CANNERS, Limited. 

HAMILTON, - - ONTARIO. 




4 



LE PRIX COURANT 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT' 



LE PRIX COURANT 



5 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniqnement ies marques spéciales de marchandises dont les maisons, indiquées en caractère 

noirs, ont l'agence ou la représentation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-mêmes. Les prix indiqués le sont 
d'après les derniers renseignements fournis par les agents, représentants ou manufacturiers eux-mêmes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
i, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. .. .0.35 
Chocolat à la Vanille, 

bte de 6 lbs 0.44 

German's Sweet, bte 

de 6 lbs 0.26 

Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, i, 1 et 5 

lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte 
de i lb., bte de 12 
lbs., Ex. sac de 6 

lbs 0.32 

Chocolat sucré, Ca- 
racas bte de 61bs.o.32 
Falcon Cocia (Soda 
chaud ou froid), btes 

de 1 lb 0.34 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

S noués ensemble 3.00 

Chocolat sucré, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montréal. 

BRODIE & HARVIE 
Farines préparées de Brodie la doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 




Resistered 
Trade-Mark 



Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 

Griddle-Cake .. .. pqts de 3 lbs. 1.60 
Griddle-Cake .. .. pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses contenant 1 doz. paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs., 20c chaque. 
LA CIE. C.-H. CATELLI, LIMITEE 
Montréal (Canada) 

Pâtes Alimentaires de la marque Hi- 
rondelle. 

Vermicelle, Macaroni, Spaghetti, 
Coquilles, Petites Pâtes assor- 
ties, Graines de melon, Ani- 
maux, Etoiles, Alphabets, Al- 
phabets Middle, caisses de 25 

paquets de 1 lb o.oôà 

caisses de 25 lbs., en vrac .. .. 0.06 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 
50 paquets i lb 0.07 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 
10 lbs., en vrac o.oôà 

Lasagnes, caisses de 10 lbs., en 

vrac o.oôi 

L. CHAPUT, FILS & CIE. 
Montréal 

Thé Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10. 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10. i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15. i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30. è lb. 30 lbs. par cse 41c 




Thé Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. i lb. 30 lbs. par cse 21c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 1 
lb., $3.00. 

Caisse, 100 paquets de i 
lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. i lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c. contenant 96 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO- 
DUITS AGRICOLES 
Montréal 

Lait Laurentia, 12 bout. 1 pinte. 1.20 
Lait Laurentia, 20 bout. 1 chop.. 1.20 
Crème Laurentia, 20 bout. I chop. 3.00 
WILLIAM CLARK 
Montréal 

Conserves 

Viandes assorties 

t.'ompressed Corned Beef. 
Compressed Corned Beef. 
Lunch Ham 



Ready Lunch Beef.. is $.00 

Geneva Sausage. . .. is 2.50 

English Brown.. .. is 1.90 

Boneless Pigs Feet. is 1.90 

Sliced Smoked Beef ls 1.50 



La doz. 




2.00 


is 


2.00 


2S 


3-35 


IS 


2.25 


2S 


3 00 


2S 


300 


2S 


4-25 


2S 


3.15 


2S 


3.15 


2S 


2.50 




S H □ RTE N IN G 

^.EXCELS^ 



Un des produits alimentaires renommés de Guuns 




GUNNS Limited 

Salaisons de Porc et de Boeuf. Raffinage d'Huile. 

WEST TORONTO, Ont. 



La Vente du Sirop " Mathieu " 

Continue à Augmenter. 

Comme les marchands de- 
viennent de plus en plus dif- 
ficiles au sujet des remèdes 
qu'ils vendent, le 

ilî^ill Sirop Mathieu 

m\mm\m : 





Syrup of Tar j| 

GQDÛvÉRfflLi; 

I f^W**W.«f » ni 




Au Goudron et à l'Huile 
de Foie de Morue 

est ainsi plus sûr de trouver 
place sur leurs rayons. 

Le Sirop Mathieu est abso- 
lument sans rival parmi les 
remèdes contre la Toux et 
le Rhume. 

Une augmentation de la 
vente, avec une augmenta- 
tion de profits, est assurée. 



LA ÇIE. J. L. MATHIEU, Propriétaire, 

SHERBROOKE, P. Q. 



fcN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "I-E PRIX COURANT" 



6 



LE PRIX COURANT 



MACARONI, 



VERMICELLE, 



SPAGHETTI. 



Chaque jour des personnes en nombre de plus en plus grand se rendent compte qu'avec ces produits on peut préparer 
les mets les plus délicats et aussi les moins coûteux. Vous devriez en mettre une provision en magasin et activer leur vente. 

Ne prenez pas " N'importe quelle 99 Marque, 

MAIS ESSAYEZ 

"L'ETOILE" 

la ligne qui donne toujours satisfaction, parce qu'elle est manufacturée par des "hommes 
expérimentés." Notre machinerie, du dernier modèle, a été installée par un expert 
parisien, et est conduite par des hommes amenés directement de la belle France. 

L'ETOILE — LA LIGNE QUI PLAIT. 

ESSAYEZ-LA. 

Cie. Française des Pâtes Alimentaires. 

6 - 8 Rue Harmonie, .... MONTREAL. 



Roast Beef " 2.00 2s 3-35 

Ready Lunch Loaves, Veau 

Tambon, Boeuf, assortis.. .. is 1.50 

Dito 15 260 

Boeuf Bouilli Is 2 -°° 

Boeuf Bouilli fs 3-35 

Boeuf Bouilli 6s 13.00 



ms' 

MF 





1 


*» - : fc? i 

-v MOKVREAt j . 


1 







Pork and Beans, sauce tomates is 0.50 

Pork and Beans, sauce tomates is 0.50 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3 S I - 2 5 





Pork 


and 


Beans, 


Plain 




is 





50 


Pork 


and 


Beans, 


plain 




2S 





90 


Pork 


and 


Beans, 


Plain, 


boites 






plates . 








3s 


I 


00 


Pork 


and 


Beans. 


boîtes 


hau- 








tes, 








3S 


I 


25 


Pork 


and 


Beans, 


sauce 


Chili. 


IS 





50 


Pork 


and 


Beans, 


sauce 


Chili. 


2S 





90 



Pork and Beans, sauce Chili. 3s 1.00 

Ox Tongue \is 8.50 

Ox Tongue 2s 10.00 

Ox Tongue 2js 12.50 

Jellied Veal 2s 3.00 

Gelées de Bouillon 2s 3.50 

Gelées de Bouillon 6s 10.00 

Pottel Méats La lb. 

Ham, Tongue, Beef and Veal 

is 0.50 is 1.00 
Tongue, Ham and Veal .. .. is 1.20 

Veal anl Ham, pâtés is 1.10 

Pâtés de Foie is 0.90 

Pâtés de Foie is 1.35 

Soupes La diz. 

Chicken pqts I.IO 

Chicken Qts 3 00 

Mulligatawnay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 

Consommé, Pois pqts 1.00 

Dito q ts 2.00 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermées hermétiquement.) 

is $i.oo, 2s 1.95, 3s 3-00, 4s 400, ss 5.00 
Plum-Pudding 
Anglais . . . is 1 .50 
Plum-Pudding 
Anglais . . . 2s 2.00 
Boeuf fumé en tran- 
ches "Inglass" is 1.50 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" 4s 2.10 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" is 3-35 





J. M. DOUGLAS & CO. 
Montréal 

Bleus à laver 
La lb. 

"Bleuol," boites 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carrés. 15c 
"Sapphire," 

btes de 14 lbs. 
pqts de i lb. 

12^4 

"Union," boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 

The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montréal. 
Sirops de Table. 

Marque "Crown". 

Quarts (700 livres) lb. 0.038 

i quarts (350 livres) lb. o.03i 

i quarts (175 livres) lb. 0.03} 

Seaux de 38è \bs> le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 2.40 
Canistres 5 lbs., i doz. à la caisse 2.75 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 2.65 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse, 2. 65 
Canistres 5 lbs^ 1 doz. à la caisse 3.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la cse 2.90 
Canistres 20 lbs., i doz. à la cse 2.85 

Marque "Beaver" (Goût d'Erable) 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 3.50 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 4.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 3.95 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 3.90 



LE PRIX COURANT 



7 



Achetez à Prix très Réduits 



Voici de REELLES OCCASIONS d'acheter dans les conditions les plus favorables 
que vous ne manquerez certainement pas. En vue de faire place à nos importations 
d automne, nous offrons à des prix très réduits, pour livraison avant les froids et 
l'entrée en vigueur des frets d'hiver, les Marchandises suivantes dont les commandes 
nous parviendront avant le 10 Novembre. 

Nous Paierons le Fret sur Toute Commande de 5 Caisses Assorties. 



500 Caisses Eaux de Vichy des Sources " Sanitas," "St-Nicolas," " Neptune," "Capital." 
250 Caisses Limonades de Vichy : " Savoureuse," " St-Nicolas." 

200 Caisses Cinger Aie Importé " TRAYDER." 
100 Caisses Vermouth Français Gondran & Fils. 
150 Barils Bière & Porter Anglais Johnson & Burkes. 
50 Barils Extrait de Malt Miller. 
50 Caisses Eau de Table " Sun Ray." 
40 Caisses Eau de Vichy " Celestins " % bouteilles. 
1 Petit Lot Malt de Beau port. 
1 Petit Lot Eau Minérale St-Léon. 
1 Petit Lot Vin Claret, Barton & Guestier. 

50 Caisses JUS de Pomme, Duffy & Co., en quarts, pints & splits. 

10 Caisses Vinaigre de Pomme, Duffy & Co. en quarts. 

25 Caisses Champagne de Pomme, Duffy & Co., en quarts. 

25 Caisses Mott's Russet Champagne Cider, en quarts, pints & splits. 

25 Caisses Jus de Raisin, Duffy & Co., en quarts & splits. 

Toutes ces marchandises ont une vente de détail toute l'année durant, mais sont 
sensibles au froid et ne peuvent pas facilement être expédiées par fret en hiver. D'au- 
tre part, à partir du 15 Novembre, le tarif de fret est de beaucoup plus élevé et l'expé- 
dition doit se faire en chars chauffés ou par express. Il y a donc UN PROFIT IMPOR- 
TANT à réaliser pour vous en nous envoyant votre commande de suite. 

Pour toutes informations, cotations etc, écrivez, téléphonez ou télégraphiez 
à nos frais. 

Laporte, Martin & Cie, Limitée, 

568 Rue St-Paul, Montréal. 

TÉLÉPHONE BELL, MAIN 3766 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



8 



LE PRIX COURANT 




Un Compte Complet 

Voilà ce que donne à ses clients, après chaque achat, le 
marchand qui emploie un appareil McCaskey à Enregistrer les 
Comptes. 

Au moment de la vente, le marchand qui emploie le Système McCaskey 
— Gravity Account Register — inscrit et totalise chaque compte jusqu'à date. 
Il supprime toute 'a comptabilité inutile ( inscription sur un livre et réins- 
cription sur un autre ), empêche les erreurs de compte et les discussions 
avec les clients, parce que chacun de ceux-ci a la même c pie de son compte 
que le marchand, de la même écriture ; il évite l'oubli des inscriptions en 
compte, c'est-à-dire l'inscription dans les livres de marchandises vendues ; 
il recouvre son argent automatiquement et plus rapidement que ne pourrait 
le faire toute agence humaine ; il a une limite automatique de crédit et est 
protégé contre la perte d'assurance en cas d'incendie, parce qu'avec le systè- 
me McCaskey, la preuve de la perte peut être fournie en une heure de 
temps, à la satisfaction de tout vérificateur. 



Soixante-dix mille détaillants empl Ment le système 
McCaskey et nous disent qu'il rembourse plusieurs fois Une seule 
son prix au cours de la première année de son installation, 



Ecriture. 



^ e M c CASKEv 



N'attendez pas que votre concurrent ait installé le système 
McCaskey. Il serait trop tard. Agissez dès maintenant. Faites 
plaisir à votre clientèle en lui donnant un compte . omplet avec 
chaque achat, supprimez la tenue de livres inutile et renseignez- 
vous davantage sur vos affaires, moyennant moins de temps, de 
travail et d'argent 



«an* teneur, 
de livres. 



Une lettre ou une carte postale vous procurera des rens;i- 
gnements sans que vous soyez obligé de faire un achat. 

Ou bien, découpez cette annonce, mettez-y votre signature 
et votre adresse, et nous saurons que vous désirez des rensei- 
gnements. 



Dominion Register Company, Limited, 

90 - 98 rue Ontario, Toronto, Canada. 

519-521 Corn Produce Exchange, Manchester, Angleterre, ^^fc&^nîg. 81 '' 

Manufacturiers de Carnets de Vente de Sûreté à double et triple expédition et de Cirnets simples au carbone dans toutes les variétés. 

R. W. HOCC, agant provincial, Sherbrooke, Que. 



Empois de buanderie La lb. 

No i Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. 0.06Ï 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lbs. 0.06I 

No 1 Blanc, barils O.064 1 

Canada Laundry (cse de 40 lbs) 0.05^ 
Silvcr Gloss, btes à coulissesi 6 lbs. 0.073 
Silver Gloss, Canistres de 6 lbs. 0.073 
Kegs Silver Gloss gros cristaux 0.06J 
Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 
quets chromos de 1 lb 0.074 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.07:1 

Canada White Gloss, qpts de 1 !b. 0.06 
Benson's Enamel par caisse de 

40 lbs • •• •• 3-00 

Benson's Enamel par caisse de 

20 lbs 1-50 

Celluloid 
Boites contenant 45 cartons, par 

caisse 3- 60 

Empois de cuisine 

(Boites de 20 lbs., Je en plus par livre). 
W. T. Benson's & Co., Celebrated pre 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs 0.07! 

Canada Pure Corn Starch 

Boîtes de 40 lbs 0.05 

N. K. FAIRBANK COMPANY, 

Montréal 

Prix du Saindoux 
Composé, Marque 
BOAR'S HEAD. 
Tierces. . . lb. 0.09? 
Demi-quarts, lb. 0.10 
Tinettes 60 lbs. 

lb 0.10 

Seaux en bois. 20 lbs 2.05 2.10 

Chaudières, 20 lbs 1.95 2.00 

Caisses, 3 lbs 0.11J 

Caisses, 5 lbs 0.11J 

Caisses, 10 lbs , , , , , , , , 0, u 





E. W. GILLETT COM- 
fc PANY, LIMITED. 
Toronto, Ont. 

AVIS.— 1. Les prix cotés danscette liste 
■ont pour marchandises aux points de 
distribution de grog dans Ontario et 
Québec, excepté là où des listes spécia- 
les de prix plus é.evés sont en vigueur, 
et ils sont sujets à varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boîtes 36 paquets à 
5c ... la boîte $1.15 
Lessive en Poudre de 



Gillett. 

La cse 

4 doz. à la caisse $3.50 
3 caisses . . . .3.40 

5 caisses ou plus 3 35 



"V* Poudre à Pâte "Magic" 
Ne contient pas d'alun. 



La 



baking 



6 doz. de 
4 doz. de 4 
4 doz. de 6 
4 doz. de 8 
4 doz. de 12 
2 doz. de 12 
4 doz. de 16 
2 doz. de 16 
1 doz. de 
* doz. de 



5c. . 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. 
oz. , 
oz. 
2i lbs. 
5 lbs. 



doz. 

. $0.50 
. 0.75 
. 1.00 
. 1.30 
. 1.30 
. 1.85 
. 2.25 
. 2.30 
. 5.00 
. 9.60 
à 

la Cse 

$6.00 



2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz. 
Vendue en canistres seulement. 
Remise spéciale de 5% accordée sur les 
commandes de 5 caisses et plU9 de la 
Poudre à Pate "Magic"* 



2.85 



Scda "Magic" c La cse 

No. 1 caisse 60 pqts de 1 lb . . . 2.85 

5 caisses 2.76 

No. 2 caisse 120 pqts de V 2 lb . » 2.85 
5 caisses 2.75 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. 
et 60 pqts. de l lb. 

5 caisses 2.75 

No. 5 caisse 

100 pqts. de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2.80 

Crème de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

I lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) .... $1.00 
J lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) .... 2.00 
La cse 

4 doz. pqts., i lb / assor- \ ,» 00 

2 doz. pqts., i lb \ tis. / * 

i lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (4 doz. dans la 
caisse) 2. 20 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (3 doz. dans la 

caisse) 4.10 

La lb. 

5 lb. canistres carrées doZ dans 

la caisse) .1 0.33 

10 lb. boîtes en bois 0-301 

25 lb. seaux en boia 0.30} 

100 lb. barils -28J 

\ 360 lb. baril» . , , ,. v.2« 




LE PRIX COURANT . 



Détailleurs,Concourez vous=mêmes 



Le Sirop du 11 Dr. J. O. Lambert " non seulement vous donne la santé, il 
vous procure chaque année un magnifique Lot à bâtir (donné gratnitemant) à la 
Pointe. aux-Tremhles, r>ar " The Progress Realty and Investment Company 
Limited." LISEZ NOS ANNONCES. 



1 



$400,00 



Tous les Ans, 

LE 20 DECEMBRE 
DE CHAQUE ANNEE, 

LA CIE HEDICALE 

DU DR. LAHBERT 



Fera Bénéficier ses Clients de Cinq Magnifiques Prix. 
Avantages comme jamais il n'y en a eu dans le genre. 

NOUS DONNERONS CINQ PRIX DE CRANDE VALEUR 




1er 

2ième 

3 " 

4 " 

5 " 



Prix 



Un Piano valant - - - $400.00 
Un terrain " Ferme St-Paul " ou un lot de 

The Progrès* Realty & Investment Co., Limited." 300.00 

Un "Side-Board" de 50.00 

Un Cabinet de 35.00 

Un Secrétaire de - 30.00 



L,a seule condition requise est de collectionner les enveloppes extérieures 

[wrappers] du 

Sirop Dr. J. O. LAMBERT 

ou SIROP "SANTER" et les cinq personnes qui nous rapporteront le plus 
grand nombre d'enveloppes, le ou avant le 20 décembre de chaque année, 
auront droit à l'un de ces magnifiques prix, par ordre de mérite. 



Commencez dès maintenant â collectionner les " wrappers," 
enveloppes extérieures du 

Sirop Dr. J. O. LAMBERT 

Le grand remède des familles, le guérisseur, dep lis le bas âge jusqu'à l'âge 
le plus avancé, dans les cas de Toux, Rhume, Bronchite, Catarrhe, Asthme, 
Coqueluche, Croup et spécialement la C O N S O M P T I O N à ses débuts. 



VENDU PARTOUT 



35c LA BOUTEILLE 



La Cie Médicale du Dr. Lambert 

396 Saint Antoine. Montréal- 

P. S. — Collectionnez aussi les bouteilles vides lettrées à notre nom ; nous avons de ma- 
gnifiques cadeaux à vous donner en échange; quelle que soit la quantité que vous 
ayez, nous les échangerons - 



LE 
SIROP 

DR. 
J. 0. 
LAMBERT 

A 
LA 

PLUS 
CRANDE 
VENTE 

AU 
CANADA. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



13 PRIX COURANT 




GUNN, LANGLOIS & Cie., Limitée 
Montréal 

Prix du saindoux 
composé, marque 

EASIFIRST 

Tierces o.oi 

Tinettes 6olbs. 0.09I 

Seaux en bois, 20 lbs 2.00 

Chaudières, 20 lbs ■■ *-»5 

Caisses, 3 lbs £. o.ioi 

Caisses, 5 lbs o.ioè 

Caisses, 10 lbs 1b. o.ioi 

Pains moulés d'une livre 0.11 

HUDON, HEBERT & Cie, Limitée, 
Montréal 
Savon "Bon Ami". 

Caisse de 3 doz la doz. 1.19 

En lots de S grosses .. la grosse 13.40 

Pâtes Alimentaires 
Macaroni, Vermicelle. Spaghetti, 
Nouillettes, Coquillettes, Alpha- 
bets, Pâtes assorties, Coudes, 
Paquets d'une livre ou vrac, 
caisses 25 livres. 

enpqts en vrac 

Marque "Gazelle" .. .. lb. o.oôh 0.00 
Marque "Talbot Frères" lb. 0.07I 0.07 
Marque "A. Courtine & Cie" 

lb. o.oyl 0.07 
F. O. B. Montréal.— Net 30 jours. 

Produits de la maison Talbot Frères, 
Bordeaux. 

Pois Verts Français, cses 100 btes de 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 



La cse 

Extra Fins 17.00 

Fins 16.00 

'Mi-Fins 12.00 

Moyens 11.00 

Fetits Pois 10. 00 

Champignons Français, cses 100 btes 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 

Extra $21.00 

Premier Choix 19.00 

Choix 17.00 

Hôtel 13.00 

Olives Espagnoles Queen. 

La doz. 

Bouteilles 64 oz., caisses \ doz... $8.75 
Bouteilles 36 oz., caisses 1 doz... 5.00 
Bouteilles 20 oz., caisses 1 doz... 3.50 
Bouteilles 10 oz., caisses 2 doz... 2.10 
Huile d'Olive Extra surfine, bouteilles 
craquelées. , 

La cse 

Caisses 12 litres $8.50 

Caisses 12 demi-litres 6.00 

Caisses 24 quarts de litre 7.00 

Huile d'Olive Extra Surfine, en canis- 
tres La cse. 

Caisses 48 canistres d'un huitième 

de gallon $16.00 

Caisses 24 canistres d'un quart de 

gallon 15.00 

La canistre 

Caisses, 12 canistres d'un demi- 
gallon 13.80 

Caisses 6 canistres d'un gallon.. 13.50 

Produits de la maison Alexander Cairns 
& Sons, Paisley, Ecosse. 

En flacons de verre de 1 lb., fermeture 
hermétique patentée, caisse de 2 doz. 

Confitures de Fraises, Framboises, Cas 
sis, Gadelles Rouges, Groseilles, Abri- 
cots, Pêches, Reine-Claude (Green- 



gage), Prunes de Damas (Damson), 

Prunes, Framboises et Gadelles as- 
sorties, la doz $2.10 

Marmelade d'Orange Ecossaise, 

caisse de 2 doz 1.50 

Home-made Orange, Tangerine 

Orange, Abricots, cse de 2 doz. 2.00 

Pêches cse de 2 doz. 2.10 

Figues et Citrons, Gingembre, Gin 
gembre et Ananas, Figues Ver- 
tes et Gingembre, Ananas, cse 
de 2 douzaines 2.25 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 
Cigarettes. Le 1,000 

Richmond Straight Cut 11.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlète 8.50 

Old Julge 8.50 

New Light (tout tabac) 8.50 

Sub-Rose Cigarros (tout tabac). 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5-75 

Sweet Sixteen 5-75 

Dardanelle (Turques) ordinaires 12.25 
Dardanelle (Turques), bouts en 

liège ou en argent 12.50 

Murad (Turques) bouts en papier. 12.00 
Moguls (Egyptiennes), bouts pa- 
pier ou liège 12.00 

Yildiz (Egyptiennes) 15 .00 

Yildiz Magnums (Egyptiennes), 

bouts en papier, en liège ou en or 20.00 

Gloria 5-75 

Empire Navy Cut 8.00 

Old Chum 8.00 

Gold Crest 6.00 

Columbia (tout tabac) 11.00 

Niobe (Turques) 8.00 

Hassan (Turques) 8.50 



REFLECHISSEZ 

à ce que cela signifie que d'avoir des lignes de marchandises 
qui procurent des clients ! Mettez en stock 



PICKLES 

ET 



LES 
LA SAUCE 



DE ROWAT 
PATERSON 



Et vous vous attacherez plus fortement votre clientèle. 



R©WAT & e©. 



GLASGOW, 
ECOSSE. 



Distributeurs Canadiens : — Québec, Ontario, Manitoba et le Nord-Ouest, Snowdon & Ebbitt, 325 Edifice Coristine, Montréal 
Halifax, N. E., F. K. Warren ; St-Jean, N. B., F. H. Tippet & Co.; Vancouver, C. A., C. E. Jarvis & Co. 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

LIMITEE, 

A cause de sa clientèle nombreuse et choisie, disposera 

AVEC AVANTAGE 

De toutes les consignations qui lui seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc 

[Remise est toujours faite sans délai. 

Adressez : La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

21-23 RUE ST-PIERRE, MONTREAL. 
i Tel. Bell Main 31 62-461 0. 



PAPIER 



FOUR 



M IMEOGR APH 

Demandez à votre Libraire 
la marque "Nortnern Mills," qualité 
supérieure pour PAPIER A 
COPIE. 

Manufacturée par la 

Compagnie des Moulins 

DU NORD 
278 rue St-Paul, Montréal. 



LE PRIX COURANT 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



12 



LE PRIX COURANT 



La réputation des marchandises 
Christie est un actif pour 
beaucoup d'Epiciers Prospères. 



Considérez la réputation du manufacturier 
dont vous tenez les marchandisi s. Que si- 
gnifie-t-elle pour vous, non en théorie, mais 
en espèces sonnantes ? Peu de personnes au 
Canada contesteront la supériorité des Bis- 
cuits Christie. Les épiciers expérimentés 
ne le feront certainement pas, Pourquoi 
ne pas laisser la réputation des marchan- 
dises Christie vous aider à faire de meil- 
leures et plus fortes affaires ? Les Biscuits 
Christie font vendre plus que des Biscuits. 



Christie, Brown & Co., Limited, 

TORONTO. 



Gaspillez-vous 
Votre Energie ? 



S'il est profitable de pousser la vente d'un ar- 
ticle, il est profitable de le faire dans un certain 
but, et en vue d'obtenir une clientèle permanente 
plutôt que de faire un profit temporaire. Si la 
demande pour un article quelconque cesse quand 
vous cessez de pousser sa vente, vous avez gaspil- 
lé 95 pour cent de votre énergie. 

Vous ne gaspillez nullement votre énergie 
en recommandant ces Poissons, parce que les per- 
sonnes qui en achètent une fois, en achèteront de 
nouveau. Le mérite intrinsèque de ces deux arti- 
cles vient à l'appui du plus haut éloge que vous en 
puissiez faire. 



SARDINES 

ta l'Huile d'Olives Pure.) 
MARQUES 

" Albatross 11 
11 Ambrosia " 

Préparées par 

OLSEN & KLEPPE 
Tavanger, Norvège. 

La Plu* Fine Qualité Unique- 
ment. 

\.P. TIPPET & Co., Agents. 



(Moir, Wilson & Co.,) 

Rien de supérieur n'est prépa- 
ré. 

C'est la spécialité de 

Moir, Wilson & Co., 

ABERDEEN. 

Poisson Beau et 
Gras. 

(Parfaitement Séché) 

ur P. Tippet s 

Seuls Agents. 



Ne tardez pas à commander 
votre stock de 




pour l'Automne. 

VERRET, STEWART & CO., 

Commerçants en Sel. 
MONTRÉAL. 



SODA A PATE 



•XOW BRAND" 

Plus fort et plus pur que tout autre Soda en 
paquet ou en vrac, toujours uniforme et entière- 
ment digne de confiance. 



Pur 



\ DWIGHT S / 














/ BAKING SODA \ 



Garanti 



La garantie de la ménagère repose sur la 
réputation des manufacturiers. 

La garantie de profit pour l'épicier repose sur 
la popularité du Soda à Pâte "Cow Brand", 
auprès de la ménagère. 

Church & Dwight, Limited 

Manufacturiers, - MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX ÇQURANT " 



LE PRIX COURANT 



'3 



Saindoux Composé 



AIN G 

Reconnu comme le meilleur 
sur le marché. 

Il n'en existe pas qui ait un 
goût plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 



THE 

LAING PAGKING & PROVISION GO. 

LIMITED 
Rue Mill, . MONTREAL. 




N'est-ce pas un fait plu- 
tôt significatif que plus 
d e 95% ^ u se l vendu au 
Canada pour la table et 
la fabrication du beurre et 
du fromage, est du 

Sel 

Windsor. 



Le sel d'autres marques qui se vend lente- 
ment est-il digne de la place qu'il occupe 
dans votre magasin ? 



THE CANADIAN SALTC 0., LIMITED 



WINDSOR, 



ONTARIO. 



Pall Mail (Turques) 18.50 

Capstan (importées) 12.00 

Tabacs à cigarettes. La lb. 

Puritan et B. C. No 1 .. .. 1/12S 1.00 

Sweet Caporal 1/13S 1.15 

Athlète 1/12S 1.05 

Derby, boîtes fer-blanc . . . . î lb. 0.95 
Tabacs coupés. La lb. 

Old Chum ios 0.79 

Lord Stanley, Tins i lb 1.05 

Meerschaum 10s 0.79 

Athlète Mixture, Tins i et i lb. 1.35 

Old Gold 12s 0.95 

Seal of North Carolina .. .. 12s 0.95 

Duke's Mixture (Cut Plug) .. .. 0.82 

Old Virginio, pqts i et 1 lb 0.72 

Duke's Mixture (Granulated), 

i/ios Bags 5 lbs. carton .. . . 0.85 
Bull Durham. 

1/10 bags, 5 lbs. carton 1.25 

1/16 bags, s lbs. carton 1.25 

Old Virginia, pqts. i et i lb , 0.72 

Old Virginia, pqts. 1/16 lb. .. ... 0.72 

Snap pqts. 1/12 et 1/6 lb 0.48 

Calabash Mixture, tins i et 1 lb.. 1 . 15 

Calabash Mixture, tins i lb 1.20 

Calabash Mixture, tins î ib 1.35 

Capstan Navy Cut (importé) tins 

è lb. Médium et Fort 1-33 

Capstan Mixture (importé) tins 

à lb. Médium 1-33 

Pride of Virginia (importé) tins 

1/10 lb 1.33 

Old Ehglish Curve Cut (impor- 
té) tins 1/10 lb 1.33 

Tuxedo (importé) tins 1/10 lb. . 1.35 

Lucky Strike (importé) tins i/io- 1.33 
Rose Leaf (importé, à chiquer) 

pqts. i oz 1.22 

Tabacs en palettes, (importés) La lb. 

Piper Heidsieck 1.20 



Tabacs en poudre La lb. 

Copenhagen en boîtes 1/12 lb. .. 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch). 

Tabacs à chiquer. La lb. 

Moose bars si cuts to the lb. .. 0.40 

Moose us 0.40 

Snowshoe bars, 6i cuts to the lb. 0.43 
Stag 5 1/3 cuts to the lb. i Butts 

12 lbs., boîtes 6 lbs 0.38 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s o'44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll 7is 0.56 

Tabacs à fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 

Ivy 7s 0.50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabacs hachés. La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

Régal, cube cut, en boîtes .. 9s 0.70 

Taxi Crimp, cut. boîtes .. .. 10s 0.78 
HENRI JONAS & CIE, 
Montréal 

Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentré .. 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentré .. 1.50 
2 oz. Carrées. Triple concentré.. 1.75 

4 oz. Carrées. Triple concentré.. 3.00 
8 oz. Carrées. Triple concentré.. 6.00 

16 oz. Carrées. Triple concentré.. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessence.. .. 1.75 

2i oz. Rondes. Quintessence.. .. 2.00 

5 oz. Rondes. Quintessence.. .. 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence.. .. 6.00 
4 oz. Carrées. Quintessence. Bou- 
chons émeri 3.50 

8,oz. Carrées. Quintessence. Bou- 



chons émeri 7.00 

2 oz. Anchor 1.00 

4 oz. Anchor 1 .75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1.25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4.25 

1 oz London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits à la livre de .. $1.00 à 3.00 
Extraits au gallon de .. $6.00 à 24.00 
Mêmes prix pour extraits de tous fruits. 

Motarde Française. La grosse 

2 doz. à la caisse. 

Pony 7.50 

Médium 10.00 

Large 12.00 

Smali 7.00 

Tumblers 10.80 

Egg Cups 12.00 

No 67 Jars 12.00 

2 doz. à la caisse. 

Muggs 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. à la caisse 

No 64 Tars 15.00 

No 65 Jars 18.00 

No 66 Jars 21.00 

No 68 Jars 15.00 

No 69 Jars 21 .00 

Vernis à chaussures. La doz. 

1 doz. à la caisse. 

Marque Froment 0.75 



14 

Marque Jonas 0.75 

Vernis Militaire à l'épreuve de 

l'eau 2 00 

The LAING PACKING & PROV. Co., 
Montréal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 2 4°0 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess i brl 12.25 

Lard du dos, Canada Short Cut, 
brl. 45/55 2 3-oo 

Lard du dos, Canada Short Cut, 

A brl v H-75 

Lard pesant Brown Brand, dé- 
sossé, tout gras, brl. 40/50.. .. 22.50 

Lard clair, pesant, brl. 20/35 •• •• 22.00 

Lard de flanc, pesant, brl 22.00 

Lard à fèves, (petits morceaux, 

mais gras), brl 17 -5° 

PickJed Rolls, brl 20.50 

Saindoux Composé Raffiné, choix 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 Ibs lb. 0.09} 

Boîtes, 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 0.093 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette 

imitée) 0.09J 

Seaux de bois 20 lbs. net.. $1.95 0.09? 

Seaux de fer-blanc 20 lbs. $1.82* 0.09J 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs., en 



LE PRIX COURANT 

caisse, bleu 0.09! 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, bleu 0.09S 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses 0.10 

Briques de saindoux composé, 60 

lbs., en caisse, qpts. 1 lb o.iol 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs o.nè 

Boites, 50 lbs., net, (doublure 

parchemin) O.lif 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 
tée) 0.11I 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin $2.40 0.12 

Seaux en fer blanc, 20 lbs. 

brut $2.274 o.ni 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse, Rouge 0.12 

Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse, Rouge 0.12$ 

Caisses 3 lbs., tins, 60 lbs. en 

caisse, Rouge o.\2\ 

Saindoux en carré d'une livre, 

60 lbs. en caisse o.\2.\ 

Viandes fumées. 

Jambons: Première qualité. 

Extra gros, 28 à 45 lbs o.ni 

Gros, 20 à 28 lbs 0.13* 

Moyen, 15 à 19 lbs 0.15 

Petite, 12 à 14 lbs 0.15 

Jambons désossés, roulés, gros, 

16 à 25 lbs 0.15 

Jambons désossés, roulés, petits, 

9 à 12 lbs. . 0.16J 

Bacon de Laing, à déjeuner, 

sans os, choisi 0.14J 

Bacon de Brown, à déjeuner, mar- 
que anglaise, sans os, épais .. 0.14 

Bacon de Laing, Windsor, dos 

pelé 0.16 



Jambons de Laing, choisis "Pi- 
que-Nique", 7 à 10 lbs o.i2i 

Petit bacon roulé, épicé, désos- 
sés, 8 à 12 lbs o.ni 

Bacin choisi, Wiltshire, côté 50 

lbs 0.18 

Cottage Rolls 0.17 

Sauçasses fumées. 

Bologna (Bondon de Boeuf). .. 0.06 

Bologna (Enveloppe cirée) .. .. 0.06 

Brunswick (Beef Middles) .. .. 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et lan- 
gue) doz. 1.10 

Saucisses fraîches 
Saucisres de porc (tripes de porc) o.ojl 
Saucisi. es de porc (tripes da mou- 
ton) .. 0.08 

Petites Saucisses de porc (pur 

Porc) 0.15 

Saucisi es Cambridge (paquets de 

1 lb.'' 0.09 

Saucisi es de fermier 0.12 

Chair à saucisses (seaux de 20 

lbs.) .07i 

Boudin blanc 0.07 

Boudin noir 0.08 

AGENCES 
LAPO STE. MARTIN & CIE, LTEE, 
Montréal 
Légumes. 
Petit 5 Pois Importés "Soleil" 
Sur E: tra Fins .. .. 100 boîtes 15.50 

Extra r ins 100 " 15.00 

Très ï ns 100 " 14.00 

Fins 100 " 12.50 

Demi-f 3s 100 " 11.00 

Moyen No 2 100 " 9.50 

Moyen No 3 100 " 8.75 



Résumé des Règlements concer- 
nant les terres du Nord- 
Ouest Canadien. 

TOUTE personne se trouvant le seul chef d'un 
famille, ou tout individu mâle de plus de 1 
ans, ponrra prendre comme horuestead unquait tle 
section de terre disponible du Dominion, au Manito- 
ba, à la Saskatchewan ou dans l'Alberta. Le postulant 
devra se présenter à l'agence ou à la sous-agence des 
terres du Dominion pour le district. L'entrée par 
procuration pourra être faite à n importe quelle 
agence, à certaines conditions par le père la mère8 
le fils, la fille, le frère ou la sœur du futur colon ; 

Devoirs — Un séjour de six mois sur le terrain et 
la mise en culture d'icelui, chaque année, pendant 
mois an* Un co'on peut demeurer à neuf milles 
de son homestead, sur une ferme d'au moins 85 
acres, possédée uniquement et occupée par lui ou 
par son père, sa mère, son fils, sa fille, son frère ou 
sa soeur 

Dans certains districts, un colon dont les affaires 
vont bien aura la préemption sur un quart de sec- 
tion se trouvant à côté de son homestead. Prix, |3 oo 

l'acre. 

Devoirs— Il devra résider six mois chaque année 
pendant une durée de six ans à partir de la date de 
l'entréedu homestead (y compris le temps requis 
pour obtenir la pattnie du homestead) et cultiver 
cinquante acres en sus 

Un colon ayant firfait ses droits à son homestead 
et ne pouvant obtenir une préemption, pourra 
acheter un homes-tead dans certains districts. Prix 
J3 00 l'acre 

Devoirs — Résider sur son homestead six mois 
chaque année pendant une dur^e de trois ans, cul- 
iver 50 acres et bâtir une mai-on valpnt f 3<o 

W. W, CORY, 
Sous-ministre de l'Intérieur 
N. B. — La publication non autorisée de cette an 
□once ne sera pas payée. 



PAIN F»OUH OISEAUX est le "Cottam 
Seed" fabriqué d'après six brevets. 
Marchandise de confiance ; rien ne peut l'ap- 
procher comme valeur et comme popularité. 
Chez tous les fournisseurs de gros. 



Mince Meat de 

CLARK 

Absolument pur, fait des 
meilleurs fruits et épices 
de choix. 

Sceaux de 5 lbs à 85c lbs. 
Boîtes de ls à 5s 
et 

Marque " INGLASS " 

(1 seule grandeur) 

Vendu dans tout le Canada ; 
11 doit donc être bon. 



W. GLflRK, 

Manufacturier des 

Soupes Concentrées 

Renommées de la Marque 
" CHATEAU " 




-Le Comptoir Mobilier- 

FRANCO-CANADIEN 

Société à Charte par Actions 

117=119 Rue Craig Ouest, ■ ■ Montréal 

■■M PHONE MAIN 6892 ^^H^m 

Le Comptoir Mobilier Franco-Canadien 

Est ouvert à toute personne dé- 
sirant contracter un emprunt 
sur effets mobiliers ou mar- 
chandises livrées à nos entre- 
pots, sans s'exposer à payer 
des taux usuraires et ruineux. 
L'honorabilité des fondateurs 
et directeurs du Comptoir cons- 
titue la meilleure garantie des 
emprunteurs. 

La Cie. achètera à des prix rai- 
sonnables et défiant toute con- 
currence, tous objets ou mar- 
chandises non-périssables, en 
réservant au vendeur l'option 
de rachat dans un temps déter- 
miné. 

Le C omptoir Mobilier Franco-Canadien 

Fait des avances d'argent sur 
tous objets ou marchandises 
non périssables, ayant une va- 
leur commerciale et déposés 
aux bureaux de la Société. 
La Société se charge de la Ven- 
te par Encan de toutes mar- 
chandises et possède des En- 
trepots et Magasins Généraux 
pour la Vente à Commission de 
tous articles et effets mobiliers 
confiés à la Société pour cette 
fin. 



LE PRIX COURANT 



15 



Les Marchandises pures augmentent la Clientèle. 

DONNEZ A VOS CLIENTS 

Le Sucre Extra Granulé 




De la sorte, vous attachez à votre magasin la clientèle 
de la meilleure classe. 

Aucun autre sucre ne peut lui être comp aré, 

Faites-en l'essai vous-même. Mettez à côté des échan- 
tillons d'autres manufacturiers. Vous verrez la différence 
et reconnaîtrez l'avantage que vous avez à recommander 
le sucre "Redpath", comme le meilleur. 



Jaune d'or en Poudre, 
Extra Moulu, 
Exta Granulé. 



PARIS LUMPS 
en boîtes de 100, 50 et 25 
lbs, et en Cartonnages 
"Red Seal" à l'épreu- 
ve de la poussière. 



The Canada Sugar Refining Company, 

LIMITED. 

MONTREAL, Canada. 
Maison Fondée en 1 854 par John Redpath 



Aucun autre Net- 
toyeur des Mains ne 
peut faire ce que 
Snap fera. 

Snap Company, Limited. 

Montréal, Québec. 



"SNAP" 
est une 

bonne 
Marchai 

dise. 




HOMARD HOMARD 



HOMARD 



Nous venons de recevoir des Conserves de Homard de la 
Marque QUAKER, empaquetage I y I I . 
Leur qualité est exceptionnelle. Ecrivez-nous avant de pla- 
cer vos commandes. 

MATHEWSONS' SONS, 

EPICIERS EN GROS— 202 rue McGill, Montréal. 
Téléphone, Main 3686. 



VOTRE CLIENTELE DIFFICILE 

peut préférer un Sucre ayant un certain grain : 

FIN, MOYEN OU GROS. 

Votre marchand peut vous fournir du 

SUCRE GRANULE ST. LAWRENCE 

dans les grains de toute grosseur convenant à vos demandes spéciales. 
C'est là une chose qu'il est important que vous sachiez. 

The St. Lawrence Sugar Refining Co., Limited 

MONTREAL, Qué. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT 



i6 



LE PRIX COURANT 



Petits Pois "François Petit & Co." 



Fins, 100 boites, btes illustrées... 10.00 
Fins, ioo boites, étiquette dorée. 9.50 
Moyens, 100 btes, étiquette dorée 8.00 
Haricots "Soleil" C/S 

Extra Fins, 40 flacons 10.00 

Extra Fins, 100 boites 13 -5° 

Fins, 100 boites 12.00 

Moyens, 100 boites 9.00 

Coupés. 100 boites 8.60 

Macédoines No 1 extra, 100 boites 12.00 
Macédoines No 1 extra, 40 flacons 9.00 
Macédoines No 2 extra, 100 boites 9.25 
Côtes de Céleri. 100 boîtes .. .. 8.00 

Côtes de Céleri, 50 boites 7.50 

Epinards en Purée 9.00 

Epinards en Purée, 50 boites .. 8.50 
Epinards en Purée, 40 flacons .. 7.50 
Fonds d'Artichauts, 100 boîtes .. 33.00 
Soupes. 

Vertes cerfeuil, 100 boîtes 9-50 

Julienne. 100 boites 8.00 

Printanière Nouvelle, 100 boîtes.. 9.50 
Purée de tomates concentrées, 100 

boites 9.50 

Asperges C/S 
Branches géantes, 50 boîtes .. .. 24.00 
Branches, géantes, 16 bocaux.. .. 10.00 
Branches Grosses, 50 boîtes .. .. 23.00 
Branches Extra, 100 boîtes .. ..22.50 
Branches Fines, 100 boîtes .. .. 21.00 
Pointes têtes seulement, 100 btes 25.50 
Pointes têtes seulement, 40 flacons 14.00 
Coupées 1er choix, 100 boîtes .. 18.50 
Coupées 2ème choix, sans têtes, 

50 boîtes 11.00 

Coupées 2ème choix, sans têtes, 

100 boites 11.50 

Flageolets 

Extra Fins, 100 boîtes 13.00 

Moyens, 100 boites 11.00 

Choux Bruxelles, 100 boîtes .. .. 10.00 
Sardines C/S 
Romain Js 8.00 



Victoria is 8.50 

Junquiera is 8.50 

White Bear is 16.00 

White Bear is 9.50 

Bonne Ménagère is 13.00 

Superbes à la Ravigote 25.00 

Tomates Doz. 

Victoria c/s 2 doz 1.40 

Blé-d'Inde Doz. 

Victoria c/s 2 doz 1.00 

Savons de Castille Lb. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 

more, de n lbs., 25 lbs., à la c/s 0.07è 

more, de 2i lbs., 12 lbs. à la c/s 0.08* 

C/S 

morceaux de î lb., 50 " 3.50 

morceaux de 3 oz., 200 " 3-75 

morceaux de 7 oz., 200 " 7.00 

La Lune 65% d'huile d'olive Lb. 

more, de 11 lbs., 25 lbs., par c/s 0.07 

more, de 2j lbs., 12 lbs. " 0.08 

C/S 

morceaux de î lb., 50 3.25 

morceaux de 3è oz., 100 1.80 

morceaux de 3% oz., 200 " 3.40 

Duffy & Co. 

Grape Juice, qrts 12s 4.75 

Grape Juice, pts 24s 5.00 

Grape Juice, splits 36s 4.75 

Apple Juice, qrts 12s 3.75 

Apple Juice, pts 24s 4- 50 

Champagne Pommes, qrts 12s .. 4.50 

Champagne pommes, 24s pts .. 4.90 

Motts Golden Russet. 

Sparkling Cider, qrts 12s 4. 50 

Sparkling Cider, pts 24s 4.75 

Sirop, Vinaigre, qrts 12s 2.40 

Thés Japon Lb. 

Victoria, 90 lbs 0.27 

Princess Louise, 80 lbs 0.20 

Princess Louise, 30 lbs 0.21 

Princess Louise, 5 lbs 0.23 

Vert "Ceylan" 

Duchess, 60 lbs 0.24 



Noir (Bîend) 

Victoria 50/30 tins 0.31 

Princess Louise, 50/30 tins .. .. 0.20 

Empois Remy 

Paquets 2 lbs., 50s 0.08 

Carton 1 lb., 50s 0.08 

Carton J lb., 100s 0.08 

Carton i lb., 200s 0.08 

Bbl. 240s 0.07Î 

Keg 120s 0.07Î 

Huile d'Olive "Minerva" 

c/s 12 Btls 1 litre 6.50 

c/s 12 Btls qrts 5.75 

c/s 24 Btls pts 6.25 

c/s 24 Btls i pts 4.25 

Estagnons, 5 gai 2.40 

Estagnons, 2 gai 2.50 

Estagnons, 1 gai 2.60 

Estagnons, l gai 2.70 

Estagnons i gai 2.80 

Estagnons, J gai 2.70 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montréal. 
)lats et Cacao Mott. 

♦ Prepared Cocoa 0.28 
Breakfast Cocoa 0.38 

No 1 Chocolaté 0.32 

Diamond Chocolaté 0.24 

Navy Chocolaté ..• 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolaté .. 0.18 à 0.30 

Plain Chocolaté Liquors .. 0.18 à 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

RAMSAY, LIMITED. 

Sodas à la Crème, pqts 5c, doz. 0.50 

Sodas à la Crème, pqts 10c, doz. 1.00 

Sodas à la Crème pqts 2jc, chaq. o.22i 

Arrowroot 0.14 

Social Tea 016 



SPEGIALEMtNT BON 
POUR LES BEBES El 
LES MALADES. 

Il est trois fois aussi 
nourrissant que le lait 
ordinaire et n'offre pas 
de danger de se gâter, 
voilà qui explique pour- 
quoi une place spéciale 
a été donnée dans la 
nursery et l'hôpital au 

Lait Evaporé 
"Canada First" 

Le Bulletin No 208 du 
Revenu de l'Intérieur 
certifie qu'il est absolu- 
ment pur et qu'il contient réellement le plus haut pourcentage 
de véritables substances alimentaires. 

Condensé et mis en boîtes dans une manufacture sans rivale 
pour sa construction sanitaire, par un procédé qui assure un 
produit d'une pureté absolue. 

Donnez un ordre à votre fournisseur. 




The Aylmer Condensed Milk Co., Limited, 

AYLMER, Ont. 

Bureaux Principaux à Hamilton, Ont. 




EVAPORE 




L 



ST. CHARLES MILK 

EST SANS DÉFAUT 



Chaque épreuve de climat et de 
température donne les mêmes ré- 
sultats, quand il s'agit de notre 
Lait Evaporé de la Marque St-Char- 
les. C'est le meilleur pour tous les 
usages. 

Un sûr favori auprès de votre 
clientèle. 

ST. CHARLES GONDENSING GO. 

IN GERSOL/L;, ONTARIO, CANADA 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



17 




Faites plus de 
Profit sur 
votre Huile. 

Chaque goutte d'huile perdue 
est juste autant de profit perdu. 
Regardez le plancher autour d'un réservoir 
en fer-blanc ou d'un baril — Il est toujours imbi- 
bé d'huile. Le marchand paie cette huile. 

Le Système Bowser 

à Mesure Automatique 

Epargne toute cette perte et l'ajoute à votre profit. Il rem- 
bourse son prix par ce qu'il économise. 

Pas de Mesures— Pas d'Entonnoirs —Pas d'Odeur 
Pas de Contamination d'Autres Marchandises. Propre, 
Economisant de l'Espace et à l'Epreuve du Feu 

Style et prix convenant à toutes les exigences. 
Demandez dès Maintenant par carte postale 
la brochure GRATUITE No. 8 F. 



S. F. BOWSER s Co., 

INC. 

TORONTO, ONTARIO. 

66-68 Ave. FRAZER. 




BOITES eh FER-BLANC 



Unies ou ornementées pour 
empaqueter : 

La Poudre à Pâte, 
les Epices, le Café, le Thé, 
le Saindoux, les Viandes, 
ou 

tous autres pro- 
duits alimen- 
taires. 

Vous devriez vous procurer nos prix avant de placer 
vos ordres. 

AMERICAN CAN COMPANY 

MONTREAL, HAMILTON. 




LES BÉBÉS MANGENT CE QU'ON 
LEUR DONNE. 

L'enfant ne peut pas choisir sa nourriture comme 
les grandes personnes. Ce sont les parents qui doi- 
vent choisir l'alimentation de leur jeune enfant. Don- 
nez aux bébés le 

Lait Condensé 
Marque 
REINDEER. 

Il est pur, stérilisé et exempt de germes actifs — i? 
ne contient aucune des infections que peut transmettre 
le lait non préparé. 

THE TRURO CONDENSED MILK CO., 
Limited. 

TRURO, N. E. HUNTINCDON, P. Q- 



Couteau à Fromage Automatique. 
"PERFECTION" 



I,e Plus Simple et 
le plus Exact Cou- 
teau à Fromage 
actuellement sur 
le marché. 




EPARGNE DE TEMPS ET DE LABEUR. 

Economie de profit, Pas de déchets ni de poids trop fort. 
Il plaît à vos Clients, car ils reçoivent une jolie tianche de froma- 
ge frais, appétissante, pesant exactement le poids demandé. 
Vente par l'intermédiaire des marchands de gros ou directement. 
Demandez les prix et termes de vente. 

THE AMERICAN COMPUTING CO. 

O F CANADA 
17-19 RUE HUNTER OUEST, 

HAMILTON, - - ONTARIO 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



iS 



L& PRIX COURANT 




PERFECTION 



STRATf ORO CANftOA 




Biscuits Parfaits, 

Empaquetés Parfaitement 

Aussi délicieusement crous- 
tillants que le jour où ils 
sont cuits. La saveur 
" Mooney " est une chose 
à part— quelque chose que 
les enfants et les grandes 
personnes connaissent et 
désirent avidement, quelque 
chose qui fait d'un amateur 
de biscuits Mooney un 
client régulier. Voilà pour- 
quoi les biscuits Mooney 
sont en faveur auprès des 
épiciers. 

The Mooney Biscuit 

and Candy Co. , Limited 

Stratford, Ont. Winnipeg, Man. 

SUCCURSALES à Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B. : Halifax, N. E. ; Fort William, 
Calgary, Vancouver, St-Jean, T. N. 



"LA FAVORITE" 

La Mine par excellence pour les poêles. 

Elle donne un lustre permanent, 

Ne tache p«s les mains. 

CIRAGE GO ON 

I_a meilleure combinaison de cirage à 
chaussures, conserve le cuir et lui donne un 
lustre parfait. 

PROTECTORINE 

I.a meilleure graisse pour harnais, assou" 
plit et conserve le cuir en le mettant 
l'épreuve de l'eau. 

Vernis "UNCLE SAM ' 

donne à la chaussure un brillant étince 
lant et durable. 
Ces produits sont en vente chez tous les 
iciers en gro-s. S'adresser au besoin à 

UncleSamDressing Co., Lanoraie P.Q. 

Repré.enU>t.àQaébec: BOl VIH . GRENIER 8 CH. 
63 BUB DALHOUSIB 



IL N'Y A AUCUN RISQUE NI 
SPECULATION DANS LA VENTE 



DE 




AND 



Registered 
Trade-Mark 



Ce sont des articles 
de vente courante 
et des modèles de 
pureté et d'excel- 
lence dans le mon 
de entier. 
53 des plus hauts Prix et Médailles 
en Europe et en Amérique. 

WALTER BAKER X CO. UÉed. 

Etablis en 1780. 
MONTREAL, Can. DORCHESTER, Mass. 



LAKE OF THE WOODS MILLINC 
GO., LIMITED 



Fabricants de Farine "F1VE ROSES" 



MEUNERIE A KEEWATIN 

Capacité 9000 barils par jour. 
Meunerie à Portage Laprairie, 
Capacité 1500 barils par jour. 
Capacité Totale 10500 barils par jour 

Bureaux : MONTREAL, TORONTO, 
WINNIPEG, KEEWATIN, 
PORTAGE-LAPRAIRIE . 



CONFITURES PURES DE UPTON 






CONFITURES PURES 






NOUVELLE SAISON, 

DE UPION 
MAINTENANT PRETES 










Absolument pures 
et de saveur déli- 
sieuse, conservées 
dans des seaux de 
5 lbs. et des jarres 
en verre de 16 oz., 
doublés or, scellés 
hermétiquement. 






' PURE MARMELADE 
| D'ORANGE DE 










UPTON 


Bien et favorablement connue de 
l'épicier et de ses clients dans tout le 
Canada, où elle est faite et vendue 
puis plus de quinze ans. 



ELITE" 



CHOCOLAT « 

Sou »ucré 

DBS BPICIEBS 
tour cou» les 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Fabriqué par 

JOHN P. MOTT & C0„ 

HALIFAX, y. F. 

J.A.f AYLOR, Agent, Montréal 



L-A FARINF PREPAREE 

(SBtF-RAISING FLOUR) 

DE BRODIE & HARVIE 



est aujourd'hui la farine préférée des 
ménagères. Elle donne une excellen- 
te pâtisserie, légère, agréable et re- 
cherchée par les amateurs Pour ré- 
ussir la pâtisserie avec la farine pré- 
parée de BRODIE & HARVIE, il 
suffit de suivre les directions impri- 
mées sur chaque paquet. 
* ft 16 rue Blenry, JIOSTRKAL 



LACAILLE, CENDREAU & CIE 

Successeurs de CHS. LACAIIvLE & CIE. 
EPICIERS EN GROS 

Importateurs de Mélasses, Si- 
rops, Fruits Secs, Thé, Vins, 
Liqueurs, Sacres, Etc., Etc. 



Spécialité de Vins de Messe de Sicile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizier 
MONTREAL 



Tabac en feuilles 

EN GROS 
Demandez mes cotations. 

J. A. FOREST, 

1 89 Rue Amherst. 
MONTREAL 

Téléphone, EST 1 487. 



Tel. Main 7233 



Pour les Cheveux. 

R J. DEVINS, Limitée. 25 rue St-Cabriel, 
MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 



Sandwichcs 0.15 

Imperials .. 0.07 

Biscuits au soda 0.08 

Biscuits au vin o.lij 

Jam Jams 0.15 

Biscuits au Café Noir 0.15 

ST. CHARLES CONDENS- 
ING CO'Y., 
Ingersoll, Ont., Can. 
Laits et Crèmes Conden- 
sés. 

"Family" 3-50 




SNAP CO., LTD., 

Montréal. 
Snap Hand 
Cleaner. 



Cse de 3 doz. 
Cse de 6 doz. 



3.60 
7.20 



St. Charles 
St. Charles 
St. Charles 



"Baby", 4 doz., la cse 2.00 

"Hôtel" 3-7o 

Lait "SilVer Cow" 4-90 

"Purity" 4-75 

"Good Luck" 4 00 

SALADA TEA CO. 

33L 

THES DE CEYLAN 
"SALADA" 

Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 

Etiquette Verte, i's et i's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, i's i's, i's 

et è's 0.30 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 

Etiquette Dorée, i's .. . . 0.44 
SAVON 

The GENUINE, empaqueté 100 mor- 
ceaux par caisse. 



o jours. 

ARTHUR P. TIPPET & Co., Montréal 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. .. pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. .. pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3-5° 

Lemon syrup 4 00 




0.40 
0.50 
0.60 




Prix pour Ontario et Québec: 

Moins de 5 caisses $5.00 

Cinq caisses ou plus 4-95 



THE UNCLE SAM DRESSING 
Lanoraie, P.Q. 
Vernis "Uncle Sam" 

Bout. 6 oz. No 1 

Bout. 4 oz. No 1 

Bout. 4 oz. No 2 doz. 

Bout. 4 oz. (bout, nue) .. .. doz. 

Vernis Chocolat. 

Bout. 6 oz., No 1 

Bout. 4 oz., No 1 

Vernis noir No 1 Extra Bris 40 

gallons • 

Vernis noir No i Extra Cans 1 à 

S gallons 

Vernis chocolat No 1, bris 40 gais. 
Vernis chocolat No i, Extra cans. 

1 à 5 gallons 

Graisse "Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boites 8 oz 

Boîtes 4 oz 

Cirage Combiné "Coon" 
Cirage à Chaussures "Coon" doz. 

Mine à Poêle "Favorite" 

Mine "Favorite", No 4, doz 

Mine "Favorite", No 8, doz 

Mine "Favorite", No 12, doz. , .. 



CO., 



2.00 
1 .40 

1 .00 

0.7s 

2.00 
1 .40 

1 .60 

i-75 
1 .60 

1-75 



1.25 
0.75 

0.75 

0-45 
0.70 
0.80 



19 

UNITED SOAPS COMPANY 
of CANADA, Limited 

Savon Canada's Best: 

1 caisse 4.10 

5 caisses 4.00 

10 caisses Z-9° 

T. UPTON & CO., 
Hamilton. 

Confitures garanties pures. 

Framboises. Fraises, verres de 1 

lb., 2 doz. par cse, doz 2.00 

Pêches, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verres de 1 lb. 2 doz., 
par caisse 1 .70 

Prunes, verres de 1 lb.. 2 doz. par 

caisse doz. 1.60 

Assorties 

Verres de 1 lb., 2 doz. à la cse. doz. 1.75 
Marmalade d e Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb. 

2 doz. à la caisse doz. 1.60 

Pure Marmelade d'oranges 

Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.10 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.50 
Pint Sealers, 1 doz. à la cse, doz. '2.25 
Tins, No 2, 2 doz. à la cse, doz. 2.00 
Tins, No 4, 2 doz. à la cse . bte. 0.32 
Tins, No s, 9 au crate .. .. bte. 0.40 
Tins, No 7, 12 à la saisse .. bte 0.56 
Seaux en bois, No 7, 6 seaux par 

crate seau 0.56 

Seaux en bois, 30 lbs, lb. 0.073 

Miel Pur Clarifié 
Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.40 

White Clover 
Verres, 12 oz., 2 doz. par cse, doz. 1.60 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 2.00 

Fret payé d'avance sur 10 caisses ou 
davantage expédiées directement de la 
manufacture à 

Windsor, North Bay, Montréal, et à 
tous les points intermédiaires en Onta 
rio. Pour tous les autres endroits, une 
allocation de fret de 25 cents par cwt. 
sera faite. Termes: net, sans escompte. 



Au Commerce. 

La Grande Vogue 

de la 

NOUVELLE FARINE ST. LAWRENCE 

augmente de semaine en semaine. 

Les maîtres- boulangers en reconnaissent la 
supériorité ; les ménagères l'apprécient de 
plus en plus ; elle représente la fine fieur des 
meilleurs blés de l'Ouest Canadien. 

4 Marques d'Egale Pureté : 

"W^loiiii^liirVliï 




The 



Vos commandes 'recevront "notre "meilleure attention. 

St. Lawrence Flour Mills Co., 

Téléphone Bell, Main 6741 Limited 
1110 rue'Notre-Dame Ouest, Montréal 



La FARINE ST. LAWRENCE. Blanche et Pure 
comme le Lys. 



LE JAPON compte 
sur le bon sens du 
public pour demander 
des THES DU JAPON. 
Ce sont les seuls thés 
qui ont une Garantie 
de pureté du Gouver- 



nement. 



20 



LE PRIX COURANT 



Satisfaction des Deux Côtés. 

De nos jours, l'Epicier avisé ne met en stock que les marchandises qu'il sait devoir 
plaire à ses clients et donner en même temps satisfaction à lui-même. 



Pains de Levure "Royal" 



*GllLEn , CO.U 1) l 

^^^1^^^^ procurent une satisfaction délicieuse à la ménagère qui en achète, car ils font 
l'espèce de pain la plus délicieuse. 

1 Ils ^donnent satisfaction à l'Epicier qui en vend, car ils ont une énorme demande et lui 
rapportent un profit substantiel. 

T Si votre Marchand de Gros ne veut pas vous en fournir, envoyez-nous une commande et nous vous 
i expédierons directement de notre magasin de Montréal. 



W7KNIPEG. TORONTO. ONT. UOHTMAt. 



Etablie çn 1852. 





Conserves de Poisson qui donnent satisfaction 

Qualité, Propreté, Pureté, Salubrité, 
tout cela est réuni sous la 

Marque Brunswick Renommée 

Voyez ce choix splendide : 

Sardines à l'Huile, en boîte. 
Sardines à la Moutarde, en % boîte. 
Harengs Ouverts. 
Harengs à la Sauce Tomates. 
Finnan Haddies. 

Sardines à la moutarde, en % boîte, 
Sardines à la Sauce Tomates, en % boîte. 

Garnissez-en vos rayons. Ce sont des marchandises profitables, qui satisferont entièrement vos clients. 

On peut toujours compter sur elles. 

CONNOES BROS., Limited. 

BLACK'S HARBOUR, N. B. 

AGENTS: 

LEONARD BROS., Montréal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa.— JAS. HAYWOOD, 
Toronto. -CHAS. DUNCAN, Winnipeg. CRANT & OXLEY CO., Halifax. — C. DE CARTERET, Kingston.— 
BUCHANAN & AHERN, Québec. J. L. LOVITT, Yarmouth.— SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vanoouver 
et Victoria, C. A. SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alla. — JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



SARDINES IN OIL 

PAO CD BV 

Btacfc'sHarbav, 
N.B. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

A moins d'avis contraire par écrit adressé directement 
à nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration 
l'abonnement est continué de plein droit. 

Toute année commencée est c B* en entier. 
L'abonnement ne cesse pas tant que les arrérages ne sont 
pas payés. 

Tout chèque pour paiement d'abonnement doit être fait 
payable " au pair à Montréal." 

Chèques, mandats, bons de poste doivent être faits payables 
à l'ordre de " Le Prix Courant ". 

Prière d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit : 

"LE PRIX COURANT" Montréal. 

Représentant spécial pour la province d'Ontario: J. S. Robertson Co., 152 rue Bay, Toronto. 



MONTREAL, 20 OCTOBRE 1911 



EDITEURS : 

La Compagnie de Publications des Marchands Détailleurs du 
Canada, Limitée, 

80 rue St-Denis - - MONTREAL. 

Téléphone Bell Est 1185-1186. 

Montréal et Banlieue, $2.50 1 
ABONNEMENT; Canada et Etats-Unis, 2.00 C PAR AN. 

Union Postale, - Frs. 20.0° ) 
Il n'est pas accepté d'abonnement pour moins d'une année. 



LA FERMETURE DE BONNE HEURE 



Le jugement rendu, la semaine dernière, par le recorder 
Weir, déboutant l'action prise par la ville de Montréal con- 
tre certains épiciers licenciés qui avaient tenu leurs magasins 
ouverts les mercredi et jeudi soir, semble embarrasser les 
autorités compétentes. Il est difficile qu'il en soit autrement, 
car après avoir créé une loi injuste, si l'on désire la mainte- 
nir en vigueur, il arrive presque invariablement des surpri- 
ses. Depuis quelque temps, l'on invoque très souvent le fait 
que le conseil privé a décrété le règlement de la ville de 
Montréal comme étant dans la limite de ses attributions, et 
lorsque l'on entend cet argument, il semble pratiquement 
impossible d'en pouvoir faire valoir tout autre pour démon- 
trer qu'il en va différemment. L'on semble oublier que la 
décision du conseil privé n'a été prise que sur un point, à 
l'effet de savoir si la législature provinciale de la province 
de Québec, avait ou non le droit de déléguer ses pouvoirs 
aux municipalités, en vue d'autoriser celles-ci à passer des 
règlements ordonnant la fermeture des magasins à certai- 
nes heures. Ce jugement ne porte en conséquence que sur 
une question de principe, qui n'est pas du tout en jeu dans 
la question présente. L'illégalité du règlement n'a pas été 
invoquée dans les causes décidées par le juge Weir, mais il 
a été simplement démontré que le règlement de la fermeture 
de bonne heure, passé en vertu de l'article 5885 des Statuts 
refondus de la province de Québec, ne saurait s'appliquer 
aux épiceries licenciées qui sont régies par la loi des licen- 
ces, à moins qu'un règlement spécial de la ville de Montréal 
soit passé en vertu de la loi des licences ,tel que prévu par 
l'article 1104 des Statuts refondus, et alors le règlement de 
la ville serait tenu d'ordonner la fermeture des hôtels et des 
épiceries licenciées, pas avant dix heures du soir, les jours 
de semaine, et sept heures le samedi. 

Dans ces conditions, il semble surprenant de constater 
qu'un si grand nombre d'échevins s'obstinent à vouloir pas- 
ser outre au jugement du recorder Weir sur la question, et 
insistent pour amender ce règlement de manière à forcer 
les épiciers ileenciés à fermer un troisième soir par semaine, 
à savoir, le mardi. 

Il semble que tout homme raisonnable qui détient de 
ses concitoyens un mandat pour les représenter, et qui a 
pris l'engagement de décider toutes questions qui lui seront 
soumises intégralement et dans l'intérêt commun, devrait 
prendre en considération des faits de cette importance, et 
avant de se prononcer en faveur d'un règlement proposé en 
faveur d'une cause spéciale et au détriment d'une autre cau- 



se en particulier, il devrait s'assurer de la légalité du projet. 

Nous sommes d'avis que dans aucun pays civilisé, il ne 
saurait être question de passer des lois décrétant l'emprison- 
nement de personnes ayant vendu du pain après sept heures. 



ASSOCIATION DES MANUFACTURIERS CANADIENS 



L'Association des Manufacturiers Canadiens a tenu à 
Toronto sa convention annuelle, la semaine dernière. Elle a 
terminé ses sessions le 12 octobre, après avoir adopté un cer- 
tain nombre de résolutions. Un comité a été nommé pour 
étudier la question des compensations aux ouvriers et sur- 
veiller la législation future à ce sujet. La coopération in- 
dustrielle a été approuvée, et une résolution a été adoptée, 
déplorant l'existence et l'extension du système d'une législa- 
tion concernant les compagnies extra-provinciales dans les 
diverses provinces du Canada. Ce système a été dénoncé 
comme déraisonnable et destructeur de saines conditions 
d'affaires. L'uniformité des lois provinciales a été fortement 
approuvée. 

M. Rowley, président sortant de charge, a discuté des 
questions de tarif et s'est déclaré opposé à un tarif plus élevé. 
Au sujet des transports, il fit ressortir l'importance du déve- 
loppement des moyens de communication à l'est et à l'ouest, 
du prolongement aussi loin que possible du mouvement des 
affaires par les canaux canadiens. 

Il a démontré que Winnipeg ne pourrait pas toujours 
être le grand centre de distribution de l'ouest. 

Avec la construction du chemin de fer de la Baie d'Hud- 
son, du canal de la Baie Géorgienne et du canal de Panama, 
d'autres centres se développeront, et il deviendra alors abso- 
lument nécessaire de reviser les taux de fret. 

Discutant le tarif préférentiel de la Grande-Bretagne, 
M. Cyrus S. Birge, de Hamilton, s'est déclaré en faveur de la 
préférence, tout en disant qué la préférence britannique, telle 
qu'elle existe aujourd'hui, est l'extrême limite qu'un gouver- 
nement canadien puisse atteindre. Une augmentation dans 
la préférence existant avec la Grande-Bretagne serait un mal- 
heur pour les industries du Canada. 

Les officiers suivants ont été élus: 

Président, N. Curry, Montréal; 1er vice-président, R. S. 
Gourley, Toronto; Ontario vice-psésident, R. McLaughlin, 
Oshawa; Québec, C. B. Gordon, Montréal; Manitoba, M. B. 
Christie, Winnipeg; Colombie Anglaise, James Ramsay, 
Vancouver; Nouvelle-Ecosse, J. P. Edwards, Londonderry; 
Provinces Maritimes, John Palmer, Fredericton; Alberta, et 
Saskatchewan, W. N. Clarke, Edmonton; trésorier, George 
Booth, Toronto. 



22 



LE PRIX COURANT 



LES THES COLORES ARTIFICIELLEMENT 



Les buveurs de thés des Etats-Unis, principalement ceux 
qui préfèrent les thés de Chine mélangés, pourront bientôt 
\oir monter le prix de cet article, comme résultat du règle- 
ment strict adopté par le Département du Trésor des Etats- 
Unis contre les importations de thés colorés artificiellement. 
Ce règlement a déjà eu pour résultat d'empêcher l'entrée dans 
les ports américains de plusieurs centaines de milliers de li- 
\rci de thé de Chine, qirt*avait été traité avec du bleu de 
Prusse, du talc et autres produits chimiques. Les officiers de 
la douane prévoient, en conséquence, une forte avance des 
prix des thés de Chine. 

Les thés de Formose, du Japon et de Ceylan peuvent ne 
pas être affectés par cette mesure, car les gouvernements de 
ces pays agissent de concert avec celui des Etats-Unis pour 
arrêter le trafic des thés colorés artificiellement. 



LA CRISE DE LA VALORISATION DU CAFE 



Les efforts faits par certains spéculateurs et producteurs 
pour s'opposer a l'opération naturelle de la loi de l'offre et 
de la demande ressemblent, pour les gens observateurs, aux 
efforts de la vieille femme qui essaie de refouler la marée avec 
son balai. Pour le moment il semble que les efforts de ces 
spéculateurs ont obtenu le même succès. Ceux qui ont ob- 
servé de près les événements se demandent jusqu'à quand 
cette plaie de la valorisation continuera à gêner le marché 
légitime d'une denrée légitime. 

De prime abord, le plan de la valorisation du café avait 
beaucoup de ressemblance avec le stratagème de l'autruche 
qui cache sa tête dans le sable, croyant n'être pas vue du 
chasseur parce qu'elle ne le voit pas. 

A une époque où une énorme quantité de café menaçait 
de faire baisser beaucoup les prix, les spéculateurs exercè- 
rent une pression sur le gouvernement de l'état de Sao Pau- 
lo (Brésil), pour lui faire acheter le surplus de café, l'em- 
magasiner, s'imaginer que ce surplus n'existait pas, puis l'em- 
ployer comme une sorte d'égalisateur dans les années subsé- 
quentes, pour empêcher la hausse des prix en spéculation, 
lorsque la récolte serait déficitaire, en mettant à propos sur 
le marché une partie de ce surplus. On comptait sur une 
réduction de la superficie des plantations pour empêcher une 
surproduction gênante. 

Mais dernièrement, au lieu d'agir comme égalisateur, 
le système de valorisation adopté par le gouvernement bré- 
silien a favorisé la spéculation. 

Ayant confiance que le gouvernement tiendrait parole 
en tenant fermés ses entrepôts, les spéculateurs se sont mis 
à acheter le surplus disponible et à le détenir pour provoquer 
une hausse brusque. En d'autres termes, ayant réussi à 
s'abriter sous le manteau de la valorisation, ils recueillent 
une riche moisson provenant de la valeur supplémentaire de 
leur accaparement. 

D'après cette manipulation soutenue par l'arrangement 
gouvernemental de valorisation, il semblerait qu'une des par- 
ties de la loi inexorable — l'offre — ait été contrôlée; mais 
au lieu que ce soit l'état de Sao Paulo qui en profite, ce sont 
les spéculateurs qui en réalisent tout le bénéfice. On se de- 
mande maintenant si le gouvernement brésilien sera long- 
temps exploité de cette manière, ou s'il profitera de la situa- 
tion poru se débarrasser avantageusement d'une partie de ses 
stocks accumulés. Un commerçant bien connu disait à ce 
propos: 

"On nous a dit que la valorisation maintiendrait les prix 
bas en distribuant le surplus de café dans les moments de 



disette. L'année dernière, la récolte de Santos a été faible 
et le surplus des années précédentes a été acheté par les 
grands spéculateurs disposant de vastes ressources en ar- 
gent, qui exercent maintenant une pression sur le marché. 
Pourquoi le gouvernement brésilien n'ordonne-t-il pas la 
vente d'un million ou plus des sacs qu'il détient et n'arrête- 
t-il pas ainsi les menées des spéculateurs? La réponse est 
facile: ce sont ceux qui ont favorisé le plan de valorisation 
du café qui recueillent les profits dus aux prix élevés'. 



LA RECOLTE DU CAFE A SAO PAULO 



Les livraisons de café à Santos, pour la récolte 1910-1911, 
se sont élevées à 8,110,145 sacs, de 132 livres. 

Les exportations totales ont atteint 9,501,164 sacs, quan- 
tité à laquelle les stocks restant de l'année précédente ont 
contribué. L'état de Sao Paulo a pris part au commerce d'ex- 
portation pour 9,482,596 sacs; celui de Minas Geares, pour 
14,419 sacs et l'état de Parana, pour 3,776 sacs. On voit ainsi 
que l'état de Sao Paulo n'a pas atteint le limite de 10,000,000 
de sacs qui avait été fixée pour les exportations concernant 
la récolte 1910-1911. Les prix ont été très satisfaisants, sauf 
pendant une courte période au commencement de l'année. Le 
droit d'exportation a rapporté 24,932,634 milreis en papier- i 
monnaie de cet état (sa valeur a varié, l'année dernière, de 30 
à 36 cents en monnaie américaine), tandis que la taxe spéciale 
de $0.96^ par sac a produit $7,990,943.00. 

La saison 1911-1912, pour laquelle la limite des exporta- 
tions a été fixée à 10,500,000 sacs, a commencé le 1er juillet 
avec un stock de 605,284 sacs à Santos. Une récolte de II,- 
500,000 à 12,000,000 de sacs est reconnue pour l'année, bien 
que de nombreuses personnes soient d'opinion que la récolte 
sera inférieure de 1,000,000 de sacs à ce chiffre, car on an- 
nonce que, dans de nombreux districts, les fèves de café sont 
particulièrement petites. 



LES PRIX DU RIZ A L'ETRANGER 



Pendant les mois de juillet et d'août, le prix du riz à 
Tokio et sur les autres marchés de grains du Japon a été , 
porté à près de deux dollars par boisseau, prix qui n'avait 
encore jamais été atteint au Japon. Le prix a avancé graduel- 
lement jusqu'au 9 août où il atteignit presque $2.07 par bois- 
seau. Cette hause est attribuée à la spéculation faite par des : 
courtiers et non à la loi de l'offre et de la demande, comme 
le prétendent ces courtiers. Le prix de détail du riz nettoyé 
a avancé de 40 à 45 pour cent au-dessus de ces chiffres et j 
est plus élevé de presque 50 pour cent qu'en 1910. 

A la suite de cette hausse, le ministre de l'agriculture 
et du commerce du Japon a suspendu les ventes de riz pour 
livraison en août et septembre. La raison donnée à cette me- 
sure extrême est que les transactions causant la hausse gé- 
nérale étaient nuisibles aux intérêts publics, car rien ne pro- 
duit autant de misère au Japon que le prix élevé du riz, l'ali- 
ment principal de la population. 

La loi donne au ministre le pouvoir de suspendre les 
ventes, quand il juge cette mesure nécessaire ou utile au 
bien public. 

En vue d'arrêter le mouvement à la hausse du prix du 
riz, le droit sur cette céréale fut abaissé. Il fut déclaré que 
la nouvelle récolte serait placée sur le marché vers le ier. 
octobre et que cet abaissement du droit pousserait les impor-| 
tateurs à faire venir du riz de l'Inde; on espérait arrêter ain- 



LE PRIX COURANT 



23 



si la hausse et ramener les prix à un niveau inférieur à la 
moyenne. 

S'appuyant sur le fait que le riz importé n'est pas en 
faveur au Japon et que le prix du riz dans l'Inde est pres- 
que prohibutif, les importateurs prétendent que l'action du 
gouvernement a eu peu d'effet sur le marché. 

Pendant ce temps-là, le département de l'agriculture 
donnait des instructions aux gouverneurs locaux pour qu'ils 
se rendissent compte de la quantité de riz restant entre les 
mains des fermiers et des marchands à commission, et pour 
qu'ils fissent immédiatement leur rapport à ce département. 
On croit que les autorités décidèrent de nouvelles mesures 
à prendre pour abaisser le prix de cet article de première 
nécessité. On dit, entre autres choses, que les mesures sui- 
vantes sont à l'étude: 

1° Suspension des ventes pour livraison en octobre sur 
le marché de Tokio. 

2 suspension des ventes sur les principaux autres mar- 
chés, c'est-à-dire: Hyogo, Osaka, Kanazawa, Maji, Yokkai- 
chi, Kuwana, Niigata, Takaoka, etc. 

3 Abaissement des taux de fret sur les chemins de fer 
du gouvernement pour attirer un afflux de riz à Tokio et sur 
les autres marchés. 

4 Permission de vendre du riz de Formose à la place 
du riz indigène ordinaire. 

La production totale du riz au Japon en 1910 était d'un 
peu plus de 233 millions de boisseaux, d'après le département 
de l'Agriculture et du Commerce. Les chiffres pour les deux 
années précédentes étaient de 259,000,000 en 1908 et de 262,- 
000,000 en 1909. L'estimation de la récolte de 1910 accusait 
un déficit de plus de 7 pour cent par rapport à la récolte 
moyenne annuelle pendant les sept dernières années. 

Cette estimation fut considérée par beaucoup comme op- 
timiste, et on prétendit que la récolte réelle était bien infé- 
rieure à l'estimation. 

Les approvisionnements disponibles actuellement sont 
insuffisants pour les besoins de l'Asie orientale, et d'après 
une dépêche, le prix du riz aurait subi une avance de 150 
pour cent. Rien n'indique que la situation puisse s'améliorer. 



NOUVELLES INTERESSANT LE COMMERCE DE 
L'EPICERIE. 



A propos des amandes de Sicile, un important exporta- 
teur écrit ce qui suit à la date du 23 septembre: Nous avons 
eu de nombreuses fluctuations, la semaine dernière. Au dé- 
but le marché était très ferme, car la demande était activée 
par une avance des prix. Puis les offres des districts pro- 
ducteurs devenant plus abondantes par rapport à la demande 
qui avait diminué, le marché devint plus facile. Les marchés 
de consommation les plus importants se tiennent toujours à 
l'écart et les prix en Espagne semblent gêner la vente de nos 
marchandises. D'autre part, les prix à Bari étant générale- 
ment plus élevés que les nôtres, les commandes des pays qui 
s'approvisionnent d'habitude à Apulla viennent sur notre 
marché presque continuellement et y maintiennent quel- 
que activité. En somme, la . situation est très incer- 
taine. Le sentiment général est que les marchés consomma- 
teurs n'ont pas encore acheté tout ce qui leur est nécessaire, 
et que les besoins pour le commerce de Noël donneront tôt 
ou tard une grande activité au marché. Diin autre côté, le 
haut niveau des prix n'encourage pas les acheteurs à prendre 
des stocks de quelque importance: les achats se font entière- 
ment au jour le jour. 

* 

* * 

Les derniers avis de Grèce au sujet des raisins de Co- 
rinthe constatent que le marché est très actif et que de fortes 
expéditions continuent à avoir lieu à destination de tous les 



pays. Mais comme le fruit est plus ou moins endommagé 
par la pluie, les producteurs n'insistent pas en ce moment 
pour obtenir des prix plus élevés. Toutefois on peut s'at- 
tendre à une amélioration tôt ou tard, car les producteurs et 
les marchands locaux ont tout ce qui leur est nécessaire. 

* * 
* 

On annonce de Païenne que le marché des avelines est 
fort avec tendance à la hausse. Les arrivages deviennent im- 
portants, mais sont destinés pour la plupart à des livraisons 
pour contrats antérieurs. Les vendeurs en général se gar- 
dent de contracter de nouveaux engagements. 

* * 
* 

La récolte des noix de Tarragone est estimée à 50,000 
sacs environ, contre une production moyenne de 80,000 à 
100,000 sacs. En certaines années, la production a atteint 
150,000 sacs. Au début du printemps et de l'été, les négo- 
ciants d'Espagne ont enregistré de bonnes commandes pour 
expédition en septembre et octobre, et il semble maintenant 
qu'on a vendu une quantité supérieure à la récolte. Au cours 
des quelques dernières semaines, les négociants ont fait des 
efforts désespérés pour couvrir les ventes en avance, ce qui a 
eu pour résultat une brusque avance de prix et des dépêches 
d'Espagne indiquent un prix de 48s. 6d. 

D'après certains rapports, la récolte des amandes de Tar- 
ragone est entièrement vendue. Le bruit court qu'un des 
principaux exportateurs a racheté un certain nombre de con- 
trats conclus avec des acheteurs américains, représentant 
près de 50,000 sacs. 

* * 
* 

Une nouvelle de Seattle, qui toutefois n'est pas confir- 
mée par les rapports des principales maisons de l'Alaska, est 
à l'effet que la production des conserves de saumon, dans ce 
territoire, sera la plus forte que l'on ait encore eue. Le gé- 
rant de la Northwestern Fisheries Company aurait déclaré 
qu'il estime la production totale de l'Alaska à 2,800,000 cais- 
ses, soit 400,000 caisses de plus que l'année dernière et 175,000 
caisses de plus qu'en 1909. On ajoute, toutefois, que la pro- 
duction de saumon rouge d'Alaska, cette saison, est faible, et 
on en conclut que l'excès de production, s'il existe, concerne 
le saumon de qualité inférieure. 



NOUVELLES CHARTES. 



"La Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes ac- 
cordées sous le sceau du secrétaire d'Etat du Canada. Voici 
celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant leur prin- 
cipale place d'affaires dans la province de Québec: 

"The Abbey Realty Company, Limited," courtage d'as- 
surance et agence d'immeubles en général, à Montréal. Ca- 
pital-actions, $500,000.00. 

"The Gatineau Industrial Company, Limited," commerce 
général de bois de construction, scierie et moulin à planer, 
fabrication de tous articles de bois ou autres en rapport avec 
cette industrie et fabrication de papier, au village de Hervey 
Junction, dans la province de Québec. Capital-actions, 
$200,000.00. 

"Canadian Lumber Yards, Limited," commerce général 
de bois, scierie et fabrication d'articles en bois de tous genres, 
à Montréal. Capital-actions, $1,000,000.00. 

"E. R. Smith Company, Limited," imprimerie, publica- 
tion et commerce général de journaux de toutes sortes, fa- 
brication de papier, machinerie et de tout article nécessaire 
à telle industrie, dans la ville de St-Jean, province de Qué- 
bec. Capital-actions, $75,000.00. 

"T. R. Gaines, Limited," commerce général de nouveau- 
tés en gros et détail, confection de vêtements, articles de 
modes, chapeaux, etc., à Montréal. Capital-actions, 
$50,000.00. 



24 



LE PRIX COURANT 




LA VALEUR DES CONTRATS. 



(Suite.) 
V 



Contrats faits par des aliénés. — Les personnes ne jouis- 
sant pas de leur raison, n'ont, évidemment, aucune compé- 
tence pour contracter un engagement. Pour qu'une telle in- 
firmité vous délie et vous dégage d'un contrat, il faut que 
l'état de démence soit établi par des constatations légales, à 
moins que la folie ne soit d'une nature telle, qu'elle soit évi- 
dente à première vue. Une personne qui demande l'annula- 
tion d'un contrat, pour cause de folie, doit prouver, non seu- 
lement l'incapacité mentale du requérant, mais aussi, la con- 
naissance qu'il a de ce fait; si elle ne prouve ces deux choses, 
elle ne peut en obtenir la résiliation. 

Une personne qui signe un contrat avec un aliéné, est 
liée vis-à-vis de ce dernier, tout comme si elle contractait un 
engagement avec une personne compétente. Nulle personne, 
sinon l'aliéné lui-même, ou ses représentants légaux, ne peut 
annuler un contrat qu'il a signé. Un contrat relatif à des 
objets de première nécessité lie sans restriction. 

Dans certains cas de folie, les personnes qui en sont at- 
teintes ont des moments de parfaite lucidité; on dénomme 
cette forme de folie "démence partielle" et les contrats faits 
par ces personnes, pendant leurs moments de pleine raison, 
sont considérés comme liants. 

Contrats faits par des personnes en état d'ivresse. — Une 
personne sous l'influence de la boisson est légalement com- 
pétente pour la signature d'un contrat, bien qu'elle puisse ne 
pas l'être mentalement. 

Pour qu'il y ait motif d'annulation, il faut non seulement 
prouver l'état d'ivresse et l'incapacité du plaignant de faire 
usage de sa raison, mais encore, établir que l'autre partie con- 
tractante a provoqué cette ébriété en fournissant les liqueurs. 
De toute façon, l'ivresse ne peut dérober qui que ce soit aux 
poursuites criminelles. 

Contrats faits avec et par les Indiens. — Nos Indiens, 
vivant sur leurs réserves, sont les gardes de la Couronne; de 
ce fait, ils sont protégés contre la fraude et la duperie aux 
mêmes titres que les mineurs et par suite, sont incapables de 
se lier par un contrat. Toute personne qui contracte avec eux, 
est liée; mais l'Indien ne l'est pas (pas même pour les objets 
de première nécessité). 

Voici les termes des statuts concernant les Indiens à ce 
sujet: "Personne ne peut faire valoir une hypothèque ou 
toute autre prétention sur des biens ou propriétés person- 
nelles des Indiens, pas plus qu'on ne peut engager de pour- 
suites pour un billet impayé remis par eux en règlement de 
l'achat d'un article quelconque." (R.S.C., chapitre 81, para- 
graphe 102.) Le paragraphe 105 ajoute: "Aucun don en va- 
leurs, en marchandises, ou en terres, fait aux Indiens, ne 
pourra être saisi ou confisqué en paiement de dettes ou pour 
toute autre cause. Leur bétail et leurs outils de ferme échap- 
peront également à la saisie." 

Contrats avec des ennemis en temps de guerre. — Sui- 
vant une loi internationale, tout commerce est supprimé, 
entre nations en temps de guerre, et les contrats, (même les 
lettres de change), après la déclaration de guerre, sont nuls 
et illégaux, à moins que la Couronne n'accorde une licence 
spéciale. 

Les contrats signés avant la déclaration de guerre, sont 
suspendus dans leurs effets, pendant la durée de la guerre, 
mais peuvent obtenir force de loi dès que la paix est conclue. 



En temps de paix, les étrangers établis ou non au Ca- 
nada, peuvent y posséder des biens et faire des contrats au 
même titre que n'importe quel naturel du pays ou que celui 
qui a prêté serment de fidélité; mais ils n'ont pas le droit de 
vote, dans une élection municipale ou parlementaire. 

Les points essentiels d'un contrat régulier. — Un con- 
trat régulier doit comporter: 1° La date. 2° Les noms en 
toutes lettres des parties contractantes. 3° Les exposés, les 
renseignements et les raisons qui y ont trait. 4° Le considé- 
rant. 5° La matière de fait. 6° Le consentement écrit des 
différentes parties. 7° Les signatures des parties avec leur 
paraphe habituel. 8° Le sceau, s'il est requis par la loi. 
9° La signature des témoins quand ceux-ci sont nécessaires. 

La rédaction d'un contrat doit contenir tous les termes 
et les conditions du consentement, le nom en toutes lettres, 
la résidence et l'occupation de chaque partie contractante, 
ainsi que les détails de l'exécution du dit contrat. Si une 
personne possède plusieurs noms de baptême, tous doivent y 
figurer. Celui qui n'a ni commerce, ni profession, est ordi- 
nairement qualifié, sur les actes, de "rentier". Dans l'indi- 
cation de la résidence, les parties doivent indiquer d'abord 
leur municipalité, puis leur district, village ou ville, ensuite 
le pays, et en dernier lieu, la province. 

La personne qui consent à exécuter un travail ou à ven- 
dre un article est habituellement désignée sous l'appellation 
de: "la première partie", et celle qui doit remettre l'argent en 
considération de l'action de la première, est dénommée: "la 
seconde partie"; mais il n'y a entre les deux aucun degré de 
suprématie. 

Signature des contrats. — Le document rédigé (s'il est à 
enregistrer), devra être signé en présence d'un témoin, étran- 
ger à la transaction. 

Si le document a déjà été signé, les parties contractantes 
devront devant le dit témoin approuver leur signature par 
les mots suivants: "Je reconnais la signature ci-dessus com- 
me étant la mienne." Pour une société, il suffit que le docu- 
ment manuscrit soit ratifié par le sceau de la société. 

Signature par simple croix. — Une personne qui ne sait 
pas écrire et ne peut signer son propre nom, doit demander à 
l'une des partiesc ontractantes de le faire pour elle. 

Exemple : 

sa marque 

JOSEPH DURAND PAUL X DUPONT 

autographe 

Pour une signature de ce genre, il n'est pas nécessaire 
qu'un tiers fasse tracer le nom par l'illettré en dirigeant la 
plume qu'il a entre ses mains. Une simple croix autographe 
suffira. It peut même charger quelqu'un de faire ce signe 
pour lui, mais il devra être témoin de la signature. 

La signature d'une personne ne sachant pas lire. — Si 
une personne ne sachant pas lire doit participer à l'exécution 
d'un contrat, il est indispensable que la rédaction lui en soit 
lue et expliquée entièrement à haute et intelligible voix, en 
présence d'un témoin, afin qu'elle sache les engagements 
qu'elle prend. Le témoin en signant le contrat devra certi- 
fier cette lecture en ces termes: 
"Signé, enregistré et déli- 



JOSEPH DURAND, 
sa marque 
PAUL X DUPONT 
autographe 



vré après que lecture en a 
été faite et que commentai- 
res et explications en ont été 
donnés en ma présence. j 

Naturellement, pour un billet de paiement, il ne faudra 
pas mentionner d'enregistrement, car le sceau empêcherait le 
billet d'être négocié. 

(A suivre.) 



LE PRIX COURANT 



25 



NOUVEAUX DIRECTEURS DE LA OGILVIE FLOUR 
MILLS CO., LIMITED. 



La Ogilvie Flour Mills Co., Limited, vient de faire un 
heureux choix en nommant comme directeurs MM. Charles 
Chaput et G. Edward Drummond. 

M. Charles Chaput, de la maison L. Chaput, Fils et Cie, 
s'est acquis une haute réputation dans le monde des affaires. 
La compagnie Ogilvie peut se féliciter du choix qu'elle a fait, 
choix qui rejaillira sur la maison L. Chaput, Fils, bien connue 
dans tout le Canada. 

M. G. E. Drummond, qui a rempli les fonctions de prési- 
dent du Board of Trade, président de l'Association des Ma- 
nufacturiers Canadiens, etc., est directeur de nos principales 
institutions financières. Il est connu dans tout le Canada, 
comme homme d'affaires des plus éminents. Nous ne pou- 
vons que féliciter la compagnie de l'heureux choix qu'elle a 
fait de ces deux nouveaux directeurs, dont la science des 
affaires ne peut manquer de lui être de la plus grande utilité. 



LA CHAMBRE DE COMMERCE DU DISTRICT DE 
MONTREAL. 



Le Conseil de la Chambre de Commerce s'est réuni mer- 
credi, le 18 courant, sous la présidence de M. Fred. C. Lari- 
vière, président. 

Etaient aussi présents: MM. Armand Chaput, 1er vice- 
président; Isaïe Préfontaine, C. H. Catelli, Damase Masson, 
L. J. A. Surveyer, Joseph Fortier, L. J. Loranger, C.R.; F. 
Bourbonnière, C.R.; W. U. Boivin, secrétaire; Adélard For- 
tier, J. O. Gareau, L. O. D'Argencourt, J. T. Armand, J. C. G. 
Contant, Louis Perron, C. Lambert de Roode. 

Les minutes de la dernière séance sont lues et adoptées. 

Courrier: — Un accusé de réception de la famille C. F. 
Smith pour condoléances de la part de notre Chambre. 

Un avis de la Commission des Chemins de fer du Canada 
transmettant une brochure contenant un projet de règle- 
ments sur le transport des matières dangereuses autres que 
les explosifs. Cette question sera discutée à Ottawa le 21 
novembre prochain. Référée au comité des Transports. 

M. Guillaume Boivin demande, pour cause de santé, de le 
remplacer comme président du comité des Expositions. La 
Chambre, vu les services rendus par M. Boivin, ne croit pas 
devoir accepter cette démission. 

Le président souhaite la bienvenue à M. L. O. D'Argen- 
court comme nouveau membre du Conseil. Le nouvel élu 
répond en protestant de son dévouement. 

L'étude d'un projet de loi de faillite, communiqué par la 
l'édération des Chambres de Commerce de la province de 
Québec est confiée an comité de Législation. 

M. Isaïe Préfontaine demande à la Chambre de remettre 
à l'étude les .importantes questions du projet de la création 
d'une commission permanente du commerce et des relations 
interprovinciales; référées au comité de Législation, ainsi 
que celles du canal de la Baie Géorgienne et de la nécessité 
d'un embranchement du Grand Tronc Pacifique avec notre 
métropole, référées au comité des Transports. 

Sur proposition de M. Joseph Fortier, la Chambre décide 
d'écrire à toutes les compagnies de chemins de fer pour leur 
demander de bien vouloir envoyer quelques exemplaires de 
tous leurs tarifs de transport et de tous leurs amendements. 

L'encombrement des causes à la Cour de Circuit. — M. 
W.-U. Boivin signale tous les inconvénients subis par le 
commerce par suite de l'encombrement des rôles. 

M. L.-J. Loranger, C.R., reconnaît lui aussi le même fait 
déplorable et relate que le Barreau s'en est plaint à plusieurs 
reprises. Après plusieurs remarques de MM. Préfontaine et 
Adélard Fortier dans le même sens, la question est référée au 
comité de Législation. 



Sur proposition de M. Armand Chaput, le comité des 
Transports est prié de s'occuper, aussitôt que possible, de la 
question de la diminution des taux d'assurance maritime sur 
les navires et les cargaisons. 

Le prochain diner-causerie de la Chambre aura lieu jeudi 
prochain, le 26 octobre courant, dans les salles de l'arsenal du 
65ième, avec M. A.-J. de Bray comme conférencier. 

Les autres dîners-causeries auront lieu le 23 novembre 
prochain, le 25 janvier et le 25 avril de l'année prochaine. 

Sur proposition de M. Damase Masson, une résolution de 
condoléances est adoptée pour être adressée à M. Revol, 
président de la Chambre de Commerce Française, à l'occa- 
sion du décès de la mère de ce dernier. 

La Chambre a reçu avec grand plaisir le premier numéro 
de la nouvelle revue économique canadienne, organe de l'E- 
cole des Hautes Etudes Commerciales de Montréal. 



LE MOYEN DE CONSERVER LES CLIENTS. 



Un vendeur, devra, avant tout, être attentif, courtois et 
empressé aux désirs de ses clients, quelle qu'en soit l'impor- 
tance. 

C'est affaire au vendeur de donner satisfaction au client 
et de montrer à tous nouveaux venus le désir qu'il a de traiter 
avec eux. 

Ce n'est pas une perte de temps que de prêter attention 
à ce que vous dit le client, même s'il vous raconte ses affaires 
personnelles dont vous n'avez que faire; s'il vous fait part de 
ses ennuis, vous devez l'écouter d'une oreille sympathique; 
en agissant ainsi, vous gagnerez sa confiance et vous pourrez 
lui vendre ce que vous voudrez. 

Dans l'éducation d'un vendeur, la courtoisie est la qua- 
lité essentielle. Allez à la rencontre du client, lorsque vous 
l'apercevez à la porte de votre magasin; n'attendez pas qu'il 
vienne à vous, devancez son salut en lui donnant une cor- 
diale poignée de main et lui souhaitant la bienvenue. 

Si vous êtes occupé, saluez-le rapidement en vous excu- 
sant et en lui disant que dans un instant vous serez à lui. Il 
appréciera votre empressement, et presque toujours vous 
attendra, parce qu'il comprendra le désir que vous avez de 
faire affaires avec lui. 

Si un client désire un article courant, et que vous n'en 
ayez pas pour l'instant, ne lui répondez pas simplement: "Je 
regrette, mais je manque de cet article"; ne vous en tenez pas 
à cette explication négative, mettez-vous plus entièrement à 
sa disposition en lui faisant savoir que vous serez enchanté 
de le lui procurer, dans la journée même, s'il se peut. Il y a 
beaucoup de chances, pour qu'il accepte votre proposition et 
de cette façon vous l'aurez empêché d'aller ailleurs. Par 
contre, si vous le laissez partir une fois, deux fois, trois fois, 
sans lui donner satisfaction, il se lassera et ne tardera pas à 
ne plus revenir du tout. Dussiez-vous vous procurer l'article 
qui vous manque chez un concurrent et ne faire aucun profit 
sur cette vente, n'hésitez pas, agissez ainsi; cette vente parti- 
culière est de minime importance, ce qui vaut la peine d'être 
considéré, c'est la clientèle, la visite journalière de votre 
client, et c'est à ce point de vue que vous devez vous placer. 

En un mot, soyez serviable, attentionné, courtois, servez 
promptement et correctement votre client, et quand il aura 
besoin de quelque chose dans les articles que vous tenez, il 
prendra tout naturellement le chemin de votre maison. 



Un magasin de chaussures a été ouvert dernièrement à 
East Angus (bâtisse de M. Jos. Lavoie, près de l'hôtel 
Lanctot) par Jos. Soucy & Cie. On trouvera dans ce maga- 
sin moderne un assortiment très complet de chaussures et de 
claques pour hommes, femmes et enfants. La maison Jos. 
Soucy & Cie. qui tient à donner entière satisfaction à sa 
clientèle, a adjoint à son magasin un atelier où les répara- 
tions de toutes sortes seront faites avec soin aux chaussures. 



26 



LB PRIX COURANT 



UN NOUVEAU SYSTEME DE VENTE DES CHAUS- 
SURES EN CAOUTCHOUC. 



Australie méridionale .. 
Australie occidentale . . 



65,834 34,020 18,250 24,550 
890 



Ce nouveau système de vente a été inauguré par la Cana- 
dian Consolidated Kubber Company. La méthode générale- 
ment usitée consistait à faire des ventes d'après une liste de 
prix rixes, sur lesquels on faisait des escomptes. Abandon- 
nant ce système, la Canadian Consolidated Rubber Company 
offre ses marchandises à des prix nets, moins un escompte au 
comptant de 2 pour cent, chose que ne manqueront pas d'ap- 
précier les détaillants. Cette compagnie, avec ses vingt-cinq 
succursales et ses cent voyageurs, vend ses marchandises 
directement aux détaillants; elle paie le fret à toute station 
de chemin de fer du Canada pour des expéditions de 100 
livres ou plus. Toutes ses marchandises mises en boites de 
carton permettent au marchand de conserver d'année en 
année un stock propre. Les prix de la compagnie qui ont été 
réduits d'environ 25 pour cent, sont garantis contre toute 
réduction pendant tout le cours de la saison. Un avantage 
marqué pour les marchands, c'est que la compagnie n'a qu'un 
seul prix. 

Les marchands en gros de chaussures en caoutchouc 
n'ont pas toujours manifesté de bons sentemints envers la 
Canadian Consolidated Rubber Company; cependant celle-ci 
a bien agi envers eux en leur reprenant leurs stocks aux prix 
auxquels ils les avaient payés; de la sorte, ils peuvent em- 
ployer les capitaux que ces stocks représentaient pour leur 
commerce de chaussures en cuir. En outre, le marchand en 
gros ne court aucun risque de perte, puisque la compagnie se 
charge de faire rentrer elle-même l'argent qui lui est dû. On 
voit que cette compagnie favorise tout autant le marchand 
en gros que le détaillant; elle paie au premier une commis- 
sion sur tous les ordres que celui-ci lui confie. 

Pour se tenir en contact avec le second, elle publie une 
brochure intitulée "Foot Prints," qui aidera beaucoup les dé- 
taillants dans leurs ventes de chaussures en caoutchouc. 

Le but que s'est proposé la Consolidated Rubber Co. et 
qu'elle poursuivra sans relâche est d'aider de toutes les ma- 
nières possibles les détaillants du Canada à vendre des 
chaussures en caoutchouc. 



LES EXPORTATIONS DE BEURRE D'AUSTRALIE 
Pendant la campagne 1910-1911 



Les quantités de beurre exportées d'Australie dans le 
Royaume-Uni et le reste de l'Europe, pendant la dernière 
campagne qui s'est terminée le 30 juin dernier, se sont éle- 
vées à 1,832,947 caisses, d'un poids total de 45,023 tonnes. 

Au cours de l'exercice précédent, c'est-à-dire du 1er juil- 
let 1909 au 30 juin 1910, l'exportation n'avait été que de 
1,207,077 caisses. Le chiffre atteint, en 191 1, représente à peu 
près le triple de celui qu'on avait obtenu en 1908-1909. Les 
progrès réalisés ont donc été très rapides, et il est à prévoir 
que cette branche commerciale est susceptible d'un dévelop- 
pement plus grand encore, puisqu'on a vu, cette année, en- 
trer en ligne de compte l'Etat d'Australie occidentale qui, 
jusqu'alors, n'avait jamais figuré dans les statistiques rela- 
tives à la matière. Il est à remarquer, en outre, que la Tas- 
manie ne prend aucune part aux exportations. 

Le détail des opérations précédentes est donné par le 
tableau suivant: 

Nombre de caisses exportées 
Provenance 1910-11 1909-10 1908-09 1907-08 

Nouvelle-Galles du Sud 581,272 418,197 244,920 256,690 

Victoria 850,374 526,560 252,850 434,590 

Queensland 334,607 228,300 107,380 163,210 



Total pour le Common 
wealth 1,832.977 1,207,077 623,400 869,040 

En ce qui concerne plus particulièrement l'Etat de .a 
Nouvelle-Galles du Sud, le total de ses exportations de beur- 
re dans le monde entier s'est élevé à 620,670 caisses pour 
l'année 1910-1911, en augmentation de 180,000 unités environ 
sur le chiffre de la saison précédente, ainsi qu'il ressort du 
tableau suivant: 

Destination • 1910-n 1909-10 1908-09 

Rayoume-Unis et continent 581,273 418,197 245,264 

Philippines 3,775 4,507 4,242 

Afrique du Sud 7,447 45o 3,931 

Hong-Kong 5,012 3.414 3,670 

Chine 3,372 2,777 1,482 

Japon 945 1,024 1,274 

Iles du Pacifique 2,272 1,187 1,268 

Nouvelle-Calédonie 1,036 888 963 

Singapour, Java 5,282 1,175 1,020 

Inde et Ceylan 508 543 935 

Nouvelle-Zélande 55 

Nouvelle-Guinée anglaise 

Nouvelle-Guinée allemande 423 270 

Autres pays 9,204 8,930 8,086 

Total 620,670 443,416 271,190 

Le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud comptent donc, 
avec la Chine et les îles de la Sonde, parmi les meilleurs 
clients de l'Australie, pour les beurres fabriqués sur le ter- 
ritoire du Commonwealth. 



COMPAGNIES INCORPOREES 



Des lettres patentes ont été accordées par le Lieutenant- 
Gouverneur de la province de Québec incorporant: 

"The Chaudière Mill Store Company, Limited", mar- 
chands généraux et commerçants en bois, propriétaires de 
moulins, et manufacturiers de tous articles en bois, à 
Breakeyville. Capital-actions, $20,000.00. 

"La Compagnie de Conserves de Hébertville, Limitée", 
commerce général de conserves de viandes, poissons, fruits 
et légumes, avec tous les pouvoirs nécessaires à l'exploita- 
tion d'une telle indutrie; commerce et fabrication de toute 
sorte de machines, instruments, boites et autres objets pro- 
pres à l'empaquetage et à la conservation de ces conserves, 
à Hébertville Station. Capital-actions, $20,000.00. 



LA REVUE ECONOMIQUE CANADIENNE. 



Tel est le titre d'une publication mensuelle, organe de 
"Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Montréal, et 
dont nous avons reçu le premier numéro. Le but de cette 
; evue est l'étude de toutes les questions économiques et leur 
vulgarisation. Les lecteurs y trouveront des études économi- 
ques se rapportant au commerce et à l'industrie du Canada, 
aux échanges commerciaux avec l'étranger, aux questions 
maritimes et douanières, aux voies de communication, à l'en- 
seignement commercial et technique; on y trouvera égale- 
ment des informations sur les marchés étrangers intéressant 
le fabricant ou le négociant canadien et des informations sur 
le marché canadien intéressant le négociant ou le fabricant 
étranger. Nos lecteurs peuvent donc voir par ce programme 
succinct que la lecture de cette publication leur sera des plus 
utiles et nous ne pouvons que leur conseiller de s'abonner à 
la "Revue Economique Canadienne". 



LE PRIX COURANT 
La Maison Larivière Incorporée de Montréal 

(Suite.) 



27 




Viennes de Coutellerie 



Dans le le centre du magasin sont exposés avec avantage, 
dans des vitrines, la coutellerie, ustensiles de ménage en argent 
massif, argent plaqué et la verrerie. Ces vitrines ont aussi à l'in- 
térieur des tiroirs qui contiennent le stock des marchandises "ex- 
posées. 

La Quincaillerie 

La vignette No s représente le département de la quin- 
caillerie en général. Les rayons sont en quatorze sections, 
chaque section contenant 60 tiroirs, tous numérotés et me- 
surant 7î4 x 7^. 

3 tiroirs, 14^ pouces de large, 754 pouces de haut 
2 tiroirs, 22^ pouces de large, 7, T 4 pouces de haut 

Le nombre total des tiroirs de ce département est de 910. 

L'expérience a démontré que des tiroirs de 7 pouces de 
large sur 5 pouces de haut, avec un certain nombre de 14 pouces 
de large sur 5 pouces de haut, construits de façon à être placés 
alternativement au besoin, économiseraient beaucoup d'es- 
pace tout en logeant tous les articles requis. 

Dans chaque section des tiroirs décrits en premier lieu, il 
y a un bord de 6 pouces et au-dessous deux rangées de quatre 
tiroirs Je-27 pouces de large, ; pouces de haut et 24 -pouces de 
profondeur. 

A chaque tiroir est attachée une étiquette qui est placée à 
exteneur par le vendeur lorsqu'il a constaté, en faisant des 
ventes durant les temps de presse, qu'il manque des articles 
dans les tiroirs, étiquette est replacée à l'intérieur lorsque 



Vignette No 5 

la marchandise a été mise en place. Chaque tiroir est sub- 
divisé en autant de compartiments qu'il y a de sortes de mar- 
chandises; ces tiroirs étant à l'épreuve de la poussière, la 
marchandise n'a pas besoin d'être enveloppée de papier, la 
manipulation des articles en est facilitée. Sur le côté de 
chacun de ces tiroirs sont notés le nom du fournisseur, les 
prix coûtants et vendants et la place où est le surplus du 
stock et autres renseignements s'il y a lieu. Au-dessus de 
ces tiroirs il y a des armoires pour contenir le surplus du 
stock. 

L'intérieur du comptoir est divisé en tablettes sur les- 
quelles sont placés des tiroirs faits de fer-blanc (vignette 




Vignette No 6 



28 



LE PRIX COURANT 




Vignette No 7 

No 6) et divisés en compartiments pour répondre aux be- 
soins. Les tiroirs représentés dans la vignette No 6 ont, le 
premier, 3i x 3] x 16 pouces de profondeur; un autre 4^ de 
large, 3} de haut et 16 pouces de profondeur et un troisiè- 
me, 2l x 5 x 10 pouces de profondeur. Dans ces tiroirs sont 
mis des vis et des boulons, des charnières, des broquettes, 
de petits clous et autres articles de petit volume. Pour écono- 
miser le temps des commis vendeurs à salaires élevés et aus- 
si pour donner un service rapide à la clientèle, dans la mai- 
son Larivière, les clous en fer coupé et en broche, sont pesés 
à l'avance et mis en boites de carton contenant I lb, 2 Ibs et 
5 lbs, ainsi que le démontre la vignette No 7. La réserve de 
stock est au premier étage lequel, de même que les autres 
étages supérieurs, est en communication avec le rez-de-chaus- 
sée par un petit ascenseur. En recevant la commande, le ven- 
deur la transmet par un tube acoustique ou par téléphone et 



en un instant le client est servi d'un joli paquet, résultat qu'il 

serait impossible d'obtenir en se servant du traditionnel sac 
en papier. La réserve du stock de clous pour les ventes de 
moins de cent livres est placée au premier plancher dans des 
rayons recouverts de tôle et divisés en compartiments d'une 
capacité de 150 livres au moins. 

Les marchandises lourdes et d'apparence médiocre, telles 
que les pelles, bêches, pics, grattes, fourches et autres articles 
du même genre, sont au rez-de-chaussée dans un édifice con- 
tigu au magasin principal. 

Le Département de la Peinture 

Le département de la peinture est séparé du magasin prin- 
cipal par un simple mur de division. Ici' toutes les couleurs 
sèches sont pesées à l'avance en paquets de L i et 1 lb et 
placées dans des tiroirs spécialement destinés à cette fin. Un 
autre rayon contient des tiroirs de grandes dimensions et 
dont l'intérieur est couvert de fer-blanc bien soudé pour évi- 
ter qu'une couleur se mêle avec une autre et aussi pour évi- 
ter, dans la manipulation, -le plus de perte possible par les fen- 
tes. Les peintures préparées sont dans des rayons numérotés 
consécutivement et par ordre, lesquels correspondent aux 
numéros des caries d'échantillons déposées dans le maga- 
sin principal. Cette disposition rend facile la surveillance de 
l'assortiment. Les verres à vitre pour le détail sont placés 
dans un rayon spécialement construit et contenant en sur- 
plus dans le haut une rangée de casiers dans lesquels sont 
placées les retailles de vitres coupées et ce par ordre de lon- 
gueur, sans égard à la largeur, celle-ci pouvant facilement se 




Vignette No 



LE PRIX COURANT 



29 




mesurer puisqu'elle est visible. Ce système permet l'usage de 
beaucoup de retailles qui autrement ne serviraient que pour 
les couches chaudes. 

Articles de Ménage et Ustensiles de Cuisine 

Dans le sous-sol. du magasin principal (vignette No 8) se 
'rouvent les articles de ménage et ustensiles de cuisine, en 
aluminium, en cuivre rouge et jaune, en acier couvert d'émail, 
en fer-blanc, poêles chauffés par le gaz, la gazoline, le pétrole, 
Jisposés sur tables ou dans des rayons. Tous les prix sont 
marqués en chiffres arabes et les petits articles sont dans des 
Paniers de broche mesurant 10 x 14 x 2* de hauteur, un pour 
haque catégorie avec prix. Cette disposition, avec des prix 
isibkment marqués, aide beaucoup à la vente et permet aux 
''lents d'examiner eux-mêmes les articles sans être obligés 
le déranger le vendeur pour en connaître la valeur. 

Articles de Sport 

Dans l'édifice voisin du magasin principal se trouvent 
-s articles de sport, la coutellerie de poche, les rasoirs et 
ccessoires (vignette No 9). Les fusils et les carabines sont 
laces dans des vitrines construites sur le mur et protégées 



contre la poussière par des portes vitrées. Tous les révolvers 
sont sous clef dans une armoire. 

La vignette No 10 représente une boîte contenant des 
canifs; ces boites sont de deux grandeurs, 2I x 2| x 4 pouces 
de long et 2i x 2I x 5 pouces de long. Un support reçoit le 
couvercle et le maintient au niveau du desssus de la boite ce 
qui empêche les couteaux de se déplacer lorsque les tiroirs 
qui les contiennent sont mis en mouvement. Le couvercle est 




Vignette No 10 



30 



LE PRIX COURANT 



divisé en deux compartiments ce qui permet de toujours 
avoir les couteaux en ligne droite. Cette disposition permet 
de faire voir une grande variété de couteaux, tout en per- 
mettant de les replacer avec rapidité, puisque sur chaque 
boite il en reste un. Le couteau placé à droite est toujours 
celui qui est vendu et celui pris dans la réserve est placé 
à gauche, aux lieu et place de celui qui vient d'être changé. 
Avec cette méthode il n"y a jamais de couteaux touillés ou 
endommagés. Sur l'envers du couvercle est le nom du fournis- 
seur, le numéro, le prix coûtant et le prix vendant. Toutes 
ces boites sont placées dans des tiroirs dans le haut de la 
vitrine et sont disposées par ordre de prix, les premiers de 
$2.00 chaque et plus, ensuite de $1.00 à $2.000, 75c, 50c, 40c, 
35c, 25c. 

La vignette No 11 représente un cadre contenant des 
échantillons de mouches à pêcher et au-dessus des boites de 
carton de 3-t pouces de large, 1 pouce de haut et 20 pouces 
de longueur avec numéro correspondant à l'échantillon dans 
le cadre. Toutes ces boîtes sont placées sur des rayons faits 
de fer-blanc qui remplacent des tiroirs déplacés pour la saison 
de la pêche. A gauche de la vignette No 9, sont les échan- 




Vignette No 11 



tème de téléphine privé de douze appareils. Les chambres de 
toilette avec cabinets, finies en tuile blanche, pour dames et 
messieurs séparément sont à droite de l'entrée. La porte | 
ouverte du côté droit donne accès au bureau du président, la 
porte voisine conduit au bureau du secrétaire-trésorier. Du 
côté gauche, sont les bureaux des acheteurs et la salle d'as- 
semblée des officiers de la compagnie. Les planchers en 
quart de chêne sont cirés, la boiserie en chêne est teintée en 
brun, à panneaux de canevas de toile teint marron. 

La vignette No 15, représente le bureau du président: 
plancher en quart de chêne ciré, boiserie à panneaux mesu- 
rant six pieds de haut, de même bois teint en brun. La partie 
supérieure est en canevas de toile teint rouge. Tout l'ameu- ; 
blement est en quart de chêne style mission, teint brun. Les 
chaises sont bourrées en cuir rouge. Au centre de la che- 
minée est l'adresse enluminée présentée en 1909 à M. Fré- 
déric Larivière, par les membres de l'association des mar- 
chands quincailliers de la province d'Ontario, le nommant 
mambre honoraire à vie en appréciation des services rendus 
aux membres de l'association depuis son organisation. 

A suivre. 



partement de gros qui est administré par une organisation 
spéciale et distincte du département de détail. 

Les Bureaux 

La vignette No 12, représente le plan des bureaux. D'un 
style sobre et de bon goût, tout respire le confort avec exclu- 
sion complète d'extravagance et d'ornements superflus. Les 
boiseries en cotonnier verni sont d'un bel effet. 

Le bureau général est de 40 x 40 pieds et peut accom- 
moder 30 employés. 11 est parfaitement éclairé et muni d'un 
système de ventilation avec châssis sur deux côtés et 3 puits 
de lumière. 

La vignette No 13 laisse voir une partie de l'ameuble- 
ment du bureau général. Tous les pupitres sont en quart de 
chêne, dessus plat, fini chêne doré. La règle exige que le 
travail terminé, personne ne laisse aucun papier sur son bu- 
reau. Le plancher est en merisier ciré. 

La vignette No 14 est l'antichambre des bureaux des 
officiers de la compagnie. A droite est la table centrale des 
communications téléphoniques. Le service consiste en cinq 
lignes centrales et quinze téléphones intérieurs outre un sys- 



tillons de patins avec une étiquette en toile attachée à cha- 
cun d'eux. Sur chaque étiquette, lorsque l'assortiment com- 
mence à diminuer, la quantité de chaque grandeur est tous les 
jours enregistrée. En demandant au client pour quelle gran- 
deur de chaussures il désire des patins, le vendeur peut facile- 
ment n'offrir que les différents genres qu'il a en mains. 

Il ressort de ces explications que dans la maison Lari- 
vière Incorporée le grand principe de l'ordre a été mis en 
pratique: "Une place pour chaque chose et chaque chose 
à sa pl ace". Cette installation fut nécessairement très dis- 
pendieuse, mais les avantages en résultant paient un bon 
dividende sur le placement. Outre que ce système sauve beau- 
coup de temps aux clients et aux employés et permet une 
plus grande surveillance de l'assortiment, il fournit aux jeu- 
nes gens l'avantage d'apprendre rapidement la quincaillerie 
dans tous ses détails. 

Nous regrettons de ne pouvoir donner des photographies 
des départements de la peinture et de ta serrurerie pour les 
bâtiments, vu l'impossibilité de les photographier à cause de 
leurs positions particulières. La serrurerie française de Ré- 
gnier et américaine de Corbin sont toutes tenues en magasin. 

Nous nous dispensons de donner la description du ré- 



LE PRIX COURANT 



31 



LÀ BANQUE MOLSON. 



Cinquante-sixième Assemblée Générale Annuelle. 



La cinquante-sixième assemblée générale annuelle des 
actionnaires de la Banque Molson a été tenue au siège de la 
banque, 200 rue Saint-Jacques, à Montréal, le 16 octobre, à 
trois heures de l'après-midi. 

Le président, M. William Molson MacPherson, prit le 
fauteuil. Etaient aussi présents: MM. E. K. Greene, H. 
Markland Molson, Henri Jonas, David McNicoll, A. G. Wat- 
son, W. M. Ramsay, Charles E. Spragge, Kenneth Molson, 
A. D. Fraser, W. R. Miller, J. W. Molson, H. W. Evans, G. 
Durnford, H. C. Brewer, C. Archbald et C. B. Gordon. 

En ouvrant la séance, le président invita M. A. D. Durn- 
ford a agir comme secrétaire, et celui-ci donna lecture de 
l'avis de convocation. 

Rapport des Directeurs. 

t ... ; . i , 

Le président invita alors le gérant général, M. James 
Elliot, à lire le rapport annuel, lequel est comme suit: 

Messieurs. — A cette 56e assemblée annuelle des action- 
naires de la Banque Molson, vos Directeurs ont l'honneur de 
vous soumettre leur Rapport et l'Etat de sa situation finan- 
cière au 30 septembre 191 1. 

Les affaires ont été bonnes et assez rémunératives. Les 
profits de l'année se montent à $712,539.82. Après paiement 
du dividende porté à 11 pour cent, des taxes, des dépenses de 
succursale et de la souscription au Fonds de pension, on a pu 
ajouter au compte de profits et pertes, $200,000 comme ré- 
serve, ce qui élève celle-ci à $4,600,000 et laisse encore une 
balance au -compte de profits et pertes de $119,306.12. 

Les affaires générales de la banque, les dépôts et les 
prêts, tout montre une augmentation satisfaisante, avec de 
bonnes promesses de continuer dans l'avenir. 

Depuis la dernière assemblée, des succursales ont été ou- 
vertes à Dashwood, Teeswater et Petrolia, Ontario; aussi à 
Montréal, sur le boulevard St-Laurent et la Côte St-Paul. 

De belles et importantes constructions ont été élevées 
pour l'accommodation de nos succursales à Edmonton, Alta., 
et Maisonneuve, Qué., et de très convenables à Lachine, 
Knowlton et Ste-Thérese, Qué. Pour fournir en partie à 
cette dépense, $100,000 ont été chargés au compte de cons- 
truction des succursales, ce qui le porte à $700,000. 

ETAT GENERAL. 

Etat général des affaires de la Banque Molson, au 30 
septembre 191 1 : 

PASSIF. 

Capital payé $ 4,000,000.00 

Fonds de réserve v $ 4,600,000.00 

Rabais sur billets escomptés .. .. 100,000.00 
Compte de profits et pertes .. .. 119,306.12 
124e dividende trim. à 1 1 p. c. par an 110,000.00 
Dividendes non réclamés 469.75 

T . , 4,929,775-87 

Intérêt, échange, etc., réservés .. 254,587.56 

Billets en circulation 3,761,032.00 

Bal. due au gouvernement fédéral. 38,384.45 
Balance due aux gouv. provinciaux 265,416.90 
Dépôts ne portant pas intérêt.. .. 5,021,138.79 

Dépôts portant intérêt 28,829,232.37 

Dû à d'autres banques au Canada. 212,483.70 
Dépôts de banques étrangères. .. 200,117.25 
Dû aux agents dans le Royaume- 
Uni 5,664.00 

38,588,057.02 

t 

$47,517,832.89 



ACTIF. 



Espèces $ 443.479-38 

Billets de la Puissance 3,734,824.00 

— $ 4,1 78,303. ;C 

Dépôt au gouvernement fédéral 
en garantie des billets en cir- 
culation 180,000.00 

Billets d'autres banques et chè- 
ques sur autres banques .. .. 1,480,664.52 

Dû par d'autres banques du Canada 443,666.39 

Dû par des agents étrangers .. .. 560,736.88 

Dû par des agents du Royaume- 
Uni 1,010,338.75 

Garanties des gouvernements fé- 
déral et provinciaux 476,269.15 

Garanties municipales, de chemins 

de fer, publiques et autres .. .. 2,288,570.22 

Prêts sur demande et à brève 
échéance sur obligations et ac- 
tions 5,550,664.78 

Billets escomptés et courants.. ..$29,882,294.52 

Billets échus (à la perte approxi- 
mative desquels il a été pourvu) 304,508.12 

Immeubles autres que les édifices 

de la banque 190.893.95 

Hypothèques sur immeubles ven- 
dus par la banque 7,357.28 

Edifices de la banque, bureau-chef 

et succursales 700,000.00 

Autre actif 263,564.95 



$16, 169,214.07 



- 31,848,618.82 
$47,517,832.89 



COMPTE DE PROFITS ET PERTES. 



Balance au crédit du compte de profits et per- 
tes, le 30 septembre 1910 $ 115,187.97 

Profits nets pour l'année, après avoir déduit les 
dépenses d'administration, réserve pour inté- 
rêt accru sur dépôts, échanges, et provision 

pour dettes mauvaises ou douteuses 712,539.82 



$827,727.79 



Approprié comme suit: 

121e dividende au taux de 11 p.c. 

par année $110,000.00 

122e dividende au taux de 11 p.c. 

par année uo.eoo.oo 

123e dividende au taux de 1 1 p.c. 

par année 110,000.00 

124e dividende au taux de 11 p.c. 

par année 110,000.00 

Dépenses aux édifices des suceur 

sales 39,051.17 

Taxes d'affaires 19,370.50 

Contribution au fonds de pension 

des officiers 10,000.00 

Porté au fonds de réserve 200,000.00 

708,421.67 

Laissant au crédit du compte de Profits et Per- 
tes, le 30 septembre 1911 $ 119,306.12 

La Banque Molson, Bureau principal, Montréal, 30 sep- 
tembre 191 1. 



32 



LE PRIX COURANT 

FINANCES 



LA BANQUE MOLSON 



Nous publions d'autre part un état des affaires de cette 
Banque, arrêté au 30 septembre 191 1. Du bilan de cette ban- 
que, il ressort qu'elle a un actif de $47,517,832, dont $16,169,- 
214, c'est-à-dire plus d'un tiers immédiatement réalisables. 
Les profits de l'année se sont élevés à $712,539.82, soit à 
plus de 17 pour cent du capital libéré et à plus de 8 pour 
cent du capital et du fonds de réserve. 

Après paiement du dividende régulier de 11 pour cent 
par an, il a été ajouté une somme de $200,000 au fonds de 
réserve, et il reste au compte de profits et pertes une som- 
me de $119,306.12. C'est un résultat brillant qui parle en fa- 
veur de la manière excellente dont la Banque Molson est ad- 
ministrée, et tout fait espérer qu'elle continuera dans cette 
voie de progrès constant, faisant ainsi honneur au Canada et 
à ses institutions financières. 



MONTREAL TRAMWAYS COMPANY. 



La Montréal Tramways Company doit englober les com- 
pagnies suivantes: Montréal Street Railway, Parle and Island 
Railway, Montréal Terminal Railway et Public Service Cor- 
poration. D'après les termes de l'arrangement survenu entre 
ces compagnies, le détenteur d'une action de la Montréal 
Street Railway Company recevra $87.50 en espècts, $160 en 
obligations à 5 pour cent et $20 en actions ordinaires de la 
Montréal Tramways Company. C'est ce qui a été décidé à 
une assemblée d'actionnaires par un vote d'actionnaires dé- 
tenant 61,391 actions contre des actionnaires n'en détenant 
que 3,627. 

Cependant au cas où des actionnaires le désireraient, ils 
pourraient recevoir, d'après un autre arrangement, $250 d'o- 
bligations à 5 pour cent et $20 en actions ordinaires de la 
Montréal Tramways Company. 

Une circulaire sera envoyée aux actionnaires de la Mont- 
réal Street Railway Company, leur accordant un certain 
temps pour demander des garanties au lieu d'espèces sur la 
base mentionnée ci-dessus. 

i 

OGILVIE FLOUR MILLS COMPANY, LIMITED. 



La dixième assemblée annuelle des actionnaires de cette 
compagnie a eu lieu à Montréal, le 12 octobre. A cette as- 
semblée, le président, M. C.-R. Hosmer, soumit aux action- 
naires l'état de l'actif et du passif de la compagnie, ainsi 
qu'un état des revenus et des dépenses pour l'exercice fiscal 
terminé le 31 août. Les divers établissements de la compa- 
gnie font le travail le plus efficace; les dividendes usuels ont 
été payés sur les actions ordinaires et les actions préféren- 



tielles. La compagnie a fait agrandir son établissement de 
\\ innipeg pour faire face à la demande croissante; ce travail 
est maintenant terminé. 

Après les paroles du président, M. F.-if. Thompson, 
vice-président et directeur-gérant, seconda la motion d'adop- 
tion du rapport présentée par le président, et exposa la si- 
tuation financière de la compagnie, qui est des plus floris- 
santes. Il rappela que la compagnie avait eu l'honneur, en 
décembre dernier, d'être nommée fournisseur de Sa Majesté 
le Roi Georges V. 

Le rapport ayant été adopté, il fut procédé à l'élection 
des directeurs et des officiers. Ont été élus directeurs pour 
l'année suivante: M. C.-R. Hosmer, président; M. F.-W. 
Thompson, vice-président et directeur-gérant; Sir Edward 
Clouston, Bart.; Sir H. Montagu Allan, C.V.O.; MM. H.-S. 
Holt, Charles Chaput, George Edward Drummond, Shirley 
Ogilvie et W.-A. Black. 

Les officiers suivants ont été élus: MM. W.-A. Black, 
gérant-général; S.-A. McMurtry, trésorier; G. Alfr^i Morris, 
secrétaire; J.-R.-W. Papineau, assistant-secrétaire; F.-H. 
Anson, surintendant-général; F.-H. Thompson, assistant- 
surintendant; R.-B. Dobell, directeur-gérant; George-A. 
Coslett, gérant à Fort William; A.-E. McCuaig, gérant des 
ventes pour la province de Québec; Henri Morrill, assistant- 
gérant des ventes pour la province de Québec; J.-E. Week% 
gérant des ventes pour la province d'Ontario. 

Les auditeurs pour l'année sont MM. Creak, Cushing et 
Hodgson. 



LA BANQUE INTERNATIONALE DU CANADA 



La Banque Internationale du Canada est maintenant ou- 
verte. Elle a un capital entièrement souscrit de $10,000,000, 
et a déposé $1,000,000 comme garantie au gouvernement. 
Son siège social est à Montréal, mais» elle a un bureau à 
Paris, qui s'occupera de ses affaires en France. Le bureau 
des directeurs est composé de la manière suivante: Rodol- 
phe Forget, M. P., président; Robert Bickerdike, Montréal, 
vice-président; Stanislas Badel, Paris, de Badel Frère & Cie., 
banquiers; S. V. Chomereau-Lamotte, Paris, gouverneur ho- 
noraire de la Banque de France; Sir George Garneau, Qué- 
bec; J. N. Greenshields, Montréal; Georges Martin, Paris, 
président du comité de Contrôle du Comptoir National d'Es- 
compte; Raoul Sautter, Paris; de Odier, Sautter & Co., ban 
quiers; Hon. L. O. Taillon, Montréal, ex premier ministre 
de la province de Québec. 



Le rapport trimestriel au 30 septembre 191 1, des Pré- 
voyants du Canada, accuse que cette compagnie compte 
maintenant 1.3.3 17 membres, porteurs de 28,382 parts et un 
actif de $135,247. 29 pour le Fonds de Pension seulement. 



LS PRIX COURANT 
INFORMATIONS FINANCIERES 



33 



Actions Ordinaire» et Action* Privilégiées 



Capital payé 



Réserve 



„ . | Taux du der- I 

Pair des Actions | nier Dividende) 



Drrni*re cote 



BANQUES 

Banque de Montréal 

Banque du Nouveau-Brunswick 

Banque de Québec 

Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque des Cantons de l'Est 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga. 

Banque d'Ottawa 

Banque Impériale du Canada 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacihc Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do ( Préférentiel e9) 

Minn. St. Paul & So> Railway (Ordinaires) 

do do do do iPréféren k-lles) . 
TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Détroit United Railw »y 

Dulutn Superior Tra^ tion , 

Halifax Klectrio Railway 

Havana Electric R.ilway (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Illinois Traction Co. (Ordinaires) 

do do ( Pi éférentielks) 

Mexican Light & Power (Ordinaires^ 

do do do (Préférentielles) 

Montréal Strtet Railway) 

Porto Ri< o Railway 

Québec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

T >led > Railway & L'ght 

T jronto Railw ty 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Twin City Rapid Transit Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Winnipet; Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

Britîsh Columbia Packers (Ord naires) 

do do do (Préférentielles^ 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Canada Cernent (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Laurentide Parer Co (Ordinaires) 

do do (Piéférentielles) 

Montréal Cotton 

Montréal Steel Works (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) , 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

DIVERS 

Bell Téléphone Co 

Mackay Companieg (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Montréal Light, Heat & Power , 

Montréal Telegraph , 

Ottawa Light, Heat & Power Co , 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MINES 



Amalgatnated Asbesto; (Ordinaires) 

do do (Préférentielles).. 

BUck Lake Asbeitos Co. (Ordinaires) .. 

do do do (Préférentielles), 
Crown Reserve 



International Coal Mining (Ordinaire») .... 
*• do do (PréiéxentUliea). 



^14,400,000 

895. 3°° 
2,500,000 
3,814,140 
4,298,981 
4,000,000 
3,000,000 
2,000,000 
6,000,000 
1,000,000 
4,679,110 
1 1,316 890 
6,200,000 
2,500,000 
3,500,000 
5,852,640 

180,000,000 
1 2,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

1 2, 500, 000 
3,500,000 
1 ,400,000 
7,500 001 
5,000,000 
9,964,000 
5,000,600 

13.585.000 
2,400,000 

10, 00c, 000 
3,000,000 
9,300,500 
800,000 

10,000,000 

12,000,000 
8,000,000 
9 000,000 
2.825,00c 

20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

2,500,000 
1,500,000 
3,500,000 
5 000,000 

I3.5 00 . 000 
10,500,000 
i.733.5oo 
35,000,000 
5,000,000 
'.859.030 
2,100,000 
1 ,500,00. 
1 ,600,000 
1,200,000 
3,000,000 
700,000 
800, OOl 
6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 
50,000 
50,000,000 
17,000,000 
2,000,000 

1.511.500 
3,132,000 
7,000,000 

8 125,000 
1,875,000 
3 000,000 
1,000,000 

I, 999.957 
500,000 
«9,7O0 



$12,000,000 

1,598,666 
1,250,000 
7,023,023 
5,048,980 
4,600,000 
2,250,000 
1,700,000 
4, 300,000 
425,000 
2,739 555 
9.053.512 
7,000,000 
2,500,000 
3,900,000 
5,852,640 

Débtnlures 
146.283,497 



21,887,000 
2,500 OOO 
600,000 



24,957.813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

I 3, 2 57,°oc 
3,992,326 



8,068,000 
19,503,000 

5,578,000 



3,500,000 

5,000,000 
474,000 



3,040,275 
1,000,000 



1,200,000 
500,000 



6,000,000 
457,263 
2,000,000 

3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 

1,123,573 
5,000,000 



8,000,000 
1,100,000 



$100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 

IOO. co 

IOO . 00 

100.00 
100.00 

IOO. 00 

100.00 

IOo.OO 

100.00 
ioo.po 
100.00 

IOO 00 
100.00 
100.00 
IOO . 00 
100.00 

IOO. 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

IOO 00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
100.00 
IOO . 00 
5 00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
1 .00 
100.00 
100.00 



10% 

13% 
7% 
14% 
llfc 

11% 

9% 
7% 
10% 

5% 
8* 
10% 
12% 

9% 
11% 
12% 

10^ 



7% 

7% 

5% 
7% 



6% 



6% 
4% 
7% 
10% 



6% 
10% 



7% 



6% 
6% 
7% 
10% 



7% 
8% 
7% 

7% 



\% 

5% 
7% 
8% 

7% 
8% 
7% 
8% 

7% 

7% 

5% 
8% 
8% 
7% 
A% 
6f e 

8% 
b% 
4% 
8% 
8% 
6% 
6% 
A% 



7% 



60% 
7% 
7% 



Du 6 au 

iz octobre 


OU IJ(KI 
au 1901 t. 


25a 


240 


137 

2 77# 

203 

205 

172 


136 
277'À 
203 
206 


20D 


i97Ji 


I50 
207 
238 


148 
207 
238^ 
170 




Z27 








I27K 


133 




73 
150 










90 
84 


90 
84 



230 

68 

56X 



I37H 



ic6 



237^4 

65 
90 
66 

103% 
26 

87 

39 
58 
68X 
99 

146X 



95 



123 

57/2 



I42K 


142X 




35 


73 




170^ 


172 


146 


145 


146M 


144 


121 Ji 


120 


«3H 


"5 


3 


4 


15 








2.50 


2.85 



34 



LE PRIX COURANT 



Revue des Marchés 



EPICERIE 



Mélasse fancy. en hausse de 2c par li- 
vre. 

Orge, en hausse de 40c par sac. 
Empois, en hausse de *c par livre. 
Pois cassés, en hausse de 10c par sac. 
Riz Patna. importé, en hausse de |c 
par livre. 

Pommes évaporées, en baisse de ijC 
par livre. 

. Blé d'Inde, en hausse de 2^C. 
Fraises, 2 livres, en hausse de 25c. 
Gadelles rouges. 2 livres, en hausse de 

7ic. 

Sardines canadiennes, en baisse de 25c 
à 50c par caisse. 

Le commerce est très actif et, avec 
l'arrivée prochaine sur le marché des 
conserves de la nouvelle récolte qui 
manquent actuellement, on s'attend à 
des affaires considérables en novembre. 
Les maisons de gros auront de la diffi- 
culté à livrer toutes leurs commandes. 

Outre les changements de prix que 
nous indiquons plus haut, le lard amé- 
ricain de 1ère qualité est coté à $24.00. 

Il y a maintenant sur le marché du 
bon claret ordinaire à 90c le gallon, 
que l'on vend par quantité de 50 gallons. 
Depuis un an, il se fait de très bonnes 
affaires en claret, c'est une ligne qu'il 
ne faut pas négliger. 

SUCRES 

Très bonne demande, mais on n'achè- 
te que par petits lots en raison des avan- 
ces qui ont eu lieu récemment. 

Nous cotons: 

Extra granulé sac 5.85 

Extra granulé baril 5.80 

Extra granulé i baril 6.05 

Extra granulé .. .. balle 5 x 20 5.95 

Extra ground baril 6.30 

Extra ground bte 50 lbs. 6.50 

Extra ground .. . . i bte 25 lbs. 6.70 

No 1 Yellow baril 5.50 

No 1 Yellow sac 5.45 

Powdered baril 6.10 

Powdered bte 50 lbs. 6.30 

Paris Lumps bte 6.65 

Paris Lumps .. . . i bte 50 lbs. 6.75 
Paris Lumps .. . . i bte 25 lbs. 6.95 

Crystal Diamond baril 6.95 

Crystal Diamond .. bte 100 lbs. 6.65 
Crystal Diamond .. i bte 50 lbs. 6.75 
Crystal Diamond .. ï bte 25 lbs. 6.95 
Crystal Diamond, 20 pqts, 5 lbs." 7.90 
Crystal Diamond, Domino, 20 car- 
ton 5 lbs cse 7.90 

Sucres bruts cristallisés .. .. lb. o.osè 
Sucres bruts, nin cristallisés lb. 0.05 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur à Montréal. 

MELASSES 

Bonne demande. La mélasse fancy en 
quart et demi quart est en hausse de 2c 
par livre. 

Nous cotons: 
Barbade, choix, tonne .. 0.290.300.32 
Barbade, tierce et qrt. .. 0.32 0.33 0.35 
Barbade, demi qrt .. .. 0.34 0.35 0.37 
Mélasse fancy, tonne .. 0.32 0.35 0.37 
Mélasse fancy, tierce et 

quart .. 0.37 0.38 0.40 

Mélasse fancy, demi-qrt 0.39 0.40 0.42 

Les prix s'entendent: 1ère colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combiné; 3e colonne, pour 
Montréal et ses environs, 



FARINES ET PATES ALIMEN- 
TAIRES 

Très bonne demande. 
Nous cotons: 
Farine Five Roses .. qrt, 0.00 6.20 
Farine Five Roses, .. sac 0.00 3.00 
Far. patente hongroise, qt 0.00 6.40 
Far. patente hongroise, sac 0.00 3.15 

Far. •Régal", qrt 0.00 6.00 

Far. 'Régal", sac 0.00 3.00 

Far. straight rollers, qrt. 0.00 4.95 
Far. straight rollers, sac . 0.00 2.35 
Farine à pàtis. Océan, qrt. 0.00 5.45 
Far. d'avoine granulée, sac O.oo 3.10 
Far. d'avoine Standard, sac 0.00 3. 10 
Farine d'avoine fine .. sac 0.00 3.10 
Farine d'avoine roulée, brl. 0.00 5.90 
Farine de sarrasin .. sac 0.00 2.50 
Far. de blé-d'lnde ord., sac 0.00 2.00 
Banner Saxon et Quaker 
* Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 3.95 
Cream of wheat .. .. cse 0.00 5.75 
Fécule de maïs, ire qlté, lb 0.06I 0.07 
2e qlté, lb 0.04* 0.043 
Fécule de pommes de terre, 

qpts de 1 lb doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni et 
spaghetti Canadiens. 

En vrac lb. 0.00 0.04 

En paquets de 1 lb 0.06 o.oôè 

Boîtes de 4 lbs bte 0.00 0.18 

Qualité extra fine 

En vrac 0.00 0.05^ 

Paquets de r lb 0.00 0.06 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de i lb lb. 0.00 0.07 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 0.00 0.06 
Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pâtes assorties; al- 
phabets, chiffres, ani- 
maux nouilles, coudes, 
importés en vrac. .. lb. 0.00 0.07^ 
En paquets de 1 lb. .. lb. 0.00 o.o8è 

Tapioca pearl, la lb 0.07 0.08 

Tapioca seed lb. 0.06I 0.07$ 

Tapioca flake lb. o.o7è 0.08 

Sagou lb. 0.05 0.06J 

SAINDOUX 
Très bonne demande. La maison N. 
K. Fairbank a diminué de ic par livre 
els prix de son saindoux composé de la 
marque Boar's Head. 

La Laing Packing & Provision Co,a 
baissé de je par livre les prix de son 
saindoux composé de la marque "An- 
chor". 

Saindoux pur 
Nous cotons: 
En seaux en bois de 20 lbs., 

le seau 0.00 2.75 

En seaux en fer-blanc de 

20 lbs., le seau 0.00 2.52I 

En tinettes de 50 lbs. . lbs. 0.00 0.13Ï 
Canistres de 10 lbs. .. lb. 0.00 0.14J 

Canistres de 5 lbs lb. 0.00 0.14S 

Canistres de 3 lbs Ib. 0.00 0.14Î 

FROMAGES CANADIENS 
Bonne demande. 

Les petits fromages d'environ 20 lbs. 
se vendent aux épiciers I5ic à 16c la li- 
vre. 

GRAINS ET FARINES 
Marché de Chicago 

Des achats actifs de la part de l'é- 
tranger ont aidé à relever les prix du 
blé mercredi dernier. Les spéculateurs 
min professionnels ont aussi été actifs 
dans leurs demandes. L'Argentine, la 



Russie, PAllemangne et le Kansas, tous 
ces pays ont envoyé des avis à la haus- 
se, défavorables aux baissiers. En clôtu- 
re, les prix du blé étaient à une avan- 
ce nette de »c à lie. En sympathie avec 
le blé, les autres grains é. aient aussi en 
avance, le blé d'Inde, de je à ic à lie, 
et l'avoine, de ic à «c à ic. 

Déc. Mât Juil. 

Blé i.oii 1.05Ï i.ooii 

Blé-d'lnde 0.65Ï 0.65Â 0.65Ï 

Avoine 0.47Ï 0.50! 0.46Ï 

Marché de Montréal 
Grains 

La demande est assez bonne. Les prix 
ont subi une forte hausse. 

Nous colons: 
Lié du Nord No 1 .. .. 1.08 1.09 
Blé du Nord No 2 .. .. 1.06 1.07 
Blé du Nord No 3 .. .. 1.04 1.05 
Blé du Nord Fecd .. .. o.h^ u.M 

Avoine Man. No 2 0.48 0.49 

Avoine Man. No 3 0.00 0.48 

Avoine Qué. et Ont. No 2 0.00 0.48 
Avoine Que. et Ont. No 3 0.00 0.47 
Avoine Que. et Ont. No 4 0.00 0.46 
Pois No ord. prix nomin. 0.97 0.09 

Sarrasin (48 lbs) 0.00 0.64 

Blé d'Inde jaune No 3 .. 0.00 0.80 
Farines 

La demande est très forte pour tou- 
tes les farines; celles de blé sont en 
hausse de 10c. La demande pour les en- 
grais et les issues est aussi très forte. 
..Patentes du printemps: 
Royal Household .. 2 sacs 0.00 5.50 

Five Roses 2 sacs 0.00 5.50 

Glenora 2 sacs 0.00 5.00 

Harvest Queen. .. 2 sacs 0.00 5.00 

Fortes à Boulanger: 
Bakers Spécial ... 2 sacs 0.00 4.80 
Manitoba S. B. .. 2 sacs 0.00 4-.30 

Keetoba 2 sacs o.oo 4.90 

Montcalm 2 sacs 0.00 4.80 

Patentes d'Hiver: 
Hurona kà pâtisserie) 2 sacs 0.00 5.50 
A do 2 sacs 0.00 4.50 

Straight rollers .. .. baril 4.00 4.10 

Straight rollers sac 1.75 1-85 

Farine de blé-d'lnde blanc 

pour boulangers . 2 sacs 0.00 4.60 
Farine de blé-d'lnde pour 

engrais 2 sacs 0.00 3 5» 

Farine d'avoine 

Avoine roulée sac 0.00 2.50 

Avoine roulée .. baril 0.00 5.25 

Issues de blé en sacs 

Son Man., au char, tonne 0.00 23.00 
Gru Man., au char, tonne 0.00 25.00 
Son d'Ont., au char, ton.. 23.00 24.00 
Middlings d'Ontario, au 

char tonne 0.00 28.00 

Moulée pure, au char. .. 31.00 32.00 
Moulée, mélangée, au char 26.00 29.00 

FROMAGE 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri 

vent de Liverpool, à la date du 6 octo- 
bre 191 1: 

La demande a été très modérée pen- 
dant la semaine, mais les prix restent 
sans changement. Toutefois les déten- 
teurs ne montrent aucune anxiété, et les 
acheteurs semblent avoir assez de stocks 
pour leurs besoins. , > 

Nous cotons: 1 I 

Canada, blanc, haut choix 

fromage de l'Ouest.. .. 69/0 à 71/P 



LE PRIX COURANT 



35 



Canada, coloré, haut choix 
fromage de l'Ouest.. .. 69/0 à 71/0 
* j, * 

MM. Mills & Sparrow nous écrivent 
de Londres, à la date du 6 octobre 1911: 

Le marché est toujours ferme, bien 
que les ventes soient peu importantes 

Nous cotons: 
Canada, blanc et coloré.. 70/0 à 71/0 
Nouvelle-Zélande, blanc et 

coloré (manque) 

Marchés d'Ontario. 

Brockville, 12 octobre. — Offert 2,040 
coloré et 1,190 boîtes blanc. Ventes à 
13k et 13 7/!6c 

Vankleek Hill, 12 octobre. — Offert 
! 1,014 boîtes blanc et 248 boites coloré. 
' Vendu le tout à 13IC 

Ottawa, 13 octobre. — Offert et ven- 
du 567 boîtes à 13IC. 

Comwall, 13 octobre. — Offert et 
vendu 1,205 boites à 13IC. 

Belleville, 14 octobre. — Offert 1,160 
boites blanc. Vendu 750 boîtes à 
13 ii/i6c et 190 à I3§c. 

Woodstock, 18 octobre. — Offert 505 
boites. Pas de vente. 

Marchés de Québec 

Victoriaville, 13 octobre. — Offert et 
vendu 1,000 boîtes à 13 3/i6c. 

Cowansville, 14 octobre. — Offert 110 
boîtes. Vendu 20 boîtes à 13IC 
Marché de Montréal 

La Société Coopérative des Froma- 
i gers de Québec a fait les ventes sui- 
vantes au Board of Trade, le 5 octobre 
1911: 

Fromage blanc. — 1,410 boîtes extra 
I choix à Jas. Alexander, Ltd., à 13 9/i6c; 
; 1,060 boîtes choix à G. D. Warrington, 
\ à 13k; 309 boîtes No 2, à Hodgson 
Bros & Rowson, Ltd., à 132c. 

Fromage coloré. — 128 boîtes extra 
choix à Lovell & Christmas, Ltd., à 
13 7/i6c; 291 choix, à G. D. Warrington, 
à i3ic; 75 boîtes No 2, à Gunn, Lan- 
glois & Cie,^ Ltée, à I3èc. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
59- iQi boîtes. Depuis le 1er mai les re- 
cettes totales ont été de 1,558,352 boîtes 
contre 1,698,376 boîtes pour la période 
; correspondante de Fan dernier. 

Les épiciers paient le fromage 16c la 
e le même prix que la semaine der- 
nière. La demande est assez bonne. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 14 octobre ont été les suivan- 



tes: 

J 9" 56,731 boites 

T 9'0 69,228 boîtes 

! 909 52,169 boîtes 

Du 1er mai au 14 octobre, les exporta- 
tions ont été les suivantes: 

! 9n 1,515,614 boites 

1 '9'0 1,523,420 boites 

T 909 1,501,941 boîtes 



BEURRE 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 6 octo- 
bre 191 1: 

La cote officielle du beurre danois a 
été avancé de 6 kroners, mais les mar- 
chands ne pensent pas en général que 
cette avance soit justifiée, et ils doutent 
qu'elle se réalise. Quant à nous, nous 
pensons que le ton du marché est plus 
taible pour les beurrés de toutes les sor- 
tes. 

Nous cotons: 
Ladles des Etats-Unis . . 98/0 à 102/0 



Irlande, crémerie, haut 

choix .. .. 132/0 à 135/0 

Canada, crémerie, haut 

choix 128/0 à 130/0 

Australie, haut choix . . . . (manque) 
Nouvelle-Zélande, haut choix (manque) 
Argentine, jhaut choix . . (manque) 
Sibérie, crémerie haut choix 

.. . . .... v .. .. .. 124/0 à 128/0 

Danois, crémerie, choix à 

haut choix, en barils . . 148/0 à 152/0 
* * * 



MM. Mills & Sparrow nous écrivent 
de Londres, à la date du 6 octobre 1911: 

La cote du beurre danois a été aug- 
mentée de six kroners. Cette avance a 
surpris tout le monde. Acheteurs et ven- 
deurs s'attendaient à une hausse de 3 
kroners comprenant le surplus offert et 
payé en de nombreux cas à des créme- 
ries. 

— Les arrivages de Sibérie ont été 
d'environ 16,000 fûts. Les affaires ont 
été tranquilles et il reste une assez bon- 
ne quantité de beurre invendue. 

— La grève étant terminée en Irlande, 
le beurre est arrivé plus abondamment. 
Toutefois la qualité est très irrégulière; 
quelques lots sont rances et tout ce qui 
n'est pas de la plus haute qualité ne se 
vend pas facilement. 

—Il est arrivé d'Australie du beurre 
de qualités diverses; mais malgré cela, 
il y a eu une vive demande pour le beur- 
re frais qui s'est entièrement vendu à 
des prix un peu plus élevés que la se- 
maine dernière. 

— On attend 20,000 boîtes de Nouvel- 
le-Zélande, cette semaine, et les ache- 
teurs sont heureux de cette nouvelle. 



Nous cotons: 

Danemark 147/0 à 150 

Victoria, choix, salé et 

sans sel 134/0 à 136/0 

Nouvelle-Galles du Sud, 

haut choix, salé .. .. 132/0 à 134/0 
Quoensland .salé, haut 

choix 132/0 à 134/0 

Nouvelle-Zélande, choix . . (manque) 

Sibérie, haut choix .. .. 124/0 à 128/0 

Sibérie, choix 118/ à 122/0 

Sibérie, bon 114/0 à 116/0 



Marchés de Québec 

Cowansville, 14 octobre. — Offert 881 
boîtes. Vendu 644 boîtes à 27èc, 45 à 
27c et 22 à 26Sc 

Marché de Montréal 

La Société Coopérative Agricole des 
Fromagers de Québec a fait les ventes 
suivantes au Board of Trade, le 6 octo- 
bre 1911: 

201 boîtes choix à Lovell & Christmas, 
Ltd., à 26?c; 216 boîtes No 1, à Jas. 
Alexander, Ltd., à 26Ac; 97 boîtes No 
2, à G. D. Warrington, à 25*c 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
9,904 paquets. Les recettes totales de- 
puis le 1er mai ont été de 424,566 pa- 
quets, contre 370,735 pour la période cor- 
respondante de l'an dernier. 

Les épiciers paient 28c le beurre choix 
et 26c à 26èc les beurres secondaires. 

Le demande est bonne pour les beur- 
res choix, mais presque nulle pour les 
secondaires. Les beurres de ferme sont 
très rares et se vendent de 21c à 23c 
la livre. Les prix restent les mêmes que 
la semaine dernière. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 14 octobre 1911 ont été les 
suivantes : 

1911 3*087 paquets 

1910 103 paquets 

Ï909 '. 1,395 paquets 



Du 1er mai au 14 octibre 191 1, les ex- 
portations ont été les suivantes: 

1911 133,612 paquets 

1910 27,341 paquets 

1909 38,588 paquets 

OEUFS 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Ci., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 6 octo- 
bre 191 1 : 

Le marché est soutenu à des prix à 



peu près sans changement. 
Nous cotons: 

Oeufs d'Irlande 10/6 à 11/6 

Oeufs du Continent . . . . 8/0 à 9/6 



Marché de Montréal 

On vend à la caisse aux épiciers: oeufs 
No 1, 24c; oeufs choisis, 28c, la douzai- 
ne et oeufs frais 34c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
2,674 caisses. Les arrivages depuis le 1er 
mai ont été de 186,633 caisses, contre 
171,179 pour la même période en 1910. 

La demande est bonne, mais les oeufs 
sont toujours rares à la campagne. Les 
prix restent sans changement. 

POMMES 
Marché Anglais 

MM. J.-C. LIoughton & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 5 octo- 
bre 191 1: 

Il y a eu un bon choix sur le marché, 
qui est décidément plus facile. Beau 
coup de pommes de la Rivière HudsJ^n 
et de la Nouvelle-Ecosse arrivent en état 
défectueux. Le stock d'hiver du Maine 
et du Canada commence à faire son ap- 
parition, et sa qualité promet d'être bon- 
ne. On obtient des prix fantaisistes pour 
les lots ayant une bonne couleur, mais 
les variétés précoces, vertes et molles 
ne se vendent pas bien. Jusqu'à présent, 
les Newtowns de Californie ne sont pas 
en demande; leur aspect n'est pas attray- 
ant. 

PRIX A L'ENCAN. 



Verdredi 


I,u ndi 


Vendredi 


20 sept. 


2 oct. 


4 oet. 


s. d 


s. d. 


s. d. 


s. d. 


s. d. s. d 


Amérique — 










Wealthy baril 14 6 


20 






15 3 18 


Bddwin 




10 3 


14 


9 9 i7 3 


McInto>-h Red " 17 


20 






18 


Greening 




9 


11 6 


9 6 10 9 


Little King " 


16 9 


11 6 


14 




Snow " '5 6 








King's " 18 


20 


14 


20 


13 21 6 


Hubbardston " 14 


'5 3 


10 3 


'3 


11 6 13 6 


Harvey " 10 


f 3 9 






110 14 


Paldwin boîte 4 6 








5 3 


King's " 4 6 








4 6 


Mcinto^h Red " 








6 9 


Canada — 










Colvert baril 13 6 




10 


M 3 


11 9 12 9 


Greening 




12 9 


14 


12 9 16 3 


Alexander 




■3 


)8 




Snow 




'5 


19 




Nouvelle- 










Ecosse — 










Gravenstein baril 10 9 


14 6 


10 6 


12 9 




Emperor " 12 9 


13 








Blenheirn " 126 


'5 








King's " 17 


20 








Wealthy " 13 3 


15 3 








Californie— 








6 6 


Newtoni4 rangs)bte 8 
•• U'A " ' "69 




7 9 






6 6 






Gravenstein (4 " 








4 9 5 


(4'H " 

Lisbonne "36 








4 3 4 9 


4 3 









LEGUMES 





la 


doz. 





00 





5o 




le 


sac. 





00 





75 




le 


sac. 


0. 


00 





75 


Choux nouveaux 


.. la 


doz 





00 





40 




la 


doz 





75 


1 


00 




. la boite 


0. 


00 





50 




la boite 





00 





50 



36 



LE PRIX COURANT 



Navets nouveaux, le 


sac . . 


0. 


oo 





75 


Oignons d'Espagne 


le cratc 


o 


00 


3 


50 




la doz. 





oo 





15 


Patates (.au détail), 


le sac 










Persil 







00 


I 


15 




o 


50 





00 




la doz. 





00 





20 


Radis . . . . ù . . 


la doz. 





00 


o 


20 


Raifort 


la lb. 





00 





30 


Selade de Montréal 


frisée, 












doz. 





00 





40 


Salade de Montréal, 


pommée, 












doz. 





00 





30 



OCCASIONS D'AFFAIRES 



FRUITS VERTS 

Pêches la bte 0.00 1.25 

Bananes, régime (en crate) 0.00 2.25 
Citrons Messine Uooc) .. 4.00 4.50 

Limons la boite 0.00 1.40 

Mandarines .. .. la boite 0.00 3.25 

Melons d'eau 0.00 0.50 

Oranges Navel 0.00 5.00 

Pamplemousses mélangées, 

cse 0.00 2.50 

Pommes fameuses Xo 1 5-°° 

Pommes fameuses No 2 3-50 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES 

Marché de Montréal 

Bonne demande. Les prix sont à la 
hausse. 

Mous cotons sur rails à Montréal: 

Foin pressé No 1 .. .. 0.00 14.50 
Foin pressé, No 2, extra 13.50 14.00 
Foin pressé, No 2 .. .. 12.00 12.50 
Foin mélangé de trèfle .. 11.00 11.50 

Trèfle pur 10.00 10.50 

Paille d'avoine 0.00 4.50 

PEAUX VERTES 

La demande est toujours bonne. Les 
prix restent sans changement. 

On paie aux bouchers: boeuf de la 
ville No 1, 12c; No 2, 11c; No 3, 10c; 
boeuf de la campagne, No 1, 12c; No 2, 
11c; No 3, ioc. Veaux de la ville No 1, 
13c; No 2, 12c; veaux de la campagne, 
No 1, 13c; No 2, 12c; agneau, 60c; mou- 
ton, $1.00; cheval, $2.50. 



AVIS DE FAILLITE 

IN RE 

P. E. CÔTÉ, 

ST-PASCAL DE KAMOURASKA, P. Q. 

Vente par encan aux salles Marcotte, ôgtueSt- 
Jacques, Montréal, vendredi, le 27 octobre 191 1 à 11 
heures, en ire ls lots : — 
i* — Stock à St-Pascal 

Nouveautés , 85.7-.01 

Hardes faites 1922. 11 

Ferre nnerie, etc 2481.70 

Chaus-ures 1703 33 

Fourrures, chapeaux, ttc ^87.13 

Epiceries, etc i35 J -99 

Vais«elle, meubles, etc 792 .32 

Bois de sciage 317.96 

Mobilier 321.75 

19356.30 

2* — Stock à Mont Carmel. 

Nouveautés 1111.72 

Ferronnerie, etc 512.97 

Chaussures 235.15 

Hardes faites 186 18 

Fourrures et chapeaux 3bS. 07 

Meubles, vaissel!e, etc 309.85 

Epiceries, etc 298.49 

Mobilier. 62.45 

3082.88 

3* — Créances suivant liste 8702.34 

Les magasins seront ouverts les mercredi et jeudi 
25 et 26 courant 

MARCOTTE FRERES, F. R. VINKT, 

Encanteurs. P H Dt'FRFSNE, 

Curateurs. 

Bâtisse Banque Nationale. 99 rue St-Jacques, 

Montréal. 



Nos abonnés que pourraient intéresser 
les demandes de représentations, d'agen- 
ces, de marchandises, etc., publiées dans 
'Le Prix Courant", n'auront qu'à nous 
faire connaître le numéro de l'occasion 
'affaires qui les intéresse pour que nous 
leur adressions tous les renseignements 
complémentaires qui pourraient leur être 
utiles. 

1292. Montures en bois de bouleau. — 
Une compagnie manufacturière de Lon- 
dres désire être mise en relation avec 
des manufacturiers canadiens de montu- 
res en bois de bouleau pour chaises en 
grosse toile, pour ponts de navire et ar- 
ticles similaires. Le matériel doit être 
fourni prêt à être assemblé. 

1293. Asbeste. — Une compagnie 
d'ingénieurs manufacturiers, de Londres, 
désire corresponde avec des producteurs 
et exportateurs canadiens d*asbeste. 

1294. Malles et valises. — Un agent 
à commission de Terre-Neuve désire re- 
présenter un manufacturier canadien de 
malles et de valises. 

1295. Toile cirée. — Un agent à com- 
mission s'informe de manufacturiers ca- 
nadiens de toile cirée pour table, deman- 
dant à être représentés à Terre-Neuve. 

1296. Papier d'imprimerie et papier 
d'emballage. — ■ Une maison d'Amster- 
dam désire importer du Canada du pa- 
pier d'imprimerie et du papier d'embal- 
lage. 

1297. Foin. — Un correspondant du 
Lancashire demande des noms d'expor- 
tateurs canadiens de foin. 

1298. Etoffes à robes. — Une maison 
du Lancashire fabricant des étoffes à ro- 



VOS rayons sont-ils bien 
garnis de savon FELS-NAPTHA ? 
Ce savon est-il bien disposé dans 
Votre magasin de façon que ceux 
qui ne font qu'y jeter un coup 
d'oeil puissent voir immédiate- 
ment qu'ils n'ont pas besoin d'al- 
ler ailleurs pour se procurer du 
savon FELS-NAPTHA? 




bes et ayant plusieurs manufactures, dé- 
sire faire un commerce direct avec le 
Canada. 

1299. Agence. — Un correspondant 
du centre de l'Angleterre offre de placer 
des ordres pour des manufacturiers de 
Birmingham et du district, au nom de 
maisons canadiennes. 

1300. Machinerie pour mines. — Une 
maison de Londres fabricant de la ma- 
chinerie de diverses sortes pour opéra- 
tions minières, désire correspondre avec 
des acheteurs canadiens de machinerie. 

1301. Scies, outils, etc. — Une mai- 
son anciennement établie et bien con- 
nue, désire nommer un agent pour le 
Canada tout entier. 

1302. Coserves. — Un homme d'affai- 
res de Glasgow, désire représenter dans 
cette ville des maisons de conserves ou 
d'épiceries en général du Canada. 

1303. Papeterie. — Un papetier fabri- 
cant, de Glasgow, aimerait correspondre 
avec des marchands en gros de papete- 
rie du Canada, en vue d'établir des rela- 
tions d'affaires. 

1304. Semences. — Un commerçant 
d'Auckland, N. Z., ayant des relations 
étendues, aimerait prendre des ordres à 
commission pour semences. Expérience 
en affaires. 




UNE SESSION 

De la Cour du Banc du Roi 

ayant juridiction criminelle dans et 
pour le district de Montréal, se 
tiendra au Palais de Justice, en la 
cité de Montréal, 

JEUDI, LE DEUXIÈME JOUR 
DE NOVEMBRE prochain, à 

DIX heures du matin. 
EN CONSÉQUENCE, je donne 
avis public à tous ceux qui auront 
à poursuivre aucune personne main- 
tenant détenue dans la prison com- 
mune de ce district et à toutes les 
autres personnes qu'elles y soient 
présentes. 

JE DONNE AVIS AUSSI à tous 
les Juges de Paix, Coroners et Offi- 
ciers de la Paix pour le district sus- 
dit, qu'ils aient à s'y trouver avec 
tous les records. 

L. J. LEMIEUX, 
Shérif. 

Bureau du Shérif. 
Montréal, 13 octobre 1911. 



LE PRIX COURANT 



37 



CHAUSSURES 



ET 



CLAQUES 



LA CHAUSSURE. 



Tendances de la mode. 



La véritable nouveauté dans le style des chaussures pour 
le printemps de 1912 se manifeste, semble-t-il, par les efforts 
tentés, dans différents genres, pour disputer au simple escar- 
pin la faveur marquée dont il a joui auprès du public depuis 
plusieurs années déjà, et particulièrement durant l'été der- 
nier. On dit qu'aux prochaines saisons de chaleur, la plu- 
part des femmes adopteront la bottine, et cette prédiction 
paraît être déduite, jusqu'à un certain point, de la demande 
croissante de chaussures blanches qui s'est fait sentir d'une 
façon inusitée, pendant l'été écoulé. 

Les "Escarpins" transformés en "Coloniaux". 

Le "Colonial" sera renouvelé par la transformation et la 
variation de l'escarpin. Le changement est aisé à obtenir et 
tout laisse à prévoir que la plupart des "Coloniaux" de la 
prochaine saison ne seront autres que des escarpins munis 
d'une petite patte, de découpure spéciale, retenue à la chaus- 
sure par une boucle en métal, en cuir ou en étoffe. - 

Pour le marchand, cette nouveauté sera fort pratique. 
En général le passage d'un style à un autre déprécie considé- 
rablement l'ancien stock et va, parfois même jusqu'à en an- 
nuler presque complètement la valeur, en le mettant hors 
d'usage. Cette fois-ci, une simple transformation répondra 
aux exigences de la mode et un stock de boucles et de petites 
pattes suffira à donner le précieux cachet de la nouveauté. 

Sans doute, les chaussures ainsi transformées n'auront 
pas la même perfection que celles créées directement par la 
fabrique dans le même modèle; néanmoins, pour les maga- 
sins vendant des chaussures courantes, d'un choix moyen, 
l'opération sera satisfaisante et donnera même des profits. 
Par exemple, un escarpin vendu ordinairement $2.50 sera 
vendu $3, une fois transformé en "colonial". Considération 
prise de la dépense, ce sera un bénéfice supplémentaire de 25 
cents environ pour le détaillant. 

L"'Oxford" reviendra populaire. 

Au point de vue du bon sens et du bien-être physique, il 
serait à désirer qu'il soit porté un peu plus de bottines et 
moins d'escarpins. L'escarpin a été perfectionné à un très 
haut degré par le fabricant, tant au point de vue commodité 
que confort, mais il ne saurait prétendre à un service sans 
interruption. 

L"'Oxford" est le soulier sans tige, idéal, aussi bien pour 
femmes que pour hommes. Il a subi, cette dernière saison, 
une baisse soudaine, comme le prouvent les ventes à prix 
réduits qui en ont été faites, mais avec une forme tant soit 
peu modifiée, il reconquerra sa place et sa vogue d'autrefois. 

L"'Oxford" rond du bout, et sans ornement aucun, sera 
prédominant, en couleur tan particulièrement. 

Quant à l'escarpin "Colonial" de l'avis de tous, ce sera 
le grand favori du public pour la saison prochaine. 

Tous les fabricants en ont établi trois ou quatre spéci- 
mens différents; il est bon de noter aussi que plusieurs échan- 
tillons d'escarpins, pur style, ont pris place dans les collec- 
tions des fabricants. 

L'appréhension que beaucoup éprouvent au sujet du 



"Colonial," c'est qu'il atteigne une vogue à outrance, dans les 
qualités très bon marché et qu'il devienne un article courant 
et très ordinaire; les lignes de qualité supérieure à des prix 
plus élevés, souffriraient certainement de cet état de choses. 

Pour le printemps prochain, il est franchement établi que 
les bottines en couleur tan seront très populaires. Si, comme 
le prévoit le commerce de blanc, les robes claires deviennent 
encore plus en vogue que cette année, nul doute que les 
chaussures blanches ne jouissent de cette même faveur. Le 
port du soulier blanc, en belle qualité, avec une jupe courte, 
fait très bel effet et est d'un goût parfait. 

Le cuir sera le plus employé. 

A en juger par la situation actuelle, la plus grande partie 
des chaussures de la saison prochaine sera en cuir. Cepen- 
dant, on emploiera en quantité considérable les étoffes pour 
les chaussures qui ne sont pas destinées à un usage de fati- 
gue. Dans les échantillons d'étoffes présentés, on remarque 
beaucoup de soie cordée. Les cuirs suède prédominent dans 
un grand nombre de spécimens, et, de l'avis de certains, il y 
en aura une grosse consommation pour la fabrication des 
tiges de bottines et pour la confection des petits souliers 
principalement. 

L'importante demande en cuir blanc a forcé l'ingéniosité 
des tanneurs à s'imposer un effort pour trouver le moyen de 
produire une peau qui satisfasse à l'usage et soit en même 
temps d'un prix abordable. Ils ont solutionné la difficulté et 
ont offert au marché un cuir blanc ou en autres couleurs 
pâles et qui, assure-t-on, a remporté un succès considérable. 

Quant à la forme de la plupart des nouveaux spécimens, 
elle est courte et arrondie du bout. Les bouts proéminents 
et pointus ont vécu. Les talons ont tendance à' être moins 
élevés, surtout pour les escarpins. 

Dans la plupart des nouvelles sortes du printemps, la 
note prédominante est le bout uni, mais on remarque égale- 
ment beaucoup de bouts rapportés, avec un petit pointillé au 
centre. Le bouton parait devoir l'emporter sur le lacet, aussi 
bien pour les bottines pour le printemps que les "Ox- 
fords". Cependant, les fabricants et les détaillants espèrent 
que le type lacet regagnera sous peu sa popularité passée. 
Les velours reviendront-ils? 

Les nouveaux articles d'été en blanc ont -éclipsé le ve- 
lours, mais il n'est pas impossible qu'il reprenne ses droits 
d'ici la prochaine saison. De toute façon, s'il ne forme pas 
l'élément principal des stocks du printemps prochain, tout 
porte à croire qu'il aura encore son petit succès, pendant cet 
automne et l'hiver à venir, surtout dans les marchandises de 
prix moyens. Le velours est très porté en costumes de 
dames cet automne, comme conséquence toute naturelle, on 
harmonisera la bottine avec le vêtement, et la chaussure de 
velours jouira encore un moment de sa vogue. On doit at- 
tribuer aussi cette faveur du velours à sa résistance et à sa 
durée, qui sont supérieures à celles de la plupart des étoffes. 
Le style des chaussures à Paris. 

Pendant le séjour des élégantes Françaises à Trouville 
(la plage la plus fashionable de France), on a remarqué beau- 
coup de chaussures en tout noir, en noir et blanc, et en blanc; 
on a vu beaucoup de gracieuses petites mules, genre sandale, 
en vernis noir, agrémentées de motifs blancs ou couleur 
chair. 



38 LE PRIX COURANT 



Nos Meilleures Claques 

Jacques-Cartier Daisy 
Maple Leaf ri Dominion 

_ Claques de Qualité. 

Granby Anchor 
Merchants Fleet-Foot 



1. Progrès dans la qualité, nouveauté dans les formes. 

2. Fret payé d'avance. 

3. Nos prix sont modérés et fixes. 

4. Toutes nos variétés sont expédiées dans des boites de carton. 

5. Nos prix sont garantis contre la baisse. 

6. Nous avons des succursales dans tous les centres. 

7. Le même prix pour tous. 



Nos marques ont chacune leur trait caractéristique, et forment un ensem- 
ble des meilleures qualités et des genres les plus nouveaux obtenus par 
les procédés les plus modernes de fabrication. 

Vous trouverez notre méthode de vente libérale et accommodante, et 
notre service de livraison irréprochable. 

Nous portons un stock assorti dans chacune de nos succursales afin de 
répondre à la demande immédiate. 



Commandez de notre succursale la plus rapprochée. 



CANADIAN CONSOLIDATED RUBBER COMPANY, Limited 

Halifax, Sydney, Yarmouth, Charlottetown, Moncton, ST.JOHN, Québec, Granby, MONTREAL, 
Ottawa, Kingston, TORONTO, Hamilton, Port Dalhousie, Brantford, Berlin, London, WINNIPEG, 
Regina, Saskatoon, Calgary, Edmonton, VANCOUVER, Victoria. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 



39 



La Supériorité de nos Chaussures en Caoutchouc 

La qualité supérieure 

de nos produits est due aux résultats obtenus en nous spécialisant, à 
l'emploi d'ouvriers experts, des meilleures machines, de méthodes mo- 
dernes et d'un matériel brut de tout premier ordre. 

Prix 

Nos prix sont modérés et fixes, notre méthode de vente directe est 
libérale et nous nous efforçons d'aider les marchands par tous les 
moyens. 

Service de livraison 

Notre système d'expédition est sans égal. Nous avons vingt-quatre suc- 
cursales approvisionnées constamment de toutes les dernières nouveautés. 

Le Style 

Le style le plus nouveau et les formes de tout dernier goût, sont toujours 
tenus très en évidence dans notre assortiment considérable de chaussures 
en caoutchouc. 

Marques de Fabrique 

Le cachet particulier des marchandises portant nos marques de fabrique 
sont les prototypes Canadiens, "Jacques Cartier'', "Maple Leaf", "Granby", 
"Merchants", "Daisy", "Dominion", "Anchor", "Fleet-foot." 

Avantages 

Nous payons le fret. Toutes nos variétés sont livrées dans des boîtes 
en carton. Nous protégeons nos clients contre toute dépréciation dans 
les prix du marché. Nous avons plus de succursales que n'importe quelle 
autre manufacture canadienne de caoutchouc et, nous n'avons 

Qu'un seul prix pour tous 

Faites tenir vos commandes à notre succursale la plus rapprochée 

GANADIAN CONSOLIDATED RUBBER COMPANY, Limited. 

Halifax, Sydney, Yarmouth, Charlottetown, Moncton, ST. JOHN, Québec, Granby, MONTREAL, 
Ottawa, Kingston, TORONTO, Hamilton, Port Dalhousie, Brantford, Berlin, London, WINNIPEG, 
Regina, Saskatoon, Calgary, Edmonton, VANCOUVER, Victoria. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



4 LE PRIX 

POUR FAIRE L'OUVERTURE DE LA SAISON NOU- 
VELLE DANS LE COMMERCE DE LA 
CHAUSSURE. 



Méthodes qui pourront être suivies avantageusement et don 
neront une impulsion nouvelle aux affaires pour 
la saison d'automne. 



Quelques bonnes manières d'annoncer les nouveaux stocks. 

Y a-t-il une "Ouverture de la saison d'automne" dans la 
chaussure? Pour provoquer un nouvel et vigoureux départ, 
au début de la saison, n'allez-vous pas tenter de faire mieux 
que durant celle qui vient de se terminer, ou bien, vous con- 
tenterez-vous des résultats acquis, sans faire un seul effort 
pour en amener l'amélioration? 

Le marchand qui ne veut pas rester en arrière, ne néglige 
rien, pour se tenir dans le sillage du progrès, regarde minu- 
tieusement tout autour de lui, observe patiemment et note 
avec précaution les idées nouvelles qu'il pourra adapter à son 
système d'affaires. Dès qu'il a reçu ses envois d'automne, il 
en vérifie le contenu, et examine chacune des nouveautés en 
essayant de discerner celles qui sont le plus aptes à faire une 
impression immédiate et certaine, sur le public, et cette sé- 
lection faite, il s'ingénie à faire savoir à tous, qu'une nouvelle 
saison commence et qu'en conséquence il a garni son magasin 
d'un large assortiment des plus récents et des meilleurs mo- 
dèles qui puissent exister. 

Le jour d'exposition. 

Cette méthode est employée dans beaucoup de départe- 
ments, tels que vêtements ou modes, et les plus grands ma- 
gasins de chaussures ont, eux aussi, leur "jour d'exposition," 
durant lequel les différents modèles peuvent être examinés à 
loisir par le public sans qu'il soit fait, d'un côté ni de l'autre, 
ni achat, ni vente. 

Cette manière d'étaler la marchandise aux yeux du pu- 
blic, sans le contraindre à acheter quoi que ce soit, est d'une 
aide puissante pour exciter son désir et provoquer ainsi des 
ventes ultérieures, surtout dans les articles où la mode joue 
un grand rôle, ce qui est devenu le cas pour les chaussures. 

De toute façon, qu'on fasse ou non un "jour d'exposi- 
tion," il est important de porter à la connaissance du public 
les stocks qui lui sont offerts pour l'ouverture de la saison 
dans le département de la chaussure, en organisant une pu- 
blicité attrayante et effective. La somme à dépenser pour 
cette publicité d'ouverture, ainsi que la manière de la faire, 
dépendront évidemment de l'étendue du magasin, de la clien- 
tèle visée, et de la somme totale réservée aux annonces pour 
toute l'année. Pour les grands magasins, qui emploient jour- 
nellement des pages entières d'annonces pour mettre leurs 
articles sous les yeux du public, il sera bon de faire toute une 
série d'annonces spéciales d'ouverture, accompagnées d'illus- 
trations et de descriptions relatives aux nouvelles chaussures 
en stock pour le début de la saison. Les articles devront y 
être décrits en détail, on devra mentionner ce en quoi ils sont 
faits, leurs formes, leurs couleurs, et, pour les chaussures de 
femmes, les points essentiels qui caractérisent le nouveau 
style. 

Les productions qui y figureront devront être faites, si 
possible, d'après photographies, d'après dessins, ou d'après 
les modèles eux-mêmes; souvent, il faut attribuer le manque 
d'efficacité de ces illustrations à l'inexactitude de la repro- 
duction et de la description. 

Mettez en avant la réputation de votre magasin. 

Parmi les annonces d'ouverture, vous devez glisser sou- 
vent quelques réflexions sur la réputation de votre magasin, 
en ce qui concerne la qualité et les modèles, tout aussi bien 
qu'en ce qui regarde la perfection du service et l'affabilité des 
vendeurs. 

Si le département est très étendu et comporte des lignes 
nombreuses, les modèles secondaires et les sortes à côté, ne 
devront pas y figurer. 



COURANT 

De toute façon, aucune annonce ne devra paraître, sans 
qu'il soit fait allusion au service du département et à ses 
commodités. La manière de traiter le client est un point de 
vue très important à toutes les époques de l'année, et parti- 
culièrement à l'ouverture d'une saison. Si votre service est 
irréprochable, dites-le; s'il ne l'est pas, prenez immédiatement 
des mesures radicales pour y remédier. 

Qu'on emploie peu ou beaucoup de place pour la publi- 
cité, les points essentiels sont les mêmes, si l'on veut obtenir 
un bon résultat. Ils consistent à donner d'une façon simple, 
une description exacte et intéressante des nouveaux articles 
de chaussures, en mentionnant la matière première, les for- 
mes, les qualités et les prix, ou toute autre indication s'y 
rapportant. 

Cette annonce d'ouverture, comprenant les descriptions 
détaillées et les jugements sur les principaux modèles, ne 
sera pas suffisante; elle devra être suivie d'une campagne 
complémentaire de publicité régulière et constante. Chaque 
semaine on devra revenir sur les mêmes articles. 

Dans un magasin tenant quantité d'autres lignes, le dé- 
partement de chaussures n'exigera pas une aussi grosse ré- 
clame que si le magasin ne vendait exclusivement que de la 
chaussure, pour cette bonne raison que la prépondérance de 
l'annonce générale rejaillira sur chacun des rayons, y com- 
pris celui des chaussures. 

Une méthode qui donne de bons résultats. 

Un genre de réclame qui peut être très profitable aussi 
bien aux magasins ayant plusieurs départements qu'à ceux 
ne tenant qu'une ligne exclusive de chaussures, consiste à 
composer une petite réclame de 10 à 15 pouces, (ou moindre 
si l'on veut), et comportant la description d'une chaussure 
particulièrement bonne, la reproduction des meilleurs clichés 
obtenus et l'énoncé détaillé de toutes ses qualités: excellence 
du cuir ou de telle autre matière première, du façonnage, etc., 
la couleur, tan, noire ou autre, etc. 

Trois fois par semaine on fera cette petite annonce, un 
modèle différant étant présenté chaque fois, et, à la fin de 
la semaine, comme une récapitulation, ces descriptions seront 
réunies en une seule réclame, avec les mêmes illustrations, les 
mêmes figures et les mêmes termes, si possible. 

Cette méthode de réclame pour la chaussure a pour mé- 
rite d'attirer presque journellement le regard du public, sans 
exiger de sa part, une attention soutenue; elle forme petit à 
petit son goût pour la belle chaussure en général, et pour tel 
ou tel modèle en particulier. L'assemblage en fin de semaine, 
(ordinairement le vendredi, le samedi, ou le lundi), offre un 
contraste frappant des divers articles que le public s'est plié 
à admirer ou à critiquer séparément, et peut amener des 
points de comparaison qui décideront du choix. 

Il a été prouvé que cette méthode d'annonces donnait 
d'excellents résultats et créait un important courant d'affai- 
res, surtout dans les chaussures pour dames. 

L'étalage des devantures devra être simple. 

Les vitrines ne devront pas être surchargées d'orne- 
ments et de décorations; les chaussures devront y être expo- 
sées simplement, avec l'indication de leurs prix. Quelques 
bottines placées au milieu d'une vitrine, sur un fond très sim- 
ple, attireront plus l'attention du passant, et produiront une 
impression plus efficace, que des centaines de souliers les 
uns contre les autres et parsemés de décorations bizarres. 

Réclame par circulaires. 

En même temps que la publicité dans les journaux, vous 
pouvez envoyer par la poste, à différentes époques de l'an- 
née, entre autres, au commencement d'une saison, un avis 
des nouveautés que vous allez exposer et une invitation à 
venir les voir. 

Les personnes qui reçoivent cette notice par la poste, 
avant même votre exposition, seront flattées que vous ayez eu 
la pensée de leur faire part de votre nouveau stock, et elles 
se rendront pour la plupart, à votre invite. 



Renseignements 

Commerciaux 

Cessions 

Marbleton— E. O. Gingras, mag. gén. 
Montréal — McCarthy Signs, (Regd.) 

F. McKerchcr à A. Lamarche, cigares. 
St-Tite— J. A. Delisle à A. Turcotte, 
mag. gén. 

Curateurs 

Montréal — V. Lamarre à Emile & Per- 
rault, tailleurs. 
Nap. St-Amour à St-Denis LeUering 
Co. 

11. E. Midgley à Jas. Whorton, confi- 
seur. 

Rimouski — Ed. Letendre à George Du- 
rçtte, bijoutier. 

St-Gabricl de Brandon— Chartrand & 
Turgeon à Roch Sylvio, pharma- 
cien. 

St-Paschal— Vinet & Dufresne à P. E. 
Côté, imag. gén. 

Décès 

St-Chrysostôme — Surgis Santoire, fer- 
blancs et ferronneries. 

Dissolutions de sociétés 
Montréal — Bernier, Bernier & Desève, 
agents d'immeubles; L. & M. A. 
Bernier continuent sous le nom de 
Bernier & Bernier. 
Boileau & Daoust. 

Coronation Importing Co., mfrs de vê- 
tements. 

Hamel, Gilbert & Cie., épiciers en gros 

et détail; Mde G. Hamel & E. A. 
Gladu continuent. 

La Cie. d'Approvisionnement du Ca- 
nada; E. Léger & J. B. Léger, fils, 
continuent. 

Laurence & Robitaille, marchands de 
bois; Jos. Laurence continue. 

Montréal Wine Co., mfrs. 

Robitaille & Gauthier, contracteurs. 

Show Card Shop, P. St-Loup conti- 
nue. 

United Specialty Co. 
Québec — La Compagnie National Vau- 
deville. 

Ville St-Pierre— J. H. Leboeuf & Cie., J. 
H. Leboeuf; J. Lord, D. Lord & L. 
E. Augé continuent. 

En difficultés 

Cape Cove — Baker & de Gruchy, mag. 
gén., etc. 

Lafayette — Chas.Gagnon, mag. gén. 
Montréal — Crémerie Laval. 

Montréal Asbestos Co., Ltd. 

New-York Pants Co. 

Mde A. E. Veroneau, mdses de fan- 
taisie. 

Québec— Renaud & Giguère, mdses sè- 
ches. 

Thetford Mines — Peter Varvaresso, con- 
fiseur. 

Trois-Pistoles— L. D. Rioux, mag. gén. 

Fonds à vendre 

Arthabaska— H. Vallière, fils, carossier, 

le 25 octobre 191 1. 
Ste-Anne de Bellevue— D. L. J. Leveau, 
mag. gén., le 20 octobre 191 1. 
Fonds vendus 
Montréal— Corona Garment Manfg. Co. 
Leriche & Sanscartier, bouchers. 
Jean-Baptiste Normandin, boucher. 
C. A. Osborne, importateur de mdses 
de fantaisie. 



LE PRIX COURANT 



Standard Hardware Co., à J.-B. Du- 
bois. 

Standard Paper Bottlc Co., Ltd. 
Westmount Dry Goods House. 
Ormstown — R. M. Cairns, meubles à J. 

R. Campbell. 
St-Romain — Albert Dallaire, mag. gén. 

Liquidateurs 
Montréal— F. R. Vinet & Jas. Renwick 
à Hamilton & Blout, Ltd., mfrs de 
vêtements. 
A. Desmarteau à King Edward Park 
Co., Ltd. 

H. Laurencelle à Universal Vacuum 
Cleaner Co. 

Nouveaux établissements 

Knowlton — Israël England & Sons, mag. 

gén. et tannerie. 
Montréal — Dr Beaudel Remcdy Co., 

mfrs. 

Corbeil & Frère, ferronneries. 
Central Furniture Co. 
Central Realty Co. 
S. Chagnon & Cie., épiciers. 
Finley & Spence, architectes. 
N. N. Gober, M.D., mfr de médecines, 
etc. 

Gold & Cohen, mfrs de vêtements. 

International Furniture, agents manu- 
facturiers. 

Kieran Bros, tailleurs. 

Laçasse & Frère, manufacturiers de 
portes et châssis. 

T. A. Laing, tailleur. 

L'Oeillet Rouge. 

Lunt & Tudor, jardiniers. 

Madame May, salon de modes. 

Mercil & Dubrûle, agents manufactu- 
riers. 

Milord & Frères, restaurateurs. 

Montréal Drug Co. 

Murphy & Son, peintres, etc. 

John Burn, embouteilleur de bière. 

Crescent Hand Laundry. 

Dominion Farm Produce Co. 

Dumont & Grothé, bouchers. 

Mlle Dwyer, salon de modes. 

E. Feron & Co. 

S. Klein, Ltd. 

Le Crédit Mont-Royal, agence d'im- 
meubles. 

New Zealand Shipping Co., Ltd. 

Paiement & Pagé. plombiers. 

Paquettc & Belisle, épiceries et li- 
queurs. 

A. Porcheron & Cie., officiers de 
douane. 

St-Denis Broadway Grocery. 
Shea Sales Co., accessoires de machi- 
neries. 

Yared & Co., mag. mdses sèches. 
Shaw & Co 

Serve, Putmans & Fils, contracteurs. 
Standard Bakery, boulangers. 
Thibodeau & Cie., manufacture et con- 
fection. 

Trottier & Bourdon, constructeurs. 

Utilities, Limited. 
Québec^H. Bouchard & Cie., engins à 
gazolinc. 

Godbout Lumber Co. 

La Cie d'Immeubles Belvédère, agen- 
ce d'immeubles. 

L'Imorimerie Populaire, imprimeurs. 

L. Picard & Cie., liquidateurs. 
St-Lambert — Dion Hardware & Furni- 
ture Co. 

St-Damien — Jos. Mercier & Cie., mag. 
mdses sèches. 



Faites un essai dans le "Prix Courant" 
et vous serez satisfait. 



4 1 

PROVINCE DE QUÉBEC 



COUR SUPERIEURE 



ACTIONS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Annonciation 

Danis, Eugène 

.. . . Laporte, Martin Co., Ltd. 149 
Black Lake 

Slatcr, Robert 

.. .. Merchants Bank of Can. 1704 
Slater, Robert . . . . Pett, Sam. 396 
Little Cascapediac 

Slarrock, J. H ... .. 

Cartier Ass., Jacques 175 

Nominingue 
Lalonde, Laura A., (épouse de 
Bourbonnière, J. E.) 

.. Ethier, Judes. 1800 

Roxton Pond 

Bilodeau, Elie 

. . . . Baynes Carriagc Co., Ltd. 130 
St-Barthelemy 

Hamelin, J. R. 

. . Cie. de Laiterie St-Laurent. 527 
Ste-Crotx 

Grenier, Eugène 

Bournival, L. O. B. 195 

St-Léonard Port Maurice 
Hardi dit Lesage, Oscar . . . . 

Lesage, Léontine 75 

St-Pierre aux Liens 
Décarie, Philias . Whelan, J. P. 692 
St-Vincent de Paul 

Duval, Adélard 

Favreau, Corinna (épouse de 

Duval, Ad. Montréal) 

Dufresne, Geo. H. (Montréal) 
Gerin-Dufresne, J. Geo. (Mont- 

tréal) 

N Laing Pac. & Prov. Co., Ltd. 3500 



COUR SUPERIEURE 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Berthierville 

Coulombe, J. A 

Dominion Radiator 428 

Chatam 

Mitchell, Fred 

Mitchelh Robert (Montréal) 
Mitchell Bros, (Montréal) .. 
Peerless Gas Light Co., Ltd. 232 ' 
Farnham 
Corporation de la Ville de Far- 
nham 

Bertrand, E. A. 1ère classe 

Gracefield 

Synck, Alex., Jr 

The Gracefield Trading Co. 

(Montréal) 

The Ogilvie Flour Mills Co., 

Ltd. 208 

Lachine 

Onden, W. F Portier, H. 107 

Maisonneuve 

Morin, A. .. 

Morin, L., T. S ... 

Brodeur, A. N. 4ème classe 

St-Barthelemi 

Morand, Jacques 

Lewis Bros., Ltd. 379 

St- Janvier 

Bernard, C 

.. ..Laporte, Martin Co., Ltd 361 



42 



LE PRIX COURANT 





Le Grand "P" est pour la PEINTURE 

le Petit r pour le PROFIT 

et la hauteur relative des deux lettres représente la valeur 
relative de la peinture et du profit pour votre commerce, 
M. le Marchand. 

1 a peinture que vous vendez a une importance beau- 
coup plus[_grande pour votre succès que le profit qu'elle 
vous rapporte. Le profit fait à perte de clientèle a tôt fait 
de ruiner un commerce — chaque vente doit représenter une 
grande valeur et donner de la satisfaction. 
'HT! C'est la qualité que votre client demande — et vous ne 
serez jamais à même de faire un profit sur la peinture, après la 
première vente, si la qualité de cette peinture ne ramène pas l'ache- 
teur au magasin. Les ventes isolées n'établissent jamais un com- 
merce de peinture ayant quelque valeur. Ce sont les commandes 
' renouvelées qui vous rapportent du profit. 
Les Peintures Martin-Senour— ligne complète de pein- 
tures pour tous les usages— sont celles qui ramènent au 
magasin les acheteurs, leurs amis et leurs voisins. Elles 
procurent aussi de bons profits. Alors, à quoi bon gaspil- 
ler du temps avec des peintures de qualité in férieure ? 

Ecrivez aujourd'hui au sujet de l'agence et commencez à faire du profit sur les 
peintures qui provoquent des ordres de renouvellement. 

The MARTIN-SENOUR Co., Limited. 

Les Pionniers de l'Industrie des Peintures Pures. 
MONTREAL. TORONTO. CHICAGO. 






St-Joachim de Pointe-Claire 

Legault, H. 

Charette, T. 4ème classe 

St-Laurent 

Lecavalier, Dosithé 

Emond, Adeline 2000 

St-Philippe 
Smithers, Geo. .. Smithers, Jas. 259 
Sault au Recollet 

Trudeau, Benjamin 

Lauzon, Auxilère 2ème classe 

Sherbrooke 

Lussier, Camille 

Sherefersky, M. 117 

Verdun 

La Ville de Verdun 

Rochon, David 1ère classe 



COUR DE CIRCUIT 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Amqui 

Gagnon. Joseph, Jr. et Blanchet- 

te Auguste .. 

. ...Baynes Carriage Co., Ltd. 65 
Gagnon, Joseph, J. et Blanchet- 

te, Auguste 

. . . . Bayne Carriage Co., Ltd. 35 
Arthabaskaville 

Comtois et Lizee 

. Rock City Tobacco Co., Ltd. 26 
Berthier 

Massé, L. J. W 

Charbonneau, E. 47 



Champlain 

Sauvageau, J. A 

Rock City Tobacco Co., Ltd. 24 
Gracefield 

St-Jacques, Peter 

Payne, J. Bruce, Ltd., coût seulement 
Green Valley 

Games, Stephens 

. . . . Empire OU Co., coût seulement 
Ile Perrot 

Leduc, Zéphirin 

Imp. Oil Co.,Ltd. 46 

Jonquière 

Gauthier, Geo. ... Miller, R. C. 11 
Labelle 

Marinier, Nap 

Hallctt Weenberg Bedard Co., 

Ltd. 45 

Lachine 

Kanson, E. A Aron, H. 18 

Laprairie 

Malo, Hubert .. Lussfer, J. B. 24 

Longueuil 
Duval, A & Cie 

Cie. Chaput, Ltéc. 21 

Maisonneuve 
Paquette, Nap 

Cie. Canadienne de Produits 

Agricoles, Leée., renvoi 

Côté, Alphonse . . Fafard, J. Q. 6 

Urriuhart, Wm Biais, A. 23 

Thibault, Chs Roy, A. 30 

William. Jas. H. . . Louette, A. 24 
Deslauriers, O . . . . Louette, A. 24 
Bordéleaû, J. G. -. . . 

D'Aragon, J. H. A. 16 



Legault, Onésime 

Beaudoin, Ltée. 6 

Fortin, Pierre .... Paquette, P. iS 

Moreau, Acildas 

Moreau, Emile et Moreau Nap. 

Desrochers, H. 31 

Moreau, Octave . Corriveau, A. 8 
New Port Point 

Cyr, Arthur 

. . Rock City Tobacco Co., Ltd. 33 
Outremont 

Doré, J. M Martel, J. B. renvoi. 

Parc Terminal 
Paquette, Louis . . . Berlind, H. 77 
Rapide de l'Orignal 

Chalifoux, Félix 

The Frost & Wood Co., Ltd. 13 
St-Alphonse 

Therriaul, J. P 

Empire Oil Co. 63 

St-François de Sales 

Charbonneau, Chs. J 

Michaud, J. 21 

St-Vincent de Paul 
Léger, George . . . . Methot, A. 84 
Smith's Mill 

Putney, A. C 

Gray, Wm & Sons Co., Ltd. 66 
Trois-Rivières 

Chenevert, P Roy, E. 49 

Verdun 

Perras, Wilfrid 

Bourdeau, J. 6 

Westmount 

Nutick, O Fox, S. 4 

Windsor Mills 

Fontaine, Archil 

. . . . Massey Harris Co., Ltd. 37 



LE PRIX COURANT 



43 



Revue des Marchés 



FERRONNERIE 

Le commerce de la ferronnerie, de 
même que celui des métaux est très ac- 
tifs. Les affaires portent sur les mêmes 
marchandises que nous signalions la se- 
maine dernière. Les paiements se font 
avec plus de régularité. 

Le seul changenie.it de prix à signa- 
les, cette semaine, concerne l'étain en 
lingots. 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont très fermes et l'escomp- 
t'. .. été diminué de 2} pour cent; il est 
de 25 p.c. au lieu de 27! p.c. 

Les prix sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 9c. pour tuyaux de plomb 
composition. . . 

Tuyaux de renvoi en fonte et acces- 
soires 

Les escomptes sur les prix de 'la liste 
sont: tuyaux légers. 60 et 10 p.c; tuyaux 
moyens et extra-forts, 70 p.c, et acces- 
soires légers, moyens et extra-forts, 70 
pour cent. 

Tuyaux en fer 

Nous cotons, prix de la liste: 



i : 100 pieds 5 .50 

* 5-50 

i 8.50 

I 11.50 

S • •• •• " .16.50 

22.50 

il " 27.00 

I • " 36.00 

Nous cotons net: 

pi' 16.30 

3 " 21.54 

3î " 27.07 

4 " 30.80 

Tuyaux galvanisés. 

Nous cotons, prix de liste: 

i 100 pieds 5.50 

? 5-5" 

\ " 8.50 

I Il- 50 

1 16.50 

J l 22.50 

J 2 " 27.50 

2 " 36.OO 



Nous cotons net: 



2 5 " 22.20 

3 29.19 

3* * 30.70 

4 41-75 



Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: 4 pouce, 63 p.c; i pou- 
ce. 69 p.c; i à là pouce, 73! p.c; 2 à 3 
ces. 74J p. t. 
Tuyaux galvanisés, i à 1 pouce, 48 p.c; 

1 .pouce, 59 p.c; î à ii pouce, 63 i p.c; 

2 a 3 pouces, 64A p.c. 

Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 8.50 

23 pouces 10.50 

3 pouces 12.50 

3,i pouces . " 15.00 

4 pouces 19.25 

Fer-blanc 

Nous cotons: 
Au Charbon — Allaways ou égal 
1C. 14 x 20, base .. .. bte 4.40 4.50 

Fer-blanc en feuilles 
X. Extra par X et par cse. 0.75 1.00 
suivant qualité. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Coke — Lydbrook ou égal 
IC. 14 x 20, base .. .. bte 4.10 4.25 
(Caisse de 112 feuilles. 108 lbs. net) 
Au Charbon — Terne-Dean ou égal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 
Feuilles Fer-Blanc pour Chaudières 
(Caisse de 560 lbs.) 
XX, 14 x 60, gauge 26 . Ib. 0.07 0.07} 

Feuilles étamées 
72 x 30 gauge 23 . 100 lbs. 7.75 S. 00 
72 x 30 gauge 26 . 100 lbs. 8.25 8.50 
72 x 30 gauge 28 . 100 lbs. 8.75 9.00 
Tôles Canada 
Nous cotons: 52 feuilles demi-poli, 
S2.90; 60 feuilles, $2.95, et 75 feuilles, 
$3-05. 

Tôles Noires 

Nous cotons: 20 à 24 gauge, $2.30; 26 
gauge, $2.35; 28 gauge, $2.45. 

Tôles galvanisées 
Nous cotons à la caisse: Fleur 
Gorbals Queens de 

Best Best Cornet Head Lis 



28 G . . . 4-25 3-95 4-25 4.10 

26 G . . . 3-8o 3.50 4.00 3.85 

22 à 24 G 3-75 3-45 3-75 3-6o 

16-20 . . . 3-50 320 3.50 3.35 
Apollo 

ioi oz=28 Anglais 4.10 

25 G.=Anglais 4-35 

26 G .. 3-85 

24 G . . 3 60 

22 G • 3 60 

tt> a 20 G.- .-. ' 3.45 



Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Américain équivaut à 26 G. An- 
glais. 

Petite tôle 18 x 24 .. 52 feuilles 4.45 
Petite tôle 18 x 24 .. 60 feuilles 4.70 
Plaques d'acier 

i pouce 100 livres 2.65 

3/16 pouce ..100 livres 2.55 

Zinc en feuilles 
Nous cotons: $8.50 à $9.00 les 100 lbs. 

Tuyaux de poêle 
Bonne demande. 

Nous cotons par 100 feuilles: 5. 6 et 7 
pouces, ordinaires, $7.50 et polis $9. 
Coudes pour tuyaux 
Bonne demande. 

Nous cotons à la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35 et polis, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie. 23c à 24c; do., commerciale, 21c 
à 22c; do., à essayer les tuyaux, 23c à 
24c. 

L'escompte sur les prix de la liste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acier. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 
Nous cotons: 
Boulons à voitures Norway ($3.00) 50 et 
10 p.c 

Boulons à voitures carrés ($2.40) 60 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures ($1.00): grandeurs,! 
et moindres, 70 p.c; 7/16 et au-dessus 
60 p.c 

Boulons à machine. 1 oce et au-dessous 
60, 10 et 10 p.c. 





POUR LE GROS GIBIER 

EMPLOYEZ LES 

CARTOUCHES DOMINION 

FAITES AU CANADA 

Justes, Sûres, 
Elles abattent le gibier. 

Garanties et vendues sans droits à payer par tous les Quincailliers et Marchands d'Articles de Sport. 

DOMINION CAHTRIDGE CO., LIMITED. 

MONTRÉAL, Can. 





j 



44 



LE PRIX COURANT 



Boulons à machine, 7/16 pce et au-des- 
sous, 60 p.c. 

Boulons à lisse, i et plus petits, 60 et 
10 p.c. 

Boulons à lisse, 7/16 et plus gros, 55 et 
5 P c 

Boulons à charrue, 50 et 10 p.c 
Noix par boîtes de 100 lbs. 

Nous cotons: » 
Noix carrées .. .. 4*c la lb. de la liste 
Noix hexagones .. 4èc la lb. de la liste 

Pour moins d'une boîte de 100 lbs., 
les prix sont à augmenter de le par lb. 
Broche à clôtures 

On cote la broche ondulée No 9, $2.20; 
No 12, $î.i5- 

La broche barbelée est cotée $2.25 les 
100 livres à Montréal. 

Crampes à clôtures 

Fer poli $2.60 

Fer galvanisé 2.85 

Broches pour poulaillers 

L'escompte est de 60 et 2I pour cent 
sur la liste. 

i x 20 x 24" $3-40 

î x 20 x 30" 4- 10 

3 x 30 x 36" 4-75 

l x 22 x 24" 5-00 

i x 22 x 30" 6.30 

i x 22 x 36" 7-5° 

Broche galvanisée, etc. 
Nous cotons: 

Les prix des numéros de vente couran- 
te sont en baisse. Nous supprimons de 
notre liste les numéros pour lesquels il 
n'y a pas de demande, et nous ne conser- 
vons que les numéros 9, 12 et 13 avec 
leurs nouvelles cotes. 

No 9 les 100 lbs. 2.15 

No 12 les 100 lbs. 2.25 

No 13 les 100 lbs. 2.30 

Pou brûlé: 

No o à 9 les 100 lbs. 2.30 

No 10 les 100 lbs. 2.35 

No 11 les 100 lbs. 2.42 

No 12 les 100 lbs. 2.bo 

No 13 les 100 lbs. 2.70 

No 14 les 100 lbs. 2.80 

No 15 les 100 lbs. 2.85 

No 10 les 100 lbs. 3.00 

Brûle, p. tuyaux .. 100 lbs. No 18 3.85 
Br'jle, p. tuyaux .. 100 lbs. No 19 4.70 
fcjctra pour broche huilée, 10c p. 100 lbs. 
Broche à foin 

Très forte demande. 

Nous cotons net: 

No 13, $2.50; No 14, $2.60, et No 15, 
$2.75. Broche à foin en acier coupé de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 
Broche moustiquaire 
Nous cotons: broche noire, $1.60 par 
rouleau de 100 pieds; broche verts, $1.65 
par rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 

Escomptes 

Pour boîtes à fraises.. .. 75 et I2è p.c. 

Pour boites à fromage .. 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et I2i p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, étamées 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 P-c. 

Coupées bleues, en doz... 75 et 12* p.c. 

Coupées bleues ei i pe- 
santeur 60 p.c. 

Sweeden, coupées, bleues 

et ornées, en doz 75 p.c. 

A chaussures, en doz. .. 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 
Clous de broche 
Nous cotons: $2.30 prix de base, f.o.b., 

Montréal. 

Clous coupés 

Nous cotons: prix de base, $2.40 f.o.b., 
Montréal. 



Clous à cheval 

Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23; No 9, $22; No 10, $20; avec 
escompte de 55 p.c. pour la première 
qualité et de 574 p.c. pour la 2e qualité. 
Ajouter le net extra pour boites de 1 
livre. 

Fers à cheval 

Nous cotons f.o.b., à Montréal: 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 

Fers ordinaires légers et 

pesants le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent. 2.60 
Neverslip crampons, I le cent .. 2.90 
Neverslip crampons, 9/16, le cent. 3.20 
Neverslip crampons, g, le cent .. 3.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent. 2.10 
Neverslip crampons, î, le cent .. 2.40 

Fer à neige le qrt $4.15 4.40 

New Light Pattern .. le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe weight" No 1 à 4 .. .. 6.75 

Featherweight Nos o à 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril, 10c à 25c extra par baril. 
Chaînes en fer 

Forte demande. 

Un cote par 100 lbs: 

3/16 No 6 10.00 

3/16 exact 5 8.50 

3/16 Full 5 7.00 

i exact 3 6.50 

i 6.50 

5/l6 4 -40 

i 390 

7/16 3- 80 

l 3-70 

9/16 3- 60 

à .. 3-40 

i 3-30 

1 3-30 

i 3-30 

Vis à bois 
Nous cotons les escomptes suivants 
sur la liste: 

Tête plate, acier .. .. 85 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, acier .... 80 10 et 15 p.c. 
Tête plate cuivre .... 75 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, cuivre .. 70 10 et 15 p.c. 
Tête plate, bronze .. 70 10 et 15 p.c. 
Tête ronde, bronze . . 65 10 et 15 p.c. 
Fanaux 

Forte demande. 

Nous cotons: 

Wriçht No 3 doz. 8.50 

Ordinaire* doz. 4-75 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No 6 doz. 5.75 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses à linge 

Nous cotons: , 

Royal Canadian doz. $47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E doz. 51 .75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 20 p.c. 

Munitions 

Forte demande. Les stocks sont très 

bas. 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 35 et 5 pour cent. 
Plomb de chasse 

La demande est forte. 

Nous cotons: , 

Ordinaire 100 lbs. 7.5c 

Chili ed 100 lbs. 7.90 

Buck and Seal 100 lbs. 8.80 

Bail 100 lbs. 8.70 

L'escompte est de 15 pour cent sur la 
liste. 



METAUX 
Antimoine 

Les prix sont fermes. 
Nous cotons: $8.50 à $8.75. 

Fontes 

Nous cotons: 

Carron Spécial 0.00 20.00 

Carron Soft 0.00 19.75 

Clarence No 3 0.00 18.00 

Cleveland Noi 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 0.00 18.25 

Summerlee No 2 0.00 20.00 

Fer en barre 

Nous cotons: 
Fer marchand .. .. base 100 lbs. 1.90 

Fer forgé base 100 lbs. 2.05 

Fer fini base 100 lbs. 2.15 

Fer pour fers à cheval 

base 100 lbs. 2. 15 
Feuillard mince il à 2 pes, base 3.15 
Feuillard épais No 10 . . .. base 2.20 
Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 
Acier doux ... base 100 lbs. 0.00 1.90 
Acier à rivets . base 100 lbs. 2.10 2.15 
Acier à lisse . base 100 lbs. 0.00 1.90 
Acier à bandage base 100 lbs. 0.00 2.00 
Acier à machine base 100 lbs. 0.00 1.95 
Acier à pince . base 100 lbs. 0.00 2.40 
Acier à ressorts base 100 lbs. 2.75 3.00 
Cuivre en lingots 

Le ton du marché est plus fort. 

Nous cotons: $13.75 à $14.00. Le cui- 
vre en feuilles est coté à 25 cents. 
Etain en lingots 

Le ton du marché local est très fort 
et les prix sont plus élevés de le par li- 
vre. 

Nous cotons: 47c à 4/lc la livre. 
Plomb en lingots 

La demande est très forte et les prix 
restent sans changements. 

Nous cotons: $4.00 à $4.10. 

Zinc en lingots 

Le marché est ferme, mais les prix 
restent sans changement. 

Nous cotons: $7.25 à $7.50 les 100 lbs. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie $1.07, l'huile crue, $1.03. 
Huile de loup-marin 
Nous cotons au gallon: 

Huile extra raffinée 70c 

Essence de térébenthine 
Les prix sont fermes, mais sans chan- 
gement. 

Nous cotons 75c le gallon par quanti- 
té de 5 gallons et 70c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 

Les prix sont plus fermes. 

Nous cotons: 

Blanc de plomb pur 6.50 

Blanc de plomb No 2 5-90 

Blanc de plomb No 3 5-75 

Balnc de plomb No 4 5 .50 

Pitch 

Nous cotons: , 
Goudron pur .. .. 100 lbs. 0.55 0.65 
Goudron liquide, brl. .. .. 0.00 4.00 

Peintures préparées 

Nous cotons: , 

Gallon 1.45 1.90 

Demi-cillon 1.50 1.95 

Qua^t, le gallon 1.55 1.75 

En boites de 1 lb 0.10 0.11 

Verres à Vitres 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.70; 100 pieds 
$3.20; 26 à 40, 50 pieds, $1.80; 100 pieds. 



LE PRIX COURANT 



45 



$3.40; 41 à 50, 100 pieds, $385; 51 
100 pieds, $4.10; 61 à 70, 100 pieds, 
71 à 80, 100 pieds, $4.85. 

Double Diamond, 100 pieds: o 
$6.90; 26 à 40, $7-5o; 4 1 à 50, $8.75 
60, $10.00; 61 à 70, $11.50; 71 à 80, $ 
81 à 85, $14.00; 86 à 90, $16.50; 91 
$18.00. Escompte 33 1/3 p.c. 

Sur demande, escompte 20 p.c. 
Vert de Paris pur 

Nous cotons: , 

Barils à pétrole 0.00 

Drums de 50 à 100 lbs. .. 0.00 

Drums de 25 lbs 0.00 

Boites de papier, 1 lb. .. 0.00 
Boitts de fer-blanc, 1 lb. .. 0.00 

Boites papier, i lb 0.00 

Boites fer-blanc, * lb. . . 0.00 
Câbles et cordages 

Nous cotons: 
Best Manilla .. .. base lb. 0.00 
British Manilla .. base lb. 0.00 

Sisal base lb. 0.00 

Lathyarn simple . base lb. 0.00 
Lathyard double . base lb. 0.00 



à 60, Jute base lb. 0.00 o.io* 

$4.35; Coton base lb. 0.00 0.23 

Corde à châssis . base lb. 0.00 0.34 
à 25. Papiers de Construction 

; 51 à Nous cotons: , 
;i2.5o; Jaune et noir pesant .. .. 0.00 1.65 
à 95, Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 0.28 
Noir ordinaire, le rouleau.. 0.00 0.36 
Goudronné, les 100 lbs. .. 0.00 1.65 
Papier à tapis, les 100 lbs. 0.00 2.75 
Papier à couv., roul.^ 2 plis. 0.00 0.70 
o.iôî Papier à couv., roui., "15 plis. 0.00 0.95 
o jg Papier surprise, roui., 15 lbs. 0.00 0.50 
o!i8i FERRAILLES 
0.20 La lh 

0.21 Cuivre fort et fil de cuivre. 0.00 0.11 
0.22 Cuivre mince et finds en 

0.23 cuivre 0.00 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton jaune fort 0.00 0.08 

O.ioè Laiton mince 0.00 0.06 

0.08Î Plomb 0.02* 0.02! 

o.o8i Zinc 0.00 0.03 

o. 10 La tonne 

o.ioi Fer forgé No 1 0.00 12.50 



Fer fondu et débris de 

machines No 1 0.00 

PlaLues de poêle 0.00 

Fouîtes et aciers malléables 0.00 
Pièces d'acier 0.00 



Vieilles claques 



o. 00 



16.00 
12.50 
9.00 
5-00 
La lb. 
0.09 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2027e livraison (7 oc- 
tobre 1 91 1 ) . — Loin des yeux, près du 
coeur, par Pierre Maël. — Une leçon de 
mécanique imprévue, par Daniel Bellet. 
— Le tailleur de pierres, fable japonai- 
se. — La dernière des Villemarais, par 
H. A. Dourlac. — La tour et ses trois 
formes, par Anthyme Saint-Paul. 

Abonnements — France: Un an, 20 fr; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr; Six mois, 11 fr. 

Le numéro: 40 centimes 
Rachette et Cie., boulevard St-Germain, 
79, Paris. 



Table Alphabétique des Annonces. 

— » > ♦ < ■« — 



Allard, Atnédée 60 

Am;rican Can Co 17 

American Computing 17 

Assurance Mont-Royal 63 

AylmerConi. Milk 16 

Baker & Co. (Walter) 18 

Banque de Montréal 60 

Banque d'Hochelaga 59 

Banque Nationale 59 

Banque Molson 3 I_ 59 

Banque Provinciale 59 

Bélanger, L 60 

Binette, Jos 60 

Boker & Co 61 

Bowser, S. F. & Co 17 

Brodie & Harvie JS 

Brunet, Jos. A 60 

Bureau du Shérif 36 

Canada Life Assurance Co 63 

Canada Sugar Refining Co. 15 
Can. Consolidated Rubber 

L'o , Ud 38-39 

Can. Direct Trading Co 54 

Canadian Norihern Ry 58 

Canadian Pacific Ry 57 

Canadian Sait Co. 13 

Charirand & Turgeon 60 

Chauvin, Baker & Walker. 60 

Chnstie, Brown 12 

Church & Dwig.it 12 

Cie Can. Prod. Agricoles. . 10 
Cie Française des Pâtes 

Alimentaires 6 

Cie. des Moulins du Nord 10 

Cie Médicale Dr Lambert.. 9 

Clare Bros 46 

Clark, Wm 14 

Cliché & Cie ... 57 

Comptoir Mobilier Fr. Can. 14 

Connors, Bros. 20 

Cottam Bart 14 

Couillard Auguste 61 

Cowan & Britton 5 + 



Dept. de l'Intérieur 14 

Dewar's Whisky 11 

Dom. CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge 43 

Dom Messenger 56 

Dom. Register Co 8 

Dougall Varnish Co 51 

Edwardsburg Starch Co., 

Ltd 1 

Equitable , 63 

Esinhart & Evans 62 

Fédéral Life Assurance Co. 63 

Fels & Co 36 

Findlay & Howard, Ltd... 60 
Fidelity Phoenix Pire Insu- 
rance Co, 63 

Forest, J.-A 18 

Furuya & Nishimura 19 

Gagnon, P. -A., 60 

Garand, Terroux & Cie... . 60 

Genin, Trudeau & Cie 55 

Gibb. Alex 61 

GillettCo., Ltd. V E, W.)... 20 

Gouthier, Geo 60 

Grand Trunk Railway.... 58 

Gravel & Ouimet 60 

Greening Wire 52 

Grenier, J. A 46 

Gunn, Langlois & Cie 5 

Hutton & Co. (James) 49 

Impérial Varnish Co 52 

International Varnish Co. . 52 



Jardine & Co.. A. B 61 

Jonas & Co., Henri 2 

Lacaille, Gendreau & Cie.. 18 
Lake of the Woods M Co.64-18 

Laing Packing & Prov. Co. 13 

Lamarre & Cie, W 60 

La Prévoyance 63 

La Sauvegarde 62 

Leslie & Co., A. C 53 

Liverpool & London Globe 63 

London & Lancashire 62 

London, G. & Accident Co. 62 

Luby 18 

Marion & Marion 61 

Martin-Senour 43 

Massicotte, O 60 

Mathewson's Sons 15 

Mathieu (Cie J. L.) 5 

Maxwell & Sons (David). 53 

Metropolitan Life Ins. Co.. 63 

Montbriand, L. R 60 

Montréal Canada 63 

Mooney Biscuit Mfg. Co. . 18 
Morrow Screw, Ltd., The 

John 61 

Mott, John P.. & Co 18 

Mutuelle du Commerce 63 

Munn & Co 61 

Me Arthur & Co., Ltd 53 

McÇormiek Biscuit 4 

McLaren & Co. (D.K.) 49 

National Cash Register 50 

New Victoria Hôtel 60 

Nova Scotia S eel Co 49 



Ontario Silver Co 60 

Pinchin, Johnson & Co 51 

Prévoyants du Canada Les. 62 

Québec Steamship 57 

Rivet, Glass & Sullivan... . 60 

Rolland & Fils, J. B 61 

Rowat & Co 11 

Shurley & Dietrich 53 

Simonds Can. Saw Co., Ltd 48 

Snap & Co 15 

St. Lawrence Flour Mills.. 19 

Sun Life of Canada 63 

Surveyer, L. J. A 61 

St. Charles Cond. Milk Co. 16 

St. Lawrence Sugar Co. ... 15 

Théâtre National 62 

Tippett & Co., A. P 12 

Truro Cond Milk Co 17 

Uncle Sam Dressing Co.. . . 18 

Union Life Ass 62 

Union Mutual Life Ins. Co. 63 

Upton & Co. (The T.) 18 

Verret, Stewart & Co., Ltd 12 

Western Ass. Co. 63 

Wilks & Burnett 60 



46 



LE PRIX COURANT 



LA CONSTRUCTION 



SEMAINE TERMINEE LE 14 OCT. 

Cette semaine, il a été donné 97 per- 
nii> de construction au coût total de 
$480.1(10.00 Les chiffres ci-dessous en in- 
diquent la répartition par quartier et 
donnent le coût approximatif de chaque 
construction. 

Nombre de Quartier coût 

permis 

2 Ahuntsic ? 3ôO° 

1 Bordeaux .. .. .. .. 3.000 

5 De Lorànier .so.500 

1 Duvernay 500 

3 Emard 4.1-5 

1 Est 48,000 

7 Hoehelaga 20.200 

4 La Fontaine 2,450 

16 Laurier 72.620 

3 Mont-Royal 2.400 

3 X. -Dame "de Grâces.. y, 500 

3 Papineau 712,000 

20 St- Denis 65.425 

2 St-Gabriel 8,020 

1 St-Georges 35.000 

6 St-Henri 17.025 

2 St -Jacques 6.000 

4 St-Jean- Baptiste .. .. 6,719 
1 St-Joseph 2500 

3 St-Laurent 5.076 



j St-Louis 

1 Stè-Anne 
5 Sle-Marie 

2 St -l'aul.. 



4,000 

1.000 

1 0,800 
9,800 

$480,160 



et Maisonrteuve, 
maison, maga- 
3 étages, 2e clàs- 



97 . 

Rues Ste-Oatheririe 
quartier Papineau; 1 
-ins. 3 manufactures, 
se: coût prob. $100.000. Propf iétaire, J. 
A.-E. (iauvin. nies Sic-Catherine et Mai- 
sonneuve. Architecte: C'h>. Bernier; con- 
tracteur: Jos. Bourque. 

Rue Serti, quartier Est; 1 maison. 2 
étages, 3C elasse: coût proh. $48,000. 
Propriétaire. C. J'. Ry... Vigcr Station. 
COntràcteurs: Byers et Anglin. 

Avenue <le> Pins, quartier St-Geor- 
ges; 1 maison, 1 logement, 4 étages, 2e 
elasse; coût proh. $35.000. Propriétaire, 
llolt. A. E. [48 Mansfield. 

Rues Beaubien et Chrîstophe Colomb, 
quartier St-Denis; 1 école, 2 étages, Je 
ela>sc: eout prol). $22,000. Propriétaires, 
Trustées Shaw Kfeméfial Chufch. 

Rue Mance. quartier Laurier; 2 mai- 
sons. 6 logements, 3 étages. 3e classe; 
coût prob. $13.000. Propriétaire, (). l)e- 
neau.lt, 2348 Esplanade. 

Rues St-Jérome et Papineau, quartier 
De Lorimier; i maison 1 , 1 magasin. 7 lo- 
gements, 3 étages, 3e c" 
$10,000. Propriétaire, 
M ont- Royal Est. 

Rue Labelle, quartier 



>e; eout 
Richard, 



prob. 
841 



sons, 3 étages, 3e classe; eout prob. 
$5,500. Propriétaire, E. Verbouise, 2081 
Labelle. 

Avenue Alice, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement, 2 étages, 3e clas- 
se: eout prob. $2.000. Propriétaire. Mde 
E, Cabot. (14 Avenue Altreier. . . 

Rue Si Hubert, quartier St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 3 étages. 3e clas- 
se; eout prol). $3,000. Propriétaires, Chs. 

A. et A. Roy. 744 l'.erri. 

Pue Labelle. quartier St-Denis; 1 mai- 
son. 3 logements, 3 étages, 3e elasse; 
coût prob. $2.000. Propriétaire, Ver- 
înefte, I'., 11(19 Huntley. 

Pue Eabre, quartier St-Denis; 1 mai- 
son. 3 logements, 3 étagCN, 3e classe;-, 
coût prob. $4,000. Propriétaire, R. Plan-, 
élut. 284 Marquette;. 

Chemin Publie, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement. 1 magasin. 2'. éta- 
ges, 3e classe; coin prob. $1.300. Pro- 
priétaire. Henri Brault, 360 Beaulieu. 

Rue Huntley, quartier St-Denis; t 



St- 



ENTREPRENELRS et CONSTRUCTEURS 

Pour vos emprunts d'argent et pour 
vos assurances 

Voyez J. A. GRENIER, 

90 ST-FRS. -XAVIER. Tel. Main 120 

Soir : 707 St-Hubert. Tel. Est 1352.) 



;enii 



2 mai- 



Avantages offerts par la mise en stock et la vente des 
Fourneaux " Peninsular" 



Les Fourneaux " Peninsular " se vendent bien parce qu'ils ont de très 

nombreux avantages pour les femmes qui s'en servent. Parmi ces points de 

supériorité, les suivants viennent en p-emier Heu. 

Four en acier, profond de 20 bons pouces, traité à l'alun et brillant dans 

tous les angles. 

Porte de Four se Rabattant- 
Thermomètre de Four- 
Registre de Four pouvant s'ajuster pour donner un degré quelconque 

de chaleur. 

Porte de Nettoyage commodément située sous le four. 

Plaque de Clef en avant , munie d'une poignée de relèvement pour les 

grillades. 

Compartiment Bas pour fers à repasser et accessoires de poêle. 
Avantages des plus impartants pour le marchand : 

Pièces Uniformes, Interchangeables. 

C 'est-à-dire que le foyer, le dessus, les ronds et beaucoup d'autres pièces 
fondues des Fourneaux en Fonte " Peninsular " sont identiques et interchan- 
geables ; cela est vrai aussi des Fourneaux en Acier "Peninsular". Vous 
n'avez besoin d'avoir en main qu'un jeu de pièces de rechange pour cinq 
fC/tirneanx en fonte et un jeu pour les fourneaux en acier. L'économie de 
capital et d'espace d'entrepôt est évidente et des pl is importantes. 

Si vous ne tenez pas encore les Fourneaux "Peninsular", écrivez-nous 
pour avoir des ren^c gnements complets à leur sujet. Cela en vaut la "peine. 

CLARE BROS. & CO., Limited, 

Pre^ton, 




Le " PEERLESS PENINSULAR", 

Fourneau en Fonte pour Charbon ou boi». 




LE PRIX COURANT 



47 



ONEIDA COMMUN ITY 
GAME TRAPS 





QUINCAILLIERS!! 

Préparez-vous de bonne heure pour 

La Demande Pressée qui 
aura lieu pour la Saison 
de la Chasse au Piège. 



Le piège "Victor", piège parfait à 
bas prix, vous fera faire de bonnes 
affaires en Automne. 




il 



48 



LE PRIX COURANT 




Prenez des Ordres 
Pour Scies Circulaires à 
Dents Solides - - - 
Toutes les Grandeurs. 



Toutes les Usines à Planer ou Scieries de toute espèce emploient des Scies Circulaires 
à Dents Solides. Leur diamètre varie de 6" à 72". Chaque scie que vous vendrez 
vous rapportera un bon profit, pourvu que vous spécifiez dans votre commande que 
vous voulez des $cies Simonds, faites à Montréal et en Acier Simonds. 



ce 



SCIES SIMONDS" 



Peu importe la sorte de Scie ; pourvu que cette Scie porte la marque de fabrique repré- 
sentée dans cette page et qu'elle soit faite à Montréal, c'est une Scie absolument garantie. 
Cela signifie : Scies Circulaires, Scies à Dents Insérées, Scies à Ruban, Scies à Bardeaux, etc. 

Vous devriez vous procurer la clientèle des scieries de votre voisinage, qui attendent ordi- 
nairement la visite d'un voyageur qui leur vendra cette ligne de Scies. Voulez-vous 
prendre la peine de nous écrire au sujet de toute Scie que vous pouvez vendre? Nous 
vous ferons nos meilleures conditions, nous vous dirons quelles expéditions rapides nous 
pouvons faire et combien notre garantie vous protège entièrement, vous et votre client, 
contre toute possibilité de perte. 

Nous désirons que les marchands canadiens connaissent mieux notre ligne et, en consé- 
quence, nous sommes prêts à offrir des escomptes et des profits libéraux sur les Scies 
qu'ils peuvent vendre. 

Simonds Canada Saw Co., Limited 

Manufacture et Bureau Principal : 

Rue Saint-Remi et Avenue Acorn, 
MONTREAL, Que. 




Bureaux-Succursales 



ST. JOHN, N. B. 



VANCOUVER, C. A. 



MARQUE DE FABRIQUE 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



49 



LA CONSTRUCTION (Suite) 
maison, 3 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,500. Propriétaire, Jos. 
Allain, 11 19 liuntley. 

Rue St-Hubert, quartier St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prou. $4.000. Propriétaire, O. 
St-Denis, 2291a St-Hubert. 

Rue St-Hubert, quartier St-Denis; ré- 
par. à 1 logement; coût prob. $1.200. 
Propriétaire, E. Caron, 2964 St-Hubert. 

Rue Sanguinet, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement, 1 étage, 3e clas- 
se; coût prob. $1,000. Propriétaire, Ls. 
Jasmin, 2998 Sanguinet. 

Rue Covvan, quartier St-Denis; 3 mai- 
sons, 6 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $6,000. Propriétaire, O. La- 
voie, 778 Clark. 

Rue Boyer, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 2 étages, 3e classe; coût prob. 
$1,500. Propriétaire, E. Daigneault, 2768 
St-Hubert. 

Rue St-Zotique, quartier St-Denis; 1 
maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $1,500. Propriétaire, Emd. 
Lepage, 468 La Salle. 

Rue Labelle, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 3 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,000. Propriétaire, Léon 
Bugold, 54 Avenue du Parc. 

Rue Harold, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 2 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $1,800. Propriétaire, James 
Warrellow, 28-ière Avenue, Viauville. 

Rue La Salle, quartier St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2.500. Propriétaire, Mi- 
chel Sanders, 611 Chambord. 

Rue St-Hubert, quartier Laurier; 2 
maisons, 4 logements, 2 étages,, 3e clas- 



se; coût prob. $3,500. Propriétaire, H. 
Dagenais, 3 Beaucliamp. 

Rue Mance, quartier Laurier; 1 mai- 
son, 3 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $4,000. Propriétaires, O. 
Brière, Durocher et Bernard. 

Rue St-Laurent, quartier Laurier; 1 
maison, 2 magasin, 1 étage, 2e classe; 
coût prob. $8,100. Propriétaire, Jos. Et- 
tenberg, 131 St-Dominique. 

Rue Pacific, quartier Laurier; 1 mai- 
son, 3 logemnts, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,000. Propriétaire, Gascon, 
Nap., 117 Clark. 

Rue St-Dominique, quartier Laurier; 
3 maisons, 9 logements, 3 étages, 3e 
classe; coût prob. $8,000. Propriétaire, 
Chs. Chaussé, 1975 Avenue du Parc. 

Rue Sanguinet. quartier Laurier; 1 
écurie, 2 étages, 3e classe; coût prob. 
$2,000. Propriétaire, Standard Chemical 
Iron & Lumber Co., Ltd., 1559 Sangui- 
net. 

Rue Atlantic, quartier Laurier; 1 mai- 
son, 4 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $3 000. Propriétaire, D. Lesa- 
ge, 1358 Clark. 

Rue Casgrain, quartier Laurier, répar. 
à 1 entrepôt; coût prob. $8,000. Proprié- 
taires, Wilson. Paterson & Co., 127 
Board of Trade Bldg. 

Rue St-Dominique. quartier Laurier; 
3 maisons, 6 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $6,000. Propriétaire, D. 
Pariseau, 69 Laurier. 

Rue Laurier, quartier Laurier; 1 écu- 
rie, 2e caisse; coût prob. $6,000. Proprié- 
taire, J. E. Stuart, 143 Esplanade. 

Rue Esplanale, quartier Laurier; 1 
maison, 5 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,500. Propriétaire, A. 



Lamontagne, 2313 St-Laurent. 

Rue Aima, quartier Laurier; 1 mai- 
son, 4 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,300. Propriétaire, J. A. A. 
Chartrand, 673 Cowan. 

Rues Riel et Galt, quartier St-Paul; 4 
maisons, 10 logements, 1 magasin, 3 
étages, 3e classe; coût prob. $9,500. Pro- 
priétaire, F. X. Dumontier, rues Galt et 
Riel. 

Rue Chabot, quartier De Lorimier; 2 
maisons, 4 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire, Art. 
Mongeau, 1242 Bordeaux. 

Rue Marie-Anne, quartier Emard; 1 
maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,000. -Propriétaire, C. 
Brisebois, 2 Marie-Anne, Emard. 

Rue Beaudry, quartier St-Jacques; ré- 
par. à 2 logements; coût prob. $2000. 
Propriétaire, Made Jos. Vézina, ' 122 
Beaudry. 

Rue Aylwin, quartier Hochelaga; ré- 
par. à 4 logements; coût prob. $1,200. 
Propriétaire, J. Perron,, 227 Ayhvin. 

Rue Mitcheson, quartier St-Jean-Bap- 
tiste; 1 maison, 3 logements, 3 étages, 
3e classe; coût prob. $2,500. Propriétai- 
re, M. Lewitt, 133 Rachel, Est. 

Rue Highland, quartier Notre-Dame 
de Grâces; 1 maison, 2 logements, 2 éta- 
ntes, 3e classe; coût prob. $2,500. Pro- 
priétaire. P. Forgue, 266 Highland. 

Rue Frontenac, quartier Ste-Marie; 1 
maison, 3 logements, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,800. Propriétaire, Del Sole, 
P., 730 Frontenac. 

Rue Bellefield, quartier Notre-Dame 
de Grâces; répar. à 1 logement; coût 
prob. $1,000. Propriétaire, James, Hollis, 
653 Bellefield. 



JOSEPH RODGERS & SONS, VMM 



Sheffield, Ang. 

Evitez les mitations de notre 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que cette MARQUE 
EXACTE se trouve sur chaque lame. 

Seuls Agents pour le Canada : 

JAMES HUTTON &. CO., Montréal. 



s. 



Courroies Spéciales 

Nos Courroies sont recouvertes de 
notre Ciment Imperméable et peu- 
vent être exposées au froid ou à la 
chaleur sans danger de les gâter. 

D. K. McLaren, 

Limited 

351, rue St-Jacques, 

MONTREAL. 

Tel Main 4904-4905-7248 



NOVA SCOTIA STEEL & COAL GO. 



LIMITED 

MANUFACTURIERS DE 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE à 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'à 48pcs de large.RAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs à la verge, ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE, UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mines de Charbon, 
Hauts Fourneaux, Fours à Réverbère à Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

à New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 

<A ^ W ^W****«*««««»«« ■■n_ r u-.n^TJ-u -i nj-u- inn_n i r 



L'annonce représente la vapeur qui ac- 
tionne la machinerie, montez la vapeur. 
La publicité est le lubrifiant des affaires, 
ne ménagez pas l'huile. La publicité est 
le réveil-matin des affaires, sonnez le ré- 
veiL 



5° 



LE PRIX COURANT 




Voilà de la mauvaise Publicité ! 



C'est cependant ce que des milliers de marchands font tous les jours. Non en collant des affiches sur leurs vitrines — mais par leurs 
méthodes, par leur négligence à adopter un système moderne dans leur magasin. Les actes ont plus de portée que les paroles. 
Souvenez-vous-en. Vous n'avez pas à dire au public comment vous faites vos affaires. Vous le leur montrez tous les jours. 

Est-ce là ce qui a lieu dans Votre magasin? C'est une question très sérieuse que chaque marchand devrait étudier avec soin. 
Si des conditions peu satisfaisantes existent dans votre magasin, remédiez-y sans perdre de temps. Empêchez les erreurs, 
évitez les discussions, arrêtez toutes les pertes et assurez une exactitude absolue dans toutes les transactions — comme l'ont fait un 
million d'autres marchands prospères — en vous procurant une Caisse Enregistreuse "National". Puis, "mettez un reçu dans 
chaque paquet." 

Vous ne pouvez pas réussir sans un bon système — et meilleur sera votre système, " mieux vous réussirez ". Aucun système 
qui ait jamais été inventé pour un magasin n'a fait autant pour un grand nombre de marchands, et moyennant une dépense si faible, 
que la Caisse Enregistreuse " National ". 

Les clients aiment acheter dans les magasins munis d'une Caisse Enregistreuse " National ". Ils savent qu'elle garantit une 
exactitude absolue, qu'elle développe un bon service et qu'elle représente des méthodes modernes et une bonne administration. Ils 
se rendent compte qu'une bonne administration implique de meilleures valeurs. 

Pour plus amples renseignements, écrivez à 

NATIONAL CASH REGISTER CO. 

Bureau à Montréal : 1 et 3 rue Notre-Dame Ouest. 

Représentants : 

A. BLACKWEL, ï J. R. DeLUMEN, 284 rue St-Joseph, Québec. 

A, E. LANDRY. [ Bureau de Montréal. L. P. DeLUMEN, 277 rue Bank, Ottawa. 
W. McEWEN, J E. TALJANSKI, Bnreau de Montréal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LA CONSTRUCTION (Suite) 

Rue Cuvillier, quartier Hochelaga; i 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e cais- 
se; coût prob. $3,500. Propriétaire, Art. 
Sicard, 135 Adam. 

Rue Notre-Dame, quartier St-Henri; 
I maison, 4 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $6,000. Propriétaire, E. 
Lamy, 557 Chemin La Salle. 

Rue Benoit, quartier St-Laurent; ré- 
par. à 1 maison, bâtisse à 2 étages, 1ère 
classe; coût prob. $4,000. Propriétaires, 
Simpson & Peel, 10 Benoit. 

Rue St-André, quartier St-Jacques; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 2e clas- 
se; coût prob. $4,000. Propriétaire, Nap. 
Deslauriers, 424 aherbrooke, Est. 

Rue Davidson, quartier Emard; répar. 
à 2 olgements et 1 magasin, bâtisse à 2 
étages, 3e classe; coût prob. $2,000. Pro- 
priétaire, S. Chevalier, 292 Davidson. 

Rue Waverly, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 1 logemnt, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,500. Propriétaire, A. Rol- 
land, Asuntsic. 

Rue Dorion, quartier Papineau; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire, A. 
Préfontaine, 1015 Dorion. 

Rue Stadacona. quartier Hochelaga; 1 
maison, 3 logements, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $3,000. Propriétaire, O. Ar- 
chambault, 105 Jeanne d'Arc. 

Rue Ste-Eilzabeth, quartier St-Henri; 
1 manufacture, 1 étage, 2e classe; coût 
prob. $6.000. Propriétaires, Tooke Bros., 
Ltd. 

Rue St-André, quartier La Fontaine; 
I maison, 1 logement, 1 étage, 3e classe; 
coût prob. $1,000. Propriétaire, O. Pa- 
rent 719 St-André. 

7ème Avenue, quartier Ste-Marie; 1 
maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 



LE PRIX COURANT 

se; coût prob. $2,200. Propriétaire, V. 
Menu, 419 De Levis. 

Rues Mont-Royal et Parthenais, quar- 
tier De Lorimier; 2 maisons, 2 loge- 
ments, 3 étages, 3e classe; coût prob. 
$8,000. Propriétaire, Mde J.-D. Latour, 
1159 Mont-Royal Est. 

Rue Nazareth, quartier Ste-Anne; bâ- 
tisse de 2e classe; coût prob. $1,000. 
Propriétaires, Montréal Cotton & Wool 
Waste Co., 173 Common. 

Rue Maréchal, quartier Mont-Royal; 1 
maison, 1 logement, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $2,000. Propriétaire, Chs Bis- 
son, 1033 Laurier. 

Rue St-Charles, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 1 logement, 2 étages, 3e classe; 
coût prob. $1,000. Propriétaire, F. La- 
rose, 251 Drolet. 

Rue Cuvillier, quartier Hochelaga; 1 
maison, 5 logements, 3 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $5,000. Propriétaire, H. 
Ripeau. 

Rue Bleury, quartier St-Laurent; ré- 
par. à 1 magasin; coût prob. $1,000. Pro- 
priétaire, John Dwane, 30 Shuter. 

Rue St-André, quartier La Fontaine; 
r maison, 2 étages, 3e classe; coût prob. 
$1,300. Propriétaire, O. M. Lavoie, 691 
St-André. 

Rue Parthenais, quartier Papineau; 1 
manufacture, 6 étages, 2e classe; coût 
prob. $9,000. Propriétaires, Dominion 
Oil Cloth Co., 1192 Ste-Catherine Est. 

Rue Plateau, quartier Notre-Dame de 
Grâces, 2 maisons, 4 logements, 2 éta- 
ges, 3e classe; coût prob. $6,000. Pro- 
priétaires, Gagné et Cusson, 169 Parc 
Cartier. 

Rue Parc Etienne-Cartier, quartier St- 
Henri; 1 maison, 3 étages, 3e classe; 
coût prob. $4,000. Propriétaire, John 
Hoolahan, 478 Ste-Emilie. 

Rue Mullum, quartier St-Gabriel; ré- 



51 

par. à 1 manufacture; coût prob. $8,000. 
Propriétaire, A. R. Whittall, 736 Mul- 
lin. 

Rue Mitcheson, quartier St-Jean-Bap- 
tiste; 1 manufacture, 1 étage, 3e classe; 
coût prob. $4,000. Propriétaire, W. J. 
Proulx, 99 St-Jacques. 

Rue Montgomery, quartier Hochelaga; 
1 maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $1,500. Propriétaire, P. 
Brissette; 163 Montgomery. 

Rue Mont-Royall, quartier De Lori- 
mier; 1 maison, 1 logement, 3 étages, 3e 
classe; coût prob. $6,000. Propriétaire, 
Z. Martel, 1306 Bordeaux. 

Rue Nicolet, quartier Hochelaga; 2 
maisons, 4 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire, L.- 
J.-Nap. Crépeau, 699 La Salle, Maison- 
neuve. 

Rue Préfontaine, quartier Hochelaga; 
1 écurie, 2 étages, 2e classe; coût pro. 
$3,000. Propriétaire, H. Quintz, 419 St- 
Germain. 

Rue St-Dominique, quartier St-Louis; 
répar. à 1 logement, bâtisse à 2 étages, 
3e classe; coût prob. $4,000. Propriétaire, 
J. Freidman, 178 Mitcheson. 

Rue Richmond, quartier St-Joseph; 2 
maison, 4 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $2,500. Propriétaire, Art. 
St-Jean, 418 Richmond. 

2ème Avenue, Rosemont, quartier Ste- 
Marie; 3 maisons, 6 logements, 2 étages, 
3e classe; coût prob. $4.500. Propriétai- 
re, A. Champagne, 1182 Chabot. 

Boulevard Gouin, quartier Bordeaux; 
1 maison, 2 logements, 2 étages, 3e clas- 
se; coût prob. $3,000. Propriétaire, D. 
Picard, 2025 Boulevard Gouin. 

Rue Parthenais quartier De ( Lori- 
mier; 1 maison, 4 logements, 3 étages, 
3e classe; ciût prob. $3,Soo. Propriétaire, 
Léon Lépine, 1563 Papineau. 



Des Fortunes ont été faites 
et perdues en un jour. 

Mais il a fallu des années d études et d'expérien- 
ces pour donner aux VERNIS DOUGALL la 
position qu'ils occupent actuellement. 
La qualité de ces vernis est due à la science et 
au savoir d'hommes experts en la matière. Mal- 
gré de nombreux essais, personne n'a encore 
réussi à découvrir un vernis pouvant l'emporter 
sur les VERNIS DOUGALL. 
Tous \es vernis qui sortent de notre manufacture, 
en si petite quantité que ce soit, ont une qualité 
qui se rapproche de la perfection, autant que cela 
est possible. Nous ne pouvons pas nous per- 
mettre de courir aucun risque. 
Courez-vous des risques vous-même, M. le Mar- 
chand ? 

Permettez-nous de vous envoyer notre brochure 
concernant les Vernis. Vous verrez que sa lec- 
ture est intéressante. 
VERNIS QUI DURENT LE PLUS LONGTEMPS. 

The Dougall Varnish Co., Limited 

J. S. N. DOUGALL. Président 

305 rue des Manufacturiers 
Montréal, - Canada* 

Associée avec Murphy Varnish Company, des Etats-Unis. 




Les Grandes Corpo- 
rations emploient les 
Peintures et Vernis 
" Minerva." 

L'Amirauté Britannique, les plus 
grandes compagnies de chemins de fer et 
denavigation du monde, et les peintres décorateurs les plus 
renommés emploient constamment les Produits "Minerva." _ 

C'est la preuve réelle de la qualité " Minerva "—la qualité 
qui assure une augmentation de profits et la renommée du Mar- 
chand qui vend les articles " Minerva." 

Les Peintures et Vernis 

"MINERVA* 

sont faits des matières les plus pures et les plus appropriées que 
l'on puisse obtenir, par les méthodes scientifiques les plus mo- 
dernes. 

Dans toutes les conditions et sous tous les climats, ils ont 
résisté aux épteuves Les Peintures et Vernis " Minerva" sont 
toujours mis sur le marché en Pleines Mesures Impériales et ont 
à leur appui une expérience de 76 ans dans les peintures. 

Y a t-il dans votre ville un marchand vendant les produits 
" Minerva "? Ecrivez aujourd'hui pour connaître la proposition 
" Minerva " et la Liste des Prix faits aux marchands. 

PINCH1N, JOHNSON & Co., (Canada) Limited 

377-387, Avenue Carlaw, - TORONTO, Ont. 

Maison fondée en Angleterre en 1834. 



52 



LE PRIX COURANT 



" Tous les Proditus 
International Varnish 
sont vendus en Canistres 
de Pleine Mesure Impériale' ' 

Calculez ce que cela signifie pour le Quincaillier 
en général. 

Beaucoup sont prêts à attester sous leur signature, 
que cela signifie une assurance de clientèle — un 
patronage permanent. 

Simplement parce que cela veut dire plus de 
satisfaction et de meilleures marchandises pour 
les clients, au même prix. 

Chaque Produit " International Varnish " porte 
la marque d'une " Qualité Supérieure." 

Elastica, Lacqueret, Satinette, Flattine et 
Wood Stains — établissent et maintiennent tous 
votre réputation, et vous donnent un profit raison- 
nable. 

Vous pouvez vous attendre en toute confiance à 
des ordres de renouvellement, quand vous spécifiez 
les Produits " International." 

TORONTO, - - WINNIPEG. 



Peintures qui vous donnent 
des profits. 

Nous avons des peintures qui ne se détérioreront 
pas entre les mains de votre client. Vons en recueil- 
lez le bénéfice. Tenez un stock de Floorglaze M. L., 
Granitine et Peintures M. L. Il faut de bonnes pein- 
tures à un marchand pour se faire une clientèle locale. 
Ce sont les marchands de cette sorte que nous recher- 
chons. 

Floorglaze, en 27 couleurs, est opaque, hautement 
fini, résiste à l'usage ou à la température. C'est ex- 
actement ce qu'il faut pour la maison, à l'intérienr ou 
à l'extérieur. Il procure des ventes de renouvelle 
ment. 

Granitine est un vernis transparent pour planchers, 
qui conserve son haut fini et son apparence, malgré 
la boue, le savon et les marques de talons. Le meil- 
leur à vendre à vos clients. Vous en vendrez davan 
tage. 

Les peintures M. L., sont d'un emploi facile, par- 
faites comme pouvoir de couverture et durables. 
Spécialement préparées pour nn emploi satisfaisant 
vos clients. Une bonne ligne à vendre. 

Bons profits sur les trois lignes ci-dessus. 
Ecrivez -nous pour obtenir les prix faits au 
Commerce. 

Impérial Varnish & Color Co„ Limited, 
6 rue Morse, Toronto. 



Il est temps d'activer la vente 



DES PAILLASSONS EN BROCHE DE GREENING 

Ce sont les mieux faits. Quatre sortes : Réversibles Patentés, "Simplex," 
Bordés de Broche Entrelacée et Bordés de -Broche Entrelacée Regalvanisée. 
Ils sont à prix moyens et vous rapportent un excellent profit. 



CHAQUE MAISON de votre localité où il y a des grilles 
de foyer à feu ouvert, a besoin d'un ou de plusieurs 

GARDE-FEU de GREENING. 

Ils sont utiles, ils empêchent les étincelles de tomber sur les tapis, tiennent 
les enfants à distance, et empêchent les vêtements de femmes de balayer acci- 
dentellement la flamme. En outre ils forment un bel ornement. 

Mettez-les bien en évidence — cela vous 

sera profitable. 
Ils sont faits en plusieurs styles et finis. 

Demandez les Prix et de* Renseignements Complets. 

THE B. GREENING WIRE COMPANY, Limited. 




HAMILTON, 



MONTREAL. 



LE PRIX COURANT 



53 



Ventes parles Shérifs 



Du 23 au 28 octobre 191 1 

District de St-Hyacinthe 

— Alexandre Barré contre Théodore 
Barrière, fils. 

St-Mathias — Une terre portant le 
No 137 du plan cadastral de la dite pa- 
roisse, avec bâtisses y érigées. 

Vente à la porte de l'église de Saint- 
Mathias, le 24 octobre 191 1, à 2 heures 
p. m. 

District de Terrebonne 

— Dame Athalide Lalonde vs Michel 
D'Ambrosio. 
Paroisse Sainte-Adèle — Un lot de ter- 



re connu aux plan et livre de renvoi of- 
ficiels de la dite paroisse, sous le No 
21, du deuxième rang du canton Morin, 
avec bâtisses y érigées. 

Vente à la porte de l'église catholique 
du village de Sainte-Adèle, le 24 octo- 
bre 191 1, à midi. 

District de Trois-Rivières 

— Onésime Naud contre Zotique Ja- 
cob. 

Saint-Jacques des Piles — Un lot de 
terre avec bâtisses dessus construites, 
connu sous le No 240, et un emplace- 
ment avec maison et autres bâtisses, 
connus comme étant le lot de terre No 
206. tous deux sur les plan et livre de 
renvoi officiels du cadastre de la dite 
paroisse de Saint-Jacques des Piles, can- 
ton Radnor. 

Vente à la porte de l'église de la pa- 



roisse de Saint-Jacques des Piles, le 24 
octobre 191 1, à 10 heures a. m. 



LA LOI LACOMBE 



Semaine terminée le 4 octobre 191 1 

Employés Employeurs 

Amiot, Ovila Cie. Ogilvie. 

Calvé, Aquila Meldrum Bros. 

Chagnon, Geo. . . Can. Rubber Co., Ltd. 
Carpentier, H. J. .. J. McDougall & Co. 
Chevalier, J. . Steel Co. of Canada, Ltd. 
Cromp, A. . . Alis Chalmers & Bullock. 
Davis, Burton .... T. Eaton Co., Ltd. 
Groulx, F. . . Canada Steel Foundry Co. 

Lapierre, Ant A. Poirier. 

Payette, Geo E. Lemire. 

Ranger, Isidore G. T. Ry. 

Teasdale, Trefflé . . Arsène Lamy, Ltée. 



FER -BLANC 

DOMINION CROWN 

Plaques au charbon de Bois, réellement de 
haute qualité, fortement étamées. 

DEMANDEZ - LES A VOTRE FOURNISSEUR. 

A. C. LE5LIE & CO., LIMITED 
MONTREAL. 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronnées (Roofing) prêtes à poser, 2 et 3 plis- 
Papiers de Construction. Feutre à Doubler et à Tapisser 
Produits du Goudron. Papier à Tapisser et à Imprimer- 
Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronné 
"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

83 EUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures : Rues du Hâvre et I.ogan. 
Moulin à Papier, Joliette, Que. 



SCIES MAPLE LEAF 



Nos Scies 
sont trempées 
au moyen 
d'un procédé 
secret. 

Satisfaction 
garantie. 




THE MAPLE LEAF 

SAW WORKS 



SHURLY-DIETRICH CO., LIMITED, Galt, Ont. 



LES FABRICANTS DE BEURRE DEMANDENT 

La Baratte "FAVORITE" 

parce qu'ils savent que c'est la meilleure. Jetez un regard sur sa construction -ce sup- 
port léger, ma-s rigide, en acier-cornière, les touiillons boulonnés, le couvercle serré et 
arrange commodément, l'actionnemert à la main et au pied combinés, les coussinets 
a cylindres— ces avantages très évidents convainquent de sa supériorité, qui est entière- 
ment prouvée par des épreuves réelles de barattage. 

Comme résultat naturel, il se vend plus de barattes " FAVORITE " au Canada que 
ae barattes de toutes les autres marques combinées. 

8 grandears, pour baratter de y 2 à 30 gallons. 
DAVID MAXWELL & SONS, St. Mary's, ONTARIO. 

Agence â Montréal; 446-448, rue St-Paul. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



54 



LE PRIX COURANT 



MONTEES A. BON MARCHÉ 

En Métal Blanc, Gun Métal, Argent, Plaqué. 




Montre en argent Lépine, solide. 121, à cylindre, avec bracelet en cuir. 
Mise à l'heure au pendant. Cette montre est dénommée "Diana". S 1 .95 

Achetez directement des Manufacturiers. Vous bénéficierez ainsi des profits 
faits par des intermédiaires. 

Toutes ces Montres sont garanties marquer le temps exact pendant un an, 
qu'elles soient en magasin ou entre les mains de vos clients. 

Au cas où une Montre se dérangerait, renvoyez-nous la ; nous la réparerons 
et vous l'expédierons sans frais. 

Echantillon envoyé en approbation, sur demande. 
Nous avons des Montres à partir de 

$1.00 i« s <i u ' à $1,000.00 

CANADIAN DIRECT IMPORTATION Co. 

MONTREAL. 



BOITE POSTALE 

315 



11 rue St. Sacrement 



Montre en nickel I,épine, 12s. Cu 
vette en métal, remontoir à cylin 
dre, mise à l'heure au pendant, ca 
dran en émail soigné demi-bassine- 
remontoir à secondes Montre par 
faitement garantie SI. 65,. 

Même montre avec boîtier en 
acier. $ 1 .65, 



Article de Quincaillerie se Vendant Rapidement, 




¥ CRAMPE HARVIE 



Pour Fermeture de "Crates" 
à Bière, à Petits Fruits, Etc. 

De mandez-nous les prix de ces marchandises Puis recher- 
chez la clientèle des acheteurs pour brasseries. Ce commer- 
ce sera le vôtre si vous vous en occupez. Nous avons l'article 
qui donne satisfaction. Nous vous fournirons tout le stock 
dont vous pourrez avoir besoin, à des prix qui vous procure- 
ront un bon profit. Vous pouvez FAIRE de la CRAMPE 
HARVIE pour Crate, VOTRE MEILLEUR ARTICLE 
de VENTE. 

COWAN & BRITTON 

Fabricants de Clous, Pentures et Couplets. 

CANANOQUE, ONT. 



LE PRIX COURANT 



55 



Epiceries et Provisions. 



VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paillées, 4 
gall. imp cruche 0.00 2.20 

Domestique triple, ceruches 
paillées, 4 gai. imp., cru- 
che 0.00 

72 grains le gall. 

88 grains le gall. 

177 grains (proof). le gall. 

THES 

Très bonne demande pour les th 
Japon et de Ceylan. Les thés 
de Chine Communs manquent. 
EPICES PURES, GRAINES ET 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 



0.00 
0.00 
0.00 



i .40 
o. 12 
0.15 
0.18 

es du 
verts 

SEL 



Allspice, moulu 


lb. 





iS 





18 


Anis 







10 





12 









04J 





06 


Cannelle, moulue .. .. 







20 





24 


Cannelle en mattes . . 







18 





22 


Clous de girofle moulus 


tt 





00 





21 


Clous de girofle entiers. 







21 





25 









06 





08 




tt 





00 





23 


Gingembre moulu . . 


tt 





20 





30 


bingembre en racine . . 







17 





20 


Graine de lin non moul. 







00 





07 


Graine de lin moulue . . 







07 





08 


Graine de chanvre .. .. 







04è 







Macis moulu 


tt 





75 


I 


00 


Mixed spices moulues.. 







18 





22 


Muscade 







35 





50 




tt 





00 





50 


Piments (clous ronds) .. 


u 





10 





15 


Poivre blanc rond .. .. 


tt 





22i 





25 



Poivre blanc moulu. .. " 
Poivre noir rond . . . . " 
Poivre noir moulu . . . . " 
Poivre de Cayenne pur. " 
Whole pickle spice .. .. " 

Sel fin, quart, 3 lbs 

Sel fin, quart, 5 lbs 

Sel fin, quart, 7 lbs 

Sel fin quart, 10 lbs 

Sel fin, quart, 20 lbs 

Sel fin, i sac, 56 lbs. . . . 

Sel fin, sac, 2 cwts 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 

Fine 

Dairy 

Cheese 0.00 

Gros sel, sac 0.60 

ORGE 

Les prix sont en hausse 
sac. 

Nous cotons: 



0.23 


0.27 


0.15 


0. 17 


0. 16 


0.20 


0.21 


0.25 


0. 16 


0.20 


2.95 


3-05 


O.OO 


2.95 


2 .80 


2.85 


0.00 


2.75 


O.OO 


2.75 


0.00 


0.40 


o'oo 


1.50 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 


2.45 


0.60 


0.65 


de 40,c par 



Orge 


mondé (pot) 


. . sac 





00 


3 -50 


Orge 


mondé (pot) 


baril 





00 


7-35 


Orge 


mondé (pot) 


. . sac 





00 


0.04 


Orge 


perlé (pearl) 


. . ,sac 





00 


4-65 


Orge 


perlé (pearl) . 


. . lb. 


0.00 


o.os 



LEGUMES SECS 

Très bonne demande. Les pois 
sont en hausse de 10c par sac. 

Nous cotons: 
Fèves de Lima de Cal., lb 0.08 
Fèves blanches. Can. .. lb. 0.04! 
Fèves jaunes .. .. minot 2.00 
Flageolets (haricots), sac 

de 220 lbs lb. 0.00 

Lentilles, par sac .. .. lb. 0.00 
Pois verts No 1 . . . la lb. 0.04 



09 

04* 

10 

10 
06 
• 05 



i'ois à soupe No i, jaunes, 

Pois fendus, le sac .. 0.00 2.85 

lilé-d'Inde à soupe, cassé, 

le sac 0.00 2.60 
RIZ 

Le riz Patna importé est en hausse 
de ic par livre. 

Nous cotons: 

Riz importés: 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualité .. .. lb. 0.00 

Riz Carolina o.o8i 

Riz moulu 0.04 

Riz soufflé (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes . 0.00 

Riz décortiqués au Canada: 

Les prix ci-dessous s'entendent 
Montréal : 

Qualité B, sac de 100 lbs. 
Qualité CC, sac de 100 lbs. 



0.05I 

0.10 

0.06 

3- 60 
f.o.b. 



India Bright (sac 100 lbs) 



Mandarin Patna .. 
Impérial Glacé Patna 



3 


55 


3-65 


3 


45 


3-55 


4 


70 


4.80 


3 


65 


3-75 


3 


75 


3.85 


3 


85 


3-95 


4 


10 


4.20 


4 


35 


4-45 


4 


60 


4.70 


5 


05 


5-15 


5 


15 


5.25 


5 


30 


5 -4o 


4 


55 


4-65 



Ice Drips Japan 

Korean Glacé 

FRUITS SECS 

Les raisins de Valence sont en hausse 
sur les marchés primaires. Les pruneaux 
de la nouvelle récolte sont maintenant 
sur le marché. Mais ceux des grosseurs. 
30/40, 40/50 et 50/60 ont été vendus 
complètement avant leur arrivée. On 




Les Connaisseurs 

APPRÉCIENT LES CÉLÈBRES 

PIPES "PETER80N" 

Tous les marchands de tabac soucieux de leur 
réputation devraient avoir cette marque en magasin . 

Seule et unique maison au Canada réparant et fabri- 
cant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propriétaires des 

MARQUES BIEN CONNUES 




Seuls dépositaires des Tabacs et Cigarettes 
de la Régie Française. 



GENiN, TRUDEAU & OIE 

22 RLE NOTRE-DAME OUEST, - - MONTREAL. 



56 

prend cri cemoment des commandes 
pour ces trois catégories pour livraison 
en décembre. Les pommes évaporées 
sont baissées de lie par livre. 

Nous cotons: 

Dattes et Figues: 

Dattes en vrac .. .. i lb. o.oo 0.04J 

Dattes en pqts. de 1 lb. .. o.oôi o.07à 

Figues sèches en sac . lb. (manquent) 

2i pouces lb. 0.08 0.09 

2* pouces lb. 0.09 0.10 

2I pouces lb. 0.10 0.11 

3 pouces lb. 0.12 0.13 

Raisins de Corinthe lb. lb. 

Corinthe Amalias 0.06 o.oôè 

Corinthe Filiatras o.oôi o.oôè 

Corinthe Vistizzas 0.07I o.o8è 

Corinthe nettoyés, 50 qpts 

de r lb., à la boîte .. .. o.o8è 0.09 
Corinthe nettoyés aux E.- 

U., paquet de 1 lb o.oôè 0.07 

Corinthe épépinés (manquent) 

Raisins de Malaga lb. lb. 

Rideau bte 0.00 2.40 

Balmoral bte 0.00 3.00 

Orléans bte 0.00 4.00 

Royal Excelsior .. .. bte 0.00 4.50 

Raisins Sultana lb. lb. 

Extra Impérial .. .. bte 0.00 5.50 

Sultanas, 3 cour o.oô* 0.07 

Sultanas, 4 cour o.07è 0.08 

Sultanas, fancy nettoyés, 3 

cour 0.00 o.Il 

Sul. nettoyés, pqt. de 1 lb. c.oo 0.12 

Raisins de Valence lb. lb. 

Valence fine off Stalk btes 

de 28 lbs (manquent) 

Valence Selected, btes de 

2 8 lbs (manquent) 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs (manquent) 

Raisins de Californie lb. lb. 

Epépinés, paq. 1 lb., fancy (manquent) 



LM PRIX COURANT 

Epépinés, qpt. 1 lb., rhoix. (manquent) 
Noix et Amandes lb. lb. 

Amandes Tarragone .. .. 0.13 0.14 

Amandes Valence écalées.. 0.35 0.37 

Avelines 0.12 0.14 

Noix Grenoble Mayette .. 0.18 0.19 

Noix Marbot 0.14 0.15 

Noix de Bordeaux écalées 0.36 0.37^ 

Noix du Brésil 0.15$ o.iôi 

Noix de coco râpées en 

seaux, par 15 ou 20 lbs. o.2iè 0.22 
Noix de coco râpées en 

boîtes de 5 lbs 0.00 0.21 

Noix de coco râpées, à la lb. 0.00 0.25 
Noix Pécan polies, moyen- 
nes 0.17 0.18 

Noix Pécan polies Jumbo. 0.18 0.19 

Noix Pécan cassées .. .. 0.00 0.00 

Noix Tarragone 0.15* 0.16I 

Peanuts non rôties, Sun .. 0.00 0.10 
Peanuts non rôties, Bon 

Ton 0.00 0.11 

Peanuts non rôties, Coon. 0.00 0.07^ 

Peanuts rôties, Coon .. .. 0.09 o.ogi 

Peanuts rôties, G 0.10 o.ioè 

Peanuts non rôties, G. .. 0.00 o.o8è 

Peanuts rôties, Sun .. .. o.uè o.i2i 

Peanuts rôties, Bon Ton . o.i2è 0.14 

Pruneaux 30/40 0.00 0.13 

Pruneaux 40/50 0.00 o.ilè 

Pruneaux 50/60 .. .. .' . .. 0.00 o.ioè 

Pruneaux 60/70 0.00 0.10 

Pruneaux 70/80 0.00 o.ogi 

Pruneaux 90/100 0.00 o.o8è 

Fruits évaporés lb. lb. 

Abricots, boite 25 lbs 0.00 0.15 

Nectarines o.oçji 0.11 

Pêches, boites 25 lbs 0.00 o.i2.\ 

Poires, boîtes 25 lbs 0.00 0.14 

Pommes tranchées évapo- 
rées .. .. btes de 50 lbs. 0.00 o.io* 
Pelures de fruits lb. lb. 
Citron 0.10 0.11 



Orange .u 0.12 

Citronnelle 0.14 o 15 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Légumes 

Très forte demande. Le prix du blé 
d'Inde, 2 lbs. est plus élevé de 2jc. Les 
champignons sont en hausse de 2 francs 
($0.40) par caisse sur les marchés pri- 
maires. 

Nous cotons: 

Par doz. 
Groupe Groupe 
No 2 No 1 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.95 3.00 
Asperges entières can., 2 lbs. 0.00 2.50 
Asperges Californie, 2 lbs. 0.00 3.65 
Betteraves tranchées, 3 lbs. 0.00 1.30 

lïlé d'Inde 2 lbs. 1.00 0.00 

Blé d'Inde en éps .. 3 lbs. 0.00 1.75 
Catsup, bte 2 lbs. .. doz. 0.00 0.85 

Catsup, au gai doz. 0.00 5.00 

Champgnons hôtel, boîte . 0.13 0.14 
Champignons 1er choix .. 0.19 0.20 
Champignons choix, boîtes 0.17 0.18 
Choux de Bruxelles imp. . 0.16 0.17 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.65 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.95 

Citrouilles gai. 2.75 3.00 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.40 

Epinards gai. 0.00 5.50 

Epinards imp bte 0.11 0.12 

Fèves Golden Wax . 2 lbs. 0.97$ 1.00 
Fèves Vertes .. ..2 lbs. 0.00 1.00 
Fèves le Lima .. ..2 lbs. 0.00 1.35 
Flageolets importés .. bte 0.13^ 0.15 
Haricots verts imp. .. bte 0.13 0.17 
Macédoine de légumes, bte 0.10 0.16 
Marinades en seau .. gai. 0.00 0.70 
Petits pois imp. moyens bte 0.11 o.nè 
Petits pois imp., mi-fins, bte 0.12 0.I2J 
Petits pois imp., fins, bte 0.16 0.17 
Petits pois imp., ext.fins.bte 0.17 0.18 
Petits pois imp., surfins, bte (manquent) 



ANNONCEZ VOTRE COMMERCE 

La Compagnie Dominion Messenger & Signal entreprend la livraison 
d'Echantillons de Produits Alimentaires — Essences — Remèdes Paten- 
tés - Catalogues — Journaux Hebdomadaires et Quotidiens — Magazi- 
nes — Cartes — Annonces et Prospectus. 

Opérant dans toutes les grandes villes de l'Est du Canada ainsi qu'à 
Winnipeg, Victoria et Vancouver, cette Compagnie est à même de vous 
servir comme aucune agence de distribution ne peut le faire. 
L'année dernière, la Compagnie Dominion Messenger & Signal a distri- 
bué une grande quantité de matière à publicité, de matière imprimée et 
d'échantillons que toutes les autres agences de distribution ensemble. 
Si vous avez quoi que ce soit à distribuer» en quelque endroit que vous 
désiriez que la livraison soit faite, vous ferez bien de nous consulter. 
Adressez-vous à notre Département des Contrats. 

Téléphone Main 3414 

Dominion Messenger & Signal Co. 

LIMITED. 

Rues St-François-Xavier et St-Sacrement Rues Scott et Wellington 

MONTRÉAL, Qué. TORONTO, Ont. 



Pois Can. English Garden 





.00 


1 


• 35 


Pois Can. Early June. .. 





00 


1 


50 


Pois Sweet Winkle 


I 


12 


1 


m 


Pois Can. Ext. Fine Sifted 





00 


1 


90 


Succotash 2 Ibs. 





00 


1 


15 


Tomates, 3 lbs doz. 





00 


1 


75 


Tomates importées, gall . . 





00 


1 


40 


Truffes, i boite 


S 


00 


5 


40 



0.00 



Conserves de fruits 

Bonne demande. Les fraises 2 livres 
sont en hausse de 25c. Les gadelles rou- 
ges, 2 livres, sont en hausse de ylc Les 
prunes Lombard, 2 livres, sont à prix 
plus faciles. 

i\ous cotons: 

Par doz. 
Groupe Groupe 
No 2 No 1 

Abricots de Californie, 

2i lbs. 
Ananas coupés en dés, 

ii lb. 

Ananas entiers importés, 

ii lb. 

Ananas tranchés imp. 2 lbs. 
Ananas entiers (emp. 

Can.) 3 Ibs. 

Ananas tranchés (emp. 

Can.) 2 lbs. 

Ananas râpés (emp. Can.) 

2 lbs. 

Bluets Standard .. .. doz. 
Cerises rouges avec noyau, 
2 lbs. 

Fraises, sirop épais . 2 lbs. 

Fraises (confitures) 

Framboises, sirop épais, 

2 lbs. 

Gadelles rouges, sirop 

épais 2 lbs. 

Gadelles noires, sirop 

épais 2 lbs. 

Groseilles, sirop épais, 2 lbs. 
Marinades can. 1 gai . gai. 
Mûres, sirop épais . 2 lbs. 



1 .40 
0.00 

0.00 



O.00 
0.00 

1-55 

0.00 

i-35 
2.00 

1.97Î 



3-50 
1 .40 

1-45 
2.00 

2.30 

i-75 

1-25 

1-554 

2.25 
2.20 

2.02* 
0.00 



I .90 

O.OO 
O.OO 
0.00 



0.00 
2.00 
0.80 
I .60 



LE PRIX COURANT 

Olives, 1 gai gai. 1.27J 1.79 

Pêches jaunes .. ..2 lbs. 0.00 1.90 
Poires (Bartlett) .. 2 lbs. 0.00 1.80 

Pommes 3 lbs. 0.00 1.10 

Pommes Standard .. gai. 0.00 3.05 
Prunes Damson, sirop épais 

2 lbs. 1.10 1.15 
Prunes Lombard, sirop épais, 

2 lbs. 0.87* 0.90 
Prunes de Californie, 2i lbs. 0.00 2.75 
Prunes Greengage, sirop 

épais 2 lbs. 0.00 1.30 

Prunes Greengage, Standard, 

gallon 0.00 4.00 
Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 1.55 

Rhubarbe gall. 0.00 3.524 

Fruits sous verre, flacons de 1 chopine: 

Fraises doz. 0.00 3.00 

Pêches doz. 0.00 2.85 

Cerises rouges .. .. doz. 0.00 1.95 
Cerises blanches .. .. doz. 0.00 2.25 

Cerises noires doz. 0.00 2.40 

Framboises doz. 0.00 2.40 

Mûres doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges .. .. doz. 0.00 2.40 
Conserves de poissons 
Bonne demande. Le hareng Labrador 
qui manquait est de nouveau sur le mar- 
ché; nous cotons ses prix ci-dessous. 
Les sardines canadiennes sont en baisse 
de 25c à 50c par caisse. 

Nous cotons: 
Anchois à l'huile (suivant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar i lb. doz. 3.12 3.25 

Caviar i lb. doz. 6.15 6.25 

Caviar i lb. doz. t2.oo 12.50 

Clams 1 lb. doz. 1.20 1.35 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 3.90 

Crevettes en saumure, bte. 0.00 1.80 
Crevettes en saumure, 

boites 2 lbs. 0.00 3.00 

Crevettes sans saumure, 

1 lb 0.00 1.75 

ii lb 0.00 3.25 



57 



Finnan Haddies .. .. doz. 
Harengs frais, importés, 

doz. 

Harengs marinés, imp. " 
Harengs aux Tom., imp " 
Harengs kippered, imp. " 
Harengs imp., bte 100, bte 
Harengs Canadiens, sauce 

tomates 

Harengs Labrador . . brl. 
Harengs Labrador . i brl. 
Homards, bte plate, 1 lb. " 
Homards, bte plate, i lb. " 
Homards, bte haute, 1 lb. " 
Huîtres (solid meat), 5 oz. 

doz. 

Huîtres (solid meat), 10 oz. 

doz. 

Huîtres 1 lb. 

Huîtres 2 lbs. 

Morue étuvée, cse, 100 lbs. 

Morue No 2 lb. 

Morue No 1 lb. 

Morue grosse en quart lb. 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 

Sardines canad i bte 

Sardines can. . . \ btes, cse 
Sardines françaises, i btes, 
bte 

Sardines françaises, i btes. 

bte 

Sardines Norvège (i bte) 
cse 

Sardines Norvège (* bte) 
cse 

Sardines Royan à l'huile, i 

bte 

Sardines sans arêtes . . 

Saumon Labrador 100 lbs. 

Saumon rose Cohoes, Fra- 
ser River, boite plate . . 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover Leaf, 



I 


15 


1 . 20 


I 


10 


1-45 


I 


40 


1.65 


I 


35 


1 .40 


I 


45 


1 .70 


I 


70 


i-75 


I 


15 


1 .40 





00 


5-50 





00 


3.00 



(manquent) 
2.90 3.00 
(manquent) 



0.00 

0.00 

0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



1 .40 

2.35 

1.25 
2.15 
6-75 
0.04 
o.04i 
0.04^ 0.05 

0.17 0.18 
0.37 0.38 

3-25 3-50 

0.15 0.31 

0.22 0.50 

7.50 11.00 

17.00 18.00 

o . 40 0.42 
0.23 0.24 
0.00 8.50 

0.00 1.50 



PHONE BEAUCE 



PHONE BELL 



La Compagnie P. Cliché, Limitée, 

MANUFACTUBE 

de Balais, Brosses, Pinceaux, Planches 
à Laver, Manches de Haches, 
Marteaux, "Candogs", Pics, 
Herminettes. 

BST Spécialité d'ouvrages en Bois Tourné. 

BEAUCE-JONCTION, Qué. 



QUEBEC STEAMSHIP CO., Limited 

LIGNE DU ST-LAURENT. 
Du Quai Section 26, au pied de l'Avenue Papineau. 
De Montréal à Caspé, Malbaie, Percé, Grand River, Summerslde, 
Charlottetown et Pictou. 

Le Steamer CASCAPEUIA, 1,900 tonnes avec les accommodations les 
plus modernes pour passagers, partiia Jeudi, le6 26octob>e et .e 9 Novem- 
bre à 4 hrs p. m. et de Québec, pontons du Marché Champlain le jour 
suivant a midi 

Allez aux BERMUDES, voyage aller et retour à partir de SI 0.00 

Le vapeur rapide BHKMUDIAN a double hélice, 5 600 tonnes partira de 
New York à 3 p. m., les 21 octobre 1, 11 et 23 Novembre tt tous les dix 
jours après. 

Quille double, ventilateurs électriques, télégraphie San-. Bl 

ANTILLES. — Le nouveau SS GUIANA, 3,700 tonnes, le'ss PARIMA 
3,000 tonnes, le SS. KORONA, 3.000 tonnes, partent de New-York les 
i t l °; «°bre '4 et 28 Novembre à 2 hrs p m., pour St-Thomas, Ste-Cr'oix 
ht-Christophe Antigua la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique' 
Ste-Lucie, la Barbadeet Demerara. «""uiuue. 
Pour renseignements complets, s'adresser à W. H Henry 286 rue 
lte J Ca q theHn W n H - S.^?*' ' 3 ° r ? e Jacques, Ths. Cook & ion, 530 rut 
Irnot * în ( ne -° uest . Hone& Rivet, ,3 Boulevard St- .aurent. ou T. G 
* KT n /» 2 " rue des Commissaires. Montréal, A. E Outerbrideé 
& Co., Broadway, New-York, Québec Steamship Co.. Québec. lerDnage 



IF PACIFIQUE 
CANADIEN 



DE LA GARE WINDSOR POUR : 



LES TRAINS PAR- 
TENT DE MONT- 
REAL: 



PORTLAND, b9 00 a.m. 
BOSTON, LOWELL, 39.00 a.m., aS.oo p. m. 
TORONTO, CHICAGO, a8.45 a.m., aïo.oo p.m. et 

aio.45 P-m , pour TORONTO-NORD. 
OTTAWA, b8.35 a.m., 08.55 a m., aïo.io a.m., D4.00 

p.m., £7.50 p.m., 39.50 p.m., aio.30 p m., 
SHERBROOKE et LENNOXVILLE, 08.25 a.m., 

b4.30p.rn., 37.25 p.m.. 
HALIFAX et MONCTON, d7.25 p.m. 
ST-JOHN, N.B., 37.25 p.m. 
ST-PAUL, MINNEAPOLIS, 39.50 p.m. 
WINNIPEG, VANCOUVER, aïo.io a.m. aio.30 p.m. 

DE LA GARE VICER POUR : 

QUEBEC, b9.00a.rn., ai. 30 p.m., an, 30 p m. 
TROIS-RIVIERES, by.oo a.m., 09.10a m., ai. 30 p.m. 

bs.so p.m., ai 1.30 p.m. 
SHAWINIGAN FALLS et GRAND'MERE, bç.oo 

a.m., c9.10a.rn., ai. 30 p.m. 
JOLIETTE, b8.2op m., b9.10a.rn., b5.00p.rn. 
SAINT-GABRIEL, bg.ooa.m., 05.00 p.m. 
OTTAWA, b8.30a.rn., b5.30p.rn. 
SAINTE-AGATHE, 38.45 a.m., (1) 1.45 p m., b4.oo 

p.m., 111.15 p m. 
NOMININGUE, r8 45 a.m., b4.oo p.m. 

(a) Quotidien, (b) Quotidien, excepté Dimanche, (c) 
Dimanche seulement. (R) Lundi, mercredi et ven- 
dredi (1) Samedi seulement. ■ (d) Quotidien, ex- 
cepté samedi, (t) Dimanche seulement. 

BUREAU DES BILLETS EN VILLE : 

218 rue Saint-Jacques, ENT R R u E ES LES 

Saint-Pierre et McGill. 



5S 

c boite haute, i lb. .. doz. 2. $2$ 2.45 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite haute, * lb. .. doz. 1.52* 1.55 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite plate, 1 lb. .. doz. 2.47$ 3.00 
Saumon rouge Sockeye 

(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb doz. (manque) 

Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. .. doz. 0.00 1.90 
Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.90 1.00 
Truite de mer .. 100 lbs. 0.00 7.25 

Truite de mer. è qrt 0.00 6.50 

FROMAGES IMPORTES 
On cote le fromage de Gruyère: 

Fromage entier de 27 lbs. ou de 80 lbs., 
2/èc à 30c la livre. 

En quantité moindre, 30c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
33c à 35c la livre et le limbourg de 21c 
à 22c la livre. 

On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.40 

Edam lb. 0.35 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 

Nous cotons: 
Acide borique, bris de 336 lbs., lb. 0.10 

Alun, barils de 336 lbs lb. o.oif 

Alun, barils de 112 lbs lb o 02 

Arcanson, lb 0.03! o.'o 4 è 

Blanc de ceruse, bris de 336 lbs. 

D 100 lbs 0.60 

Bois de campêche .. .. lb. 0.02I 0.03 
Borax en cristaux, bris de 336 

D Ibs lb. 0.05 

Borax en poudre, bris 112 

„ ,b ?- ■; ••. Ib. 0.05 0.06 

Boules a mites lb. 0.00 o 00 

Camomille lb. 0.00 0.30 

Campêche (Extrait de): 

Boites de 12 lbs lb. 0.00 0.08 



LE PRIX COURAIT 



1 24 lbs., pqt. de 1 lb. " 0.00 o.o8i 

Camphre, la livre 0.00 0.80 

Carbonate d'ammoniaque, bis. 112 

lbs 4 lbs. 0.10 

Cire blanche pure .. .. lb. 0.40 0.45 

Couperose, bis. 370 lbs .. .. lb. o.oii 

Crème de tartre lb. 0.24 

Gélatine rougie en feuilles .. lb. 0.60 

Gélatine blanche en feuilles, lb. 0.35 

Gélatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 

Gomme arabique .. .. lb. 0.15 0.16 

Houblon pressé lb. (manque) 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune .. .. grosse 3.75 

Paraffine pour cierges, lb. 0.10 0.12 

Plâtre à terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide .. .. lb. 0.00 0.50 

Résine blanche lb. 0.03! 0.05 

Résine G, suivant quantité, 

lb 0.038 o.04è 

Salpêtre en cristaux, bis 112 

lbs lb. 0.05 

Sel d'Epsom, sacs 224 lbs. .. lb. o.oij 

Soda à pâte, 112 lbs 0.00 2.00 

Soda à laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs 0.75 0.80 

Soude caustique en morceaux, 

kegs 50 lbs keg 1.50 1.60 

Soufre en bâtons, bis 336 lbs., lb. o.oil 

Soufre moulu sacs 112 lbs. 1.65 1.70 

Tourteaux de lin moulu, lb. 0.06 0.08 

Vitriol, bris o.osi 0.06 

BOUGIES ET CIERGES 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac boîte de 40 lbs.: 

6 à la lb lb. 0.00 0.08 

12 à la lb lb- 0.00 0.08I 

B Paraffine, 6 à la lb. .. o.o8i 0.09 

B Paraffine, 12 à la lb. .. 0.09 o.oçrè 

B Stéarine, 14 oz. 6 et 12 .. 0.00 0.12 

B Stéarine, 16 oz, 6 et 8 .. 0.13 0.14* 

Cierges approuvés .. . . lb. 0.00 0.37^ 

Cierges non approuvés lb. 0.00 0.15 



0. 


00 


0.25 


0. 


00 


0.2s 


0. 


00 


0.371 


0. 


00 


o-37i 


0. 


00 


0.40 


0. 


00 


0.27* 


0. 


00 


0.27* 


0. 


00 


o.35 





00 


0.45 


0. 


00 


0.50 



PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 
Ovales de i lb., crate . 
Ovales de 1 lb., crate . 
Ovales de 2 lbs., crate . 
Ovales de 3 lbs., crate. 
Uvales de 5 lbs., crate. 
Carrés de i lb., crate. 
Carrés de 1 lb., crate. 
Carrés de 2 lbs., crate. 
Carrés de 3 lbs., crate. 
Carrés de 5 lbs., crate. 

CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No o, la doz 10 

Cuvette No 1, la doz 8 

Cuvette No 2, la doz 7 

Cuvette No 3, la doz 6 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boîtes de 5 grosses . . 

Epingles à ressort: 
Boites de 2 grosses . . 

BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires 

S cordes 4-So 

4 cordes 0.00 

3 cordes 0.00 

2 cordes 0.00 

Mêlés de jonc, 4 cordes.. 0.00 
A long manches 0.00 

Avec manches bambou: 

4 cordes 4.25 

A long manche 3. 00 

D'enfant, 2 cordes 0.00 

D'enfant, 1 corde 0.00 

Manches de faubert (mop), doz. 

ALLUMETTES 
Nous cotons: 

Telegraoh, bte de 10 gL 4 

Téléphone, bte de 10 gr 4 

Tiger, bte de 10 gr 4.30 à 4 



la bte o 
la bte • 

La 

5 
3 
3 
3 
3 
3 

5 
3 
1 

1 



• 50 

• 50 
.00 
.00 



.60 
.90 

doz. 

.00 
■ 75 

• 25 
.00 
.10 

• 25 

• 50 
•50 

.25 
•95 
.20 



.80 

70 
45 



GRAND TRUNK System 



~~ SEULE DOUBLE VOIE FEBHEB 
Entre MONTREAL, TORONTO, HAMILTON, NIAGARA FALLS 
DETROIT et CHICAGO. 
7% HEURES A TORONTO 

"INTERNATIONAL LIMITED" 

LE TRAIN LE PLUS RAPIDE DU CANADA. 

Part de Montréal à 9 a. m., pour Toronto et l'Ouest. 

QUATRE TRAINS EXPRESS PAR JOUR 

Entre MONTREAL et TORONTO 
9.00 a. m. — 9.45 a. m. — 7.30 p. m. — 1 0.30 p. m. 

Service d'élégants wagons-buffets, salon et bibliothèque sur les 
trains du jour. Les nouveaux wagons-lits Pullman attachés aux 
trains de nuit sont éclairés à l'électricité, avec lampes pour lire 
au lit et ventilateurs électriques. 

JOUR D'ACTIONS DE GRACES 

30 OCTOBRE 
Des billets aller et retour seront vendus entre toutes 
les gares du Canada, ainsi que pour Massena Spriugs, 
N. Y. ; Rouses-Point. N. Y, ; Island Pond, Vt., Swanton, 
Vt. et gares intermédiaires au 

PRIX D'UN BILLET «SIMPLE DE PREMIÈRE 
CLASSE. 

Bon pour départ vendredi, samedi, dimanche et lun- 
di, 27, 28, 29 et 30 octobre. 

Limite de retour, 1er Novembre 191 1. 



Bureaux des billets en ville : 

6905, ou Gare Bonavtnture. 



130 Rue St-Jacque«, Tél. Main 




La Ligne Royale 

Les plus beaux et les plus rapides paquebots de la 
route canadienne. 

"ROYAL EDWARD" "ROYAL GEORGE " 

Détenant tous les records. 

MONTREAL -QUEBEC-BRISTOL 

Tous les quinze jours — LE Mercredi. Serviteurs par- 
lant le Français. Excellente cuisine. Confort iusur- 
passable. 

Autels avec accessoires sur tous nos bateaux pour la célé- 
bration de la Sainte Messe. 
S'adresser pour détails à 
HONE & RIVET, 9 Boulevard St-Laurent. 
THOMAS COOK & SON, 530 rue St-Catherine Ouest, 
ou à la 

COMPAGNIE DE NAVIGATION DU CANADIEN NORD, 
Limitée. 

Edifice du Canadien Nord. 

226-230 rue St-Jacques, MONTREAL. 



LE PRIX COURANT 



59 



Headlight, bte de i gr 4.65 

King Edward, bte de i gr 3.70 

Eagïe, bte de 1 gr 2.15 

Silent, bte de 1 gr 2.50 

Silent, bte de 500 .. ., 5.35 

Rising Star, bte de 1 gr 6.15 

Pour quantité de 5 caisses assorties 
ou non, fret payé pour tous les points 
de la province de Québec. 

Le prix de $4.30 pour les allumettes 
"Tiger" ne s'appliqua qu'à la province 
de Québec seulement. 

FICELLE ET CABLE DE COTON 
ETC. 

Nous cotons: 

Ficelle 4 brins lb. 

Ficelle 3 brins lb 

Corde à linge, en roui., lb. 
Corde à linge, 30 pds . doz. 
Corde à linge, 40 pds . doz. 
Corde à linge 50 pds . doz. 
Corde à linge, 60 pds . doz. 
Coton à chandelle .. .. lb. 
Câble Sisal, 7/16 et plus.. 
Câble Sisal, f 



doz. 





65 


doz. 


I 


65 


doz. 


I 


00 


doz. 





60 


doz. 





44 


doz. 





41 


doz. 





62 


doz. 





46 


doz. 





43 






28i 





29I 





24i 


25* 





00 





23 





00 





90 





00 


1 


10 





00 


1 


40 





00 


1 


80 





00 





31 





00 





09 





00 





ogi 





00 





10 





00 





10 





00 





loi 





00 





58 





00 





65 





00 





68 





00 





75 



PAPIER D'EMBALLAGE 

Le papier manille, en rouleau est coté 
à 2fc la livre. 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Mèches No 2 

Mèches No 1 

Mèches No o 

Brûleurs No 2 doz. 

Brûleurs No 1 



Brûleurs No 

Brûleurs, dessus verre (A), 
Brûleurs, dessus verre (B), 
Cheminées (first), No 2. .. 
Cheminées (first), No 1. .. 
Cheminées (first), No o. .. 
Cheminées (climax), No 2 . 
Cheminées (climax), No 1 . 
Cheminées (climax), No . 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en seau se vend 
$4.25 la caisse et de 9c à à 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbré. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Impérial, en lots de 

grosse doz. 

Caisse de 4 doz doz. 

Graisse au mica. 
Boîtes de 1 lb. (par 3 doz.), 

doz 0.90 

Boîtes de 3 Ibs. (par doz), doz. 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pintes 0.00 

Chopines 0.00 

i chopines 0.00 

Les huiles d'olive surfine 

Estagnon i gai 

Estagnon 1 gai. . . . . 
Estagnon 5 gai., impérial . 
Bouteilles 4 oz. . . . . doz 

Bouteilles 8 oz doz 

Bouteilles 16 oz doz 

Litres 



HLILE DE CASTOR 

Nous cotons: 



Bouteilles de 1 
Bouteilles de 2 
Bouteilles 



de 3 



Grosse. 


Doz. 


. $ 3.60 


$0.35 


5 00 


0-45 


6.00 


0-55 


• 7-25 


0.65 


. 1 1 • 50 


1 . 10 


. 17.50 


1 .60 


. 28.00 


2.50 


0.00 


O.II 


0.00 


o.ioè 


. . . 00 


1.14 



0.52* 
0.55 



0.95 
2.50 



lb. 


0.20 


. lb. 


0.15 


lb. 


0. 12 


doz. 


0.85 


doz. 


0.65 



cotée: 



i pts 



0.00 


3 


00 


0.00 


1 


30 


0.00 





65 


sont cotées: 


1-25 


I 


30 


2.40 


2 


50 


0.00 


9 


50 


2.25 


2 


35 


3-50 


3 


60 


6.00 


6 


25 


8.75 


9 


00 


6.00 


6 


25 


3.5o 


3 


60 


Guestier 


est 


7-75 


8 


00 


4-37* 4 


50 


2-45 


2 


5o 



oz. . . 
oz. . . 
oz. 

Bouteilles de 4 oz. .. 
Bouteilles de i chopine 
Bouteilles de 1 chopine 
Bouteilles de 1 pinte 
Estagnon de 40 lbs. . . 

Quart, lb 0.00 

Moins d'un quart, gai. 

HUILE DE FOIE DE MORUE 
Nous cotons: 

Bouteilles carrées de 16 onces, $3-75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
i chopines. $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 
Nous cotons: 

Au baril 0.95 1.10 

Moins d'un baril 0.00 1.40 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, 10c; 
le gallon, $1.20; en estagnon, par livre, 
9c à ioc. 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 " 19.20 

Jaune No 1 " 6.72 

Jaune No 2 " 14 .40 

2e qualité No 1 " 4.68 

2e qualité No 2 " 7.50 

Jaune No 1 doz. 0.60 

Jaune No 2 doz. 1.25 

Escompte 5% sur les prix cotés à la 
grosse et net sur les prix à la doz. 
HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil .. .. le gai. 0.19* 

Standard Acme le gai. 0.16 

Pétrole canadien le gai. 0.14$ 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1911 

Capital autorisé $4,000,000 Capital payé $2,500,000 

R ?ÎSÎ^^^;,„o 2,500,000 Total de l'actif au-delà de $23.000,000.00 

DIRECTEURS: Hon. J. D. Rolland, Président ; J. A Vaillancourt Ecr 
A. Turcotte, Ecr., E. H. I,emay, Ecr., J. M. Wilson, Ecr., Hon F L Bei- 
que, Col.C.A.Smart, J.A Prendergast. Gérant-Général; F.G.Leduc, Gérant. 
Bureau Principal— Montréal 
BUREAUX DE QUARTIERS 



Ave. Mont-Royal 

(coin St-Denis) 



Hochelaga 



Ville St-Louis 



Rue Ste-Catherine, Est 
RueS.-Catherine, centre 
Rue Notre-Dame, Ouest 

Berthierville, P. Q. 
Edmonton, Alta 
Joliette P. Q. 
Lachine, P Q. 
Laprairie, P. Q. 
L'Assomption, P. Q. 



Verdun (pi ès Montréal) 
Viauville(près Montréal 
DeLorimier 
Emard 



St-Jérome, P. Q. 

St-Pierre Man. 
Trois-Rivières, P 
Valleyfield, P. Q. 
Vankléek Hill, Ont 
Winnipeg, Man., 



Q 



Maisonneuve 
Pointe St-Charles 
St-Edouard 
St-Henri 

SUCCURSALES 

Louiseville, P. Q. 
Québec, P. Q. St-Roch 
Sorel, P. Q, 
Sherbrooke, P. Q. 
St-Boniface, Man. 
St- Hyacinthe, P. Q. 

St-Jacquesl'AchiganP.Q Higgins Ave 

Emet des Lettres de Crédit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
danstoutes les parties du monde ; ouvre des crédits commerciaux • achète 
r^ tralt S? sur les p , ays ét jangers ; vend des chèques et fait des paiements 
télégraphiques sur les principales villes du moud 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPORÉE EN 1855 

Bureau Principal, MONTRE AI,. 

CAPITAL PAYÉ 
FONDS DE RÉSERVE 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Réserve 



$2,000,000 
1,300,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Chèques " a donné satisfaction à tous nos clients ; noua 
invitons le public à se prévaloir des avantages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

HUE BOUDIiEAU, 

7, SQUARE DE L'OPERA, 

est très propice aux voyageurs canadiens qui visitent l'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, lescollections.les paie- 
ments, les crédits commerciaux en Europe, aux Etats-Uni» 
et au Canada, aux plus bas taux. 



$4,000,000 

4,600,000 

JAMES ELLIOT, Cérant-Cénéral 
DURNFORD, Inspecteur en Chef et Surintendant des Succursales 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC • 



Arthabaska 
Bedford 
Chicoutimi 
Drummond ville 
Fraserville et Rivière 

du Loup Station 
Knowlton 
Lachine Locks 



Rue Sainte-Catherine 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Côte des Neiges — 
Saint-Henri — 
Pierreville 
Québec 
Richmond 
Montréal-Rue St Jacques Roberval 

81 Succursales dans tout le Canada. 
m ^ nCe ^ à ^ ondres j Paris . Berlin et dans toutes les principales villes du 
, ^&rÏÏ£%£ e £ t ™** CrédU P °" * commeTc^et'^tr^ 



Sorel 
Saint-Césaire 
Sainte-FIavie Station 
Saint-Ours, Qué. 
Sainte-Thérèse de 

Blainville 
Victoriavllle 
Waterloo 



LA BANQUE PROVINCIALE DU CANADA 

Siège Central : 7 & 9 Place! d'Armes, Montréal, Can. 



Capital autorisé $2,000,000.00 
Réserve et surplus 438,674.40 



Capital versé 1,000,000.00 

au 31 Décembre 1910 



Conseil d'Administration : Président : M. H. LAPORTE, de Laporte 
Martin & Cie, Administrateur Crédit Foncier Franco-Canadien 
Vice- Président : M, W. F. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BEAUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWORTH, Vice-Président "Canadian Pacific Railway Co." 
M. ALPHONSE RACINE, de la maison A Racine & Cie, marchands en 
gros, Montréal ; M. L J. O. BEAUCHEMIN, propriétaire de la Librairie 
Beauchemin Ltée.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gérant ; j W. L. 
FORGET, Inspecteur ; J. A. TURCOT, Assistant-Inspecteur; ALEX. 
BOYER, Secrétaire. 

Censeurs: Président: Honorable Sir ALEX. t,ACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Sir LOMER GOUIN, Premier Ministre Pro- 
vincial delà Province de Québec ; Docteur E. PERSILLIER LACHAPEL- 
LE, Administrateur du Crédit Foncier Franco-Canadien. 
44 Succursales dan» les Provinces de Québec, Ontario, Nouveau Brunswick 

Correspondants à l'Etranger: Etats-Unis : New- York, Boston, 
Buflalo, Chicago ; Angleterre, France, Allemagne, Autriche. Italie. 



6o 



LE PRIX COURANT 



W. LAMARRE & CIE 

MARCHANDS DE 

BOIS ET CHARBON 

Foin, Paille, Avoine, Etc. 

6-io Avenue Atwater 

J Piès St-Jacques, St-Heuri. 

Correspondance sollicitée. 
Téléphone B2LL : Wesmount 609. 
Marchands : 1324. 



j. B. Grave 1. A. E. Ouimet 

GRAVEL & OUIMET 

Agents d'Immeubles 

Prêts— Assurances— 'Successions 

97 rue St-Jacques, 



Tél. Bell Main 3971, 



MONTREAL 



Bell Téléphone Est 3804. 

O. MASSICOTTE 

Membre du Board of Trade, Memhrede la Cham- 
bre de Commerce, Commissaire 
de la Cour Supérieure 



Agent d'Immeubles. Chance d'Affaires. 
Edi fice " La Patrie " 
Seul propriétaire des terrains New Orchard 



Résidence Privée : 558 rue Adam. 

AMEDEE ALLAED 

Entrepreneur Général et Manufacturier 
de 

Portes, Châssis, Escaliers, Découpage, 
Tournage, Etc., Etc. 

Coin Adam et Lasalle, Maisonneuve. 



Tél. Est 1899 



Résidence : 
1211a, rue St-Denis 
Téléphone St-Louis 1124 



JOS. BINETTE 

Entrepreneur et Contractent 

456, rue St-Charles-Borromée, Montréal 



L. R. MONTBRIAND 

Architecte et Mesureur, 

230 Rue St-André, - - Montréal. 



Ontario Silver Go., limited 

Kl AU ar a FALIS, Canada. 

MANUFACTURIERS DE 

Cuillères, Fourchettes, Coutellerie, 
et Articles en Plaqué. 

Demandez notre Catalogue et nos Cotations. 



Bell Main 5141-5142 Marchands 642 

Chartrand & Turgeon 

COMPTABLES 

55, rue St-François-Xavier 

MONTREAL. 



BANQUE DE MONTREAL 

(FONDÉE EN 1817) 

CONSTITUÉE PAR ACTE DU PARLEMENT 

Capital tout payé $14,400,000.00 

Fonds de Réserve 12,000,000.00 

Profits non Partagés 1,070,735.06 

SIÈGE SOCIAL, MONTRÉAL 

BUREAU DES DIRECTEURS 

Le Très Hon Lord Strathcona and Mount Royal, 

G.C.M.G., G C.V O , Président Honoraire. 
R. B. Angus, Président. 

Sir Edward Cloustou, Bart., Vice Président. 

E. B. Greenshields, Sir William Macdonald 

James Ross, Hon. Robt. Mackay, 
Sir Thomas Shaughnessy, K C V.O., Darid Morrice 
R. Hosmer, A . Baumgarten, H V. Meredith 

Sir Edward Clouston, Bart., Gérant-Général. 
H. V. Meredith, Asst. G Tant-Général. 
A. Macnider, Insp. Chef et Surint. des'Succursales. 

C Sweeny, Surintendant des Succursales de la 
Colombie Anglaise. 

W. E. Stavert, Surintendant des Succursales des 
Provinces Maritimes. 

F. J. Cockburn, Surint. des Suc de la Prov. de Qué, 

E. P. Winslow, Surinten lant des Suc. du N.-O. 

F. J. Hunter, Inspecteur des Succursales d'Ontario. 
D. R. Clarke, Inspecteur Succursales P-ovinces 

Maritimes et Terre-Neuve. 

SUCCURSALES : 
147 Succursales an Canada 
Terre-Neuve: St. John's, Birchy Cove, Gr. Fails 
Grande-Bretagne, Londres, 

47 Threadneedle St., E. C. F. Williams Taylor, 
Gérant. 

Etats-Unis, New-York— R. Y. Hebden 

W. A. Bog et J. T. Molineux, Agts. 64 Wall St, 
Chicago, 

Mexique, Mexico, D. F. 



GEO. GONTHIER 

EXPERT COMPTABLE ET AUDITEUR 
103 rue St-François-Xavier 



Montréal 

Tel. Bell Main 2701. 



Arthur W. Wilks. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

somproDies. Auditeurs, coiiissuires pour Toutes les Provinces 

Règlement d'affaires de Faillites 

601 Bâtisse Banque des Marchands 



Téléphone Bell Main 5500 
" Marchands S49 



MONTREAL. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencié 
(Chartered Aecountant) 

crioinores 315, 316. 317 Edifice New-York Lite 

h Place d'Armes, MONTREAL. 

Bel Main 4912 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

QUEBEC 
L'Hôtel des commis-voyageurs. 

Plan Américain. Taux, à partir de $2.50. 



Adresse par câblogramme "Dongor" 
L. A. RIVET, C. R. 

L. O. GLASS. Tél. Bell. Main ! 7598 

JOHN A. SULLIVAN. \ 7599 

RIVET, GUSS & SULLIVAN 

Avocats, Barristers. Avoués et Commissaires. 

EDIFICE TRUST & LOAN, 

30 rue St-Jacques, Montréal. 



TEL. BELL, MAIN 1859 

LEANDRE BELANGER 

Notaire, Cpmptable et Commissaire 
No 30 rue St-Jacques, - MONTREAL. 

Argent à Prêter à 4, 5 et 6% 



Rés. : 437, St-Autoine, Tél. Bell Uptown 2874 

JOS. A. BRUNEI", L. L. B. 

NOTAIRE 

Edifice Banque d' Rpargne, 2e Etage Chambre g 

180 rue St-Jacques, Montréal 

Argent à prêter sur propriétés immobilières 
Tél Bell Main 79 



Henry N. Chauvin, Geo. Harold Baker, 
Harold Barle Walker 

CHAUVIN. BAKER l WALKER 



AVOCATS 
230 rue St-Jacques, 



Montréal 



GARAND, TERROUX & CIE 

BANQUIERS ET COURTIERS 

48 rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 



Téléphone : Main 1909 

FINDLAY l HOWARD 

L I M I TE D 

an rue Notre-Dame Ouest 

MONTREAL 

Immeubles, Assurance, 

Placement de Fonds 



DâOUST REALTY, LIMITED. 

a Courtiers D'Immeubles 
Edifice "La Presse" Montréal 



Spécialité : 



LOTS VACANTs 



LE PRIX COURANT 



61 



TENEZ-VOUS LES 

Briques à Feu 



GLENBOIG 



GARTCOSH 



5 



I,a supériorité incontestée des Briques a 
Feu "Gieuboig" et "Gartcosh" fait qu'elle» 
sont les plus faciles à vendre. Elles ont su- 
bi l'épreuve d'une chaleur extrême sans se 
fendiller, de changements rapides de tempé- 
rature sans se dilater ni se contracter. 
En stockchez les princioaux marchands. 

Alexander Gibb, 13 rue St=Jean, 

MONTRÉAL. 
Seul Agent pour le Canada 



Assurances 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER & CO 




Affilé par les ouvriers les plus habiles, tous 
experts dans leur partie, l^a matière, la main 
d'oeuvre et le fini de ce - Rasoirs sont parfaits; 
chaque Rasoir est gaianti durer la vie d'un 
homme. Demandez notre Urochure Gratuite: 

'Some Pointers for Gentlemen who shave^ 
themselves." 

(Quelques Indications pour les hommes qu 
se rasent eux-mêmes.) 

McGILL CQTLEBY Co.. Hegd 
Boite Postale, 580, - Montréal. 



ARTICLES POUR L'OUVERTURE 
DES CLASSES. 

Attendez notre voyageur avant de 
placer votre commande. 

Nous vous offrons, cette année, la 
plus grande variété de LIVRES, PLU- 
MES, CRAYONS, CAHIERS, etc. 

Souvenez-vous que nos prix défient 
toute concurrence. 



LA CIE J.=B. ROLLAND & FILS, 

6 à 14 rue St- Vincent, 
MONTRÉAL. 



Maison Fondée en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

Importateur de 

Ferronnerl» et QiincaiUerle, Verres à 
Vitres, Peintures, Etc. 

Spécialité : Poêles 'le toutes sortes 

Xoh. «3« il iî:t« rue st-Punl 
Vontts 12 et '4 St-Amable, MONTREAI, 



I<a maison n'a pas de Commi'-voyageurs et 
fait bénéficier ses clients de cette économie. At- 
tention toute spéciale aux commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la camuagne 
seront touiours servis au plus bas prix du 
marché. 



L'IMPORTANCE DU SYSTEME EN 
ASSURANCE 



Un bon agent sait comment faire des 
affaires sans qu'on le lui dise. Toute- 
fois avant de remporter ce succès, il a 
découvert, de sa propre initiative ou par 
suggestion, la manière de s'occuper et 
de rester occupé. Voilà tout le secret 
de la situation. 11 a été démontré à 
maintes reprises qu'un certain nombre 
d'entrevues entraînent le même nombre 
de demandes d'assurance, il y a tou- 
jours un percentage rémunérateur, sou- 
vent important, dépendant de plusieurs 
choses, et principalement de l'agent, de 
son habileté et de son énergie. Voilà 
des paroles que tout le monde comprend 
et dont chacun pense posséder la subs- 
tance. Quand on essaie d'analyser les 
raisons du succès d'un tel ou de l'insuc- 
cès d'un autre, la question est résolue 
par la constatation que l'un a un sys- 
tème ou une méthode, tandis que 
l'autre n'en a pas. L'un sait comment 
sy prendre pour trouver des clients, l'au- 
tre ne le sait pas; l'un à l'initiative qui 
lui permet de faire des plans systémati- 
ques et de les mettre a exécution mé- 
thodiquement. 

Il essaie peut-être une douzaine de 
plans pour atteindre la clientèle, il an- 
nonce, il écrit des lettres personnelles, il 
dresse des listes, il étudie les hommes 
comme un général étudie le champ de 
bataille, s'informant de leurs moyens, de 
leurs affaires, de leurs particularités, de 
leur besoin d'assurance, de la police qui 
convient le mieux à chaque individu; il 
se familiarise autant que possible avec 
les conditions qui déterminent souvent 
le résultat. 

Il se fixe un type d'action; il a foi 
en lui-même; il peut ne voir que cinq 
personnes par jour ou il peut en voir 
beaucoup plus. Quel que soit ce nom- 
bre, il s'y tient religieusement. Il prend 
la résolution ferme de prendre tant de 
contrats d'assurance par mois; il se fixe 
ainsi un but qu'il est déterminé à attein- 
dre. 

S'il est agent général, avec un certain 
nombre de solliciteurs travaillant avec 
lui, il poursuit toujours le même systè- 
me. Il sait trop bien qu'au moins la 
moitié des hommes qui sont dans l'as- 
surance en font un jeu, et cela sans au- 
cun enthousiasme, avec un esprit moro- 
se et plein de doute, qu'ils y travaillent 
sans confiance, sans système, sans mé- 
thode pouvant leur donner Je succès. 
L'agent général a pour devoir d'ensei- 
gner à faire de la concentration utile. Il 
trouve des hommes à assurer pour ceux 
qui ne peuvent pas en trouver; il trouve 



Jardine Universal Ratchet 
Clamp Drill 

(Perceuse o neenet universelle de Jardine) 

Employée dans toutes sortes de manufac- 
tures pour les réparations urgentes aux 
machines. 

Tous les ateliers de machines et de che- 
mins de fer devraient l'employer. 

Les constructeurs de ponts, les poseurs 
de voies ferrées et les ouvriers en 
constructions métalliques en ont 
besoin constamment. 

A. B. JARDINE & CO. 

HESPFLER, ONT. 



Quincaillerie de tous genres. 
So<® Serrures Incrochetables, Etc. 

1 h. J A. SURVEYER, 

Importateur Direct, 

52, Boulevard St-Laurent, 
MONTREAL 



PATENTES 



OBTENUES PRDMPTEMENTl 



Avez-vous une idée ? — fi oui, demandez le 
Guide de l'Inventeur qui vous sera envoyé gratis 
par Marion Se Marioti, Ingénieurs-Conseils, 

Tj urP .., . ( Rdifice Nfw Vnrk r.ife. Montréal, 
' W' i-hi ngion. D. C. 



VIS D'ARRET ET A CROSSE TETE. 
ECROUS A DEMI FINIS ET FINIS. 

The John Morrow Screw Limited. 

Ingersoll, Ontario. 

Toutes les grosseurs Standard (pour fournitu- 
re au commerce) tenues par Bacon Bros. 

MONTREAL. 

Demandez à votre fournisseur la marque 
"Morrow" et n'en acceptez pas d'autre. 



60 YEARfe» 
EXPERIENCE 




TfiADE IV3AKKS 
DCSÎGNS 

Copyrights &a 

Anyono sending a sketch and description may 
rjulcltly ascertain our opinion free whether an 
Invention ia probably patentable. Communica- 
tlonsRtrictlyconudcnti.d. HANDBOOK on Patenta 
sent f ree. OMest nuency for secunng patents. 

Patenta taken tbrough Muun & Co. recelve 
spécial notice, without charge, iatha 

Scientif fc JftKrkai, 

A handsomely illustrated weekiy. Largest cir- 
culation of any scientiflc journal. Terms for 
Canada, $;s.75 a year, postage prepaid. Sold by 
ail new.sdealers. 

MUNN&Co. 36,Broadwa * New York 

Branch Office, 625 F SU Washington, D. C 



62 



LE PRIX COURANT 



Téléphone Main 553 

ESINHART & EVANS 

Agents principaux 

SCOTTISH UNION & NATIONAL 
INSURANCE COMPANY 
OF EDINBURGH 

GERMAN AMERICAN 
INSURANCE COMPANY 
NEW-YORK 



et Courtiers Généraux d'Assurance. 

Argent à prêter sur Biens Fonciers, aux 
taux courants les plus bas. Demande 
directe sollicitée. 

BUREAU : 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS, 

89, Rue St-Sacrement, Montréal. 



London & Lancanshire Life & Gênera 
Assurance Association, Limited. 

Emet des Police» d'Assurance-vie à des Taux 
Modérés sur Pians des plus Attrayants. 

Pour renseignements, écrivez à 

ALEX. H . BISSETT, 

Secrétaire pour le Canada, 

164 RUE ST-JACQUES, M 



ASSUREZ- VOUS 

DANS 

Cfl $J.UU€6J.RD€ 

1 o PARCE Ses Taux sont aussi avantageux 
QUE q ue ceux de n'importe quelle 
compagnie. 
2o PARCE Ses polices sont plus libérales 
QUE 1 ue celles de n'importe quelle 
compagnie. 
3o PARCE Ses garanties sont supérteu- 
QUE res à la généralité de celles des 
autres compagnies. 
4o PARCE La sagesse et l'expérience de 
QUE sa direction sont une garan- 
tie de succès pour les années 
futures. 

5o PARCE Par-dessus tout, elle est une 
QUE compagnie Canadienne- 
Française et ses capitaux res. 
tent dans la Province de 
Québec pour le bénéfice des 
nôtres. 

Siège Social : 7 Place d'Armes 



ASSURANCE— Suite 

le temps d'enseigner à ses agents des 
méthodes d'approche, des méthodes de 
terminer une affaire; il fait tout pour 
eux, mais ne peut pas leur donner de 
l'intelligence; cependant il développe 
leur esprit et le rend sûrement utile. De 
tout ce que fait l'agent général, rien 
n'est aussi important que de maintenir 
le solliciteur occupé; pour cela il doit 
lui indiquer des hommes à aller voir. L'a- 
gent général capable n'y trouve aucune 
difficulté; il sait combien faible est la 
proportion des assurés qui peuvent en- 
core prendre de l'assurance, et com- 
bien vaste est le champ à cutliver. Il est 
donc toujours prêt à tenir ses solliciteurs 
au travail d'une manière méthodique, 
qui, de jour en jour, &e modifie, s'amé- 
liore en conséquence des rapports dé- 
taillés que l'agent général exige, cha- 
que jour.. Sous ce rapport le but qu'il 
s'est fixé est beaucoup plus important 
pour le solliciteur. Le but lui est indi- 
qué de telle sorte qu'il exerce sur lui une 
attraction, insensible peut-être, mais lui 
faisant sûrement faire des progrès, puis- 
que tout homme sérieux désire répon- 
dre à ce que son patron attend de lui. 



POUR PREVENIR LES OBJEC- 
TIONS DE L'EPOUSE 



Quand un homme à qui un agent pro- 
pose de l'assurer répond qu'il a besoin 
d'en parler à sa femme, cet agent peut 
lui opposer l'argument suivant: 

"Permettez-moi de vous donner un bon 
conseil. N'en parlez pas encore à votre 
femme. Faites-vous d'abord examiner 
et procurez-vous l'acceptation de la com- 
pagnie. Il se pourrait que l'examen mé- 
dical révélât quelque chose dans votre 
état physique, quelque symptôme d'un 
trouble organique, qui vous 'empêchât 
de vous assurer. Dans ce cas, si votre 
femme l'apprenait, ve qui arriverait sû- 
rement si vous la consultiez avant de 
faire votre demande d'assurance ce se- 
rait une source d'inquiétude pour elle. 
Vous pouvez éviter cela en vous fiant 
à votre propre jugement, et si vous êtes 
rejeté, votre femme n'a pas besoin de le 
savoir. De plus, si vous prenez cette as- 
surance, ce sera dans le désir généreux 
de pourvoir aux besoins de votre famil- 
le; votre femme agirait danc contre ses 
intérêts en combattant votre intention." 

Il y a beaucoup de bon sens dans cet 
argument et il n'est pas douteux qu'en 
bien des cas, il influencerait une déci- 
sion. La femme n'est souvent pas aussi 
clairvoyante que son mari. Elle préfère 
dépenser de l'argent pour le confort et 
le plaisir immédiats et ne considère pas 
l'avenir au même point de vue que son 
mari. 



London Guarantee & 
Accident Co., Limited. 

Succursale pour la Province de Québec : 

189 Rue ST=JACQUES, MONTREAL. 
W. Mayne McCombe, 

Agent Général. 



Assurances contre les Accidents, la 
Maladie et le Vol. Responsa- 
bilité des patrons. Garantie de la 
Bonne Exécution des Contrats. Ga- 
rantie de la fidélité des employés. 
Assurances des Automobiles et des 
Attelages. 



Les Prévoyants du Canada 

Assurance Fonds de Pension 

CAPITAL AUTORISE $500,000 

Achetez des Parts des Prévoyants : 

Parce que c'est un placement sans 
pareil ■ 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente ; 

Parce que c'est la seule compagnie 
à "Fonds Social" faisant une spéciali- 
té du Fonds de Pension. 

Bureau à Montréal : 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrie" 

Bureau - Chef, 

133, rue St-Pierre, 

QUEBEC. 



Théâtre National Français 

ES | SEMAINE DU 23 OCTOBRE 191 t. 1 ■ 

LE MAÎTRE DE FORGES 



LA PRINCIPALE DIFFICULTÉ qui se présente à l'homme inexpérimenté entrant dans l'Assurance- Vie, 
c'est de trouver des hommes Bons à Assurer. Cette difficulté disparaît quand vous travaillez pour 
une Compagnie Industrielle, dont les débits sont une mine inépuisable à la fois pour les affaires 

ordinaires et les affaires industrielles. 

THE UNION LIFE ASSURANCE COMPANY 

BUREAU-CHEF A TORONTO, CAN. 

Plus de porteurs de polices au Canada que dans toute autre Compagnie Canadienne , 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT** 



LE PRIX COURANT 



WESTERN 

ASSUBANCE CO. 

INCORPOREE EN 1861 

ACTIF, au-delà de - - 13,213,438.28 

Bureau Principal: TORONTO, Ont. 

H on. Geo. A. Cox, Président. 
W. R. Brock, Vice-Président. 
W. B. Meikle, Gérant-Général. 
C. C. Foster, Secrétaire. 
Succursale d« Montréal : 
61 RUE ST-PIERRE. 
Robt. Bickerdike, Gérant. 



CAPITAL, $200,000.00 

LA PREVOYANCE 

ASSURANCES: 

Responsabilité Patronale 
Accidents, Bris de Glaces, 

Maladies, Contre le Vol. 

Garantie de Fidélité, 
Garantie de Contrats. 

Bureau-chef : Mïft. rue Ht Jacques, 

nO«TKRAIi 
J. C. QAGNB, aérant-Général 

él. Bell, Main 5027 ENTS DEMANDE,. 



l'Assurance Mont-Royal 

(Compagnie Indépendante (Incendie) 

Bureaux t 1720 rue notre-Dame 

Coin St-François-Xavier, MONTREAL 
Rodolphe Forget, Président. 
]. E Clément, Jr., Gérant-Général 



ta Compagnie d'Assurance 
nUTUELLE DU COfiriERCE 



Contre l'incendie 



Actif excédant 



5425,000.00 



DEPOT AU GOUVERNEMENT 
en conformité avec la nouvelle Loi des 
Assurances de Québec, 8 Edouard VII, Chap. 69. 
Burebu-Chef ; ISI rue Glrouard St-tlyaclnthe 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 
:-: of New- York :-: 
(Compagnie à Fonds Social) 

Actif $313,988,334 

Polices en vigueur au 31 décem- 
bre 1910 $11,288 0S4 

En 1910, la compagnie a émis 

au Canada des polices pour. $26,604,000 

Elle a déposé entre les mains 
du Gouvernement Canadien, 
exclusivement pour les Ca- 
nadiens, plus de $9,000,000 

Il y plus de 400.00* Canadiens assurés dans 
la METROPOLITAN. 




Fidelity-Phenîx Insurance Co., 

OF NEW-YORK 
lotal de l'Actif - $14,081,389.23 



Robert Hampson & Son, Agents^ 

l-S ST. JOHN STEEET 



Succursale au Canada, Bureau Chef à Montréal 



Votre vie e&t-elle assurée dans la 

SUN LIFE of CANADA ? 

Actif $ 38,164,790.00 

Assurances en vigueur $143,549,276.00 

Ecrivez au Bureau Principal, Montréal, 
pour vous procurer la brochure intitulée 
" Prospère et Progressive." 



i» MONTREAL -CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondée en 1859 

Actif $557,885.95 

Réserve $193,071.28 

Autres Valeurs passives 20,687.91 

$213,759.19 

Surplus pour les assurés $344,126.76 

BCRBAC-CHBF : 

No. 59 rue St Jacques, MONTREAL. 



La COMPAGNIE D'ASSURANCE 

"FEDERAL LIFE" 



Bureau Principal : HAMILTON, Can. 



Capital et Actif - - - % 4,866,443.08 

Assurances en force en 1910 - - 22,309,929.42 
Payé aux Porteurs de Polices en 1910 - 339,897.07 

Contrats d'Assurance les plus désirables 

DAVID DEXTER, Président et Directeur-Gérant. 

C I. SWEENEY, Gérant, Dittrict de Montréal. 



Union mutnal Eife Insurance ^ompany, de S nd ' 

FKMD. E. RICHARD», Président 

Valeur acceptée de Garanties Canadiennes, détenues par le Gouver- 
nement Fédéral pour la protection des Porteurs de Polices, $1,206,576. 

Toutes les polices émises avec Dividendes Annuels sur paiement de 
la prime annuelle de deuxième année 

Ouverture exceptionnelle pour Agents dans la Province de Québec 
et l'Est d'Ontario. S'adresser à . 

WALTEB I. JOSEPH, Aérant. 

151 rue St-Jacques, - MONTREAL. 



La Compagnie "EQUITABLE" 

D'Assurance Mutuelle contré le Feu 

Les nouvelles primes reçues depuis le dernier rapport fait au gou- 
vernement, sont au delà de $74,871.53 et la Compagnie a émané au 
delà de 3J43 polices depuis cette date, ce qui est un des meilleurs 
résultats qu'une compagnie puisse obtenir. 

S. T. WILLETT, Président. F. GAUTHIER, Gérant. 



La Compagnie d'Assurance Canada Life 

Est au premier rang comme 

FORT FONDS DE RESERVE, 

SECURITE DE PLACEMENTS, 
CONTRATS LIBERAUX, 

RESULTATS PROFITABLES, 

PROMPTS REGLEMENTS. 



Bonne* occasions pour hommes compétents. 

Canada Life Assurance Co. 

Bureau Principal, TORONTO. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



LE PRIX COURANT 




JV. 



MONTREAL, VENDREDI, 27 OCTOBRE 1911. 



No. 43 






LEAt PERRINS 

SAUCE 

By Royal Warrant. ; ^ m ^™ fc y Royai Warrant. 

Ca Sauce morcestcrsbîre cTOrifline et Authentique 




"LA FAVORITE DE L'UNIVERS" 



Depuis plus de 70 ans, la Sauce 
Lea & Perrins fait les délices des 
épicures des cinq continents — et 
est aujourd'hui la sauce la plus 
renommée de l'univers. 



J. M. DOUGLAS & CO. 

Montréal. 



Agents Canadiens. 



LE PRIX COURANT 





Votre Stock d'Automne 



Est ce qui fait l'objet de vos préoccupations, quand vous voyez les 
signes certains de la prospérité commerciale du pays. 

Dans vos commandes, vous ne pouvez comprendre de meilleurs ar- 
ticles que ceux qui sont journellement demandés par les ménagères, 
d'un bout à l'autre du Canada ; vous êtes sûr de les vendre. 



Essences Culinaires de Jouas. 
Moutarde Française de Jonas, 
Vernis Militaire de Jonas, 



sont précisément des articles de vente quotidienne, aimés de la 
clientèle, parce qu'ils répondent absolument à l'objet pour lequel ils 
sont demandés. 

Tous ceux qui les ont tenus en magasin savent qu'ils s'écoulent ra- 
pidement et donnent entière satisfaction. 

Demandez-les à votre fournisseur. Exigez la marque "JONAS" 
qui est une garantie de qualité. 



HENRI JONAS & CIE, 

Montréal. 



LE PRIX COURANT 



3 



Fèves Cuites au Four, Marque "SIMCOE" 



Ligne qui est devenue excessivement populaire dans tout le 
Canada, parce qu'une haute qualité et une quantité généreuse s'y 
trouvent combinées. 

Comme vos clients peuvent le voir par l'étiquette verte placée 
sur chaque boîte, ces boîtes contiennent plus de fèves que les boîtes 
plates 3's, vendues à un prix plus élevé. Ces fèves sont mises en 
boîtes de diverses grandeurs convenant à l'usage des grandes ou des 
petites familles, ou à celui des hôtels. 

Vous pouvez garantir la qualité, parce que les fèves sont toutes 
cueillies à la main, préparées avec un soin minutieux, et qu'il n'est 
employé que les sauces et les épices les plus pures. 

Maintenant que la saison est très favorable pour la vente des 
conserves, poussez cette ligne et faites des profits en vendant les 
Fèves au Lard de la Marque "SIMCOE". 



Procurez-vous notre brochure con- 
tenant des Indications Précieuses 
sur l'Emmagasinage des Conserves. 



DOMINION CANNERS, LIMITED 

HAMILTON, CANADA 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT* 



4 



LE PRIX COURANT 



Il est inutile de vous tourmenter 



à propos de vos profits qui ne sont pas aussi forts 
que vous l'espériez. Vous pouvez compenser un 
manque de profit en nous écrivant un mot. Cela 
ne vous coûtera qu'un sou et vous vous mettrez en 
relation ave une Maison qui offre au commerce 
des marchandises se vendant rapidement et avec 
profit, et cela en tout temps, 

L 

COMMF, PAR EXEHPLE, 

Ce macaroni de la marque "Orcenigo." 

Garanti parfaitement frais, très hygiénique et appétissant. 

25 BOITES D'UNE LIVRE POUR $2.10. 

Nous avons encore d'autres propositsons à vous faire. 
Prenez des renseignements. 

ÉCRIVEZ IMMÉDIATEMENT. 




Spécialités en Produits Italiens. 



TORONTO, 



MONTRÉAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



5 



PRIX COURANTS. 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement ies marques spéciales de marchandises dont les maisons, indiquées en caractère 
noirs, ont l'agence ou la représentation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-mêmes. Les prix indiqués le sont 
d'après les dernieis renseignements fo urnis par le s agents, représentais ou manufacturiers eux-mêmes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
i, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. .. .0.35 
Chocolat à la Vanille, 

bte de 6 lbs 0.44 

German's Sweet, bte 

de 6 lbs 0.26 

Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, i, 1 et 5 

lbs 0.41 

Cracked Cocoa, bte 
de i lb., bte de 12 
lbs., Ex. sac de 6 

lbs 0.32 

Chocolat sucré, Ca- 
racas bte de 61bs.o.32 
Falcon Cocia (Soda 
chaud ou froid), btes 

de 1 lb 0.34 

Caracas Tablets, 100 paquets la bte 

S noués ensemble 3.00 

Chocolat sucré, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montréal. 

BRODIE & HARVIE 
Farines préparées de Brodie la doz. 

Red XXX pqts de 6 lbs. 3.10 

Red XXX pqts de 3 lbs. 1.60 

Crescent pqts de 6 lbs. 2.90 

Crescent pqts de 3 lbs. 1.50 

Superb pqts de 6 lbs. 2.70 

Superb pqts de 3 lbs. 1.40 

Buckwheat pqts de 3 lbs. 1.60 

Buckwheat pqts de 6 lbs. 3.10 




Registerei 
Trade-Mark 



Gnddle-Cake .. .. pqts de 3 lbs. 1.60 
Gnddle-Cake .. .. pqts de 6 lbs. 3.10 

Caisses contenant 1 doz. paquets de 6 
lbs. ou 2 doz. paquets 3 lbs., 20c chaque. 
LA CIE. C.-H. CATELLI, LIMITEE 
Montréal (Canada) 

Pâtes Alimentaires de la marque Hi- 
rondelle. 

Vermicelle, Macaroni, Spaghetti, 
Coquilles, Petites Pâtes assor- 
ties. Graines de melon, Ani- 
maux, Etoiles, Alphabets, Al- 
phabets Middle, caisses de 25 

paquets de 1 lb o.oôi 

caisses de 25 lbs., en vrac .. .. 0.06 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 

50 paquets i lb 0.07 

Nouillettes aux oeufs, caisses de 

10 lbs., en vrac o.oôi 

Lasagnes, caisses de 10 lbs., en 

vrac o.oôi 

L. CHAPUT, FILS & CIE. 
Montréal 

Thé Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10. 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10. i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15. 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15. i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30. i lb. 30 lbs. par cse 41c 

Thé Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5. 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5. i lb. 30 lbs. par cse 21c 




CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 1 
lb., $3.00. 

Caisse, 100 .paquets de i 
lb., $3.00. 

Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. è lb., $3.00. 
Caisse de paquets de Se, contenant 96 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO- 
DUITS AGRICOLES 
Montréal 

Lait Laurentia, 12 bout. 1 pinte. 
Lait Laurentia, 20 bout. 1 chop.. 
Crème Laurentia, 20 bout. 1 chop. 
WILLIAM CLARK 
Montréal 

Conserves 

Viandes assorties 

(,'ompressed Corned Beef.. .. is 
Compressed Corned Beef.. .. 2s 

Lunch Ham is 

Lunch Ham 2s 

Ready Lunch Beef.. is $.00 2s 
Geneva Sausage . . .. is 2.50 
English Brown.. .. is 1.90 
Boneless Pigs Feet. is 1.90 
Sliced Smoked Beef is 1.50 

Roast Beef is 2.00 

Ready Lunch Loaves, Veau 
Jambon, Boeuf, assortis.. .. 

Dito 

Boeuf Bouilli is 



1.20 
1.20 
3.00 



La doz. 

2.00 
is 2.00 
3-35 
2.25 

3- oo 
300 

4- 25 
3- 15 
3-15 
2.50 

3-35 



2S 
2S 
2S 
2S 
2S 



is 

IS 



1.50 

2.60 
2.00 




Un des produits alimentaires renommés de Gunns 



PON-HONOR 

UNNS 



FOOD PRODUCTS. 



GUNNS Limited 

Salaisons de Porc et de Boeuf. Raffinage d'Huile. 
WEST TORONTO, Ont. 



Le Sirop Mathieu 



(Au Goudron 

Devrait être 




f «GOUDIïQNj 



ç|f01LDEM0Rl»E8 

3. WATHïEtTS - 



et à l'Huile de Foie de Morue) 

dans tous les Magasins. 

Partout les marchands le recom- 
mandent comme médicament ayant 
fait des cures merveilleuses. 

La vente de 'chaque bouteille est 
suivie d'une autre vente. 

D'autres remèdes contre le rhume 
peuvent se vendre, mais le Sirop 
Mathieu se vend sûrement. 

Le Sirop Mathieu est maintenant 
un médicament régulier. 

Bien que sa vente soit plus forte 
au printemps et en automne, il est 
en demande tout le long de l'année. 

Les Poudres Nervines Ma- 
thieu sont d'un emploi nécessaire 
avec le sirop Mathieu, quand le 
rhume est accompagné de douleurs 
et de fièvre, et en tout temps pour 
les maux de tête. 



LA CIE. J. L. MATHIEU, Propriétaire, 
SHERBROOKE, P. Q. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



6 



LE PRIX COURANT 



ANNONCEZ VOTRE COMMERCE 

La Compagnie Dominion Messenger & Signal entreprend la livraison 
d'Echantillons de Produits Alimentaires — Essences — Remèdes Paten- 
tés - Catalogues — Journaux Hebdomadaires et Quotidiens — Magazi- 
nes — Cartes — Annonces et Prospectus. 

Opérant dans toutes les grandes villes de l'Est du Canada ainsi qu'à 
Winnipeg, Victoria et Vancouver, cette Compagnie est à même de vous 
servir comme aucune agence de distribution ne peut le faire. 
L'année dernière, la Compagnie Dominion Messenger & Signal a distri- 
bué une grande quantité de matière à publicité, de matière imprimée et 
d'échantillons que toutes les autres agences de distribution ensemble. 
Si vous avez quoi que ce soit à distribuer, en quelque endroit que vous 
désiriez que la livraison soit faite, vous ferez bien de nous consulter. 
Adressez-vous à notre Département des Contrats. 

Téléphone Main 3414 

Dominion Messenger & Signal Co. 

LIMITED. 



Rues St-François-Xavier et St-Sacrement 
MONTRÉAL, Qué. 



Rues Scott et Wellington 
TORONTO, Ont. 



Boeuf Bouilli 2S 3.35 

Boeuf Bouilli 6s 13.00 



CLARK S 




-, MONTREAL >*J| 



Pork and Beans, sauce tomates is 0.50 

Pork and Beans, sauce tomates is 0.50 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.00 

Pork and Beans, boîtes hautes 

sauce tomates 3s 125 



1 .00 
1 .20 
1.10 
0.90 
1-35 
La diz. 
1 . 10 
3 00 





Pork and Beans, Plain .. .. is 0.50 

Pork and Beans, plain .. .. 2s 0.90 
Pork and Beans, Plain, boîtes 

plates 3s 1 .00 

Pork and Beans. boites hau- 
tes, Plain 3s I.25 

Pork and Beans, sauce Chili, is 0.50 

Pork and Beans, sauce Chili. 2s 0.90 

Pork and Beans, sauce Chili. 3s 1.00 

Ox Tongue lis 8.50 

Ox Tongue 2s 10.00 

Ox Tongue 2is 12.50 

Jellied Veal 2S 3.00 

Gelées de Bouillon 2s 3.50 

Gelées de Bouillon 6s 10.00 

Pottel Meat» La lb. 



Ham, Tongue, Beef and Veal 

is 0.50 is 

Tongue, Ham and Veal .... is 

Veal anl Ham, pâtés is 

Pâtés de Foie is 

Pâtés de Foie is 

Soupes I 

Chicken pqts 

Chicken qts 

Mulligatawnay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consommé, Pois pqts 1.00 

Dito qts 2.00 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermées hermétiquement.) 

is $1.00, 2S 1.95, 3s 3.00, 4s 4.00, 5s 5-00 
Plum-Pudding 

Anglais . . . is 1 . 50 

Plum-Pudding 

Anglais . . . 2s 2.00 

Boeuf fumé en tran- 
ches "Inglass" is 1.50 

Boeuf fume en tranches "in- 
glass" is 2.10 

Boeuf fumé en tranches "in- 
glass" is 3.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montréal 

Bleus à laver 
La lb. 

"Bleuol," boîtes 
10 lbs., 50 pqts 
de 4 carrés. 15c 
"Sapphire," 

btes de 14 lbs. 
pqts de \ lb. 

I2it. 

"Union," boîtes 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 





WM. H. DUNN 
Montréal 

Edward's Soups 

(Potages Granulés, Préparés en Irlande) 
Variétés: Brun — Aux Tomates — 
Blanc. 

Paquets, 5c. Cartons 1 doz, par 

carton $0.45 

Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz 0.45 

Paquets, 5c, par doz. de bandes 

de 5 chaque 2.25 

(ou en boîtes de 40 bandes 
$7.50 par boîte.) 

Canistres 15c. Boites 3 doz., gran- 
deur, 4 oz., par doz 1.35 

Canistres 25c. Boîtes 2 doz., gran- 
deur, 8 oz., par doz 2.25 

The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montréal. 
Sirops de Table. 

Marque "Crown". 

Quarts (700 livres) lb. O.03I 

i quarts (350 livres) lb. 0.03Î 

i quarts (175 livres) lb. 0.03! 

Seaux de 38i lbsu le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 2.40 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 2.75 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 2.65 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse,2.65 
Canistres 5 lbs* 1 doz. à la caisse 3.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la cse 2.90 
Canistres 20 lbs., i doz. à la cse 2.85 

Marque "Beaver" (Goût d'Erable) 
Canistres 2 lbs., 2 doz. à la caisse 3.50 
Canistres 5 lbs., 1 doz. à la caisse 4.00 
Canistres 10 lbs., i doz. à la caisse 3.95 
Canistres 20 lbs., i doz. à la caisse j.90 



LE PRIX COURANT 



7 



Quelques lignes de Marchandises 
qui vous intéresseront 



EN MAGASIN : 

Nous 

Prix spéciaux par quantités. 



Bala*S ^° us avons re Ç u en magasin 2000 Douz. différentes qualités. 



D • • 1 S* • ml mm ' 2500 Caisses, "Récolte 1911". 

Kaisms de Corinthe nettoyés. p aq uets 1 livre, et vrac. 

Conserves Alimentaires. 

L. A. PRICE & CIE, Bordeaux. 

1000 Caisses comprenant : Pois, Asperges, Haricots, Anchois, Flageolets, 
Bigarreaux, Pâtés, Hors d'Oeuvre, etc. 

Qualité la meilleure. 

Fruits Secs de la Californie, 

PRUNEAUX, "SANTA CLARA", ABRICOTS, PÊCHES, POIRES, évaporés. 
RAISINS ÉPÉPINÉS. 4000 BOITES ASSORTIES. 

Conserves de Fruits et Légumes, marque "PRIMUS" 

Nous en avons maintenant un assortiment complet et la qualité est 
supérieure. 

•-pi , Nous avons reçu 500 Half-Chests Thé vert 

1 neS* de Ceylan, Célèbre marque enregistrée " NOLANDA ". 

Thé Japonais " OWL CHOP". 

Thé Noir " OWL CHOP". 

Nous avons le plus grand assortiment de thés ; pour en juger, venez 
nous rendre visite. 

Expédition prompte. Prix attrayants. 

L. Chaput, Fils ô Cie. 

IMPORTATEURS, Epiceries, Thés, Vins et Liqueurs 

Montréal. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



8 



LE PRIX COURANT 



SAVEZ-VOUS OU ACHETER CE DONT VOUS AVEZ BESOIN? 

Il ne se passe guère de semaine sans que plusieurs abonnés ne nous demandent où ils peuvent se 
procurer quelque article dont ils ont besoin et qu'ils ne savent où acheter. 

Comme nous l'avons maintes fois répété " Le Prix Courant »' est entièrement à la disposition 
de ses abonnés pour tous les services qu'il peut leur rendre . 

Rien ne nous est plus agréable que de leur faciliter les affaires, aussi nous empressons-nous de ré- 
pondre gratuitement à toute demande de ce genre, 

Nos abonnés qui auraient besoin d'un renseignement à ce sujet n'ont qu'à Détacher le Cou- 
pon ci-dessous, le remplir et nous l'envoyer. 

LE PRIX COURANT, 30, Rue St-Denis 

MONTREAL 

le prix courant, Service des Abonnés 



80, RUE ST-DENIS 
MONTREAL 



DATE._ 



1911 



VEUILLEZ ME DIRE OU JE PUIS ACHETER. 



NOM- 



ADRESSE 



Empois de buanderie La lb. 

No i Blanc ou Bleu, cartons 3 lbs. 0.06I j 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lbs. 0.06I) 

No 1 Blanc, barils 0.064- 

Canada Laundry (cse de 40 lbs) o.05è 
Silver Gloss, btes à coulissea.6 lbs. 0.07! 
Silver Gloss, Canistres de 6 lbs. 0.07! 
Kegs Silver Gloss gros cristaux 0.06I 
Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 
quets chromos de 1 lb 0.074 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.074 

Canada White Gloss, qpts de 1 lb. 0.06 
Benson's Enamel par caisse de 

40 lbs 3.00 

Benson's Enamel par caisse de 

20 lbs 1.50 

Celluloid 
Boites contenant 45 cartons, par 

caisse 3.60 

Empois de cuisine 

(Boites de 20 lbs., ic en plus par livre). 
W. T. Benson's & Co., Celebrated pre 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs 0.074- 

Canada Pure Corn Starch 

Boites de 40 lbs 0.05 

N. K. FAIRBANK COMPANY, 

Montréal 

Prix du Saindoux 
Composé, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montréal. 
Tierces. . . lb. 0. 10 
Tinettes 60 lbs. 

lbs o.ioi 

Seaux en bois, 20 llbs 2.10 

Chaudières, 20 lbs 2.00 

Caisses, 3 lbs 0.11 

Caisses, 5 lbs o.ioâ 

Caisses, 10 lbs o.iof 





E. W. GILLETT COM- 
© PANY, LIMITED. 
Toronto, Ont. 

I AVIS.— 1. Les prix cotés dans cette liste 

TgJ sont pour marchandises aux points de 
ijfrM distribution de gros dans Ontario et 
ii/lRfO Québec, excepté là où des listes spécia- 

; les de prix plus é.evés sont en vigueur, 
M et ils sont sujets à varier sans avis. 

Levain en Tablettes 
"Royal." 

Boîtes 36 paquets à 
5c ... la boîte $1.15 

Lessive en Poudre de 

Gillett. 

La cse 

4 doz. à la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 
' 5 caisses ou plus 3 35 
Poudre à Pâte "Magic" 
Ne contient pas d'alun. 

La doz. 

6 doz. de 5c. . . $0.50 
4 doz. de 4 oz. . . 0.75 
4 doz. de 6 oz. . . 1.00 
4 doz. de 8 oz. . . 1.30 
4 doz. de 12 oz. . . 1.30 
2 doz. de 12 oz. . . 1.85 
4 doz. de 16 oz. . . 2.25 
2 doz. de 16 oz. . . 2.30 

1 doz. de 2} lbs. . . 5.00 
h doz. de 5 lbs. . . 9.60 

2 doz. de 6 oz. ) à, 
1 doz. de 12 oz. [ la Cse 
1 doz. de 16 oz. ) $6.00 

Vendue en canistres seulement. 

Remise spéciale de 5% accordée sur les 
commandes de 5 caisses et plus de la 
Poudre à Pâte "Magic"- 





2.85 



Soda "Magic" G» La cse 

No. 1 caisse 60 pqts de 1 lb . . . 2.85 

5 caisses 2.75 

No. 2 caisse 120 pqts de % lb . 2.85 
5 caisses 2.75 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. 
et 60 pqts. de \ lb 
5 caisses . . , . . 2.75 
No. 5 caisse 

100 pqts. de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2 80 

Crème de Tartre de 
"Gillett" 

La doz. 

\ lb. pqts. (4 doz. dans 

la caisse) .... $1-00 
} lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) .... 2.00 
La cse 

4 doz. pqts., \ lb / assor- ) , g 00 

2 doz. pqts., I lb \ tis. / 

i lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (4 doz. dans la^ 
caisse) 55:20 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant à vis (3 doz. dans la 

caisse) 410 

La lb. 

5 lb. canistres carrées (Va doZ dans 

la caisse) ■ 33 

10 lb. boîtes en bois 

25 lb. seaux en bois 

100 lb. barils 

360 lb. barils 




0.30} 
0.28É 
0.2S 



LE PRIX COURANT 



9 



Rappelez* vous 
ma figure, 
vous me 
je verrez. 




Une 

Forte Campagne 
de Publicité 

Dans les Journaux, par Affiches, dans 
les Tramways, et par Distribution de 
Maison en Maison, commence maintenant 
au Canada en faveur de la Soupe Granu- 
lée Edwards'. 



EDWARDS 

mm desiccated £Q|Jp 

Produit ayant une popularité énorme en Grande-Bretagne. Les fabricants, 
M M. Frederick King & Co., Limited, de Belfast, Irlande, le lancent au 
Canada d'une manière assez vigoureuse pour créer presque immédiatement une 
large demande en sa faveur. 



Trois sortes . Brune (faite de la meilleure viande de boeuf 
et de légumes frais), aux Tomates et Blanche (toutes les deux aux 
légumes). Prix de détail : 5c le paquet et en canistres à 1 5c et 25c. 

Nous vous enverrons avec plaisir un échantillon de chaque 
sorte, en vous indiquant les prix de vente en gros. En mettant 
maintenant ce produit en stock, vous ferez de votre magasin le lieu 
de distribution d'un produit qui sera sûrement un de vos "meilleurs 
articles de vente". 




Distributeurs :— 

W. H. DUNN, 396 rue St. Paul, 
W. G. PATRICK & CO. 
W. G. ESCOTT ù CO 



MONTREAL. 

TORONTO. 

WINNIPEG. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



IO 



13 PRIX COURAHT 




GUNN. LANGLOIS & Cie., Limitée 

Montréal 

Prix du saindoux 
composé, marque 
EASIFIRST 

Tierces o.oi 

Tinettes 6olbs. 0.09I 

Seaux en bois, 20 lbs 2.00 

Chaudières, 20 lbs i.&S 

Caisses, 3 lbs b. o.ioi 

Caisses, 5 lbs 1b. 0.10J 

Caisses, 10 lbs 1b. o.ioi 

Pains moulés d'une livre 0.11 

HUDON, HEBERT & Cie, Limitée, 
Montréal 

Savon "Bon Ami". 

Caisse de 3 doz la doz. 1 . 19 

En lots de 5 grosses .. la grosse 13.40 

Pâtes Alimentaires 

Macaroni, Vermicelle. Spaghetti, 
Nouillettes, Coquillettes, Alpha- 
bets, Pâtes assorties, Coudes, 
Paquets d'une livre ou vrac, 
caisses 25 livres. 

en pqts en vrac 

Marque "Gazelle" .. .. lb. o.oôi 0.00 
Marque "Talbot Frères'' lb. 0.07$ 0.07 
Marque "A. Courtine & Cie" 

lb. 0.07^ 0.07 
F. O. B. Montréal. — Net 30 jours. 

Produits de la maison Talbot Frères, 
Bordeaux. 

Pois Verts Français, cses 100 btes de 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 



La cse 

Extra Fins 17.00 

Fins 16.00 

'Mi-Fins 12.00 

Moyens 11.00 

Petits Pois 10.00 

Champignons Français, cses 100 btes 
de 500 grammes, soit, 18 ozs. 

Extra $21.00 

Premier Choix 19.00 

Choix 17.00 

Hôtel 1300 

Olives Espagnoles Queen. 

La doz. 

Bouteilles 64 oz., caisses i doz... $8.75 
Bouteilles 36 oz., caisses 1 doz... 5.00 
Bouteilles 20 oz., caisses 1 doz... 3.50 
Bouteilles 10 oz., caisses 2 doz... 2.10 
Huile d'Olive Extra surfine, bouteilles 
craquelées. , 

La cse 

Caisses 12 litres $8.50 

Caisses 12 demi-litres 6.00 

Caisses 24 quarts de litre 7.00 

Huile d'Olive Extra Surfine, en canis- 
tres La cse. 

Caisses 48 canistres d'un huitième 

de galion $16.00 

Caisses 24 canistres d'un quart de 

gallon 15.00 

La canistre 

Caisses, 12 canistres d'un demi- 
gallon 13.80 

Caisses 6 canistres d'un gallon.. 13.50 

Produits de la maison Alexander Cairns 
& Sons, Paisley, Ecosse. 

En flacons de verre de 1 lb., fermeture 
hermétique patentée, caisse de 2 doz. 

Confitures de Fraises, Framboises, Cas 
sis, Gadelles Rouges, Groseilles, Abri- 
cots, Pêches, Reine-Claude (Green- 



gage), Prunes de Damas (Damson), 

Prunes, Framboises et Gadelles as- 
sorties, la doz $2. 10 

Marmelade d'Orange Ecossaise, 

caisse de 2 doz 1.50 

Home-made Orange, Tangerine 

Orange, Abricots, cse de 2 doz. 2.00 

Pêches cse de 2 doz. 2.10 

Figues et Citrons, Gingembre, Gin 
gembre et Ananas, Figues Ver- 
tes et Gingembre, Ananas, cse 

de 2 douzaines 2.25 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 
Cigarettes. Le 1,000 

Richmond Straight Cut 11.00 

Sweet Caporal 8.50 

Athlète 8.50 

Old Julge 8.50 

New Light (tout tabac) 8.50 

Sub-Rose Cigarros (tout tabac). 8.50 

Derby 6.55 

Old Gold 6.30 

Prince 5.75 

Sweet Sixteen 5.75 

Dardanelle (Turques) ordinaires 12.25 
Dardanelle (Turques), bouts en 

liège ou en argent 12.50 

Murad (Turques) bouts en papier. 12.00 
Moguls (Egyptiennes), bouts pa- 
pier ou liège 12.00 

Yildiz (Egyptiennes) 15.00 

Yildiz Magnums (Egyptiennes), 

bouts en papier, en liège ou en or 20.00 

Gloria 5.75 

Empire Navy Cut 8.00 

Old Chum 8.00 

Gold Crest 6.00 

Columbia (tout tabac) 11.00 

Niobe (Turques) 8.00 

Hassan (Turques) '. . .. 8.50 




LX PRIX COURANT 



il 




Les Connaisseurs 



APPRÉCIENT LES CELEBRES 



;â PIPES "PETERSON" 



Tous les marchands de tabac soucieux de leur 
réputation devraient avoir cette marque en magasin. 

Seule et unique maison au Canada réparant et fabri- 
cant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propriétaires des 

MARQUES BIEN CONNUES 




Seuls dépositaires des Tabacs et Cigarettes 
de la Régie Française. 



GENIN, TRUDEAU &, OIE 



22 RLE NOTRE-DAME OUEST, 



MONTREAL. 



Lignes en demande constante ! 



pickles otc rowat 



ET 



SAUCE DEC PATERSON 
Tenez-vous ces articles qui se vendent facilement ? 



R0WAT & 6©. 



GLASGOW, 
ECOSSE. 



Distributeurs Canadiens :— Québec, Ontario, Manitoba et le Nord-Ouest, Snowdon & Ebbitt, 325 Edifice Coristine, Montréal • 
Halifax, N. E., F. K. Warren ; St-Jean, N. B., F. H. Tippett & Co.; Vancouver, C. A., C. E. Jarvis & Co. 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

LIMITÉE, 

A cause de sa clientèle nombreuse et choisie, disposera 

AVEC AVANTAGE 

De toutes les consignations qui lui seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Remise est toujours faite sans délai. 

Adressez : La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

21.23 RUE ST-PIERRE, MONTREAL,. 
Toi. Bell Main 31 52— 4SI 9. 



PAPIER 



POUR 



MIMEOGRAPH 

Demandez à votre Libraire 
la rrarque "Northern Mills," qualité 
supérieure pour PAPIER A 
COPIE. 

Manufacturée par la 

Compagnie des Moulins 

DU NORD 
278 rue St-Paul, Montréal. 



12 



LE PRIX COURANT 



Raisons pour lesquelles 

Les Biscuits Christie 

procurent|.le succès dans le commerce 
de l'Epicerie. 

f^"* L'épicier qui dirige un magasin où il n'est 
vendu que des aliments pnrs est forcé de réussir, 
pour la raison simple et concluante que les ali- 
ments purs forment la base d'une réputation bien 
établie — réputation qu'aucune somme d'argent 
ne peut procurer. Puisque les Biscuits Christie 
sont les Plus Purs de Tous les Aliments Purs, il 
est raisonnable de déclarer que l'épicier qui en 
vend jette les bases nécessaires d'un succès per- 
manent. 

Rappelez- vous qu'il y a un Biscuit Christie 
convenant à chaque goût — -nous en produisons 
600 variétés. 

Les Biscuits Christie font 
vendre plus que des Biscuits. 

Christie Brown & Co. Limited, 

TORONTO. 



PRODUIT 
SANS DÉFAUT 

{][ Il n'y a pas au monde de meilleure manufactu- 
re, outillée uniquement pour la production du 
Macaroni et d'autres pâtes similaires, que celle de 
Félix Codou à Marseille, France. Tous les appa- 
reils modernes sont là. Cette manufacture est 
d'une propreté scrupuleuse. Elle a été agrandie 
plusieurs fois pour répondre à la demande cons- 
tamment croissante de la part des personnes 
difficiles. 



Macaroni de Codou 



{]] Le Vermicelle, le Spaghetti, les Lettres et Chif- 
fres de Fantaisie, aussi bien que le Macaroni, 
sont les spécialités de la maison. Chacune a une 
renommée nationale de hauté qualité. 

Le Blé Russe Taganrog est 
employé exclusivement -:- 
C,est,le blé qui donne les meilleurs résultats, le 
blé qui convient le mieux au but proposé. " Co- 
dou ", voilà le nom auquel il faut penser quand on 
veut ce qu'il y a de meilleur. 



JÎrthur 9*. Xjippet de Co. 

Agents 

8 Place Royale, Montréal. 84 rue Victoria, Toronto. 



Ne tardez pas à commander 
votre stock de 




pour l'Automne. 

VERRET, STEWÀRT & CO., 

Commerçants en Sel. 
MONTRÉAL. 



SODA A PATE 



"COW BRAND " 

Plus fort et plus pur que tout autre Soda en 
paquet ou en vrac, toujours uniforme et entière- 
ment digne de confiance. 



Pur 



\ DWIGHT S / 














/ BAKING SODA \ 



Garanti 



La garantie de la ménagère repose sur la 
réputation des manufacturiers. 

La garantie de profit pour l'épicier repose sur 
la popularité du Soda à Pâte "Cow BranJ", 
auprès de la ménagère. 

Church & Dwight, Limited 

Manufacturiers, - MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT " 



LE PRIX COURANT 



«3 



Saindoux Composé 



AI M G 

Reconnu comme le meilleur 
sur le marché. 

Il n'en existe pas qui ait un 
goût plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 

THE 

LAING PAGKING & PROVISION GO. 

LIMITED 
Rue Mill, MONTREAL. 




Elle n'accepte pas volontiers 
d'autre sel que le 

SEL WINDSOR 

et ne voit pas d'un bon œil l'épicier qui 
exécute sa commande de sel avec autre 
chose qne ce sac portant cette marque de 
commerce familière. La plupart des ména- 
gères du Canada sont aussi de son avis. 

The Canadian Sait Co., Limited. 
Windsor, - - Ontario. 



Pall Mail (Turques) 18 

Capstan (importées) 12 

Tabacs à cigarettes. La 

Puritan et B. C. No 1 .. .. 1/12S 1 

Sweet Caporal 1/13S 1 

Athlète 1/12S 1 

Derby, boites fer-blanc . . . . i lb. o 

Tabacs coupés. La 

Old Chum ios o 

Lord Stanley, Tins i lb 1 

Meerschu^.n 10s o 

Athlète Mixture, Tins i et ï lb. 1 

Old Gold 12s o 

Seal of North Carolina .. .. 12s o 

Duke's Mixture (Cut Plug) .... o 

Old Virgmio, pqts i et 1 lb o 

Duke's Mixture (Granulated), 

i/ios Bags s lbs. carton .. .. o 
Bull Ûurham. 

1/10 bags, 5 lbs. carton 1 

1/16 bags, s lbs. carton 1 

Old Virginia, pqts. i et 1 lb o 

Old Virginia, pqts. 1/16 lb o 

Snap pqts. 1/12 et 1/6 lb o 

Calabash Mixture, tins i et 1 lb. 1 

Calabash Mixture, tins i lb 1 

Calabash Mixture, tins J ib 1 

Capstan Navy Cut (importé) tins 

è lb. Médium et Fort 1 

Capstan Mixture (importé) tins 

i lb. Médium 1 

Pride of Virginia (importé) tins 

1/10 lb ! 

Old English Curve Cut (impor- 
té) tins 1/10 lb 1 

Tuxedo (importé) tins 1/10 lb. . 1 

Lucky Strike (importé) tins 1/10 I 
Rose Leaf (importé, à chiquer) 

Pqts. 1 oz ! 

Tabacs en palettes, (importés) La 

Piper Heidsieck ! 



■50 

.00 

lb. 

.00 
15 
05 
95 
lb. 

79 
05 
79 
35 
95 
95 
82 
72 

85 

25 
25 
72 
72 
48 
15 
20 

35 

33 

33 

33 

33 
35 
33 

22 
lb. 
20 



Tabacs en poudre La lb. 

Copenhagen en boites 1/12 lb. .. 0.90 

Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch). 

Tabacs à chiquer. La lb. 

Moose bars si cuts to the lb. .. 0.40 

Moose us 0.40 

Snowshoe bars, 6i cuts to the lb. 0.43 
Stag 5 1/3 cuts to the lb. i Butts 

12 lbs., boîtes 6 lbs 0.38 

Black Watch 12s 0.45 

Black Watch 6s o'44 

Bobs 6s et 12s 0.46 

Currency 12s 0.46 

Old Fox 12s 0.44 

Pay Roll 7is 0.56 

Tabacs à fumer. La lb. 

Empire 6s et 12s 0.44 

Rosebud 6s 0.45 

fvy 7s 0.50 

Shamrock 6s 0.45 

Tabacs hachés. La lb. 

Great West (Sac) 8s 0.59 

Régal, cube cut, en boîtes .. 9s 0.70 

Taxi Crimp, cut. boîtes .. .. 10s 0.78 
HENRI JONAS & CIE, 
Montréal 

Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentré .. 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentré .. 1.50 
2 oz. Carrées. Triple concentré.. 1.75 
4 oz. Carrées. Triple concentré.. 3.00 
8 oz. Carrées. Triple concentré.. 6.00 

16 oz. Carrées. Triple concentré.. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessence.. .. 1.75 

2} oz. Rondes. Quintessence.. .. 2.00 
j oz. Rondes. Quintessence.. .. 3.50 
8 oz. Rondes. Quintessence.. .. 6.00 
h oz. Carrées. Quintessence. Bou- 
chons émeri 3-50 

8,oz. Carrées. Quintessence. Bou- 



chons émeri 7.00 

2 oz. Anchor 1.00 

4 oz. Anchor 1.75 

8 oz. Anchor 3.00 

16 oz. Anchor 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.75 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble 0.75 

4 oz. Plates. Soluble 1.25 

8 oz. Plates. Soluble 2.25 

16 oz. Plates. Soluble 4.25 

1 oz London 0.50 

2 oz. London 0.75 

Extraits à la livre de .. $1.00 à 3.00 
Extraits au gallon de .. $6.00 à 24.00 
Mêmes prix pour extraits de tous fruits. 

Motarde Française. La grosse 

2 doz. à la caisse. 

P°ny 7.50 

Médium 10.00 

Large I2 !oo 

Smali 7.00 

Tumblers 10.80 

Egg Cups 12.00 

No 67 Jars 12.00 

2 doz. à la caisse. 

Muggs 12.00 

Nugget Tumblers 12.00 

Athenian Tumblers 12.00 

Goblets 12.00 

1 doz. à la caisse 

No 64 Tars 15.00 

No 65 Jars 18.00 

No 66 Jars 21.00 

No 68 Jars 15.00 

No 69 Jars 21.00 

Vernis à chaussures. La doz. 

1 doz. à la caisse. 

Marque Froment 0.75 



14 

Marque Jonas 0.75 

Vernis Militaire à l'épreuve de 

l'eau 200 

The LAING PACKING & PROV. Co., 
Montréal, Canada. 



I N 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 2 4 00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess 1 brl 12.25 

Lard du dos, Canada Short Cut, 

brl. 45/55 2 3 «o 

Lard du dos, Canada Short Cut, 

i brl 11-75 

Lard pesant Brown Brand, dé- 
sossé, tout gras, brl. 40/50.. .. 22.50 
Lard clair, pesant, brl. 20/35 •• •• 22.00 

Lard de flanc, pesant, brl 22.00 

Lard à fèves, (petits morceaux, 

mais gras), brl 17-50 

Pickled Rolls, brl 20.50 

Saindoux Composé Raffiné, choix 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs lb. o.ogï 

Boites, 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 0.09! 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette 

imitée) o.ooè 

Seaux de bois 20 lbs. net.. $1.95 0.09I 
Seaux de fer-blanc 20 lbs. $1.82^ o.ogï 
Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs., en 



LE PRIX COURANT 

caisse, bleu 0.092 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en 

caisse, bleu o.ogl 

Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses 0.10 

Briques de saindoux composé, 60 

lbs., en caisse, qpts. 1 lb o.iol 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs o.nè 

Boîtes, 50 lbs., net, (doublure 

parchemin) o.lil 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 
tée) o.ni 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin $2.40 0.12 

Seaux en fer blanc, 20 lbs. 
brut $2.27^ o. 1 1 § 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse, Rouge 0.12 

Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse, Rouge 0.12J 

Caisses 3 lbs., tins, 60 lbs. en 

caisse, Rouge 0.12J 

Saindoux en carré d'une livre, 

60 lbs. en caisse o.l2è 

Viandes fumées. 

Jambons: Première qualité. 

Extra gros, 28 à 45 lbs o.nè 

Gros, 20 à 28 lbs 0.13Î 

Moyen, 15 à 19 lbs 0.15 

Petits, 12 à 14 lbs 0.15 

Jambons désossés, roulés, gros, 

16 à 25 lbs 0.15 

Jambons désossés, roulés, petits, 

9 à 12 lbs 0. 16J 

Bacon de Laing, à déjeuner, 

sans os, choisi 0.14J 

Bacon de Brown, à déjeuner, mar- 
que anglaise, sans os, épais .'. 0.14 

Bacon de Laing, Windsor, dos 

pelé * 0.16 



Jambons de Laing, choisis "Pi- 
que-Nique", 7 à 10 lbs 0.12I 

Petit bacon roulé, épicé, désos- 
sés, 8 à 12 lbs o.ni 

Bacin choisi, Wiltshire, côté 50 

lbs 0.18 

Cottage Rolls 0.17 

Saucisses fumées. 

Bologna (Bondon de Boeuf). .. 0.06 

Bologna (Enveloppe cirée) .. .. 0.06 

Brunswick (Beef Middles) .. .. 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 

Empress (Poulet, jambon et lan- 
gue) doz. 1.10 

Saucisses fraîches 
Saucisres de porc (tripes de porc) 0.07b 
Saucis! es de porc (tripes da mou- 
ton) 0.08 

Petites Saucisses de porc (pur 

porc) 0.15 

Saucisj es Cambridge (paquets de 

1 lb.' 1 0.09 

Saucisl es de fermier 0.12 

Chair à saucisses (seaux de 20 

lbs.) 0.07^ 

Boudin blanc 0.07 

Boudin noir 0.08 

AGENCES 
LAPOSTE. MARTIN & CIE, LTEE, 
Montréal 

Légumes. 
Petit i Pois Importés "Soleil" 

Sur E: tra Fins .. .. 100 boites 15.50 

Extra r ins 100 " 15.00 

Très I ns 100 " 14.00 

Fins 100 " 12.50 

Demi-f us 100 " 11.00 

Moyen No 2 .. .. 100 " 9.50 

Moyen No 3 100 " 8.75 




Résumé des Règlements concer- 
nant les terres dn Nord- 
Onest Canadien. 

TOUTE personne se trouvant le seul chef d'un 
famille, ou tout individu mâle de plus de 1 
an*, pourra prendre comme homestead un quart rte 
section de terre disponible du Dominion, au Manito- 
bâ A la SasVatchewan ou dans l'Alberta. Le postulant 
drvra se présenter à l'agence ou à la sous-agence des 
terres du Dominion pour le district. L'entrée par 
procuration pourra être faite à n'importe quelle 
agence, à certaines conditions, par le père, la mère8 
le fils, la fille, le frère ou la sœur du futur colon. 

Devoirs.— Un séjour de six mois sur le terrain et 
la mise en culture d'icelui, chaque année, pendant 
mois ans. Un colon peut demeurer à neuf milles 
de son homestead, sur une ferme d'au moins 85 
acres, possédée uniquement et occupée par lui ou 
par son père, sa mère, son fils, sa fille, son frère ou 
sa sœur. . 

Dans certains districts, un colon dont les affaires 
vont bien, aura la préemption sur un quart de sec- 
tion se trouvant à côté de son homestead. Prix, J3.00 
l'acre. 

Devoirs— Il devra résider six mois chaque année 
pendant une durée de six ans à partir de la date de 
l'entrée du homestead (y compris le temps requis 
pour obtenir la patenie du homestead) et cultiver 
cinquante acres en sus. 

Un colon ayant forfait ses droits à son homestead 
et ne pouvant obtenir une préemption, pourra 
acheter un homestead dans certains districts. Prix 
|j 00 l'acre. 

Devoirs — Résider sur son homestead six moi» 
chaque année pendant une durée de trois ans, cul- 
iv«r 50 acres et bâtir une maison valant J300. 

W. W, CORT, 
Sous-ministre de l'Intérieur. 
N. B.— I«a publication non autorisée de cette a* - 
nenec nt sera pas payée. 



PAJ.N PODB OIS8AUX est le "Coltam 
9eed" fabriqué d'après six brevets. 
Marchandise de confiance ; rien ne peut l'ap- 
procher comme valeur et comme popularité. 
Ches tous les fournisseurs de grès. 



Mince Meat 
de Clark 

Absol ument Garanti. 

Fait de Fruits et d'Epi- 
ces du plus haut choix. 

Le Mince Meat de 

Clark est fait à la perfec- 
tion par des chefs cuisi- 
niers experts en la matière. 

Marque " Inglass ls. 
Boîtes de ls. à 5s. et en 
Vrac, 5 à 85 lbs. 

Donnez votre ordre 
dès aujourd'hui. 

W. Clark. Montréal. 

Manufacturier de* Soupas Renommées 
de la Marque " CHATEAU." 



Le Comptoir Mobilier- 

FRANCO CANADIEN 

Société à Charte par Actions 

117=119 Rue Craig Ouest, = * Montréal 

PHONE MAIN 6892 l^BM 

Le Comptoir Mobilier Franco=Canadien 



Est ouvert à toute personne dé- 
sirant contracter un emprunt 
sur effets mobiliers ou mar- 
chandises livrées à nos entre- 
pots, sans s'exposer à payer 
des taux usuraires et ruineux. 
L'honorabilité des fondateurs 
et directeurs du Comptoir cons- 
titue la meilleure garantie des 
emprunteurs. 

La Cie. achètera à des prix rai- 
sonnables et défiant toute con- 
currence, tous objets ou mar- 
chandises non-périssables, en 
réservant au vendeur l'option 
de rachat dans un temps déter- 
miné. 

Le Comptoir Mobilier Franco°Cauadien 



Fait des avances d'argent sur 
tous objets ou marchandises 
non périssables, ayant une va- 
leur commerciale et déposés 
aux bureaux de la Société. 
La Société se charge de la Ven- 
te par Encan de toutes mar- 
chandises et possède des En- 
trepots et Magasins Généraux 
pour la Vente à Commission de 
tous articles et effets mobiliers 
confiés à la Société pour cette 
fin. 



LE PRIX COURANT 



Le Sucre qui a subi l'épreuve du temps. 




Sucre Extra Granulé 

Manufacturé pour la première fois en 1854 par John 
Redpath, et, aujourd'hui, dans la Raffinerie de Sucre la plus 
vaste et la mieux outillée du Canada. 

Nous nous faisons un point d'honneur de ne produire que 
le meilleur sucre. Nous cesserons les affaires quand nous 
cesserons de le produire. 

Tous les Epiciers qui ont souci d'avoir la clientèle la 
meilleure et la plus permanente donneront la première place 
au Sucre Redpath. 

Jaune d'or en Poudre, 
Extra Moulu, 
Extra Granulé. 



PARIS LUMPS 
en boites de 100, 50 et 25 
Ibs, et en cartonnages 
"Red Seal" à l'épreu- 
ve de la poussière. 



The Canada Sugar Refining Company, 

LIMITED 

MONTREAL, Canada. 
Maison Fondée en 1 854 par John Redpath. 



Le Principal Concurrent 

des Aliments Préparés est la 
cuisine faite à la maison. 

^1 Les ménagères ne prendraient pas la peine de préparer 
à la maison tous les aliments, si elles pouvaient acheter, 
pour les remplacer, des aliments tout cuits donnant satisfac- 
tion. La plupart des femmes ayant une prévention contre 
les marchandises en boites et en bouteilles, n'ont essayé que 
la mauvaise sorte. 

La seule manière d'établir de bonnes affaires en aliments 
tout préparés est de vendre des aliments d'une qualité aussi 
bonne ou meilleure que celle de ceux qui peuvent être pré- 
parés â la maison. 

Les 57 Variétés HEINZ, 

PURS PRODUITS ALIMENTAIRES 

sont faits des meilleurs ingrédients que l'on puisse se procu- 
rer. Ils sont préparés dans des cuisines modèles par des 
méthodes qui sont le résultat d'une expérience de quarante 
ans et d'un effort pour perfectionner les meilleurs systèmes 
de piéparation des aliments. 

^1 En certains cas, la ménagère peut être à même de prépa- 
rer des aliments similaires qui plairont davantage à sa propre 
famille ; mais elle ne ptut pas en préparer de plus propres, 
de plus purs ou de meil eurs. 

H. J. HEINZ COMPANY, 

Membres de l'Association Américaine pour l'encou- 
ragement à la Pureté des Produits Alimentaires. 



HOMARD HOMARD 



HOMARD 



Nous venons de recevoir des Conserves de Homard de la 
Marque QUAKE, empaquetage 1911. 
Leur qualité est exceptionnelle. Ecrivez-nous avant de pla- 
cer vos commandes. 

MATHEWSONS' SONS, 

202 rue McGill, Montréal. 



EPICIERS EN GROS- 



Téléphone, Main 3686. 



SUCRE EN MORCEAUX 

La vente du sucre en morceaux augmente constamment. Il est connu du commerce et des consommateurs 
sous plusiears noms. Quand ils arrivent à le connaître, 

Le Sucre en Morceaux Crystal Diamond 

les satisfait et leur plait, comme sucre de table le meilleur et le plus attrayant qui soit produit dans le monde entier. 

The St. Lawrence Sugar Refining Co., Limited 

MONTREAL, Qtié. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



i6 

Petits Pois "François Petit & Co." 

Fins, 100 boites, btes illustrées... 10.00 
Fins, 100 boites, étiquette dorée. 9.50 
Moyens, 100 btes, étiquette dorée 8.00 

Haricots "Soleil" C/S 

Extra Fins, 40 flacons 10.00 

Extra Fins, 100 boites 13 50 

Fins, 100 boites 12.00 

Moyens, 100 boites 9.00 

Coupés, 100 boites 8.60 

Macédoines No 1 extra, 100 boites 12.00 
Macédoines No 1 extra, 40 flacons 9.00 
Macédoines No 2 extra, 100 boites 9.25 
Côtes de Céleri. 100 boîtes .. .. 8.00 

Côtes de Céleri, 50 boites 7. 50 

Epinards en Purée 9.00 

hpinards en Purée, 50 boites .. 8.50 
Epinards en Purée, 40 flacons .. 7.50 
Fonds d'Artichauts, 100 boites .. 33 00 

Soupes. 

Vertes cerfeuil, 100 boîtes 9-50 

Julienne, 100 boites 8.00 

Printanière Nouvelle, 100 boîtes.. 9.50 
Purée de tomates concentrées, 100 

boites 9-50 

Asperges C/S 
Branches géantes, 50 boîtes .. .. 24.00 
Branches, géantes, 16 bocaux.. .. 10.00 
Branches Grosses, 50 boites .. .. 23.00 
Branches Extra, 100 boîtes .. ..22.50 
Branches Fines, 100 boîtes .. .. 21.00 
Pointes têtes seulement, 100 btes 25.50 
Pointes têtes seulement, 40 flacons 14.00 
Coupées 1er choix, 100 boites .. 18.50 
Coupées 2ème choix, sans têtes, 

50 boîtes 11 .00 

Coupées 2ème choix, sans têtes, 

100 boites 11.50 

Flageolets 

Extra Fins, 100 boîtes 13.00 

Moyens, 100 boites 11.00 

Choux Bruxelles, 100 boites .. .. 10.00 
Sardines C/S 
Romain is 8.00 



LE PRIX COURANT 

Victoria is 8.50 

Junquiera is 8.50 

White Bear ès 16.00 

VVhite Bear is 9-50 

Bonne Ménagère is 13.00 

Superbes à la Ravigote 25.00 

Tomates Doz. 
Victoria c/s 2 doz 1.40 

Blé-d'Inde Doz. 
Victoria c/s 2 doz 1.00 

Savons de Castille Lb. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 

more, de n lbs., 25 lbs., à la c/s 0.07% 

more, de 2* lbs., 12 lbs. à la c/s o.o8è 

C/S 

morceaux de I lb., 50 " 3.50 

morceaux de 3 oz., 200 3-75 
morceaux de 7 oz., 200 " 7.00 

La Lune 65% d'huile d'olive Lb. 
more, de 11 lbs., 25 lbs., par c/s 0.07 
more, de 2i lbs., 12 lbs. " 0.08 

C/S 

morceaux de î lb., 50 3.25 

morceaux de 3è oz., 100 1.80 

morceaux de si oz., 200 " 3-40 

Duffy & Co. 

Grape Juice, qrts 12s 4-75 

Grape Juice, pts 24s 5.00 

Grape Juice, splits 36s 4-75 

Apple Juice, qrts 12s 3.75 

Apple Juice, pts 24s 4-50 

Champagne Pommes, qrts 12s .. 4.50 
Champagne pommes, 24s pts .. 4.90 

Motts Golden Russet. 

Sparkling Cider, qrts 12s 4-SO 

Sparkling Cider, pts 24s 4-75 

Sirop, Vinaigre, qrts 12s 2.40 

Thés Japon Lb. 

Victoria, 90 lbs 0.27 

Princess Louise, 80 lbs 0.20 

Princess Louise, 30 lbs 0.21 

Princess Louise, 5 lbs 0.23 

Vert "Ceylan" 
Duchess, 60 lbs 0.24 



Noir (Biend) 

Victoria 50/30 tin* 0.31 

Princess Louise, 50/30 tins .. .. 0.20 
Empois Remy 

Paquets 2 lbs., 50s 0.08 

Carton 1 lb., 50s 0.08 

Carton à lb., 100s 0.08 

Carton i lb., 200s 0.08 

Bbl. 240s o.o7i 

Keg 120s 0.07Ï 

Huile d'Olive "Minerva" 

c/s 12 Btls 1 litre 6.50 

c/s 12 Btls qrts 5.75 

c/s 24 Btls pts 6.25 

c/s 24 Btls i pts 4.25 

Estagnons, 5 gai 2.40 

Estagnons, 2 gai. 2.50 

Estagnons, 1 gai 2.60 

Estagnons, è gai 2.70 

Estagnons i gai 2.80 

Estagnons, è gai 2.70 

JOHN P. MOTT & CO. 
J. M. Douglas & Co., Agents, Montréal. 
Chocolats et Cacao Mott. 

Elite, per doz. . 0.9c 
La lb. 

^sSÊinS^F Prepared Cocoa 0.28 
Breakfast Cocoa 0.38 
No 1 Chocolaté 0.32 

Diamond Chocolaté 0.24 

Navy Chocolaté 0.29 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolaté .. 0.18 à 0.30 
Plain Chocolaté Liquors .. 0.18 à 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

RAMSAY, LIMITED. 
Sodas à la Crème, pqts 5c, doz. 0.50 
Sodas à la Crème, pqts ioc, doz. 1.00 
Sodas à la Crème pqts 2èc, chaq. o.22i 

Arrowroot 0.14 

Social Tea 016 




Lait Frais de 
Vache== Evaporé. 

Le plus grand soin 
est apporté à tous 
es détails de la pré- 
paration du 

Lait Evaporé 
Canada First" 

Une propreté et 
une pureté absolues 
sont observées, et le 
contenu de chaque 
boîte est garanti 
pur et parfaitement 
stérilisé. 

Vous pouvez risquer votre réputation sur sa 
pureté et sa perfection. Le profit est bon. Voyez 
vos stocks aujourd'hui-même. 

Fait au Canada par des Canadiens. 

The Aylmer Condensed Milk Co., Limited, 

AYLMER Ont. 

Bureaux Principaux à Hamilton, Ont. 





Chaque épreuve de climat et de 
température donne les mê mesuré - 
sultats, quand il s'agit de notre 
Lait Evaporé de la Marque St-Char- 
les. C'est le meilleur pour tous les 
usages. 

Un sûr favori auprès de votre 
clientèle. 

ST. CHARLES GONDENSING GO 

■ 

IN GERSOIyL, ONTARIO, CANADA 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 



17 




Faites plus de 
Profit sur 
votre Huile. 

Iiaque gcutte d'huile perdue 
est juste autant de profit perdu. 
Regardez le plancher autour d'un réservoir 
en fer-blanc ou d'un baril — Il est toujours imbi- 
bé d'huile. Le marchand paie cette huile. 

Le Système Bowser 

à Mesure Automatique 

Epargne toute cette perte et l'ajoute à votre profit. Il rem- 
bourse son prix par ce qu'il économise. 

Pas de Mesures— Pas d'Entonnoirs -Pas d'Odeur— 
Pas de Contamination d'Autres Marchandises. Propre, 
Economisant de l'Espace et à l'Epreuve du Feu 

Style et prix convenant à tou 
Demandez dès Maintenant par 
la brochure GRATUITE No. 

S. F.BOWSER&Co., 



TORONTO, ONTARIO. 

66-68 Ave. FRAZER. 



tes les exigen 

carte postale 
8 F. 





Le Lait 

"REINDEER" 

Donne de la vigueur aux Bébés. 

Le Lait Condensé, Marque " Reindeer" est le meilleur 
pour les bébés, non seulement parce que nous prenons, dans 
nos manufactures, toutes les précautions de sécurité, mais 
aussi parce qu'il est obtenu de vaches saines, dans des fermes 
propres et inspectées. 

Le Lait Condensé 

Marque 

REINDEER 

" assez bon pour les enfants," est assez bon et 
assez pur pour tous les usages. 

THE TRURO CONDENSED MILK CO., 
Limited. 

TRURO, N. E. HUNTINCDON, P. Q. 



BOITES a FER-BLANC 

Unies ou ornementées pour 
empaqueter : 

La Poudre à Pâte, 
les Epices, le Café, le Thé, 
le Saindoux, les Viandes, 
ou 

tous autres pro- 
duits alimen- 
taires. 

Vous devriez vous procurer nos prix avant de placer 
vos ordres. 

AMERICAN CAN COMPANY 

MONTREAL, HAMILTON. 



COUTEAU A FROMAGE AUTOMATIQUE "PERFECTION' 

Fabriqué en Canada. 




Boite renfermant le couteau automatique 

Un Couteau à Fromage Automatique "Perfection" écono- 
mise son coût en moins d'un an. 
Il coupe exactement. 

Il évite la difficulté qne l'on éprouve en cherchant à cou- 
per exactement avec un cout au de boucher. 

Il empêche les poids trop foi ts et l'accumulation de déchets 
qui se dessèchent. 

La Boîte protège le couteau à fromage et le fromage contre 
la poussière transponant des germes ; c'est la manière sani- 
taire de manipuler le fromage. 

Demandez les Prix. 
THE AMERICAN COMPUTING CO. OF CANADA 
HAMILTON, - ONTARIO. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



iS 



LE PRIX COURANT 



Un profit sur les 
Biscuits au SODA 

n'est possible que pour l'épi- 
cier qui tient une marque de 
b scuits assez bons pour être 
recommandés. La nouvelle 
qu'un épicier tient une mar- 
queté Biscuits an Soda d'une 
qualité supérieure, se répand 
rapidement, parce que, comme 
vors le savez, un client satis- 
fait fa t une réclame splendide. 



PERFECTION 

!l' MOONEY BISCUIT X CiNOY CO 
STRATfD(lO - CANADA. 



Voilà la marque de biscuits 
d'une excellence sans égale. 
Ces biscuits ont un feuilleté 
croustillant qui n'existe dans 
aucune autre marque de Bis- 
cuits au Soda. 

Vendez les biscuits de Moo- 
ney, si vous désirez que vos 
clients soient toujours satis- 
faits. Il y a là un bon profit 
pour vous. 

The Mooney Biscuit 

and Candy Co., Limited 

Stratford, Ont. Winnipeg, Man. 

SUCCURSALES à Hamilton. Ottawa, Syd- 
ney. C. B. : Halifax, N. E. ; Fort William, 
Calgary, Vancouver, C. A.. St-Jean, T. N. 



"LA FAVORITE " 

La Mine par excellence pour les poêles. 
Elle donne un lustre permanent, 
Ne tache pas les mains. 

CIRAG»: GO ON 

La meilleure combinaison de cirage à 
chaussures, conserve le cuir et lui donne un 
lustre parfait. 

F» F» OTE CTOF1NE 

La meilleure graUse pour harnais, assou" 
plit et conserve le cuir en le mettant à 
l'épreuTe de l'eau. 

Vbhnis "UNCLK SAM' 
donne à la chaussure un brillant etince 

lant et durable. 
Ces produits sont en vente chez tous les 
iciers en gro*. S'adresser au besoin a 

Uncle Sam Pressing Co., Lanoraie P.Q. 

Repré.enUnUàQuéb M ll|||;^|l[RyfJ( e " i 
63 BUB DALHOUS1B 



IL N'Y A AUCUN RISQUE NI 
SPECULATION DANS LA VENTE 




AND 



Ce sont des articles 
de vente courante 
et des modèles de 
pureté et d'excel- 
Registered îence dans le mon 

Tra de-Mark de entier. 

53 des plus hauts Prix et Médailles 
en Europe et en Amérique. 

WHLTER BAKER X M. lii 

Etablis en 1780. 
MONTREAL, Can. DORCHESTER, Mass. 



LAKE OF THE WOODS MILLING 
GO., LIMITED 

Fabricants de Farine "F1VE ROSES" 

MEUNERIE A KEEWATIN 

Capacité 9000 barils par jour. 
Meunerie à Portage Laprairie, 
Capacité 1500 barils par jour. 
Capacité Totale 10500 barils par jour 

Bureaux : MONTREAL, TORONTO, 
WINNIPEG, KEEWATIN, 
PORTAGE-LAPR AIRIE . 



CONFITURES PURES DE UPTON 




CONFIMES PURES 
NOUVELLE smSOP, 
^ DE OPTONS 
MAINTENANT PRETES 






Absolument pures 
et de saveur déli- 
cieuse, conservées 
dans des seaux de 
5 lbs. et de» jarres 
en verre de 16 oz., 
doublés or, scellés 
hermétiquement. 

PURE MARMELADE 
D'ORANGE DE 








, UPTON 


Bien et favorablement connue de 
l'épicier et de ses clients dans tout le 
Canada, où elle est faite et vendue 
puis plus de quinze ans. 



ELITE" 



CHOCOLAT « 

Non *ncré 

DBS EPICIERS 
Pour tous Irm 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Fabriqué par 

JOHN P. JttOTT & C0„ 

HALIFAX, y. K. 

J.A.TAYLOB, Agent, Montréal 



L,A FARINE ffibFAKBE 

(SEI,F-RAI«ING FLOUB) 

DE BRODIE & HARVIE 



est aujourd'hui la farine préférée des 
ménagères. Elle donne une excellen- 
te pâtisserie, légère, agréable et re- 
cherchée par les amateurs Pour ré- 
ussir la pâtisserie avec la farine pré- 
parée de BRODIE & HARVIE, il 
suffit de suivre les directions impri- 
mées sur chaque paquet. 
4 et 16 rue Bleury. MOVTBRAL 



LACAILLE, GENDREAU & CIE 

Successeurs de CHS. LACAILLE & CIB. 
EPICIERS EN GROS 

Importateurs de Mélasses, Si- 
rops, Fruits Secs, Thé, Vins, 
Éiqueure, Sucres, Etc., Etc. 



Spécialité de Vins de Messe de Sicile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizier 
MONTREAL 



Tabac en feuilles 

EN GROS 
Demandez mes cotations. 

J. A. FOREST, 

189. Rue Amherst. 
MONTREAL 

Téléphone, EST 1487. 



Toi. Main 7233 



LXJBY 



Pour les Cheveux. 

R. J. DEVINS, Limitée. 25 rue St-Cabrlel, 
MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT 



Sandwiches 0.15 

Imperials 0.07 

Biscuits au soda 0.08 

Biscuits au vin o.iii 

Jam Jams 0.15 

Biscuits au Café Noir 0.15 

ST. CHARLES CONDENS- 
ING CO'Y., 
Ingersoll, Ont., Can. 
Laits et Crèmes Conden- 
sés. 

St. Charles "Family" .. .. .. •• 3-So 

St Charles "Baby", 4 doz., la cse 2.00 

St. Charles "Hôtel" 3-7<> 

Lait "Silver Cow" 4-9° 

"Purity" 

"Good Luck" 

SALADA TEA CO. 




4-75 
4.00 




THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 

Etiquette Verte, i's et i's . 0.27 0.35 
Etiquette Bleue, i's i's, i's 

et i's 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 

Etiquette Dorée, i's .. .. 0.44 0.60 
SAVON 

The GENUINE, empaqueté 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Québec: 

Moins de S caisses $5-00 

Cinq caisses ou plus 4-95 

SNAP CO., LTD., 

Montréal. 
Snap Hand 
Cleaner. 

Cse de 3 doz. 3.60 
Cse de 6 doz. 7.20 
oO jours. 

ARTHUR P. TIPPET & Co., Montréal 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. .. pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. .. pts. 3.50 

Double Refi. lime juice 3-5o 

Lemon syrup 4.00 




! LC PRIX COURANT 

THE UNCLE SAM DRESSING CO, 
Lanoraie, P.Q. 

Vernis "Uncle Sam" 

Bout. 6 oz. No 1 2.00 

Bout. 4 oz. No 1 1.40 

Bout. 4 oz. No 2 doz. 1.00 

Bout. 4 oz. (bout, nue) .. doz. 0.75 

Vernis Chocolat. 

Bout. 6 oz., No 1 2.00 

Bout. 4 oz., No 1 1.40 

Vernis noir No 1 Extra Bris 40 

gallons I.60 

Vernis noir No I Extra Cans I à 

5 gallons 1.75 

Vernis chocolat No 1, bris 40 gais. 1.60 
Vernis chocolat No I, Extra cans. 

1 à 5 gallons 1.75 

Graisse "Protectorine" 

(Pour harnais et chaussures). 

Boîtes 8 oz 1.25 

Boites 4 oz 0.75 

Cirage Combiné "Çoon" 

Cirage à Chaussures "Coon" doz. 0.75 

Mine à Poêle "Favorite" 

Mine "Favorite", No 4, doz 0.45 

Mine "Favorite", No 8, doz 0.70 

Mine "Favorite", No 12, doz. . .. 0.80 
UNITED SOAPS COMPANY 
of CANADA, Limited 
Savon Canada's Best: 

1 caisse 4.10 

5 caisses 4.00 

10 caisses 3.90 

T. UPTON & CO., 
Hamilton. 
Confitures garanties pures. 

Framboises. Fraises, verres de 1 

lb., 2 doz. par cse, doz 2.00 

Pêches, Gadelles Rouges, Gro- 
seilles, verres de 1 lb. 2 doz., 

par caisse 1.70 

Prunes, verres de I lb.. 2 doz. par 

caisse doz. 1.60 

Assorties 

Verres de 1 lb., 2 doz. à la cse. doz. 1.75 
Marmalade d e Pamplemousse 
(Grape Fruit), verres de 1 lb. 

2 doz. à la caisse doz. 1.60 

Pure Marmelade d'oranges 

Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.10 

Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.50 

Pint Sealers, 1 doz. à la cse, doz. 2.25 

Tins, No 2, 2 doz. à la cse, doz. 2.00 

Tins, No 4, 2 doz. à la cse . bte. 0.32 

Tins, No S, 9 au crate .. .. bte. 0.40 

Tins, No 7, 12 à la saisse .. bte 0.56 
Seaux en bois, No 7, 6 seaux par 

crate seau 0.56 

Seaux en bois, 30 lbs, lb. 0.07! 

Miel Pur Clarifié 

Verres, 12 oz., 2 doz. à la cse, doz. 1.40 



19 

White Clover 

Verres, 12 oz., 2 doz. par cse, doz. 1.60 
Verres, 16 oz., 2 doz. à la cse, doz. 2.00 

Fret payé d'avance sur 10 caisses ou 
davantage expédiées directement de la 
manufacture à 

Windsor, North Bay, Montréal, et à 
tous les points intermédiaires en Onta- 
rio. Pour tous les autres endroits, une 
allocation de fret de 25 cents par cwt. 
sera faite. Termes: net, sans escompte. 



Le thé et le café sont deux des articles 
qui rapportent le plus de profits à l'épi- 
cier. , 



La Consommation des 





augmente de plus en plus, par 
suite de la cherté de la viande 
et des autres produits de con- 
sommation. 

PATES "HIRONDELLE" 

Macaronis, Vermicelles, 
Spaghettis, Coquilles, 
Petites Pâtes, 
Nouillettes aux Oeufs, 

sont de beaucoup supérieures 
aux Pâtes Importées au point 
de vue de la qualité, de l'écono- 
mie, de la cuisson rapide et de 
l'excellence. 

La vente en est tellement rapide 
que la marchandise est toujours 
[fraîche et qu'elle arrive sur la 
table appétissante et exquise. 

Vendez donc les Pâtes l'Hirondelle 
et donnez satisfaction 
à votre clientèle. 

Nous sommes à vos ordres pour 
toutes informations, cotations, 
etc. 

LA CIE C. H. CATELLI, Limitée, 

MONTRÉAL. 



Pas d'erreur. Les THES du JAPON 

sont absolument purs. Le Japon ne 
permet que la manufacture de thés réelle- 
ment purs. I * ! ! ! . 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ " LE PRIX COURANT 



20 



LE PRIX COURANT 





mm 

JAKING 



Le Retour du Client 

est absolument assuré, quand vous recommandez la Poudre à Pâte "Magic". Sa 
pureté absolue et ses qualités hygiéniques en font l'article favori de chaque ménage. 
C'est le résultat perfectionné d'une expérience de cinquante ans dans la fabrication 

de la Poudre à Pâte. 

La 



Poudre à Pâte " Magic " 

est annoncée splendidement et vous procure un profit substantiel. Tous les épiciers avisés du pays 
en vendent. En vendez-vous? 

Si votre marchand de gros ne veut pas vous en fournir, donnez-nous une commande et nous 
vous l'expédierons directement de notre magasin de Montréal. 



! Company limite 1 

v'innipb» TORONTO. ONT. MONTREAL. 



:tablie en IH52. 



Sardines à 
l'Huile 




Marque 
Brunswick 



Etes-vous en train de vous former une Clientèle pour les conserves de Poisson ? 
Vous pouvez y arriver avec la MARQUE BRUNSWICK. 

Les poisson de cette marque ont une saveur qui leur est propre. 

Leur qualité n'est pas surpassée. 

Ils sont empaquetés dans des Boites Sanitaires. 

Ils sont livrés en caisses régulières de 100 boîtes de % de livre. 

Ils vous aideront à former votre clientèle. 

Ils sont préparés par des ouvriers habiles, suivant des méthodes modernes. 
Ils procurent au marchand un profit libéral. 
Ils sont bien connus et donnent satisfaction. 

CONNORS BROS., Limited. 

BLACK'S HARBOUR, N. B. 

AGENTS: 

LEONARD BROS., Montréal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa.— JAS. HAYWOOD, 
Toronto. CHAS. DUNCAN , Winnipeg. CRANT & OXLEY CO., Halifax. - C. DE CARTERET, Kingston.— 
BUCHA N AN & AHERN, Québec. J. L. LOVITT, Yarmouth. SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vancouver 
et Victoria, C. A. SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alla. JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS : 

La Compagnie de Publications des Marchands Détailleurs du 
Canada, Limitée, 

80 rue St-Denis - - MONTREAL. 

Téléphone Bell Est 1185-1186. 

Montréal et Banlieue, $2.50 i 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 C PAR AN. 

Union Postale, - Frs. 20.0° j 
II n'est pas accepté d'abonnement pour moins d'une année. 



A moins d'avis contraire par écrit adressé directement 
à nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration 
l'abonnement est continué de plein droit. 

Toute année commencée est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrérages ne sont 
pas payés. 

Tout chèque pour paiement d'abonnement doit être fait 
payable " au pair à Montréal." 

Chèques, mandats, bons de poste doivent être faits payables 
à l'ordre de " Le Prix Courant ". 

Prière d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 

" LE PRIX COURANT " Montréal. 



Représentant spécial pour la province d'Ontario : J. S. Robertson Co., 1 52 rue Bay, Toronto. 



MONTREAL, 27 OCTOBRE 1911 



LA SITUATION DES BANQUES 



Par suite du mouvement des nouvelles récoltes, la cir- 
culation des billets de banques a passé de $90,630,530 à $97,- 
!97,i76. C'est une augmentation de plus de six millions et 
demi. 

Pendant le mois de septembre, les prêts courants con- 
sentis au Canada ont augmenté de $14,323,645. Cette augmen- 
tation provient, pour une bonne part, des escomptes du com- 
merce de gros, qui, à cette époque, passe une bonne partie 
de ses ordres d'importation. Quant aux prêts courants et es- 
comptes consentis ailleurs qu'au Canada, ils ont augmenté 
de $1,897,931 et s'élèvent à $35,587,127, contre un montant de 
dépôts de $78,887,510 reçus ailleurs qu'en Canada. Cette der- 
nière somme est en augmentation de $7,046,787 sur celle du 
même chapitre du passif des banques en août. 

Les dépôts du public canadien remboursables à deman- 
re ont augmenté de $2,473,225, tandis que ceux remboursa- 
bles après avis ont augmenté de $1,850,089. Ces deux sortes 
de dépôts s'élèvent à $656,478,555, et représentent 57.98 p.c. 
de tout le passif. 

L'encaisse des banques, comprenant les espèces, les bil- 
lets fédéraux et les billets et chèques sur autres banques, 
s'élève à $170,447,055, en augmentation de $3,486,662 sur le 
mois précédent. 

Les prêts à demande remboursables au Canada ont pas- 
sé de $65,106,110 à $67,717,991, tandis que ceux faits à l'étran- 
ger s'élèvent à $93,517,076 en diminution de $8,196,744 sur le 
chiffre du mois précédent. 

L'actif total des banques s'élève à $1,342,917,913 contre 
un passif envers le public de $1,132,237,607. 

Voici le tableau résumé de la situation des banques au 
31 août et au 30 septembre 1911: 



PASSIF 3iaoûti9ii 30 sept. 1911 

Capital versé $103,716,960 $104,392,280 

Res erve 89,324,728 90,181,949 

Circulation 90,630,530 97,197,176 

Dépôts du gouvernement fédéral 5,256,671 6,169,890 



Dépaux des gouvern. provinciaux. 29,355,027 28,991,108 

Dép. du pub. remb. à demande.. 311,111,668 3*3,584,893 

Dépôts du pub. remb. après avis.. 57574°>956 577,59 I ,045 

Dép. reçus ailleurs qu'en Canada. 71,840,723 78,887,510 

Empr. à d'autres banq. en Can 

Bal. dues à d'autres banq. en Can. 7,167,142 7,623,45* 

Bal. dues à d'autres banq. en Ang. 4,570,614 2,759,269 

Bal. dues à d'autres bq. à l'étrang. 12,631,929 14,878,549 

$i,H3,599,92i $1,132,237,607 



ACTIF 

Espèces $ 376,5,4,48i 

Billets fédéraux 84,885,482 

Dépôts en garantie de circulation 5.794,076 

Billets et chè. sur autres banq... 45,5°9>430 

Prêts à d'autres banq. en Can. gar. ^748,951 
Dépôts et balances dans d'autres 

banques en Canada 7,601,458 

Bel. dues par ag. et autres banq. 

en Angleterre 26,276,371 

Bal. dues par ag. et autres banq. 

à l'étranger 32,250,268 

Obligations des gouvernements.. 11,024,904 

Obligations des municipalités .. 22,386,095 

Oblig., actions et autres val. mob. 60,217,322 

Prêts à demande remb. en Can... 65,106,110 

Prêts à demande remb. ailleurs.. 101,713820 

Prêts cour, en Canada 734,683,196 

Prêts cour, ailleurs 33,689,196 

Prêts au gouvernement fédéral 

Prêts aux gouvernements prov... 1,630,074 

Créances en souffrance 3,733,439 

Immeubles 1,405 477 

Hypothèques 945,"9 

Imm. occupés par les banques.. 29,124,919 

Autre actif 15,860,940 



$ 37,757,678 
83,121,254 

5,805,307 
49,568,123 
1,144,140 

8,182,021. 

26,276,458 

35,058,563 
10,960,352 

22,793,774 
61,945,815 
67,717,991 
93,517,076 
749,007,607 
35,587,127 

1,781,198 
3,952,2ii 
1,398,634 
945,753 
29,265,679 
17,130,982 



$1,322,162,028 $1,342,917,913 



22 



LE PRIX COURANT 



LA LENTEUR DE LA JUSTICE. 



Dernièrement, le président Tait, dans un de ses dis- 
cours, chargeait à fond contre la magistrature des Etats- 
Unis. Il disait textuellement: "Le sentiment de méfiance 
que vous éprouvez tous à l'égard de la justice est tout à fait 
légitime, la paresse des tribunaux me fait rougir de honte." 

Nous ne croyons pas que les Canadiens jugent aussi sé- 
vèrement la justice de leur pays, d'autant qu'ici, les juges n'y 
sont pour rien; néanmoins, ils se plaignent amèrement de sa 
lenteur quasi proverbiale. A l'heure actuelle, les affaires en 
cours de circuit et qui gonflent de leurs feuilles impatientes 
et serrées les cartons trop étroits, én attendant la venue de 
la Justice qui chemine à pas de tortue, s'élève au chiffre 
colossal de 3,568. 

Que celui dont l'affaire est inscrite avec le No 3568 s'a- 
muse à résoudre le petit problème suivant, avec les données 
ci-dessous: 

D'après les dernières statistiques une moyenne de 150 
causes sont plaidées par mois, au très grand maximum. 
Combien de temps devra attendre la 3,s68ème avant d'avoir 
satisfaction? 

La solution est aisée, elle nous amène à cette constata- 
tion effarante que le pauvre requérant devra se morfondre 
pendant environ 31 mois (addition faite des vacances an- 
nuelles de messieurs les juges) soit, en chiffres ronds, trois 
ans d'attente devant la., justice promise. 

A franchement parler, c'est à dégoûter les braves gens 
d'y avoir recours, et l'on serait tenté de faire une propa- 
gande en faveur de l'action directe en fait de justice. 

Cette nouvelle méthode ne serait pourtant pas avanta- 
geuse à bien des points de vue. 

Voyons, n'y aurait-il pas un remède à cette lenteur dé- 
plorable? Pourquoi ne pas augmenter le nombre des juges? 
A-t-on peur que du jour où la justice serait accélérée, il y 
ait moins de causes à plaider? Qu'on se rassure! le monde 
est né chicaneur, chicaneur il restera et nul n'y pourra mais. 



LA FERMETURE DE BONNE HEURE DISCUTEE 
PAR L'ASSOCIATION DES EPICIERS. 



Le jeudi 19 octobre courant a eu lieu l'assemblée annuelle 
de l'association des épiciers. Assistaient à la réunion sous la pré- 
sidence de M. J.-D. Boileau: MM. J.-J. Lussier, P. Filion, O. 
Fournier, Nap. Séguin, M. P. P.., J.-O. Pesant, E. Lanoué, J.-A. 
Doré, E. Laniel, M. Savaria, Alex. Gougeon, Théo. Bertrand, 
S. Côté, H. Delorme, J.-A. Laframboise, D. Lachaine, J.-E. San- 
regret, T.-J. Beaulieu, P. Ram, R. Blouin, J.-A. Fhaneuf, A. 
Blouin, G. Pilon, J. Gascon, O. Sanregret, S. Dionne, J.-C. Bon- 
homme, F. Paquette, L. Lafontaine. L.-J. Phaneuf, A. Gadbois, 
Z. David, H. Piché, G. Bertrand, P. Horan, J. Thibault, J.-P. 
Lefebvre, A. Sarrasin, et un grand nombre d'autres. 

Le secrétaire M. O. Fournier exposa le résultat financier du 
dernier pique-nique qu'on peut résumer comme suit: 

Recette?, billets, entrées aux courses, banquet, sous- 

> criptions, etc $1,064.20 

Dépenses 573- 52 

Profi t net $500.68 

Recettes du euchre $114.81 

Total 6lS-49 

Argent en banque $1,164.40 

Bien entendu, la grosse question de la soirée fut celle de la 
fermeture de bonne heure. La société qui porte ce nom veut im- 



poser son règlement trois jours par semaine au lieu de deux. 11 
n'y a pas de raison, si elle obtient cette approbation, pour que 
cette mesure ne s'étende graduellement à tous les jours de la 
Jt'maine. Les exigences croissent le plus souvent en raison des 
autorisations accordées. Plus on obtient, plus on veut obtenir. 
A quoi nous mènera alors cette progression? Un règlement 
peut sembler raisonnable dans une certaine proportion et deve- 
nir une excentricité, si on pousse le principe jusqu'à l'exagéra- 
tion. Il faut savoir se borner dans les innovations. C'est bien, 
croyons-nous, le sentiment de la majorité des marchands et 
c'est l'impression qui se dégage de la discussion de la réunion 
des épiciers du 19 courant. 

La question des licences joue un grand rôle dans cette ac- 
tualité et amènera des chinoiseries dont il sera malaisé de sor- 
tir. La seule solution pour y palier serait de départager bien 
distinctement les deux commerces : épicerie et liqueurs. Or cette 
solution ne peut guère être envisagée sérieusement. Les trois 
quarts des épiciers ne pourraient supporter les exigences d'une 
semblable scission qui déterminerait double loyer, double ser- 
vice téléphonique, double personnel, etc... 

A cette assemblée, l'association a procédé à l'élection de 
ses officiers, qui a donné les résultats suivants: Président, 
J. I. Lussier; 1er vice-président, Pierre Filion; 2ème vice- 
président, O. Décary; trésorier, Roméo Bernard; secrétaire, 
J. O. Pesant. 



LA VACCINATION OBLIGATOIRE. 



Le Bureau d'Hygiène de Montréal tend à faire adopter 
un règlement rendant obligatoire la vaccination pour tous 
indistinctement, à partir de l'âge de trois mois et la revacci- 
nation tous les sept ans. 

Ceux qui ne voudront pas se plier de plein gré à cette 
obligation, pour eux ou leurs enfants, s'y trouveront con- 
traints par l'application de cette mesure dans les écoles, les 
établissements industriels, commerciaux et financiers. C'est, 
en somme, une véritable atteinte à la liberté individuelle. 

Ainsi donc, ceux qui craindront non seulement pour leur 
propre vitalité, mais ceux aussi qui se soustrairont à cette 
injection putride, dans le but d'éviter à leur descendance les 
pires tares physiques, verront leurs enfants exclus des bancs 
de l'école et privés arbitrairement du bienfait de l'instruc- 
tion, tandis que d'un autre côté, les travailleurs qui se seront 
dérobés à cette formalité se verront refuser des emplois. 

Il est inadmissable qu'en plein 20e siècle on puisse im- 
poser à un peuple une telle loi arbitraire. 

Bien entendu, pour soutenir cette prétention, on ne man- 
que pas de brandir les grands mots: on parle de nécessité, 
d'intérêt public, de santé, etc. Les Canadiens ne seront pas 
dupes de ces hochets. Des hommes de science les ont édi- 
fiés sur la valeur et l'efficacité du vaccin, ils n'ignorent plus 
que l'effet bienfaisant en est grandement contesté, alors qu'il 
est avéré qu'il entre pour beaucoup dans l'énorme progres- 
sion des cas de tuberculose, de cancer, de syphilis, de neu- 
rasthénie, de défectuosités visuelles, de carie dentaire, etc. 

Si ce soi-disant préventif de la variole, dont l'effet est 
douteux, engendre, comme il est prouvé, de telles calamités 
et cause tant de mal, sa pratique ne saurait qu'être con- 
damnée ou tout au moins laissée facultative. 



PERSONNEL, 



M. B. Trudel, de la maison L. Chaput, Fils & Cie, est de 
retour d'un voyage dans l'ouest, où il a visité les villes de 
Winnipeg, Port Arthur, Fort William et Calgary. 



LÈ Î>RÏX COURANT 



23 



CONSEILS AUX EMPLOYES. 
Les qualités désirables chez un employé. 



En général, l'habileté d'un vendeur s'évalue d'après le 
nombre de ses ventes. Un bon employé, digne de ce qualifi- 
catif, ne travaille pas uniquement dans l'espoir d'un salaire à 
gagner; il prend un vif intérêt aux affaires de celui qui l'em- 
ploie, comme s'il s'agissait des siennes propres. 

Gardez-vous d'apprécier la valeur d'un employé au taux 
de son salaire. 

Voici quelques conseils et quelques idées de ce que doit 
être un vendeur de premier ordre. 

Les annonces, le bon arrangement de l'étalage et l'art de 
vendre, sont trois facteurs de réussite qui doivent marcher 
de pair. Les deux premiers ont pour objet d'attirer le client 
à votre magasin et de le déterminer à y entrer pour faire la 
demande d'un article. A cet instant précis, le vendeur com- 
mence à remplir son rôle et c'est lui, par sa façon de faire, 
qui déterminera la vente. 

L'action de vendre comporte, pour ainsi dire, quatre 
phases qui peuvent se résumer ainsi: i° Attirer l'attention 
du client par une réclame sur tel article; 2° Exciter sa cu- 
riosité par la vue de cet article dans votre vitrine ou sur 
votre comptoir; 3 Lui en démontrer d'une façon indiscuta- 
ble les avantages, en lui donnant une explication du méca- 
nisme; 4 Le persuader de l'intérêt qu'il y a pour lui à en 
faire l'acquisition et faire naître chez lui l'intention formelle 
de l'acheter. 

Une des choses principales pour un vendeur est de bien 
connaître son stock; il doit avoir suffisamment d'expérience 
pour pouvoir, le cas échéant, expliquer les divers points de 
supériorité entre deux articles de différentes fabrications. Il 
doit savoir le prix de tous les articles, et plus particulière- 
ment de ceux qui lui sont souvent demandés. S'il fait payer 
une fois à un client un article 20 cents, et une autre fois 15 
cents, l'effet sur l'acheteur sera déplorable, il pensera avoir 
été volé, quand bien même l'article coûterait réellement 20 
cents et qu'il lui aurait été décompté un prix inférieur, par 
suite d'erreur. 

La courtoisie est une qualité non moins essentielle au 
vendeur. Quelle que soit l'importance de l'acheteur, le ven- 
deur doit toujours être poli et attentif à ses demandes. La 
plupart du temps, une vente dépend autant de la qualité du 
vendeur que de celle de la marchandise elle-même. N'avez- 
vous jamais entendu cette phrase d'un client satisfait: "Allez 
donc à tel magasin, il y a un vendeur si aimable!" C'est le 
meilleur éloge qu'on puisse faire d'un employé préposé à la 
vente et, comme vous le savez, il est étroitement lié à la re- 
nommée de la maison. 

Le bon vendeur doit souvent user de diplomatie et de 
tact. Si vous montrez à un client un même article, mais en 
deux qualités différentes, l'une à $15 et l'autre à $10, vous de- 
vrez évidemment lui démontrer la supériorité de la pre- 
mière, mais sans toutefois dénigrer la seconde; car si vous 
gratifiez cette dernière de défectuosités pour engager le 
client à prendre l'autre et qu'il n'ait que 10 dollars à dépen- 
ser, il ne vous achètera rien du tout. 

Il faut que le vendeur soit convaincu, pour pouvoir con- 
vaincre son client. S'il n'a qu'une demi-confiance dans ce 
qu'il propose, il n'aura pas le feu sacré et l'ardeur nécessaire 
|pour combattre victorieusement les objections qui pourront 
llui être faites. 

Il doit se souvenir autant que possible des noms et des 
visages des clients, afin de leur faire un accueil familier 
comme à des habitués, cela leur inspire confiance et leur 
donne l'impression que vous prenez personnellement de l'in- 
térêt à leurs propres affaires. 



Tenez-vous au courant des annonces faites par votre maison. 

Dans un magasin, tout employé doit savoir et connaître 
les annonces qui ont été faites par la maison, de façon à 
mettre les articles qui en ont fait l'objet à portée de sa main 
et lui permettre de les faire valoir aisément aux clients. 

Les patrons ne devraient pas négliger de prendre avis 
de leurs employés sur les choses à annoncer; leur apprécia- 
tion serait une indication fort utile, parce qu'étant en rela- 
tions constantes avec le client, ils sont plus à même que 
n'importe qui de discerner ce qui aura le don de lui plaire. 

Les employés devraient tous être capables de composer 
un étalage, leur goût personnel peut amener des effets très 
heureux. Les patrons doivent leur demander souvent ce 
qu'ils pensent du magasin et de l'étalage, et s'ils ne voient 
pas quelque chose qui, à leur sens, pourrait y être modifié 
avantageusement. 

L'intérieur d'un magasin doit répondre à son aspect ex- 
térieur. Que penserait le client d'une maison ayant une de- 
vanture splendide, toute flamboyante de lumières, et dont le 
magasin serait noir et malpropre, avec les articles jetés pêle- 
mêle sur les comptoirs et couverts de poussière? Chaque 
matin, de bonne heure, afin de ne pas gêner la vente, les 
marchandises doivent être soigneusement époussetées et re- 
placées dans leurs plateaux ou aux endroits où elles étaient. 
Souvent, il faudra en faire un nettoyage complet. Les arti- 
cles nickelés devront être astiqués avec une peau de chamois 
pour qu'ils conservent leur brillant et leur apparence neuve. 
Et dans ce travail, il ne faut pas négliger le plus petit article. 
Souvent, la présentation correcte d'une article de minime 
importance peut provoquer une grosse vente. 

Dans certaines branches, il est fort utile d'avoir des ar- 
moires d'échantillons; un étiquetage minutieux indique le 
numéro d'ordre et le prix de chaque article, le client fait son 
choix sur la carte d'échantillonnage et de cette façon, on ne 
perd pas de temps à déplacer et replacer maints tiroirs, ce 
qui d'ailleurs ne manque pas d'impatienter le client. 

Faites en sorte que les articles que vous proposez, le 
soient de façon à ce qu'on puisse les examiner tout à son 
aise; étalez autant d'échantillons que vous pourrez; plus 
vous exposerez d'articles, plus de regards s'y attacheront, et 
par suite, plus de ventes en résulteront. 

L'indication des prix est indispensable; tout employé 
habile peut avec une plume ou un pinceau en établir avec 
goût les étiquettes. Souvent, un client achète un article à 
cause de son bon marché, quand bien même il n'en n'a pas 
besoin. De plus, cela supprime les nombreux dérangements 
occasionnés à l'employé par la demande du prix, par un pas- 
sant, à simple titre de curiosité. 

Enfin, pour parfaire son éducation commerciale et aug- 
menter journellement ses connaissances, tout employé devra 
s'abonner à une revue commerciale et la lire consciencieuse- 
ment; il y trouvera des renseignements de première utilité, 
qui lui seront d'un précieux concours et qui lui faciliteront 
l'accès des premiers emplois. 



LA CHAMBRE DE COMMERCE 



Le conseil de la Chambre s'est réuni mercredi, le 25 octobre 
191 1, sous la présidence de M. Frédéric C. Larivière, président. 

Etaient aussi présente: — MM. Armand Chaput, 1er V.-P., 
C.-H. Catelli, Isaïe Préfontaine, Damase Masson, Hon. Alph. 
Desjardins, Joseph Fortier, F. Bourbonnière, C. R., W.-U. Boi- 
vin, secrétaire, L.-O. D'Argencourt, A. -H. Hardy, Jos. Filia- 
trault, Adélard Fortier, Emile Demers, Alph. Renaud, J.-T. Ar- 
mand, J.-C.-G. Contant, Lambert de Roode. 

Les agences commerciales. 

Sur la proposition de l'Hon. M. Alph. De r ,jardins, président 



24 



LE Î>MX COURANT 



du comité de Législation, le rapport suivant concernant cette 
question, est adopté: 

"L'accroissement de notre commerce extérieur, dû au déve- 
loppement incessant des ressources du pays et des produits in- 
dustriels qui en sont les dérivés, se recommande au Gouverne- 
ment pour l'adoption de mesures d'encouragement et de protec- 
tion de nature à favoriser davantage l'introduction de ces pro- 
duits sur les marchés étrangers. 

"Outre l'établissement et la subvention de lignes de com- 
merce entre le Canada et les divers marchés avec lesquels il en- 
tretient des relations commerciales, votre comité croit que 
l'une des mesures les plus efficaces serait la création, sur de 
plus larges bases, d'un système d'agences commerciales char- 
gées de promouvoir nos intérêts partout où ils peuevnt être 
engagés. 

"Notre position de colonie nous a enlevé, jusqu'à ce jour, 
l'avantage de faire accréditer directement nos agents commer- 
ciaux auprès des gouvernements étrangers et a privé par là no- 
tre commerce d'une utilité que ne compense en aucune manière 
le bon vouloir des consuls britanniques qui, au témoignage mê- 
me des Chambres de Commerce de la Grande-Bretagne, sont à 
peine suffisamment renseignés sur les intérêts du commerce 
des Iles Britanniques. 

"Des représentations devraient être faites par notre Gou- 
vernement Canadien auprès du Gouvernement Impérial pour lui 
faire consentir, soit à reconnaître aux gouvernements coloniaux 
le droit d'accréditer eux-mêmes leurs propres agents à l'étran- 
ger, soit à élargir le cercle de son propre système consulaire de 
façon à y admettre nos représentants coloniaux, en leur attri- 
buant la charge de veiller exclusivement à nos propres intérêts. 

"Le comité suggère, de plus, que copie du présent rapport 
soit adressée au Board of Trade, à l'Association des Manufactu- 
riers Canadiens et à l'Association des Marchands-Détailleurs 
du Canada, avec prière de mettre à l'étude la question à la- 
quelle il réfère, en vue d'une action conjointe en temps utile. 

La Cour de Circuit de Montréal et la nécessité de juges 
additionnels. 

Un autre rapport sur ce sujet est adopté comme suit : 

"La Chambre de Commerce de la Cité et du District de 
Montréal, à une réunion régulière de son Conseil, tenue mercre- 
di, le 18 octobre 191 1, a résolu unanimement d'attirer l'attention 
du Département de la Justice sur l'état désolant des affaires 
en Cour de Circuit, à Montréal, et expose respectueusement: 

Que par suite de l'encombrement des affaires en Cour de 
Circuit, à Montréal, le commerce souffre un préjudice très gra- 
ve au point que, depuis quelques années déjà, la majorité des 
commerçants, au lieu de faire faire leurs collections par leurs 
avocats et d'en réclamer le montant devant le Tribunal, les font 
faire par des agents collecteurs, composent avec leurs débiteurs 
ou aiment mieux perdre leurs créances que d'intenter des ac- 
tions et de grossir le nombre des causes en souffrance. 

Que d'après les informations que la Chambre a reçues une 
cause sommaire inscrite aujourd'hui ne saurait être entendue 
au mérite avant le mois de juin 1913. 

Que cette situation est intolérable et ne peut plus subsister. 

Que cet état de choses déplorable est dû à l'augmentation 
considérable des affaires et au nombre insuffisant des juges pour 
en disposer. 

Que le commerce a besoin d'une justice expéditive et d'un 
tribunal qui soit en état de disposer au plus tôt du nombre con- 
sidérable des causes en souffrance. 

La Chambre se permet aussi d'attirer l'attention du Gou- 
vernement sur l'insuffisance du traitement accordé aux Juges 
de la Cour de Circuit. C'est la position et la somme d'ouvrage 
à faire qui commandent le salaire, et ce dernier n'est jamais 
trop élevé quand il est proportionné aux responsabilités et au 
travail journalier imposés aux titulaires d'une charge quel- 
conque. 

A ces causes, la Chambre de Commerce croit de son devoir 
d'insister auprès de l'Honorable Ministre de la Justice pour 



qu'il use de son influence auprès de ses collègues, afin de remé- 
dier au plus tôt à cet état de choses, et demande au Gouverne- 
ment de faire incessamment les nominations de juges addition- 
nels, demandées par le Commerce, les Justiciables et le 
Barreau. 

La Chambre, par son Conseil, soumet humblement et avec 
confiance ces suggestions dans l'intérêt des Justiciables et du 
Commerce, qui souffrent de l'état de choses actuel, et ose espé- 
rer que le Gouvernement les prendra en sérieuse considération 
et y donnera suite sans retard. 

Le Président informe les membres que déjà plusieurs com- 
pagnies de chemins de fer se sont empressées, en réponse à un 
désir exprimé par la Chambre, de lui comuniquer une liste de 
leurs tarifs et de leurs amendements. 

La Chambre de Commerce de Rouville demande si Marie- 
ville pourrait obtenir le concours de la Chambre-Soeur pour 
l'aider à se procurer par les compagnies d'Epress, l'avantage 
de voir les effets livrés à domicile. 

Une réponse sera envoyée à sa demande de renseignements 
sur les règlements actuellement en vigueur et sur la différence 
qu'il y a entre la livraison faite dans les cités comme Montréal 
et celle qui paraît être souhaitée par la campagne. 

M. A.-H. Hardy fait remettre à l'étude par le comité des 
Expositions et Musées un mémoire qu'il présente sur les avan- 
tages d'un bureau colonial avec musée commercial dans l'inté- 
rêt des produits canadiens à Londres. 

Les profits obtenus par l'hôtel Canadien des monnaies à 
Ottawa. 

M. Préfontaine signale avec isatisfaction le fait que les pro- 
fits obtenus se sont élevés à 800,000 dollars, et il trouve dans 
cette nouvelle la confirmation très flatteuse de l'initiative prise 
par la Chambre de Commerce en vue de l'établissemnt de cet 
Hôtel des Monnaies. 

Le service des passagers sur certaines branches du réseau 
du Canadian Northern Railway. 

Le comité des Transports est chargé, à la demande de M. 
Jos. Filiatrault, d'étudier les moyens à prendre pour que le fret 
qui est pris tout le long du trajet de certains trains de passa- 
gers, ne soit plus une occasion de retard aussi considérable que 
celui subi maintenant par un train partant à 4.20 heures du ma- 
tin de la rivière Pierre et passant ensuite par Shawinigan Falls, 
pour n'arriver à Montréal qu'à 11.40 heures, alors que la dis- 
tance de 137 milles ainsi parcourue ne devrait pas prendre une 
durée de sept heures, mais tout au plus de trois ou quatre 
heures. 



COMPAGNIES INCORPOREES 

Des lettres patentées ont été accordées par le Lieute- 
nant-Gouverneur de la province de Québec, incorporant: 

"Rothesay Lumber Company", commerce général de bo«J 
de toute sorte, sciage et fabrication de tous articles de bois i 
ou autres en rapport avec teille industrie, et commerce gé- 
nêral des propriétés mobilières et immobilières, construction 
en général, commerce de pierre, sable, chaux, briques, quin- 
caillerïe, et autres matériaux de construction; pavages, nive- 
lage et nettoyage des rues ou chemins publics, etc., à Mont- 
réal. Capital-actions, $20,000. 

"Shipton Creamery, Limited", commerce général et in- 
dustrie du beurre, du fromage et des produits de la ferme, 
de toute description, y compris les animaux et produits 
d'iceux, acquisition par bail ou achat de manufactures 
ou bâtisses nécessaires pour l'emmagasinage de tels pro- 
duits, et qui peuvent être requises pour les dites affaires, à 
Danville. Capital-actions, $19,000.00. 

"Edison Correspondence System Company, Limited', 
commerce général de toutes sortes de machines et instru- 
ments généralement employés pour écrire, calculer, dicter 
ou reproduire le son; commerce en gros et détail de pape- 
terie, livres, fournitures et outillage de bureau, et fabrication 
de tout produit formant l'objet de tel commerce et industrie, 
à Montréal. Capital-actions, $20,000.00. 



LE PRIX COURANT 



*5 



LES DEVANTURES 



.four que votre devanture arrête le passant et retienne 
son attention, veillez aux points suivants: 

i° Le trottoir sur lequel elle donne doit toujours être 
d'une parfaite propreté et jamais obstrué. Il devra être net- 
toyé tous les jours et souvent, plusieurs fois par jour pen- 
dant les périodes de mauvais temps. 

2° N'encombrez pas le chemin qui y donne accès, de 
boites hétéroclites et de marchandises de toutes sortes, aux- 
quelles le client n'apportera nulle attention et qui peuvent, 
au contraire, le détourner de votre magasin.. Un tel étalage 
n'ajoutera absolument rien à votre réputation. 

3° Faites en sorte que les vitres de vos devantures et de 
vos portes soient toujours d'une propreté irréprochable et 
évitez que ce nettoyage se fasse pendant les heures de ven- 
te; arrangez-vous pour Je faire exécuter soit avant, soit après. 

4° Faites que votre devanture se reconnaisse aisément 
des autres. Cela ne veut pas dire que vous devez la peindre 
de couleurs discordantes ou l'orner de dessins de mauvais 
goût, non; employez des couleurs simples, de bonne qualité 
et que leur vernis soit toujours net et luisant. Le magasin 
d'un marchand de couleurs, plus que tout autre, doit, sous 
ce rapport, offrir un aspect simple et de bon goût, il doit 
faire mentir cet aphorisme souvent trop vrai: que nul n'est 
plus mal chaussé qu'un cordonnier. De toute façon, quel que 
soit votre commerce, ayez une devanture peinte avec goût, 
ce sera un élément de succès pour votre magasin. 

5° Faites mettre votre nom en évidence, de façon que 
votre magasin soit facile à trouver; que le numéro de la rue 
soit également bien en vue. Ces deux points, pourtant essen- 
tiels, sont très souvent négligés, surtout dans les petites vil- 
les, Naturellement, vous ne devez pas mettre votre nom sur 
votre vitrine en lettres gigantesques, pas plus que vous ne 
devez la couvrir d'une multitude d'inscriptions. Choisissez 
des caractères modestes, mais nets pour l'indication de votre 
nom; joignez-y, si vous voulez, une ou deux indications (pas 
plus), revêtues du même caractère de réserve. 

La vitrine proprement dite 

File devra être aussi spacieuse que possible, et être su- 
rélevée du sol de deux pieds. Le plancher doit en être par- 
faitement droit ou légèrement montant vers le fond. A 
l'heure actuelle, les vitrines prennent toute la devanture du 
magasin, et la porte d'entrée est rejetée sur le côté; celles 
comportant deux étalages exigus, un de chaque côté de la 
porte, tendent à disparaître. Le gros avantage, de la nouvelle 
disposition, est de pouvoir consacrer un espace plus grand 
et de permettre un étalage plus complet. 

L'épaisseur des vitres ne doit pas être exagérée. Les 
étalages ne doivent être ni trop profonds, ni trop hauts, le 
public ne ragardant en général que les premiers plants et rare- 
ment ce qui est au-dessus de la tête. La vitre devra être d'une 
seule pièce et toujours tenue dans un parfai état de propreté. 
L'hiver, il est souvent malaisé de préserver les vitres de la 
gelée; il est pourtant indispensable d'éviter, dans la mesure 
du possible cet inconvénient qui soustrait les objets exposés, 
aux regards des passants. Il n'y a pas de méthode spéciale 
pour y palier; en général, la meilleure précaution à pren- 
dre, est de fermer hermétiquement la vitrine par des glaces, 
tout comme sur le devant de la rue. On peut égalment, à cet 
effet, disposer au fond une boiserie de 5 à 6 pieds de haut, en 
ayant soin de garnir la partie supérieure de glaces dont le 
reflet projettera de la clarté sur tous les objets en montre. 
De toute façon, qu'on prenne ou non ces dispositions, le 



plancher doit être toujours tenu sec et la vitre de la devan- 
ture minutieusement enchâssée et mastiquée pour éviter le 
passage de l'air. La buée étant causée par l'humidité, il con- 
vient de l'éviter par tous les moyens possibles. 

Un ventilateur électrique soufflant directement sur la 
vitre, contribuera pour beaucoup à la netteté de la glace. 
Une rampe de becs de gaz séparés les uns des autres de 8 à 
10 pouces et placée au pied de la glace, peut, par la chaleur 
dégagée, empêcher la formation sur la vitre de cristaux 
congelés. 

L'installation et l'aspect 

Il y a certaines lignes qui ne réclament que peu d'instal- 
lation, mais, quelle qu'en soit l'importance, il faut n'em- 
ployer qu'un bon matériel qui puisse être facilement changé 
et disposé de façons différentes. Il ne faut pas croire que, 
parce que vous vendez de la peinture ou des articles de quin- 
caillerie, vous ne devez prendre aucune considération de ces 
choses; elles vous sont aussi nécessaires qu'aux magasins le 
modes et le nouveautés. Garnissez le sol de votre vitrine 
d'un tapis de couleur unie, sans bariolages, ou bien posez-y 
1111 joli plancher qui sera par lui-même un ornement. Sur des 
chevalets ou des étagères s'harmonisant avec la couleur du 
plancher ou du tapis, suspendez ou déposez" à votre goût vos 
articles de meilleure qualité. L'éclairage devra être invisible 
et diffus, si possible. Trop souvent, les effets heureux pas- 
sent inaperçus à cause de la prédominenec des lampes élec- 
triques ou des becs de gaz; ce sont vos propres articles que 
vous désirez montrer et non ceux des compagnies d'éclai- 
rage. Fn drapant gracieusement quelques jolies étoffes as- 
sorties au ton de votre tapis, vous formez un paravent tout 
naturel où vous pouvez dissimuler la source de la clarté qui 
baigne votre vitrine. Si vous employez les lampes à gaz ou 
à pétrole, évitez qu'une lumière crue et fatigante blesse la 
vue du public, et pour cela, choissez des abat-jour d'une 
tonalité sobre et qui descendent suffisamment pour cacher 
aux regards le point incandescent. Les articles en vitrine 
devront toujours être de première fraîcheur, il sera donc né- 
cessaire de les épousseter chaque jour, en remplaçant ceux 
qui sembleraient détériorés. L'été, ce soin demandera plus 
de temps, à cause de la poussière et des insectes. Vous ne 
devez pas placer dans vos vitrines des affiches de théâtre et 
spectacles, ou autres annonces étrangères à votre commerce. 

L'étalage 

L'étalage, pour aider et provoquer la vente, doit, avant 
tout, frapper le public, le tirer de son indifférence et retenir 
son attention par sa nouveauté, l'intéresses vivement par son 
ingéniosité et l'instruire, en lui fournissant des indications 
concernant les articles proposés. Instruire et amuser est le 
but négatif de l'étalage; ne perdez pas de vue, que votre in- 
tention, tout à fait positive, est de faire entrer le client chez 
vous et de lui vendre; il faut donc que votre extérieur ait 
trait à ce que vous vendez à l'intérieur. Une branche d'ar- 
bre aux tons chauds et chatoyants, placée dans votre vitrine 
ne manquera pas d'attirer l'attention du passant, mais, le 
bénéfice sera maigre pour vous, si, dans ce cadre attrayant 
et décoratif, vous n'avez pas disposé les articles que vous 
proposez aux acheteurs. ù 

Ne garnissez pas votre vitrine d'un seul article comme 
des boîtes de peinture, par exemple, ou tel autre produit de 
ce genre; on s'arrêterait une fois à votre étalage, jamais deux. 
Mettez divers articles en évidence, vous vous adresserez à 
plus de besoins que si vous n'en n'exposiez qu'un seul.. 



26 



LI PRIX COURANT 



En un mot, placez-vous au point de vue de l'acheteur, 
sortez vous-même de temps à autre sur le devant de votre 
porte et jetez un coup d'oeil sur votre vitrine; ces investiga- 
tions répétées vous feront découvrir des manquements aux- 
quels il vous sera aisé de remédier; rendez-vous compte sur- 
tout de la façon dont les objets y sont présentés, et si cette 
disposition est susceptible de rappeler à chacun ce dont il 
peut avoir besoin. Imitez en ceci, les grands magasins qui ne 
ménagent rien pour faire des étalages somptueux où le pu- 
blic s'extasie. Avantagez vos articles, n'en n'exposez pas de 
trop grosses quantités; le nombre d'articles en devanture ne 
doit nullement être un critérium du stock qui est à l'inté- 
rieur, soyez, (le mot est juste un véritable artiste et que 
votre vitrine soit le symbole de votre maison. 

Si vous le pouvez, employez les étalages animés; cela 
frappe aussi bien la curiosité des grandes personnes que des 
enfants; si vous avez l'électricité dans votre magasin, il vous 
sera aisé d'établir un étalage animé; un simple ventilateur 
électrique peut produire un effet qui sera remarqué. 

Nous avons vu beaucoup de personnes s'arrêter récem- 
ment à la devanture d'un des grands magasins de la ville; 
la cause de cette curiosité? Une simple automobile occupée 
par trois mannequins-femmes ayant autour de leur cheve- 
lure, des écharpes, qu'un ventilateur agite frénétiquement, 
donnant l'illusion de l'auto en pleine vitesse. 

C'est un détail de rien, mais dont l'effet est très heu- 
reux. Dans toutes les branches, il y a des centaines de riens 
semblables; il sagit de faire un léger effort pour les décou- 
vrir; un employé ingénieux peut quelquefois donner une idée 
intéressante, on aurait tort de négliger son avis. 

LES "EXPRESS DE CAMPAGNE" 

Les détaillants pensent que le seul moyen pour eux de 
concurrencer les maisons qui font des affaires sur catalogues 
est de vendre meilleur marché qu'elles, et qu'ils doivent en 
conséquence acheter leurs marchandises à meilleur compte. 

C'est là, peut-être en effet, un moyen; mais il est fort 
constestable que ce soit le seul. Ceux qui se sont donné la 
peine d'examiner consciencieusement la question, se sont 
rendu compte que pour un même prix donné, on obtient 
chez le détaillant un article ou un produit de plus de valeur 
que dans une maison vendant sur catalogues. 

Avant de porter tous ses efforts à l'obtention de meil- 
leurs prix, ne serait-il pas bon d'examiner si d'autres solu- 
tions ne sont pas possibles et de se demander jusqu'à quel 
point, le détaillant profitera de la diminution que lui feront 
les fournisseurs sur le prix des marchandises. 

Ce changement facili'.era-t-il l'achat du fermier ou de 
tout autre habitant de la campagne? Ceux ci trouveront-ils, 
par suite de cette réduction, un meilleur assortiment chez les 
détaillants? Enfin, supprimera-t-il les distances et remédie- 
ra-t-il à l'impossibilité dans laquelle est le fermier de quitter 
son travail et ses champs, pendant les semences ou les ré- 
coltes, pour venir acheter à la ville ce dont il a besoin? 

Le succès anormal des maisons vendant sur catalogues 
peut être attribué à bien des causes; mais la considération du 
prix n'y contribue certainement pas, puisque ces maisons se 
font même une gloriole de pouvoir traiter leurs affaires sans 
jamais abaisser leurs prix. 

Non, ce n'est pas là, qu'il faut chercher le secret de leur 
l>"I>ularité. Ce qui fait leur force, c'est qu'elles se mettent 
à la portée des consommateurs, c'est qu'elles leur soumettent 
tous leurs articles sans nécessiter leur déplacement, c'est 
que, sahs qu'ils aient à se déranger, elles leur offrent un as- 
sortiment touffu où le consommateur n'a que l'embarras du 
choix et qui lui permet d'acheter ce que la gravure lui repré- 
sente comme étant ce dont i! a besoin. Parallèlement à la 
question de prix, ne serait-il pas sage d'essayer de faire, 



d'une façon plus complète et plus perfectionnée, ce que pra- 
tiquent ces maisons, en trouvant un moyen qui permette au 
détaillant d'aller jusqu'au client des campagnes? 

L'"Express de Campagne" 

Le véritable moyen de combattre efficacement les mai- 
sons vendant sur catalogues, est d'employer leurs propres 
armes. On pourrait établir dans ce sens ce qu'on appellerait: 
"l'Express de campagne". 

Voici en deux mots l'idée: Une dizaine de négociants 
forment une société au capital de $3,000, par exemple. Ils 
achètent deux camions automobiles. Chaque négociant pré- 
pare sur feuilles volantes, une énumération écrite à la ma- 
chine, de tout ce qu'il a en stock. Si possible, la description 
des articles sera donnée et une vignette jointe pour en in- 
diquer la forme. Derrière le conducteur sera placé un che- 
valet portant les dites indications, tandis qu'un autre com- 
prendra les catalogues des marchands en gros et fabricants, 
fournisseurs des différents articles proposés. Un numérotage 
bien compris renverra, pour plus amples renseignements, de 
la note du négociant au catalogue correspondant du fabri- 
cant et permettra la présentation d'un assortiment complet. 
Une caisse enregistrant les ordres complétera l'équipement 
du camion. 

Ces "express" d'un nouveau genre feraient des voyages 
journaliers aux environs de la ville et loin dans la campagne, 
s'arrêtant à toutes les portes. 

Suivant le besoin de la personne visitée, le catalogue de 
tel ou tel fabricant est soumis, le client peut spécifier ce qu'il 
désire acheter et faire son choix en toute connaissance de 
cause. La commande est transcrite en triplicata au registre 
d'ordres, une copie en est laissée à l'acheteur, une autre est 
placée dans une boîte spéciale destinée au négociant et en- 
fin la troisième est conservée sur le registre. 

Le lendemain du passage du premier camion, le second 
effectue les livraisons opérant l'encaissement ou déposant la 
facture, suivant le cas. 

La Répartition des Dépenses 

Une fois par mois, on ouvrirait la caisse contenant la 
copie des ordres; ce soin serait laissé soit à une banque, soit 
à un comptable public, on établirait le compte des dépenses 
générales, auquel on ajouterait la dépréciation des véhicules 
calculée sur une base de 25 p.c. par an, et on ferait le pro- 
rata de ce qui incombe à chaque négociant, proportionnelle- 
ment au montant de ses ventes. 

Cette compagnie des "express de campagne" ne s'occu- 
perait pas exclusivement des livraisons hors la ville; elle 
ferait également, pour le compte des mêmes négociants, les 
livraisons dans la cité. 

Ne pensez-vous pas qu'une telle organisation serait une 
arme redoutable pour combattre la concurrence des maisons 
vendant sur catalogue? Chaque matin, vous apporteriez aux 
habitants éloignés des villes, fermiers ou autres, un assorti- 
ment complet de tout ce qui se fabrique, vous faciliteriez 
la remise des ordr-es, assureriez une livraison rapide et écar- 
teriez toutes causes d'erreurs sur le choix des articles désirés. 

Les clients que vous visiteriez ainsi se déshabitueraient 
des catalogues reçus par la poste, car ils trouveraient beau- 
coup plus simple de s'adresser à votre compagnie, à l'un de 
ses passages fréquents; ils reprendraient contact avec les 
magasins de la ville dont ils s'étaient éloignés; ce serait un 
grand coup porté à l'achat par correpondance. 

En un mot, vous rendriez un véritable service aux gens 
de la campagne, et rendre service est la véritable tactique 
dans l'art de commercer. 

Ajoutons que, le jour où les centaines de compagnies 
"d'express de campagne" fonctionneraient, nous n'enten- 
drions plus parler des colis postaux, ennuyeux à expédier et 
peu économiques. 



LE PRIX COURANT 



27 



La Maison Larivière 

(! 

Réunions Sociales et Assemblées pour la Discussion des 
Sujets Commerciaux 

La compagnie Larivière Incorporée, reconnaissant la 
nécessité et les avantages pour ses membres de se rencon- 
trer pour se récréer ensemble et pour discuter les problèmes 
intéressant la gouverne générale, a mis à la disposition de 
son personnel une salle de réunion où des conférences sur 
des sujets commerciaux y sont donnés et où des réunions 
récréatives ont lieu de temps à autre. 

La vignette No 16 est la photographie de cette salle qui 
peut contenir plus de cent personnes. Les voyageurs de com- 
merce sont invités à parler des mérites de leurs marchandi- 
ses, à faire connaître à tout le personnel les arguments pour 
activer la vente et pour réfuter toutes les objections que 
peuvent soulever les clients. 

De temps à autre, les chefs de départements donnent 



Incorporée, de Montréal 

>uite.) 

,1'es lundis pour les dames, les mercredis pour les messieurs, 
réunions suivies avec assiduité et qui développent un esprit 
de camaraderie, de coopération, de bon vouloir dont pro- 
fitent assurément les clients de la maison et qui se traduit 
par un progrès incessant, l'augmentation du volume des af- 
faires, conséquence naturelle des attentions, des prévenances 
accordées au personnel, du bon accueil réservé aux sugges- 
tions faites en vue des améliorations de détail dictées par 
l'expérience. 

Philantrophie, dira-t-on? Certainement oui, bien que le 
président ait dit un jour "en vue de réciprocité de traite- 
ment". A tout événement, les résultats prouvent que l'idée 
est bonne, que la direction donnée à l'entreprise s'inspirait 
d'une profonde connaissance du coeur humain. 

Mais l'ambition des directeurs ne s'arrête pas là: ils veu- 
lent doter l'établissement d'une bibliothèque technique à la 
disposition du personnel tout entier où il pourra acquérir 




Vignette 12 



une causerie d'une demi-heure environ sur un sujet ayant 
trait naturellement au commerce de la maison. Cette lecture 
est suivie de récréations musicales organisées par les mem- 
bres du personnel auxquels s'adjoignent souvent des artistes 
du dehors: on joue aux cartes ou au billard, on bavarde, on 
s'amuse et à l'occasion on prend quelques rafraîchissements. 

Cette salle possède aussi un piano et un phonographe. 
Ces réunions ont lieu de septembre à avril, après les heures 
d'affaires, généralement vers huit heures du soir. Si 
l'heure ne convient pas au conférencier l'assemblée est mise 
à 6 heures du soir, mais ne doit pas durer plus de 30 minutes. 
Sur cet étage, il y a aussi une salle à manger et une cui- 
sine avec tout ce qui est nécessaire à cet usage: 
vaisselle, coutellerie, verrerie et ustensiles de cuisine. 
Permission est accordée aux employés de préparer 
leur repas, la compagnie fournissant tout, excepté les vic- 
tuailles. La boiserie de ces pièces est en pin blanc verni. 

Outre ces réunions, il y a des réunions hebdomadaires: 



des connaissances et développer celles acquises. La théorie 
est une fort belle chose: la pratique toutefois est encore la 
meilleure école, s'il y avait à choisir entre les deux. Mais 
c'est l'alliance de la théorie et de la pratique chez un em- 
ployé qui conduit aux postes les plus enviés, aux postes les 
plus élevés et les mieux rétribués. 

La bibliothèque existe déjà à l'état d'embryon, les meil- 
leurs journaux et revues, les sentinelles avancées de tout 
commerce, de toute industrie, s'étalent déjà sur les rayons 
et seront suivis des ouvrages encyclopédiques consacrés à 
la ferronnerie, à la plomberie et aux industries connexes. 

Une autre conception et non la moindre de la compa- 
gnie .c'est le développement parmi son personnel de l'esprit 
d'économie qui engendre naturellement l'esprit d'ordre et de 
méthode. 

Ce moyen permet aux employés de participer aux béné- 
fices de la compagnie pour laquelle ils travaillent et à la- 
quelle ils apportent le concours de leurs capacités, de leur 



28 



LE PRIX COURANT 



activité et de leur bon vouloir. La compagnie a inauguré un 
système de participation aux bénéfices en faveur de son 
personnel, sous le nom de "Le Comptoir d'Epargne du Per- 
sonnel de Larivière Incorporée '. Voici quelques extraits des 
règlements. 

Art. I — Les déposants, en versant leur premier dépôt, 
devront déclarer leurs nom, résidence et occupation, et un 
livret leur sera fourni. 

Art. II — Un intérêt de 6 p.c. par année sera payé à cha- 
que déposant, mais tout retrait fait dans les 30 jours ne por- 
tera pas intérêt. 

Art. III — Au 31 décembre de chaque année, l'intérêt 
sera ajouté au montant, au crédit de chaque déposant et 
portera intérêt. On ne calculera l'intérêt en aucun autre 
temps, à moins que ce ne soit pour clore un compte. 

Art. IV — Lorsqu'un déposant aura $100.00 à son crédit, 
il pourra, s'il le désire, en donnant avis par écrit au secré- 



droit de refuser en tout temps de continuer de recevoir des 
tonds; deuxièmement, le privilège de pouvoir rembourser 
un ou plusieurs ou tous les dépôts en tout temps également 
sans être tenue de donner avis, mais sans préjudice aux 
droits acquis. 

Succursale No 10 rue Craig Ouest 

Nous allons maintenant passer à la succursale de Lari- 
vière Incorporée située au No 10 de la rue Craig Ouest à 
quelques pas du Boulevard St-Laurent et qui vient d'être 
remodelée et placée sous la direction de M. A. -S. Daly, qui 
a la pleine responsabilité des opérations du magasin: c'est 
là encore la réalisation du programme de la maison, qui es- 
time qu'il est de première nécessité dans une entreprise de 
l'importance de celle dont nous parlons de donner libre car- 
rière à l'esprit d'initiative des collaborateurs qui ont donné 





Vignette 13 



taire de la compagnie, devenir participant aux bénéfices et ce, 
pour le temps où le montant sera entre les mains de la 
compagnie. Il sera sur un pied d'égalité avec tout autre 
capital placé dans la compagnie. Le montant de cette 
participation aux bénéfices sera porté au crédit de chaque 
déposant le 1er février de chaque année et portera intérêt. 

Art. V — Une limite de $1,000.00 est fixée à chaque dé- 
posant, à moins d'une permission du Bureau de Direction. 

Art. VI — Lorsqu'un déposant aura à son crédit $100.00 
co-participant aux bénéfices, il aura le privilège d'acheter 
des actions de la compagnie en en faisant la demande par 
écrit au secrétaire. 

Art. VII — L'achat d'action donne au propriétaire le droit 
de vote dans la direction des affaires de la compagnie et il 
est alors sous tous rapports sur un même pied d'égalité 
avec les autres actionnaires. 

A**„ VIII — La compagnie se réserve premièrement, le 



dans le passé des preuves satisfaisantes de leur esprit pra 
tique et de leur initiative. 

Beaucoup de mérite revient aux membres du per- 
sonnel de la compagnie et spécialement aux chefs de dé- 
partement, mais une analyse sérieuse démontrera que M. La- 
rivière est l'initiateur possédant la connaissance et l'énergie 
pour entretenir la bonne entente et l'harmonie entre les di- 
vers départements. Homme très affable, aux vues larges, d'une 
volonté ferme, il est toujours disposé à recevoir les remar- 
ques, et les appréciations, même du plus jeune de ses em- 
ployés, évitant ainsi les discussions oiseues et les pertes de 
temps inutiles. 

Le Département de la Comptabilité 

D'habitude ce service ne reçoit pas, chez le marchnnd, 
l'attention et l'intérêt voulus. Si les marchands se rendaient 



LE PRIX COURANT 



compte de toutes les informations nécessaires à la bonne 
direction des affaires d'une maison de commerce et de 
tous les détails que fournit une comptabilité bien faite, mê- 
me pour les petits commerçants, ils ne feraient pas la fausse 
économie dont plusieurs d'entre eux se rendent coupables. 
Quoi de plus utile que de se rendre compte de ses ventes, de 
ses achats, de son fonds de commerce, de son actif et de son 
passif, des bénéfices réalisés par chaque vendeur, de ses pro- 
fits, de ses dépenses, etc. Toutes ces données sont indis- 
pensables pour connaître la marche des affaires et donner 
l'impulsion vers la prospérité de la maison de commerce: 
car la comptabilité est certainement la clef du succès. 

D'ailleurs l'importance de la comptabilité est pleine- 
ment établie par le fait que le Parlement Fédéral a cru de- 
voir imposer à nouveau aux commerçants en 1904, comme 




sous nos trois anciennes lois de faillite de 1764, 1869 et 1875, 
le devoir de tenir des livres réguliers de comptes, grâce en 
grande mesure à l'initiative et au zèle de la Chambre de 
Commerce du district de Montréal et de plusieurs de ses 
membres les plus estimés, comprenant entr'autres: MM. H.- 
A.-A. Brault, Geo. Gonthier et l'hon. sénateur Béïque. A 
peine les sanctions contenues dans nos anciennes lois de 
faillite qui punissaient le débiteur failli en permettant à ses 
créanciers de s'opposer à sa libération (voir par exemple les 
Statuts 27-28 Victoria, ch. 17, section 9 et 38, Victoria, ch. 16, 
section 55) étaient-elles supprimées, qu'on commença à sentir le 
besoin d'inscrire le même principe de comptabilité obliga- 
toire dans notre Code pénal S.R.C. 1906, chapitre 146, sec- 
tion 417. 

Dans la maison Larivière Incorporée, le système de la 
tenue des livres est des plus simples et des plus com- 
préhensibles pour celui qui connaît les principes de la comp- 
tabilité. 



29 

Nous allons maintenant décrire le système de la tenue 
des livres, avec illustrations des méthodes et avec copies des 
entrées. Ce sujet se divise en quatre parties: Ventes, Ana- 
lyse des Ventes, Grand Livre et Achats. 

La vignette No 17 est la copie d'une feuille double prise 
dans un livre de 50 feuilles doubles. En haut, à gauche, est 
le numéro du commis, au-dessous le numéro consécutif de 
ses livres, et à droite, le numéro "de la feuille du livre com- 
mençant à 1 pour finir à 50. La grandeur est de 6è" de large 
par 7Ï" pouces de hauteur. Ces feuilles sont spécialement 
utilisées pour les ventes au comptoir à crédit ou au comptant 
avec la livraison faite au client en même temps. L'original 
est pour le caissier ou le bureau, la copie reste dans le livre. 
Un compte est fait, lorsque le client l'exige. Si un client 
ayant fait son achat désire avoir la livraison de ses marchan- 



dises par le camionneur, le vendeur se sert de la forme en 
double illustrée par la vignette No 18, laquelle est remise à 
l'expéditeur ou au messager. Une feuille est retenue par 
l'acheteur, l'autre signée par lui est remise au camionneur 
ou messager. Cette formule est aussi utilisée pour la livrai- 
son des marchandises lourdes emmagasinées dans les entre- 
pôts, achetées au comptoir par les clients et portées en 
compte par le vendeur quand l'acheteur désire emporter avec 
lui ses effets. Cette formule est un ordre au chef de départe- 
ment, pourvu que le numéro du vendeur et le numéro de son 
livre et de la feuille de vente y soient inscrits (voir à gau- 
che en haut de la vignette No 18). Tout vendeur doit faire 
vérifier ses ventes par un autre employé qui est générale- 
ment le chef du département. Ce système a réduit au mini- 
mum la livraison de marchandises sans qu'une entrée soit 
faite dans les livres au compte de l'acheteur, sauf les dispa- 
ritions des marchandises imputables aux larcins des visiteurs. 

A suivre. 




Vignette 14 



3" 



LE PRIX COURANT 



Celui qui touche 3 pour cent sur $10,000 

a un revenu de $300 

Celui qui touche 7 pour cent sur $5,000 

a un revenu de $350 

Lequel des deux est le plus riche ? 

La population de Montréal et de la banlieue, qui était de 275,000 âmes en 1901, est 
aujourd'hui de 520,000 âmes. Elle dépassera probablement un million en 1921. Cela 
veut dire que toutes les terres situées sur les confins de la ville seront peuplées d'ici à 
dix ans. 

Les terres du Crédit Métropolitain (limitée), le PLATEAU BON-AIR et MONTJOIE, 
sont situées dans le quartier Saint- Denis, où il s'est érigé depuis quinze ans une dizaine 
de paroisses nouvelles. 

Les ventes de cette compagnie atteignent déjà pour cette année $150,000, et dépasse- 
ront probablement 8200,000 d'ici au 1er janvier 1912. 

Si vous connaissez un peu le commerce immobilier, computez par vous-même ce qu'un 
pareil chiffre de vente comporte de profits ' 

Le Crédit Métropolitain émet des actions privilégiées, avec dividende cumulatif de 7 
pour cent par an pendant vingt ans et boni d'actions ordinaires. Ces actions sont un 
placement de tout repos. 

Les opérations du Crédit Métropolitain sont contrôlées par une commission 
de trois membres nommés par les actionnaires privilégiés. 

Les officiers et directeurs sont : 

Président: Victor Morin, notaire, président de l'Association Immobilière de Montréal, 
membre du Conseil Municipal de Montréal, président de la Compagnie Fédérale d'Immeu- 
bles, etc. 

Vice-Président: le Dr Arthur Mignault, de la Compagnie Chimique Franco- 
Américaine. 

Secrétaire Trésorier et Gérant : Olivar Asselin, directeur de la Compagnie Fédérale 
d'Immeubles, 1er. vice-président de l'Association Saint- Jean.-Baptiste de Montréal. 

Directeurs : L.-A. Guimond, notab'e, de l'étude Morin, Mackay & Guimond ; Eugène 
Godin, C.R., directeur général de l'Alliance Nationale ; Joseph-E. Brochu, ancien juge à 
la Cour des Tutelles de Rhode-Island, président du Crédit Foncier Canadien de Provi- 
dence ; J.-C. Lamothe, docteur en droit, président de la "Greater Montréal Land Invest- 
ment Co.", directeur général de l'Association Saint- Jean- Baptiste de Montréal ; Olivar 
Asselin. 



Pour informations supplémentaires, s'adresser aux bureaux de la compagnie : 

74 rue Saint-Jacques, Montréal. 

Téléphone : Main, 6455. Casier postal 305. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



LE PRIX COURANT 



31 



LA PRODUCTION MONDIALE DU SUCRE 



L'estimation de lu production mondiale du sucre, l'an- 
née dernière, était de 15,267,244 tonnes, contre 14,644.526 en 
1909. L'année dernière la production du sucre de canne s'est 
élevée à 8,660,463 tonnes, dont 2,884,477 tonnes dans l'Empire 
Britannique, tandis que l'Europe produisait 6,608,781 tonnes 
de sucre de betterave. La part de l'Allemagne était de 2,004,- 
653 tonnes; celle de la Russie, de 1,255,345 tonnes; celle de 
l'Autriche-llongrie, de 1,225,589 tonnes. Le Royaume-Uni a 
importé, l'année dernière, 17,620,990 quintaux de sucre brut, 
contre 16,302,906 quintaux en 1909 et 16,883,107 quintaux de 
sucre raffiné contre 18,887,438 quintaux en 1909. 

Le Royaume-Uni a consummé 1,673,204 tonnes de sucre, 
soit 82.43 livres par personne; l'Allemagne, 1,564,076 tonnes, 
soit, 77.05 livres par tête, les Pays-Bas, 1,116,012 tonnes, soit 
38.61 livres par tété; les Etats-Unis, 3,285,771 tonnes, soit 
79,90 livres par tête. 



LES RECOLTES AU CANADA 



Un bulletin du Bureau des Recensements et Statisti- 
ques publié le 16 octobre, traite des récoltes de cette année 
et les compare à celles de 1910. 

Les chiffres des superficies en culture, relevés au recen- 
sement de juin 1911, ont été compilés pour toutes les pro- 
vinces, à l'exception de Québec et de la Colombie Britan- 
nique, et ce bulletin présente la statistique des récoltes prin- 
cipales ainsi que l'évaluation approximative de la produc- 
tion computée d'après les rapports fournis à la fin de' sep- 
tembre par un nombreux service de correspondants. Ce re- 
levé de superficies n'est pas complet pour la Saskatchewan 
et la Nouvelle-Ecosse. Il manque deux districts dans le pre- 
mier cas et un dans le second. Les totaux, pour le Canada 
entier, seront prêts pour le bulletin de novembre et on éta- 
blira alors la comparaison des superficies entre les années 
de recensement 1901 et 191 1. 

A la fin de septembre, la qualité comparative des ré- 
coltes, pour les années 1909, 1910 et 1911, était assez unifor- 
me pour le blé, l'avoine, l'orge et le seigle, tandis que les 
pois, les fèves, le sarrasin, les grains mélangés et le lin ac- 
cusent, cette année, un fléchissement de 8 à 12 pour cent. 
Les récoltes fourragères, qui comprennent les racines et le 
maïs (blé d'Inde), restent sans changement pour les trois 
années. L'état des pommes de terre, qui est de 76.78 pour 
cent d'un état modèle, est le même que l'année dernière, mais 
il est inférieur de 13.60 points au chiffre donné il y a deux 
ans. 

L'état comparatif (exprimé en proportion pour cent 
d'un état modèle) des plantes fourragères et des plantes ra- 
cines pour le Canada entier, à la fin de septembre, varie de 
82 à 87 pour cent, celui de la luzerne est de 79.55 pour cent 
et celui des pommes de terre de 76.78; il est généralement 
plus faible dans l'Ontario que dans les autres provinces. Les 
Provinces Maritimes et les provinces du Nord-Ouest accu- 
sent 90 pour cent et plus pour les pommes de terre et un 
chiffre presque aussi élevé pour les autres plantes racines. 

Le recensement des récoltes de grande culture, effectué 
en juin, a donné, pour les provinces du Nord-Ouest, les Pro- 
vinces Maritimes et la province d'Ontario, les résultats sui- 
vants: blé, 9,990,opi acres; avoine, 7,661,862; orge, 1,291,287; 
seigle, 133,053, et lin, 1,090,615 acres — il reste encore à 
ajouter à ces chiffres les superficies de deux districts dans 
la Saskatchewan. Les chiffres correspondants du recense- 
ment de 1901 pour l'année de récolte 1900, étaient les sui- 
vants: blé, 4,068,328 acres; avoine, 3,981,370; orge, 765,273; 
seigle, 156,352, et lin, 21,202 acres. 



En se basant, pour cette année, sur les évaluations des 
correspondants, la production des principales céréales accu- 
se, en chiffres ronds, au cours de ces dix dernières années, 
l'augmentation que voici: blé, 148,035,000 boisseaux; avoine, 
187,049,000 boisseaux; orge, 21,711,000 boisseaux; seigle, 
664,000 boisseaux, et lin, 12,360,000 boisseaux. Les relevés de 
deux districts de la Saskatchewan ne sont pas compris dans 
ces chiffres. 



LA AMERICAN TOBACCO COMPANY 



Le plan de réorganisation de la Amerisan Tobacco Com- 
pany a été remis au greffier de la cour de circuit des Etats-Unis. 
La corporation et ses compagnies auxiliaires demandent une 
prolon^.tion de délai de soixante jours, c'est-à-dire jusqu'au 
1er mars 1912, pour parfaire la réorganisation. Elles demandent 
la modification du plan ou toute autre aide, au cas où des diffi- 
cultés imprévues se présenteraient dans la mise à exécution du 
dit plan, et font une pétition pour obtenir un ordre défendant 
à qui que ce soit de gêner l'exécution de ce plan. 

La American Tobacco Company et tous les défendeurs 
dans la cause ont signé cette pétition, à l'exception de la Impé- 
rial Tobacco Company of Great Britain and Ireland la United 
Cigar^ Stores Co. et R. P. Richardson Jr. & Co. Des pétitions 
séparées seront présentées par ces compagnies, quni sont re- 
présentées séparément. 

La pétition déclare que le sort des anciennes compagnies 
faisant affaires sous l'égide du trust, sera le suivant : la Conley 
Tin Foil Co. sera divisée en deux compagnies n'ayant aucun in. 
térêt l'une avec l'autre, et n'ayant pas de prédominance dans 
l'industrie des feuilles d'étain. 

Le commerce de réglisse fait et contrôlé par M. Andrews 
and^ Forbes Co. sera partagé entre deux compagnies entièrement 
indépendantes. 

La American Stogie Company sera dissoute et ses affaires 
abandonnées. 

La American Cigar Company sera démembrée et n'aura pas 
de position prédominante dans aucune branche de l'industrie 
des cigares. 

Les affaires de la American Snuff Company seront parta- 
gées entre trois compagnies, indépendantes les unes des autres. 

Quant à la domination des nouvelles compagnies par la 
American Tobacco Company, la pétition dit que d'après le plan, 
le trust n'aura plus d'intérêts dans les industries des feuilles 
d'étain, de la réglisse et du tabac à priser, et ne contrôlera plus 
ces industries; il se séparera complètement, de R. J. Reynolds 
Tobacco Co., de la British American Tobacco Co., Limited, de 
la Impérial Tobacco Co., Limited, et de la United Cigar Stores 
Co. Toutes les conventions passées avec la compagnie anglaise 
nommée ci-dessus, lui défendant d'étendre ses affaires en Amé- 
rique, et tous les arrangements conclus par des vendeurs et au- 
tres pour ne pas faire le commerce du tabac en Amérique, se- 
ront annulés. La concurrence sera libre. 

Après avoir étudié complètement le plan de dissolution les 
attorneys généraux des états de Virginie, de la Caroline du 
Nord et de la Caroline du Sud en sont arrivés à la conclusion 
que le plan, tel que proposé, ne sera d'aucune aide aux plan- 
teurs de tabac des Etats-Unis. Ils expriment l'opinion que, si ce 
plan était adopté, la victoire du gouvernement résultant de la 
décision de la Cour Suprême des Etats-Unis, serait stérile. 

Ces attorneys ont décidé d'adresser line pétition à la Cour 
de Circuit des Etats-Unis, demandant que les Etats du Sud re- 
présentés à la conférence aient la permission de présenter des 
objections écrites au plan de dissolution et soient entendus à 
l'audience du 30 octobre. 



32 



LE PRIX COURANT 



FINANCES 



Pendant la semaine sous revue, certaines valeurs ont 
montré plus d'activité. Les actions du C. P. R., qui étaient 
faciles au début de la semaine à 230, ont baissé à 229^}, puis 
une réaction s'est produite et ces actions se sont vendues à 
231 et 231 J4- On constate une bonne demande pour les ac- 
tions du Can. Cernent, qui sont à la hausse. Le Winnipeg 
Ky., le Nova Scotia Steel, le Richelieu, le Montréal Street 
Ry.. le Power et le Détroit montrent beaucoup d'activité avec 
une tendance à la hausse. Le Textile ordinaire a eu un fort 
marché. Le Steel était plus fort, mais irrégulier. 

* 

* * 

Nous lisons dans la circulaire de McCuaig à la date du 
20 octobre: Tout semble indiquer une tendance à la hausse. 
Le volume des affaires est un peu réduit, mais la position des 
valeurs les plus populaires semble être très forte, et des 
achats judicieux devraient rapporter un bon profit en fin 
d'année. Il devient de plus en plus apparent que les valeurs 
locales sont moins affectées par les fluctuations de la bourse 
de New-York, et seul un déclin soutenu des prix dans Wall 
Street pourrait influencer notre marché. La situation en 
Europe donne peu d'inquiétude maintenant et peut être né- 
gligée au point de vue du marché. 

L'ouest a joui d'une belle température, et presque la 
moitié du battage des grains est terminée. On pense que la 
récolte du blé ne sera pas inférieure à 180 millions de bois- 
seaux, bien • que la qualité ait été affectée par de grosses 
pluies. L'amélioration soutenue des affaires en général a sa 
répercussion sur les compensations des banques qui augmen- 
tent, tandis que la réduction à 5 pour cent du taux des prêts 
à demande démontre qu'il y aura pour quelque temps assez 
d'argent disponible pour la spéculation. 

* 

* * 

D'après R. G. Dun & Co., les faillites aux Etats-Unis ont 
été, la semaine dernière, de 256, contre 241 pour la semaine 
précédente et 205 pour la semaine correspondante, l'année 
dernière. 

Les faillites au Canada ont été de 24 contre 26, la se- 
maine précédente et 38 pour la semaine correspondante, 
l'année dernière. 

* ■ 

* * 

Le département des Finances d'Ottawa a publié les 
comptes du dernier exercice fiscal. Les recettes s'élèvent à 
$117,780,409.78 et les dépenses à $87,744,198, ce qui laisse une 
balance de $30,006,211.46. 

Les dépenses du compte de capital s'élèvent à $30,852,- 
963-38, dont $23,487,986.19 pour le Transcontinental Ry. 

Les bonus forment un total de $1,597,663, se répartissant 
ainsi: industrie du fer et de l'acier, $1,138,848; industrie du 
plomb, $248,534; ficelle d'engerbage, $49,784, et industrie du 
pétrole, $160,596. 

La dette a augmenté de $3,776,505. 

Le monnayage de l'argent à la Monnaie d'Ottawa a 
donné un profit de $861,188, tandis que celui du cuivre a rap- 
porté $34,827. L'excès de circulation des billets de banque a 
donné un profit de $15,889. 



Les recettes brutes du Canadian Northern Ry., pour la 
semaine terminée le 14 octobre, ont été de $480,900, contre 
$341,800 en 1910, soit une augmentation de $139,100. 

* 

* * 

Les recettes de la Porto Rico Railways Company Limited 
pendant le mois de septentbre ont été les suivantes: 

Pour 

1910. 191 1. Augm. cent. 

Recettes brutes .. .. $44,588 $62,848 $18,260 40.95 
Recettes nettes 16,324 31,625 15,301 93.73 

* * 

Dividendes trimestriels sur actions payables le 1er no- 
vembre: Acadia Loan Corporation, Halifax Cold Storage Co. 
(préf.), Internai Coal & Coke Co., Mexico Tramways Co., 
Montréal Street Railway Co., Penmans Limited (préf.), Rio 
de Janeiro Tram., L. & P. Co., Steel Co. of Canada (préf.), 
Standard Bank of Canada, Banque Nationale, Banque Impé- 
riale du Canada. 

Dividendes semestriels sur obligations, payables le 1er 
novembre: Can. Paper Co. (1ère hypothèque), Dom. Coal 
Co. (1ère hypothèque), Dom. Steel Corporation, Montréal 
Cotton Co., Montréal Street Ry. Co., Penmans Limited, 
Porto Rico Rys. Co., St. John Railway Co., Yarmouth Elec- 
tric Co., 

Dividendes semestriels sur actions, payables à la même 
date: Cape Breton Electric Co. (préf.), Mexican L. & P. Co. 
(préf.), Monterey Ry., L. & P. Co. (pref.), Québec Ry L 
& P. Co. (préf.). 



LE COMMERCE INTERNATIONAL EN 



Le chiffre du commerce des principaux pays du monde, 
pendant les premiers semestres de 1910 et de 1911, s'établit 
comme suit, dit "Le Travail National": 



Importations 


1910 


1911 


Grange-Bretagne 




334,124,000 


Allemagne , 




232,205,000 


France 




176,459,680 


Autriche-Hongrie (5 mois) 


•• •• 50,495,833 


53,556,666 


Belgique 




87,512,240 


Italie (5 mois) 




59,457.475 






17,739-755 


Russie 




44,073,100 


Etats-Unis 




T 73. T 3i,6oo 






30,937,995 


Exportations 


1910 


1911 




. . £ 204,585,000 


223,669,000 






190,495,000 






121,004,880 


Autriche-Hongrie (5 mois) 


. . . . 39.525.ooo 


39,341,666 




. . . . 62,905,440 


67,947,160 




• • • • 33,075.675 


34,244,838 




. . . . 15.600,675 


15,863,549 




. . . . 52,815,500 


61,633,500 


Etats-Unis 


.. .. 160,917,600 


197,858,800 






20,489,900 



Actions Ordinaire* et Actions Privilégiées 



LE PRIX COURANT 

INFORMATIONS FIN ANCIEHES 

Capital payé 



33 



BANQUES 

Banque de Montréal 

Banque du Nouveau-Brunswick 

Banque de Québec 

Banque de la Nouvelle- Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque des Cantons de l'Est 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce ... 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d'Ottawa 

Banque Impériale du Canada 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacihc Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do ( Préférentiel es) 

Minn. St. Piul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do do (Préféren ielles) 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Détroit United Railwiy 

Duluth Superior Tra tion 

Halifax Electru- Railway 

Havana Electric Rulway (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Illinois Traction Co. (Ordinaires) 

do do ( P. éférentiellcs) 

Mexican Light & Power (Ordinaires! 

do do do (Préférentielles) 

Montréal Street Railway) , 

Porto Rico Ra lway 

Québec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & L'ght 

Toronto Railw iy . . . . 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Twin City Rapid Transit (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Winnipee Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

British Columbia Packers (Ord naires) 

do do do (Préférentielles 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do ( Prétérentielles) 

Canada Cernent (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Canadian Couverteis 

Dominion Steel Co . . 

Dominion Textile Co. (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires). . . 
do do do (Préférentielles) 

Laurentidt? Parer Co (Ordinaires) . ; 

do do (Préférentielles) 

Montréal Cotton 

Montréal Steel Works (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

DIVERS 

Bell Téléphone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Montréal Light, Heat & Power 

Montréal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MINES 

Amalgamated Asbestos (Ordinaires) 

do do (Préférentielles) 

Blick L,aka Asbsnos Co. (Ordinaires) 

do do do (Préférentielles) , 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaire») V 
do do do (Préférentielles) 



514,400,000 
895, 3°o 
2,500,000 
4,oco,ooo 
4,606,300 
4,000,000 
3,000,000 
2,000,000 
6,000,000 
1,000,000 
4,776,50o 

11,673 45o 
6,200,00c 
2,500,00c 
3,500,00c 

6,000,000 

180,000,000 
I 2,ooo,oco 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 

3,500,000 

1 ,400,000 

7,500 GO r i 
5,000,000 
9,964,000 
5,000,600 

I3-585,OOC 
2,40O,OOO 

IO.OOC, OOO 

3, 000,00c 
9,300,500 
800,000 
10,000,000 
12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 
20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

2,500,000 
1,500,000 
3,500 OOO 
5,000,000 
13,500,000 
10,500,000 
1,733,5™ 
35,000,000 
5,000,000 
1,859,030 
2,100,000 
1, 500,001 
1,600,000 
1,200,000 
3,000,000 
700,000 
800,001 
6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 
50,000 
50,000,000 
17,000,000 
2,000,000 
1,511,500 
3, 132,000 
7,000,000 

8, 125,000 
1 , 875 ,oco 
3,000,000 
1,000,000 

1 , 999,957 
500,000 
219,700 



Réserve 

f\ 2,000,000 
l, 5 yS,666 
1,250,000 
7,154,080 

5,247,455 
4,6^0,000 
2,250,000 
1,300,000 
4,900,000 
425,000 

2,777.615 
9,129,480 
7,000,00c 
2,500,00c 
3,900,00c 

5,959.423 
Débtiitures 
146,283,497 



. , I Taux du der- 

Pair des Actions j nier Divi ,, ende 



Dernière cote 



21,887,00c 
2,500 ooc 
600,00c 



24,957,813 



4,420,00c 
2,941,50c 
8,654,400 



6,000,000 
13,257,000 
3,992,326 



8,068,000 

19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 

5,000, OOO 
474,000 



3,040,275 

1,000,000 



1,200,000 
500,000 



6,000,000 

457,263 

2,000,000 
3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 

1,123,573 

5,000,000 



8,000,000 
1,100,000 



fioo.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 00 
100 .00 
IOO. 00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
I 00 . 00 

50.00 

1£IO.OO 

I OO . 00 

1 OO . OO 

100 . 00 

I OO . OO 

100.00 

1 OO . OO 

100.00 
100.00 

I OO . OO 
I OO . OO 
IOO. OO 

100.00 

IOO .OO 
I OO . OO 
1 OO . OO 

100.00 

IOO OO 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

IOO. OO 
I OO . OO 

100.00 

1 OO . OO 

100.00 
100.00 

1 OO . OO 

100 .00 

IOO OO 
I OO . OO 
I OO . OO 

IOO .00 
100.00 
100.00 

I OO . OO 

100.00 
100.00 
100.00 

I OO . OO 
1 OO . OO 

100.00 

I OO . OO 

100.00 
IOO .00 

100.00 
100.00 
100.00 

IOO. co 
100 OO 
100.00 

5.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
IOO .00 



Du 13 au 
19 octobre 



100.00 
100.00 
100.00 
1 .00 
100.00 
100.00 



10% 

13% 

7% 

14% 
II % 
11% 

9% 
7% 

IO% 

5% 
8% 

IO% 

12% 

9% 

11% 

12% 



7% 
7% 

5% 
5% 
7% 



6% 
4% 
7% 
10% 



6% 
10% 



7% 



6% 
6% 

7% 
10% 



7% 
8% 

7% 
7% 



4% 
5% 
7% 
8% 

7% 
8% 

7% 
8% 

7% 

7% 
5% 



7% 
4% 
6% 



5% 
4% 
8% 
8% 
6% 
6% 
4% 



7% 



60% 
7% 
7* 



240 


240 


* j 


116 


J 77/2 


27» 






206 


206 




173 


197*2 


197K 


148 


149 


207 


207 y z 


238^ 


239 '2 


170 


i6 9 !4 



230^8 



133 



73 
150 



Du 20 Uct. 
au 16 oct, 



90 


90 


84 


84 


223^ 


224 


69 


69 


56 


57 


179 


179 


'35# 


135^ 



94 



131K 
125 

58 



107 


106 % 


241 


250 


70 


72 


90 


90 


66X 


68 


103 


103 


27 , 4' 


28^ 


89/2 


90 




38 


"58^ 


58^ 


67 




99 


IOO 


144 


144 


122 


123 




145 



2.85 



I42K 


143 


35 






73 


172 


175 


145 




144 


144^ 


120 


122 


"S 


116 


4 





15 

3.00 



34 



LI PRIX COURANT 



Revue des Marchés 



EPICERIE 



Farines Five Roses et Océan, en haus- 
se. 

Saindoux pur, en baisse de £c par li- 
vre. 

Saindoux composé, en baisse de 
par livre. 

Orge, en hausse. 

Fèves blanches, en baisse. 

Dattes, raisins de Corinthe, raisins de 
table, amandes de Valencè, noix du Bré- 
sil, pruneaux, en hausse. 

Harengs Labrodor, en hausse. 

Ficelle de coton, en baisse. 

Comme nous l'indiquons plus loin, le 
marché a reçu une partie des conserves 
que l'on attendait depuis quelque temps: 
les raisins de Corinthe et les raisins de 
table sont arrivés; mais l'on n'a pas 
encore reçu les nouvelles conserves de 
fruits. 

Les cafés sont en hausse; le café mou- 
lu le meilleur marché sur place, se vend 
23IC la livre. 

Le lard américain de ière qualité se 
vend $25.00 et celui de 2èmc qualité 
$24.00. 

Les prix actuels du glucose sont les 
suivants: en baril $2.40; en demi-baril 
$3.65, et en keg, $3ÇK>- 

SUCRES 

Très bonne demande pour les petits 
lots. 

Nous cotons: 

Extra granulé sac 5.85 

Extra granulé baril 5.80 

Extra granulé i baril 6.05 

Extra granulé .. .. balle 5 x 20 5.95 

Extra ground baril 6.30 

Extra ground bte 50 lbs. 6.50 

Extra ground .. .. i bte 25 lbs. 6.70 

Xo 1 Yellow baril 5.50 

No 1 Yellow sac 5.45 

Powdered baril 6.10 

Powdered bte 50 lbs. 6.30 

Paris Lumps bte 6.65 

Paris Lumps .. .. i bte 50 lbs. 6.75 
Paris Lumps .. . . i bte 25 lbs. 6.95 

Crystal Diamond baril 6.95 

Crystal Diamond .. bte 100 lbs. 6.65 
Crystal Diamond .. i bte 50 lbs. 6.75 
Crystal Diamond .. i bte 25 lbs. 6.95 
Crystal Diamond, 20 pqts, 5 lbs. 7.90 
Crystal Diamond, Domino, 20 car- 
ton 5 lbs cse 7.90 

Sucres bruts cristallisés .. .. lb. 0.054 
Sucres bruts, nin cristallisés lb. 0.05 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur à Montréal. 

MELASSES 

La demande laisse à désirer. 

Nous cotons: 
Barbade, choix, tonne .. 0.29 0.30 0.32 
Barbade, tierce et qrt. .. 0.32 0.33 0.35 
Barbade, demi qrt .. .. 0.340.350.37 
Mélasse fancy, tonne .. 0.32 0.35 0.37 
Mélasse fancy, tierce et 

quart 0.37 0.38 0.40 

Mélasse fancy, demi-qrt 0.39 0.40 0.42 

Les prix s'entendent: 1ère colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combiné; 3e colonne, pour 
Montréal et ses environs. 
FARINES ET PATES ALIMEN- 
TAIRES 

Très bonne demande. Les prix de la 
farine Five Roses sont plus élevés de 
30c par quart et de 10c par sac. La fa- 



rine straight rollers est en baisse de 5c 
et la farine Océan en hausse de 5c. 

Nous cotons: 
Farine Five Roses .. qrt. 0.00 6.50 
Farine Five Roses .. sac 0.00 3.10 
Far. patente hongroise, qt 0.00 O.40 
Far. patente hongroise, sac 0.00 3.15 

Far. ' Régal", qrt 0.00 0.00 

Kar. "Kegal", sac 0.00 3.00 

Far. "Régal", qrt 0.00 4.90 

Far. straight rollers, sac . 0.00 2.30 
Rar. à pâtis. Océan, .. sac 0.00 3.00 
Farine a pâtis. Océan, qrt. 0.00 5.50 
Far. d'avoine granulée, sac 0.00 3. 10 
Far. d'avoine Standard, sac 0.00 3.10 
Farine d'avoine fine .. sac 0.00 3. 10 
Farine d'avoine roulée, brl. 0.00 5.90 
Farine de sarrasin .. sac 0.00 2.50 
Far. de blé-d'Inde ord., sac 0.00 2.00 
Banner Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 3.95 
Cream of wheat .. .. cse 0.00 5.75 
Fécule de maïs, ire qlté, lb 0.06I 0.07 

2e qlté, lb 0.044 O.04I 
Fécule de pommes de terre, 

qpts de 1 lb doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni et 
spaghetti Canadiens. 

En vrac lb. 0.00 0.04 

Ën paquets de 1 lb 0.06 0.064 

Boîtes de 4 lbs bte 0.00 0.18 

Qualité extra fine 

En vrac 0.00 0.054 

Paquets de 1 lb 0.00 0.06 

Nouillettes aux oeufs: 

Paquets de 4 lb lb. 0.00 0.07 

En vrac, cse de 10 lbs. . lb. 0.00 0.06 
Vermicelle, macaroni, spa- 
ghetti, pâtes assorties; al- 
phabets, chiffres, ani- 
maux nouilles, coudes, 
importés en vrac. .. lb. 0.00 0.074 
En paquets de 1 lb. .. lb. 0.00 o.o84 

Tapioca pearl, la lb 0.07 0.08 

tapioca seed lb. 0.064 0.074 

Tapioca flake lb. 0.074 0.08 

Sagou lb. 0.05 o.o64 

SAINDOUX 
La demande est très bonne pour les 
saindoux purs dont les prix sont baissés 
de4c par livre, elle est passable pour les 
saindoux composés. 

Les prix du saindoux composé marque 
Baar's Head sont baissés de {c par li- 
vre. 

Saindoux pur 
Nous cotons: 
En seaux en bois de 20 lbs., 

le seau 0.00 2.65 

En seaux en fer-blanc de 

20 lbs., le seau 0.00 2.65 

En tinettes de 50 lbs. . lb. 0.00 0.13^ 
Canistres de 10 lbs. .. lb. 0.00 0.14 

Canistres de 5 lbs lb. 0.00 0.14^ 

Canistre de 3 lbs lb. 0.00 0.14^ 

FROMAGES CANADIENS 
Bonne demande. 

Les petits fromages d'environ 20 lbs. 
se vendent aux épiciers I5ic à 16c la li- 
vre. 

GRAINS ET FARINES 
Marché de Chicago 

Des rapports indiquant que le temps 
de la moisson était presque arrivé en 
Argentine et que la récolte serait si 
abondante qu'une rareté de blé en un 
endroit quelconque ne causerait aucun 
détriment ont fait baisser les prix mer- 



Avoine Man. 
Avoine Qué. 
Avoine Que. 
Avoine Qué. 



1 .09 
1 .07 
1 .04 
0.82 



1 . 10 
1.08 
1.05 
0.83 



0.4» 
0.48 
0.47 
0.47 
0.97 



credi dernier. Les haussiers ont aussi été 
découragés par l'amélioration des con- 
ditions climatériques dans le nord-ouest 
et par des avis moins favorables concer- 
nant la situation des moulins dans cette 
région. En outre on disait que les prix 
"élevés de la farine en avaient amoindri 
la demande. La journée appartenait donc 
aux baissiers et en clôture les prix du 
blé étaient inférieurs de le à ceux de 
la veille. 

Le blé d'Inde était en perte nette de 
île à lie et l'avoine de le à 4 c à ic. 

Déc. Mai Juil. 

Blé i.oiè 1.05J 0.99 

Blé d'Inde 0.64 0.65I 0.65^ 

Avoine 0.47! 0.49! 0.46^ 

Marché de Montréal 
Grains 

La demande pour les grains est bonne 
sur toute la ligne et les prix sont à la 
hausse. Les pois sont à peu près épuisés 
ur le marché, leur prix n'et que nominal. 

Nous cotons: 
Blé du Nord No 1 . . 
Blé du Nord No 2 . . 
Blé du Nord No 3 .. 
Blé du Nord Feed .. 
Avoine Man. No 2 .. .. 

Xo 3 .. .. 
et Ont. No 2 
et Ont. No 3 
et Ont. No 4 
Pois No ord. prix nomin. 

Sarrasin (48 lbs.) 0.64 

Blé d'Inde jaune No 3 .. 0.82 
Farines 

La demande pour les farines est très 
bonne sur toute la ligne; les patentes du 
printemps et les farines fortes à boulan- 
ger sont en hausse de 10c. 
..Patentes du printemps: 
Royal Household . . 2 sacs 

Five Roses 2 sacs 

Glenora 2 sacs 

Harvest Queen. .. 2 sacs 

Fortes à Boulanger: 
Bakers Spécial .. .2 sacs 
Manitoba S. B. .. 2 sacs 

Keetoba 2 sacs 

Montcalm 2 sacs 

Patentes d'Hiver: 
Hurona (à pâtisserie) 2 sacs 0.00 
A do 2 sacs 0.00 

Straight rollers .. .. baril 

Straight rollers sac 

Farine de blé-d'Inde blanc 

pour boulangers . 2 sacs 
Farine de blé-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 

Farine d'avoine 

Avoine roulée sac 

Avoine roulée . . . . baril 

Issues de blé 
Son Man., au char, tonne 
Gru Man., au char, tonne 
Son d'Ont., au char, ton.. 23.00 
Middlings d'Ontario, au 

char tonne 0.00 28.00 

Moulée pure, au char. .. 31.00 32.00 
Moulée, mélangée, au char 26.00 29.00 



0.494 0.50 
0.49 
0.484 

0-47* 
0.49 

0.99 
0.65 
0.83 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.00 
1-75 



5-6o 
5-6o 
5-io 
5.10 

4.90 
4.40 
4.90 
4.90 

5-6o 
4-50 
4.10 
1.85 



o . 00 4 . 60 



0.00 350 



0.00 
0.00 



2.50 

5-25 
en sacs 
0.00 23.00 



0.00 



25.00 
24.00 



FROMAGE 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri 
vent de Liverpool, à la date du 13 octo- 
bre 191 1: 

Il n'y a aucun changement à signaler 
par rapport à la semaine dernière, bien 



LE PRIX COURANT 



35 



que les valeurs soient un peu plus faci- 
les; mais il y a un peu plus de deman- 
de, et il ne semble pas douteux que les 
marchands de la campagne n'ont que de 
faibles approvisionnements. 

*mjus cotons: 
Canada, blanc, haut choix 

fromage de l'Ouest . . . . 68/0 à 70/0 
Canada, colore, haut choix 

fromage de l'Ouest . . . . 68/0 à 70/0 
* * * 

MM. Mills & Sparrow nous écrivent 
de Londres, à la date du 13 octobre 1911: 

Les affaires ont été très calmes; il se 
fait très peu de ventes, aussi les prix 
ne sont que nominaux. Les acheteurs 
sont évidemment décidés à liquider leurs 
stocks avant de faire de nouvelles opé- 
rations. 

Mous cotons: 
Canada, blanc et coloré.. 69/0 à 70/0 
Nouvelle-Zélande, blanc et 

coloré (manque) 

Marchés d'Ontario. 

Brockville, 19 octobre. — Offert 2,980 
boîtes, dont 1,800 boites coloré. Ventes à 
13 13/16C. 

Ottawa, 20 octobre. — Offert et ven 
du 372 boîtes à 13 13/16C. 

Perth, 20 octobre. — Offert et vendu 
650 boites à I3ic, à 13 15/160. 

Belleville, 21 octobre. — Offert 1,140 
boîtes blanc. Vendu 425 boîtes à 13JC 
et 520 à 13 13/ioc. 

Woodstock, 25 octobre. — Offert 74° 
boites coloré. Vendu 175 boîtes à 14^ 
et I4§c. 

Marchés de Québec 

Victoriaville, 13 octobre. — Offert et 
vendu 1,000 boîtes à 13 3/i6c. 

Cowansville, 14 octobre. — Offert 110 
boîtes. Vendu 20 boîtes à I3ic. 

Marché de Montréal 

La Société Coopérative des Froma- 
gers de Québec a fait les ventes sui- 
vantes au Board of Trade, le 19 octobre 
1911: 

Fromage blanc. — 616 boîtes extra 
choix à Jas. Alexander, Ltd. à 13 i3/i6c; 
791 boîtes choix à Lovell & Christmas, 
Ltd, à 13 n/i6c; 555 boites No 2, à Gunn, 
Langlois & Cie., Ltée, à 13IC. 

Fromage coloré. — 66 boîtes extra 
choix à Hodgson Bros. & Rowson, Ltd., 
à i3fc; 134 boites choix, à Gunn, Lan- 
glois & Cie., Ltée, à 13 n/i6c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
59,492 boîtes. Depuis le 1er mai les re- 
cettes totales ont été de 1,617,844 boîtes 
contre 1,760,410 boîtes pour la période 
correspondante de l'an dernier. 

Les épiciers paient le fromage 16c la 
livre le même prix que la semaine der- 
nière. La demande est assez bonne. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 21 octobre ont été les suivan- 
tes : 

191 1 56,071 boîtes 

ioio 76,107 boîtes 

1909 62,244 boîtes 

Du 1er mai au 21 octobre, les exporta- 
tions ont été les suivantes: 

1911 1.571,685 boîtes 

1910 i,599,5 2 7 boîtes 

1909 1,564,185 boîtes 



BEURRE 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 13 octo- 
bre 191 1: 

La cote officielle du beurre danois est 



baissée de 2 kroners. L'avance de la se- 
maine dernière n'a pas été obtenue ici 
et, en conséquence, il s'est fait peu d'af- 
faires. On pense en général, qu'on aurait 
dû avoir une réduction plus substantiel- 
le. Les autres beurres de premier choix 
ont été l'objet d'une assez bonne deman- 
de. Les qualités inférieures sont négli- 
gées. 

Nous cotons : 
Ladles des Etats-Unis .. 98/0 à 102/0 
Irlande, crémerie, haut 

choix 126/0 à 130/0 

Canada, crémerie, haut 

choix 126/0 à 130/0 

Australie, haut choix . . . . (manque) 
Nouvelle-Zélande, haut choix (manque) 
Argentine, haut choix . . (manque) 
Sibérie, crémerie haut choix 

> 122/0 à 126/0 

Danois, crémerie, choix à 

haut choix, en barils . . 145/0 à 148/0 
* * * 

MM. Mills &' Sparrow nous écrivent 
de Londres, à la date du 13 octobre 191 1: 
La cote du beurre danois a été réduite 
de 2 kroners, ce qui prouve que l'avan- 
ce de 6 kroners, la semaine dernière, 
était une erreur. Beaucoup d'acheteurs 
s'attendent à une forte réduction, la se- 
maine prochaine. Tout indique que si les 
prix étaient réduits à un niveau un peu 
plus nominal, le commerce serait de 
nouveau normal. 

— Les arrivages de Sibérie se main- 
tiennent assez bien. Les hauts prix des 
quelques dernières semaines sont res- 
ponsables des fort approvisionnements. 
Les affaires ont été très calmes, et de 
grandes quantités restent invendues. 

— Il est arrivé d'Australie 4,400 boîtes, 
qui se sont entièrement vendues aux 
pleins prix. Il n'y a pas assez de beur- 
re nouveau en ce moment. Toutefois, la 
demande pour les beurres d'entrepôts a 
beaucoup diminué, et il semble que les 
prix des qualités secondaires devront 
être réduits. 

— Il n'y a rien à offrir en bturre de 
Nouvelle-Zélande. 
Nous cotons: 

Danemark 145/0 à 148/0 

Victoria, haut choix, salé 

et sans sel 134/0 à 136/0 

Victoria, /choix, salé et 

sans sel 124/0 à 130/0 

Nouvelle-Galles du Sud, 

haut choix, salé .. .. 132/0 à 134/0 
Queensland .salé, haut 

choix 132/0 à 134/0 

Nouvelle-Zélande, choix . . (manque) 
Sibérie, haut choix .. .. 124/0 à 128/0 

Sibérie, choix 116/0 à 122/0 

Sibérie, bon 108/0 à 114/0 

Marchés de Québec 
Cowansville, 21 octobre. — Offert 701 
boîtes. Vendu 676 boîtes à 27ic 
Marché de Montréal 
La Société Coopérative Agricole des 
Fromagers de Québec a fait les ventes 
suivantes au Board of Trade, le 20 octo- 
bre 1911: 

292 boites choix à Whyte Pacning Co., 
Ltd., à 27ic; 221 boîtes No 1, à G. D. 
Warrington. à 2Ôic. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
8,054 paquets. Les recettes totales de- 
puis le 1er mai ont été de 429,875 pa- 
quets, contre 376,805 pour la période cor- 
respondante de l'an dernier. 

Les épiciers paient 28c le beurre choix 
et 26c à 26èc les beurres secondaires. 

Le demande est bonne pour les beur- 
res choix, mais presque nulle pour les 



secondaires. Les beurres de ferme sont 
très rares et se vendent de 21c à 23c 
la livre. Les prix restent les mêmes que 
la semaine dernière. 

Les exportations pour la semaine fi- 
nissant le 21 octobre 191 1 ont été les 
suivantes : 

1911 401 paquets 

1910 412 paquets 

1909 326 paquets 

Du 1er mai au 21 octobre 191 1, les ex- 
portations ont été les suivantes: 

191 1 '. . 134,013 paquets 

1910 27.753 paquets 

I9°9 38,914 paquets 

OEUFS 
Marché Anglais 

MM. Marples, Jones & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 13 octo- 
bre 1911: 

Le marché est ferme et les approvi- 
sionnements sont plus faibles. 

Nous cotons: 

Oeufs d'Irlande 11/0 à 12/3 

Oeufs du Continent .. .. 8/6 à 10/3 
Marché de Montréal 

Les oeufs strictement frais sont à prix 
plus élevés; on les vend 36c la douzaine. 
Les prix des autres sortes n'ont pas 
changé. La demande est bonne. 

On vend à la caisse aux épiciers: oeufs 
No i, 24c; oeufs choisis, 28c, la douzai- 
ne et oeufs frais 36c. 

Le marché a reçu, la semaine dernière, 
4428 caisses. Les arrivages depuis le 1er 
mai ont été de 191,061 caisses, contre 
I 74> 1 97 pour la même période en 1910. , 



POMMES 
Marché Anglais 

MM. J.-C. Houghton & Co., nous écri- 
vent de Liverpool, à la date du 12 octo- 
bre 191 1: 

Malgré un approvisionnement considé- 
rable, le ton du marché est bien meil- 
leur et de hauts prix sont payés pour 
les lots de première qualité, des prix 
fantaisistes ont même été atteints par 
les meilleures variétés de pommes ca- 
nadiennes et autres ayant de la couleur. 
Toutefois bon nombre de lots arrivent 
en état défectueux et donnen des ré- 
sultats désappointants. 



PRIX A L'ENCAN. 



baril 1 2 



18 c 
16 o 

12 9 

" 10 6 
boîte 5 
" 5 3 
" 4 ° 



14 6 

20 6 

16 6 
15 ° 
'3 ? 



Vendredi 

6 Oct. 
s. d. s. d. 

Amérique — 

1 en Davis 

B^ldwin " 115 199 

Sutton Beauty 

Greening 

Spy 

Snow 

King's 

Hubbardston 

Harvey 

Baldwin 

King's 

Greening 

Cinada — 

Colvert bat il 

Greening 

Fallwater 

Snow 

Pewakee 
* King 

Kin Pippin 

Nouvelle- 
Ecosse — 

Emperor baril 

Ribston " 

Virginie- 
York Impérial " 

Jonatham 

Californie— 

Newtown (4 rangs) 

U 1-2 rangs) 



ndi 
9 oct. 
>. d. s. d. 



13 6 
9 o 



13 o 
10 3 
9 6 



15 o 
'5 o 



11 6 

18 6 
17 3 
H 3 

12 



16 3 
13 o 
'7 3 

17 9 
17 6 
17 6 



Vendredi 
1 loct. 
s. d. s. d 

12 9 19 o 
9 6 10 9 



6 17 o r2 o 13 6 



12 o 13 

13 6 18 

15 9 24 
12 6 16 
12 6 16 

16 o 19 



15 9 

12 7 14 6 



21 6 23 6 
09 70 



36 



LE PRIX COURANT 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronnées (Roofing) prêtes à poser, 2 et 3 plis. 
Papiers de Construction. Feutre à Doubler et à Tapisser 
Produits du Goudron. Papier à Tapisser et à Imprimer. 
Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronné 
BLACK DIAMOND " 

Alex. McArthur & Co., Limited 

83 RUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre ptur Toitures: Rues du Hâvre et I.ogan. 
Moulin à Tapier, Joliette, Qué. 



Tôles Galvanisées 




FLEUR DE LIS" 

Non de seconde qualité, mais seulement 
galvanisées moins fortement que les tôles 
QUEEN'S HEAD. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

MONTREAL. 



LEGUMES 

Céleri la doz. 0.00 

Betteraves le sac. 0.00 

Carottes le sac 0.00 

Choux nouveaux .. la doz 0.00 

Choux-fleurs la doz 0.75 

Cresson la boite 0.00 

Epinards la boite 0.00 

Navets nouveaux, le sac .. 0.00 

Oignons d'Espagne le crate o'oo 

Panais la doz. 0.00 

Patates (au détail), le sac 

90 lbs. 0.00 

Persil la boite 0.50 

Poireaux la doz. 0.00 

Radis . . . . ù . . . . la doz. 0.00 

Raifort la lb. 0.00 

Salade de Montréal frisée, 

doz. 0.00 
Salade de Montréal, pommée, 

doz. 0.00 



0.50 
0.75 
0.90 
0.40 
1 .00 
0.50 
0.50 
o.75 
3-50 
0.15 

1 - 15 
0.00 
0.20 
0.20 
0.30 

0.40 

0.30 



Avis de Faillite 



FRUITS VERTS 

Pêches la bte 0.00 1.25 

Bananes, régime (en crate) 0.00 2.25 

Citrons Messine (300c) .. 4- 00 4-50 

Limons la boîte 0.00 1.40 

Mandarines .. .. la boite 0.00 3.25 

Melons d'eau 0.00 0.50 

Oranges Navel .. .. .. 0.00 5 00 

Pamplemousses mélangées, 

cse 0.00 2.50 

Pommes fameuses No 1 5-00 

Pommes fameuses No 2 3-5° 

Ben-Davis No 1 4. 00 

Ben-Davis No 2 3-5P 

Baldwin No 1 4-50 

Baldwin No 2 4 ©o 

FOIN PRESSE ET FOURRAGES 
Marché de Montréal 

Bonne demande. 

Vous cotons sur rails à Montréal: 

Foin pressé No 1 .. .. 14.50 15 00 

Foin pressé, No 2, extra 13 -5° 14 00 

Foin pressé, No 2 .. .. 11.50 12.00 

Foin mélangé de trèfle .. 10.50 11.00 

Trèfle pur 9-5» 10.00 

Paille d'avoine 0.00 4.50 

PEAUX VERTES 

La demande est toujours très bonne. 
Les prix restent sans changement. 

On paie aux bouchers: boeuf de la 
ville No i, 12c; No 2, 11c; No 3, 10c; 
boeuf de la campagne, No 1, 12c; No 2, 
11c; No 3, ioc. Veaux de la ville No I, 
13c; No 2, 12c; veaux de la campagne, 
No 1, 13c; No 2, 12c; agneau, 60c; mou- 
ton, $1.00; cheval, $2.50. 



Dans l'affaire de 

BRUNELLE & HEROUX 
St-Boniface de Shawinigan, P.Q. 

Insolvables 
Vente par encan public, JEUDI, le 9 
novembre 191 1, à 11 heures a. m., au No 
69 rue St-Jacques, Montréal, des biens 
suivants: 

1° Stock suivant inventaire: 
Mdses sèches .. .. $3.810.18 

Hardes faites 548.22 

Chapeaux et four- 
rures 300.62 

Chaussures 1, 193.37 

Claques 218.93 

Vaisselle 248.92 

Papeterie et small- 

ware 370.92 

Meubles 226.93 

Epicerie 2,193.18 

Ferronnerie 1,860.17 

Ameublement . . . . 302.86 

Roulant 458.50 

$11,732.80 

2 Dettes de livres suivant liste: 
Comptes courants . 2,682.91 

Billets 1,854.51 

Jugements 293.58 

Aussi les biens personnels apparte- 
nant à T. Brunelle: 

i° Un stock de marchandises et pro- 
visions suivant inventaire: 

Vernis 22.20 

Farine 568.88 

Boghei 75-00 

■ $ 666.08 

2 Des parts dans la Cie In- 
dustrielle de St-Boniface sur 
lesquelles il a été payé .. .. $300.00 
3° Des parts dans la Sauve- 
garde, Compagnie d'Assurance 
sur la vie sur lesquelles il a 

été payé $180.00 

4° Jugements au montant d'en- 
viron $125.00 

Conditions de vente: Argent comptant. 
L'inspection du stock aura lieu mardi, 
le 7 novembre 191 1. Pous plus d'informa- 
tions s'adresser à 

VINCENT LAMARRE, 
Curateur. 
Bureaux: 408, Edifice "Power" 
MARCOTTE, FRERES, 
Encanteurs, 
Montréal,_ 26 octobre 191 1. 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. - 
Sommaire de la 2025^ livraison (23 sep- 
tembre 1911). — Loin des yeux, près 
du coeur, par Pierre Maël. — Excursion 
aux confins algéro-marocains et dans le 
Sahara algérien, par Louis. Rousselet — 
Londres, New-York, Paris. Berlin, par 
André Savignon. — La dernière des Vil- 
lemarais, par H. A. Dourliac. 

Abonnements— France: Un an, 20 fr 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr; Six mois, 11 fr. 

Le numéro: 40 centimes 

Hachette et Cie., boulevard St-Germain, 




UNE SESSION 

De la Cour du Banc du Roi 

ayant juridiction criminelle dans et 
pour le district de Montréal, se 
tiendra au Palais de Justice, en la 
cité de Montréal, 

JEUDI, LE DEUXIÈME JOUR 
DE NOVEMBRE prochain, à 

DIX heures du matin. 
EN CONSÉQUENCE, je donne 
avis public à tous ceux qui auront 
à poursuivre aucune personne main- 
tenant détenue dans la prison com- 
mune de ce district et à toutes les 
autres personnes qu'elles y soient 
présentes. 

JE DONNE AVIS AUSSI à tous 
les Juges de Paix, Coroners et Offi- 
ciers de la Paix pour le district sus- 
dit, qu'ils aient à s'y trouver avec 
tous les records. 

L. J. LEMIEUX, 
Shérif 

Bureau du Shérif, 
Montréal, 13 octobre 1911. 



LE PRIX COUKANT 







5TYUSH POU *ft HOUDAY 



servicëAbj-e;-EPR everydav: 



Affiche. 

La maison de chaussures Ames-Holden, McCready, Li- 
mited, de Montréal, a préparé minutieusement un plan complet 
le campagne qui fera écho dans les annales du commerce. Elle 
i passé de longs mois à étudier les moyens les plus efficaces, 
elle a dépensé et dépensera encore des milliers de dollars à as- 
surer la plus puissante réclame qu'on puisse imaginer et pro- 
duire les meilleurs résultats qui aient été jamais obtenus. 

Que ceux qui veulent augmenter leurs ventes de 50% soient 
avec elle! 

Plus les marchands rendront de chaussures, plus elle aura 
à leur en fournir. Partant de ce principe élémentaire, elle n'a 
vien négligé pour provoquer un accroissement considérable de 
jleurs débits. 

Elle a compris, mieux que nulle autre, que les intérêts des 
débitants étaient infiniment liés aux siens et que les problèmes 
jcle leur vente ne lui étaient pas étrangers. Elle a voulu coopérer 
à leur effort par une campagne intensive qui. ouverte cet au- 
tomne, atteindra son summum au printemps de 1912. 

Elle peut être certaine du succès ! 

La maison Ames-Holden, McCready Limited ne saurait 
manquer à sa renommée. 

Dès maintenant, et suivant une progression ascendante jus- 
qu'au printemps prochain, les chaussures Ames-Holden seront 
portées à l'attention du public désireux d'une bonne chaussure 
de confiance, pour tous besoins et en tous temps, par la voie 
• les journaux, des brochures artistiques, des tableaux-réclames, 
des décorations de devantures, des revues commerciales, des affi- 
ches, etc . . . 

Que les marchands de chaussures qui veulent avoir leur 
part de profit de cette importante réclame se rallient à cette 
maison ! Ils augmenteront leurs ventes de 50%. 

Dens ce te texte, les marchands pourront voir la reproduc- 



tion de quelques spécimens des tableaux-réclames de la maison 
Ames-Holden ; qu'ils les regardent bien, ils les reconnaîtront à 
profusion dans les journaux, les devantures, sur les murs, par- 
tout où l'oeil du public peut s'arrêter. 

Les voyageurs de la maison se multiplieront pour rivaliser 
avec les annonces et être les précieux promoteurs de son suc- 
cès. 

Brochures. — La maison Ames-Holden, McCready Limited, 
de Montréal, distribuera à ses clients des brochures de 16 pages 
richement imprimées, en 2 couleurs intérieurement et revêtues 
d'une couverture en 4 couleurs. Le texte donnera le pourquoi 
des préférences du public pour cette marque. Le nom de chaque 
marchand de chaussures sera imprimé sur la couverture. La 
maison adressera directement par la poste ces petits fascicules 
à tous les particuliers dont les noms leur seront remis par les 
détaillants. 

Affiches. — La maison Ames-Holden fera placarder sur tous 
les murs de la ville, une grande affiche ingénieuse de 7 pieds 




s- 



Carte pour devanture. 

sur 9 qui initiera la masse du public à la valeur et à la qualité 
de ses articles. Son nom deviendra ainsi familier à tous les pas- 
sants. 

Tableaux-Réclames. — Elle fournira à tous les marchands 
de chaussures des tableaux-réclames, tirés en 5 couleurs, d'une 
exécution et d'un goût parfaits, munis de chevalets pour l'orne- 
mentation de leurs vitrines et de leurs comptoirs. 

Décoration des vitrines. — Ses étalages délicatement nuan- 



PR0BAB1LITIES : 

! Show, 1 ce. Rai n and Slei 
On many a Citv Stree 



RAIN SNOW; Sleet and IcE 
>tlfolî&Wfnter serve onlv to dempnstrat 
hefôct that Suçpas$ing Leatner &Workînaiij 
np have made Amès^olden Shoes 

invulnérable to Weather. 



CERTAINTIES 

Yourfeet will nevercare ( 
lf AMES-tioLîExShoes you wear. 
1 



Carte-annonce pour tramways. 



3S 



LE PRIX COURANT 



ÀMESHOLDEN McCREADY 

SI VOUS VOULEZ AUGMENTER VOTRE CHIFFRE 
.'.D'AFFAIRES, ACHETEZ/. 

La chaussure AMES-HOLDEN 

o u 

La chaussure Me CREADY 



Avez-vous eu sous les yeux nos modèles pour le printemps 1912? 

Si non, ne manquez pas de les examiner avant de passer vos 
ordres ! 

Pour réaliser ce principe que "se spécialiser c'est faire 
meilleur" nous avons réparti la fabrication de nos chaussures 
dans nos 3 usines de la façon suivante : 

Notre première USine s'occupera uniquement de la 

— fabrication des chaussures 

pour hommes et jeunes gens. 

Notre seconde usine aura la char 9e d'établir les 

chaussures pour dames, jeu- 
nes filles et enfants. 

Notre troisième usine se reservera |a confection 

— — — — — — — — des chaussures courantes. 

De cette façon, nous sommes à même de fournir un 
assortiment on ne peut plus omplet de chaussures parfaites 
dans tous les modèles, et dépassant en qualité et en variété 
tout ce qui a été vu sur le marché jusqu'à ce jour. 



Ames-Holden, McCready, Limited 

MONTREAL. 



LE PRIX COURANT 



39 



AMES = HOLDEN 



McCREADY 



Nos 50 voyageurs sont actuellement en route pour 
vous visiter avec une série complète de nos modèles. 

Si par hasard vous aviez été oublié, écrivez-nous 
et nous nous ferons un plaisir de vous rendre visite 
immédiatement et de vous soumettre nos différents 
échantillons. 

Nous apporterons une attention minutieuse et un 
soin spécial à l'exécution, des ordres que vous voudrez 
bien nous remettre. 



La maison Ames - Holden, McCready, Limited est la 
plus grosse fabrique de chaussures du Canada, et vend 
exclusivement au commerce de détail ! 



Ames- Holden, McCready, Limited 

MONTREAL. 



40 



LE PRIX COURANT 



ces feront des magasins qui en seront pourvus, les plus agréa- 
bles à regarder et les plus attrayants de la ville. Ses tableaux 
artistiques et ses enseignes qui seront la reproduction agrémen- 
tée des cbaussures que le public aura sous les yeux, compléte- 
ront cet agencement. 

Réclames dans les journaux. — La maison Ames-Holden, 
McCready Limited répandra dans les principaux centres de la 
population du Canada des annonces correctement rédigées^ et 
soigneusement illustrées. Elle fournira ses "clichés" aux négo- 
ciants qui voudront faire une réclame personnelle dans leurs 
feuilles locales et s'assurer ainsi un résultat direct et individuel. 

Annonces dans les tramways. — Toute une série de ta- 
leaux-réclames sera affichée dans les tramways, de manière à 
ce que les nombreux voyageurs aient journellement cette rubri- 
que sous les yeux. 

En un mot, la maison Ames-Holden, McCready Limited 
compte faire usage de tous les procédés de réclame les plus 
nouveaux et les plus efficaces qui puissent exister. 

Les marchands de chaussures comprendront dès lors l'in- 
térêt qu'ils ont à entrer en rapport avec cette maison; c'est pour 
eux qu'elle aura travaillé, et ce sont eux qui les premiers en ré- 
colteront les profits. 

En s'imposant au public, elle imposera les détenteurs de ses 
articles. 1 

La campagne qu'elle entreprend n'est pas de celles qui pas- 
sent inaperçues, mais de celles qui datent, dont tout le monde 
cause et que nul n'ignore. Elle y a consacré, en plus de beau- 
coup d'heures d'élaboration et d'études, une véritable fortune, 
il est juste qu'elle s'attende à une augmentation de 50% dans 
les ventes des marchands qui la suivront dans cette voie. 
Son succès dépend du succès des détaillants; elle n'obtiendra 
de résultats qu'après qu'ils en auront obtenu. 




Décoration des vitrines 



Elle a fait les premières avances. Aux marchands de chaus- 
sures à se tenir prêts à en recevoir les premiers bénéfices! 

Qu'ils se mettent à l'oeuvre, et composent leur stock de fa- 
çon à répondre aux nombreuses demandes que leur vaudra cette 
campagne. 

Les modèles de la maison Ames-Holden pour le printemps 
de 1912 sont prêts. Ils dépassent les meilleurs des années pré- 
cédentes, ils ne cragnent pas la concurrence; les créateurs peu- 
vent en être légitimement fiers, comme le seront ceux qui les 
auront vus et adoptés. 

Les voyageurs de la maison vont passer chez tous les mar- 




Carte pour vitrine. 

chauds avec un assortiment complet ; que ceux-ci leur passent 
des commandes en prévision d'une grosse augmentation ; qu'ils 
n'attendent pas trop pour profiter de cette fusée de réclame qui 
ne peut manquer de grossir leur chiffre d'affaires. 

Nous conseillons aux marchands de chaussures de suivre 
l'action effective de cette maison, de s'associer à son effort en 
utilisant le matériel décoratif qu'elle met à leur disposition et 
nous re doutons pas ou'ils aient leur grande part du succès de 
la campagne entreprise par la maison Ames-Holden, Me 
Cready Limited, de Montréal. 




When buying a shoe, consider comfort first. Then corne 
beauty and wearing qualities— cquatly important. 

McCREADY 

BOOTS and SHOES 

for Mcn, Women and Children 
are knoivn to have thèse 3 qualifies: 

They fit perfectly, because Ihey arc made 
in ail widths, sizes and shapes. 
The best of leather and the most expert 
workmanship ensure wear and economy. 
Beauty is a matter of skilful design and a 
knowledge of the latest fashions. Ask 
your dealer for McC Shoes. Their style 
is apparent, and he knows how well they 
fit and how well they wear. 



FOR SALE Bl 



Spécimen d'annonce dans les journaux. 



Nota. — Pour la facilité du clichage, les vignettes de ce texte 
ont été reproduites en Anglais, mais les originaux seront dis- 
tribués par la maison Ames-Holden, indistinctement dans les 
deux langues au gré de la demande. 



Renseignements 

Commerciaux 

RECTIFICATION 



Une erreur s'est glisée dans notre nu- 
méro du 13 octobre dernier à l'article 
"Renseignements Commerciaux". Sous 
la rubrique "En Difficultés", nous 
avons inséré le nom de Monsieur Alexis 
Turcotte, épicier à Grand'Mère. Nous re- 
grettons cette erreur involontaire, car 
Monsieur Alexis Turcotte n'est nulle- 
ment en difficultés d'affaires, il a sim- 
plement cessé son commerce d'épiceries. 

Cessation d'affaires 
Québec — Alfred Cimon & Cie., épiciers. 

Assemblée de créanciers 
Montréal — King Waterproof Clothing 

Co., le 25 octobre 1911. 
Rivière du Loup — J.-E. Laforest, fer- 
blantier, le 24 octobre 191 1. 
Cessions 

Montréal — King Waterproof Clothing 
Co. 

Mount-Royal Laundry Co. 
Roberval — Philias Hamel, marchand de 
chaussures. 

Curateurs 

Lafayette — Bédard & Bélanger (Qué- 
bec), à Chas. Gagnon, mag. gén. 

Lauzon — Alfred Lemieux (Lé vis), à J. 
A. Lagneux, contracteur, etc. 
Décès 

Lachine — A. Carignan, épicier. 
Montréal — F. X. Brisebois, hôtelier. 

Dissolutions de sociétés 
Montréal — Asselin & Lortie, construc- 
teurs. 

Beauchesne & Latreille. 

Dominion Javel Water Co. ; J. H. Ju- 
teau continue seul, mfr. 

Greenberg's Manufacturing Agencies. 

Howell & Rïchmond, produits phar- 
maceutiques. 

Jos. Lamoureux & Cie., tailleurs. 

Old England, salon de modes; Mde 
M. Beanovich continue. 

En difficultés 
Montréal — Almanzor Vaillancourt, pein- 
tre. 

Fonds à vendre 

St-Casimir — Allumettes Laurentides; D. 
Naud & Cie., manufact. d'allumettes. 

St-Pascal — 1*. E. Côté, mag. gén., le 27 
octobre 1911. 

Fonds vendus 

Contrecoeur — Ed. Rivet, épiceries et 
Mdses sèches. 

Lac aux Saumons — Nap. Desrosiers, hô- 
telier. 

Montréal — Geo. Labelle. 
Québec — Bogue & Picher, électriciens. 
Ste-Angèle de Rimouski — Edgar Rioux, 
Mag. gén. 

St-Guillaume d'Upton — D. Bellehumeur 
& Cie., mag. gén. 

St-Sylvestre — Gédéon Hamel, mag. gén. 

Sayabec — Tobie Imbeault, bonbons, etc. 

St-François-Xavier de Brompton — T. 
Levasseur, mag. gén. 

Liquidateurs 

Beauceville — Lefaivre & Lefaivrc, (Qué- 
bec) à Eastern Township Asbestos 
Co., Ltd. 

Montréal— W.-T. Hood à A. McCullough 
& Cie., provisions en gros. 
H. C. Organ & J. W. Smith, à Mont- 
réal Asbestos Co. 



LI PRIX COURANT 

Nouveaux établissements 

Granby — Bcaudry & Beauchemin, épice- 
ries, etc. 

Montréal — Abraham Bros., tailleurs. 

Adamakos & Trakas, nettoyeurs 'de 
chaussures. 

Adamson-Muller Co. 

Amusements specialties, Ltd. 

J. O. Boudrias (enreg.) agent d'im- 
meubles. 

Marie Boutin, tabacs. 

Canadian Art Tailoring Store, tail- 
leurs. 

Canadian Drug Store. 

Canadian Investment Co., Ltd. 

Canadian Ladies Tailoring. 

Champlain Shoe Stoi e. 

H. C. Chesley, commerççant. 

M. P. Darwin & Co., importateurs et 

commerçants. 
Fit-Rite Tailoring, Ltd. 
Gresham Life Assurance Society, Ltd. 
Alfred Guilbault, commerçant. 
G. C. Handford Manufacturing Co., 

Ltd. 

Harris Manufacturing Co., mfrs d'or- 
nements de cheveux, etc. 

A. A. Hustler, amusements, sports, 
etc. 

M. Hufnagel, musique. 
S. & B. Idéal Manufacturing Co., Ltd. 
Impérial Hair Manufacturing Co. 
Insurance Claim Adjustment Co. 
L'Association Athlétique d'Amateurs 
Viger. 

La Compagnie du Parc Dorion. 
La Compagnie du Parc Laurier. 
La Compagnie du Parc Mercier. 
N. Lacoste & Cie., grain en gros et 

détail, etc. 
R. Leboeuf & Cie., plombiers. 
London Feather Co., Ltd. 
Midosi Extract Co., mfrs. 
Pharmacie Canadienne;. 
J. C. Rosen & Sons, agents d'immeu- 
bles. 

Royal Architects, publicateurs. 

Royal Bonds & Investment Co. 

Simplex Concrète Piling & Construc- 
tion Co., Ltd. 

Sir John Jackson (Canada). Ltd. 

Société de Placements Canadiens. 

Sophia Millinery. 

A. Turcotte & Fils, comptables. 

Union Investment Co., agence d'im- 
meubles. 

Verdun — S. C. Price & Co., thés, etc. 
Waterloo — Waterloo Envelope Co., mfrs. 



PROVINCE DE QUÉBEC 



COUR SUPERIEURE 



ACTIONS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Annonciation 

Lafleur, Ferdinand 

Grandmaison, E. et al. m. e. c. 
.. .. National Breweries, Ltd. 436 
Beauceville 

Doyon & Bolduc 

.. Standard Clothing Mfg Co. 101 
Cardinal 

Leacy, J. W. . Dussault, J. C. H. 170 
Dorval 

Deslauriers, Dosithée 

Dagenais, J. A. S 00 

Emardville 
Marchand, Antoine . Roy, Eug. 1500 

Grande Ligne St-Blaise 
Otis, Kenneth .. .. Atkinson, J. 164 



41 

Grand'Mère 

Pépin, J. A 

Laniontagne, Ltd. 150 

Labelle 

Thomas, Ls 

..National Breweries, Ltd. 241 
Lachine 

Bélanger, Théophile 

Davis, Ltd. 132 

Aquin, Moïse J 

Lemuy, J. H. & Co. 427 

Lac Mégantic 
Bernier, J. A 

Elkiu, J. & Co., Ltd. 194 

Maisonneuve 

La Ville de Maisonneuve . . . . 

• • Morin, Jos. 2355 

La Ville de Maisonneuve 

• • Toupin, Théo. 755 

La Ville de Maisonneuve 

Pigeon, A. 319 

Fecler, Moses 

Gauvin. J. A. E. 362 

Murray Bay 
Gauthier, Félix . Hayes, Wm. E. 102 

Outremont 
Young, Jas Quinn, N. J. 238 

Papineauville 

Gauthier, J. Ovila 

Gauthier, D. Aristide (Papi- 
neauville) 

Gauthier & Frères (Papineau- 
ville) 

Laniontagne, Ltd. 565 

Rivière des Prairies 
Persillier, Olivier, dit Lachapelle 
Persillier, Armandine, dit Lacha- 
pelle (Montréal) 

Persillier, Onésime, dit Lacha- 
pelle (Maisonneuve) 

Persillier, Antilime, dit Lacha- 
pelle (Montréal) 

Persillier, Louis, dit Lachapelle 
(Rivière des Prairies) .. .. 
Dubois, D. Mélina (épouse de . 
Persillier, Ls. dit Lachapel- * 
le, m. e. c. (Rivière des Prai- 
ries) 

Frigon, H. m.e.c. (Montréal) .. 

Brégent, A. E. 1ère classe 

St-Fidèle 

Bherem, L 

Lewis Bros., Ltd. 118 

St-Lin des Laurentides 

Beaudoin, Roch Thémoléon . . . . 

Query, Chas. 1ère classe 

St-Stanislas 

Germain, Ls. E., N.P. 

Trudel, Succès. Pierre O. 

' (St-Tite) 

Buist, Maurice (Montréal) .. 
Buist, Georgette (Montréal) .. 
Buist, Philippe (Montréal) .. 
Buist, Gustave (Montréal) .. 
Desilets, Nestor (Montréal) .. 
Buist. Yvonne (Montréal) . .. 
The Registrars, m.e.c. (Mont- 
réal ) 

Bilodeau, J. A. 1ère classe 

Sault au Récollet 
Lefebvre, Emma (épouse de 
Lortie, L. E.) 

• • • Roy, E. 165 

Valleyfield 

Cassedy. Edward A 

The Casinel Trading Co 

Soc. Canadienne d'Entreprises 

Générales, Ltd. 1835 

Verdun 

Bélair,. V 

Bélair, Ovila 

. Bélair. V. & Fils 

. . . . De Lorimier Quarry Co. 223 



42 



LE PRIX COURANT 



AtARTIN-SENoUf^ 



CHUT ! 
ECOUTEZ 



Le Secret 

du Succès 



Le grand secret du succès consiste à faire les choses correctes 
d'une manière correcte et en temps opportun. Cela est facile 
pour le marchand de peintures. Le secret du succès, dans le com- 
merce des peintures, consiste à vendre la vraie pointure d'une manière correcte, en tout temps. Donc, si vous voulez 

réussir vous ne pouvez pas vous permettre de faire une erreur au sujet de la peinture que vous vendez— parce que des erreurs 
peuvent nuire fatalement au succès. Un acheteur de peinture désap.ointé accepte rarement une excuse— tout ce que vous saurez, 
c'est qu'il est allé ailleurs la prochaine fois. Vendez les 

PEINTURES MARTIN-SENOUR 

PURES AU 100% 

Vous n'aurez pas besoin de faire des excuses, et vos clients n'auront aucune raison d'aller ailleurs la prochaine fois, 
chaque canistre fera honneur à votre ma ? asin. Un acheteur de peinture satisfai prendra la peine de parler en fa- 
veur de la peinture qui lui donne satisfaction. Les peintures MARTIN-SENOUR multiplient vos clients satis- 
faits. Votre succès datera du jour où vous aurez obtenu l'agence poui leur veute-et vous aurez alors ré.,1 J 
le problème du succès. Hâtez-vous— écrivez aujourd'hui même. 



The Martin-Senour Co., Limited 

LES PIONNIERS OE L'INDUSTRhTpES PEINTURES PURES. 

Montréal, Toronto, Chicago. 



^TlN-SENoijl* 



COUR SUPERIEURE 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Cartierville 

Legault, C .... 

Cie. du Lac Lamothe 466 

St-Joachim de Shefford 

Tisi, Michel 

Ciceri, Chas. Co., Ltd. 337 

St-Léonard Port Maurice 

Léonard, P 

Boust, Jules 4ème classe 

St-Laurent 

St-Aubin, Pierre 

Lecavalier, N. 200 

St-Télesphore 

Marleau, J. D 

Desy, E. (Montréal) 

Dunlop, Jas. 33» 

Trois-Rivières 
Bourassa, H 

Bénard, André (St-Eustache) 

Grothée. C. R. 100 



COUR DE CIRCUIT 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Défendeurs Demandeurs tants 

Blue Bonnets 

Boyd 

.. .. Thompson, A. A. & Co. 25 
Burry 

Martin, D. J 

.. .. Massey Harris Co., Ltd. 98 



Chambly Basin 

Gentous, Raoul 

. . Latterman, R. (De) et vir. 47 
Gracefield 

Syneck, Alexander 

Eaves, Edmunds, Ltd. 74 

Grand'Mère 

Milot, F Rosemberg, J. 45 

Grande Rivière 

Desbiens, Arthur 

Miller, R. C. 39 

Greenfield Park 
Baillargeon, Georges . Dubuc, A. 74 
Lachine 

Lawson, Frank . . Schachter, T. 15 
Aquin & Leblanc 

Leboeuf, J. H. 94 

Trottier, Victor .. .. Lague, L. 17 

Longue-Pointe 
Les Commissaires, Ecoles pour 
la Longue-Pointe 

Chapleau, Ed. J. et al. Appel 

renv. avec dépens 

Maisonneuve 
Grenier J. H 

. . . . Décarie, E. (De) et vir. 90 
Malo, Philippe 

The McCormick Mfg Co., Ltd. 7 

Devov, Walter Sax, M. 5 

Léveillé, Jos. ... Beaudoin, Ltée 37 
Facteau, Georges alias Fecteau 

Laçasse, E. 22 

Robillard, Etienne 

Beaudoin, Ltée 16 

Pacaud, Adolphe, Jr 

Goldfrine, E. et al. 10 

Bouchard, Arthur 

Lamoureux, O. 7 



Richelieu 

Borduas & Frères . Miller, R. C. 23 
St-Didace 

Fcrland, Medore 

. . . . Levy, H. & Sons, Ltd. 30 
St-Jérome 

Guenette, R. fils & Co 

Larivière, Inc. 68 

St-Lambert 

Armstrong, A. T 

Simley, C. W. 15 

St-Malachie d'Ormstown 

Thibault, Amable 

. . Masson Campbell Co., Ltd. 27 
Terrebonne 

Desjardins, J. H 

National Import Co. Renv. 

Verdun 

Vidal, Philippe .. .. Therrien, Z. 4 

Nolan, Frank Guerin, O. 4 

Wilkinson, Claude . Dupuis, J. H. 11 

Westmount 
Thomas, John L. . Roffey, C. K. 40 



LA LOI LACOMBE 

Semaine terminée le 21 octobre 

Employés Employeurs 
Bourassa, Hubert . St-Laurence Press 

Brick Co. 

Dechevigny, R Charette, Frères. 

Kavanagh, John . H. Markland Molson. 

Kirsop, Edw Davis, Ltd. 

Legault. Calixte Ulric Martin. 

Manseau, Emile .. .. Nazaire Dufort. 

Morris, John C Knapp, Co. 

Robinson, John . Corporation de 

Montréal. 



LE PRIX COURANT 



43 



Revue des Marchés 



FERRONNERIE 

Plomb en lingots, en forte hausse. 
Huile de lin, en baisse. 

La demande est forte dans toutes les 
lignes, mais surtout pour les marchan- 
dises de saison et la quincaillerie à l'usa- 
ge des entrepreneurs de constructions. 
11 y a une bonne demande pour les arti- 
cles convenant au commerce de Noël, 
tels que ciseaux de fantaisie, rasoirs, etc. 
11 se fait de bonnes affaires en outils 
de chantier, en articles de sports d'hi- 
ver, en ciment. 

On constate une grande rareté du 
plomb sur le marché, rareté qui a causé 
une hausse des prix, et il est difficile 
de livrer des commandes en grosses 
quantités. 

Les paiements sont généralement as- 
sez bons. 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont très fermes et l'escomp- 
te a été diminué de 2.\ pour cent; il est 
de 25 p.c. au lieu de 27! p.c. 

Les prix sont de 7c. pour tuyaux en 
plomb et de 9c. pour tuyaux de plomb 
composition. . . 

Tuyaux de renvoi en fonte et acces- 
soires 

Les escomptes sur les prix de la liste 
sont: tuyaux légers, 60 et 10 p.c; tuyaux 
moyens et extra-forts, 70 p.c, et acces- 
soires légers, moyens et extra-forts, 70 
pour cent. 

Tuyaux en fer 
Nous cotons, prix de la liste: 

i 100 pieds 5.50 

1 " 5-SO 

8.50 
11.50 
16.50 
22.50 
27.00 
36.00 



Nous cotons net: 



16.30 
21-54 



3i " 2 7-07 

4 " 30.80 

Tuyaux galvanisés. 

Nous cotons, prix de liste: 

i 100 pieds 5.50 

! " 5.50 

è " 8.50 

I " ".50 

1 16.50 

lï " 22.50 

li " 27.50 

2 " 36.00 

Nous cotons net: 

2$ " 22.20 

3 " 2 9I9 

3i " 30.70 

4 " 4i -75 

Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: i pouce, 63 p.c; i pou- 
ce. 69 p.c; i à il pouce, 73i p.c; 2 à 3 
pouces. 74* p.c. 

Tuyaux galvanisés, i à I pouce, 48 p.c; 

1 ipouce, 59 p.c; I à 1* pouce, 63! p.c; 

2 à 3 pouces, 64J p.c. 

Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 8.50 

2è pouces 10.50 

3 pouces I2 -5° 

3i pouces 15.00 

4 pouces 19-25 

Fer-blanc 

Nous cotons: 
Au Charbon — Allaways ou égal 
IC. 14 x 20, base .. .. bte 4.40 4.50 

Fer -blanc en feuilles 
X. Extra par X et par cse. 0.75 1.00 
suivant qualité. 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Coke — Lydbrook ou égal 
IC, 14 x 20, base .. .. bte 4.10 4.25 
(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 
Au Charbon — Terne-Dean ou égal 

IC, 20 x 28 bte 7.00 7.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 
Feuilles Fer-Blanc pour Chaudières 
(Caisse de 560 lbs.) 
XX, 14 x 60, gauge 26 . lb. 0.07 0.07^ 

Feuilles étamées 
72 x 30 gauge 23 . 100 lbs. 7.75 8.00 



72 x 30 gauge 26 . 100 lbs. 8.25 8.50 
72 x 30 gauge 28 . 100 lbs. 8.75 9.00 
Tôles Canada 

Nous cotons: 52 feuilles demi-poli, 
$2.90; 60 feuilles, $2.95, et 75 feuilles, 
$3-05- 

Tôles Noires 

Nous cotons: 20 à 24 gauge, $2.30; 26 
gauge, $2.35; 28 gauge, $2.45. 

Tôles galvanisées 
Nous cotons à la caisse: Fleur 
Gorbals Queens de 

Best Best Cornet Head Lis 
28 G . . . 425 3-95 4.25 4-io 
26 G . . . 380 3.50 4.00 3.85 
22 à 24 G 3-75 3-45 3-75 3-6o 
16-20 . . . 3-50 320 3.50 3.35 
Apollo 

iof 02=28 Anglais 4.10 

28 G.=Anglais 4-35 

26 G 3.85 

24 G 3-6o 

22 G 3-6o 

16 à 20 G 3-45 

Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Américain équivaut à 26 G. An- 
glais. 

Petite tôle 18 x 24 .. 52 feuilles 4.45 
Petite tôle 18 x 24 .. 60 feuilles 4.70 
Plaques d'acier 

à pouce 100 livres 2.65 

3/16 pouce 100 livres 2.55 

Zinc en feuilles 
Nous cotons: $8.50 à $9.00 les 100 lbs. 

Tuyaux de poêle 
Bonne demande. 

Nous cotons par 100 feuilles: 5, 6 et 7 
pouces, ordinaires, $7.50 et polis $9. 
Coudes pour tuyaux 

Bonne demande. 

Nous cotons à la doz. : coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$ T -3S et polis, 60 feuilles, $1.60. 

Soudure 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie. 23c à 24c; do., commerciale, 21c 
à 22c; do., à essayer les tuyaux, 23c à 
24c. 






ACHETEZ LES 

CARTOUCHES DOMINION 

GARANTIES 
Leur tir est sûr et elles abattent le gibier. 

Elles rapportent le maximum de profits avec un capital moindre que celui qui est nécessaire pour l'achat de cartouches 
importées sur lesquelles un droit est payé, et assurent des clients satisfaits. 

FAITES AU CANADA 

Nous garantissons absolument toutes les cartouches manufacturées par nous et nr ises en boîtes portant la marque de 
fabrique ci-dessus, et nous désirons que vous les garantissiez à vos clients. 

Chaque série de Nouvelles Cartouches Dominion est éprouvée avec le plus grand soin au point de vue de la précision et de 
la vélocité, inspectée strictement et empaquetée nettement dans une boîte attrayante portant une étiquette lithographiée. 

Ligne la mieux annoncée sur le marché. 

DOMINION CARTRIDGE COMPANY, Limited. - - Montréal, Canada. 



42 

L'escompte sur les prix de la liste est 
de 65 et 10 pour cent pour les couplets 
en fer et en acier. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 
Nous cotons: 
Boulons à voitures Norway ($3.00) 50 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures carrés ($2.40) 60 et 
10 p.c. 

Boulons à voitures ($1.00): grandeurs, § 
et moindres, 70 p.c; 7/16 et au-dessus 
60 p.c. 

Boulons à machine, i oce et au-dessous 
60, 10 et 10 p.c. 

Boulons à machine, 7/16 pce et au-des- 
sous, 60 p.c. 

Boulons à lisse, § et plus petits, 60 et 
10 p.c. 

Boulons à lisse, 7/16 et plus gros, 55 et 
5 P-c. 

Boulons à charrue, 50 et 10 p.c. 
Noix par boîtes de 100 lbs. 
Nous cotons: , 
Noix carrées .. .. 4lc la lb. de la liste 
Noix hexagones .. 4^c la lb. de la liste 
Pour moins d'une boîte de 100 lbs., 
les prix sont à augmenter de le par lb. 
Broche à clôtures 
On cote la broche ondulée No 9, $2.20; 
Xo 12, 5'-- ;5- 

La broche barbelée est cotée $2.25 les 
100 livres à Montréal. 

Crampes à clôtures 

Fer poli $2.60 

Fer galvanisé 2.85 

Broches pour poulaillers 
L'escompte est de ôo et 2I pour cent 
sur la liste. 

i x 20 x 24" $3 .40 

i x 20 x 30" 4. 10 

t x 30 x 36" 4.75 

4 X 22 X 24" 5.00 

i x 22 x 30" O.30 

4 x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanisée, etc. 

Nous cotons: 

Les prix des numéros de vente couran- 
te sont en baisse. Nous supprimons de 
notre Lste les numéros pour lesquels il 
n'y a pas de demande, et nous ne conser- 
vons que les numéros 9, 12 et 13 avec 
leurs nouvelles cotes. 



Ir'oii brûle: 



LE PRIX COURANT 

A tapis, étaniées 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 4° P- c - 

Coupées bleues, en doz. .. 75 et I2è p.c. 

Coupées bleues ei î pe- 
santeur 60 p.c. 

Sweeden, coupées, bleues 

et ornées, en doz 75 p.c. 

A chaussures, en doz. .. 50 p.c. 

A chaussures, en pqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 
Clous de broche 
Nous cotons: $2.30 prix de base, f.o.b., 

Montréal. 

Clous coupés 

Nous cotons: prix de base, $2.40 f.o.b., 
Montréal. 

Clous à cheval 

Nous cotons par 100 lbs.: No 7, $26; 
No 8, $23; No 9, $22; No 10, $20; avec 
escompte de 55 p.c. pour la première 
qualité et de 57à p.c. pour la 2e qualité. 
Ajouter le net extra pour boîtes de 1 
livre. 

Fers à cheval 

Nous cotons f.o.b., à Montréal: 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 

Fers ordinaires légers et 

pesants le qrt 3.90 

Neverslip crampons 7/16, le cent. 
Neverslip crampons, l le cent . . 
Neverslip crampons, 9/16, le cent. 
Neverslip crampons, §, le cent . . 
Neverslip crampons 5/16, le cent. 
Neverslip crampons, §, le cent 



les 


100 


lbs. 


2. 


15 


les 


100 


lbs. 


2 


25 


les 


100 


lbs. 


2 


30 


les 


100 


lbs. 


2 


30 


les 


100 


lbs. 


2 


35 


les 


100 


lbs. 


2 


42 


les 


100 


lbs. 


2 


Oo 


Je S 


JLQO 


ibs. 


2 


70. 


les 


IOO 


lbs. 


2 


80 


les 


IOO 


lbs. 


2 


•85 


les 


IOO 


lbs. 


3 


.00 



Nd 13 
i\q 14 



rJrule, p. tuyaux .. 100 lbs. No 18 3.85 
Br,jle, p. tuyaux .. 100 lbs. No 19 4.70 
tixtra pour broche huilée, 10c p. 100 lbs. 
Broche à foin 

Très forte demande. 
Nous cotons net: 

No 13, $2.50; No 14, $2.60. et No 15, 
$2.75. Broche à foin en acier coupé de 
longueur, e'scompte 25 p.c. sur la liste. 
Broche moustiquaire 
Nous cotons: broche noire, $r.6o par 
roipleau de 100 pieds: broche verts, $1.65 
par rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 

Escomptes 

Pour boites à fraises.. .. 75 et I2è p.c. 
Pour boites à fromage .. 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et I2i p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 



4- 15 
2.60 
2.90 
3.20 
3.8o 
2. 10 
2.40 
4.40 
4.60 
6.75 

5- 75 



crampons, 

Fer à neige le qrt $415 

New Light Pattern .. le qrt 4.35 
Fer "Toe weight" No 1 à 4 .. .. 

Featherweight Nos o à 4 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 
baril, 10c à 25c extra par baril. 

Chaînes en fer 
Forte demande. 
On cote par 100 lbs: 

3/16 No 6 10.00 

3/16 exact 5 8.50 

3/16 Full 5 7-00 

i exact 3 6-5o 

i 6-50 

5/16 4-40 

j 3-00 

7/16 3- 80 

l 3-70 

9/16 3.6o 

g 3-40 

î 3-30 

1 3-30 

i 3-30 

Vis à bois 
Nous cotons les escomptes 
sur la liste: 
Tête plate, acier . . 
Tête ronde, acier . . 
Tête plate cuivre .. .. 
Tête ronde, cuivre . . 
Tête plate, bronze .. 
Tête ronde, bronze . . 

Fanaux 
Forte demande. 
Nous cotons: 

Wright No 3 doz. 

Ordinaires doz. 

Dashboard C. B doz. 

No 6 doz. 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses à linge 
Nous cotons: » 

Royal Canadian doz. 

Colonial doz - 

Safety doz - 

p 2 £ doz. 

Rapid .'. V d . oz - 

Parapon doz - 

Bicycle doz - 

Moins escompte de 20 p.c. 



suivants 



85 10 et 15 p.c. 

80 10 et 15 p.c. 

75 10 et 15 p.c. 

70 10 et 15 p.c. 

70 10 et 15 p.c. 

65 10 et 15 p.c. 



8.50 

4- 75 
g. 00 

5- 75 



$47 
52 
56 
5i 
46 
54 



• 75 

• 75 

• 25 

• 75 

• 75 
.00 



60.50 



Munitions 

Forte demande. Les stocks sont très 
bas. 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 35 et 5 pour cent. 
Plomb de chasse 

La demande est forte. 

Nous cotons: , 

Ordinaire 100 lbs. 7.5c 

Chilled 100 lbs. 7.90 

Buck and Seal 100 lbs. 8.80 

Bail 100 lbs. 8.70 

L'escompte est de 15 pour cent sur la 
liste. 

METAUX 
Antimoine 

Les prix sont fermes. 
Nous cotons: $8.50 à $8.75. 

Fontes 

Nous cotons: 

Carron Spécial 0.00 20.00 

Carron Soft 0.00 19.75 

Clarence No 3 0.00 18.00 

Cleveland Noi 0.00 18.75 

Middlesboro No 3 0.00 18.00 

Summerlee No 2 0.00 20.00 

Fer en barre 

Nous cotons: 
Fer marchand .. .. base 100 lbs. 1.00 

Fer forgé base 100 lbs. 2.05 

Fer fini base 100 lbs. 2.15 

Fer pour fers à cheval 

base 100 lbs. 2.15 
Feuillard mince il à 2 pes, base 3.15 
Feuillard épais No 10 . . .. base 2.20 
Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 
Acier doux ... base 100 lbs. 0.00 1.90 
Acier à rivets . base 100 lbs. 2.10 2.15 
Acier à lisse . base 100 lbs. 0.00 1.90 
Acier à bandage base 100 lbs. 0.00 2.00 
Acier à machine base 100 lbs. 0.00 1.95 
Acier à pince . base 100 lbs. 0.00 2.40 
Acier à ressorts base 100 lbs. 2.75 3.00 
Cuivre en lingots 

Le ton du marché est toujours ferme. 

Nous cotons: $13.75 à $14.00. Le cui- 
vre en feuilles est coté à 25 cents. 
Etain en lingots 

Le ton du marché local est très fort 
et les prix sont sans changement. 

Nous cotons: 47c à 47ic la livre. 
Plomb en lingots 

Ce métal est rare. Le marché est fort 
et les prix sont en hausse de 35c à 50c. 

Nous cotons: $4.35 à $4.60. 

Zinc en lingots 

Le marché est ferme, mais les prix 
restent sans changement. 

Nous cotons: $7.25 à $7.50 les 100 lbs. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 

Huile de lin 

Les prix sont baissés de 2c par gal- 
lon. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie $1.05, l'huile crue, $1.01. 
Huile de loup-marin 
Nous cotons au gallon: 

Huile extra raffinée 7» c 

Essence de térébenthine 
Les prix sont fermes, mais sans chan- 
gement. 

Nous cotons 75c le gallon par quanti- 
té de 5 gallons et 70c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 

Les prix sont plus fermes. 

Nou